Livres
547 226
Membres
584 077

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Loulette77 : Mes envies

Le Dernier Royaume, Acte I : Les cendres d'Auranos Le Dernier Royaume, Acte I : Les cendres d'Auranos
Morgan Rhodes   
Juste : waouh.

J'ai tellement hésité avant de me plonger dans ce roman. Et maintenant, je ne comprends pas pourquoi. C'était une si bonne lecture ! Du genre qui vous donne l'impression d'être fort et faible à travers les personnages et leur histoire.

C'était magique, tout simplement.

L'histoire ne perd pas un instant pour commencer. Dès les premières pages tout démarre et rien ne s'arrête avant la dernière. Lorsqu'on arrive à la dernière page, on ne peut que vouloir connaître la suite.

J'ai beaucoup de choses à dire sur ce premier tome mais je ne sais pas par quoi commencer. Peut-être par dire que ce premier tome promet une histoire tout bonnement épique et que la fin promet une suite à sa hauteur.

J'ai beaucoup aimé l'histoire. Elle est bien construire et l'intrigue est très bien menée. C'est captivant, passionnant et sérieusement addictif. Ce premier opus fut entraînant. Chaque fois que j'arrivais au bout d'une page, je me devais de passer à la suivante. M'arrêter pour travailler ou autre n'était pas facile. Loin de là même !

De plus, l'univers est complet et très intéressant à découvrir. J'aime beaucoup.

Avec ça, la plume de l'auteure est agréable à découvrir : fluide, légère et suffisamment descriptive pour que les mots forment des images lorsqu'on les lit.

Suite à cela, j'ai adoré les dialogues entre les personnages. Ils font passer de véritables émotions et j'avais l'impression que l'auteure les avait écrit tout naturellement, sans jamais se forcer. Ce qui est peut-être le cas après tout. ^^ Ces dialogues ont rendu les personnages plus vrais et c'est un très bon point pour moi.

Les personnages sont attachants. Mais plus que tout, ils sont crédibles.

Cléo a tout de la princesse parfaite : belle et gâtée, qui obtient toujours ce qu'elle désire. Mais dès le départ l'auteure nous montre ce qu'il y a sous les apparences et alors nous découvrons une jeune femme avec un cœur pur, qui ferait tout pour les personnes qu'elle aime. Elle est courageuse et intelligente. Je l'ai beaucoup aimé.

J'ai beaucoup aimé Théon aussi (qui est un personnage secondaire). Dès le départ, j'ai su qu'il ne serait pas qu'un simple garde, qu'il avait quelque chose qui le rendait plus que ça. [spoiler]Sa mort m'a surprise autant qu'elle m'a attristé. Je voulais qu'il se passe un truc entre lui et Cléo depuis le début. Ils s'aimaient et au moment où quelque chose commence vraiment à se passer entre eux, il meurt. C'est triste.

Le fait que Magnus soit celui qui ferme les yeux de Théon alors que c'est lui qui l'a tué avait quelque de déplacé mais aussi d'étrangement respectueux.[/spoiler]

[spoiler]Je pense que la mort de Théon, celle de Emilia et du roi Corvin étaient vraiment nécessaires à l'histoire aussi triste que ça soit. Elles rendront Cléo plus forte, c'est certain.[/spoiler]

Ensuite, il y a Jonas. Honnêtement, au début je ne l'aimais pas du tout. Il s’insupportait; j'avais l'impression qu'il ne prenait sérieusement pas le temps de réfléchir et que son comportement le rendait presque détestable. Mais d'un autre côté, je comprenais parfaitement qu'il soit aveuglé par l'envie urgente de vengeance. Aucun doute, si on assassinait l'un de mes frères (sous mes yeux), j'entrerais dans une rage dont seule la vengeance pourrait me sortir.
Au fil de ma lecture, je me suis finalement aperçue qu'il n'a sérieusement pas un mauvais fond. De plus, il a une âme de leader. Et au final, je me suis vraiment attachée à son personnage. Eh ouais, à présent je l'aime beaucoup. ^^
[spoiler]Son obsession pour Cléo même si tout repose sur la haine m'a beaucoup plu. Quelque chose me pousse à croire que la haine pourrait bien se transformer en autre chose entre eux. J'espère ne pas me tromper car j'ai très envie qu'il se passe quelque chose entre Cléo et Jonas malgré la tristesse de la mort de Théon.[/spoiler]

Même s'il n'est qu'un personnage secondaire, je voudrais parler de Aron. Ce mec est si détestable que j'ai eu envie d'entrer dans l'histoire pour le tuer de mes propres mains. Il est pathétique, égoïste et un tas d'autres adjectifs peu glorieux. [spoiler]J'ai attendu qu'il meurt tout au long du roman mais ce moment n'est pas encore venu. Mais je ne doute pas un seul instant du fait que ça finira par arriver. Et même si c'est très cruel et inhumain, j'espère qu'il mourra dans d'atroces souffrances. ^^ Je me demande ce qui lui arrive à la fin du roman... lorsque Cléo le laisse il est prêt à se rendre aux Limériens donc il doit sûrement être toujours vivant à leur lécher les bottes pour ne pas être impolie.[/spoiler]

Lucia est un personnage que j'ai beaucoup aimé, qui se découvre à peine dans ce premier tome mais qui promet de faire des étincelles dans le prochain. Elle paraît douce et fragile. On aurait presque peur qu'elle se brise au prochain coup de vent. Mais rapidement elle montre qu'elle est beaucoup plus solide qu'elle n'y paraît.
Je voudrais découvrir un peu plus de ce personnage dans le prochain opus. Elle m’intrigue et même si pour l'instant elle semble assez facilement manipulable, je suis sûre qu'elle se défera de cela à l'avenir. [spoiler]J'espère seulement que ses pouvoirs ne la détruiront pas; ne la rendront pas mauvaise car elle est si puissante et son père adoptif est tellement sournois et mauvais que cette éventualité n'est pas impossible. Nous verrons bien ! [/spoiler]

Bien-sûr, je ne vais pas rater une occasion de parler de Magnus. Je m'attendais à ce qu'il soit mauvais et qu'il soit aussi froid et manipulateur que son père le roi Gaius ou le roi du sang. Mais en vérité, je trouve qu'il ne s'en sort pas trop mal pour quelqu'un qui a été élevé sous le toit d'un si mauvais personnage. Et je l'ai beaucoup aimé.
J'aime savoir qu'au delà de son air de dur il y a un cœur qui n'est pas aussi glacial que le royaume dans lequel il demeure. [spoiler]Son amour pour Lucia est touchant. Et en même temps je me sens triste pour lui car elle ne l'aime pas comme lui l'aime. Pour Lucia Magnus est son frère. Même si en réalité ça n'est pas le cas, elle l'a cru toute sa vie. Et lui il l'aime d'un amour loin d'être fraternel. Même quand il ne savait pas encore qu'elle n'était pas réellement sa sœur ! Ça m’attriste pour lui de le voir interdit de l'amour de sa vie. J'espère pour lui qu'elle finira par l'aimer comme il l'aime. Ou qu'il trouvera quelqu'un d'autre qu'il saura aimer. Même si je préfère de loin la première solution.
Amia n'aurait pas été trop mal pour le rôle.^^ Quand Magnus l'aide à s'enfuir et lui dit d'être heureuse pour eux deux c'est tellement mignon ! Et ça prouve qu'il n'est pas aussi mauvais qu'il le prétend. [/spoiler]
Je ne sais pas ce qu'il adviendra de ce personnage dans le prochain tome. Je veux dire, je ne sais pas quel côté de son être il choisira. Sera-t-il mauvais, l'héritier parfait du roi du sang ? Ou trouvera-t-il la force et le courage de se battre pour être lui-même soit un personnage loin d'être détestable. Je l'ai adoré. Mais un Magnus brisé peut faire des ravages, je n'en doute pas un seul instant.

Le roi du sang (Gaius) est littéralement ce que mon père appellerait une tête de mort. ^^ Il est encore plus détestable que Aron. Mais sous tout le pouvoir qu'il détient et sous la peur qui est la base de son emprise sur les autres, je le trouve faible. Et ça le perdra, sans aucun doute.

Les sentinelles sont des personnages qui m'intriguent énormément. Ils sont mystérieux et je ne sais pas trop quoi penser d'eux. Je ne sais pas si on peut leur faire confiance mais en tout cas, j'ai hâte d'en découvrir un peu plus sur leur compte dans le prochain tome. J'espère.

Morgan Rhodes n'a pas peur de faire souffrir ses personnages, de leur salir les mains et de briser leur cœur. Elle ne craint pas ce qui peut leur arriver comme s'ils pouvaient affronter le monde entier qu'ils s'en sortiraient quand même aux prix de nombreux sacrifices. J'ai aimé le fait qu'elle n'hésite pas et qu'elle rende ses personnages aussi faibles que forts.

Les trois royaumes sont aussi très intéressants à découvrir. Limeros, Auranos et Paelsia sont très différents. L'un vit un hiver éternel, l'autre est riche de tout et le dernier se décompose à petit feu. J'ai beaucoup aimé ma découverte des royaumes de Mytica.

Malgré le fait qu'il y ait beaucoup de choses qu'on découvre dans ce roman, on n'est pas embrouillés par toutes les informations qui semblent nous venir de tous les côtés. Et même si les personnages sont nombreux, on réussit à ne pas les mélanger. Merci au lexique des personnages qui se trouve au début du roman. Il m'a servi à quelques reprises pour savoir à qui j'avais affaire.

Aussi j'ai bien aimé l'histoire des Quatre sœurs. J'espère qu'on en saura plus là-dessus aussi dans le prochain tome. J'en suis certaine même.

La fin de ce roman est tout simplement explosive et nous donne le besoin urgent de connaître la suite. [spoiler]Auranos et Paelsia ont été conquis par Limeros et le roi du sang. Et nos personnages principaux sont confrontés à différents problèmes. Et autant le dire, ils ne s'aiment pas tous. ^^

Et la pensée d'une probable alliance entre Jonas et Cléo ne me déplait pas. Quelle ironie ! Tous les deux ont fait souffrir l'autre d'une manière ou d'une autre et ils vont finalement devoir se supporter encore un peu. Probablement, en tout cas.[/spoiler]

Dans ce premier tome du Dernier Royaume, les apparences sont sérieusement trompeuses et voir au-delà n'est pas chose facile.

Et quand je pense au fait qu'ils cherchent tous la même chose [spoiler]les Quatre sœurs[/spoiler] et qu'ils vont probablement tous se mettre en quête de cela dans le prochain tome, je me dis que ça va exploser. Et seuls survivront les plus forts dans tous les sens du terme.

En tout cas, j'ai adoré et ça a été un véritable coup de cœur.

par Sheo
Les Chevaliers d'Émeraude, Tome 10 : Représailles Les Chevaliers d'Émeraude, Tome 10 : Représailles
Anne Robillard   
Quel roman fabuleux ! Ce tome-ci est plein de rebondissements et j'ai adoré. Liam est un de mes préférés alors j'ai beaucoup aimé les chapitres qui lui sont entièrement consacrés. On voit qu'Onyx est très sombre ici mais que Swan et Hadrian ne le laisseront pas tomber. De plus, on sent que la guerre est très proche...
Les Bannis et les Proscrits, Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière Les Bannis et les Proscrits, Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière
James Clemens   
Je ne sais pas trop par où commencer.... Peut être devrais-je dire que malgré une connaissance de l'héroïque fantasy et dark fantasy par le biais d'animes et de mangas, "Les bannis et les proscrits, le feu de la sorcière" est mon premier roman de cette catégorie. C'est un genre que j'appréhendais fortement de peur d'un mauvais rythme de narration et d'un gros risque de rencontrer des personnages très stéréotypés, énervants et mal exploités. Heureusement pour moi aucun de ces défauts n'est présent dans ce roman.

J'ai été immergé dès le départ dans cette épopée fantastique et sombre nous menant inexorablement vers une issue incertaine, dure, tragique et hélas pas dépourvue de sacrifices... Le doute subsistant contenu dans la prophétie concernant le devenir du monde, sera t'il sauver par la sorcière ou annihiler par elle?

Les personnages sont vraiment très attachants et aussi bien décrits physiquement que psychologiquement. Chaque rencontre n'est pas anodine et les mène dans la même direction mais pour des raisons différentes. Les groupes formés se veulent de façon cohérentes, sans heurtes et tout naturellement. On a plaisir à faire la connaissance des protagonistes qu'ils soient d'origine humaine, nymphe, métamorphe, demi-ogre ou elphique. Les différents caractères et haines ancestrales mettra d'ailleurs du piment dans le groupe.
Les ennemis sont également très bien représentés car effrayants à souhait. Chacune de leur apparition m'a glacé le sang, que cela soit par leur présence physique répugnante et horrible ainsi que par leur sadisme et cruauté dans leur actes....

La lecture est vraiment très fluide et agréable, les chapitres se dévorent avec délectation nous poussant à tourner toujours plus les pages sans espoir de pouvoir s'arrêter.
On ressent que l'auteur dans ce tome d'introduction à bien pensé son histoire de A à Z.
Les scènes d'action sont bien décrites, au fur et à mesure de la lecture les images défilent et prennent vie comme par magie.

Sombrer comme moi dans cette histoire tragique, fantastique et mature. C'est pour moi un nouveau coup de cœur, une épopée palpitante, intrigante et effrayante que je me languis de continuer très vite.

par Luna05
Haut-Royaume, Tome 1 : Le Chevalier Haut-Royaume, Tome 1 : Le Chevalier
Pierre Pevel   
Bien qu'appréciant énormément les livres de Pevel, je pense que je préfère ses œuvres s'appuyant sur l'Histoire, car la lecture de ce premier tome ne m'a pas franchement emballée. On retrouve certes le style travaillé et fluide qui le caractérise, et l'intrigue générale semble prometteuse. De sombres complots se trament, et le personnage principal va devoir lutter contre ceux qui cherchent à lui nuire. L'idée est efficace. Toutefois, l'ensemble souffre, selon moi, de pas mal de défauts ou de manques qu'on ne retrouve pas dans les autres livres de Pevel.

En ce qui concerne l'univers, tout d'abord, celui-ci est bien présenté, et on est très vite emporté. Le côté médiéval de l'univers est très bien rendu, et on retrouve la présence de dragons et créatures dragoniques qui sont un peu la marque de fabrique de l'auteur. Toutefois, en dehors de ce point, l'univers ne brille pas par son originalité, ce qui est dommage car il y a un certain nombre d'éléments qui pourraient le rendre unique. Je pense en particulier à l'Obscure qui, très présente au début du livre, n'occupe ensuite qu'une place secondaire pendant une grande partie du volume - et on aurait presque tendance à oublier son existence. Au départ, je pensais avoir affaire à un monde plus sombre, vu par le prisme d'un personnage torturé, mais au final, non. C'est un peu dommage.

Si l'intrigue n'est pas mauvaise, j'avoue avoir eu du mal à accrocher à certains passages, en particulier le conflit entre le personnage principal et un certain Andara. [spoiler]Toute cette lutte m'a paru un peu trop manichéenne, le gentil (même s'il est corrompu par une magie noire... mais ça ne se ressent pas trop à ce moment-là) chevalier qui se dresse pour sauver la population du joug d'un méchant milicien, c'est un peu moyen. x)[/spoiler] Les intrigues secondaires tendent parfois à prendre le pas sur l'histoire générale, ce que j'ai regretté. [spoiler]Ainsi que le fait qu'il n'est pas vraiment question de vengeance, mais là, c'est une question personnelle.[/spoiler] En revanche, l'épilogue était franchement bon, et donne envie de lire la suite.

Mais là où j'ai vraiment eu du mal, c'est au niveau des personnages, beaucoup trop superficiels. On pourrait caricaturer en classant les personnages dans de grands groupes : pour les hommes, il y a les vétérans qui souhaitent défendre leur honneur, les petits jeunes qui rêvent de gloire et qui finissent souvent mal, et les méchants. Concernant les femmes, elles sont quasiment toutes jeunes, belles, intelligentes, et si elles ne sont pas courtisanes, elles ont de fortes chances d'avoir été violées. J'exagère évidemment, les choses sont un peu plus nuancées, mais c'est l'impression que j'ai eu en lisant ce bouquin, et ce n'est pas très agréable.
Toutefois, le personnage que j'ai le moins apprécié est, de loin, le protagoniste, Lorn. C'est un peu le stéréotype du héros d'une saga fantasy. Le héros est censé être mystérieux, torturé, et d'une certaine manière, charismatique aux yeux du lecteur (aux yeux des autres personnages, ça se discute). Cependant, ce Lorn, a-t-il un réel défaut ? N'est-il pas celui qui a toujours raison, qui prend toujours les bonnes décisions, et qui ne se remet jamais en cause ? On pourrait lui reprocher le fait qu'il se comporte de façon asociable, mais non, au fond, c'est simplement qu'il n'aime pas les mondanités, qu'il trouve le milieu politique hypocrite et corrompu, etc. En somme, le héros est lisse.
Il manque de plus d'une profondeur psychologique. Entre son comportement dans le prologue et celui dans le milieu du livre, on a bien du mal à faire une différence. Pourtant, il y a bien quelque chose entre les deux : Dalroth. Mais visiblement, mis à part le fait que l'Obscure s'est attachée à lui, ce n'est pas vraiment un problème pour lui de se remettre de cette expérience traumatique où il a failli y laisser sa raison... Je me suis notamment étonnée de voir l'évolution de sa relation avec Alan : au départ, Lorn est amer et refuse de se fier à lui, et puis tout à coup, on le voit rire avec lui et Enzio, comme ils l'auraient fait avant... Bref, ça manque un peu de transition, et dans ce registre-là, j'ai largement préféré L'Agent des ombres.

En somme, ce livre n'est pas mauvais, mais il n'est pas exceptionnel non plus. C'est loin d'être la meilleure œuvre de Pevel, car il y manque beaucoup trop de profondeur. Il n'est au final pas très différents de beaucoup de publications de Bragelonne, donc si vous aimez, tant mieux, sinon, cette lecture ne sera pas forcément très agréable.

par Nepheris
L'Apprenti d'Araluen, Tome 9 : La Traque des Bannis L'Apprenti d'Araluen, Tome 9 : La Traque des Bannis
John Flanagan   
Peut-être le tome que j'ai le moins apprécié, mais qui reste malgré tout vraiment super ! Je reste une fan incontestée du sarcasme et de l'ironie dont les personnages font preuves tout au long de ce tome. Je continue de passer pour une folle en riant toute seule devant mon bouquin et c'est un bon point !
Hâte de me procurer le tome 10 et de le dévorer... *-*

par Philla
Blood Song, Tome 1 : La Voix du sang Blood Song, Tome 1 : La Voix du sang
Anthony Ryan   
Un de ces livres dont on ralentit la lecture. Un de ces livres qu'on referme avec tristesse. Comme un écho de la mélancolie dégagée par certains passages. La voix de Vaelin me hantera pendant longtemps encore. Il est à inscrire parmis les plus grands guerriers de la Fantasy.
À lire sans hésitation.

par Northstar
Chroniques du nécromancien, Tome 4 : L'Élu de la Dame Noire Chroniques du nécromancien, Tome 4 : L'Élu de la Dame Noire
Gail Z. Martin   
Dernier tome de la saga (du moins en apparence), ce tome 4 conclut les événements commencés dans le précédent tome. Pas beaucoup le temps de s'ennuyer puisque tout comme les tomes 1 et 2, les tomes 3 et 4 auraient très bien pu être un seul et unique volume. Donc autant dire que l'on on plonge directement dans le "bain" ce qui coince un peu car après 20 mois d'attente, difficile de retrouver tout ses repères si on n'a pas relu le tome 3 avant. Rien d'insurmontable cela dit et le petit récapitulatif en début de récit aide pas mal.
Donc comme je l'ai dit, les événements s'enchainent à toutes allures et n'offrent guère de répit jusqu'à la conclusion. Pas de grande originalité de ce coté la mais suffisamment d'action pour ne pas s'ennuyer une seconde. Dommage que l'auteur ne prennent pas trop le temps d'approfondir encore un peu son univers et le pouvoir d'invocateur de Tris. Ce dernier tout comme les autres protagonistes demeurent assez conventionnels et sans vraiment évoluer vis-à-vis des précédents romans. On remarque aussi que malgré la noirceur du récit, l'auteur fait preuve d'une certaine naïveté dans son écriture. A savoir donc que si vous recherchez un cycle bourré d'action ou chacun trouve son âme sœur et ou tout finit bien pour les protagonistes principaux, et bien ce livre devrait vous plaire mais il ne faut pas s'attendre à un cycle style "Trône de Fer".
Une saga qui ne fait pas beaucoup de bruit mais qui reste une plaisante lecture. Dommage que la conclusion soit si succincts et laisse un gout d'inachevée pour les personnages de Tris et Kiara. A noté que si les Chroniques du Nécromancien sont belles et bien finies, l'auteur a commencé un nouveau cycle qui fait suite : The Fallen Kings.

par Caly
Histoire de la Terre du Milieu : le second livre des contes perdus Histoire de la Terre du Milieu : le second livre des contes perdus
J. R. R. Tolkien   
Un très beau livre plein de magie, d'heroismes, de complot et de légendes que nous livre Tolkien dans ce tome 2 des contes perdu. Meilleur que le tome 1, ce livre nous plonge un fois de plus dans les événements qui se sont déroulés au premier âge notamment avec l'histoire tragique de Turin, le conte de beren et luthien ou encore la glorieuse chute de Gondolin ! A tous les fans du seigneur des anneaux !

par ludo
Les Chevaliers d'Émeraude, Tome 2 : Les Dragons de l'Empereur Noir Les Chevaliers d'Émeraude, Tome 2 : Les Dragons de l'Empereur Noir
Anne Robillard   
Anne Robillard est tout simplement géniale, elle nous entraîne dans un monde peuplé de créatures aussi (bizarres) les unes qu les autres! Cette série est une réussite!
Haut-Royaume, Tome 2 : L'Héritier Haut-Royaume, Tome 2 : L'Héritier
Pierre Pevel   
J'ai préféré ce tome au premier, bien que je continue d'être un peu déçue de cette série qui me paraît moins bonne que d'autres de Pierre Pevel. [spoiler]J'ai l'impression qu'elle tourne plus autour du personnage de Lorn que d'une véritable intrigue, par moments, et comme ce personnage m'est absolument insupportable...[/spoiler]

Certes, il y a des points positifs. L'écriture est bonne et on sent que l'univers est riche - peut-être, malheureusement, un peu trop esquissé, et un peu trop banal sur certains points, même si d'autres sont uniques et très plaisants. Certains personnages sont franchement excellents, mais il s'agit surtout de personnages secondaires.
Le gros point noir de cette série (et aussi de ce second tome), c'est Lorn. Personnage trop cliché, trop prévisible pour moi, qui d'ailleurs ne semble jamais être vraiment remis en question, même lorsqu'il est clairement en tort. On a plutôt l'impression que ce n'est pas de sa faute, que ce sont les autres, encore et toujours. [spoiler]Il est quand même un traître et s'il a été envoyé à Dalroth, ce n'était pas injustifié, alors non, ce n'est pas une victime. En tout cas pas à mes yeux.[/spoiler] Du coup, j'apprécie bien plus les passages où on le voit pas, d'où la bonne surprise de ce tome.

Sur le plan de l'intrigue, si le fil rouge, concernant la succession du roi, est bien respectée, j'ai trouvé que la façon dont les évènements étaient amenés créaient des attentes qui sont finalement déçues. [spoiler]On commence avec le siège d'Arcante et le mariage d'Alissia, et tout se finit par la mort d'un prince-dragon, éclipsant un peu le reste et permettant à Lorn de revenir après avoir été encore désavoué ; et le siège dans tout cela ? il perd en importance, et c'est dommage.[/spoiler]

Bref, c'était agréable à lire, mais sans plus, malheureusement.

par Nepheris

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode