Livres
547 449
Membres
584 547

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de MARQUISE66 : Ma PAL(pile à lire)

Tu ne te souviendras pas Tu ne te souviendras pas
Sebastian Fitzek   
C'est le second livre de Sebastian Fitzek que je lis et je ne suis pas déçu ; même si au début, l'intrigue m'emballait bien moins que dans Thérapie.
Le côté mystique de la régression me rebutait et j'attendais (et espérait surtout) que cette hypothèse soit écartée.

Encore une fois, nous sommes tenu en haleine tout du long. Le rythme infernal du livre nous empêche de quitter les pages des yeux. Ici, attendez-vous à beaucoup de rebondissements !
Pour ma part, je n'ai rien décelé avant la fin.
Fitzek est un manipulateur de grand talent.

En conclusion, un suspense diabolique mais tellement délicieux que j'en redemande.

Petit mot à part : ici aussi, je recommande de lire les remerciements l'auteur qui, comme dont son premier roman ont de quoi faire sourire le lecteur et gagnent à être lu ;-)


par dadotiste
La Vie secrète des écrivains La Vie secrète des écrivains
Guillaume Musso   
J'ai lu chacun des livres de Musso et c'est la première fois que je suis autant déçue. Je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire et les personnages sont bof. Je me suis ennuyée en attendant le dénouement. J'ai l'impression que maintenant il écrit pour écrire...

par stephy04
Hunger Games : La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur Hunger Games : La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur
Suzanne Collins   
Que dire de ce tome... J'ai aimé retrouver l'univers d'Hunger Games et en apprendre plus sur les premiers jeux. On découvre, à travers ce tome, que les premiers Hunger Games n'ont rien à voir avec ceux vécus par Katniss! [spoiler]Les tributs sont, certes, transporté dans un train mais, au contraire du traitement "privilégié" des tributs lors des Hunger Games auquel participe Katniss, les tributs des toutes premières éditions sont traités comme du bétail. Transporté par des trains de marchandises, dans le noir, sans rien manger ni boire, pour au final atterrir dans la cage d'un ancien zoo où ils sont observés de tous comme s'ils étaient des phénomènes de foire. Un traitement bien différent des Hunger Games qu'on connaît![/spoiler] J'ai également aimé en apprendre plus sur Snow, qui est tout juste âgé de dix huit ans dans ce tome et qui nous semble loin du Snow qu'on connaît malgré que son désir de pouvoir soit déjà bien présente. On en apprend plus sur sa famille également et sur sa vie en général. J'ai également apprécié les quelques références qu'on peut retrouver des premiers tomes. [spoiler]Comme les chansons chantées par Katniss qui, ici, on le découvre, sont composées et chanté par Lucy Gray ou encore l'expression "ce n'est pas fini tant que le geai moqueur n'a pas chanté" ce qui, à mes yeux, fait bel et bien référence aux précédents tomes et au rôle de geai moqueur que Katniss interprète.[/spoiler] Dans ce tome, on rencontre un Snow qui semble plus "humain" que dans les précédents tomes et qu'on voit évoluer petit à petit. J'ai bien aimé le personnage de Lucy Gray, fort caractère, qui ne se laisse pas faire. Une héroïne comme je les aime! En résumé, ce tome est agréable à lire malgré quelques longueurs vers le début selon moi. Il nous permet d'en apprendre plus sur Snow et sur les premiers Hunger Games, très différents de ceux qu'on a pu vivre avec Katniss. On se rend compte qu'au tout début, ils n'étaient pas réellement considéré par un spectacle, que ce soit par la population du Capitol ou par les districts et qu'aucune loi les obligeait à regarder. Tout comme l'arène, au contraire de ce qu'on savait grâce à Katniss, n'était au début qu'un simple lieu abandonné reconvertit en arène et non une arène spécialement crée pour les Hunger Games. En somme, je trouve ce tome plutôt bon bien que je garde une préférence pour les trois premiers.

par Kayane
La Disparition de Stephanie Mailer La Disparition de Stephanie Mailer
Joël Dicker   
Je n’ai pas réussi à apprécier l’histoire. Je trouvais l’enquête ennuyante et très longue. Il y a aussi les sauts dans le temps qui m’empêchait par moment d’être concentré sur l’histoire. Le nombre important de personnages a également posé problème par moment. Plusieurs personnages n’étaient pas liés à l’enquête et même si je les trouvais intéressant, leur présence n’aidait pas à favoriser l’enquête. C’est dommage car je considère que Joël Dicker est un bon auteur qui possède une belle plume et de bonnes idées, mais son nouveau roman n’est pas parvenue à me captiver comme un de ses précédents romans « la vérité sur l’affaire Harry Quebert »

par Enrika
Another World, seulement toi et à jamais Another World, seulement toi et à jamais
Isabelle Rozenn-Mari   
Malheureusement, je n'ai pas aimé ce livre.
1) J'ai trouvé que les personnages étaient plats. L'héroïne, archéologue, ne se pose pas de question, déambule à côté d'une découverte archéologique majeure sans se poser de questions ou même chercher un peu d'infos.
2) L'histoire d'amour m'a laissé totalement indifférente tant les personnages sont sans relief.
3) Quant à l'histoire autour du cristal, j'ai trouvé que cela n'avait ni queue ni tête.
Un océan de rouille Un océan de rouille
C. Robert Cargill   
"Un océan de rouille" est un bon roman post-apocalyptique, dense et rempli d'action, ça bouge du début à la fin non stop.

Il y a pas mal de descriptions techniques mais cela aide beaucoup à la compréhension des différents modèles de robots (les humains n'existent plus suite au soulèvement des machines).

Les personnages sont hyper intéressants car malgré leur statut de machines ou robots, ils ont une conscience et un besoin de vivre.

Les décors sont dans l'ambiance, post-apo, ruines et villes souterraines ou barricadées (à la Mad Max). Entre road trip, guerre et survie, vous aurez de quoi vous occuper l'esprit sans vous ennuyer une minute.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2020/04/un-ocean-de-rouille-c-robert-cargill.html

par Maks
L'Anomalie L'Anomalie
Michael Rutger   
J'ai adoré ! Une pure merveille de science-fiction et de fantastique mêlés. J'ai eu peur, par moments, si bien que j'ai fini ce livre une fois le jour levé. Il y a des moments intenses d'effroi, je me demande si l'une des scènes n'est pas un clin d'oeil à "Alien". Dans tous les cas, le suspense est intense et la trame du récit étonnante et intelligente. Je ne m'attendais pas à partir dans les origines de l'humanité mêlant légendes et récits bibliques. L'histoire, c'est celle une équipe de tournage, genre qui produit des émissions sur les phénomènes et autres étrangetés inexplicables, qui se retrouve dans le Grand Canyon du Colorado à la recherche d'une certaine grotte introuvable. Je ne gâche rien en vous informant qu'en effet ils la trouvent, et créent un enchaînement de catastrophes qui pourraient bien causer non seulement leur perte mais aussi la fin de l'humanité telle que nous la connaissons. Voilà, je vous laisse découvrir le reste de l'histoire par vous même,. J'ai passé un excellent moment de lecture, une des meilleures de genre pour moi.

par ampaulyna
Final Fantasy XV : The Dawn of the Future Final Fantasy XV : The Dawn of the Future
Jun Eishima   
Après le jeu vidéo, de quoi compléter l'histoire avec ces 4 épisodes consacrés à Aranéa, Lunafreya & Sol, Noctis et Ardyn. C'est vraiment intéressant de voir à travers leurs yeux, et de connaître leurs motivations propres face à cette guerre qui s'est installée. Je regrette presque que ces épisodes n'aient pas été fait graphiquement parlant, car j'aurais adoré jouer le rôle de chacun et découvrir leur histoire à travers le jeu.
Quoi qu'il en soit, j'ai vraiment apprécié de pouvoir découvrir ce que le jeu ne nous a pas montré, avec un style littéraire qui se laisse lire et qui réussit à s'adapter à la façon de s'exprimer de chacun des personnages.
Un vrai point positif est que nous découvrons réellement la personnalité de Lunafreya à travers le chapitre qui lui est consacré (ce qui est trop peu visible dans le jeu à mon goût). Serait-il envisageable qu'une nouvelle Season Pass voit le jour sur PlayStation ? Car m'est avis que cela vaudrait le coup de nous permettre de jouer ces épisodes sur console.

Pour les fan incontestés de l'univers riche et inimitable de Final Fantasy, je gage que ce livre puisse faire partie de votre bibliothèque.

par Lyanaa
Sailor Moon : Pretty Guardian - Eternal Edition, Tome 3 Sailor Moon : Pretty Guardian - Eternal Edition, Tome 3
Naoko Takeuchi   
https://songedunenuitdete.com/2021/04/16/sailor-moon-eternal-edition-t03-de-naoko-takeuchi/
Malgré un scénario simpliste et très tiré par les cheveux, j’ai été happée par ce troisième volume des aventures d’Usagi et sa bande. Cette fois nos belles guerrières en costume marin vont aller dans le futur ! Et ce sera l’occasion pour nous de (re) rencontrer la sublime Sailor Pluto (j’aime ce personnage d’amour), gardienne de la porte du temps.

Les révélations et rebondissements s’enchaînent très bien et les explications même capillotractées, tiennent la route. Tout de même, lorsqu’Usagi et Mamoru découvrent qui est Chibiusa, je m’attendais à des réactions plus vives de leur part. Tout comme la rencontre avec King Endymion (est-ce que je peux quand même dire que je trouve son costume hyper kitch et ridicule ?), la version plus âgée de Tuxedo Masqué. Ça manquait de peps selon moi.

Concernant les dessins et la mise en pages « old school », je suis toujours aussi fan. Ça reste pour moi un véritable petit bonheur à relire. Et que dire de la sublime version offerte par les éditions Pika ?

Bref. Ce troisième tome fait monter la pression. L’histoire se déroule et on la redécouvre avec un plaisir sincère. Sailor Moon reste une valeur sûre du shôjo manga qui vieillit plutôt bien.
Parasites amoureux Parasites amoureux
Sugaru Miaki   
http://www.lmedml.fr/2020/05/11/parasites-amoureux-miaki-sugaru/

UN LIGHT NOVEL QUI OFFRE UNE BELLE RÉFLEXION AU LECTEUR !
Ayant lu le premier tome de la version manga, j’avais vraiment hâte de découvrir le roman. J’ai trouvé celui-ci vraiment bien écrit avec un rythme très particulier propice à toutes les réflexions des personnages.

Le début plante le décor, on fait connaissance avec les personnages et on cherche à savoir où l’auteur veut en venir. Il y a énormément de métaphores, nos héros sont en proie aux doutes et on ne peut qu’être captivé par leurs nombreuses remises en question.

Kengo Kôsaka et Hijiri Sanagi ont un parcours atypique, ils peinent à trouver leur place dans la société après s’être volontairement exclu. Ce ne fut pas difficile de comprendre leur ressenti, je suis en marge de la société actuelle, j’ai aussi beaucoup de mal à m’y sentir à l’aise et je ne suis pas encore au stade de nos héros, je peux dire que je sais ce qu’ils traversent dans certaines situations.

Les personnages nous paraissent perdus, désabusés et pourtant ensemble ils trouvent un petit équilibre qui pourrait voler en éclat au moindre obstacle. L’aspect fantastique nous offre cette réflexion abstraite qui sera perçue différemment d’un lecteur à l’autre. C’est une histoire qui marque pour tout ce qu’elle véhicule. On ne peut pas rester insensible au quotidien de nos héros.

C’est un roman pas comme les autres, j’ai parfois eu l’impression d’être aussi perturbée que nos héros. On chemine à leurs côtés, on trébuche, on espère et le fantastique nous sort de notre propre quotidien.

L’auteur nous immerge totalement dans un univers singulier, l’ambiance est étrange, parfois pesante et teintée de divers nuances. La mélancolie joue une mélodie particulière, nos héros sont humains et si je ne me suis pas totalement attachée à eux, j’ai tout de même eu beaucoup d’empathie pour eux.

En bref, un roman percutant avec un côté fantastique perturbant et qui offre une belle réflexion au lecteur. J’ai hâte de poursuivre la série en manga pour me replonger dans les illustrations qui apportent un petit plus non négligeable à l’histoire.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode