Livres
558 029
Membres
605 900

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de LeBoiteux : Liste d'argent

Le Cycle des Démons, tome 1 : L'Homme-Rune Le Cycle des Démons, tome 1 : L'Homme-Rune
Peter V. Brett   
Depuis le temps que j'entendais des louages de ce livre, je me suis enfin décidée à le lire. Et franchement, ce bouquin, c'est une grosse claque dans la gueule !! La seule pensée qui m'est venue à l'esprit en refermant le livre, c'est "j'en veux encore !!!" Bref, vous l'aurez compris, j'aime (et même plus que ça !) !!

Alors que les démons envahissent la nuit, sortant de terre et tuant tout sur leur passage, le jeune Arlen est un garçon intrépide et courageux qui rêve d'aventures. Sa haine pour les démons se voit décuplée lorsque, suite à une terrible nuit d'épouvante, sa vie change du tout au tout. Du haut de ses onze ans, Arlen décide de quitter son village et sa ferme et part, dans l'espoir de se rendre dans les Cités Libres où sont rêve est de devenir Messager, ces coursiers qui risquent leur vie sur la route en voyageant de ville en ville. Commence alors pour lui le début d'une aventure qui le mènera bien plus loin qu'il ne l'aurait cru...

Dès les premières lignes du texte, l'auteur nous plonge dans un univers inquiétant où, à la nuit tombée, des démons sortent du sol et errent à la recherche d'une proie égarée à tuer. En suivant la vie qu'Arlen mène aussi paisiblement que possible dans son petit village, il n'est pas difficile de deviner à quoi s'attendre de la part de ce jeune garçon aventureux.
Malgré son jeune âge, Arlen sait ce qu'il veut et fera son possible pour y parvenir. C'est un personnage vraiment attachant et le fait de suivre son histoire et le voir grandir et mûrir tout au long du livre ne nous fait que l'apprécier davantage.

Tout au long du livre, nous suivons de front la vie de trois personnages différents, Arlen, Leesha et Rojer. Et comme Arlen, nous les voyons évoluer dans des endroits différents, avoir leurs propres expériences et tenter de survivre dans ce monde ou chaque homme, femme et enfant est une bénédiction. J'ai également beaucoup apprécié les autres personnages secondaires, comme Bruna, Cob ou encore Ragen. Chacun à leur façon, les personnages font avancer l'histoire et avoir régulièrement des points de vues différents donne un certain rythme au texte. Et à chaque fois, c'est un plaisir de retrouver chaque personnage pour enfin découvrir ce qu'il va leur arriver.
L'histoire s'étendant sur dix ans, l'action n'est vraiment présente qu'aux environs du troisième quart du livre, mais l'histoire est si agréable à suivre que les pages s'enchaînent sans que l'on ne s'en rende compte. De plus, régulièrement, l'auteur à le don pour renverser complètement des situations et de scènes surprenantes, on passe à quelque chose de carrément incroyable. Et ça c'est fort !! Typiquement le genre de chose qui nous font lire chapitre après chapitre pour enfin savoir comment tout cela va se terminer !

Pour ce qui est de l'histoire, je l'ai trouvée vraiment originale, passionnante et carrément addictive. Une fois dans le livre, on s'apperçoit rapidement qu'il est très difficile de le lâcher ! L'auteur sait où il va et il nous y emmène lentement mais sûrement. Tous les passages ont leur importance dans le texte et rien n'est écrit au hasard. Le style d'écriture est vraiment très agréable à lire. Léger, fluide, le texte ne se lit pas, il se dévore !!

Si vous n'avez pas encore lu ce livre, mais sautez dessus ! N'attendez plus, quoi !! C'est le meilleur conseil que je puisse vous donner ! Et une chose est sûre, c'est que je ne vais pas attendre deux ans avant de lire la suite !!!!

par Fantasyae
Le Cycle des démons, Tome 2 : La Lance du désert Le Cycle des démons, Tome 2 : La Lance du désert
Peter V. Brett   
Le premier tome avait eu un bon succès et c'est donc tout naturellement que le second tome suit. Ce second tome s'avère bien mieux structuré tout en conservant son univers si particulier avec ces démons qui arpentent le monde la nuit et que seul les runes peuvent repousser. Mais avant de retrouver nos protagonistes du tome 1, les 100 premières pages du roman seront destinées à l'ascension de Jadir. Si le tome 1 nous l'avait montré comme un profiteur, il apparait de manière bien plus noble à la lecture de se second tome au point qu'on apprend à l'apprécier. Quand a Arlen, devenu l'Homme Rune, il arpente les villes libres pour donner aux hommes les runes de combats qui furent oubliés depuis tant de siècle et sera appeler à affronter le passé qu'il pense avoir laissé derrière lui. Le meilleur restant quand il retourne a son village natal.
Je reste toutefois déçu que ce roman ne nous livre pas de véritable moment épique, les combats sont bien présent mais apparaissent trop comme une tache quotidienne désormais pour être vraiment palpitant. Quand au final, il nous propose un affrontement bien court et qui n'est la que pour offrir un peu d'action suite a un dernier tiers intimiste. Un tome sympathique en espérant mieux par la suite.

par Caly
Le Cycle des Démons, Tome 3 : La Guerre du Jour Le Cycle des Démons, Tome 3 : La Guerre du Jour
Peter V. Brett   
C'est assez compliqué, finalement, de commenter ce tome. Je l'ai beaucoup apprécié, je ne peux le nier, même si c'est sans doute celui auquel j'ai le moins accroché pour l'instant. Certes l'intrigue n'avance pas beaucoup mais je n'ai malgré tout pas eu l'impression de voir l'auteur admirer sa propre plume ou faire du remplissage. On prend la mesure de l'ennemi et on voit la façon dont chacun se prépare à l'affronter. Les scènes de bataille sont plus longues et détaillées que dans les tomes précédents et chaque personnage semble y trouver sa place, notamment Rojer.
Rojer, d'ailleurs, qui est le gros point fort de ce roman, ainsi que ses deux épouses. C'est certainement grâce à eux que je me suis retenue de jeter le livre et ce, plus d'une fois. Son évolution est clairement la meilleure et son pouvoir se révèle au fur et à mesure des pages, magnifié par Amanvah et Sikvah. Leesha, Gared et Wonda se font, malheureusement, assez discrets dans ce tome. J'avais pourtant adoré la dynamique de ce quatuor dans le tome 2 et j'ai été déçu de ne pas la retrouver ici. Mais c'est vrai qu'il aurait été dommage de ne pas laisser la place aux écœurants et BEAUCOUP TROP NOMBREUX [spoiler]"Je t'aime Arlen Bales, Je t'aime Renna Bales." [/spoiler]. J'avais déjà eu du mal à accrocher à Arlen dans le T2 et le T3 a achevé le travail. Quant à Renna ??!!! Je ne comprends pas ce personnage mais c'est aussi sans doute parce que je n'ai aucun désir de le faire. Le T1 a pourtant démontré que Brett sait prendre le temps de décrire ses personnages ainsi que leurs relations. Mais pour Arlen et Renna, on se retrouve devant un amour fou qui, je trouve, sort de nul part.
Finalement, en règle générale, je n'ai pas accroché aux passages qui ne concernaient pas les Krasiens. J'ai été ravi d'en savoir plus sur Inevera et les Dama'ting et j'aurais aimé en avoir autant que pour Jardir dans le T2 (mais évidemment, il était essentiel qu'on ait notre dose de "Je t'aime Arlen Bales" entre chaque passage intéressant, ahah.....). La revanche d'Abban sur Hasik était magistrale et il me tarde de voir ce que nous réserve Abban dans les tomes suivants.
Un bon tome, donc, assez faible comparé aux deux précédents mais dont les temps forts valent souvent vraiment le coup d'ouvrir le livre.

par muze
Le Cycle des démons, Tome 4 : Le Trône de Crâne Le Cycle des démons, Tome 4 : Le Trône de Crâne
Peter V. Brett   
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2016/09/le-cycle-des-demons-tome-4-le-trone-de.html

Un tome bien plus basé sur les événements de fond que sur l'histoire principale mais pour autant toujours aussi bon que les précédents, j'ai beaucoup aimé.

Le livre commence la ou avait fini le précédent, on suis Jadir et Arlen dans leur duel et ensuite il disparaissent quasiment entièrement de l'histoire. On ne les revoit qu'une fois ou deux avant l'épilogue. Donc pour ceux qui étaient vraiment fans des personnages je comprend que ça puisse décevoir. Après, tous les passages avec ces personnages se résument à la suite du duel, aussi bien verbal que physique, ou ils comparent leurs croyances respective (enfin les croyances de l'un et la non croyance de l'autre si on veut) ce qui est presque le reflet de ce qui se passe dans tous le reste du volume car oui, dans ce tome on parlera principalement de la différence entre les peuples alors que la guerre reprend de plus belle.

J'ai eu du mal sur le début en fait. Les Krasiens sont vraiment un peuple que je n'aime pas, ils sont extrêmement politique, tout tourne autour du pouvoir et rien autour des sentiments qui n'existent pas on dirait. Chez eux tout le monde a un rang et toute leur vie tourne autour, on ne se gêne pas pour marcher sur ceux qui sont en dessous. Sans parler des femmes bien sur qui n'ont quasiment aucune place en dehors de celui de pondeuse soumises mariées contre leurs grès et enfermées dans des harems sauf si elles "ont la chance" de pouvoir entrer dans le clergé et la elles deviennent des version féminines des hommes, luttant pour le pouvoir et écrasant tout le reste ou la malchance d'être belle et de devenir putain. On ne donne pas le choix aux jeunes filles, on les fait passer devant une devineuse et le résultat choisira leur destinée.
Je n'ai vraiment aucune sympathie pour eux, même quand ils deviennent victimes, ils l'ont bien cherché. Tout n'est que calculs politique, jeux de mots pour remporter l'avantage, montrer sa puissance et détruire les autres.
Durant le premier quart du livre on est vraiment en plein dedans et résultat j'ai eu un moment de doute sur mon envie de continuer. Non pas que je n'aime pas la politique mais pour moi elle était un peu trop présente et ça me rendait vraiment mal à l'aise.

Mais heureusement ça n'a pas trop duré, le récit à ensuite switché vers d'autres cieux et j'ai pu retrouver des personnages bien plus sympathiques. C'est marrant le contraste entre les deux peuples en fait. Au moment du passage de l'un vers l'autre j'étais soulagée, et heureuse de retrouver un peuple plus familier et moins brutal.
Mais en fait c'était un piège, l'auteur nous montre bien qu'en fait les duchés ne sont vraiment pas un paradis et qu'ils sont profondément corrompus et finalement, bien que moins misogynes car les femmes ont une place plus importante et sont plus respectées, on est pas beaucoup mieux loti.
Bien que les Krasiens soient représentés de façon bien plus négative dans tout ce qu'une religion peut devenir de mauvais au niveau fanatisme et sentiment de supériorité, on est quand même pris en quelque sorte entre l'enclume et le marteau ici.
Le Creux représente en quelque sorte une zone neutre mais qui est obligé de faire avec les politiques des pays qui l'entourent, et nos personnages doivent s'y frotter pour survivre.

Lorsque les habitants des pays conquis commencent à se révolter, les Krasiens décident de reprendre leur guerre de conquête, massacrant, violant et brulant tout sur leur passage, avec à leur tête le fils de Jadir, un guerrier sans pitié et grosse brute sans subtilité.
La guerre n'épargne personne et les jeux de pouvoirs, d'alliance et les batailles sont vraiment ultra présents dans ce tome. La guerre contre les chtonniens est presque oubliée, du moins mise en second plan.

Le gros bouleversement que je n'attendais pas du tout arrive à la fin du tome. Connaissant l'auteur je me doutait qu'il allait se passer quelque chose, mais je n'avais pas du tout anticipé que cela viendrait de ce coté la, il a bien sur m'embrouiller.
Plusieurs personnages meurent, dont pas mal de principaux, ou du moins importants dans ce tome. Je suis assez triste mais aussi estomaquée par le retournement de situation.
Au final la situation est plus sombre que jamais, je n'ai pas du tout idée d'où tout cela peut nous mener car le changement change tout dans la position des pions du grand jeu qui se joue dans le monde et donc j'ai vraiment hâte que le suivant arriver pour savoir la suite !

17/20

par lianne80
Le Cycle des démons, Tome 5 : Le Cœur Le Cycle des démons, Tome 5 : Le Cœur
Peter V. Brett   
Déçue ou lassée, comment savoir ? Ce dernier tome rassemble trop de points de vue différents, n'accorde que très peu de chapitres aux "vrais" héros (les Unificateurs) et se focalise beaucoup trop sur le sort de personnages mineurs pour que l'histoire continue d'être vraiment intéressante. A contrario, la fin est trop rapide, tout se boucle en un tour de main et c'est comme si l'auteur lui-même en avait eu marre : il met tous ses personnages survivants autour d'une bonne tasse de thé et ciao, place aux remerciements... Ah.
Les fantômes de Gaunt, tome 1 : Premier et unique Les fantômes de Gaunt, tome 1 : Premier et unique
Dan Abnett   
Ne vous fiez surtout pas au dessin de la couverture qui fait plus penser à un vieux jeu de combat sur console ou PC de la fin des années 80 qu'au véritable contenu du livre. (le début de WH 40K date de 1987 alors que le livre a été écrit en 2005)

Inutile d'être familier de l'univers Warhammer 40.000 pour pleinement apprécier ce livre, mais si voulez savoir ce que sont warp, adeptus mechanicus, chaos et orks, un petit passage par wiki vous renseignera rapidement.

Après un petit préliminaire de combat spatial, Dan Abnett nous embarque sur Fortis Binary, monde usine trop précieux pour régler le conflit par des bombardements orbitaux. On assiste à une guerre de tranchées, façon première guerre mondiale, sous flots d'obus et gaz de combats où les soldats meurent par milliers tandis que les généraux, confortablement installés à l'arrière les envoient à la boucherie.

S'ensuit une virée de vieux soudards dans les bas-fonds pour monter un "coup" agrémentée de mitraillages; Pour poursuivre par un trajet en croiseur super-convoyeur de charge sur fond barbouzard.
On fini par un débarquement en règle sur Menazoïd epsilon, bataille rangée et chasse au trésor.

Tout le livre est parsemé de quelques courts chapitres de flash-back pour la compréhension générale de l'intrigue (car il y en a une....)

Ce n'est pas du lisse, ce n'est pas du propre, c'est du violent, du sanglant, c'est rapide, c'est précis. Une atmosphère militaire comme on peut les aimer.
Un très agréable moment de sf militaire que je recommande à tous les amateurs du genre.

par Fnitter
Les fantômes de Gaunt, tome 2 : Les Fantômes Les fantômes de Gaunt, tome 2 : Les Fantômes
Dan Abnett   
Second tome après : Premier et unique.
Même si dans ce premier opus on savait d'où venaient les tanith on le découvre en détail ici.

Enfin... La rencontre et les débuts du premier et unique de Tanith avec le colonel-Commissaire Gaunt se déroulent sur à peine une dizaine de feuillets (en incluant la destruction de leur monde natal).
Les voilà ensuite lancés dans leur première offensive, le premier sang du régiment.

A mi-livre on reprend la chronologie développée dans le premier opus puisqu'on y parle (comme souvenir) des campagnes de Fortis Binary et Menazoid Epsilon. (Et soyons honnête, c'est uniquement grâce à ces souvenirs qu'on peut se retrouver dans la chronologie de l'histoire).

Par contre, c'est la seconde fois (la première dans l'ordre) que des unités "amies" veulent absolument faire la peau du régiment de Gaunt et cela devient un peu pesant (Espérons que dans la suite de la série, cette manie sera amenée à disparaître).

Mêmes personnages, même auteur, même univers, la qualité ne pouvait être qu'au rendez-vous et elle l'a été. Bien qu'un peu plus brouillon que le premier tome et manquant d'une réelle histoire se déroulant sous forme de fil rouge tout au long du livre, ce second opus comble mes espérances : De l'action du combat, du sang et de l'héroïsme.

Bien écrit, bien décrit. Un bon deuxième tome, mais clairement un ton au-dessous du premier...

par Fnitter
Les fantômes de Gaunt, tome 3 : Nécropolis Les fantômes de Gaunt, tome 3 : Nécropolis
Dan Abnett   
Tome 3 de la fondation après Premier et unique et Les fantômes et incontestablement le meilleur des trois.

L'attaque de la ruche de Vervun (cité-ruche de 50 millions d'habitants) par une cité concurrente Zoica qui très rapidement ne s'avère être qu'un cheval de Troie des forces du Chaos.
Un background (champ de bataille) bien posé (plus de 60 pages avant que l'on ne commence à entrevoir le premier et unique de Tanith encore accompagné des ces satanés régiments de Volpone arrivant à la rescousse).

L'auteur prête un lapsus "involontaire" à l'un de ses personnages (Corbec) confondant Vervun et Verdun, cette horrible et inhumaine bataille d'artillerie qui fit plus de 300.000 morts, mais qui à titre de comparaison, ne sera qu'un goutte d'eau dans l'océan de morts que fera cette campagne de Vervun.

Cet épisode raconte une histoire, la défense héroïque d'une cité, en cruelle infériorité numérique, où Gaunt et ses fantômes accompliront des exploits, feront montre d'un courage et d'une abnégation sans égal.
Un style toujours aussi direct, précis, percutant, sanglant. Un très grand moment.

Le mot de la fin est laissé au Commandeur Stellaire Macharius :
"Quelle est la meilleure arme de l'humanité ? Les machines divines de l'Adeptus Mechanicus ? Non. Les légions de l'Astartes ? Pas davantage. le char ? le fusil ? le poing ? Trois fois non. le courage et le courage seul les surpasse tous."

par Fnitter
Les fantômes de Gaunt, tome 4 : Garde d'Honneur Les fantômes de Gaunt, tome 4 : Garde d'Honneur
Dan Abnett   
Un nouveau cycle démarre.
Garde d'honneur est un nouveau départ si vous préférez. C'est aussi une étape pour prendre le train en route. Si vous n'avez pas encore lu de roman avec les fantômes, ce roman est un excellent point de départ.
Il est l'un des travaux dont Dan Abnett est le plus fier (Citations pages 7 et 9 du roman).

On retrouve un colonel-commissaire Gaunt, plus humain que jamais, en proie aux doutes mais gardant son inflexibilité.
Une nouveauté, le premier et unique de Tanith va combattre côte à côte avec des blindés et chars d'assaut, ce qui donne une nouvelle dimension à des combats épiques qui vont émailler le récit.

Une mise en bouche d'une centaine de pages, sous forme d'une campagne pour la prise d'une ville, bourbier qui va se transformer en piège politique mortel pour Gaunt et l'obliger à se surpasser.
Une fin surprenante toute en étant la seule issue possible.

Un très bon moment de sf militaire.

par Fnitter
Les fantômes de Gaunt, tome 5 : Les Armes de Tanith Les fantômes de Gaunt, tome 5 : Les Armes de Tanith
Dan Abnett   
Après les chars d'assaut que nous avons découvert dans Les Fantômes de Gaunt Cycle second La Sainte, Tome 1 : Garde d'Honneur, le premier et unique de Tanith va jouer les filles de l'air et embarquer dans des Zeppelins avant d'être largué sur Orenholm pour établir une tête de pont en vue de reprendre aux forces du chaos les centrales à vapeur de Phantine. Puis dans une seconde partie, on assistera à une opération commando du plus bel effet, derrière les lignes ennemis.

Les chasseurs et transports ne sont pas en reste pour animer, en début de roman, le ciel de flamboyants combats.
Ce roman donnera d'ailleurs lieu à un spin-off : Double Eagle.

Cette fois, les fantômes de Gaunt combattent le Pacte de Sang, dirigée par Slaith. Des troupes efficaces, disciplinées, dévouées aveuglément à leurs dieux démoniaques comme à leur credo guerrier perverti, ossature des forces du Chaos dans le sous-secteur et armée personnelle du tristement célèbre chef de guerre : Urlock Gaur.

Des rebondissement, du suspens, on entrevoit également l'envers du décor, les exécutions pour crime sur les civils, les tensions entre Tanith et Verghastites...
Ah, un personnage récurrent va mourir, je vous laisse découvrir lequel.

Bref, un nouvel opus du plus bel effet, sans temps mort.
Un Abnett toujours aussi efficace.

par Fnitter

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode