Livres
547 785
Membres
585 213

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Margaux-54 : Mes envies

Foutu coloc ! Foutu coloc !
Lou Garance   
Une histoire super addictive avec un brin d'humour et une excellente réparti de la part des protagonistes seul bémol la fin tous s'enchaîne trop vite comparé au déroulement de l'histoire. Il aurait été bien de développer un peut plus la relation secrete. Et le personnage de leo et milo au vu du dénouement.
En clair à lire de toute urgence
Ps la couverture n'est franchement pas à la hauteur de l'histoire.

par Lorada
So bad ! So bad !
Rose Miller   
Bof, voilà ce qui me vient en premier après avoir lu ce livre. Je suis assez déçue par cette lecture, je m'attendais à mieux. Le problème de leur relation c'est le fait qu'ils soient oncle et nièce par alliance, ce qui pour moi ne représente pas vraiment un si gros problème que ça puisque c'est par alliance et qu'ils n'ont aucun lien de sang, par conséquent le problème est un peu bidon. [spoiler] Surtout que la crise du petit papounet est donc idiote et la réaction de sa fille tout autant ! Elle a 21 ans, pas 16, elle n'a pas besoin de son autorisation pour sortir avec qui elle veut. Le pire étant qu'il n'a pas voulu se mêler de son histoire avec Robert parce qu'elle est majeure, que c'est une grande fille et qu'il voulait pas se mêler de ce qui ne le regarde pas outre mesure, mais là il le fait ? Vive la logique ! Et le fait que de son côté elle accepte la situation alors que ça lui convient pas me sidère ! Si elle est si malheureuse elle avait qu'à se bouger pour faire réagir un peu tout le monde, se battre ! Elle a du caractère pour s'engueuler avec lui au début du livre mais quand il faut ouvrir sa gueule, il y a pas plus personne. [/spoiler] Ensuite, leur histoire je n'y crois pas, je sais pas, dans ma lecture je n'ai pas trouvé ce petit truc qui fait qu'on y croit, qu'on les envie, qu'on sent l'amour entre les deux personnages. Leur relation, en plus de manquer de crédibilité à mes yeux, va d'ailleurs trop vite. Ces derniers ne m'ont d'ailleurs pas séduit plus que ça, ni les autres. Les persos manquaient de profondeurs. Je m'attendais à ce que Julian soit plus mature, et l'héroïne plus combative. En bref, pour avoir lu des oeuvres aux thèmes similaires, je peux dire que celui-ci n'est clairement pas dans les meilleurs et je conseillerai de passer son chemin.
Recherche coloc : Emmerdeurs, râleurs, lovers... s'abstenir ! Recherche coloc : Emmerdeurs, râleurs, lovers... s'abstenir !
Emma M. Green   
Une colocation détonante qui donnerait envie de se prendre une chambre.
Les personnages, principaux comme secondaires, sont attachants. L'histoire est addictive, Ada et Brody sont attachants.
Je reste cependant sur ma faim. J'ai trouvé Brody bien trop perturbant. Si on a l'habitude du chaud et du froid dans ce type de romance, là j'ai vraiment trouvé que c'était le summum, souvent inexplicable et incompréhensible malgré son histoire. La fin est rapide, trop à mon goût et j'ai trouvé le revirement de situation trop brutal.
Il m'a finalement sans doute manqué le point de vue de Brody pour réussir à le cerner davantage.
En dehors de cela, l'humour et la répartie des personnages m'ont fait un bien fou, c'est drôle et tendre.

par Xisca14
Coloc avec mon Boss Coloc avec mon Boss
Erin Graham   
Etienne est un robot… froid, distant, charismatique… Il est à la tête de l'entreprise familiale.
Elisabeth est la comptable par intérim de la société d'Etienne, fleurs dans les cheveux, fantasque, elle sourit à la vie.
Rien ne les rapproche pourtant ils ont besoin l'un de l'autre….

Je retrouve avec plaisir les écrits d'Erin dont la plume nous entraine à chaque nouvelle histoire et une fois de plus elle confirme avec ce titre.
Ses personnages sont attachants, attachiants. Etienne est un véritable robot, il compartimente vie privée et vie professionnelle. Rien ne semble l'atteindre lorsqu'il est au travail. Lorsqu'un partenaire professionnel lui impose une vie personnelle stable, il n'a d'autre choix que de se trouver une fiancé. Et quand son frère et sa sœur s'emmêlent, sa "fiancée" est trouvée et c'est la joyeuse Elizabeth qui est désignée.
Cette jeune femme fantasque n'en a que pourtant l'allure, son passé l'a suit et la perturbe toujours autant.
De passé compliqué en secret révélé. Deux jeunes gens qui se découvrent, s'attirent, se détestent. Du rire aux larmes, ce roman vous captivera de la première à la dernière page.
Venez vous aussi découvrir l'histoire d'Etienne et Lizy et succombez au charme de la plume d'Erin.
Un coup de cœur.

par Elina62
Insupportable coloc Insupportable coloc
Jeanne Pears   
“Insupportable coloc” de Jeanne Pears est un roman surprenant et qui sort indéniablement du lot dans le monde parfois redondant de la New Romance ! On pourrait croire qu’il s’agit encore d’une sempiternelle histoire de colocataires et pourtant, Jeanne Pears a réussi à casser les codes et à nous offrir une histoire qui se démarque indéniablement !

J’ai adoré le personnage féminin Dominica, une sorte de “rebelle” au crâne rasé. Alleluia, enfin une héroïne qui n’est pas nunuche et ne tombe pas amoureuse du mec dès qu’elle voit ses abdos ! Je dirais même que Dominica ne ressemble à aucune autre (quoique peut-être à Abby de “Beautiful Disaster” de Jamie McGuire et encore). En effet, lorsque Dominica rencontre Rim, le personnage masculin, il lui inspire plus du dégoût que du désir. Nous sommes donc très loin des romans où l’héroïne décrit l’homme comme un apollon ou un dieu grec ! Outre le fait qu’elle ne soit absolument pas attirée physiquement par Rim au début du roman, Dominica enchaîne les coups d’un soir et ça aussi c’est une nouveauté ! En effet, habituellement, et pour ne pas dire 99% du temps, c’est toujours l’homme qui enchaîne les conquêtes !

La particularité de Rim est qu’il possède une barbe plutôt fournie, et c’est ce qui rebute en grande partie notre chère Dominica. Justement, j’ai aimé Rim pour son look “atypique”, “négligé” comme le dit si bien Dominica. C’est un homme à la barbe fournie et à la voix rauque. Je l’imaginais un peu comme un hipster et j’avoue que je fonds pour ce type de personnage !

L’autre particularité de ce roman c’est qu’ici nous n’avons accès qu’au point de vue de Dominica du début à la fin alors qu’habituellement nous avons un point de vue alterné entre les deux personnages.

J’ai adoré retrouvé des références aux années 2010 comme les chansons “Grenade” de Bruno Mars et “Born this way” de Lady Gaga qui m’ont rappelé mes années collège (mention spéciale aussi à “We no speak americano” de Yolanda Be Cool et aux joggings Panzeri) ! Il y a également tout un passage avec plusieurs chansons des Imagine Dragons avec les paroles ainsi que leur traduction en français !

J’ai adoré les citations à chaque début de chapitre qui sont toujours en lien avec le titre dudit chapitre. Nous avons ainsi des citations de Martin Luther King ou encore de Amélie Nothomb !

Jeanne Pears a également réussi à me faire voyager aux travers de ses descriptions. C’est ainsi que j’avais l’impression moi aussi d’enfourcher la moto de Rim et de faire des kilomètres avec lui, au travers de paysages magnifiques comme les plages de sable fin. C’était magique !

L'auteure délivre également des messages importants notamment au niveau de la sexualité et du fait de se protéger et de faire des tests de dépistage. Jeanne Pears nous montre la sexualité sous toutes ses formes. Qu'elle soit bestiale ou tendre, l'important reste le consentement et elle nous rappelle que le dépistage est important.

Alors certes, je pourrais aussi vous dire qu’un élément en particulier était prévisible à cause des trop nombreux indices, qu’il y a eu quelques longueurs dans le dernier quart du roman et que j’aurais aimé un épilogue mais vous savez quoi ? Malgré cela, l’auteure a réussi à me faire vibrer pendant deux jours en compagnie de Dominica et de Rim. Oui, ils m’ont parfois donné envie de m’arracher les cheveux mais c’est aussi pour cela que je les aime.

Jeanne Pears a réussi le pari fou de renouveler le genre en créant une héroïne atypique. C’est un roman qui en vaut la peine ! Il est sorti initialement en format numérique sous le nom de “Colocs & complications” mais je vous dirais plutôt de vous procurer le format broché car vous aurez forcément envie d’avoir cette histoire dans votre bibliothèque. Il est certain que je lirais d’autres romans de cette auteure !
Mon coloc, mes désirs et moi Mon coloc, mes désirs et moi
Lena Jung   
Je tiens tout d’abord à remercier les « Éditions Addictives » pour m’avoir fait découvrir ce livre et pour leur confiance. Un titre intriguant pour qui, comme moi, aime les romans mettant en scène des colocataires. Je me suis laissée emporter dès les première lignes, car l’histoire de Lori et Andreas est prenant et tellement addictive que, plus on tourne les pages, plus on a envie de connaître la suite (et puis, avouons-le, on a envie de savoir si nos deux protagonistes vont céder à la tentation). Le récit est rythmé, bourré d’humour, plein d’émotions et de rebondissements. Dans ce livre, nous sommes projetés dans la jolie ville d’Hambourg, en Allemagne. C’est la première fois que je lis une histoire qui se déroule autre part qu’en France, aux Etats-Unis ou en Angleterre ; et je dois avouer que, pour le coup, c’est complètement dépaysant. Alors Merci Lena Jung de m’avoir fait voyager. Lori est une jeune femme enthousiaste, charmante, honnête et déterminée, mais qui se pose aussi beaucoup trop de questions avant d’agir. Andreas est sexy, ne mâche pas ses mots, sexy, solitaire, passionné, sexy (oups je crois que je l’ai déjà dit). La plume de l'auteure est fluide, agréable, entraînante. Certaines punchline sont tout bonnement savoureuses et nous laissent un petit sourire en coin tout au long de notre lecture qui est remplie d'amour et de rire. Ce fut un excellent moment de lecture que je vous recommande. À lire ! À dévorer !
#Virginie
Tiger - Entre ses griffes Tiger - Entre ses griffes
Pauline Libersart   
Une lecture captivante au possible !
Lu en "une nuit", impossible de le refermer : j'ai dû sacrifier des heures de sommeil tant je voulais savoir ...
C'est sombre et malsain durant une première moitié du récit, et la seconde moitié de l'intrigue répond à toutes nos interrogations !
Une romance originale, passionnante et des personnages principaux très attachants !
Une fin très complète, et j'apprécie vraiment beaucoup ce choix d'orientation de l'intrigue et ces chapitres supplémentaires qui nous donnent l'occasion de ressentir encore plus d'amour pour nos héros !
Too close Too close
Silvia Reed   
Une belle histoire, émouvante, complexe, et touchante.
Dans l'ensemble les personnages sont attachants.
Le rythme d'écriture est en dent de scie. J'ai adoré la première partie, la deuxième beaucoup moins.

A certain moment l'auteur traînait trop en longueur sur certain passage dispensable et n'approfondissait pas assez sur les passages intéressants. Il se perdait entre la juxtaposition du moment présent et celui du passé, perturbant au passage le rythme d'écriture.

J'ai eu du mal avec la dernière partie du livre, je me suis difficilement accroché. Je me perdais dans les innombrables retour vers le passé, à travers des moments du présent, pas vraiment pertinent.

Je n'ai pas vraiment compris pourquoi, Anélya avait opéré des changements physiques pour camoufler ses cheveux et ses yeux. Certains passages de l'histoire étaient incohérents.

Ce livre aurait mérité d'être en plusieurs volumes, afin que l'auteur puisse rendre son histoire plus attrayante, avec plus de profondeur et un meilleur rythme.

par Livie-1
Forever you, tome 1 Forever you, tome 1
Rose M. Becker   
[JENNI] : https://wp.me/p6618l-doh

Un coup de cœur livresque !

Comme le dit si bien Rose M. Becker ce livre parlera à chaque femme ! Tout simplement parce que on se sent proche des personnages de ce roman, mais aussi parce qu’elle parvient avec brio à nous replonger en enfance durant nos années lycée où commérages et faux-semblants vont bon train !

J’admire la qualité et la finesse de la plume de cette auteure, parce qu’à coup sûr elle nous fait vivre un véritable tremplin émotionnel… Avec ‘Forever you’ – Saison 1, on assiste à la naissance d’une relation charnelle, abrupte, délicieuse, dans un contexte dévastateur dramatique et dangereux…



Le résumé apporte déjà toutes les informations nécessaires pour présenter l’histoire et les personnages : « Je suis une menteuse. Et je suis en danger. Non, en fait, nous le sommes tous… » L’intrigue est mystérieuse est on adore parce que plus on avance dans le récit plus on cherche à cerner les personnages pour être dans leur tête afin d’avoir leurs ressentis sur la situation actuelle à laquelle ils sont tous confrontés.

J’ai adoré le travail effectué autour du personnage de Noam. Sa personnalité est indéchiffrable ! Il offre un visage hermétique, au point qu’il est impossible de savoir ce qu’il pense ou ressent. Il discerne seulement un rictus de rage au coin des lèvres et semble en permanence sur le point d’imploser. Très intelligent, il est le meilleur dans toutes les matières sans avoir à cravacher. Il adopte une attitude rebelle en arrivant à chaque fois les mains dans les poches, se montre insolent avec les professeurs, est inaccessible face aux autres élèves et il est inutile de préciser que toutes les filles sont folles de lui…. Enfin toutes, sauf Grace… Du moins c’est ce qu’elle cherche à se convaincre, parce qu’il suffit d’un simple échange de regard entre eux pour que le temps s’arrête et pour qu’elle soit transpercée ! Il lui transmet son indignation, sa révolte, sa douleur… Elle voudrait l’aider et même lui sourire, mais ce garçon l’inquiète et l’effraie autant qu’il l’attire finalement…

Le personnage de Grace est énigmatique parce qu’elle surjoue un rôle dans son quotidien d’étudiante en mettant un masque pour se fondre parmi les riches héritiers du bahut. Elle s’affirme avec aplomb pour se transformer en l’un d’eux, en leur faisant croire qu’elle fait partie du sérail, pour être intégrée dans leurs rangs… sans qu’on la discerne véritablement, quitte à se renier elle-même. Pourtant alors qu’on déteste ce côté superficiel d’elle, l’auteure prend soin de révéler une autre facette de l’héroïne, la rendant plus attachante et touchante. Elle n’a pas un mauvais fond, bien au contraire et c’est justement son amour entier pour ses proches et sa détermination à travailler comme une forcenée qui la rendent étonnante et admirable. Mais dommage qu’elle se sente obligée d’en faire des tonnes pour rentrer dans le moule et être appréciée… Seul Noam parvient à lire en elle avec une facilité déconcertante. Finalement, tous deux sont bien plus similaires qu’ils ne semblent le croire…



J’ai plus qu’adoré ma lecture !

Nous avons donc de nombreux secrets/mensonges, une soudaine disparition, beaucoup de mystères et d’interrogations puisque Rose M. Becker nous entraîne dans un véritable remue-ménage à n’en plus finir au point que ça devient sombre, inquiétant, voire même malsain. Il y’a des ragots croustillants pour tous les goûts ! Il est clair que la curiosité l’emporte, et on ne peut qu’apprécier la fluidité de la plume de l’auteure et son espièglerie pour nous offrir des moments culottés, taquins et très plaisants !

Replié derrière des barricades et couvert d’une armure hérissée de piquants, destinée à décourager tous ceux qui voudraient s’approcher de lui, Noam m’aura par-dessus tout profondément touchée et affectée. On ressent sa peine et on partage sa souffrance ainsi que son inquiétude. Comment aller de l’avant lorsque l’on se retrouve dans une telle impasse ? C’est justement sur cela que l’auteure va mettre le doigt pour en faire une leçon de vie, sur la nécessité de rebondir et d’aller de l’avant malgré les épreuves de la vie. En prenant de la hauteur pour analyser et comprendre la situation on s’aperçoit qu’il y’a du soutien, beaucoup d’empathie, mais aussi la patience et la détermination de relever les manches et de se battre pour se relever de chaque épreuve.

Cette auteure est incroyable parce que dans chacun de ses tomes je suis happée par l’histoire qu’elle nous livre en m’y accrochant comme à une bouée de sauvetage tellement le suspense vous tient en haleine. Ici, non seulement on est plongé dans une ambiance à la « Pretty Little Liars » et à la « Gossip Girl » (Je suis fan de ces séries américaines et pour celles qui connaissent, je suis convaincue que vous ferez le lien ^^), mais c’est surtout le fait d’avancer dans ce véritable remue-ménage à la recherche des moindres indices qu’on dévore chaque chapitre pour en savoir un peu plus à chaque fois !

Je n’ai qu’une envie : poursuivre cette histoire au plus vite ! Cette première saison est pour ma part un roman totalement addictif que l’on apprécie à sa juste valeur !
Too Young Too Young
Margot D. Bortoli   
Je voudrais oublier ma lecture de ce livre pour le relire une nouvelle fois encore et encore. Cette histoire est intense vraiment, je le recommande x1000

par Nadigane

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode