Livres
558 801
Membres
607 229

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Isawien : Liste de bronze

Leïlan, Tome 1 : Les Yeux de Leïlan Leïlan, Tome 1 : Les Yeux de Leïlan
Magali Ségura   
J'ai découvert ce livre car j'en connais l'auteure et je ne me lasse plus de le relire. La magie qu'elle glisse entre ses lignes et l'origine de cette fabuleuse histoire m'ont emporté avec elles. A chaque fois que je lis je ne vois plus les mots mais des images et je n'ai eu aucun problèmes pour me représenter chaque lieux, chaque personnage,... Certes le début est lent mais il va à la vitesse de la compréhension d'Axel, et puis c'était son premier roman ^^

par Cam66
Le Dernier Héraut-Mage, Tome 1 : La Proie de la magie Le Dernier Héraut-Mage, Tome 1 : La Proie de la magie
Mercedes Lackey   
Très bonne surprise pour moi que ce roman, car à la base je n'apprécie pas spécialement Lackey (je trouve souvent ses histoires trop précipitées, pas assez approfondie, me laissant ainsi un sentiment d'inachevé).
Mais là... bon, certes, c'est parfois un peu précipité, mais ce roman est tellement addictif que je ne peux même pas lui reprocher ça. Je n'en ai pas décroché un seul instant et la dernière page lue, je ne pensais qu'à foncer sur la suite.
Les personnages sont certes trop "beaux et gentils" et blabla, mais il y a aussi tout le chemin de Vanyel, ses rapports avec les autres, la manière dont il est perçu à cause de son homosexualité, son évolution...
Une vraie petite merveille à lire.
La Meute du Phénix, Tome 1 : Trey Coleman La Meute du Phénix, Tome 1 : Trey Coleman
Suzanne Wright   
http://gardiennedeslivres.eklablog.com/la-meute-du-phoenix-tome-1-de-suzanne-wright-a100368615

Comment dire ? Je balance entre « j’ai aimé » et « je n’ai pas aimé » (en fait non, il y a plus de "j'ai pas aimé). Au premier coup d’œil, comme souvent, c’est la couverture qui m’a attirée, le résumé me paraissait prometteur même si le scénario n’avait rien d’innovant. Parfois, l’écriture, les personnages permettent de contourner le problème d’une histoire au fil directeur peu captivant, et c’est vrai que Taryn, l’héroïne de ce premier opus est détonante, sa répartie incisive et diabolique m’a fait rire. Le fait que son âme sœur soit décédée lorsqu’il était enfant la rendait un peu plus intéressante. Mais ça s’arrête là pour les points positifs.
Le scénario, pour revenir dessus, n’a rien d’exceptionnel ni de captivant pour moi : nous sommes dans un monde où l’existence des loups-garous est connue de tous. Les humains sont exclus des problèmes internes aux meutes, dont le but essentiel est de protéger leur territoire, en gagner en formant des alliances, protéger la meute. Et c’est à peu près tout. Bon, il faut aussi y ajouter le concept des âmes sœurs, du déjà vu dans les séries du genre, qui avait pourtant de quoi séduire. L’idée étant que chaque loup a une seule et unique âme sœur qui lui est destinée, quelque part. Des âmes sœurs qu’un lien unique relie entre elles. Alors voilà, sans surprises (parce qu’on reste dans de la romance), le but de chaque loup est aussi, de retrouver son âme sœur ! (pas captivant mais bon... avec une bonne histoire de fond ça passe... mais dans ce cas, il y en a pas vraiment).

Et Taryn a perdu Joe, son ami d’enfance qui était son âme sœur, dans un accident de voiture qui a également coûté la vie de sa mère, ce qui l’a anéantie. Une perte qu’elle ressent encore, une détresse qui je trouve, à été très mal exploitée, à l’exception de cette torpeur, cet état second dans lequel se plonge Taryn le jour de l’anniversaire de sa mort. Taryn est aussi une guérisseuse, et elle est latente, ce qui fait qu’elle ne parvient pas à faire sortir sa louve. Elle est aussi une dominante et n’a pas (du tout) la langue dans sa poche. Oui, ça fait beaucoup pour une seule personne.

Le point noir de l’histoire, c’est la surdose de sexe d'une vulgarité dont j'aurais aimé me passer, qui efface totalement l'histoire de fond, certes c'est nécessaire quand on parle d’une série « romance » mais tout de même, étant donné qu’ils se sautent dessus un chapitre sur deux, on pourrait facilement croire que le but premier de l’histoire (vite expédiée au final, cette histoire de fond présentée dans le synopsis) est de nous montrer tout ce que Trey est capable de faire au pieu.

En fait, je pense que c'est vraiment le but de l'histoire, car le reste est très peu expliqué, mal exploité et vite expédié, ce qui fait qu'à part le sexe, on ne retient pas grand chose, ce qui lasse très vite...

Ça ne m’aurait pas dérangée si je n’avais pas eut l’impression très nette de lire soudainement un de ces livres SM forts mal écrits (et pourtant à la mode) : le langage est vulgaire (parler crûment d’accord, mais il y a des limites), et surtout extrêmement (vraiment extrêmement) répétitif. Trey parle beaucoup pendant l’acte, mais toujours pour déblatérer les mêmes choses, il m’a saoulée à vouloir toujours être sûr de sa puissance, de sa domination sur Taryn. Il n’y a pas un chapitre où il ne lui demande pas « A qui est-ce que tu appartiens ? Je veux te l’entendre dire… » Et Taryn, gare à tes fesses si tu ne lui réponds pas (bien que Trey préfère, le terme de « cul ») ou encore "Dis-moi que tu aimes ça... tu aimes quand je te baise ?" (oui, c'est continuellement ça en en ces termes). En gros c’est constamment du : « C’est qui le plus beau ? Le plus fort ? Le plus viril ? La bête de sexe ? C’est moi…Et surtout, je veux te l’entendre dire, et dès que je te le demande si possible. » Si au passage, Taryn pouvait aussi admettre qu’elle « aime se faire baiser » par lui et en même temps accepter tout ce qu’elle lui demande (si possible à quatre pattes) sans protester, car c’est ce que veut (surtout) Trey (et qu’il obtient toujours car il n’hésite pas à asseoir sa domination). Oh, et comment ne pas noter le petit nom que Trey lui donne : "ma petite chienne" (qui aime se faire baiser) (so romantic !). Et au passage on insiste bien sur le fait que lui, ce qui adorerait, c'est la sodomiser... ce qu'elle ne veut pas... mais rassurons-nous, il va finir par l'y obliger (et elle va même être consentante, donc de quoi elle se plaint, je vous le demande ?).
Si c'est ce genre de comportements (et de vocabulaire) que les gens trouvent "romantiques" de nos jours. Alors on a pas la même notion de "romance", et je trouve ça inquiétant, en fait... mais passons...
En bref, je ne suis absolument pas fan de Trey… dommage parce que sa fixette sur le rapport dominant/dominé mise de côté, d’autres aspects du personnage aurait – tout comme pour Taryn – mérités d’être exploités.

Pour être honnête, je pense que j’aurais pleinement apprécié cette histoire, si Trey avait arrêté de parlé. Et qu'il y avait une intrigue de fond suffisamment intéressante pour tenir en haleine.
J’ai un avis très négatif sur cette série, certains personnages m’ont plu mais avec le recul, il y a plus de points négatifs pour moi. Je suis déçue donc… par l’image donnée par le personnage de Trey qui gâche le tout (J'espère que ce n'est pas l'esprit général de la série), alors que j’ai aussi beaucoup ri en compagnie de Taryn et de sa cinglante répartie (ses échanges avec la grand-mère de Trey valent leurs pesant d’or !) même si à la longue, c'est plus que bof (et là encore, très répétitif).

En lisant la Meute du Phoenix, j'avais l'impression que la meute était en fait piégée dans une boucle sans fin : toutes les journées sont les mêmes ! J’ai beaucoup aimé le début, ça partait plutôt bien (en excluant le langage de Trey) mais je me suis vite ennuyée ! J'ai très souvent levé les yeux au ciel et j’ai trouvé ça long. Car au final, il ne se passe RIEN. Il y a des scènes parfaitement inutiles, comme tout le passage (de plusieurs pages) à la fête foraine : quel intérêt ? Ça n'apporte rien à l'histoire ! J'ai fini par sauter des pages en voyant que ça s'éternisait !

Allez, on va dire qu'il y a quelques scènes "choc" (bon, quand je dis choc...) :[spoiler] la voiture de Taryn qui se fait vandaliser, et la mort de son corbeau (là encore, faudrait m'expliquer l'intérêt... au départ on nous dit qu'elle parle plus ou moins aux oiseau - ou en tout cas à celui-là - je me dis que ça peut éventuellement être intéressant - voire mystérieux - mais ce n'est dit qu'une fois... et l'oiseau meurt... mouais...).[/spoiler]

par Alienora
L'Ange de la nuit, Tome 1 : La Voie des ombres L'Ange de la nuit, Tome 1 : La Voie des ombres
Brent Weeks   
Voila un livre bien sombre, l'enfance du héros et loin d'être heureuse. Vivant dans des dédales sombres, violentes et décadentes, il fait tout pour survivre mais ne se fera pas épargner pour autant. Il lui reste cela dit une certaine bonté qui ne sera pas s'en rappeler un certain Fitzchevalerie (la prise de tête existentiel en moins)
Les intrigues politiques sont la, les coups durs frappent comme la foudre et la mort omniprésente. La fin de se premier tome de cette trilogie est d'ailleurs vraiment sanglante et ceux qui survivront seront loin d'en sortir indemnes.
Un très bon livre mais à ne pas mettre entre toutes les mains : tortures, viols ou cannibalismes sont d'autant de sujet survolé mais belle et bien présent.

par Caly
Cavalier vert, Tome 1 Cavalier vert, Tome 1
Kristen Britain   
Cavalier Vert, c'est l'histoire d'une jeune fille, Karigan G'ladheon. Expulsée de son école pour avoir défié un noble en duel, Karigan s'enfuit avec la ferme intention de retourner chez elle.

L'intrigue est lancée avec la mort d'un Cavalier Vert, une caste de messagers qui parcourent le royaume afin de délivrer des messages. Elle fait alors le serment au Cavalier mourant de délivrer le message au roi. Mais le chemin est semé d’embûches et très vite, elle se rend compte que le danger encouru est bel et bien réel... Karigan, accompagné de sa monture, découvrira alors qu'être Cavalier Vert est plus dangereux que ça en à l'air... Qui est ce mystérieux Homme Gris qui la poursuit et contre lequel F'ryan l'a mise en garde ? Au fil du temps, Karigan se découvrira de mystérieux pouvoirs qu'elle apprendra à apprivoiser et qui l'aideront dans sa mission...

Si j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, une fois ce cap passé, je n'ai pas pu décoller du livre. L'histoire est prenante et vraiment très bien écrite. On s'attache très vite à Karigan, la jeune fille qui voit sa vie basculer et se voit entraîner dans une aventure des plus folles sans trop savoir pourquoi ni comment.
Malgré cette mission qui lui est impartie, elle reste elle-même, une jeune fille effrayée et souvent dépassée par les événements, qui n'a pas peur de montrer ses sentiments, ce qui la rend profondément humaine.

J'ai également beaucoup apprécier le roi Zacharie, Stevic, le père de Karigan et Larenne Stèle, capitaine des Cavaliers Vert, et ce, malgré son côté bourru.

Ce qui m'a également plus dans ce récit, hormis son originalité, c'est les ressemblances que j'ai pu déceler avec le Seigneur des Anneaux de Tolkien. Bien que l'histoire reste totalement différente, certains points y font cependant allusion. L'exemple le plus flagrant étant celui des personnages à la poursuite de Karigan. [spoiler]Ceux-ci m'ont énormément fait penser aux Nazguls. Ou encore, lorsque Karigan est blessée, elle se fait soigner par des Elétiens qui, de part leur description et leur magie, m'ont fait penser aux elfes de Sieur Tolkien.[/spoiler] Et encore pleins d'autres détails que je ne dévoilerais pas !

Mais Cavalier Vert, c'est avant tout une histoire d'aventures qui vaut vraiment la peine d'être lue et que je recommande de vive voix !

par Fantasyae
Les Elfes, Tome 1 : Abandonné des dieux Les Elfes, Tome 1 : Abandonné des dieux
James Barclay   
Peut être aurais-je du lire d'abord la chronique de ravens, avant celui-ci car je trouve que le début n'est pas assez expliqué, on entre dans un univers comme ça sans explication. J'ai du lire plusieurs chapitres avant de comprendre la différence entre les iads et les ulas, et les lignées.

Pourtant la fin est magnifique et c'est pour ça que je le mets en bronze, parce que je n'ai pas aimé le début mais adoré la fin...

par aureane
Corbeau, Tome 1 : Aile de corbeau Corbeau, Tome 1 : Aile de corbeau
Patricia Briggs   
Après avoir lu les aventures de Mercy Thompson, j'avais très peur d'être déçue par cette série si loin de la bit lit, qui est plus proche de mes lectures habituelles... Et ben j'avais tort ! Patricia Briggs a vraiment un talent énorme et nous emporte, cette fois encore à travers une aventure trépidente au sein d'un univers rempli de magie. On peut y retrouver Séraphle, l'héroîne de cette série, ainsi que toute sa famille et partager leur aventure incroyable.. Non... c'est décidé, je n'en dirai pas plus car ce serait vraiment gâcher votre plaisir ! Par contre je vous conseille vivement cette série !!

par Ellie
Assassin's Creed, Tome 6 : Black Flag Assassin's Creed, Tome 6 : Black Flag
Oliver Bowden   
Le livre est découpé en plusieurs parties. Je vais faire ma critique en me basant sur ces dernières. Dans la première partie, ce que j'ai trouvé bien, c'est de découvrir la vie d'Edward Kenway avant qu'il ne s'embarque pour les Caraïbes et qu'il ne devienne un pirate redoutable, sa rencontre avec sa femme Caroline, son voeu de devenir corsaire et son amitié avec les illustres pirates Edward Thatch dit Barbe Noire et Benjamin Hornigold. C'est un personnage que je trouve vraiment égoïste au premier abord qui ne rêve que de gloire et de richesse. On est très loin d'Altaïr, Ezio (Edward avait été décrit sur la toile comme ressemblant le plus à Ezio (je ne parle pas du physique mais de tout le reste) mais ce n'est pas vrai du tout.) ou même Connor (le petit-fils d'Edward justement). Dans la deuxième partie, on découvre un monde empli de violence. Eh oui, c'est pas joli-joli l'âge d'or de la piraterie avec les maladies, la débauche, les mutineries, le sang qui gicle à tout va, le rhum... mais toutes ces descriptions donnent un vrai côté réaliste, on a vraiment l'impression d'y être, de vivre la scène au détail près. Cette deuxième partie annonce également l'histoire même du jeu vidéo avec quelques passages passés sous silence (car trop de descriptif ou inintéressants) et, où Edward devient finalement pirate, luttant aux côtés de ses amis, pères fondateurs de la piraterie. Il va également y voir un peu plus clair, s'intéresser un peu plus à la lutte entre les Assassins et les Templiers. Dans la troisième partie, je n'ai pas grand chose à dire... si. Que j'aime beaucoup les personnages de James Kidd alias Mary Read et Barbe Noire (j'aurais aimé en apprendre beaucoup plus sur ce dernier, qu'il soit encore plus présent dans le livre). Dans la dernière partie, Edward est enfin devenu ou presque un Assassin. Il a changé. Au fil du temps, des épreuves, des pertes qu'il aura subi et à l'annonce d'un meilleur avenir. Un bon point positif. Appréciables aussi, les derniers chapitres qui concernent son retour en Angleterre (passage absent du jeu).

par MaMt
Blood Lad, Tome 1 Blood Lad, Tome 1
Yūki Kodama   
Ce manga est génial, j'ai vraiment apprécié ce manga car il me fait vraiment rire avec le "Boss" qui est fan de la culture japonaise ( jeux vidéo, manga, anime, etc..) il ma donné l’impression qu'il prenait tout à la légère x) mais j'ais trouvé que la fille réagie assez bien au évènements du fait quelle soit morte et devenue une démone pas exemple je le recommande vivement moi j'ai bien aimé l'ambiance décontracté dans pratiquement toute les difficultés qui font face à Staz =)

par yukiusui
Chroniques de Galadria, tome 1 : L'autre monde Chroniques de Galadria, tome 1 : L'autre monde
David Gay-Perret   
Qu’arrive-t-il lorsqu’un homme réalise son rêve ? Perd-il toute raison d’avancer ? Ou bien au contraire utilise-t-il ce rêve comme source de courage et d’inspiration le propulsant vers d’autres rêves, peut-être plus grands encore ?
Ce sont là les questions que se pose Glaide, adolescent de 17 ans discret et philosophe, dont la seule raison de vivre est l’espoir qu’un jour il réalisera son rêve : aller dans un Autre Monde… Un monde de mystères, de batailles épiques et d’aventures.
C’est pourquoi lorsqu’un jour un monstre de cauchemar apparait devant ses yeux et s’en prend à ses amies Gwenn et Emily, il n’hésite pas un instant à se jeter dans la mêlée avec à ses côtés son éternel complice Jérémy, porté par la joie et l’excitation à l’idée que ses prières aient été enfin entendues…
Un vieil homme inconnu apprendra alors au groupe que le temps est venu pour eux de se rendre sur Galadria : un autre monde où magie et monstres règnent en maitres. Les deux filles seraient des Maggs, ces magiciennes blanches altruistes dont Galadria a tant besoin, et dont la survie est assurée par des Protecteurs, rôle qui incombe aux deux garçons.
Cependant à peine les adolescents découvrent-ils cette nouvelle terre que leur guide perd la vie, les laissant seuls et désemparés…
Annoncés comme de simples Maggs et Protecteurs, les quatre amis découvriront bien vite qu’ils sont attendus par les uns, et redoutés par les autres. Tour à tour accueillis, protégés, puis traqués et pourchassés, ils finiront par se douter que l’acharnement avec lequel des ennemis qu’ils ne connaissent même pas cherchent à tuer Glaide cache quelque chose.
Leur aventure en quête de réponses va les amener à découvrir cette terre si incroyable, ses habitants, ses villes, mais aussi les maux qui l’accablent et leur rôle dans tout ceci.
Et alors que ses compagnons cherchent désespérément un moyen de rentrer chez eux, refusant des responsabilités trop lourdes qu’on leur impose et fuyant une réalité trop dure, Glaide n’a plus qu’une seule idée en tête : commencer sa nouvelle vie dans ce qu’il appelait autrefois l’Autre Monde…

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode