Livres
564 669
Membres
617 173

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Isallya : Ma PAL(pile à lire)

Fortune de France, tome 8 : L'Enfant-Roi Fortune de France, tome 8 : L'Enfant-Roi
Robert Merle   
Tome n°8 de la série "Fortunes de France"
Ce roman de R.Merle décrit par le biais du témoignage de Pierre-Emmanuel, la régence de Marie de Médicis et de ses excès, comme de la montée en puissance du roi et de sa prise de pouvoir. bien documenté et plaisant à lire

Fortune de France, tome 5 : La Violente Amour Fortune de France, tome 5 : La Violente Amour
Robert Merle   
Cinquième toujour aussi sympatique, même si ayant récemment lu Les rois maudits, je ne peux m'empêcher par contraste de le trouver un peu trop... gentillet?
Certes, les massacres des huguenots, la guerre de religion, les trahisons et autres complots sont bien présents, mais malgré un point de vue interne, on s'en sent moins proche et horrifié que par les atrocités qui habitent l'œuvre de Druon.
Et de même, l'œuvre est plus manichéenne, en ce sens que le héros étant personnage de l'Histoire, il est tout de même partie pris, et considère par conséquent ses rois comme les meilleurs, et les méchants sinon noirs comme suie, du moins suffisement pour qu'on ai du mal à les dire gris.

Mais sinon, un plaisir que de suivre notre héros vieillisant, mais toujoura alerte dans ses nouvelles aventures.

par Mondaye
Fortune de France, tome 6 : La Pique du jour Fortune de France, tome 6 : La Pique du jour
Robert Merle   
Tome 6 de Fortune de France. Pierre de Siorac œuvre en tant qu’agent discret pour Henri IV cette fois-ci. Ses voyages le portent notamment à Rome et en Espagne où il assiste à la mort de Philippe II dans son mausolée. Le livre se finit par l’adoption de l’édit de Nantes par le parlement.
Déjà le tome 5 commençait à me paraître long et celui-ci n’arrange rien. Un peu perdu l’entrain des 4 premiers volumes. On s’habitue à la vie amoureuse dissolue de Pierre mais on en trouve pas de renouveau dans les nouvelles conquêtes. Dommage, mais ça reste bien malgré tout.

par Erorl
Fortune de France, tome 7 : La Volte des vertugadins Fortune de France, tome 7 : La Volte des vertugadins
Robert Merle   
Tome 7 de "Fortune de France". Pierre Emmanuel de Siorac, est le fils illégitime de Pierre de Siorac et de la duchesse de Guise. On lui enseigne les langues étrangers, le latin et les mathématiques. Il est présente au roi Henri IV lors d'un bal de sa mere. Par hasard, il rencontre également le Dauphin dont il devient sinon l'ami, du moins un proche. Il évolue ensuite a la cour comme truchement d'Henri jusqu'au moment ou le roi est assassine par François Ravaillac.
C'est une bonne suite des tomes précédents. En changeant de personnage principal, le récit regagne en intérêt. Le fils, comme le père, court le cotillon sans cesse et on voit bien que les femmes prendront autant d'importance dans la vie Pierre Emmanuel que dans celle de Pierre.

par Erorl
Fortune de France, tome 9 : Les Roses de la vie Fortune de France, tome 9 : Les Roses de la vie
Robert Merle   
Suite de la biographie de Louis XIII, assortie de considérations socio-économiques sur cette partie du XVIIe siècle. Mais où est le roman ? direz-vous... Rassurez-vous, c'est Robert Merle qui fait passer la pilule. Un livre à dévorer. De haute gastronomie.

par BPiet
Fortune de France, tome 10 : Le Lys et la Pourpre Fortune de France, tome 10 : Le Lys et la Pourpre
Robert Merle   
Cependant, quatre jours plus tard, l'arrestation des frères Vendôme étant faite et bien faite, Louis écrit derechef à Richelieu, cette fois pour lui annoncer le premier.
< Quelle réponse irréfutable ne trouve-t-on pas ici à ces peu ragoûtants libellistes qui criaient haut et fort dans leurs infâmes pamphlets contre le roi qu'ils qualifiaient d'<>, de <> et d'<> et qui n'était , selon eux ,qu'un toton ( toupie) aux mains de Richelieu.

par nessah
Fortune de France, tome 12 : Complots et cabales Fortune de France, tome 12 : Complots et cabales
Robert Merle   
"Quand en novembre 1628 le siège de la Rochelle s'acheva, fort glorieusement pour nos armes, fort affreusement pour la pauvre ville huguenote qui, en un an, avait perdu de verte faim les deux tiers de ses habitants, je tombai en proie à des sentiments bien contraires : d'une part, la compassion que m'inspirèrent, à mon entrant dans la malheureuse cité, les cadavres qui jonchaient les pavés et, pis encore peut-être, trébuchant à chaque pas, les squelettiques survivants.
Et d'autre part, bien que je fusse, comme avait dit Richelieu (qui savait toujours tout sur tout), "quasi souverain au château de Brézolles", et m'y sentais déjà chez moi pour les raisons que l'on devine, j'éprouvais une vive et profonde joie à la pensée, et d'aller retouver en son hôtel à Nantes la marquise de Brézolles et de retourner avec elle et son fils, qui était aussi le mien, dans mon duché d'Orbieu...."

par Caroline
Fortune de France, tome 11 : La Gloire et les Périls Fortune de France, tome 11 : La Gloire et les Périls
Robert Merle   
Lecteur, je me propose dans ce onzième tome de mes mémoires de décrire la vie qui fut mienne pendant le siège de la Rochelle - siège qui fut, avec celui de Breda, le plus long et le plus fameux de la première moitié de ce siècle.
L'enjeu était, comme disait Richelieu, importantissime. Les protestants, ou,comme on disait alors, les huguenots, avaient fini par former un état dans l'état, et braver le pouvoir du roi de France par de continuelles rébellions.
Or la Rochelle, citadelle de la puissance huguenote en ce royaume, était réputée invincible pour la bonne raison qu'étant puissamment fortifiée côté terre, elle s'ouvrait largement sur l'océan et pouvait être par conséquent envitaillée, et par sa propre flotte, et par celle de ses alliés - de prime paradoxalement par la très catholique Espagne, laquelle cependant promis beaucoup et ne fit rien, et ensuite par la protestante Angleterre qui elle intervint à trois reprises dans la guerre entre Louis XIII et sa ville mutinée.

par nessah
Fortune de France, tome 13 : Le Glaive et les Amours Fortune de France, tome 13 : Le Glaive et les Amours
Robert Merle   
C'est de loin le moins bon de la saga. Robert Merle, immense écrivain, donne pourtant l’impression de s'être plus fait plaisir à lui-même qu'à ses lecteurs.
L'année du volcan L'année du volcan
Jean-François Parot   
Roman policier historique sans grand suspens... Le personnage principal est attachant, mais l'enquête en elle-même est assez simple. Pas vraiment de réels rebondissements. Les références historiques sont les seules choses qui m'ont vraiment intéressée.

par gag4

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode