Livres
540 879
Membres
571 852

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Manue0310 : Ma PAL(pile à lire)

Sinners, Tome 4 : Furious Sinners, Tome 4 : Furious
L.J. Shen   
Franchement, la VF devait-elle vraiment dévoiler une grosse info dès le résumé? Limite spoiler! Si l'auteur ne la dévoile pas dans le résumé VO, autant le respecter, l'effet est complètement gâché.....
Comme pour Ruckus/Vicious, je suis déçue par certaines "libertés" de la VF, au point que j'ai décidé de ne pas lire la série en VF. Je préfère rester sur les (merveilleuses) impressions que les VO de tous les livres de L.J. Shen m'ont laissées... TOUS ses livres sont excellents.
C'est vraiment dommage car il s'agit de mes deux livres préférés (tous tomes/tous livres hors Sinners confondus). En tant que traductrice (non littéraire) j'entends bien que des adaptations sont parfois nécessaires (je passe encore sur le choix des titres VF, car les goûts et les couleurs...) mais respectons les résumés VO, surtout lorsqu'ils sont super bien écrits, c'est une partie du livre!

Blog: https://isalacroqueusedelivres.wordpress.com/
Sinners, Tome 3 : Scandalous Sinners, Tome 3 : Scandalous
L.J. Shen   
Je sais que certain(e)s ont préféré VICIOUS. Car oui je l’admets, c’est le caractère de ce dernier qui nous permet de tenir. Et même si je l’ai adoré et littéralement dévoré, c’est ce troisième tome que j’ai préféré. On a toujours envie de découvrir le pourquoi du comment. On n’a pas le temps que s’ennuyer qu’un nouvel événement ressurgit. Je suis tombée amoureuse de Edie et de Trent. Littéralement.

Edie pour son côté rebelle qu’on pourrait associer à son âge alors qu’en réalité, elle est bien plus mature qu’elle ne laisse le paraître. Par son mode de vie. Et surtout à cause de sa famille. Au lieu de jouer les fille à papa, elle déteste tout ce qui se ramène à l’argent. C’est une fille livrée à elle-même, mais qui a su évoluer du bon côté.

Trent est froid, distant. Il ne parle pas beaucoup. Lui aussi a des problèmes de famille, sa fille est muette. Et son but est de lui faire recouvrir la parole. Malgré son côté insensible et vaniteux qu’il laisse voir à l’extérieur, il sait se montrer très protecteur et très père-poule. Il aime sa fille plus que tout.

Et nous avons Luna. Dont j’ai eu un gros coup de cœur. Une petite fille qui refuse de parler, de s’exprimer tout simplement. C’est grâce à elle, j’ai envie dire, que nos deux héros vont se rapprocher l’un de l’autre car dès sa rencontre avec Edie, elle réussi à s’exprimer (peut-être pas avec la parole mais avec sa manière à elle ) et bien sûr Trent le remarque de suite.

Que ce soit Edie ou Trent, les deux ont un but, ils se servent l’un de l’autre sans aucune retenue, pour parvenir à leur fin. Un but avec des objectifs bien similaires. Je pense que c’est ça aussi qui créer leur alchimie. Mais ils ne s’en cachent pas l’un l’autre c’est ça qui est encore plus vache.

Oui ça été le volet que j’ai le plus aimé. Il est torride, plein de rebondissement et surtout très touchant. Tout ça à la fois. On y aime braver les interdits auprès de Trent et de Edie tout au long du roman.
Il était une fois, Tome 1 : Nicholas Il était une fois, Tome 1 : Nicholas
Emma Chase   
http://www.my-bo0ks.com/2018/01/il-etait-une-fois-tome-1-nicholas-emma-chase.html

C’était sans doute le roman qui me rendait le plus curieuse possible. Parce que, avouons-le, les romances j’en vois énormément passer et je suis très, très friande de ça, mais une histoire de royauté, prince, héritage et cie, ça, ça ne court pas les rues du moins en roman.

Il était une fois, tome 1 : Nicholas avait donc déjà tout pour lui avant même de le commencer. Et je vous avoue également que je suis fan de la couverture. Sobre, classe et juste un soupçon de sexy de quoi rendre curieuse tout en restant dans le mystère !
Je n’avais encore jamais lu de roman d’Emma Chase (oui, oui, c’est possible) mais j’en avais entendu le plus grand bien. Une chose est certaine, l’auteure sait dès le début captivé son lecteur. Je me suis très rapidement mise dans l’ambiance d’Il était une fois. Dois-je préciser que ce thème me fait rêver dès qu’il y a un peu de « paillettes » ? J’ai trouvé intéressant de découvrir l’envers du décor avec la Reine, les règles et les contraintes d’un tel statut.

Pour tout vous dire, lorsque j’ai lu ce premier tome, Nicholas, j’ai assez rapidement repensé à Princesse malgré elle et tout dernièrement A Christmas Prince sur Netflix. Quand je vous dis que je suis une fan de ce genre d’histoire, je ne vous mens pas… Quoiqu’il en soit, j’ai de suite été dans l’ambiance. Emma Chase nous offre une histoire de Cendrillon des temps modernes avec juste ce qu’il faut pour être émerveillé.
Parlons maintenant personnages. Olivia est une héroïne attachante, douce et d’une gentillesse sans limite. Elle fait tout pour aider sa famille, son père, son héros mais aussi sa jeune sœur. Son caractère facile et son aisance ne l’empêcheront pas de remettre à sa place un homme et encore moins un Prince.
Ce Prince n’est autre que Nicholas. Avec le décès de ses deux parents, il est le futur roi de Wessco une fois que sa grand-mère, la Reine ne sera plus là. Des responsabilités auquel il a été préparé toute sa vie. En revanche, il est dans l’obligation de se trouver une épouse dans les trois mois qui viennent. Une épouse digne de la couronne et validée par la Reine actuelle. Une tâche des plus compliquée qu’il compte bien retarder au maximum. Lors d’une escapade dans le but de retrouver son frère Henry à New-York, il va faire une rencontre qui pourrait tout changer.
Concernant sa personnalité je suis un peu plus sur la réserve. Certains points m’ont fait grincer des dents à quelques reprises. Si j’ai aimé le côté responsable, attentionné et sur de lui, le reste m’a un peu fait l’effet d’un goujat par excellence. Pour le côté romantique, c’était un peu limite et c’est surtout ce qui m’a manqué. Des scènes de sexe assez répétitive, au détriment des moments romantiques et mignons.
La relation Olivia/Nicholas nous offre son lot de retournements. Leur rencontre des plus originales m’a vraiment amusé et l’humour reste présent tout au long de leur relation. C’est rafraîchissant et apporte vraiment de la légèreté. Eux qui ne s’attendaient pas à passer plus de trois mois ensemble, auront bien du mal à se séparer.
Autre point fort du roman et pas des moindres c’est le côté famille. D’abord, Olivia avec son père et sa sœur, dont les liens sont très forts et m’ont beaucoup touché mais aussi et surtout la relation Nicholas/Henry. Les deux frères sont radicalement différents et affrontent la vie de façon assez opposée. Pourtant, ils se soutiennent et nous offre de beaux moments. L’humour d’Henry m’a d’ailleurs vraiment conquise. Il ne va pas sans dire que j’ai hâte de le découvrir dans le second tome…
En conclusion, Il était une fois, tome 1 : Nicholas m’aura fait rêver et croire aux contes de fées modernes sans pour autant tomber dans l’excès. Je conseille donc volontiers cette série !

par Carole94P
Aime-moi je te fuis Aime-moi je te fuis
Morgane Moncomble   
https://sweetyhoneyaddictions.blogspot.com/2018/09/aime-moi-je-te-fuis-morgane-moncomble.html

Je vous le répète relativement souvent, mais lorsque l’on donne son avis sur un roman, il s’agit toujours d’un avis personnel, une interprétation de ce qui nous a le plus ému ou troublé en fonction de notre sensibilité, de notre vécu.

Il y a bon nombre de moments intéressants dans ce récit et certains m’ont touchés de manière différente, avec une intensité différente. Par exemple, je suis grosse (c'est un fait). Alors quand l’auteure nous parle à travers son héroïne de sa boulimie, de son combat, de ses complexes, forcément je suis touchée et j'ai lu avec beaucoup d’attention ces moments-là. Je peux vous dire que le passage où Zoé se dévoile à Jason sur son corps, sur ce qu’elle en pense réellement dans cette cabine d’essayage avec ses mots durs et sincères, c’est juste admirable. Tout comme la réaction de Jason qui est simplement parfaite. En fait tout chez Jason est parfait.

C’est un peu réducteur parce que ce n’est pas le sujet le plus difficile, ni le plus important. Il fait parti d’un tout, Zoé n'est pas simplement boulimique. L’auteure aborde d'autres thèmes qui nous parlent, qui nous touchent comme la violence domestique, l’homophobie, le deuil... Mais il vaut mieux que vous les découvriez par vous-même. Il ne faudrait pas que je trahisse le déroulement de ce texte...

Moncomble écrit avec beaucoup d’authenticité, elle nous donne vraiment envie de faire tourner les pages, d’adorer Zoé, de rire avec Jason. Ce couple est explosif et on les aime déjà depuis un bon moment. Le récit est vraiment bien équilibré. Malgré la dureté de certains passages, elle y glisse souvent un petit trait d’humour pour essayer de dédramatiser.
Je pense que devoir respecter la chronologie avec son roman précédent, puisque les intrigues des deux se croisent, n’a pas dû être aisé et ça donne encore plus de mérites au travail de l’auteure. Elle s'en sort à merveille, ce second roman est tout simplement une réussite.

En bref, j’ai lu, j’ai adoré, j’ai eu peur, j’ai pleuré, j’ai patienté, j’ai ri... j’ai aimé !
Jamais deux sans toi Jamais deux sans toi
Jojo Moyes   
Encore une pépite de Jojo Moyes. Cette auteure a un talent particulier pour nous faire rentrer dans les pensées de ses personnages, les rendre attachants. Nous partageons leurs émotions, leurs joies, leurs problèmes, ... surement parce que les personnages sont souvent les gens comme vous et moi.
Bref, un livre a ne pas manquer pour passer un bon moment.

par Ninie07
Fallen Crest, Tome 1 : High Fallen Crest, Tome 1 : High
Tijan   
http://www.lmedml.fr/2018/01/09/fallen-crest-1-tijan/

Déception quand tu nous tiens !

Comme vous pouvez le constater j’ai décidé de ne pas attribuer de note à ce roman, comment en attribuer une alors que je ressors profondément déçue pendant que d’autres lectrices vont totalement adhérer à l’univers de cette série.

Je vais essayer, dans la mesure du possible, d’être la plus objective possible dans mon avis. Le but n’est jamais de dissuader les lecteurs de découvrir un roman, mais bien de faire part de son ressenti. C’est d’autant plus difficile lorsque l’on ressort complètement mitigée à la fin de la lecture.

Avec [Fallen Crest], je m’attendais à une guerre ouverte entre deux établissements scolaires, je m’attendais à des personnages plein de charisme et a une intrigue punchy sans être pour autant totalement dans le dur… Mais hélas, rien ne me préparait à ce que j’ai découvert dans ce premier opus… La déception est d’autant plus grande car j’avais bien aimé [Toi + Moi + Lui], le précédent roman new adult de Tijan.

En terminant ce livre, j’étais légèrement déconnectée de la réalité me persuadant que ce genre d’histoire n’arrive jamais dans la « vraie » vie, tout au long j’ai essayé de me rappeler qu’il s’agissait là d’une fiction, d’un monde créé de toute pièce par l’auteure… Mais cela n’a pas suffit à me convaincre que je pouvais cautionner ce qui se jouait sous mes yeux. Je suis consciente que cette histoire ravira de nombreuses lectrices, l’univers est particulier et je pense qu’il faut absolument le prendre au second degré… Tromperie, mensonge, trahison et méchanceté au rendez-vous de cette new romance.

Revenons un peu sur l’histoire, du moins sur le commencement de celle-ci ! La vie de Samantha bascule le jour où elle rentre chez elle et trouve sa mère en train de faire ses cartons, en effet Ann-Lise quitte le père de Sam pour s’installer chez son nouveau compagnon, qui n’est autre que James Kade, le père de Logan et Mason Kade. Il n’y a pas plus populaires qu’eux et Samantha va devoir cohabiter dans leur manoir. Dès d’emménagement les incohérences sont survenues à mes yeux… Aucune présentation en bonne et due forme, réactions incompréhensibles de la part de tous les personnages concernés par ce renouveau. Qu’à cela ne tienne, je n’en est fait cas qu’après coup ! Nous voilà donc à suivre Sam dans sa nouvelle vie, une vie bien mouvementée, rythmée par les tromperies, les vacheries et autre joyeusetés.

J’ai commencé par bloquer avec la relation de Sam et sa mère, elles entretiennent des relations toxiques. J’ai halluciné à chaque fois qu’elles s’adressaient la parole. Sam voit son univers s’effondrer, et ne ménage pas son entourage, elle rend coup pour coup avec des joutes verbales assassines et des réactions parfois démesurées motivées par la colère, cet aspect n’était pas dénué d’intérêt.

« -Tu as raison, maman. Tu as tout vu. Les tricheurs savent toujours reconnaître un autre tricheur. Félicitations, tu fais partie de ce club. »

Dès le début, j’ai ressenti une sorte de malaise, vis à vis des personnages mais aussi de ce qui se passait dans l’histoire. Il faut savoir qu’il y a énormément de personnages qui interviennent dans ce premier opus, je ne vais pas faire étalage de mon avis sur chacun d’entre eux, car il est sensiblement le même pour tous, je ne les ai pas aimé. Je vais me contenter de vous parler de Sam dans un premier temps. Notre héroïne avait du potentiel, malgré son manque de charisme, j’ai espéré une rébellion cohérente de sa part, hélas ses choix m’ont paru absurdes, j’ai trouvé qu’elle s’enfonçait toujours un peu plus dans les ennuis… A croire que finalement elle était prédestinée à une vie jonchée de relations malsaines… Que ce soit amicales ou amoureuses. Je n’ai donc pas réussi à m’attacher à elle, ni à ressentir un quelconque intérêt pour son personnage. Je veux dire c’était sensé être une héroïne et à mes yeux elle n’a pas su tenir ce rôle. Logan et Mason Kade… Ils sont tellement populaires qu’à priori ça leur donne tous les droits et étant donné qu’ils n’ont personne pour leur serrer la vis (comme on dit), et bien ils sont no-limites ! L’enchaînement de fêtes, de coucheries et de manipulations a eu un peu raison de moi, à cause de ce qu’il s’y déroulait. Je veux dire faire la fête c’est plutôt classe et j’aime ça mais dans [Fallen Crest] cela n’a pas vraiment le même sens… J’ai néanmoins été intriguée par les deux frères, enfin surtout par Mason qui devient notre héros bien sûr, hélas mon intérêt pour lui a été gâché par sa relation douteuse avec son meilleur ami Nate ! Un personnage que j’ai détesté, rien n’est venu améliorer mon avis sur ces personnages. Ajoutez à cela une multitude de protagonistes tous plus détestables les uns que les autres et vous aurez votre casting parfait pour une télé-novelas tout ce qu’il y a de plus étrange. Comment ne pas douter de tout et de tout le monde, habituellement cela me plaît d’avoir ce genre de contradictions, mais dans ce roman s’est allé trop loin.

L’intrigue aurait pu me plaire car tout au long j’ai attendu que la lumière perce dans cet univers sombre et malveillant, en vain je n’ai jamais trouvé la lumière au bout du tunnel. J’ai trouvé que le récit était gangrené par trop de mauvaises intentions, je veux dire j’adore les histoires où il y a un peu de manipulation, il peut même y avoir de la compétition, de la haine et un coté un peu malsain du moment qu’il y a d’autres choses pour contrebalancer l’aspect négatif des actions des personnages. Ici, plus j’avançais dans le livre et plus mes yeux s’écarquillaient, j’avais du mal à garder le cap car j’ai envie de croire qu’à notre époque ce genre de choses ne devraient plus exister. Les thèmes abordés par Tijan sont intéressants, les relations familiales, amicales et amoureuses. La complexité des sentiments, les problématiques que rencontrent les jeunes adultes, mais dans cet univers où la jeunesse dorée de Fallen Crest est reine et bien il n’y avait plus rien de crédible et plus rien d’acceptable pour moi.

Avec [Fallen Crest] j’ai eu l’impression d’être dans une autre dimension, un monde où le harcèlement ne serait plus considéré comme un fléau de notre société, un monde où l’infidélité serait une vertus et qu’elle serait encouragée dès le plus jeune âge. J’ai essayé de comprendre cette jeunesse dorée avide de débauche, pro du mensonge et de la tromperie… en vain ! Il n’y avait rien à comprendre c’était surréaliste. J’ai aussi eu un regard plus mâture sur ce roman, je suis maman et j’ai été triste d’assister aux interactions entre enfants et parents, alors oui quand on est jeune il y a forcément un petit rapport de force, de l’opposition mais ici on dirait que les adultes ne savaient pas se positionner face à leurs progénitures… Avaient-ils seulement envie d’assumer leur rôle de parents ? J’en doute vraiment…

Le bon côté de ce livre c’est que je n’ai pas eu de mal à le lire, même si le style de Tijan ne correspond en rien à son précédent roman, l’addictivité était tout de même au rendez-vous, malgré une écriture trop simpliste et des dialogues à s’arracher les cheveux. Il règne une tension permanente dans ce roman, ce qui m’a plongé dans un profond malaise, il faut savoir que je suis une femme exclusive en amour, un brin jalouse et possessive (je sais ce n’est pas une qualité mais j’assume^^), alors le fait que les personnages aient le feu aux fesses m’a profondément dérangée, car j’avais envie de découvrir une autre facette d’eux, entrevoir leurs rêves au-delà de leur envie de coucher à droite à gauche. Et si je vous parle des rebondissements… j’ai assistée impuissante à ce qui s’est tramé dans ce premier opus, avec l’espoir infime d’adhérer au dénouement, j’ai été obligée de m’avouer vaincue. Il y a plein de choses que j’aimerais développer dans cet avis, mais il y a trop de risque de spoiler du coup, j’ai préféré rester vague sur les rebondissements qui m’ont dérangées et sur certaines situations que j’ai trouvé vraiment peu convaincantes.

Ce roman est une grosse déception, je suis déçue d’avoir fait ce choix de lecture car le pitch avait tout pour me plaire. Quand bien même je l’aurais voulu, je n’ai pas été capable de faire taire mes émotions, j’étais trop choquée et déroutée par la teneur de ce récit. Alors oui l’écriture n’est pas mauvaise, l’ensemble est moderne mais comment considère-t-on que l’on outrepasse les limites du supportable ? L’aventure Fallen Crest s’arrête là pour moi, j’ai essayé mais cette saga n’était pas faite pour moi, pas avec mon sens moral et mes aspirations de vie.
Love & Darkness Love & Darkness
Oly TL   
Un roman que je voulais découvrir, car j'avais loupé sa sortie, mais j'en avais entendu parler après et cela me donnait envie de le découvrir. Mais j'ai été déçue par cette lecture...

L'histoire est celle de Jayden, un tatoueur au passé très lourd, et qui essaye de dépasser ses limites avec les BadASS, ses frères de cœur. Mais un jour, il va croiser la vie de Milly, une jeune femme qui semble lumineuse, mais qui cache de nombreuses blessures. Malgré leurs chemins différents, ils vont finir par se croiser, ce qui va changer leurs existences...

Alors je tiens tout de suite à dire que j'ai adoré l'histoire dans son ensemble. Je la trouve originale avec des personnages vraiment attachants. Mais la construction de cette histoire rends la lecture moins agréable. En effet, il y a énormément de scènes de sexe sans que cela soit vraiment utile... Il y a en a dans les premières pages et jusqu'aux dernières pages... A côté de cela, je trouve que les événements se succèdent sans vraiment de logique. Bref, je trouve l'histoire hachée du coup. Alors qu'au départ, je pense que j'aurais pu aimer cette histoire... Dommage qu'il y ait eu trop de défauts...

La fin est dans la continuité de l'histoire et donc elle m'a déçue. Je ne m'attendais pas à cela et j'ai une impression de non finis avec cette fin de roman... Bref, cela ne relève pas mon avis sur cette lecture.

Milly est une jeune fille qui veut profiter de la vie avec sa meilleure amie rencontrée après la mort de sa mère quelques temps plutôt. Elle profite donc des hommes et des femmes sans attachement. Je ne dirais pas pourquoi elle vit ainsi pour ne pas spoiler. Mais son passé et son présent la rendent attachante. Le problème, c'est que Jayden va en vouloir plus... Milly va alors être complétement perdue en le voyant et le revoyant, sans savoir comment faire en sa compagnie. C'est un personnage que j'ai vraiment beaucoup apprécié, notamment concernant son histoire. Mais j'ai parfois eu du mal à la comprendre : elle change d'avis super rapidement sans que l'on comprenne pourquoi. Bref, Milly est un personnage attachant, malgré quelques défauts.

Jayden est un jeune homme qui a eu une enfance et un début dans l'âge adulte compliqué. Aujourd'hui, il gomme ses limites en compagnie de ses frères de cœur, les BadASS. Il a de nombreuses relations sans attachement, mais quand il va croiser Milly, il va s'attacher à elle, à son histoire et va vouloir prendre soin d'elle comme jamais. Jayden est vraiment attachant, mais j'aurais voulu en savoir plus sur lui au début. Mais par rapport à Milly, je trouve que ces réactions sont plus cohérentes. Tu l'auras compris, il reste mon personnage préféré.

Le style d'écriture n'est pas vraiment fluide, ni addictif. Je ne lirais surement pas d'autres romans de cette auteure, car je trouve que l'histoire est intéressante, mais je n'ai pas aimé la plume...

En général, une lecture mitigée à cause du style de l'auteure qui ne m'a pas conquise alors que j'ai apprécié l'histoire et les personnages...

>>http://www.fifty-shades-darker.fr/2018/08/love-darkness-de-oly-tl.html
80 Notes de Blanc 80 Notes de Blanc
Vina Jackson   
La série « 80 notes de » est la première série érotique que j'ai lu. L'engouement autour de ce genre littéraire était à son apogée, avec les débuts de « 50 nuances de Grey » qui était exposé de toute part dans chaque librairie. Cependant, je n'avais pas envie de commencer avec l'histoire de Grey et de Anastasia, à cause des avis négatifs que j'avais lus dessus. Du coup, j'avais sauté le pas avec « 80 nuances de jaune ». Ce premier tome ne m'avait pas vraiment convaincue et j'avais été choquée par plusieurs scènes de sexe présentes dans ce livre. J'ai quand même décidé de laisser une seconde chance à cette série avec « 80 nuances ambrées », qui n'a pas les mêmes personnages principaux que les trois premiers tomes.. Et là, j'ai été plutôt séduite.
Du coup, j'attendais d'être autant satisfaite par cette lecture.

« 80 notes de blanc » nous présente l'histoire d'une jeune femme prénommée Lily. Fille de bonne famille, studieuse et plutôt sage, elle va décider du jour au lendemain de vivre sa vie comme elle le souhaite et non pas comme les autres le voulaient. Tout bascule donc le jour où, sur un coup de tête, elle se fera tatouer une larme sous son œil.
Tatouage visible au message lourd, il va dès lors être une partie d'elle-même et guider sa vie.
A la fin de ses études, Lily décide de vivre au jour le jour à Londres, avant de se lancer vraiment dans la vie active. Elle a deux boulots qui sont à l'opposés l'un de l'autre : le jour elle est vendeuse dans une boutique de musique, le soir elle est aux vestiaires d'un club BDSM.
Entre ses nombreux amants et sa vie nocturne au club, Lily va apprendre petit-a-petit à se connaître, à savoir qui elle est vraiment entre fille sage et extravertie et même découvrir sa vraie nature sexuelle.

Nous retrouvons donc dans ce tome la plume de Vina JACKSON qui est plutôt plaisante. Sachez que, derrière ce pseudo, se cachent en réalité deux auteurs. Comme dans les deux autres tomes que j'ai lus, je n'ai pas trouvé de différence de style d'écriture entre les chapitres. Pari donc encore réussi pour eux.
Cependant, j'ai trouvé que dans ce tome il y avait beaucoup de répétitions. Je ne sais pas si je n'avais pas vraiment fait attention dans les autres tomes, mais là ça m'a plutôt sauté aux yeux. Lily se répète souvent dans ses pensées, ses doutes et cela devient agaçant à la longue.

Le personnage de Lily m'avait plutôt intriguée au début du livre et m'a finalement laissée perplexe à la fin. Elle devient une femme complètement différente de celle que l'on découvre au début du tome et je n'ai pas vraiment apprécié celle qu'elle est devenue. Certes, elle est libérée sexuellement parlant, mais certaines de ses actions et de ses décisions m'ont laissé pantoise.
Quant au personnage masculin.. Il n'y en a pas un, mais plusieurs ! Oui, Lily va avoir des relations spéciales et intimes avec quatre hommes, mais pas un seul n'avait le charisme suffisant pour m'envoûter. Dommage car ce genre de romans à besoin d'une figure masculine imposante et non pas de quatre figurants.
Les autres personnages sont un peu décevants aussi, mis-a-part Elle qui est spéciale.

Ce qui m'a plu dans ce livre sont les nombreuses apparitions des personnages des autres tomes. J'ai surtout aimé retrouver Luba, la danseuse de « 80 notes ambrées ».
Bien que j'ai aimé cela, je trouve quand même absurde que les personnages de la série se connaissent tous alors qu'ils ont chacun une vie de malade. Niveau crédibilité, c'est limite.

Assez rapidement, nous savons là où Vina JACKSON veut emmener son personnage et comment elle aimerait terminer son histoire. Certes, certains événements ne sont pas prévisibles, mais la trame générale l'est. Le livre perd un peu de suspens et d'attrait du coup.

La particularité de « 80 notes de blanc » est que l'héroïne, Lily, n'est pas une femme soumise, mais une dominatrice. Les rôles sont inversés et cela fait plaisir de trouver pour une fois l'homme à la place de la femme, mais aussi de découvrir le monde BDSM du côté du dominant et non du dominé.

Les scènes de sexe sont présentes, nombreuses et explicitement décrites. Si vous n'aimez pas les scènes crues et/ou BDSM, vous aurez du mal avec ce livre, mais aussi avec la série en général.

La fin est, comme je l'ai plus ou moins dit avant, pas vraiment surprenante. On arrive au dénouement que l'on s'était imaginé, sans grande surprise.


En conclusion, « 80 notes de blanc » m'a satisfaite, sans me surprendre. Vina JACKSON échange dans ce tome les rôles, mettant enfin la femme au pouvoir. Cependant, le manque de suspens et d'une figure masculine digne de ce nom laisse à cette histoire un goût d’inachevé.



Un livre à lire pour ceux qui ont aimé ou non la saga « 80 notes de » et qui veulent découvrir une histoire BDSM avec un personnage féminin aux commandes.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2016/01/80-notes-de-blanc-vina-jackson.html )
80 Notes de Bleu 80 Notes de Bleu
Vina Jackson   
Ce second tome est totalement différent du premier, beaucoup moins hard (enfin au début), beaucoup plus distant aussi dans sa relation au sexe. Est ce que c'est du a l'éloignement de Summer et Dominik? Je ne sais pas, mais en tout cas la froideur du roman ma surpris, mais je vais essayer de vous expliquez au mieux mon ressentis.

Summer voit sa carrière de violoniste décoller et elle passe d’orchestre a un rôle de soliste mondialement connue.
Alors que Dominik et elle étaient enfin arrivés à se rapprocher, son travail va la faire voyager très loin de lui et mettre leur couple plus qu’atypique dans une situation des plus difficile.
Mais pas que... Comment arriver a vivre avec l'homme que vous considérez comme votre amant? Comment gérer sa carrière, les parties de jambes en l'air et sont désir de solitude alors que tout vous attires dans une vie de couple plus ou moins ranger?! Toutes ces choses vont faire fuir Summer et elle va se retrouver indécise sur ces choix aussi bien professionnels que personnels.

Dès les premières lignes, la lecture est plus soft, plus sage. Malgré quelques scènes de sexe très intenses qui permettent au roman de rester dans la catégorie Érotique, le roman ma parut plus froid... jusqu'à ce que Victor refasse sont apparitions avec un chantage a sont niveau, répugnant et impossible a refuser. Et là... tout change de rythme nous rendant dans une action plus sombre, dans un univers ou les sentiments sont bannie et ou le final sera la brisure total de la jeune femme.

Je ne m'attends a rien du tome trois, car je sais que je serais totalement a côté de la plaque et je ne suis pas contre certaines surprises dans ma lecture.
Black Riders, Tome 1 : Glitter Girl Black Riders, Tome 1 : Glitter Girl
C. J. Ronnie   
Le début était bien et dans sa globalité l'histoire est sympa (ou aurait pu être sympa), mais l'écriture ...
Mon dieu ! Que de clichés, de répétions, de ressassage ... Et tellement caricatural, gnangnan et mélodramatique !
C'est vraiment dommage,
Bref, pas de quoi me donner envie de lire la suite. Je l'attendais avec impatience. Méga grosse déception.

par helayss

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode