Livres
554 645
Membres
599 778

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Lilianne-1 : Ma PAL(pile à lire)

80 Notes de Bleu 80 Notes de Bleu
Vina Jackson   
Ce second tome est totalement différent du premier, beaucoup moins hard (enfin au début), beaucoup plus distant aussi dans sa relation au sexe. Est ce que c'est du a l'éloignement de Summer et Dominik? Je ne sais pas, mais en tout cas la froideur du roman ma surpris, mais je vais essayer de vous expliquez au mieux mon ressentis.

Summer voit sa carrière de violoniste décoller et elle passe d’orchestre a un rôle de soliste mondialement connue.
Alors que Dominik et elle étaient enfin arrivés à se rapprocher, son travail va la faire voyager très loin de lui et mettre leur couple plus qu’atypique dans une situation des plus difficile.
Mais pas que... Comment arriver a vivre avec l'homme que vous considérez comme votre amant? Comment gérer sa carrière, les parties de jambes en l'air et sont désir de solitude alors que tout vous attires dans une vie de couple plus ou moins ranger?! Toutes ces choses vont faire fuir Summer et elle va se retrouver indécise sur ces choix aussi bien professionnels que personnels.

Dès les premières lignes, la lecture est plus soft, plus sage. Malgré quelques scènes de sexe très intenses qui permettent au roman de rester dans la catégorie Érotique, le roman ma parut plus froid... jusqu'à ce que Victor refasse sont apparitions avec un chantage a sont niveau, répugnant et impossible a refuser. Et là... tout change de rythme nous rendant dans une action plus sombre, dans un univers ou les sentiments sont bannie et ou le final sera la brisure total de la jeune femme.

Je ne m'attends a rien du tome trois, car je sais que je serais totalement a côté de la plaque et je ne suis pas contre certaines surprises dans ma lecture.
La Fille flûte et autres fragments de futurs brisés La Fille flûte et autres fragments de futurs brisés
Paolo Bacigalupi   
J'ai mis pas mal de temps avant de me décider à lire ce bouquin. Le résumé et la couverture avaient beau m'intéressé, je ne trouvais pas l'envie de lire La fille flûte et autres fragments de futurs brisés. Et finalement, il y a quelques heures de cela, je me suis jetée à l'eau et je l'ai lu. Sans m'arrêter. Bon, OK, j'ai dû m'arrêter une ou deux fois pour satisfaire mes besoins humains (boire, manger...) et encore ! Bref. J'ai vraiment bien aimé ce livre. Ce n'est pas un coup de cœur mais je ne peux pas dire que j'ai passé un mauvais moment, je mentirai. Non, en fait c'était un super moment. Et pour cela, je recommande ce bouquin. Le monde, l'histoire, les personnages, tout était vraiment pas mal.

par Sheo
La Mélodie de l'Eau, Tome 1 : Éveil La Mélodie de l'Eau, Tome 1 : Éveil
Amanda Hocking   
Roman lu en VO. J'avais lu la trilogie des Trylles que j'avais beaucoup aimé en français. Je ne sais pas si c'est dû ou non à la traduction ou non mais le style m'a effectivement plus simple dans ce premier tome.
Pendant les 150 premières pages, je me suis ennuyée. Il ne se passe pas grand chose et les personnages ont des conversations qui ne paraissaient pas naturelles. Au final, on attend, on attend, on voit le trio des sirènes tourner autour de Gemma mais il n'y a rien de plus.
Je n'ai pas vraiment compris pourquoi Harper prenait autant de place dans l'histoire sachant que sa sœur était celle qui allait être touchée par la malédiction. Et on ne le comprend qu'à la fin ou en lisant le résumé du deuxième tome. Dans les dernières pages, tout s’enchaîne et c'est là que ça devient intéressant et que l'on a envie d'en savoir plus.
A part ça, on sent bien les liens entre les personnages et ils sont attachants. En particulier à la fin où l'on sent la détermination et le désespoir chez eux.
Un roman qui parle de sirènes devait absolument finir dans ma bibliothèque mais pour celui-là, je suis un peu déçue même si cela ne m'empêchera pas de lire la suite.

par Oceana78
Rêves et cauchemars Rêves et cauchemars
Stephen King   
Ce recueil de vingt et une nouvelles est pour moi l'un des meilleurs de King car il n'y a vraiment pas grand chose à jeter.
"Brumes", "Tout est fatal" et "Juste avant le crépuscule", sont à mon avis légèrement en deçà même si l'on y trouve d'excellents textes, quant à "Minuit 2", "Minuit 4" et "Différentes Saisons", il s'agit de courts romans.
Dès la première histoire "La cadillac de Dolan", le ton est donné:
Un professeur pour se venger creuse une fosse dans le désert et enterre vivant l'assassin de sa femme dans sa cadillac, (géant).
Maintenant, je vais passer en revue les 20 autres nouvelles et pour celles que j'ai aimé vous en donner le thème et mon appréciation:
- "Le grand bazar","Laissez venir à moi les petits enfants" et "Le rapace nocturne": sont des récits de bonne tenue mais que j'ai un peu moins apprécié par rapport à certains autres.
- "Popsy: Un homme kidnappe un enfant vampire, (excellent).
- "ça vous pousse dessus" est un niveau en dessous mais sympathique.
- "Dentier claqueur": Un homme qui a acheté un jouet prend un autostoppeur qui le menace de mort, (excellent).
- "Dédicaces": Le fils d'une femme de couleur écrit un best seller, (très bon).
- "Le doigt télescopique": Un doigt surgit d'un lavabo et grandit, (excellent).
- "Pompes de basket: Un fantôme se trouve dans les toilettes d'un studio d'enregistrement, (excellent).
- "Un groupe d'enfer": Un couple d'automobiliste se perd et se retrouve dans une ville habitée par des rockers décédés, (géant).
- "Accouchement à domicile" est par contre assez moyen selon moi.
- "La saison des pluies": Tous les sept ans une pluie de crapauds tombe sur une petite ville du Maine, (très bon).
- "Mon joli poney": Il ne s'agit pas de Fantastique à proprement parler. Un grand-père et son petit fils parlent du temps, (très beau).
- "Désolé, bon numéro" se présente comme un script et ne m'a pas du tout intéressé.
- "La tribu des dix plombes: des fumeurs perçoivent le monde pour le moins bizarrement, (très bon).
- "Crouch end": un touriste Américain puis un flic disparaissent mystérieusement dans une banlieue de Londres, (excellent).
- "La maison de Maple street": Quatre enfants découvrent que leur maison est un vaisseau spatial qui va décoller. Ils font sortir leur mère et y enferme leur beau-père qu'ils détestent, (géant).
- "Le cinquième quart" est moins bon. Il s'agit d'un petit polar.
- "Le docteur résout l'énigme": Le docteur Watson résout une énigme à la place de Sherlock Holmes, (très bon).
- "La dernière affaire d'Umney": Un écrivain de polars prend la place de son héros, (excellent).
En résumé et à part deux ou trois nouvelles, c'est du très bon Stephen King que je vous conseille bien évidemment.
Adanson Marco.

par Adanson
Misery Misery
Stephen King   
Sans doute le plus éprouvant des huis-clos qui existent, ecrit en prime par le maitre de l'horreur. On soutient Paul dans cet enfer, on souffre avec lui ! On se demande quand ce calvaire s'arrêtera, au fond on n'est pas vraiment certain qu'il cesse. C'est une horreur et, en même temps, c'est un chef d'œuvre. Magnifique.
Et un petit plus pour le premier chapitre de ce roman. Une prouesse d'écriture.

par Mystix
Faims Faims
Patrick Senécal   
Venant de n'importe lequel auteur j'aurais trouvé ce roman excellent. Mais il s'agit de Sénécal alors mes attentes sont grandes.
Avec le titre et le résumé, je m'attendais un peu à retrouver la même ambiance sordide que dans " Hell.com " mais finalement ce ne fut pas vraiment le cas. Pourtant avec le cirque et ses personnages ça en avait le potentiel .
J'ai par contre apprécié de retrouver le personnage de Michèle Beaulieu et d'en apprendre davantage sur sa vie après "Aliss". L'auteur nous amène aussi à réfléchir à la question suivante " Serions-nous plus heureux dans la vie en laissant libre cours à toutes nos pulsions, même les plus dérangeantes ? "

Sleeping Beauties Sleeping Beauties
Stephen King    Owen King   
Dans l'ensemble, j'ai passé un bon moment avec Sleeping beauties : une histoire originale et vite addictive, des personnes vraiment bien développés, qui ont tous un background qui permet de comprendre leurs actions et de sympathiser même quand ce n'est pas gagné au premier abord. Le style de Stephen King est bien présent, je ne sais pas dans quel mesure celui d'Owen King l'est aussi, n'ayant lu aucun de ses écrits.

On se retrouve donc dans une petite ville, avec des tas d'habitants dont on va pouvoir entrer dans l'intimité, et dont les histoires vont entrer en collision les unes avec les autres. Un décor à la Stephen King, quoi. Où les personnages se croisent, s'allient ou s'antagonisent, où les petites histoires de chacun se recoupent.

J'ai eu un souci avec les nombreux personnages, parce qu'ils ne sont quasiment jamais décrits physiquement. Du coup, pas simple de les identifier clairement et de ne pas les mélanger, au début. Je ne me rappelle pas si c'est toujours le cas chez Stephen King, mais ici ça m'a un peu dérangée au début. (par exemple, on apprend seulement à plus de la moitié du roman que Jeanette est noire ou que je ne sais plus qui est rousse. Quand on se les est imaginés autrement, il faut se contorsionner le cerveau pour faire entrer les nouvelles données et c'est assez agaçant).

J'ai aimé la note de mysticisme aux accents bibliques, comme l'auteur nous en réserve souvent dans ses bouquins. J'aime bien ce genre de surnaturel un peu mythologique.

J'ai ressenti quelques longueurs quand même. Stephen King m'a habituée aux gros bouquins et quand l'histoire suit, ça ne pose aucun problème, mais là, j'ai trouvé certains passages un peu fastidieux à lire, notamment ceux avec les femmes de l'autre côté. Il ne s'y passe jamais grand chose et j'avais à chaque fois hâte de revenir à l'action dans le vrai monde.

Le roman est très accès sur les relations femme/hommes, sur les problèmes de société qui y sont liés, et il n'évite pas toujours les messages féministes un peu clichés (les hommes ne savent pas faire la vaisselle ou repasser, ils sont violents alors que les femmes ne sont que paix et amour, ou que sais-je). Même si le roman fait un effort pour conserver une certaine neutralité en donnant une voix à tous les points de vue, c'est justement comme ça que je l'ai parfois ressenti : un effort. Stephen King m'a plus habituée à des situations ambiguës qui renversent les préjugés et les attentes.

Pour ce qui est des personnages : celui d'Evie Black est parfait. Un mélange de Randall Flagg et du du méchant dans La tempête du siècle (me rappelle plus de son nom, désolée).
Le personnage qui m'a le moins convaincue est Don Peters, il est un peu une caricature du connard sexiste et n'a aucune nuance. On a parfois l'impression qu'il est méchant pour être méchant [spoiler](pourquoi il tue sa mère ??)[/spoiler]
J'ai beaucoup aimé Franck Geary, j'ai trouvé qu'il était le plus abouti parce qu'il porte en lui toutes ces contradictions qui le rendent assez fascinant. Il n'est pas un personnage mauvais, il essaie toujours de faire ce qu'il y a de mieux. Son objectif est louable : il veut sauver sa fille. Et s'il se laisse aller à être parfois trop violent, s'il a certaines pensées peu charitables envers son ex-femme ou s'il commet parfois des erreurs, c'est parce qu'il est humain, il n'est pas parfait, loin de là. Le face à face entre lui et Clint est intéressant parce que ce sont sensiblement les mêmes personnes, sauf que Clint a déjà vaincu les démons qui possèdent encore Franck. J'ai trouvé un peu dommage que leur bras de fer se résolve aussi rapidement, j'aurais bien aimé un peu plus d'interaction entre les deux pour vraiment voir une évolution dans les façons de penser.
Oh, et Angel Fitzroy est géniale aussi, cinglée à souhait.

La scène finale où les hommes se créent un champ de bataille était assez bien faite, et renvoie bien l'idée que, confrontés à un problème, les hommes finissent toujours par en venir aux mains ou par se faire la guerre, à plus ou moins grande échelle.
Le dénouement m'a satisfaite aussi : il nous laisse avec un message d'espoir et de réconciliation.

En bref : Sleeping Beauties est un bon Stephen King avec une intrigue originale et prenante et quelques personnages très marquants. Je regrette les thèmes féministes trop poussés qui occultent parfois l'histoire et les accents moralistes de certains passages. Heureusement, l'intrigue parvient à ne pas s'embourber là-dedans et reste à flot jusqu'à la fin.

par Anna19
L'Épreuve, Tome 2 : La Terre brûlée L'Épreuve, Tome 2 : La Terre brûlée
James Dashner   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/08/lepreuve-tome-2-la-terre-brulee.html

Généralement lorsqu'un tome 1 est trop bien, le second déçoit. C'est un peu une loi élémentaire de la littérature Young Adult. Et puis, il y a ce livre. Ce second tome tout aussi fascinant, complexe, addictif et génial que le premier.

Dès le premier chapitre, le roman est lancé sur les chapeaux de roues. James Dashner a prit le parti de ne pas nous imposer d'ellipse de temps, et nous repartons donc au point où le premier tome s'était arrêté. Non seulement cela donne une vraie continuité à ce second tome, mais en plus le rythme ne perd pas de temps à également reprendre comme en quarante. Les ennuis s'empilent donc de nouveau très rapidement avec le début de cette nouvelle épreuve et la découverte de l'existence d'un groupe B. En tant que lecteur on ne se pose pas de questions et on repart dans cette histoire avec des questions pleins la tête.

Cette seconde épreuve imaginée par WICKED afin de tester les adolescents apporte également avec elle son lot d'obstacles et de nouvelles questions. La principale étant : en qui Thomas peut-il avoir confiance ? A part Newt et Minho, les autres personnages sont très vite devenus très suspect à mes yeux. A commencer par Teresa, qui disparaît mystérieusement durant la nuit en laissant derrière elle une fiche de WICKED la qualifiant de "Teresa Agnes : La traître", et Aris, qui lui apparaît à la place de Teresa et s'avère être le sujet masculin du groupe B. Si vous, vous avez pas d'énormes doutes qui commencent à se répandre comme une traînée de poudre dès ce moment... Et puis croyez-moi lorsque je vous dis que les doutes ne feront qu’accroître au fil des pages et des événements ! Le moins que l'on puisse dire c'est que James Dashner n'a pas eu la main morte sur les retournements de situations ! Une fois encore mon cerveau est passé plusieurs fois près de la surchauffe. Bref, ce livre m'a mise dans un de ces états... Et comme si on était pas devenus assez parano comme ça au fil de notre lecture, à 80% du roman c'est l'apothéose du retournement de situation qui se met en route. L'auteur nous retourne le cerveau dans tous les sens tellement de fois d'affilés qu'à la fin on ne sait même plus où on en est, et ça c'est un vrai régal.

Concernant les personnages, si j'avais apprécié Thomas dans le premier tome, je l'ai vraiment adoré dans celui-ci. Le phénomène d'identification se déclenche vraiment dans ce second tome, et surtout on s'attache encore plus au jeune homme. Comme je l'ai dis plus haut, j'ai également une fois de plus beaucoup apprécié Newt et Minho qui sont décidément des personnages qui savent se faire discrets mais sont de vrais soutiens. Les personnages féminins ne sont cependant toujours pas à la fête puisque la seule réellement présente est Brenda, une jeune femme que les garçons rencontrent lors de leur périple, et qu'elle souffre du même problème que Teresa lors du premier tome : une vraie distance entre elle et le lecteur qui la rend difficilement attachante et appréciable. Je ne m’appesantirais également pas plus que nécessaire sur le personnage de Teresa, pour cause de risque de spoilers, mais dirais simplement que j'ai décidément beaucoup de mal avec elle. Si dans le premier tome elle m'avait laissé indifférente, elle m'a carrément déplu dans celui-ci...

Après, je vais quand même souligner un petit point négatif qui pourra peut-être en gêner certains. En effet, ce tome se repose énormément sur le mystère qui s'épaissi et qui donc nous porte au travers des quelques petites baisses ponctuées dans le rythme général. Cependant le fait est qu'on commence à être vite perdus dans cette histoire. J'ai l'impression de ne toujours pas voir appris grand chose de concret durant ces deux volets et qu'au contraire les choses se sont nettement compliquées avec chaque nouvelle pierre apportée à l'édifice.

En conclusion ce second tome de L’Épreuve fut une nouvelle réussite pour ma part. Tout comme le premier tome je le qualifie volontiers d'haletant, captivant, et de très grande qualité. James Dashner prend un malin plaisir à faire s'effondrer toutes nos certitudes et personnellement, même si mon petit cœur en a souffert, j'ai adoré ça. Le troisième, et ultime, tome s'annonce définitivement savoureux !

par Althea
Le Trône de fer, Intégrale 1 Le Trône de fer, Intégrale 1
George R. R. Martin   
Que dire ? Difficile de mettre des mots sur ce que j'ai ressenti à la lecture de ce premier tome... impossible presque.

A Game of Thrones est peut-être l'un des livres qui m'a le plus marquée, dans ses personnages si tangibles, ses situations si retorses, ses paysages si rudes... C'est une de ces lectures dont on ne sort pas indemne, et je sais que désormais A Song of Ice and Fire ne me quittera plus.

Je n'ai qu'un seul regret : ne pas l'avoir commencé en hiver... Winter is coming.

par Funambule
Stark, Tome 2 : Possède-moi Stark, Tome 2 : Possède-moi
Julie Kenner   
date de sortie prévue le 04/07/2013

par barb07

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode