Livres
553 782
Membres
598 267

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Klin : Mes envies

Le Mystère des dieux Le Mystère des dieux
Bernard Werber   
J'ai adoré! Ce livre est vraiment extraordinaire et fait beaucoup réfléchir, comme les autres tomes. La reprise de la mythologie grecque est agréable. Le jeu d'Y est vraiment passionnant, et c'est une bonne idée de reproduire l'histoire de Terre 1 sur Terre 18. Notamment la reprise de la Seconde Guerre Mondiale qui est est très bien faite (elle m'a fait penser à "La Bête est Morte"). En voyant la couverture, j'ai eu peur qu'elle spoile la fin, mais en fait non, elle ne fait que l'illustrer, elle ne permet pas de la deviner. Pour l'énigme ("Qu'est-ce qui est mieux que Dieu..."), exactement comme pour la découverte que fait Michael à la fin, on nous fait attendre très longtemps, on nous donne plein de pistes, mais finalement la fin et la réponse (de l'énigme) sont inattendues, imprévisibles. Et pourtant, une fois qu'on les connait, elles sont assez évidentes. A lire ABSOLUMENT! =D

par Annana
Paradis sur mesure Paradis sur mesure
Bernard Werber   
Merveilleux! Que dire d'autre?
Les 17 nouvelles de ce livre sont toutes plus recherchées et inventives les unes que les autres!
J'ai notamment adoré "Demain les femmes" et "Là où naissent les blagues".
Ces nouvelles nous emportent toutes dans notre monde, différent, dans le futur, dans le passé, voire même dans le présent, en nous plongeant dans une profonde réflexion: et si le futur se déroulait ainsi? Et si le passé avait pu se passer ainsi? Tant de questions auxquelles B. Werber donne une image parfois séduisante, parfois tout simplement créative...

par Ophie
L'Arbre des possibles L'Arbre des possibles
Bernard Werber   
Nous retrouvons dans ce roman matière à nous faire réfléchir et nous creuser les neurones. Certaines idées sont repris dans son roman le miroir de Cassandre. C'est un livre tout à fait exaltant qui nous plonge dans des univers parallèles.

par AXELIZI1
Freaks' Squeele, tome 1 : Étrange université Freaks' Squeele, tome 1 : Étrange université
Florent Maudoux   
Je n'étais pas vraiment fan d'ankama, mais je dois avouer que Florent Maudoux (qui participe aussi dans la collaboration de Doggybag)à un vrai talent. Le monde est génial, les personnages attachants et délurés. La bande déssinnée est servie par des paes tantôt en noir et blanc, tantôt en couleur, ce qui lui donne une identité graphique très personnel. et l'humour est omniprésent. Si vous ne vous l'êtes pas encore procuré, vous ratez quelque chose !

par Pitakali
La Belle et la Bête La Belle et la Bête
Gabrielle-Suzanne De Villeneuve   
Après avoir relu pour la deuxième fois le conte de Madame de Villeneuve, mon avis sur ce conte reste assez le même.
Il comporte deux parties : La première qui est reprit par la quasi-totalité des adaptations. Elle est assez agréable à lire et sympa. Normal, puisque c’est toujours intéressant de voir le matériau d’origine, mais je dois bien avouer que je préfère les films (ceux de Jean Couteau et de Disney) niveau relation entre la Belle et la Bête : Ici, elle est presque inexistante. Ils n’ont qu’une seule interaction ensemble, qui se répète jour après jour. [spoiler] La Belle décide d’épouse la Bête par moral, et non parce qu’elle l’aime, (surtout que cette dernière préfère le prince ‘beau’ qu’elle voit en rêve), mais cet aspect n’est pas vraiment critiquable, parce qu’il est dû à l’époque où le conte fut écrit, cependant, [/spoiler] Paye ton histoire d’amour inoubliable. Néanmoins, le message principal reste le même, et je dois bien avouer que le fait que la Bête ne soit pas mauvaise, et que seul son physique soit ingrat, permet de renforcer la morale (qui de nos jours se révèle assez basique et pourtant encore d’actualité).

La deuxième partie quant à elle est… juste chiante. Elle est juste là pour être bien-pensant et morale, du moins pour l’époque où le conte a été écrit. [spoiler]Oui, si Belle n’aurait été qu’une roturière, elle n’aurait pas pu épouser le prince. [/spoiler]Malgré ce point, le passé de Belle et de ses parents aurait pu être intéressant, s’il n’avait pas été raconté par l’interminable monologue de la Fée. Je trouve que ça donne au récit de la platitude, surtout que cette dernière semble principalement s’adresser au Roi, et non à Belle qui ne connaît rien de son passé. Heureusement, cette partie permet d’éclaircir et de développer certains points du récit, notamment l’origine de la transformation du Prince en Bête, et de découvrir l’univers des Fées.

Un conte et un classique qu’il faut tout de même découvrir, surtout pour les fans de contes et ceux voulant connaître plus de détail sur l’histoire dans la seconde partie, bien que celle-ci ne soit guère passionnante.

par Angie02
La Voleuse de livres La Voleuse de livres
Markus Zusak   
Un livre parfait selon moi ! À la fois bouleversant, triste, cocasse... je manque de mots pour le décrire ! Un vrai chef-d'oeuvre ! Ceux qui sont intéressés par la Deuxième Guerre mondiale et par les livres seront charmés par ce livre ! Je le recommande à tous. Bonne lecture !

par Pamie
La forêt des Gardiens, Episode 1 : La forêt de fin d'automne La forêt des Gardiens, Episode 1 : La forêt de fin d'automne
Marie-Catherine Daniel   
Un bon livre pour la jeunesse, sans longueurs, bien dosé en action, dans un univers original centré sur la télépathie.


par pilue
Chronique du tueur de Roi - Première Journée : Le Nom du vent Chronique du tueur de Roi - Première Journée : Le Nom du vent
Patrick Rothfuss   
Pas d'univers baroque ici, pour ce qu'on peut en lire pour le moment au moins. Il semble assez fouillé mais également très classique, ce qui évite l'exercice parfois périlleux de longues expositions.
A part quelques particularités et traits de couleur locale distillés ici et là le récit se concentre donc sur le vécu et l'environnement immédiat du personnage principal laissant le reste dans un arrière-plan qu'on peut supposer relativement générique, ou qui sera détaillé au besoin le moment venu.

Le personnage de Kvothe aurait pu être difficilement supportable (surdoué, maniant presque par hasard quoique pas sans danger à 12 ans un sortilège que la plupart mettent des années à maîtriser...). Mais il lui reste heureusement assez de défauts et traits de caractère plus ou moins louables pour le rendre plus vivant, le fourrer dans les ennuis et entretenir le suspense.

La trame générale du scénario et les péripéties traversées sont aussi classiques, mais tout cela est très bien écrit et mené, avec parfois un subtil clin d'oeil ou décalage humoristique par rapport à ce qu'aurait pu être la scène, entre ce qui s'est réellement passé et ce que la rumeur en a fait.
J'ai adoré l'épisode du dragon 8)

par Aude
Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi
Mathias Malzieu   
Faire son deuil, vu par un grand rêveur qui se réfugie dans son propre univers. C'est un livre qui m'a touché, que j'ai commencé en me sentant glacée à l'intérieur... puis je me suis sentie réchauffée peu à peu. Beaucoup de personnes se reconnaitront sans doute dans cette histoire. Mais il est vrai que si vous n'adhérez pas à la vision rêvée du monde de l'auteur, vous aurez sans doute plus de mal à l'apprécier à sa juste valeur.

par Sechat
Freaks' Squeele - Funérailles, tome 1 : Fortunate Sons Freaks' Squeele - Funérailles, tome 1 : Fortunate Sons
Florent Maudoux   
Un de mes cadeaux reçu pour Noël :

Je suis déjà une fan entièrement conquise par la série principale (Freaks'Squeele : http://booknode.com/freaks__squeele,_tome_1____trange_universite_072064; prononcez Frics Scouile)

Mais alors là, je suis restée complètement scotchée !
Funéraille est un des personnages qu'on peut entrapercevoir dans les tomes de la série, et qui prend même une place importante à partir de la moitié du deuxième tome (pour tout dire il se retrouve en première de couv' sur le 3ème tome ...).
Au départ l'auteur voulait en faire un des trois personnages principaux, mais je suis bien contente qu'il n'en ai rien été puisque Florent Maudoux, nous livre ici mon coup de coeur puissance mille de cette année.

Je m'explique :
Dans ce spin-off consacré justement au personnage de Funéraille, on découvre la naissance et l'enfance de celui-ci. L'histoire est hallucinante (un peu gore parfois), les personnages sont plus cruels les uns que les autres.
Mais ce qui m'a le plus marqué ce sont bien entendu : les dessins ! Ils sont magnifiques, colorés et plus travaillés (enfin c'est ce que j'ai ressenti) que dans la série principale.

Trop rapidement dévoré à mon goût, je n'aurais aucun mal à relire et rerelire l'entiereté de la série ! Conseillée vivement !

par Polichina

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode