Livres
540 680
Membres
571 445

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de LiliBouquin : Liste d'Or

Dark Ride Dark Ride
Ana Scott   
Mon commentaire ne va pas être très agréable. Ni pour l'auteur ni pour son éditeur. Comment? Comment pouvez vous parler du traumatisme du viol avec autant de légèreté?
[spoiler]Cassandra se fait violer par son beau père dès les premières pages du livre[/spoiler] mais non...ce n'est pas grave puisqu'elle va rencontrer le formidable Aaron, beau, ténébreux, sexy et qui en un clin d'oeil va lui faire oublier qu'elle a été ravagée par un autre homme. Parce que c'est bien connu, un viol ça s'oublie super facilement, n'est ce pas? Un mars une bière et ça repart? Je déteste ces écrits "dark" qui font sous couverts d'une histoire d'amour romantique l'apologie des violences faites aux femmes. Voilà pourquoi je n'en lis pas. Mais ici, pas même le prétexte du syndrome de Stockholm pour enrober la chose. Non, non, cassie va vite oublier sa mésaventure dans les bras du bel Apollon de service (qui accessoirement se conduit comme une brute épaisse, mais c'est pas grave ça contribue à a rassurer cette brave Cassie). Qu'un auteur veuille écrire cela, pourquoi pas, le pays est libre, mais qu'un éditeur cautionne le tout dans une collection qui se veut plutôt large public...Car rien ici ne peut récupérer cela! Les personnages sont caricaturaux ils évoluent dans un monde en carton pâte ou le viol et son traumatisme sont niés au profit d'un texte sans âme et sans grandeur. Lamentable... A toute fin utile j'invite celle qui a écrit ce livre et son éditeur à regarder le téléfilm "parole contre parole"....pourtant l'héroine est une de ses femmes "fortes" qui s'écroule après se traumatisme. Sans doute n'a t elle pas trouvé le bon biker !

par Deus2002
Last Ride Last Ride
Ana Scott   
Suivez-moi sur Facebook, La Passionnée: @LaPassionDesLivres

Last Ride - Ana Scott

Oh! Je vous avertis, ce roman n’est pas pour tous. Il est dur, violent et tellement merveilleux! Wow! Je n’ai pas pu le lâcher. L’auteure et ces phrases sont entraînantes, hypnotisantes et totalement addictives.

« Cinq jours ont passé, cinq jours à nous aimer. Cinq jours qui m’ont guérie. Stan m’a guérie. »

Julia a été vendue par son frère à des caïds de la drogue. Pendant trois semaines, elle a connu l’enfer et, grâce à son passé, elle a pu libérer le VP des BlackAngels, prisonnier également. Lorsque les membres de son club de motards viennent pour lui, pour le sauver, ils l’emmèneront également. Stan, l’un des membres, va la sauver et la prendre sous son aile.

« -Je ne suis pas lui, dis-je en plongeant au fond de ses prunelles. Je ne suis pas comme lui, je ne te ferai jamais de mal. Donne-moi juste une chance, je ne demande rien de plus. Une toute petit chance. S’il te plaît.
-Pourquoi moi?
-Parce que dès que je t’ai vue, je t’ai désirée. C’est comme ça, je ne peux pas l’expliquer. Puis j’ai appris à te connaître, et mes sentiments pour toi ont grandi à mesure que tu me repoussais. Plus tu me repousses, plus je te désire. »

Julia est forte, malgré ce qu’elle en pense. Suite à sa libération, malgré sa peur, elle se rapprochera de Stan, de l’homme dangereux qu’il peut être. Elle est déterminée à percer sa carapace, elle est douce et attentionnée.

Stan est fort, violent, mais intelligent. Les BlackAngels sont sa famille. Il ne veut pas de femmes faciles, il veut LA femme. Celle qui rencontrera par hasard lors du sauvetage de son frère.

Entre les bras de Stan, Julia est heureuse, mais le traumatisme qu’elle a vécue reste à la surface, l’empêchant d’avancer. Et plus il y a de dangers autour de Stan, plus il voudra rester loin d’elle. Mais leur attirance est trop forte, trop puissante pour être repousser.

« Nos regard sont soudés, liés, tout comme nos cœurs et nos vies. Maintenant, je le sais. Et c’est mon plus cher désir: que nos vies soient unies à tout jamais. Je ne faillirai plus, ne démériterai plus, ne renoncerai plus. Plus jamais. Il fallait que je connaisse l’enfer du manque, pour accepter de l’aimer, et d’être aimer. Pour ce que je suis, ce que je représente. »

Une histoire magnifique, dans un univers de violence et de danger. Un roman époustouflant pleins d’actions explosifs, d’amour intense et de passion brûlante. Je pouvais facilement me visualiser les détails décris, comme si je regardais Sons of Anarchy.

« Cette femme est ma femme, la femme que j’aime... faite pour moi, créée pour moi. Mon ange, ma fée, mon petit soldat. »

Une romance violente, magnifique. Une passion dévorante. Un deuxième tome fascinant (peut se lire seul). À lire absolument! 16/10

Et une couverture tellement magnifique! Woooow!
Vicious Ride Vicious Ride
Ana Scott   
C’est avec un extrême plaisir que je retrouve mes bikers des BlackAngel. Puisqu’en fait dans ce tome nous allons en apprendre plus sur Elliott. Et j’avoue c’est un peu mon chouchou.
Ana débute ce roman au jour du mariage de Cassie et Aaron (tome 1 Dark Ride),
Elliot avait 16 ans quand il a quitté sa famille, saturé des coups que lui infligeait son père, il a préféré fuir plutôt que de le tuer. Il a marché sans but réel, il voulait voir la mer. Une fois arrivé, il s’est retrouvé à « squatter » une maison située entre Kingsville et Corpus Christi, seul sans aucune ressource. Un jour, une jeune fille se présente à la porte de cette maison, elle lui propose de venir chez elle pour se doucher et se nourrir. Cette personne c’est June, la fille de Ben. Ben membre des BlackAngels. Pour Elliott c’est le coup de foudre immédiat, aussi il accepte. Et puis il a tellement faim ! Adopté au sein de cette famille, ils se découvriront peu à peu. Elle sera son 1er amour, mais elle, elle en aime un autre.
Mais Elliott n’aura pas tout perdu puisque Ben l’ayant pris sous son aile, aura fait de lui après sa période de prospect un membre à part entière des BlackAngels. Depuis il a une famille, sa nouvelle famille. Elliott, boute en train, est volage et profite des brebis tout comme beaucoup de ses frères. Il a donné une fois son cœur et en a beaucoup souffert, aussi c’est … Aucun sentiment et cela, depuis maintenant 10 ans. Pourtant au mariage de Cassandra et Aaron, il va sentir en lui renaitre cette flamme qui réchauffe le cœur. Au premier instant, au premier regard. Il succombera à cette déesse.
C’est Louisa, la meilleure amie de Cassie qui va le faire revivre. Malheureusement elle n’est pas venue seule, son fiancé l’accompagne…Mais qu’importe, elle sera à lui, il en a décidé ainsi.
Louisa est promise à une carrière d’avocate, fille elle-même d’un avocat de renom. Son fiancé, Gareth, quarterback reconnu et adulé n’est pas le choix de son cœur mais celui de son père. Ce joueur se moque ouvertement que ses frasques soient publiés en 1 ère page au détriment de Louisa. Elle n’est pas heureuse dans cette vie, elle veut vivre l’amour avec un grand A tout comme le vit son amie. Mais n’est-ce pas la fille parfaite ? Ne peut-elle pas faire plaisir à son père ? Pourtant ce qu’elle a ressenti à la vue d’Elliott, l’a perturbé. Alors oui elle va peut-être céder à son désir, elle aura eu au moins une nuit de plaisir, dans les bras de ce Biker aussi fort qu’attirant.
Car soyons honnête, malheureusement, tous les oppose. La situation, leur statut, leur métier… Aussi au terme de cette fabuleuse nuit, elle rentrera à Austin.
Ce tome est jusqu’à présent celui que j’ai préféré pourquoi peut-être parce qu’il y a moins de violence, enfin juste ce qu’il faut on n’est pas non plus dans le monde des Bisounours, mais surtout il y a beaucoup d’amour. C’était le cas dans les 2 tomes précèdent (Dark Ride et Last Ride) mais je ne sais ….dans ce tome, c’est plus fort car peut être moins évident. Nos Bikers vont vivre aussi, encore, une période difficile et leur peine, leur ressentis m’a touché en plein cœurs. Les mots, les émotions sont maniées avec brio. Encore une fois Ana, nous nourris d’une histoire pleine de rebondissement, de sentiments et nous permets de faire la connaissance de nouveaux arrivants. J’ai été happé par ses écrits, sans pouvoir m’arrêter jusqu’à la lecture du mot fin.

par Carine-68
Evil Ride Evil Ride
Ana Scott   
De nouveau aux côtés des BlackAngels. Retour vers le passé et puis l’avenir du nouveau membre Charlie et de June, fille d’un ancien membre.

Après le décès de sa mère, June est obligée de faire un passage à Kingsville pour s’occuper de tout, déposer les cendres de celle-ci auprès de son père Ben et de son frère, puis vendre la maison et retrouver sa vie et son petit-ami Tim.
Charlie se lasse des brebis comme Chrystal, surtout depuis le retour de Jane. Il veut une explication sur leur histoire passée, et pourquoi pas un avenir.

Charlie Miller, vingt-neuf ans est un nouveau membre dans le club. Son père Bill est mort pour son cuir, tome 2. Sa sœur Kate est la meilleure amie de June. Il est entier, franc, autoritaire et très tendre.
June Allen, vingt-sept ans, est institutrice. Fille de Ben décédé pour le club ainsi que son frère dans un accident de moto. Elle a du caractère, têtue, indépendante, et juste.

La narration est à la première personne, le point de vue varie entre Charlie et June. Le changement est annoncé.
L’intrigue est bien menée. «Promets-moi de ne jamais épouser un biker...», les dernières paroles d’une mère à sa fille, à June. Malheureusement l’histoire de Charlie et June n’a jamais été ce qu’elle était, des non-dits, des quiproquos,.. Le moment des explications est arrivé, et le passé aussi refait surface. Aaron veut se retirer du marché des armes, mais ils leur restent un échange à faire.
La plume est fluide, c’est très facile à lire et captivant. De nombreux flash-back nous fait découvrir enfin le passé de Charlie, d'Elliott et de June. Quelques touches d’humour sont marquées par les taquineries entre les hommes. Le suspense est plaisant, et quelques scènes d’actions bien décrites. Le rythme est entraînant et satisfaisant.
Les émotions sont sincères et agréables. Les flash-back nous attirent dans des scènes d'humour mais aussi des moments émouvants de leur passé en commun, leurs jeux, leurs taquineries et leurs humiliations. June a beaucoup perdu, tous les gens qu’elle aime sont partis. Maintenant elle a peur de perdre plus de monde. Les relations intimes sont très torrides et sensuelles avec des touches de tendresse.
Les personnages secondaires sont et restent les mêmes, une nouveauté Kate la sœur de Charlie, elle promet cette jeune femme. Puis nous avons Trav, Stan, Elliot, Kurt, Lohann, Louisa, Julia, Chrystal... Encore une fois, Cassie et Aaron nous offre une histoire en parallèle mais la plus grosse partie nous est cachée. C’est très frustrant.

Une histoire d’amour agréable et tendre au cœur d’un monde dur et sombre. Malgré les années, les sentiments sont là. La plume est très prenante et fluide, c’est agréable à la lecture. L’équilibre est excellent entre la romance, le côté biker sombre et les émotions. La fin va très vite, je suis légèrement déçue par ce bref épilogue, surtout sur un certain point.
Vivement la suite, hâte de découvrir le prochain tome et le futur couple !
https://meslivres-monplaisir.blogspot.com/2019/03/blackangels-4-evil-ride-ana-scott.html

par Matoline
Devious Ride Devious Ride
Ana Scott   
Lecture sympathique mais sans grande surprises. J ai trouvé qu on tournai un peu en rond au début.
Hades Hangmen, Tome 1 : Hors-la-loi Hades Hangmen, Tome 1 : Hors-la-loi
Tillie Cole   
ADDICTIF - pour résumer cette lecture en un mot -.

Après avoir lu les dernières lignes de ce livre particulièrement prenant je viens ci-joint pondre un avis des plus biaisée qu'il puisse exister. Croyez-moi, lorsque je parle d'une additivité, il s'agit bel et bien d'une addictivité, vous savez ce sentiment qui fait que même si vous mordez d'envie de lire la suite et voulez finir au plus vite, vous espérez au fond de vous que des milliers de pages de cette histoire continuent encore. Chaque pause passée à avancer un tant soit peu dans la lecture montre l'engouement que j'ai réussi à ressentir pour ce livre, les trente minutes de trajet quotidien me paraissaient bien courte et au final, j'ai mis deux jours à le finir et je me dis que j'aurais pus le terminer en une journée si je n'avais pas mis un tant fou avant de réellement me lancer dans la lecture.

Conseiller par une amie, je me suis lancée dans cette lecture aléatoire après que celle-ci m'ait vantée ses bons mérites et je ne regrette absolument pas. La beauté du livre réside bien évidemment en premier lieu dans ses personnages. Aussi intriguant qu'intrigués, chaque personnage ayant son moment "de gloire" nous touche au plus profond de notre âme. Le contexte qui sort quelque peu du commun rend le livre intéressant et l'auteure a parfaitement sût s'approprier ce contexte là, les recherches derrières ont dues être conséquentes ce qui fait que l'impression de "n'importe quoi" que l'on pourrait avoir en lisant certains livres n'est pas présente. L'auteure sait de quoi elle parle, et elle réussit parfaitement à nous prodiguer les émotions qu'une telle lecture pourrait être amenés à nous procurer.

Néanmoins, même s'il sort du commun je ne le conseillerais pas à tous. En effet, une réel violence est présente, on est réellement projeté à travers un livre, un vrai livre qui nous fait voyager dans un cadre pas des plus idylliques. J'ai aimé pouvoir ressentir toutes ces émotions en lisant ce texte bien que j'avoue avoir été plus d'une fois retournée par les événements. [spoiler]Notamment certaines scènes de viol, et de violence très crûes et très explicites que les petites âmes comme moi auront du mal à supporter sans vomir leurs tripes.[/spoiler] Malgré tout, c'est ce qui rend l'écrit unique, et hors norme. L'évolution des personnages est conséquente et je parle là bien de TOUS LES PERSONNAGES auxquels on s'attache ( et on s'empoisonne ) sans réellement s'en rendre compte. A vrai dire, en lisant les premières lignes je pensais tomber sur une histoire prévisible, je devinais l'intrigue et pourtant... si je m'attendais à tout ça.

Une perle. Mais je me répète, il faut être conscient qu'il s'agit de tourments et de démons intérieurs, d'histoires douloureuses entremêlées et des événements pas des plus joyeux, à lire en étant conscient de ces facteurs.

par Noonie
No love no fear, Tome 1 : Play with me No love no fear, Tome 1 : Play with me
Angel Arekin   
Comment dire ? Je trouve que Rine est bête elle se laisse faire, elle se laisse marcher dessus, elle le laisse la faire souffrir encore et encore j'ai l'impression qu'elle aimé ca en fait. Il la traite comme une merde et elle revient toujours vers lui comme une junkie en manque de sa dose. En bref j'arrive même pas à finir le livre, je saute des chapitres tellement je suis consternée de son attitude.
Supplices Supplices
Sophie Jordan   
Si vous avez lu le premier (ce qui n'est pas nécessaire) vous allez adorer celui-là ! L'histoire est super ! Le passé d'Emerson ressurgit littéralement, et on comprend progressivement ce qu'il s'est passé. Et on apprend vraiment à l'aimer, elle devient elle-même grâce à Shaw, c'est assez beau ! Et ils sont mignons sans être guimauve !
C'est un bon bouquin dans le genre, aussi bien que le premier !

par Adkay11
Prémices Prémices
Sophie Jordan   
C'est cliché.
C'est du déjà-vu.
C'est prévisible.

Et pourtant, gros mini-coup de coeur pour ce livre que j'ai dévoré en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ! J'ai adoré de bout en bout malgré le manque d'originalité que pourront trouver de nombreux lecteurs.

J'ai totalement adhéré à tous les personnages et même si l'intrigue a été utilisé un nombre incalculable de fois, je me suis laissé complètement embarqué dans l'histoire...

Simple mais foutrement efficace !

par SmallBab
Délices Délices
Sophie Jordan   
Ah là là! Y a des fois où l'on fait bien de se lancer dans la VO pour connaître la fin d'une bonne série qui traîne à arriver en France! C'est exactement mon sentiment avec les Ivy Chronicles!
Si Prémices (le tome 1) m'avait emballée avec sa romance originale et sensuelle malgré sa simplicité, on a vraiment plaisir à retrouver ces caractéristiques dans Tease et Wild, avec toujours cette écriture très abordable!
Mais pour parler plus précisément ici de Wild, qui clôture la série autour des trois colocataires de Dartford, on a encore une fois une héroïne des plus intéressantes: même si Georgia semblait la plus lisse des trois filles, c'est elle qui lutte et qui fait donc le plus de chemin vers l'Amour! Bon, il est vrai qu'elle n'a pas l'environnement familial le plus terrible comparé à Pepper et à Emerson, mais c'est là qu'est l'intérêt: la voir machiner contre la pression psychologique qui peut être assez courante dans la vie de tout le monde... il y a donc une forte identification à notre héroïne!
Logan, quant à lui, est un sacré numéro qui répond à tous les fantasmes! Juste dommage que celui de Georgia soit d'entendre des cochonneries ^^ Car cela fait partie des trucs qui me dépitent un peu dans les New Romances - trop blablatages pendant l'amour!
En bref, avec cette conclusion qui passe par la romance pimentée à souhait de Georgia, la dernière colocataire de Pepper et Emerson, on finit en beauté les Ivy Chronicles avec une histoire loin d'être "ennuyeuse". Je vous conseille donc clairement de découvrir cette saga de romances contemporaines qui saura autant titiller votre côté fleur bleue que celui d'amatrice d'histoires pimentées et torrides, tout cela dans un style d'écriture simple mais efficace!

par Chika

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode