Livres
540 796
Membres
571 685

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Kittyeul : J'ai lu aussi

L'affaire Jane de Boy L'affaire Jane de Boy
Simone Gélin   
Un roman noir qui se déroule entre la Gironde et l'Espagne dans les années 60. Epoque terrible côté espagnol sous le régime politique franquiste. Appuyés de faits réels, l'auteure nous transporte dans une histoire dramatique, où pendant cette guerre plus rien n'a d'humain. Tout est possible et le récit débute sur l'enlèvement d'une petite fille de 3 ans… Bien sûr il y a enquête, mais les rebondissements en font un livre très prenant. Coupable ou non !! Crime, passion, politique, tout s'emmêle. Un roman qui m'a chamboulée. J'ai rencontré l'auteure l'été passé à "Noir Vézère" au Bugue et je l'avais laissé choisir pour moi un de ses romans, donc à suivre.

par annick69
Le petit Nicolas a des ennuis Le petit Nicolas a des ennuis
René Goscinny    Jean-Jacques Sempé   
Le petit Nicolas? Un vrai plaisir, au début je me suis dit que c'est toujours un peu la même chose mais quand je me suis vraiment plongé dans le livre, j'ai découvert que parfois, c'était vraiment très très drôle! Je le conseille sans aucune hésitation au accros d'humour mais les autres sont les bien venu aussi!

par Pime
Le Petit Nicolas Le Petit Nicolas
René Goscinny    Jean-Jacques Sempé   
Je l'ai découvert en 4e, en Allemagne, puisque c'était des livres qu'ils étudiaient en français et j'ai trouvé ça drôle, touchant. On se reconnaît forcément dans un personnage et on retrouve également la plupart de nos amis. C'est agréable à lire et je le conseille fortement pour se détendre !
L'Eau de Rose L'Eau de Rose
Laurence Martin   
Tout d’abord, je tiens à remercier Laurence Martin, l’auteure, de m’avoir confié son roman en service presse et pour sa gentillesse.

Rose est une jeune femme que la vie n’a pas épargnée. La vie ? Pas seulement… Ce sont surtout les choix faits lorsqu’elle était enfant qui l’ont mené à cette existence solitaire. Rose ne sait pas rire, ne sait pas aimer, ne veut pas s’essayer au bonheur de peur de le perdre. Jusqu’au jour où le destin va mettre sur sa route une femme qui va mourir dans ses bras mais qui va également, peut-être, lui donner la clef de ce bonheur tant convoité..

Laurence Martin a un don. Le don de manier les mots avec douceur, avec tendresse, le don de transmettre des émotions, de les partager, de les faire vivre à travers ses personnages. Et ce don est magique…

Dès les premières lignes, j’ai été happée par la vie de Rose. Un drame a annihilé tout bonheur et tout amour de son existence mais également de celle de sa sœur et de son père. Ils vivent tels des fantômes jusqu’à ce jour où Rose va devoir lire le carnet de cette femme décédée pour pouvoir remplir sa mission.

Ce récit est le croisement de plusieurs destins, de plusieurs vies, c’est l’histoire de secrets de familles qui détruisent, de silences qui empêchent de grandir.. Les personnages sont, pour la plupart, écorchés, ont subit un deuil qui les a détruit. C’est ce thème de la reconstruction qu’aborde Laurence Martin à travers l’histoire de Rose, des choix que font les adultes pour protéger les enfants, du droit à vivre malgré la douleur et la peine. De ces choix découleront d’autres souffrances comme l’autodestruction, le manque de confiance en soi, en la vie, la fuite, le rejet du bonheur.. Laurence Martin dissèque tous ces sentiments et leurs conséquences à travers un récit très doux et poignant qui m’a profondément touchée.

La suite de ma chronique : https://ettulisencoreemma.wordpress.com/2018/03/06/leau-de-rose-par-laurence-martin/

par Manou60
Principes mortels Principes mortels
Jacques Saussey   
J’ai beaucoup aimé ma lecture, un magnifique roman noir dans une campagne rurale très présente et des souvenirs qui reviennent comme des boomerangs. Jacques Saussey sait nous tenir en haleine de la première ligne lue à la dernière. La narration est confiée au personnage principal Franck Servin que nous allons suivre à 20 ans puis à la fin de sa vie, il profite de ses derniers moments pour écrire, raconter et tenter de se libérer du drame familial qui a eu lieu l’été de ses 18 ans.
Franck vient passer l’été 79 chez la sœur de sa mère pour réviser son bac mais aussi pour fuir une ambiance familiale plus que délétère. Quatre ans plus tôt son cousin Paul à qui il ressemble comme deux gouttes d’eau, a trouvé la mort sur une route de campagne. Son oncle et sa tante ne se sont toujours pas remis de ce drame. Entre passé et présent nous allons retracer ce qui est arrivé à Paul, de quelle manière cela a encore des incidences sur le présent. Petit à petit toutes les pièces de ce puzzle vont se mettre en place pour faire apparaître la terrible vérité. J’ai aimé la façon de distiller les informations goutte après goutte nous entraînant dans une intrigue parfaitement huilée. Les pages se tournent sans s’en rendre compte plus nous nous enfonçons dans la noirceur. La compréhension arrive sans apporter le moindre soulagement. Une belle écriture à découvrir sans tarder. Bonne lecture.
Le Cri des corbeaux Le Cri des corbeaux
Matthieu Parcaroli   
Julie et Théo, c’est le couple sympa qu’on voudrait compter parmi ses amis. Simples, complices, marrants. Pour les deux jeunes boulangers qui ont d’ordinaire peu de temps pour la bagatelle, ce séjour remporté par Julie sur le net est plus que bienvenu. Mais à peine sont-ils arrivés en grande pompe dans leur villa de rêve – limousine avec chauffeur, vitres teintées pour garder leur destination secrète – que débarquent Agathe et Simon… vainqueurs du même concours. Erreur de l’organisateur ? Comment savoir ? Largués dans la campagne et sans contact possible avec l’extérieur, les voilà coincés là tous les quatre. Le malentendu aurait pu tourner à la rigolade si Simon ne s’avérait pas être un connard de premier choix. Snob, égocentrique, acariâtre, il exerce son emprise sur la pauvre Agathe, qui subit sans trop mot dire. Après une première soirée houleuse, les choses continuent de se gâter quand l’un des protagonistes se volatilise…

Et quelle bonne surprise ! (pour moi, lectrice, s’entend) Quel bon moment j’ai passé avec ce roman – dévoré en deux jours. J’aime beaucoup les huis clos, l’unité de lieu débride l’imagination, mais l’entreprise est difficile. On en a lu, des huis clos, et pour que ça marche, il faut un petit truc en plus. Petit truc que Matthieu Parcaroli a parfaitement su trouver. On est dedans dès les premières pages, grâce, notamment, au naturel des dialogues. Dans une atmosphère assez polar british de prime abord se dessinent des caractères bien prononcés, qui donnent lieu à des dissonances intéressantes. La quarantaine met vite sur les nerfs. L’auteur se montre avare en petits cailloux, il n’a semé que ce qu’il faut pour qu’on ne s’égare pas, sans savoir où cette histoire nous conduira. Tandis que la peur nous imprègne tout autant que les personnages, il prépare son final tout en finesse et offre un dénouement à la hauteur de ce que l’on pouvait espérer. Non : mieux encore ! Je ne m’attendais pas à ça, et ça m’a ravie. Le genre de fin que je garderai en mémoire.

Le Cri des corbeaux est un premier roman abouti, au suspense parfaitement maîtrisé, un juste dosage des ingrédients où chaque mot est à sa place, avec un supplément de réflexion pertinent sur la nature humaine. À quand le prochain ?

par Root
Un avion sans elle Un avion sans elle
Michel Bussi   
Intense et dévorant

1980, un avion se crashe dans le Jura, 178 morts. Seul un bébé de 3 mois a été éjecté à une centaine de mètres de l'avion, indemne, un miracle.
Les médias s'emparent de l'affaire qui déchaîne les passions, la population se prend d'un incroyable engouement pour cette toute petite poupée blonde, surnommée Libellule...
Mais bientôt deux familles réclament le bébé et le cauchemar commence...
C'est mon premier Bussi mais certainement pas le dernier. Dans un roman ce que je préfère, c'est être bluffée dès les premières pages, ici j'ai eu un véritable coup de coeur pour le style de cet auteur qui nous plonge dans une intrigue terriblement maitrisée et incroyablement bien ficelée, qui s'étend sur 18 ans. On partage le ressenti et l'évolution de plusieurs protagonistes à travers le carnet de notes d'un détective privé qui travaille sur l'affaire. On est complètement scotché aux pages tant ce livre est addictif, on dévore les révélations qui s'enchainent en résistant à l'envie de se jeter sur les dernières pages tant le suspense est intense. Je l'ai lu en deux jours jusqu'à ne plus pouvoir garder les yeux ouverts tellement j'avais envie de connaître la fin... Et quelle fin !!
600 pages de pur bonheur.

Or : 8.75/10
L'Appel de l'ange L'Appel de l'ange
Guillaume Musso   
Wow, livre fini en 1 jour... c'est, vraiment époustouflant !
Si la fin est peut-être moins surprenante que son précédent, elle n'en reste pas moins géniale !!! :D
C'est quand on arrive au bout du livre que tout s'éclaire, qu'on a compris telle ou/et telle chose !
C'est fou tous les indices qu'on a au début pour savoir la fin, et en même temps, ils sont tellement subtiles, qu'il est cazi impossible de savoir la fin dans sa totalité !!!
Un nouveau genre pour Musso: Le thriller, qu'il manie quand même pas mal du tout !!
Un nouveau genre, et un nouveau succès !!

Merci, M. Musso pour ce nouveau moment de plaisir de lecture !

par Fred_93
Seras-tu là ? Seras-tu là ?
Guillaume Musso   
Ce livre est prenant car il offre au héros la chance qu'on voudrait tous avoir un jour : revenir dans le temps et changer le présent !

par Calixta
Comme la Fleur Sur l'Arbre Comme la Fleur Sur l'Arbre
Amélie Lamiée   
Comme la Fleur Sur l'Arbre ❤️
Et l’histoire d’une vie avec ses secrets.
On vois évoluer Juliette dans se parcours.
Avec ses peines et l’espoir au fil des pages.
Un roman d’une vie juste magnifique.
J’ai adoré cette lecture.
Douce amer pour ne laisser que l’amour❤️
Encore un gros coup de ❤️2020

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode