Livres
567 881
Membres
622 753

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Lempika23 : Mes envies

La Revanche des princesses La Revanche des princesses
Sandrine Beau    Anne-Fleur Multon    Kim Consigny    Carole Trébor    Alice Brière-Haquet    Charlotte Bousquet   
- ça sort aujourd'hui aussi -

Nous avons tous une image de princesses où elles sont toutes bien habillés avec leur robe élégante, leurs jolis souliers, leurs belles coiffures et puis elles sont toutes douces, souriantes, de bonne humeur... Voilà comment elles sont dans les contes de fées mais, là ce n'est pas le cas. C'est au total six histoires différentes les unes des autres que nous retrouvons dans ce roman jeunesse hilarant et touchant à la fois écrit par Sandrine Beau, Clémentine Beauvais, Charlotte Bousquet, Alice Brière-Haquet, Anne-Fleur Multon et Carole Trébor.
Entre la princesse qui en avait plus que marre de jouer son rôle, ayant tout ce qu'elle veut alors que ce qu'elle souhaite c'est de jouer un rôle plus palpitant que celui-ci. Elle veut rester princesse mais tout en étant aventurière.

Mathilde jeune fille timide, qui aime désobéir et ne portant principalement que des vêtements noirs, se sentait à l'écart de ses camarades de classe qu'elle avait du mal à comprendre. Ce jour là elle
et sa classe vont visiter le CPP (centre de protection des princesses) un endroit très sécurisé qui protège comme son nom l'indique des princesses. Leur professeur leur rappelle que c'est une chance de pouvoir approcher de prés des princesses en milieu presque naturel, car elles se font rares du fait que celles-ci avaient décliné voir disparu.

Un roi et une reine qui vivent entourés d'une mer cristalline, donnent naissance à une fille qui a une particularité qui les inquiète. Dès son premier cri son visage jaunit, dès son premier rôt son visage noircit comme du charbon, dès qu'elle s'est endormie son duvet sur sa tête devient rouge. Le roi et la reine surpris vont fait appel à un sorcier spécialisé dans la beauté. Et si ce changement de couleur était dû à ses émotions ?

Ce roi et cette reine qui ne cessent de tout contrôler jusqu'au sexe de l'enfant qu'ils désirent avoir. Tout ce qu'ils veulent c'est une fille un point c'est tout. Leur tendance à tout contrôler, le fait que tout leur réussisse, vont-ils arriver au bout de leur démarche et avoir une fille parfaite comme ils en ont envie ?

Dans un pays où l'on dit que le tyran ravage tout sur son passage, la maman d'Ana elle, se doute que tout se désarroi est provoqué par de la sorcellerie de Shay. Sa maman étant très malade confie à sa princesse chérie un chat qui la guidera et lui rappellera que la lumière brille toujours quoi qu'il advienne. Quelques années après la perte de sa maman Ana voit son père tomber amoureux. Mais entre sa belle-mère et elle tout ne se passe pas comme prévu. Elle décide de fuir. Mais lors de son expédition elle va rencontrer des obstacles. Elle qui pense être partie depuis seulement quelques heures va se rendre compte qu'elle est partie depuis quelques mois. Le tyran est-il derrière tout ça ?

Céleste princesse. Ses parents pensent que c'est l'adolescence mais Céleste elle en vient à se dire que sa vie est tout aussi palpitante que celle d'un coton tige. Tout ce dont elle rêve c'est de voir au delà du château. Mais jusqu'ici elle en fut privée pour des raisons qu'elle maudit. C'est une fille voilà tout. Comme elle le déclare, elle et son père ne sont jamais d'accord. Elle évoque avec humour ses différents avec son père. Jusqu'au jour où celui-ci veut la marier. Et pour se faire il organise un concours. Va t-elle le laisser faire ? Et puis après tout si ça se trouve elle va peut-être même rencontrer son chevalier?

Édité par Éditions Poulpe Fictions, 14 mars 2019
14,95€
Alyson Ford, Tome 1 : Le Temple du Jaguar Alyson Ford, Tome 1 : Le Temple du Jaguar
Olivier Frasier    Joris Chamblain   
Le scénariste des "carnets de Cerise" nous présente une nouvelle héroïne dans ce premier tome qui flaire l'aventure, la Nature et le mystère.

Si elle a grandi en Angletterre, à bien des égards, Alyson Ford n'est pas la petite anglaise "comme il faut" traditionnelle. Préférant grimper aux arbres, marcher pieds nus et arborant une crinière rousse, pour certains de ses pairs, elle est une sauvage. Pourtant, elle est aussi polyglotte, connait une trentaine de cultures étrangères et sait se battre, notamment avec la technique-danse Capoeira. C'est aussi une petite fille qui a grandis au milieu d'adultes érudits, chercheurs et aventuriers. La jeune fille apprend un jour que la dernière aventure de ses parents et de son grand-père ne s'est pas déroulée comme prévu et ils sollicitent son aide. Elle part donc pour le Brésil. Sur place, elle fera la connaissance de Paolo, un jeune du coin et d'un écureuil, Flèche. Grâce à quelques alliés adultes locaux et à une tribu amazone, les Flèches d'Or, Alysson part sur les traces d'un vieux grimoire, l'objet que ses parents tentaient de préserver d'un propriétaire de mines d'or malveillant.

Sur certains points, cette Bd fait fort. Le dessin est vraiment beau, les couleurs maitrisés. L'entrée en matière est bien amenée et je trouve le nombreux clin d’œil vraiment amusants. Pour ceux qui ont une certaine culture générale en matière de Bd et de films d'aventure, vous trouverez au détours du chemin des objets tirés de ces univers: Princesse Mononoké, Tintin, Blacksad, Indiana Jones, Tomb Raider, Atlandide ( celui de Disney), etc.

J'aime les clin d’œil et autres petites allusions quand ça ne nuit pas à l'originalité de l’œuvre à proprement parler. Ceci-dit, j'ai eu l'impression de voir en Alysson un mélange entre Spirou ( cheveux roux, aventurière, écureuil comme animal domestique) , Indiane Jones ( look vestimentaire, connaissances de divers cultures, son nom - Harrisson Ford est le nom de l'acteur qui joue Indiana) et Lara Croft ( Anglaise, connaissances de divers cultures, sait se battre, enfant Haut Potentiel). Au final, que reste-il d'original à Alysson? Son collier à pierre bleu est identique à ceux des Atlandes, dans "Atlandide" et il brille lui aussi! Et les Esprit Totem sont sortis tout droit de "La croisée des Mondes".
Humph.
Niveau histoire, je ne peux pas dire non plus que c'est original. La BD Konhgoro a le même scénario à peu de choses prêt: deux enfants, l'un natif et l'autre européen anglophone, qui doivent arrêter un autre européen riche qui va s'en prendre aux natifs et à un vieux temple. Donc, rien de nouveau sur la trame. On exploite une fois de plus l'enfant génial et différent, ça non plus ça ne sort pas des sentiers battus et on colle même un personnage masculin du même âge à la jeune fille, pas nouveau ça non plus. Mais ce qui m'a un peu irrité vers la fin, c'est l'escalade des incohérences. Une fois encore, c'est l'enfant qui est plus rusé et intelligente que l'adulte ( plusieurs adultes). Déjà que je ne sois pas sure de croire au fait que des parents ont demandé à leur fille de 11 ans de venir les sauver au Brésil ( ça, c'est hautement improbable). Et quand Alysson se promène au hasard dans la jungle en cherchant un temple qu'elle n'a jamais vu, elle évoque le fait qu'elle se sens "chez elle". C'est bien joli, mais de là à se repérer dans une jungle sans boussole, sans repères et surtout sans jamais s'y être promenée, là je dois dire que c'est tiré par les cheveux. Et comment sa nounou peut-elle savoir qu'un écureuil va venir la chercher quand elle arrivera à destination, en lui conseillant de garder un biscuit pour l'attirer?

Je dois dire que le fait que le scénariste ait écrit deux séries relativement cohérentes avec les "Carnets de Cerise" et "Lulu & Nelson" me rend perplexe face à cette nouvelle série. Je vois la tentative de faire un personnage féminin fort, mais là, ça frise un peu l’héroïne de Comics. Et le tout est un peu trop clivé entre les bons natifs et les méchants commerçants. Ça aussi, j'ai déjà lu.

Donc, au final, c'est une jolie BD, qui amalgame divers univers d'aventure, mais qui perd des plumes avec son scénario soit déjà-vu soit incohérent. Au moins, la fin ne se solde pas par un "et elle les a tous battu, a sauvé le monde et ils vécurent heureux", c'est déjà ça. Mais si je devais dire en quoi elle est différente des autres BD, là je suis embêté.

Une réussite mitigée, donc.

par Shaynning
Notre Dame de Paris Notre Dame de Paris
Victor Hugo    Benjamin Lacombe   
Un livre que j'avais déjà lu et apprécié dans sa version habituelle, donc pas de grosse surprise ou déception au niveau du texte. Je vais donc plutôt commenter la spécificité de cette édition précise : les illustrations.
Je connaissait pas du tout le travail de Benjamin Lacombe avant ce livre, mais je suis totalement séduite par son style. Les images sont déjà presque objectivement très belles, mais elles collent en plus à merveille au contenu du livre. J'ai particulièrement apprécié le choix limité de couleurs (rouge, jaune et gris surtout) qui permet de créer une véritable unité, et donc un projet totalement cohérent.
Au-delà de ça, je trouve que c'est un très bel objet. Le livre est fait avec un très beau papier, les impressions sont nette, c'est bien relié, la couverture est très bien finie. Le cadeau parfait pour tout les amoureux des livres, quoi !
On pourra regretter son prix élevé, mais personnellement je pense que ça les vaut largement.
Notre Dame de Paris, Tome 2 Notre Dame de Paris, Tome 2
Benjamin Lacombe    Victor Hugo   
Il y a des histoires qui me bouleversent. Ce sont celles qui vont dans ma liste de diamant et celui-ci en fait parti.

Je pensais surtout apprécier ce livre pour les qualités d'illustration de Benjamin Lacombe. Mais j'ai été surprise de l’empressement avec lequel j'ai également dévoré le texte. Le tome 1 était bien, celui-là fait exploser l'histoire.

Les personnages sont plus complexes et criants de réalismes. On est dans un texte romantique par excellence : Des âmes tourmentées chacune ayant leurs défauts profonds. Pas de "gentille morale" ni de condamnation. Quasimodo n'est pas "gentil" sous-prétexte qu'il est laid, Frollo n'est pas "méchant" à proprement parler. Phoebus n'a rien d'un prince charmant et Esmeralda n'est pas une allumeuse.
Je crois que Phoebus est le plus détestable à mon avis...

Bien sûr, il y a des descriptions de Paris qu'on peut plus ou moins apprécier (pour ma part je n'aime pas trop ça) mais les descriptions des personnages ou leurs dialogues sont poignants.

J'ai mis l'OST du bossu de notre dame (Disney) en fond, les musiques vont très bien (surtout les tragiques)

par Kirlan
Le Silence des étoiles Le Silence des étoiles
Sanäa K   
Voilà une charmante BD qui traite très justement du chagrin d'amour. Je ne dis pas que toutes les femmes se reconnaîtront dans l'héroïne, chacune étant différente, mais moi en tout cas je me suis totalement identifiée à Sanäa. Je me suis reconnue dans sa façon de penser et d'agir. Je regrette que cette bande dessinée ne soit pas sortie il y a quelques mois lorsque je me remettais d'une rupture car je suis sûre qu'elle m'aurait fait beaucoup de bien.
L'intrigue certes n'a rien d'exceptionnel. Beaucoup ont déjà écrit sur ce thème mais il y a quelque chose de naturel dans cette BD qui fait qu'elle m'a plus touchée que d'autres textes que j'ai pu lire ou dessins que j'ai pu voir.
Je ne suis en revanche pas très fan du dessin justement. Ce n'est pas le genre d'illustrations que j'apprécie même si le talent de l'auteure est indéniable.
Une bande dessinée à découvrir donc, de toute urgence !

par Saturna
Libres ! Manifeste pour s'affranchir des diktats sexuels Libres ! Manifeste pour s'affranchir des diktats sexuels
Maureen Wingrove    Ovidie   
Très bonne lecture, enrichissante intellectuellement. J'ai été surprise de voir au fil des pages Ovidie s'interroger sur des sujets sur lesquels je m'étais déjà moi-même posé des questions (pourquoi la bisexualité des femmes est à la mode, pourquoi le sang des règles est encore tabou), c'était très intéressant d'avoir son point de vue sur la question.
Si on peut penser au premier abord qu'elle casse facilement du sucre sur le dos de la gente masculine, on se rend compte, en prenant du recul, qu'elle dénonce en réalité des phénomènes de société sur lesquels la plupart des gens ferment bien volontiers les yeux, se cachant derrière des semblants de fausse pudeur et d'hypocrisie coupable.
Sur le contenu du livre, je n'ai à redire. Il vaut vraiment le coup d'être lu, ne serait-ce que pour la réflexion intellectuelle qu'il y a derrière, et d'un point de vue sociologique, c'est très intéressant aussi. Et, ne vous y trompez pas: l'auteure se place de son point de vue de femmes, parle de la condition des femmes au travers du prisme de la société occidentale, mais il ferait beaucoup de bien s'il était lu par des hommes également.
Sur la forme, en revanche, un petit bémol: si j'ai aimé la présentation sous forme de chapitre, et les superbes dessins de Diglee, j'ai tiqué sur la fin; il manquait une conclusion, un mot final, bref, quelque chose pour conclure l'ouvrage. La fin est assez brusque. Mais en dehors de cela, je recommande totalement.

par JukeBox
Olive, Tome 1 : Une lune bleue dans la tête Olive, Tome 1 : Une lune bleue dans la tête
Vero Cazot    Lucy Mazel   
https://cyliniac.wixsite.com/auteure/post/olive-tome-1-une-lune-bleue-dans-la-t%C3%AAte

J'ai été agréablement surprise par cette bande-dessinée ! Au départ, les dessins ne m'attiraient pas trop, mais en me lançant dans l'histoire, j'ai découvert une histoire vraiment géniale ! Tout d'abord, on s'attache dès les premières pages à Olive, la protagoniste de cette histoire. Histoire assez étrange, qui peut vous perdre au début, mais surtout ne lâchez pas ! Les mystères s’éclaircissent petit à petit, et en même temps de nouvelles questions débarquent... ce que j'ai préféré, c'est vraiment le monde imaginaire qu'Olive a crée, un monde spécial, qui lui permet d'être dans sa bulle. Seulement, lorsqu'une personne débarque dans ce monde, on se pose plein de questions.

C'est une histoire vraiment mystérieuse mais surtout ADDITIVE ! Je l'ai tout simplement adoré et je me suis jetée sur le tome 2, que je vous présenterai la semaine prochaine ;) En tout cas, foncez !

par lacrystal
Edelweiss Edelweiss
Lucy Mazel    Cédric Mayen   
https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2018/05/edelweiss-de-mayen-et-mazel.html

Cette bande dessinée commence en 1947. On suit Olympe et Edmond dans leur vie quotidienne. Seulement, Olympe rêve de grimper le mont blanc à une époque ou la femme doit rester à la maison faire des enfants et ou le port du pantalon n'est pas très bien vu. Olympe est couturière mais pas banal. Cette jeune femme au caractère bien trempé est moderne pour son époque, peut-être trop. Son mari a parfois du mal à la suivre.


Edmond est plus sage. La guerre y est sûrement pour quelque chose même s'il a eu plus de chance que d'autres. Il travaille sans relâche mais les évènements vont bousculer leur vie et surtout rappeler un certain rêve à Edmond et surtout à Olympe. Les graphismes sont très beaux entre l'art et l'intime avec des couleurs parfaites. Ils sont vraiment magnifiques. Quant à la fin, je la trouve parfaite sans fioriture.


En bref, je n'en dis pas plus de peur de spoiler, j'ai beaucoup aimé cette bande dessinée. Elle n'a pas autant de retour positif pour rien.
Under The Moon : A Catwoman Tale Under The Moon : A Catwoman Tale
Isaac Goodhart    Lauren Myracle   
Chronique sur mon blog ainsi que des images de l'intérieur du roman graphique pour vous donner une idée : https://booksbookmarks.wordpress.com/2020/05/24/catwoman-under-the-moon-lauren-myracle-et-isaac-goodhart/

Je ressors de cette lecture agréablement surprise. Au départ, j’avais pour but de n’acheter que Teen Titans : Raven, de cette nouvelle maison d’édition mais finalement, quand j’ai vu les dessins de l’intérieur de ce roman graphique, il fallait absolument que je me le procure aussi, bien que je ne sois pas très portée sur tout ce qui est univers Marvel ou DC.

J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture dont j’attends fortement la suite (s’il y en a une héhé, j’avoue ne pas m’être renseignée au préalable). Même si j’ai trouvé ce roman inachevé de par sa fin, j’ai passé un excellent moment en compagnie de Sélina et de toute sa clique d’adolescents rebelles. Catwoman et Teen Titans : Raven ont constitué mes deux premiers achats et lectures de cette nouvelle maison d’édition et je crois que c’est déjà devenue ma préférée. Sérieusement, la qualité graphique est ouf, le prix est abordable et le public ciblé est plutôt jeune adulte/adolescent, donc pour ceux qui ne connaîtraient pas vraiment l’univers DC, commencer par là serait fantastique car personnellement, je n’ai pas été déroutée ou autre et cela m’a même donné envie de découvrir un peu plus de cet univers-là. J’ai d’ailleurs foncé en librairie le lendemain de ma lecture de Catwoman tellement je ne pouvais pas finir ma semaine sans un autre roman graphique sous la main. J’ai donc pris Harley Quinn, et on verra bien ce qu’il en est avec celui-ci.

Mais laissez-moi vous dire que ce qui m’a attirée en premier à l’achat de ces comics est tout bonnement les dessins et les couleurs qui sont juste wow, c’est un grand plaisir pour les yeux. Le papier sent aussi très bon, je me suis cordialement asphyxiée plusieurs fois avec son parfum enivrant !

L’histoire de Catwoman : Under the Moon est entraînante et addictive on en redemande mais je conseille quand même aux âmes sensibles de faire attention, on peut y voir de la cruauté animale (ce à quoi je ne m’attendais pas du tout) et tout ceci est donc graphique, ainsi j’ai tout vu et j’ai dû reposer le roman une bonne partie de la journée avant d’avoir pu surmonter ce que j’avais vu, qui m’avait traumatisée..

Bien entendu cela n’enlève pas que c’était vraiment une super lecture et il me tarde d’avoir entre les mains les prochaines parutions de cette maison d’édition pour pouvoir en apprendre plus sur l’univers DC Comics.

par Marina009

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode