Livres
567 514
Membres
622 124

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Marie-Therese-15 : Mes envies

La nuit je suis Buffy Summers La nuit je suis Buffy Summers
Chloé Delaume   
pour une fana de Buffy comme moi ça peut être vraiment interessant!!!!

par Puce880
Les Étoiles de Noss Head, Tome 5 : Origines - Deuxième partie Les Étoiles de Noss Head, Tome 5 : Origines - Deuxième partie
Sophie Jomain   
OH MON DIEU !!! Cette explication me fait encore plus aimé ce livre ! Et ne parlons pas du bonus de Noël 2015 !

Voici l'explication de Sophie sur le choix de cette fin ... ( Source : twilight-teamsuisse.blogspot.fr )

[spoiler]"Je refusais que Leith se souvienne d'elle au dernier moment et se dise "purée, on a failli raté des choses". Je voulais qu'il retombe amoureux, vraiment, que le mor-aotrom lui prouve à lui et à elle une nouvelle fois qu'ils étaient faits l'un pour l'autre, je voulais qu'il redécouvre tout de Hannah, qu'il en soit fou au point de se dire que peu importe si sa mémoire lui fait défaut, seul ce qu'il a devant lui, sa certitude compte. L'éternité avec elle. Et elle, l'éternité pour lui rappeler combien ils s'étaient aimés, combien ils s'aimeraient encore.
Je voulais qu'ils aient une vraie nouvelle chance. Celle que le commun des mortels n'auraient jamais, parce qu'ils ne sont pas le commun des mortels.
C'aurait été si facile de lui faire retrouver la mémoire et tomber dans le ressort bateau du "tout est bien qui finit bien". Non. Ils vont devoir reconstruire. Ensemble. Pour de vrai.
Et ainsi, Leith est encore plus sûr de son amour pour elle. Quant à Hannah... après ça, elle se sent sûrement aimée comme nulle autre femme.
Quant à la Meute, ce n'était pas son histoire, ni celle du Cercle. C'était celle de Grigore, Leith, Hannah et celle des Sutherland. C'est d'ailleurs pourquoi l'histoire se termine là où elle a commencé pour les loups."

***

BONUS : suite des "Étoiles de Noss Head" offerte par Sophie Jomain pour le 25 Décembre 2015.
© Sophie Jomain / Pygmalion
Source : facebook.com/ed.Pygmalion

— Et voilà ! s’exclama M. Broadman en déposant deux mugs fumants devant nous. Chocolat, cannelle et sucre d’orge ! Joyeux Noël, les enfants !
Je le remerciai d’un sourire qui voulait tout dire et, impatiente d’y goûter, je me saisis de ma tasse avant de la porter à mes lèvres.
— Prenez garde à ne pas vous brûler, ajouta-t-il avant de s’éclipser.
J’avalai une gorgée, deux puis trois, et fermai les yeux de délectation. Il n’y avait que chez Broadman qu’on trouvait des boissons de Noël aussi délicieuses.
— Ah ! J’adore Noël !
Leith s’empara de son mug et pinça les lèvres.
— Fête commerciale…
Oh, je savais bien ce qu’il en pensait. Mais je m’en moquais. Moi, j’adorais ça !
— Tu n’es qu’un grognon ! D’ailleurs, tu ne m’as toujours pas dit ce qui te ferait plaisir.
Il s’en amusa.
— Et toi ?
Excitée comme je l’étais à l’idée de fêter Noël, j’embrayai sur la longue liste de cadeaux auxquels j’avais pensé. Il siffla.
— Rien que ça ! s’esclaffa-t-il.
J’éclatai de rire, puis redevins sérieuse.
— Mais toi, Leith, qu’aimerais-tu ? Dis-moi…, insistai-je en terminant mon chocolat chaud.
Son petit sourire en coin faillit me faire fondre.
— La réponse est sous ton nez.
Décontenancée, je fronçai les sourcils. Alors, mon attention fut attirée par l’inscription au fond de ma tasse.
« All I want for Christmas is you
Will you marry me? »
J’en perdis tous mes moyens.
— Par l’Esprit…
Le cœur battant, je levai la tête vers Leith. Il me mangeait des yeux. Puis, sans cesser de me regarder, il plongea la main dans sa poche et en sortit un anneau argenté serti d’un diamant.
— Veux-tu être ma femme, Hannah ?
En cinq ans, notre relation avait atteint des sommets, tout ce par quoi nous étions passés nous avait davantage renforcés, rapprochés, nous nous aimions plus que jamais, alors les larmes affleurèrent.
— Par l’Esprit ! Oui ! Oui !
La bague qu'il glissa le long de mon doigt fit de moi la femme la plus heureuse du monde.
Leith était l'homme que j'aimais.
Ma moitié. Mon double. Mon âme.
Mon éternité.[/spoiler]

par MissNaais
Les Étoiles de Noss Head, Tome 4 : Origines - Première partie Les Étoiles de Noss Head, Tome 4 : Origines - Première partie
Sophie Jomain   
Magnifique.
Les sentiments d'Hanna ont été magnifiquement écrits.
Sa détresse face à la disparition de Darius et l'Amour fraternel qu'elle lui porte étaient tellement touchant...
De plus, le personnage de Grigore m'a subjugué.
J'ai dévoré ce livre et j'attaque la suite immédiatement.

par adele
Les Étoiles de Noss Head, Tome 3 : Accomplissement Les Étoiles de Noss Head, Tome 3 : Accomplissement
Sophie Jomain   
Le tome trois des Étoiles de Noss Head commence exactement après le réveil d'Hannah en ange noir, elle habite désormais avec Darius et ses frères, celui ci prend très au sérieux son rôle de mentor.
Hannah malgré son cœur brisé va peu à peu apprivoiser sa nouvelle nature, parfois dans le rire d'autre fois dans les larmes et la douleur. Malgré le fait de ne plus être une humaine, elle en garde par certains côtés les émotions et les aptitudes ce qui déconcerte beaucoup Darius, d'autre part elle a gardé son odeur humaine ce qui pose quelque problèmes.
La relation entre Hannah et son mentor est très étrange, mélange de tendresse et de culpabilité pour lui, gratitude et besoin d'affection pour elle. Il la maitrise lors de ses accès de colère, il la console quand la soif de sang la prend et qu'elle ne veut pas boire, il la taquine lorsqu'elle découvre de nouvelles facettes de sa condition et à ses réactions étranges, il la soutient lorsqu'elle revoit ses parents pour la première fois depuis sa transformation ; en un mot il est présent pour elle quelque soit les circonstances.

Lors de son retour à l'université elle revoit Leith pour la première fois depuis son changement et c'est une nouvelle épreuve pour elle, quant à Leith, eh bien franchement je lui aurais bien mis des claques moi, pour quelqu'un soit disant amoureux à la folie et alpha d'une meute de loups-garous je l'ai surtout trouvé faible et lâche, il sait qu'Hannah souffre et est en colère par sa trahison et il lui propose de rester amis ? L'auteure à un drôle de sens de l'humour ...
Mais elle se rattrape largement avec un coup de théâtre impromptu qui remet tout en cause et retourne complètement la situation d'une façon remarquable. Cette idée de génie relance le récit sur une toute nouvelle voie qui va vous entraîner dans toute cette seconde partie sur un rythme haletant sans temps mort et vous faire passer par toute une gamme de sentiments diverses pour finir en beauté avec une fin surprenante et pas du tout convenue.

Ce tome malgré quelques coquilles du je pense à l'impression est très abouti, l'évolution d' Hannah est le plus intéressant, pour moi qui est beaucoup plus attiré par les écrits "adultes" de Sophie Jomain je dois dire que je me suis laissé facilement charmée par ce récit plein d'allant, prenant et plein de surprise dans l'histoire. Les rôles secondaires que nous retrouvons avec plaisir : Gwen l'amie indéfectible, la famille et la meute de Leith, ont eux aussi une place importante et prennent part chacun à leur manière de façon prépondérante à cette histoire d'amour.
Au final un superbe tome pour une trilogie peut être Young adulte mais que les adultes peuvent lire avec grand plaisir.


par samba
Les Étoiles de Noss Head, Tome 2 : Rivalités Les Étoiles de Noss Head, Tome 2 : Rivalités
Sophie Jomain   
10 fois mieux que le tome 1.
Je suis restée scotchée à ce livre. L'histoire est très prenante même si on en devine une bonne partie à l'avance.
Comme l'indique le titre du livre, une rivalité oppose les loups aux exploiteurs sur le campus de l'université.
J'ai adoré les personnages de Darius et Minah (des exploiteurs).
Hannah se lie d'amitié avec eux malgré la jalousie de Leith.
On partage beaucoup de sentiments avec eux, comme la perte de l'être aimé, l'amour impossible...
Quant à la fin de ce livre, elle est tout bonnement abominable.
Cela annonce un tome 3 bouleversant avec larmes et coeurs brisés

par adele
Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige
Sophie Jomain   
Je l'ai lu il y a quelques jours. J'étais curieuse de découvrir pourquoi ce livre était tant apprécié (Même si, honnêtement, le résumé ne me disait rien). Cependant, quand j'ai eu l'occasion de le lire, et bien, je l'ai saisie. Au vu de sa position dans ma bibliothèque, vous pouvez aisément deviner globalement ce que j'en ai pensé : Je n'ai pas apprécié. Pourquoi? Ah ! Je vais me faire un plaisir de développer ce commentaire. C'est le but d'un commentaire, non? Expliquer clairement pourquoi on a apprécié ou non. Au risque d'en froisser certains, je vais être honnête et ne pas prendre de gant.

Commençons par le début. Dès que j'ai lu les toutes premières pages, j'ai été vachement surprise. Parce que j'étais tout à fait d'accord avec ce que pensait l'héroïne et j'ai été surprise de retrouver ce type de jugement dans un livre. Je m'attendais pas à tomber sur une héroïne cruellement réaliste. Du coup, je suis partie sur une bonne image de l'héroïne. Erreur. En allant plus loin, j'avais l'impression de découvrir un tout autre personnage. Entre ce qu'elle pensait au début, et la manière dont elle se comporte par la suite... Je ne vois aucun lien logique. Absolument aucun. Hannah, qui peut paraître attachante au début (Pour ma part, pendant une dizaine de pages, à tout casser), s'avère en fait totalement inintéressante. Elle correspond totalement au portrait des héroïnes dans ce type de roman : Naïve (Oh dieu, c'est un euphémisme), irritante (Sérieusement, elle se plaint d'aller en Ecosse. Il y a des enfants qui ne partent JAMAIS en vacances et feraient n'importe quoi pour le faire ! Je comprend qu'elle n'ait pas envie, mais à force c'est franchement gonflant), imbécile, crédule ... Sincèrement, j'insiste là-dessus. Elle a beau avoir dix-huit ans, elle adopte le même comportement qu'une fille beaucoup plus jeune. L'exemple, je le met sous spoiler.

[spoiler]Quand Leith lui parle "froidement" (Hahahahaha),et se montre un peu distant, préoccupé, pendant deux semaines, elle boit, flirte avec n'importe qui et essaye la cigarette avec un inconnu dans la ruelle. C'ETAIT PREVISIBLE A DEUX CENT KILOMETRES QUI ALLAIT SE PASSER UN TRUC BONTE DIVINE. [/spoiler]

Pour moi, c'est un comportement stupide. Inconscient. Et puéril. Incroyablement puéril. Surtout qu'elle est "en danger", mais non. Ca lui passe totalement au-dessus de la tête. Ma foi, si tu veux ma fille... Autre point.

[spoiler]La fille apprend qu'elle a failli se faire violer, et réagit, comme ça : "Oh la la ! Il a voulu s'accoupler avec moi !" ON PARLE DE VIOL LA.[/spoiler]

Vraiment... Je la trouve débile.
En parlant de prévisibilité.. On devine absolument TOUTE l'histoire rien qu'avec le résumé. Quand on commence l'histoire, c'est pire. On devine tout. On peut deviner facilement qui est le fauteur de troubles. Il n'y a strictement AUCUN, mais AUCUN suspens. Ce qui rend le récit incroyablement plat. D'autant plus qu'il n'y a aucune action, donc rien pour relever le niveau.
L'histoire d'amour est incroyablement prévisible. On le sent dès la première rencontre. De toute façon avec le résumé, on est très bien renseigné ... Leur histoire se développe vite, TROP vite, pour que ce soit crédible à mes yeux. J'ai lu d'autres romances de ce genre mais bon sang, celle-ci bat le record. Hannah, que l'on croit censée au début de l'histoire, devient tellement agaçante. Elle devient amoureuse sans que l'on comprenne pourquoi. A chaque fois qu'elle voit Leith, elle ne pense qu'à son physique (qui est trèèèèès idéalisé... Enfin, c'est normal, ce serait pas drôle sinon). Pour résumer, c'est ça, hein. Elle ne voit que ça. Et ça lui suffit pour tomber amoureuse. Je comprendrais jamais...
Puis, Leith également. Il tombe sous le charme, quasiment à la première rencontre (hum), sans que l'on comprenne le pourquoi du comment. Hannah, qui le connaissait à peine, le jugeait déjà parfait pour elle, correspondant totalement à ce qu'elle aimait. Je ne peux pas apprécier une héroïne comme ça. C'est au-dessus de mes capacités, désolée.
Le pire, c'est que je voyais clairement le jeu de l'auteur.

[spoiler]J'ai eu l'impression (plutôt flagrante) que l'auteur a fait en sorte que l'héroïne apprécie suffisamment Davis pour être encore plus déçue pour sa réaction au club, et ne soit pas intéressée par lui. Et le voit, ainsi, uniquement comme un ami. Pour ainsi, laisser le champ libre à Leith.[/spoiler]

Déjà, quand on prend conscience de ça.. C'est mauvais signe.
Puis, quand ils essayent d'être drôles... Encore une fois, on peut avoir l'impression d'avoir à faire avec des adolescents plus jeunes. Cela ne m'a pas fait sourire, et apparemment, je ne suis pas la seule (merci, ça me rassure un peu). Je vais mettre d'autres exemples sous spoiler qui m'ont interpellée...

[spoiler]1) Je rappelle : Ils se connaissent à peine, et Leith propose à Hannah un rendez-vous de deux jours (EVIDEMMENT C'EST TELLEMENT CENSE). Il lui touche la joue, et c'est bon, elle est en transe. Cela me ferait presque rire.
2) Hannah, après avoir vu Leith faire un câlin à Gwen et l'embrasser sur le front, en déduit forcément qu'ils sont ensembles. D'accord. Elle a jamais entendu parler de l'amitié entre garçon et fille ?
3) Puis bon, l'histoire qu'elle se sent coupable vis à vis de Gwen, à la page 77, on repassera...
4) Quand Hannah squatte chez la famille de Leith, sans aucun souci, le père ne dit rien. Sachant qu'ils doivent être seuls, tous les deux, qu'il ne l'aime pas beaucoup... En attendant, il la nourrit etc. Et Hannah n'a aucun scrupule à s'inviter comme ça et s'impose. Cela me sidère.
5) Vers la fin, la manière dont elle exige des explications, comme ça, à des adultes loups... J'ai été littéralement sur les fesses en voyant qu'ils ne réagissaient pas et se justifiaient face à elle. Non mais... non.
6) J'ai noté une incohérence. Hannah qui dit qu'elle est le chauffeur, puis finalement c'est Leith qui conduit. D'accord.
7) Ce serait la première fois que l'oncle et la tante de Leith rencontre une amie à leur neveu. OKAY. CA NE SURPREND PERSONNE? ILS SE CONNAISSENT A PEINE ET LEITH DECIDE DE LA PRESENTER CONTRAIREMENT A D'AUTRES QU'IL CONNAIT DEPUIS PLUS LONGTEMPS. RAH.
8) Quand elle échange des mails avec sa meilleure amie, on ne sait jamais ce qui passe de son côté. Hannah fait que raconter sa vie et demande quasiment jamais de nouvelles à son amie. Puis, quand Sisi apparend que Hannah sort avec Leith, puis qu'elle va vivre en Ecosse, elle réagit à peine à l'annonce de son déménagement, mais pour Leith, ça y va. [/spoiler]

Je sais pas. Mes amies ne réagiraient jamais comme ça. C'est tellement incohérent. On ne sait rien de la vie des autres personnages (Hormis l'histoire d'amour de sa grand-mère, mais bon, c'est parce que c'est en lien avec celle de nos chers héros). Donc, tout le roman se concentre uniquement sur les deux. C'est comme s'ils étaient les seuls dans le bouquin.
Pour revenir à la relation amoureuse des personnages principaux... Aller, je vais mettre sous spoiler, pour éviter d'informer de potentiels lecteurs.

[spoiler]Le mor-aotrom. Qui est un phénomène que les garous vivent une fois dans leur vie, seul un sentiment d'une rare profondeur et d'une sincérité absolue peut le provoquer... Et pas n'importe lequel ! L'amouuuur. -->Ri-di-cu-le. Le fait que ça arrive à Leith et Hannah alors qu'ils se connaissaient A PEINE (J'insiste) est encore plus ridicule. C'est incohérent. Stupide. Incensé. [/spoiler]

Je vais passer l'histoire des âmes soeurs et blabla... hein? ... Et je ne vais rien dire sur le fait que Leith donnerait sa vie (SA VIE) pour une fille qu'il connait depuis pas plus d'un mois. D'accord. Je ne vais pas insister sur les échanges ô combien mielleux ("Oh non, je ne te quitterais jamais !"). Ceci n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Je reconnais que quand on est amoureux, on se comporte souvent ainsi, je le conçois. Mais trop, c'est trop.

J'ai remarqué que beaucoup criaient à propos de la ressemblance avec Twilight. Je reconnais qu'il y a de nombreuses similitudes, même si je ne considère pas du tout cela comme du plagiat. C'est vrai que cette ressemblance m'a frappée quand Hannah va dans cette librairie. Cela me rappelait énormément celle où se rendait Isabella dans Twilight.

DONC, pour résumer tout ceciii... Une histoire inintéressante, des personnages fades, des clichés très visibles, aucun suspens, aucune action... <--- Ceci, est MA pensée. Elle n'est pas universelle. D'autres ont apprécié l'histoire, et c'est tant mieux. Pour autant, je n'ai vraiment pas apprécié, pour tous les points énoncés ci-dessus. Je ne voulais pas me contenter d'un "Je n'apprécie pas", sans expliquer clairement ce qui n'allait pas. Maintenant, c'est le cas. Mais je le répète, ce n'est que mon avis. Tout le monde est libre d'apprécier ou non quelque chose, c'est tout.


par Eleanara
Quatre filles et quatre garçons Quatre filles et quatre garçons
Florence Hinckel   
J'ai beaucoup aimé ce livre, les personnages sont très attachants, surtout Medhi quand [spoiler]on apprend qu'il est amoureux de Corentin. Et je trouve ça encore plus attachant que Corentin ne le rejette pas, reste le même. [/spoiler] J'ai l'impression que ces personnages existent et que je les connais tellement on est imprégnés de ce livre quand on le lit, surtout si on a le même âge, comme moi. On découvre vraiment tous les caractères possibles quand on a 15 ans.
Je crois que le cœur du livre n'est pas son histoire, même si elle est bien imaginée avec [spoiler]des couples au sein même du groupe et des problèmes de la vie de tous les jours.[/spoiler] On s'identifie à travers les personnages. Moi même je me sens proche d'eux car je fais moi aussi partie d'un groupe d'amis mixte. C'est très beau de voir que leur amitié ne s'effile pas.
Très beau roman.
Le Jardin secret Le Jardin secret
Linda Chapman   
Tout d’abord, je remercie la maison d’éditions l’Archipel pour l’envoi de ce roman.

L’histoire – Nous suivons Mary, une jeune fille qui a été abandonnée par ses parents lors de l’épidémie du choléra, qui sont ensuite morts de cette maladie. Lorsqu’elle est retrouvée dans une pièce de la maison, seule depuis plusieurs jours, elle est envoyée en Angleterre vivre chez son oncle, le fameux Archibald Craven. Cependant, sa vie ne sera pas palpitante car à part se promener dans les jardins, elle n’a accès à aucun divertissement dans ce vieux manoir. En se baladant, elle va faire la rencontre de Ben, un homme qui s’occupe des jardins, ils vont beaucoup discuter, chaque jour elle va le retrouver pour échanger. De plus, elle va faire la connaissance d’un rouge-gorge et tous les deux vont développer une relation forte jusqu’au jour où il va l’emmener vers un trou où se trouve la fameuse clé du jardin secret. Je vais m’arrêter là pour le résumé.
Je n’ai pas du tout accroché à l’histoire. Je pense que ce que je vous ai dit en quelques lignes, c’est tout ce qui se passe dans tout le récit. Je m’attendais à une histoire fantastique avec peut-être des créatures fantastiques ou un univers différent dans ce jardin et en fait, à part des roses et des arbres, il ne se passe pas grand-chose derrière cette fameuse porte secrète. Je suis extrêmement déçue car j’avais un niveau d’attente énorme pour ce livre je voulais même allez voir l’adaptation au cinéma après… je ne pense pas y aller, au final. Pour ma part, ce livre a donc été un abandon au bout de 140 pages.

Les personnages – Pour le coup, j’ai adoré les personnages. Mary est une jeune fille très attachante, très curieuse et pleine de joie de vivre. De plus, j’ai adoré Ben, qui est un personnage bienveillant et toujours de bon conseil envers Mary, ce qui est très agréable à lire. J’ai aussi adoré Martha, elle était très sympathique et agréable avec Mary, leur relation était toute mignonne.
Cependant, je ne pouvais pas voir la gouvernante en peinture, elle m’insupportait. Enfin, j’ai bien aimé Dickson qui est un jeune de 12 ans, mais qui était très sympathique également.

La plume de l’autrice – On ne peut pas dire le contraire, la plume de Frances est très belle, elle a un pouvoir de description hallucinant et pour le coup on visualise très bien la maison et les jardins. Malheureusement, je me suis ennuyée, car il y avait trop de descriptions et que je trouvais que les dialogues mis en place par l’autrice n’étaient pas très intéressants : par exemple des questions sur comment planter des pommes de terre ou ce genre de choses, j’avoue que je ne recherchais pas cela avec cette lecture.

En résumé, c’est une énorme déception, je m’attendais à un livre fantastique, mais c’est de ma faute j’aurai dû me renseigner c’est une réédition d’un livre de 1910, qui de plus est un classique de la littérature jeunesse anglaise, forcément ça ne pouvait pas être un univers comme on a l’habitude de les lire aujourd’hui vu la date du livre. Je vous conseille ce roman si le classique vous intéresse ainsi que des petits secrets de famille et une belle plume travaillée. Cependant, je mets de gros warnings sur la lenteur et sur le fait que c’est un livre qui n’a rien de fantastique comme on pourrait le croire dans le résumé. Si après mes avertissements, vous êtes toujours attirés, foncez ! J’ai vu de très beaux coups de cœur et je le comprends si on sait dans quoi on s’embarque, maintenant vous êtes prévenus.

Je vous fais de gros bisous et vous souhaite de bonnes lectures.
Cupcakes et compagnie, Tome 1 : La gourmandise n'est pas du tout un vilain défaut Cupcakes et compagnie, Tome 1 : La gourmandise n'est pas du tout un vilain défaut
Lisa Papademetriou   
Super c'est comme un journal intime avec recettes de cup cakes inclus!!!
Cupcakes et compagnie, Tome 2 : La vie c'est pas du tout du gâteau Cupcakes et compagnie, Tome 2 : La vie c'est pas du tout du gâteau
Lisa Papademetriou   
la chance.... Halley a le droit de manger TOUT ses cupcakes
Sinon un livre vraiment original

Chers lecteur de Cup cake & co. je voulait vous informer que il existe un tome 1-2-3-4 je lais est tous lut il sont géniaux. Bonne lecture.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode