Livres
547 388
Membres
584 448

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Les_lectures_de_shasha : Mes envies

Il était une fangirl, Tome 1 : Cendrillon 2.0 Il était une fangirl, Tome 1 : Cendrillon 2.0
Ashley Poston   
Je tiens tout d’abord à remercier les Editions Lumen pour l’envoi de ce roman. J’étais très curieuse de le découvrir, il faut dire que j’ai toujours adoré quand l’histoire de Cendrillon est revisité. Cela a été fait plusieurs fois dans les films ces dernières années et à chaque fois ils me font craquer. L’histoire a également été reprise dans des romans mais je dois dire que cette énième version est plus que réussie !

Pourquoi j’ai aimé ? Déjà je trouve que Ellie est vraiment touchante. Elle a perdue sa mère quand elle était jeune puis sont père et elle se retrouve dans la maison de son enfance à faire toutes les tâches ménagères et plus pour sa belle-mère méchante et ses demi-sœurs. Elle travaille dans la citrouille, un foodtruck et on ne peut pas dire qu’elle s’entende bien avec sa collègue Sage. Sa vie ne se résume qu’à son amour pour la série Starfield et son blog. Elle a hâte de savoir qui va être choisi pour interpréter les rôles du film du même nom mais quand elle apprend que c’est Darien Freeman autant dire que sa joie n’est plus de la partie. Elle en écrit même un article contre lui tellement elle a peur qu’il gâche tout. Darien Freeman, lui, est heureux de participer à ce film parce qu’il est aussi fan de la série. Il en a marre de son père qui régit sa vie depuis qu’il est devenu acteur et d’autant plus depuis qu’il est célèbre. Il se sent seul surtout depuis que quelque chose est arrivé avec son meilleur ami (il faudra être patient pour savoir quoi exactement). Par dessus tout, il ne veut pas participer à cette convention sur la série, chose qu’il faisait avec ce fameux meilleur ami. C’est ainsi qu’il contacte un numéro et tombe sur Ellie !

Commence alors un échange de texto, la découverte de l’un et de l’autre sous fond de Starfield. Ils se découvrent alors peu à peu et commencent à s’apprécier tout en ne sachant rien de leur vie réellement. Ce qui est drôle c’est que Darien la connait sous le pseudonyme qu’elle utilise sur son blog et elle bien entendu elle le connait dans ces films et qu’ils ne peuvent pas se voir comme cela. On est littéralement plonger dans le roman du début à la fin. L’autrice arrive à nous faire vivre leur relation, et surtout on a l’impression que la série existe vraiment. J’adore l’univers créé autour et surtout la convention qui n’est pas sans rappeler toutes celles que l’on connaît dont le comic con. Grâce à cette série, le monde de Ellie s’ouvre ! Elle n’est plus seule et elle se découvre une meilleure amie grâce à Sage avec laquelle elle se rapproche grâce à ces talents de couture. Ellie veut en effet participer au concours de cosplay pour la mémoire de ces parents mais aussi parce qu’elle espère gagner des sous pour une meilleure vie et pour la rendre fière d’elle. Tout fait penser à Cendrillon et c’est assez magique.

En résumé, Cendrillon 2.0 d’Ashley Poston est un énorme coup de cœur ! L’autrice a su avec brio nous encourager dans son univers avec la série Starfield et surtout le fangirlisme qui agit autour. L’histoire de Ellie reprend le schéma typique de Cendrillon avec sa belle-mère méchante et ses demi-sœurs qui lui pourrissent la vie tandis que sa romance est tirée de la génération actuelle. J’ai beaucoup aimé la différence de vie entre Darien et Ellie que tout oppose mais pourtant une chose les réunit : leur amour pour Starfield. J’ai tellement hâte de lire la suite car je suis absolument curieuse de savoir comment l’histoire va tourner après ce premier tome qui nous gâte par son histoire d’amour ! Je ne peux que vous encourager à vous le procurer de toute urgence ce jeudi 4 janvier dans votre librairie préférée !

par LuCioLe79
Toi contre moi Toi contre moi
Jenny Downham   
Toi contre Moi est un Magnifique Roman. J'ai vraiment aimé comment l'auteur nous fait rentré dans l'histoire, et dans la peau des personnages. Les deux héros, sont ennemies, et pourtant ils se ressemblent ... Voulant tout les deux défendre leurs famille. L'histoire est Fascinante, j'ai vraiment luttée pour fermé ce livre le soir ...
L'aspect de la justice me parait important, car trés présent dans l'histoire.
L'histoire d'amour est touchante, et elle me fait pensée un peu a Roméo et juliette, bien que l'histoire ne soit pas la même.
Cependant, à la fin, il me manque quelque chose, je reste un peu sur ... et la suite ?
Mais dans l'ensemble, Un trés trés bon livre que je conseil fortement de lire!

par dede1422
Divergente, Tome 1 Divergente, Tome 1
Veronica Roth   
Que dire d'autre après avoir fini ce livre que "ouaw" ? C'est vrai, je viens juste de le finir est je suis encore sous le choc. Il est plein de rebondissements surprenants, de passages à couper le souffle et d'instants magiques époustouflants.
Divergent est un nouveau roman dystopique que j'ai adoré. En même temps, quel livre de ce genre ne me plaira pas ? Ici, nous sommes loin du contexte de Delirium ou Promise, et plus proche du style de Hunger Games. En effet, dans le monde de Beatrice, nous devons choisir entre cinq factions : Candor ( l'honnêteté ) Abnegation ( la générosité ), Dauntless ( le courage ), Amity ( la patience ) et Erudite ( l'intelligence ). Depuis sa plus tendre enfance, elle vit dans la faction Abnegation avec Caleb, son frère. Leurs parents et lui se sont toujours montrés à l'écoute, gentils sans rien attendre en retour. Mais pour Beatrice, les choses sont différentes.
Depuis toujours, elle a beaucoup de mal à s'adapter à sa faction, et bien que sa vie lui plaise, elle sait que quelque chose cloche. Heureusement pour elle, elle est âgée de seize ans. A cet âge là, les adolescents choisissent à quelle faction ils vont dédier leur vie jusqu'à leur mort. Beatrice va alors devoir passer un test pour savoir vers quelle vertu elle va se tourner. Malheureusement, les résultats de ce dernier vont se révéler être très étranges...
Là je me tais, et je vous laisse découvrir le suspense totalement prenant que cache cette fabuleuse histoire. Et quelle histoire ! Tout d'abord, il faut que vous sachiez que Beatrice va se faire surnommer Tris durant le roman. Pourquoi ? Je vous laisse le plaisir de le comprendre. Mais vous devez également savoir que cette héroïne est juste parfaite. Oubliez les protagonistes qui ne font aucune faute et qui semblent "bons" à chaque instant. Ici, on a le droit à une personne qui fait des erreurs, qui doute, qui souffre et qui ressent des émotions brutales. On ne peine pas à s'attacher à ce personnage troublant et touchant. Tris est courageuse et vulnérable à la fois. On sent en elle une véritable volonté de se battre pour vivre.
D'ailleurs, ce point est un élément clé de l'histoire. On découvre avec émerveillement jusqu'où l'héroïne est prête à aller pour découvrir qui elle est. Ce livre est également basé sur la découverte de soi d'ailleurs... En effet Tris va apprendre à dépasser ses limites et à se battre contre elle-même pour avancer. Cela n'a fait que renforcer mon admiration pour elle.
De plus, derrière cette personnalité forte et poignante, on entre dans un univers passionnant. Veronica Roth possède en effet ce rare pouvoir, celui de nous déchirer par de simples mots. Elle n'hésite pas à décrire de sanglants spectacles pour nous bouleverser et à nous décrire des scènes d'amour à nous en donner la chair de poule. Car oui, la romance n'est tout de même pas oubliée. Beatrice va rencontrer un homme durant son initiation. Un qui va énormément la troubler. Comme nous grâce à leur histoire.
Qu'est-ce que je peux ajouter ? Ce livre est vraiment sensationnel. On voyage au cœur d'une intrigue fascinante et palpitante. C'est vrai, j'ai ressenti plusieurs fois de fortes montées d'adrénaline, de stress et de tension. L'atmosphère de Divergent est à la fois oppressante et captivante...
Vous savez, ce livre nous attire alors qu'on sait qu'en le lisant, on va se faire mal. On sait pertinemment qu'il va y avoir des morts, que la douleur ne va pas s'arrêter pour les héros et que les cicatrices vont mettre du temps à se fermer. Mais on y retourne, inlassablement. C'est angoissant et extraordinaire. C'est Divergent, tout simplement.

par Jordan
Nos étoiles contraires Nos étoiles contraires
John Green   
http://wandering-world.skyrock.com/3080070673-The-Fault-In-Our-Stars.html

Il y a des livres qui vous plaisent, qui vous embarquent avec eux dans un univers fascinant et qui vous permettent de vraiment vous évader. Et puis, il y a des livres comme The Fault In Our Stars. Ceux qui vous font rire et pleurer, qui vous bouleversent jusqu'au point à penser à eux au lycée, lorsqu'on est avec des amis, qui nous dévastent et vous consument jusqu'à la dernière page. C'est définitivement le cas de ce magnifique ouvrage. Rien qu'en repensant à sa fabuleuse histoire, j'ai des papillons dans le ventre.
En lisant le résumé, on se doute que l'intrigue va nous toucher. Vous commencez à me connaître, j'ai des tendances un peu étranges, comme celle d'aimer les histoires atrocement tristes. Alors quand Marie m'a conseillé The Fault In Our Stars, j'ai vite compris que j'allais être bouleversé. Et mon sentiment s'est révélé exact. Ce roman m'a ébranlé au plus haut point. On passe du rire aux larmes en un claquement de doigt, on a sans cesse envie de rassure les héros, et on prend une énorme gifle à la fin du livre. Tout ce que j'aime.
Nous rencontrons deux protagonistes extraordinaires : Hazel et Augustus, tous deux atteints d'un cancer. J'ai envie de dire "Évidemment, ils vont se rencontrer. Évidemment, ils vont s'attacher l'un à l'autre. Évidemment, ils vont tomber amoureux. Et évidemment, il va leur arriver la chose la plus horrible du monde.", mais ce serait rendre affreusement justice au livre. Car oui, l'intrigue est exactement ça, mais également tellement plus. Tellement, tellement plus.
Tout d'abord, et peut-être que cela va paraître vraiment étrange, j'ai énormément ri pendant ma lecture. Hazel et Augustus possèdent un sens de l'humour franchement décalé, et une auto-dérision sur eux-mêmes et leurs maladies à toute épreuve. Leurs répliques sont sensationnelles et drôles, et on ne peut, grâce à celles-ci, que s'attacher à eux. Ils ne veulent sous aucun prétexte que leurs cancers ne prennent possession d'eux. Ils ne veulent pas qu'ils leurs dictent leurs vies. Ils veulent se battre. Toujours et encore. Pour vivre. Exister. Ne pas être oubliés.
Les personnages secondaires sont également marquants et hautement touchants. Les parents d'Hazel et Isaac, par exemple, sont aussi bien décris que les deux adolescents. Ils sont profonds, bruts, réels. On sent que l'auteur a vraiment travaillé son chef-d'œuvre. Tout y est parfait. D'ailleurs, John Green est vraiment un romancier exceptionnel. Sa plume est saisissante, haletante, prenante. On se perd dans chaque phrase, chaque tournure, chaque mot, chaque expression. Il parvient à nous faire sourire et à nous écrire des moments coup de poing quelques passages après. On passe par toutes les émotions possibles. Et qu'est-ce que c'est beau. J'en veux encore !
On s'amuse et on a les larmes aux yeux pendant premières deux cents pages, où tout se met en place. On apprend à découvrir pleinement Hazel et Augustus. Leurs failles, leurs faiblesses, leurs points forts, leur détermination à survivre malgré tout. Absolument tout. Et lorsqu'ils tombent amoureux, que la romance peut vraiment s'épanouir, c'est à ce moment précis que l'auteur décide de nous achever. Le coup de grâce est enfin donné.
Les cents dernières pages sont atroces. Aussi bien fascinantes qu'émouvantes. Notre moral connait alors une chute libre. C'est par la répétition de phrases frappantes et littéralement ravageuses que John Green rend son histoire encore plus renversante qu'elle ne l'était déjà. J'ai pleuré. Beaucoup. J'ai eu les yeux gonflés pendant de longues minutes. Cette horrible centaine de pages nous dévore et nous coupe le souffle. Ce n'est pas plus compliqué. Pourtant, je savais que j'allai avoir mal, que j'allai souffrir. Mais la peur n'évite pas le danger. J'ai donc plongé avec Hazel et Augustus dans un ouragan de sentiments annihilants. Ouaw. Juste ouaw.
Concernant la romance en elle-même, elle fait partie d'une des plus belles que j'ai jamais découvert. Nos deux fantastiques héros représentent tout l'un pour l'autre. Ils s'accrochent car ils savent pertinemment que la vie va horriblement les séparer. Alors ils profitent de chaque moment. Chaque seconde qui s'égraine est un pas de plus vers la conclusion de leurs existences. Ils décident d'écrire le dernier chapitre de leurs vies ensemble. Oh god. Comment ne pas succomber à cette histoire, sincèrement ?
En refermant The Fault In Our Stars, j'étais dans un état second. J'ai dû attendre un petit moment avant de pouvoir repenser normalement. J'avais le coeur qui battait à cent à l'heure, les idées confuses, l'esprit embué. Ce livre nous offre une très, très belle leçon de vie. On réalise qu'il y a des cas pires que les nôtres. Que la vie vaut la peine d'être vécue, malgré ses hauts et ses bas. Qu'il faut profiter de tout, à tout moment. Car d'un instant à l'autre, tout peut violemment basculer. Hazel et Augustus sont deux personnages qui resterons très certainement gravés dans ma mémoire pendant très longtemps, tout comme leur passionnante et frappante histoire. Merci à John Green pour avoir écrit un tel livre. Merci, merci, merci. Et, évidemment, merci à Marie pour me l'avoir conseillé. Je serais passé à côté d'un vrai trésor.

par Jordan
Les Quatre Filles du docteur March Les Quatre Filles du docteur March
Louisa May Alcott   
Un des livres préférés de mon enfance! Et tout ce qui va avec: film, dessin-animé...

par Lilie
Everything, Everything Everything, Everything
Nicola Yoon   
C'est une claque majestrale que je viens de me prendre après avoir refermé ce livre.

Outre le fait qu'il soit magnifique, il est merveilleux à l'intérieur. L'histoire est puissante, pleine de beauté, et plein de bon sens.
Je ne m'attendais à rien en particulier en commençant ce livre, d'ailleurs, je ne savais même pas de quoi cela parlait, Préférant me plonger dans un univers inconnu.

C'est l'histoire de Madeline. Cette dernière a quasiment passé sa vie enfermer chez elle, protéger par des appareils de changement d'air, dans une pièce sans poussière, sans personne extérieur, sans maladie. Madeline a une maladie rare, elle est allergique au monde. Sa vie est monotone, mais elle l'aime puisqu'elle n'a connu que ça. Elle passe ses journées à lire, à étudier, et à passer du temps avec sa maman et son infirmière (meilleure amie) Carla.
Jusqu'au jour ou de nouveaux habitants emménagent dans la maison d'en face, et Oliver (plus souvent surnommé Olly), fait son apparition et va bousculer la vie de Madeline.

Ce livre m'a fait aller de découverte en découverte. Premièrement, j'ai beaucoup appris de la maladie de Madeline, la maladie de DICS. Cette dernière est expliquée de manière simple et ludique, ce n'est pas un cours, mais cela est très intéressant.
On retrouve aussi les premiers sentiments d'amour, ce que cela provoque, surtout pour une adolescente de 17 ans qui n'a encore jamais connu ça. J'ai trouvé ça magique et très mignon. On se laisse pousser des ailes, on croit vivre d'amour et d'eau fraîche... bref, j'ai toujours trouvé ce sentiment merveilleux et j'ai pris plaisir à le redécouvrir par le biais de Madeline.
On retrouve aussi les premières Aventures, avec un grand A, quand on se dit que la vie vaut la peine d'être vécu que lorsque l'on fait quelques choses d'incroyable, qui, même si cela risque de nous tuer, est merveilleux sur le coup.
On redécouvre la trahison... je dis redécouvrir car dans ce roman, on a l'impression d'être au tout début de la vie, c'est un sentiment étrange à expliquer, mais, même pour le lecteur, on a la sensation que nous aussi on découvre l'univers, au même titre que le personnage principal.

Les personnages sont tous uniques et tous magiques en même temps. Madeline, malgré sa vie plutôt morne, est un éclat de vie à elle seule, elle fourmille de joie, de bonne humeur, d'espoir, de partage...
Olly est un garçon qui n'a pas la vie facile, il est toujours en noir, signe de deuil, mais n'y prêtait pas attention, c'est un garçon charmant, attentionné et très joli, à ce que j'ai pu lire.
La mère de Madeline est étrange, et je le savais dès le début, mais c'est une mère qui aime sa fille et qui ferait tout pour elle.
Enfin Carla est une amie extraordinaire, je n'arrive pas à exprimer de mot à son encontre et préfère vous laisser la découvrir, et l'aimais autant que moi.

Le style m'a tout de suite plu de par sa simplicité, sa fluidité. Le texte est ponctué de dessin, d'illustration, de citation de Madeline, et même de mail, qui est toujours agréable à voir lors d'une lecture. Cela permet aussi de faire défiler les pages à une vitesse incroyable. J'ai beaucoup aimé cet aspect.
J'ai tout de même un petit regret. Ce livre aurait été un véritable coup de cœur si on avait eu une alternance de point de vue. Je m'explique ; j'aurais aimé savoir ce que pensait vraiment la maman de Madeline, et Olly, cela aurait donné de la profondeur à l'histoire et aurait fourni toutes les ficelles nécessaires pour le lecteur. Après tout, un lecteur est curieux et veut toujours en savoir plus.
Mis à part cela, c'est un excellent roman que je conseillerais à tout le monde, au plus jeune comme au moins jeune, aux fans de n'importe quel genre.

Ce roman est un peu un livre doudou pour moi, il me rappelle ce qui est important, il me rappelle ma jeunesse (bien que je n'ai que 20 ans!) et me fait me sentir bien.


par newmoon
Confusion Confusion
Cat Clarke   
http://wandering-world.skyrock.com/3122744891-Confusion.html

OH. PURÉE. C'EST. QUOI. CE. LIVRE. Non vraiment, je me pose encore la question. Vous connaissez cette sensation carrément étrange que vous ressentez quand vous terminez un roman juste... Hautement perturbant ? Ce sentiment d'avoir les membres alourdis, la gorge sèche, l'esprit comateux ? C'est exactement mon cas, actuellement. Et c'est... Extraordinaire, j'imagine. Confusion est une véritable surprise, c'est le moins qu'on puisse dire. Je ne m'étais absolument pas préparé à ça en lisant le résumé. Et je comprends désormais beaucoup mieux pourquoi ce récit a bouleversé l'Angleterre. Je devrais me filmer, là tout de suite, pour que vous réalisiez à quel point je suis ému. Crotte de crotte de crotte de crotte de crotte, comment voulez-vous que j'écrive ma chronique dans un état pareil ?
Le truc, c'est que Confusion m'a vraiment perturbé. Me perturbe. Je sens que l'histoire ne va me quitter de sitôt. C'est assez spécial à décrire, en fait. L'intrigue est enivrante. Obsédante. Poignante. Déchirante. Et magnifiquement troublante. Un huit-clos hantant et dévorant. Une intrigue profonde et intense. Franchement, comment ne pas craquer ? Dès le départ, j'ai bien senti qu'une étincelle avait vu le jour entre l'héroïne du récit, son histoire, et moi. Grace est une adolescente que l'on pourrait qualifier de légèrement dévergondée. Elle boit beaucoup, sort sans prévenir sa mère, couche avec tout le monde et possède une personnalité très originale. OK, on est très loin des critères habituels concernant les héroïnes des romans Young-Adult. Cela peut gêner ( et je comprendrai complètement pourquoi ), mais, me concernant, cet aspect de Confusion m'a juste fait craquer. En effet, Grace est une vraie bouffée d'air frais. De cynisme. D'intensité. De réalité. Son caractère et son attitude font d'elle un personnages vraiment "vrai". On ne peine pas une seconde à croire à ses réactions, à ses sentiments, à ses sanglots et à ses éclats de rire. Elle est là, un point c'est tout. C'est une adolescente comme les autres. Cette jeune fille qui attend le bus juste à côté de vous. Qui boit un peu trop dans un bar. Qui cours pour se défouler. Qui hurle contre sa mère comme votre sœur le fait. Sincèrement, c'est Grace. Juste Grace. Entière. Vraie. Drôle. Émouvante au possible. Attachante malgré ses excès et ses folies. Je me suis tellement lié à elle, c'est dingue !
Grace évolue dans un monde où les autres comptent énormément. Nous avons d'abord sa mère, personnage également très bien construit, qui m'a à la fois inspiré de la peine et de la haine. Pour que je ressente cela face à un protagoniste secondaire, c'est vraiment qu'il y a quelque chose. Et ce "quelque chose" est sans l'ombre d'un doute la capacité de l'auteure à fournir une vraie authenticité à ses héros. Une profondeur rare et pratiquement irréelle qui m'a complètement envoûté et possédé. D'ailleurs, ce don ressort chez d'autres personnes, tels que Sal et Nat. Houlalalalala, Sal et Nat ! Mon dieu, qu'ils m'ont paru vrais eux aussi ! Ils représentent à eux seuls l'univers de Grace. Du coup, nous les rencontrons à de très nombreuses reprises, et c'est toujours un vrai bonheur. Je suis vraiment impressionné par le pouvoir de Cat Clarke. Celui de bâtir des personnages en chair et en os alors qu'ils ne sont en fait que des lettres sur du papier. Le trio Nat, Sal, Grace est juste extraordinairement perturbant et dérangeant. Les liens entre eux sont uniques et palpitants. Une fois pris dans leur piège, impossible d'en sortir indemnes, je vous le jure !
Maintenant que la petite présentation des personnages est faite, je peux ( enfin ! ) vous parler de l'intrigue. Et, là, je suis complètement en droit d'utiliser à l'infinie mes "ouaw". Ouaw ouaw ouaw ouaw ouaw !!! Purée !!! Le truc le plus stressant dans cette affaire, c'est que je ne trouve vraiment aucun mot pour décrire tout ce que j'ai ressenti en lisant Confusion. Les rebondissements ne s'arrêtent jamais ! Et pendant les seuls moments de répit qui nous sont accordés, on retient notre souffle car on sait que quelque chose se prépare ! C'est juste... Merveilleux ! Que feriez-vous à la place de Grace, si vous vous retrouviez dans une pièce seulement faite de blanc immaculé, de feuilles de papier et de milliers de stylos ? Vous écririez. Moi aussi. Grace aussi. Et en découvrant son "journal intime", on pénètre dans un univers époustouflant. Des flash-back intenses. Des souvenirs captivants. Des expériences qui nous brisent le cœur. Sincèrement, tout est parfait dans ce récit. Tout est maîtrisé à la perfection. Tout est tellement tellement tellement tellement tellement tellement attrayant.
Attrayant. Exaltant. Excitant. Grisant. Confusion, c'est tout ça en même temps. Le truc, c'est qu'on se sent sans cesse OBLIGÉS de lire ce livre. Et vous savez pourquoi ? Parce que l'auteure sait comment nous rendre accros. En effet, elle pose un milliards de questions dès le début du livre et n'y répondre qu'au compte-goutte. Elle distille les indices. Et nous mène sur des voies complètement fausses ! Si si, je vous assure. Je m'étais créé plusieurs scénarios en lisant le roman... Tous, absolument tous, se sont révélés être inexactes. Car Cat Clarke a un autre don : celui de rendre l'ambiance de son roman noire et envoûtante. En effet, tout tout tout out tout nous pousse à plonger dans ce récit. L'atmosphère lourde et pensante mais tellement jouissive, les personnages jeunes et pourtant si passionnants, les questions tellement nombreuses qu'elles m'ont rendu fou tout en étant complètement justifiées. Bref, Confusion est une drogue. Une excellente drogue, je dois dire. C'est aussi simple que ça.
Le roman s'avale très ( TROP ) rapidement, et on parvient à comprendre toute la complexité de l'intrigue seulement à dix pages de la fin. Dix pages pendant lesquelles j'écoutais mon cœur battre la chamade tellement fort que j'avais l'impression que toute la maison était en mesure de l'entendre. Mon pouls s'est accéléré, mes lèvres ont tremblé, et je me suis soudain senti très lourd. J'étais abasourdi, stressé, angoissé, je sentais l'adrénaline qui coulait à flot dans chacun de mes membres. Et puis j'ai réalisé ce qui m'arrivait. J'étais en état de choc, tout bêtement. Mais par "état de choc", j'entends VRAIMENT état de choc. Le genre mal-au-ventre-et-au-coeur-les-mains-gelées-la-bouche-grande-ouverte-et-la-mâchoire-prête-à-se-décrocher état de choc. Ouaip, vraiment. Les ultimes retournements de situations m'ont achevé, et j'ai dû reprendre mon souffle plusieurs minutes avant d'avaler d'une traite les dernières pages qui sont, elles, chargées en vérité, en amertume, en douleur, en douceur, en passion et en choques. J'ai reçu assez de toutes ces émotions pour l'année, je crois.
Vous l'aurez compris, Confusion est un énorme coup de cœur. Un coup de cœur particulier car l'histoire est hypnotique et étrangement enivrante, mais un coup de cœur quand même. Grace et son histoire ont bousculé toutes mes convictions et mes idées. Cat Clarke a réellement créé une intrigue rare et puissante, qui va, j'en suis persuadé, rester longtemps gravée dans ma mémoire. Un récit gorgé de ténèbres humains et de fantômes faits de désespoir et de douleur, qui m'a complètement fait craquer. Après, je peux comprendre que l'histoire ne plaise pas à tout le monde. En effet, l'aspect "attente" pour avoir les réponses à nos questions peut paraître assez long, et les excès de Grace peuvent être dérangeants.. Mais, personnellement, je ne l'ai absolument pas senti comme ça. Confusion a été, pour moi, une explosion. C'est une sorte d'OVNI dans la littérature Young-Adult de nos jours. Et je l'ai adoré. Un récit déroutant et frappant, à ne manquer sous aucun prétexte.

par Jordan
Provoque-moi, Tome 1 : Hors de combat Provoque-moi, Tome 1 : Hors de combat
Christine Bell   
J'étais partie pour lire les trois tomes mais je vais m'arrêter à celui-ci.

Même si j'ai passé un moment sympa, je n'ai pas vraiment adhéré au style de l'autrice et la traduction assez catastrophique n'a pas aidé. S'en était même difficile à lire par moments (est-ce du québécois ?).

J'ai de plus trouvé l'histoire peu approfondie et recherchée, de même que les personnages (avec bien sûr le mec qui sait tout du sexe et va initier la femme ignorante, y compris à la fessée, tout en l'appelant continuellement "bébé". Pfffffff...). Dommage, car il y avait matière à écrire quelque chose de beaucoup mieux.

Ça reste une lecture divertissante et légère, pour la plage.


PS : je cherche encore le combat mentionné dans le résumé...

par Vitany
Un palais d'épines et de roses Un palais d'épines et de roses
Sarah J. Maas   
«I love you. Thorns and all.»

J'ai mis un certain temps avant de sortir ce livre de ma PAL. Pour la simple raison que je ne me sentais pas prête à le lire. Jusqu'à présent.

A Court of Thorns and Roses est un excellent roman. Et j'ai presque envie de vous dire que c'est normal puisque Sarah J. Maas en est l'auteure. Sarah J. Maas fait partie de mes auteurs préférés avec sa saga Throne of Glass. Et maintenant, A Court of Thorns and Roses rejoint Throne of Glass puisque ce livre est un coup de cœur.
Un coup de cœur à la Sarah J. Maas, si fort qu'il vous donne l'impression d'être capable de voler. Un coup de cœur magique.

La première chose que j'ai aimé dans A Court of Thorns and Roses, c'est l'univers. Le monde dans lequel vivent les personnages. Et plus particulièrement, j'ai adoré Prythian. L'idée des Courts du Printemps, de l'Été, de l'Automne, de l'Hiver, Sous la Montagne, la Court de l'Aube, du Jour et celle de la Nuit. C'est peut-être un détail mais j'ai totalement été charmée par ça.

Et puis, Sarah J. Maas a toujours cette façon d'écrire que j'aime. C'est addictif, elle rend tout son livre fascinant et magique. Avec toujours ce côté explosif qui ne se montre qu'aux moments parfaits.

J'aime ses personnages. Elle sait comment faire pour qu'on les aime ou qu'on les déteste. Elle leur donne des forces comme des faiblesses. Elle les rend réalistes tout en leur laissant ce côté magique qui transparaît dans tout ce qu'elle fait.

Feyre est un personnage attachant. C'est une héroïne qui m'a plu. Elle est forte et faible à la fois. Elle est humaine et même lorsqu'elle est dans le monde des fae, ça ne l'empêche pas de rester fidèle à elle-même, de faire ce qu'elle entend de faire. Et puis, elle a cet amour pour ceux qui lui sont proches que j'apprécie beaucoup chez elle. Elle ferait tout pour qu'ils ne manquent de rien et qu'ils soient en sécurité sans pour autant jouer à l'héroïne idiote qui cherche à se sacrifier à la moindre occasion.

J'ai essayé de résister à Tamlin.
Parce que c'est Sarah J. Maas et que je sais bien que le love interest du premier tome n'est jamais celui du second tome. Sarah J. Maas aime jouer avec les sentiments de ses lecteurs, c'est clair. Mais aussi avec les sentiments de ses personnages, surtout en ce qui concerne la romance.
Alors oui, j'ai essayé de résister à Tamlin parce que je n'avais aucune envie de m'attacher à lui pour finir par pleurer le fait qu'il ne soit pas le love interest de Feyre dans le prochain tome.
Peut-être que je me trompe d'ailleurs mais il y a de grandes chances pour que les choses soient ainsi. Et au cas où, je tiens à être prête.
Mais honnêtement, comment éviter l'inévitable ? J'aime bien Tamlin. Pas comme une dingue, ce qui est en soit une réussite au final. Mais je l'aime bien quand-même.

Et la romance entre lui et Feyre est très bien développée. Elle n'arrive pas dès les premières pages, l'auteure prend son temps. Et c'est une bonne chose. Ainsi les choses ne sont pas précipitées et elles en sont d'avantage réalistes.
Il y a de très beaux moments qui m'ont fait fondre comme du chocolat au soleil. Sérieusement, j'ai beaucoup aimé cet aspect de la lecture. La romance est là sans être pesante. Elle est présente mais elle n'écarte pas l'intrigue. Elle en fait partie mais en même temps, elle laisse de la place au mystère et tout ça. Je ne sais pas comment l'expliquer mais Sarah J. Maas a vraiment su doser chaque aspect de son histoire, dont la romance, pour que l'équilibre de son livre soit parfait.
Et il est parfait.

Pour en revenir aux personnages, j'ai adoré Lucien. Il dégage une énergie que j'ai beaucoup aimé. Il peut se montrer taquin, hostile, sérieux, tout un tas de choses. Contre toute attente, on le considère rapidement comme un allié puis comme un ami. Je l'ai trouvé attachant, je me suis sincèrement attachée à lui.

Peut-on parler de Rhysand ? Sérieusement, ce gars c'est comme si j'avais foncé dans un mur et que j'avais aimé ça. Il se dégage tellement de choses de ce personnage que je ne pourrais pas en faire la liste. Il dégage des choses même qui n'ont pas de nom. C'est un sacré bâtard (désolée) la plupart du temps mais il est haut en couleurs et il est tellement génial. Il a un charme que je n'arrive pas encore à déchiffrer mais c'est fascinant.

Quant aux autres personnages, chacun joue son rôle à merveille. Rien de bien étonnant quand on y repense. ^^

Je suis fan de l'histoire.
Quand on commence, on a entre les mains pleins de petites pièces d'un puzzle. Certaines n'ont pas encore d'image, d'autres n'ont pas encore de sens ou d'explication. Et puis bien-sûr, plus on avance plus on en trouve les réponses. Il n'y a pas une de mes questions qui soit restée sans réponse.
Et au final, on se rend compte que le puzzle est super. Que le travail réalisé sur cette histoire est super et bien détaillé.
A Court of Thorns et Roses est un roman mené avec une main de maître où vous vous retrouverez dans un monde magique, qui s'étend bien au-delà de ce que vous pouviez imaginer et qui cache des moments forts auxquels vous ne pourrez pas résister.

Mais de quoi ça parle ?
A Court of Thorns and Roses, c'est l'histoire de Feyre. Un jour d'hiver, elle tue un loup dans les bois pour la survie de sa famille et par la suite une bête vient la trouver pour lui dire que c'est un fae qu'elle a tué et qu'elle doit payer pour ça. La bête, qui se trouve être Tamlin, l'emmène à Prythian qui est le royaume des fae et là-bas, Feyre découvre qu'une menace pèse sur les terres des immortels.
Reste à savoir si Feyre trouvera un moyen d'aider Tamlin à mettre fin à cette menace. Et quel sera le prix à payer pour ça.

La fin est probablement ce que j'ai préféré dans A Court of Thorns and Roses bien que j'ai adoré ce livre du début à la fin. [spoiler]Le mystère est levé et il est temps d'affronter la menace qui pèse sur Prythian.
Ainsi on apprend que la menace en question est une fae du nom d'Amarantha qui s'est déclarée High Queen de Prythian près de cinquante ans auparavant. Et que la malédiction qui pèse sur Prythian et plus particulièrement sur la Court du Printemps et sur Tamlin, ne peut être brisée que si Feyre tombe amoureuse de Tamlin (ce qu'elle a fait) et qu'elle lui dit qu'elle l'aime en le pensant sincèrement (ce qu'elle n'a pas fait). Feyre se rend Sous la Montagne pour confronter Amarantha et sauver Tamlin ainsi que son monde. Pour cela, elle doit passer trois épreuves et répondre à une énigme. Elle réussit.
Et aussi surprenant que ça soit, Rhysand se révèle d'une grande aide. Il la soigne après la première épreuve, en échange du fait qu'elle passe une semaine par mois à la Court de la Nuit avec lui. Et il l'aide à trouver la solution de la seconde épreuve sans que personne ne le sache.
La troisième épreuve est la plus spectaculaire. Mais elle coûte la vie de Feyre qui trouve au dernier moment la solution à l'énigme d'Amarantha. L'amour. Tamlin tue Amarantha, la malédiction est brisée -Lucien et Tamlin, ainsi que la court du printemps quittent leur masque- et les High Lords sauvent Feyre en la transformant en High Fae, en immortelle.
Ainsi, tout est bien qui finit bien. Mais pour combien de temps ?[/spoiler]

En conclusion, A Court of Thorns and Roses est un roman que j'ai beaucoup aimé. C'est une excellente réécriture de la Belle et la Bête, que je recommande sincèrement.
J'ai hâte de me plonger dans A Court of Mist and Fury pour suivre la suite des aventures de Feyre.

«one day there will be anwsers for everything»

par Sheo
Jamais plus Jamais plus
Colleen Hoover   
Ok, vous êtes prêts ? Oubliez tous les livres que vous avez pu lire de Colleen Hoover. Oubliez toutes les romances, tous les personnages qu'elle a créé. Plongez dans ce livre à l'aveugle. Ne lisez pas d'extraits. Si vous pouvez l'éviter, ne lisez pas le synopsis non plus. À vrai dire arrêtez tout de suite de lire ma critique et foncez en librairie acheter ce livre.
Il va vous détruire. Il va vous reconstruire. Il va vous changer comme peu de livre en sont capables. Il va vous pousser à vous questionner sur ce que vous pensez réellement, vous incitez à revoir vos points de vu. Il va vous offrir du recul sur des situations qui vous paraissaient inéchangeables. Il va vous donner envie d'hurler et de pleurer. Il va faire battre votre coeur à toute allure. Il va tout simplement vous donner l'impression d'être dans la peau de Lily, de partager ses joies, ses doutes, ses peurs, ses peines, ses amours. Son humanité. Lily n'est pas votre héroïne que vous rencontrez dans la plupart des livres, celle qui a réponse à tout et qui fait les bons choix aux bons moments. Lily c'est vous. Vous n'êtes plus spectateur, vous êtes acteur. Vous êtes les défauts du personnage, et vous êtes ses forces. Vous êtes les choix qu'elle fait. Vous allez en comprendre certains et en rejeter d'autres. Vous êtes embarquer dans cette quête de vérité car ce n'est plus Lily qui cherche a découvrir cette vérité mais c'est vous aussi. Et vous voulez la connaître peut-être encore plus que Lily. Voilà ce qui fait la force de ce livre. Vous tirez autant de leçons de ce livre que les personnages eux même, peut-être même encore plus. Tellement d'émotions, tellement... Si vous n'êtes pas affectés ne serait-ce qu'un minimum par les mots et l'histoire de ce livre, alors vous n'êtes pas humain.
Je ne saurais le répéter, et je ne suis pas la seule à le dire, évitez les spoilers à tout prix. Rien que connaître le sujet du livre vous gâchera l'aventure, et ce livre mérite d'être respecté à sa juste valeur. Personne ne peut avoir la même réaction face à ce livre, et il est indispensable qu'il soit seulement découvert par vos propres yeux pour que vous en compreniez la profondeur. Ayez confiance en lui. Ayez confiance en Colleen Hoover, je vous promets que vous ne serez pas déçu. C'est une magnifique histoire comme on en voit peu. Je n'ai jamais lu une dédicace aussi intense, poignante et émouvante que celle que nous offre Colleen à la fin. Bravo madame pour ce chef d'œuvre.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode