Livres
549 558
Membres
589 320

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de JanaSIVAKUMAR : Ma PAL(pile à lire)

Ton âme sœur (ou presque) Ton âme sœur (ou presque)
Kristan Higgins   
Ça y est, dernier livre de la série terminé ! Quel dommage, j’ai adoré tous les personnages de Blue Heron, ça ne me dérangerait pas d’en lire encore un peu ! Kristan Higgins m’a fait passer de très bon moment !
Dracula Dracula
Bram Stoker   
En fait, le mythe du vampire a beaucoup évolué. Dracula est peut-être ce qu'on en a fait de plus proche par rapport aux superstitions et aux croyances anciennes. Mais bien entendu, Bram Stocker n'en a pas utilisé tous les éléments sinon Dracula aurait été encore plus laid et se serait baladé en linceuil ;) En fait, je me demande si ce n'est pas le personnage vampirique le plus étoffé en littérature classique.

par Angie
Blacklistée Blacklistée
Cole Gibsen   
UN jour j'ai eu envie de lire ce livre. je ne le regrette pas. il est vraiment très prennant, je l'ai lu en deux jour. une histoire qui résumé assez bien le harcelement scolaire même si je trouve que l'auteur n'a pas assez insisté sur les méchancetés de Reagan au début, [spoiler]tout le long du livre elle parle des horreurs qu'elle a dit mais nous ne les voyons pas, ce livre veut montrer que les bouaux ne sont pas si mauvais et que les victimes ne sont pas si inoccente, le livre prends l'axe des regrets, de comment régler ça. je trouve cela domage de ne pas avoir eu de harcèlement en dehors de l'école,l'auteur parle d'un groupe facebook puis plus rien, Regan est exclue et un peut maltraitée par Amber mais au final... rien de bien grave[/spoiler] le récit n'entre pas assez loin dans l'horreur. Nolan est intriguant, un jeune homme assez bizarre mais qui peut surprendre [spoiler]il vient en aide à Regan pour réparer ce qu'il a fait, car oui c'est lui avec son amie Blake qui, pour venger la tentative de suicide de son ex, a placarder les horreurs que Regan et ses amies ont dit sur les gens du lycée. [/spoiler] j'ai bneaucoup aimer Nolan. [spoiler]quand Regan découvre la vérité sa réaction est normale mais ma attristée, j'aurais aimer que leur couple prenne réellement vie, la fin ouverte sur ce point est frustrante. Nolan peut être pardonner car il a su dire stop quand il s'est rendu compte de son erreur et a essayer de réparer son erreur, et elle qui dit que tout cela l'aura quand même fait changer dit qu'elle ne peut pas lui pardonner, dommage [/spoiler]
conclusion un très bon roman qui m'a touché, mais il manque quelque chose. Le harcèlement n'a pas été assez fort, la méchanceté de Regan pas assez exploitée et la fin un peut bizarre. en bref un livre à lire mais qui aurait mérité 100 pages de plus et qui aurait du être beaucoup plus dur, car la réalité de personne harcelée passe par les réseaux sociaux et les sms et appel téléphonique.

par ScarlettD
Cultiver l'intelligence relationnelle Cultiver l'intelligence relationnelle
Daniel Goleman   
Bon livre sur l’intelligence relationnelle qui développe divers sujet tel que le narcissisme, le psychopathe, l’amour, les préjugés... Il s’appuie sur beaucoup d’expériences qu’il décrit brièvement. Il est relativement accessible même si certains points il faut avoir quelques bases tel qu’en neurologie. Seul reproche que j’aurais à faire c’est qu’il met énormément en avant la relation mère-enfant et de temps à autres parents-enfant et pratiquement jamais pour ne pas dire jamais père-enfant alors est-ce que ce choix est dû différente étude qui ont été faite et qui porter plus sur la relation mère-enfant ? Je ne sais pas mais j’avoue que toujours entendre mère-enfant alors que le père en fait aussi parti et légèrement pénible. Sinon il est bien organisé avec de bons exemples.
Penser comme un moine Penser comme un moine
Jay Shetty   
Jay Shetty, superstar des réseaux sociaux, partage la sagesse intemporelle qu’il a apprise quand il était moine. Des étapes pratiques que tout le monde peut franchir au quotidien pour mener une vie moins stressante et plus riche de sens. Fraîchement diplômé d’une école de commerce londonienne, Jay Shetty a abandonné costume et attaché-case et s’est rendu en Inde pour devenir moine et consacrer sa vie à aider son prochain. Après trois ans de formation et de méditation dans un ashram, un de ses enseignants l’a convaincu que sa valeur serait plus grande s’il quittait la voie monacale pour transmettre son expérience et sa sagesse au monde entier.

par lina.b
Se libérer des émotions négatives Se libérer des émotions négatives
Latifa Gallo   
Nous sommes traversés en permanence par des émotions négatives qui nous déstabilisent et qui nous font peur. Car nous craignons la peur, l’angoisse, la tristesse, la colère, et pour éviter d’y être confrontés, nous les refoulons. Mais les émotions même négatives aident à vivre car elles sont la vie. Il ne s’agit ni de les gérer ni de les maitriser mais bien de les apprivoiser pour s’en libérer et vivre mieux.

Sommaire
Comment fonctionnent les émotions
La marque de famille
Les émotions innées (la peur, la tristesse, la colère, la joie)
Quand les émotions se cachent
Les émotions apprises (la pudeur, la honte)
Ces émotions qui nous font souffrir : anxiété, angoisse, agressivité, frustration
Libérer ses émotions négatives : être à l’écoute, la bienveillance envers soi-même, oser dire ses émotions, pratiquer la pensée positive…
Apaiser ses émotions négatives : respirer, se relaxer, méditer …
Que faire des émotions des autres ?
Préserver les émotions des enfants
Quand les émotions entrent au bureau
De l’utilité d’une psychothérapie
Que faire des émotions des autres ?
Public :
Public concerné par la psychologie et le développement personnel.

par Earendile
Girl Online, Tome 1 Girl Online, Tome 1
Zoe Sugg   
Je suis partie un peu défaitiste et pleine de préjugés en apprenant que l'auteure de ce bouquin était d'autre qu'une célèbre youtubeuse (Encore.) ayant créé la polémique. Pourtant, même si ce n'est pas un chef-d'oeuvre littéraire, il se laisse facilement lire.

Girl Online relate l'histoire d'une jeune collégienne maladroite, blogueuse anonyme suivi par de millions de fans. Elle rencontre lors d'un voyage à New York, celui qu'elle pense être son grand amour, et pourtant, il ne s'avère pas être celui qu'elle espérait.

Justement, parlons de l'histoire. En elle-même, elle est assez simpliste et n'apporte pas forcément de surprise. On s'attend finalement un peu à tout et on n'est pas surpris par grand chose. Trop prévisible, en somme. On a également le plaisir de découvrir dès les premières pages une tonne et une tonne de clichés sur les filles ou même la société d'aujourd'hui. Les personnages principaux font souvent références à des livres ou des héros de notre enfance. Tortue Ninja, Barbie, etc. Et pour ma part, j'ai trouvé cela relativement sympa. En revanche, j'ai un peu moins apprécié l'énorme spoiler sur le livre (ou le film) "Nos étoiles contraires". Je trouve ça complètement déplacé.

Niveau personnages je parlerais uniquement des trois principaux, qui pour moi, me semble être les plus importants. J'éprouve une certaine sympathie à l'égard de Penny. Je me reconnais un petit peu en elle grâce à son caractère. Ses conseils qu'elle donne sur son blog, bien qu'il ne soit pas réel, peuvent aussi bien être bon à prendre pour nous dans notre vie de tous les jours. On ressent ce petit côté psychologique que dégage ce livre, notamment avec l'arrivé de Noah qui, par contre, me fait ni chaud ni froid. Je n'arrive pas tellement à l'apprécier... Concernant Eliott, je crois que c'est mon coup de cœur. Je ne saurais expliquer pourquoi, mais je l'adore.

Pour ce qui est de l'écriture de l'auteure, comme je le disais plus haut, ce n'est pas de la grande littérature, il existe des fautes de syntaxe assez choquante, mais, l'auteure à ce petit quelque chose, qui arrive à nous happé entièrement dans son histoire. Je l'ai lu d'une traite en un peu moins de quatre heures et je ne pouvais pas me détacher du livre. Et n'oublions pas cette petit touche d'humour qui se fait apprécier sans trop de problèmes.

En conclusion, j'ai apprécié cette lecture, simple, sans prise de tête, mais efficace. Si vous êtes friand des petites histoires d'amour ou que vous cherchiez un livre facile à lire, Girl Online est fait pour vous.

par Philla
L'Appel de l'ange L'Appel de l'ange
Guillaume Musso   
Wow, livre fini en 1 jour... c'est, vraiment époustouflant !
Si la fin est peut-être moins surprenante que son précédent, elle n'en reste pas moins géniale !!! :D
C'est quand on arrive au bout du livre que tout s'éclaire, qu'on a compris telle ou/et telle chose !
C'est fou tous les indices qu'on a au début pour savoir la fin, et en même temps, ils sont tellement subtiles, qu'il est cazi impossible de savoir la fin dans sa totalité !!!
Un nouveau genre pour Musso: Le thriller, qu'il manie quand même pas mal du tout !!
Un nouveau genre, et un nouveau succès !!

Merci, M. Musso pour ce nouveau moment de plaisir de lecture !

par Fred_93
Eleanor & Park Eleanor & Park
Rainbow Rowell   
http://wandering-world.skyrock.com/3219430089-ELEANOR-&-PARK.html

ELEANOR & PARK est une lecture passionnante et hyper touchante. C’est un roman qui nous met à fleur de peau et nous fait traverser tout un tas d’émotions. On passe de la nostalgie à la joie, de la mélancolie à la tristesse, du plaisir à la colère en quelques pages seulement. Eleanor et Park m’ont, eux, complètement ébloui. Ils font partie de ces héros que vous ne voulez pas quitter. Genre, du tout. En refermant le livre, j’ai soudainement réalisé qu’ils allaient me manquer, et ça m’a fait mal. Malgré tout, ELEANOR & PARK n’est pas la claque que j’attendais. Si l’intrigue est ultra émouvante et que l’écriture de l’auteure est juste saisissante, j’ai mis pas mal de temps à rentrer pleinement dans le récit. De plus, si, une fois vraiment conquis par l’histoire, j’ai adoré l’évolution des protagonistes et voir jusqu’où Rainbow Rowell allait les emmener, je dois bien reconnaître que la toute fin du roman m’a carrément pris au dépourvu… Dans le mauvais sens du terme. La conclusion est tellement frustrante qu’elle me dégoûte presque de ma lecture. J’ai eu envie de balancer mon livre et de hurler à l’auteure que sa décision était illogique au possible. Je garde donc un goût un peu amer concernant la fin de ce récit. Néanmoins, rien que pour la romance entre Park et Eleanor, qui est tellement époustouflante et remarquable, il faut absolument que vous alliez vous procurer ce roman.
Comme dit précédemment, j’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans l’intrigue. La narration à la troisième personne pour les deux personnages ne m’a pas vraiment aidé, d’ailleurs. Je n’ai pas vraiment saisi pourquoi Rainbow Rowell avait opté pour ce genre de point de vue. Je pense que si le roman avait été écrit à la première personne, j’aurais pu encore plus m’attacher au héros ou bien, du moins, m’identifier à eux plus rapidement. Au fil des premiers chapitres, on découvre Eleanor et Park, leurs personnalités, leurs modes de vie, leurs entourages familiaux, leurs façons d’appréhender l’existence. Si, au départ, je ne me suis pas trop senti concerné par ce qu’ils éprouvaient ou expérimentaient, j’ai tout de même eu le déclic assez rapidement. Et là… BOUM. Eleanor et Park sont loin, très loin, d’être des héros normaux. Ils sont décalés, étranges, spéciaux, dans leur bulle… Et irrésistibles. Sincèrement. C’est le genre de protagonistes que j’aimerais rencontrer à chacune de mes lectures. Ils sont tellement, tellement, tellement adorables et touchants, c’est juste prodigieux. Il y a quelque chose chez eux d’irrémédiablement humain et captivant, d’irrémédiablement fragile et imparfait, d’irrémédiablement émouvant et renversant. Une fois qu’on s’attache à eux, on n’a plus aucune envie de les quitter.
Si Park et Eleanor nous paraissent aussi profonds et réels, c’est grâce à la plume de l’auteure. Sincèrement, je crois que je peux compter sur les doigts d’une seule main les écrivains qui prennent le temps d’aussi bien retranscrire leurs héros. Le cadre familial est juste décrit à la perfection. Je n’ai pas peiné une seule seconde à me représenter les personnages et leurs habitudes, leurs attentes, leurs relations avec leurs parents, leurs frères ou leurs sœurs, leurs désirs, leurs souvenirs. J’aime TELLEMENT quand tout est fluide à ce point et que ça paraît aussi naturel. Rien que pour cela, ELEANOR & PARK est fabuleux. On sent bien que l’auteure a voulu leur conférer un côté hyper réaliste, hyper clair, hyper précis. C’est juste top. Sincèrement.
Cependant, je me dois de reconnaître une chose : si j’ai adoré ELEANOR & PARK, j’ai eu un énorme souci avec leur romance (seulement au départ, merci seigneur de la lecture). Alors oui, Eleanor et Park sont des exclus. Oui, ils sont bizarres et spéciaux et étranges et mis de côté et victimes de moqueries. D’accord, c’est affreux. Mais est-ce une bonne raison pour s’attacher aussi rapidement à la seule personne qui semble leur correspondre ? Je veux dire, évidemment que c’est une bonne raison. C’est même une excellente raison mais, là, c’est trop. Trop vite. Trop d’un coup. Trop, trop, beaucoup trop. Je n’ai pas cru une seule seconde à leur amour instantané. Genre, aucun sentiment n’était présent à un moment et hop, celui d’après l’autre personne représente le monde entier. Non. Sérieusement, non. J’ai trouvé que les choses étaient bien trop précipitées, bien trop simples, bien trop irréalisables. C’est dommage car sans ce bémol, tout aurait été parfait.
Je m’explique : une fois ce défaut oublié et leur relation complètement mise en place, Eleanor et Park, qui étaient déjà magnifiques, deviennent inoubliables. Leur histoire d’amour m’a pulvérisé, m’a enchanté, m’a fait frissonner, m’a coupé le souffle, m’a donné envie de pleuré, m’a déchiré et m’a anéanti. J’ai été désintégré par la passion qui unit ces deux héros, c’est aussi simple que ça. L’histoire d’Eleanor, que nous découvrons au fil des pages et qui m’a ému aux larmes, ne fait que rendre son attachement pour Park encore plus légitime et poignant. Park, lui, est tellement amoureux et dingue d’Eleanor que même les plus belles histoires d’amour feraient mieux de se cacher tant elles manquent d’intensité à côté de celle qui voit le jour entre nos deux héros. Rainbow Rowell écrit des passages qui ont carrément fait naître des papillons aux creux de mon estomac. C’est puissant. C’est épatant. C’est incroyable. Ouaw. Juste ouaw ♥
Je m’étais pensé sauvé jusqu’à la fin et, malheureusement, je me suis trompé. Si, à partir du moment où je suis enfin rentré dans l’histoire et où j’ai oublié mon problème concernant la rapidité avec laquelle se met en place les sentiments entre Eleanor et Park, tout était juste parfait et sensationnel, j’ai vite déchanté en découvrant les ultimes pages du roman. Et quand je dis les ultimes, c’est quelque chose comme les vingt dernières pages. En effet, plus je me rapprochais de la fin du roman, plus tout devenait épatant et formidable. J’ai été anéanti, consumé, pris aux tripes et complètement dévasté. Tout était sincèrement maîtrisé à la perfection. Les émotions devenaient encore plus brutes, plus intenses, plus fortes. Sauf que l’auteure a alors décidé d’emprunter la pire des voies possibles. Alors que nous avons droit à des révélations fracassantes, Rainbow Rowell en profite pour nous délivrer une conclusion HYPER ouverte et totalement incompréhensible. Cette fin est ultra frustrante et ultra rageante. Je ne comprends pas. Je ne comprends absolument pas. Qu’est-ce qui a pu passer par la tête de l’auteure pour nous écrire ça, en vrai ? Je suis tellement en colère et tellement déçu par cette fin que j’en hurlerais, là, tout de suite. Je suis tellement désolé pour Park, tellement désolé pour Eleanor. C’est juste horrible. Après, je me dis que si je ressens cela, c’est parce que je me suis réellement attaché aux héros. Mais ça ne me console qu’en partie. Ils ne méritaient pas une telle conclusion. Nos nerfs, nos émotions, et nous, non plus.
En résumé, ELEANOR & PARK est une lecture bouleversante, éprouvante et extrêmement touchante. Nous faisons la rencontre de deux protagonistes hors du commun et tellement, tellement adorables. Si j’ai eu du mal avec eux au départ, tout s’est rapidement arrangé. Même chose concernant leur relation qui m’a semblé beaucoup trop précipitée et trop peu approfondie au début. Une fois ce problème réglé, nous vibrons avec les personnages. Leur histoire nous bouleverse, nous coupe le souffle et nous pulvérise le cœur. Néanmoins, la conclusion – beaucoup trop ouverte à mon goût – me paraît complètement à côté de la plaque et ne correspond absolument pas au récit. Je reste sur ma faim et je déteste ça. ELEANOR & PARK est un roman irrésistible et inoubliable, que je vous recommande même malgré l’horrible fin qu’il possède. Ne pas rencontrer Eleanor et Park serait extrêmement regrettable, je vous le promets. Ils sont tellement parfaits et adorables, c’est fou… Tout comme leur histoire, en fait. Laissez-vous tenter, vous ne serez pas déçus.

par Jordan
Et tu trouveras le trésor qui dort en toi Et tu trouveras le trésor qui dort en toi
Laurent Gounelle   
Un livre de Laurent Gounelle , chouette ! j'avais envie de réflexion sur la vie . Alors certes le roman est simple et le message semble appartenir à la mode du "feel good" .Mais la comparaison entre les religions, et l'analyse basique des Evangiles m'ont passionnée . J'ai aimé les explications des pratiques religieuses, les paraboles . Quant à s'attaquer à l'ego, je pense sincèrement qu'à notre époque, c'est une réflexion et un travail indispensable. Merci donc au personnage Alice qui a enquêté pour nous ! Un texte qui a le mérite de faire réfléchir sur les textes sacrés.

par dacotine

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode