Livres
558 835
Membres
607 242

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Lucie-111 : Ma PAL(pile à lire)

Les Insoumis, Tome 3 : Dénouement Les Insoumis, Tome 3 : Dénouement
Alexandra Bracken   
Ça y est. C'est terminé. Je viens d'achever cette superbe série.
Je suis absolument anéantie.
Ruby à fait face à ce qui la terrifiait, et elle s'est relevée pour devenir plus forte, pour se battre , et pour obtenir ce qu'elle a toujours souhaité ... La libération.
Cole à été la pour l'epauler, la coacher, ils ont organisé tout ça ensemble, ils se sont serré les coudes ... [spoiler]C'est quoi la mode en ce moment de faire mourir les personnages qu'on aime le plus ?! Ça m'a complètement anéantie.Le pire c'est que je l'avais pressenti...Je savais que Cole allait y passer. Nooon c'est trop nul les happy ending où personne meurt !!C'est cruel !! Et insupportable ! J'ai pleuré comme jamais, j'ai cru que c'était faux ! Ça ne pouvais pas être vrai !
Ça a vraiment été un moment horrible ...[/spoiler]
Les retrouvailles avec Zu étaient vraiment émouvantes ! J'ai pleuré... encore. Notre petite bande était de nouveau réunie. Liam , je l'aime toujours autant. Mais qu'est ce qu'il est tête de mule des fois !
J'ai trouvé que Chubs laissait facilement apparaître ses sentiments. Il est super attachant, je l'adore. Il ne peux pas imaginer sa vie sans Liam, Zu, Ruby ou même Vida. Tout les deux m'ont fait mourir de rire comme d'habitude, et de les avoir vu ensemble c'était génial ! J'ai trouvé que la fin est arrivée très rapidement. En fait, tout est allé très vite quand [spoiler]Cole est mort...Mon dieu je n'arrive toujours pas à me faire à cette idée... [/spoiler]
L'assaut dans le camps, la libération jeunes, l'instauration des nouvelles règles. Et puis voilà fin. C'est fini. J'étais un peu déçue quoi. C'était très facile visiblement. Certes j'ai adoré les deux dernières pages. [spoiler]Liam, Ruby, Chubs, Zu et Vida, qui l'espace de quelques minutes, reprennent la route, comme avant... pour échapper à leur nouvelles vie, ou chacun repartira vivre de son côté... Ça c'était nul! C'est triste ! Chacun part vivre de son côté, ça craint ! [/spoiler]
J'aurais également aimé avoir un épilogue, qu'on voit ce qu'ils deviennent ...
Et je [spoiler]pardonnera jamais à Alexandra Bracken la mort de Cole. Pourquoi se faire autant de mal ?![/spoiler]

Mais merci pour cette merveilleuse série.
Indécent, Tome 1 Indécent, Tome 1
Colleen Hoover   
Encore une merveille de Colleen Hoover. Ce livre est vraiment formidable. J'ai du me forcer à ne lire que quelques chapitres par jour pour ne pas le lire d'une traite et ainsi faire durer le plaisir.

Une fois de plus les personnages sont géniaux je me suis beaucoup attaché à Lake, une jeune fille faisant face aux problèmes de la vie. Et Will, encore un mec parfait, enfin presque..[spoiler]le fait qu'il soit professeur m'a beaucoup déçu, je n'avais pas vraiment envie de lire une histoire d'amour impossible qui me rappeler un peu des personnages de pretty little liars, mais la fin m'a pleinement satisfaite et cette petite déception c'est vite dissipée. [/spoiler]

J'ai lu ce livre dans une période assez déprimante de ma vie et ce livre m'a beaucoup aider, en effet il reprenait tellement de détail propre à ma propre vie [spoiler]comme la deception amoureuse pour Lake, et son combat intérieur pour oublier Will en vain. Et sans oublier le cancer du poumon de la mère de Lake, ce livre m'a fais sourire, puis pleurer. [/spoiler]

J'adore également tous les passages de slam certains sont tellement beau. Quel originalité. Cependant je ne comprends pas vraiment le choix du titre français "indécent" puisque rien n'est vraiment indécent dans ces livres. Je préfère vraiment le titre original "slammed" qui correspond plus au livre.

Comme mes autres lectures de Colleen Hoover, j'ai été amenée à plusieures émotions à la suite comme la tristesse, ou même le début des sentiments amoureux. Au risque de me répéter Colleen Hoover est une des plus grande auteure de notre temps.

Je conseille vraiment ce livre à tous.

par loyulana
Au fond de l'eau Au fond de l'eau
Paula Hawkins   
Très bon thriller, j'ai adorée!!! Il y a beaucoup de narrateurs, mais du coup ça change de ce dont je suis habituée. J'aime bien le style de l'auteur. C'est un belle découverte!!!

par Lauren59
Vous ne devinerez jamais ! Vous ne devinerez jamais !
Mary Jane Clark   
Pas franchement palpitant, ce polar manque cruellement de suspense.

par Armide
L'Assassin de ma sœur L'Assassin de ma sœur
Flynn Berry   
Jamais deux sans trois, parait-il : encore une fois, je me suis retrouvée avec un mail de Babelio me proposant de recevoir un thriller sans comprendre ni comment ni pourquoi je suis devenue « novice » en romans policiers et thrillers … Mais je ne m’en plains absolument pas ! C’est fort sympathique – et excitant – de sortir de temps en temps de sa zone de confort littéraire, et c’est bien pour cela que je postule à chaque fois : je peux ainsi découvrir des ouvrages que je n’aurais probablement jamais lu autrement, tout simplement parce que je ne vais jamais fouiner du côté des thrillers à la librairie ou à la bibliothèque … Cependant, si mes deux précédentes irruptions dans le genre ont été couronnées de succès, cette fois-ci, ce ne fut le cas, et mon bilan est plus mitigé : ce n’est pas un mauvais livre, loin de là, mais je ne l’ai pas trouvé si exceptionnel que ne le promettait la quatrième de couverture (indiquant que cet ouvrage a été « encensé par la presse » aux Etats-Unis et qu’il a même reçu un prix) …

Comme tous les week-ends, Nora quitte Londres et se rend chez sa sœur Rachel, qui vit à la campagne. Mais ce soir-là, une macabre découverte l’attend lorsqu’elle entre dans la paisible petite maison : sa sœur git au sol dans une mare de sang, tandis que le chien pend au bout de sa laisse … A partir de cet instant, Nora n’a plus qu’une seule idée en tête : retrouver l’assassin. Tandis que l’enquête de la police piétine, alors qu’elle découvre petit à petit qu’elle ne connaissait finalement pas sa sœur aussi bien qu’elle le pensait, la jeune femme tente désespérément de débusquer le coupable …

Objectivement parlant, c’est un bon livre : si l’histoire semble au premier abord assez classique (un meurtre, l’enquête policière qui tourne en rond, le proche qui décide de prendre les choses en main à ses risques et périls), elle n’en reste pas moins bien menée et riche en mystères et en rebondissements. Lorsqu’arrive le dénouement final, le lecteur est tout aussi surpris que Nora, mais pas pour la même raison … C’est en effet l’intérêt de ce récit : tandis que généralement, le lecteur est « de connivence » avec le protagoniste-narrateur et est presque « contraint » de penser comme lui, ici, au contraire, le lecteur peut facilement se détacher des conclusions – parfois hâtives – de Nora et se faire sa propre opinion sur l’affaire. Il est en effet difficile de s’attacher réellement et de s’identifier véritablement à la jeune femme : elle vient de perdre sa sœur, la seule famille qui lui restait, mais n’en semble pas si accablée que cela … Si au début, on peut mettre cette indifférence sur le compte du déni, on se demande finalement si cela ne cache pas quelque chose d’autre … et nos soupçons grandissent au fur et à mesure que Nora nous dévoile des bribes de leur passé commun.

Arrivée au milieu du roman, une fois passée la satisfaction éphémère (« Je sais qui a tué Rachel ! »), j’ai rapidement ressenti une certaine déception : l’idée était intéressante, mais le lecteur trouve trop facilement la solution, tellement c’est gros comme le nez au milieu de la figure ! Sans oublier que c’est un schéma vu et revu dans les polars … Je ne continuais donc que pour savoir comment l’auteur allait parvenir à faire éclater cela au grand jour, comment les personnages allaient arriver à la même conclusion que moi … Et là, l’électrochoc final. J’avais tort. Ce qui me paraissait si évident n’était qu’un leurre, qu’une fausse piste, délibérément mise en place pour induire le lecteur en erreur ! Quelle agréable surprise, vraiment ! Je m’attendais à tout sauf à cela ! Et c’est d’autant plus incroyable que le dénouement ne tombe pas du ciel, il est parfaitement cohérent avec les informations en notre possession, c’est juste que ni Nora ni le lecteur n’avaient songé à creuser dans cette direction … Ce final est vraiment époustouflant car il est à la fois inattendu et prévisible ! Pour son premier roman, l’auteur a donc vraiment bien mené sa barque en menant le lecteur par le bout du nez !

Dans ce cas-là, me direz-vous, pourquoi suis-je tellement mitigée vis-à-vis de ce roman ? Je pense, tout d’abord, que j’attendais trop de ce livre : la quatrième de couverture me promettait « un thriller vorace sur le deuil, le poids des traumatismes et la puissance des liens du sang » … Ces trois éléments m’intéressaient énormément, mais finalement, je ne les ai pas trouvés. Nora ne fait pas son deuil : elle se plonge dans une quête obsessionnelle qui relève bien plus de la névrose que du deuil … Le passé et ses traumatismes sont bien évoqués, mais de façon fort superficielle, ils ne sont que des prétextes pour faire avancer l’enquête tant bien que mal, ils ne pèsent pas réellement sur Nora (et c’est logique, d’ailleurs) … Et pour la puissance des liens du sang, on repassera, Nora étant loin d’être dévastée par la perte de sa sœur ainée. On a limite l’impression qu’elle est plus peinée par la mort du chien ! Je me suis sentie trahie par ce résumé plein de promesses et par le roman qui ne les tient pas. De plus, j’ai eu beaucoup de mal avec la narration : elle était creuse, vide. Elle raconte, oui, mais sans plus. Moi qui aime les narrations vivantes, celles qui transforment les mots en images dans l’esprit du lecteur, celles qui font naitre des émotions dans le cœur du lecteur, je me suis retrouvée face à une narration aussi froide que celle de mon manuel de latin !

En bref, ce roman, malgré ses qualités, n’a pas su me convaincre. C’est une lecture divertissante, mais pas captivante : on veut connaitre le fin mot de l’histoire par simple curiosité, et non par envie dévorante de connaitre le coupable. L’intrigue est fort bien menée, et le dénouement est vraiment fort surprenant, mais cela n’a pas suffi, et je reste sur ma faim. Je m’attendais à un livre bien plus émouvant, bien plus passionnant, bien plus angoissant … Et je suis donc un peu frustrée par cette lecture qui, si elle fut sympathique, est bien loin d’être exceptionnelle. Je conseille donc ce roman à ceux qui cherchent un polar se lisant facilement et rapidement, qui aiment les retournements de situations totalement imprévisibles et qui apprécient les narrations très cinématographiques, sans fioritures … Mais ne vous attendez pas à un thriller psychologique poignant, vous n’y trouverez pas votre compte …

https://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2019/01/lassassin-de-ma-soeur-flynn-berry.html

par Aryia
Contre toute attente Contre toute attente
Linwood Barclay   
A partir d'un accident de voiture qui a coûté la vie à sa femme Sheila, Glen Garber s'interroge de plus en plus convaincu que la mort de sa femme et celle, quinze jours plus tard, d'une amie de Sheila, sont liées.

Incendie, meurtres, chantages, trafics, mensonges, mystérieuse enveloppe... tout ce qu'il faut pour faire de ce thriller une réussite. Le suspense est entretenu jusque dans les dernières lignes, le sujet est bien traité, l'imagination ne fait pas défaut et la fin digne d'un dénouement à la Agatha Christie.
Du bon Barclay.

par SuperNova
La comptine des coupables La comptine des coupables
Carin Gerhardsen   
C'est la première fois que je me lance dans la littérature étrangère autre qu' Anglaise et Américaine. un polar écrit par une Suédoise. je le dois à ma sœur qui m'a donné ce livre.
Je sais bien que les auteurs de polars venus du froid sont très tendance, et certains déjà très reconnus comme Arnaldur Indridason, et Camilla Läckberg dont j'ai des romans qui m'attendent dans ma PAL, mais je n'avais toujours pas sauté le pas.
Ma difficulté, les noms, si peu communs des personnages, qu'il m'a fallu un temps avant de comprendre s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme. Pour le reste, l'intrigue est habilement menée, bien ficelée.
Le titre résume à lui seul les thématiques abordées , enfance , culpabilité.Et le principal que l'on découvrira au fil des pages la vengeance. C'est assez monstrueux d'ailleurs quand elle concerne des enfants innocents en dommage collatéraux, non, instruments de la vengeance même, c'est encore pire. Au début c'est un peu difficile de faire les liens dans cette affaire, puis tout parvient bien à s'imbriquer et l'on devine assez aisément et rapidement ce qui lie les personnages les uns aux autres.
On trouve aussi une étude poussée des divers protagonistes, les membres de l'équipe d'investigations et des références à leurs vies personnelles et comme il est difficile de laisser tout cela à la porte du commissariat. De plus ce roman fait suite au tome précédent à ce que j'en ai compris, pour autant, ce n'est pas du tout dérangeant,et ce n'est pas préjudiciable à la compréhension de cette histoire.
Au contraire , cela donne envie de découvrir les précédents tomes ainsi que les suivants ( et oui moi je suis curieuse ) faisant référence à certaines affaires parallèles traitées ici.
Mais par chance l'auteur nous dit bien l’essentiel pour que nous puissions comprendre tout particulièrement celle qui lie Pétra et Jamal.
Pour autant c'est un polar très classique dans le style ,avec quelques flash-back qui m'ont au départ un peu dérangé, puis je m'y suis fait, ils aident à la compréhension.
En résumé je dirais que c'est un bon polar, finalement agréable à lire, sans pour autant qu'il nous fasse découvrir la Suéde, ni des modes d’investigations différents des nôtres, plus basé sur les protagonistes comme les inspecteurs et leurs histoires personnelles, l’enquête policière est là pour faire le lien entre eux. L'auteur fait passer un message parfois on a beau se côtoyer tous les jours , pourtant on ne se connait pas.


par Missnefer
Les profondeurs du mal Les profondeurs du mal
Frances Fyfield   
Dès le début je n'ai pas aimé le sujet du procès en diffamation. Je n'aime pas l'écriture de l'auteur. Le livre est devenu un peu intéressant vers la moitie où l'avocat découvre qu'Amy est encore vivante, là commence une affaire d'enquête.
C'est dommage car l'histoire aurai pu être bien....
Le journal de ma disparition Le journal de ma disparition
Camilla Grebe   
Un cri sous la glace a été une belle découverte, j’étais donc heureuse de retrouver la plume de l’auteure avec une nouvelle intrigue.

La construction des polars nordiques est quelque peu différente de ceux que nous avons l’habitude de lire, en effet les descriptions sont plus longues, un effet contemplatif, qui peut déplaire et devenir vitre rébarbatif. Pour autant, Camilla Grebe arrive à ne pas tomber dans ce travers et à maintenir une certaine tension tout le long de son roman.

Les deux opus, peuvent se lire indépendamment l’un de l’autre, car malgré la présence de personnages récurrents, d’autres font leur entrée et apportent des éléments nouveaux sur la personnalité de chacun, ce qui est d’ailleurs très intéressant !

Autant « un cri sous la glace » était un très bon thriller-psychologique, ici, l’auteure change de genre et nous propose un polar plus classique avec un bon suspense, une enquête sur deux meurtres, dont l’un remonte à plus de vingt ans… Et une disparition…

Camilla Grebe, se sert des évènements autour des migrants, en plaçant son intrigue dans un petit village suédois où se trouve un refuge, permettant à sa plume de s’attaquer aux préjugés autour de l’arrivée des étrangers, en les désignant de facto comme coupables. Tout devient prétexte pour accuser les migrants des maux qui touchent ce village.

En mettant le doigt sur la xénophobie ambiante qui gangrène nos sociétés, l’auteure transmet un message de tolérance à travers ses personnages.

Du suspense tout au long de cette enquête, oppressant par moment, accentué par cette météo capricieuse, qui nous glace, comme les personnages confrontés aux intempéries. Leur anxiété palpable, se propage facilement grâce à une plume concise, aux descriptions simples sans fioritures. Ce qui est assez déroutant, quand on sait qu’elle peut nous décrire les paysages sur plusieurs paragraphes…

Une enquête rondement menée sur fond de crise sociale qui, tout en fournissant une intrigue de qualité, se cale sur les informations mondiales et la réalité à laquelle nous sommes confrontés.

Malgré toutes ces qualités, j’ai trouvé que l’intrigue était en deçà de celle de « un cri sous la glace », peut-être parce que l’auteure s’est concentrée à fournir un thriller plus classique et beaucoup moins psychologique que le premier.

Pour autant j’ai passé un bon moment et j’ai apprécié découvrir le nouvel opus de Camilla Grebe, dont je ne manquerais pas de lire le prochain.
Au-dessus de tout soupçon Au-dessus de tout soupçon
Declan Hughes   
La première partie « la veille » est assez floue. Declan Hughes évoque plusieurs points de vue et plusieurs années différentes.
J’ai bien apprécié ce mélange mais j’aurais peut-être souhaité que les choses soient un peu plus claires ou du moins expliquées.
Je pense, du moins on peut espérer, qu’au fur et à mesure l’auteur va nous mettre sur des pistes concrètes pour que l’on comprenne mieux certaines situations.
Le style de l’auteur est facile à lire et prenant. Par contre j’ai été parfois un peu surprise par le nombre d’informations à revenir à certains moments. Personnellement je ne pense pas être arrivée à toutes les retenir.
Concernant les descriptions des situations elles sont bien présentes et c’est un des points forts de l’histoire. Par contre il y a peu de détails sur le physique et les sentiments des personnages en général.
La fin de cette première partie nous donne envie d’en savoir plus et de découvrir encore d’autres secrets sur les protagonistes.

Dans cette deuxième partie « Le lendemain », l’auteur dénoue lentement les problèmes. Néanmoins, il ne nous dévoile pas complètement tout et on sent qu’il reste encore des zones d’ombres.
J’aime beaucoup le style de l’auteur, fluide, prenant et surtout ne laissant rien au hasard.
Peu à peu les caractères des personnages se dévoilent et on se rend compte qu’il y a eu beaucoup de non-dits et de secrets.
Concernant les personnages secondaires je pense qu’il aurait fallu un peu plus de détails, d’explications sur leurs rôles et leurs implications.
Il y a beaucoup de personnages ayant un rôle important et j’ai donc eu quelques oublis pour les personnages plus secondaires ou n’apparaissant pas souvent…
Les situations présentes ou évoquées sont bien décrites. Ce qu’il manque ce sont surtout des détails physiques des personnages et quelques rappels tout au long du roman.
Quelques pistes sont dévoilées concernant le mobile des crimes mais l’auteur garde un maximum de suspense. Au final, ce que je trouve intéressant en tant que lectrice c’est que l’on peut nous aussi essayer de deviner le coupable et ses raisons.
La fin de cette partie est vraiment intéressante et je pense que l’histoire va s’accélérer dans les deux dernières.

« Le soir d’halloween » est l’avant dernière partie, elle est assez courte.
Les révélations sont par contre au rendez-vous et Declan Hughes nous explique certaines choses sans toutefois trop en dire.
J’aurais par contre aimé un petit peu plus d’explications et de détails concernant certaines révélations. Je ne sais pas si c’est moi mais pour certains passages j’ai eu encore plus de questions qu’au début.
Les points de vue changent parfois un peu trop souvent. J’aurais souhaité avoir des points de vue plus longs et peut-être plus approfondis…
La fin est encore une fois pleine de suspense même si malheureusement on se doute un peu de ce qui va se passer.

La dernière partie « Des bonbons ou un sort » nous révèle enfin tous les secrets et la vérité sur les personnages.
C’est avec cette partie que l’on se rend compte que même les personnes les plus proches ne sont pas celles que l’on pense et que tout le monde cache un secret au plus profond de lui.
En résumé, un roman que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire et qui m’a étonnée jusqu’à la fin. Une histoire que je vous conseille de lire sans hésiter et dans laquelle vous apprendrez à vous méfier même de vos plus proches amis !

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/2016/03/affaire-n150-au-dessus-de-tout-soupcon.html

par manue14

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode