Livres
553 596
Membres
597 856

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Marie2333 : Ma PAL(pile à lire)

Pari gagné Pari gagné
Belinda Bornsmith   
J'ai lu ce livre beaucoup trop vite !!
D'un côté c'est un très bon point puisque ça veut dire que j'ai adoré, que je n'ai pas pu le lâcher. Mais d'un autre, c'est un point un peu négatif puisque maintenant je suis super frustrée de ne pas pouvoir continuer à lire cette série, d'autant plus que le tome 4 risque de sortir dans un moment !!
Enfin bref, tout ça pour dire qu'encore une fois, ce livre est un coup de coeur. C'est une habitude maintenant, je commence à connaître le style de l'auteure qui est une valeur très sûre.
Les personnages sont très attachants que ça soit Ryder, Kendra ou les secondaires. Ryder est un vrai gamin, en tout cas en apparence et de ce qu'on sait des tomes précédents mais on apprend à découvrir l'entièreté de ses facettes qui nous font obligatoirement tomber sous son charme. Kendra est très différente des personnages féminins que nous avons pu avoir dans cette série. C'est une femme froide, renfermée, avec un style qui dénote mais elle est aussi forte et dévouée envers les gens qu'elle aime. C'est aussi une femme très à l'aise avec sa sexualité, qui fait moins sage que Jaylin, Bethany ou même Lexie. D'ailleurs, les scènes érotiques de ce tome sont particulièrement hot !!
Bien sûr, j'ai adoré retrouvé les couples précédents et j'ai des petites théories pour de futurs tomes, en tout cas pour un qui ne concerne pas Zack, le dernier du noyau dur de la bande qui sera le héros de ce tome 4.

par Dawn86
Adopted Love, Tome 1 Adopted Love, Tome 1
Gaïa Alexia   
Grosse déception ! Vraiment. Je n'ai même pu terminer le livre.
A force de voir tous les commentaires positifs et les lecteurs le mettre dans leurs listes Diamant ou Or, j'ai commencé ma lecture... Pour ensuite larrêter à peine qu'un quart du livre ne soit lu !
L'histoire est plutôt captivante mais le vocabulaire et la plume de l'écrivaine gâchent tout. Sérieusement comment apprécier de lire de tels expressions; Garce, lionne, queue, trou du cul, connasse ! Les insultes pleuvent énormément. Les personnages principaux n'ont aucune profondeur et il y a un gros manque de réalisme dans leurs actes !
Bof, il y a des livres comme ça qui ménervent et me dégoûtent... Enfin, chacun ses goûts, hein.

par LahoLoui
Adopted Love, Tome 2 Adopted Love, Tome 2
Gaïa Alexia   
Autant le premier m'avait beaucoup plus, autant celui la a été long... très long à finir....
Ceux qui ont lu le premier tome savent déjà un peu tout ce qui se passe et les problèmes que Teagan rencontre. Mais il y a un moment j'ai décroché, et c'est de la faute de l'auteur pour n'avoir pas cherché mieux que de sortir un deuxième tome sans réel synopsis. (désolée pour ceux qui l'ont kiffé... [spoiler]On passe l'intégralité de ce deuxième tome à attendre que le procès de Teagan se fasse et surtout que Elena parle ! Oh elle m'a gonflé a ne rien dire pendant 300 pages ! On voyait bien ce qui se passait du coté de Rikers avec Teagan mais on fait du surplace pendant tout le bouquin[/spoiler] Je sais que les problèmes de Teagan ne peuvent pas se régler en 2 chapitres mais passer 300 pages sur Elena et son petit secret qu'elle ne veut pas avouer à Papa et Maman ça va 5 minutes. En dehors du fait qu'il y est la vérité qui éclate a la fin, ce livre tourne en rond et n'a rien de nouveau, d'entrainant ou de sensationnel. Je pense qu'elle a simplement voulu faire ça pour le buzz et c'est dommage car les personnages ne sont, pour une fois, pas des stéréotypes et ça fait du bien !

Déçue. Pour moi fallait sortir un tome 2 à la hauteur du premier mais pas un juste pour le fait d'en sortir un deuxième, c'est sans intérêts !

par Payton
Adopted Love, Tome 3 Adopted Love, Tome 3
Gaïa Alexia   
Je me pose une question pour quoi faire un tome 3

par lene25300
Le Coloc – Libre. Fascinant. Provocant. Le Coloc – Libre. Fascinant. Provocant.
Amy Hopper   
Il n'y aura pas de bronze pour ce livre. Pourtant, c'est très bien écrit, l'histoire n'est pas inintéressante, mais je n'ai pas réussi à comprendre totalement les difficultés d'Ethan, le pourquoi de son comportement, celui des autres colocataires non plus d'ailleurs. Ca a pas mal perturbé ma lecture, ce qui est dommage parce que, encore une fois, c'est bien écrit, et que l'histoire aurait pu être passionnante.

par cicrane
Hurt Hurt
Antinea Kane   
Alors c’est une première histoire pour l’auteure et j’ai été agréablement surprise par cette plume qui nous réserve des rebondissements digne de ce nom.

Quand on lit le résumé on se dit de suite qu’on va avoir une histoire bercée entre l’amour et la haine, une relation qui fut fusionnelle et qui s’est transformée du jour au lendemain en une haine viscérale, je n’ai pas réfléchi longtemps pour la découvrir.

L’histoire est très touchante, on découvre à quel point le trio Heather, Jacob et Shane était lié, ils ont toujours fait front contre les autres c’était eux contre le reste du monde. Mais quand Jacob disparait, Heather est tellement endeuillée par la mort de son frère qu’elle n’arrive pas à pardonner à Shane cette perte. Mais Shane qui a aussi perdu une partie de lui va se retrouver au plus bas quand il recevra les reproches de sa meilleure amie.
Mais au bout d’un an il est temps pour Shane de retrouver la paix et ça commence par demander des comptes à celle qu’il ne peut oublier. Mais il ne pensait pas retrouver cette dernière aux prises d’un harceleur, en effet, il va découvrir qu’Heather est suivie par quelqu’un qui lui veut du mal et en bon flic qu’il est, il décide de découvrir qui ose s’en prendre à elle.

Quand le destin nous remet sur le même chemin et que nos sentiments sont si forts, comment peut-on résister ?

On va assister à une bataille entre les deux, Heather ne veut pas de Shane dans sa vie, pour elle il est responsable de ce trou dans son cœur, ce trou qui la plonge dans un enfer jour après jour, elle n’arrive pas à se relever, le jour où son frère est mort et le jour où une partie d’elle a disparu. Le retour de cet homme qui a été son meilleur ami ravive cette blessure puissance mille. En présence de lui, elle va revivre tous les instants qu’ils ont passés ensemble.
C’est une femme qui est perdue, elle nous touche en plein cœur, on ressent sa douleur, on aimerait la réconforter, la prendre dans nos bras et lui faire un câlin, lui dire qu’avec le temps la douleur s’estompe mais on ne peut rentrer dans le livre et on ne peut que vivre avec elle son tourment.


« Je ressens le besoin viscéral d’aimer et d’être aimé en retour, pas juste de trouver un réconfort temporaire dans les bras d’un mec dont je ne connaitrais jamais le prénom. Il me faut des certitudes et de l’engagement.
De la stabilité.
La conviction que rien ne viendra plus jamais démolir ce que je construis. J’en demande beaucoup, j’en suis consciente. La preuve en est que malgré une poignée de rencontres, je n’ai jamais sue ce qu’était le véritable amour, l’unique, le fou, le sans barrières, le douloureux.»


Shane lui est un homme complexe, il souffre du rejet d’Heather, lui aussi est perdu dans son enfer, il pleure (au sens figuré) jour après jour la disparition de son ami, de son coéquipier, de celui qui a été son pilier, celui qui le connaissait mieux que personne. Depuis il vit presque en solitaire, il ne veut plus se lier à personne pour ne plus prendre le risque de perdre encore une partie de son âme. Il a toujours été brimé pour sa différence et je dois avouer que j’ai adoré que l’auteure en face pour lui une force. Et c’est surtout un homme qui montre les dents pour protéger celle qu’il considère plus qu’une simple amie, son âme sœur.


« Alors, quand sur le ton de la rigolade, je me tiens la poitrine en feignant d’avoir le cœur broyé, un sentiment de solitude habituel recommence à me laminer le bide. Je suis le seul à comprendre cette désillusion cuisante, cette fatalité insupportable dans chaque message que j’essaie de percevoir d’elle et qui me revient comme une claque en pleine tronche.
Pourtant, comme un masochiste à la con, je reste là. Je prends tout d’elle. Ses rires sont mon oxygène, sa peau mon poison. Elle est ma plus belle condamnation.
Et de toute ma chienne de vie, c’est la seule chose qu’elle ignore encore. »


On n’a pas ici un petit livre, on a une histoire construite avec brio, une histoire qui nous plonge dans une enquête contre ce harceleur, une remise en question, une demande de pardon et une reconstruction.
Heather et Shane vont parcourir un long chemin, ils vont essayer de se redécouvrir malgré les ressentiments qu’ils ont envers l’un et l’autre, ils vont devoir avoir confiance en l’autre mais c’est pour eux une chose trop compliqué.
Comment pardonner et oublier la douleur ? Comment vivre sans cette partie qui nous a été enlevé ? Comment revenir à cette complicité ?
Toutes ces questions ils vont se les poser, mais arriveront-ils à surmonter leurs peurs et leurs doutes ?

L’auteure a su conserver le mystère jusque la fin et jamais je me serais doutée de ce dénouement, jamais je n’aurais pensé à un tel retournement de situation. Elle a su mettre à mal mes espérances (et c’est une bonne chose) car elle m’a totalement surprise et j’en suis ravie.
Si vous voulez du suspense, d’une relation qui oscille entre des sentiments amoureux et des sentiments destructeurs, je vous conseille ce livre et cette auteure qui a une plume très fluide, une plume qui nous emporte dans un autre monde, une plume qui nous happe du début à la fin, une qui nous fait vibrer.
No Rules No Rules
Anita Rigins   
En voyant cette couverture et ce titre, je me suis laissée tenter. Hélas, cela ne l'a pas fait ! Du tout...
C'est bourré de clichés, comme dans beaucoup de RC maintenant.
Un jeu malsain, au coeur de l'action, que j'ai trouvé débile, sans fantaisie, du déjà vu ... C'est tellement facile comme approche mais l'accroche, elle, n'est guère subtile. Une meute qui ne m'a absolument pas convaincu. Et surtout, je me suis lassée de la surenchère concernant le passé des protagonistes dans les livres et celui-ci n'y déroge pas. On peut construire une histoire intéressante sans pour autant que les héros aient vécu mille souffrances abjects et épouvantables. Cela ne rajoute pas forcément de force au roman, à mon sens. Bref, pas adhéré du tout en ce qui me concerne, ni dans l'histoire, ni dans l'écriture de l'autrice que j'ai trouvé ni recherchée, ni travaillée. C'est basique.
Be My Last Dance Be My Last Dance
Avril Rose   
Que dire de ma lecture ? J’en sors toute chamboulée, l’auteure a réussi à me faire changer d’avis presque à tous les chapitres. Elle m’a complètement retourné le cerveau et joué un mauvais tour juste avant la fin du livre, c’est moche ! Mais tellement agréable de passer par un palette importante d’émotions !
Léonor et Harvey font connaissance dans un groupe de thérapie, qui comprend 6 personnes avec des histoires complètement différentes. Le principe est de prendre la parole pour partager son expérience avec des personnes inconnues. Mais quand vous y êtes forcés comme Léonor et Harvey, c’est compliqué. Ils sont tellement pleins de colère que leur rencontre est explosive. Un vrai feu d’artifice de dialogue savoureux. Mais petit à petit Léonor trouve dans ce groupe une 2e famille. Quant à sa relation avec Harvey, elle a des hauts et des bas. Si on doit être franc, il y a plus de bas que de hauts.
Léonor est une jeune femme qui souffre c’est évident dès le départ, mais on ne découvre la raison de son mal-être qu’assez tard. Elle pense trouver en Harvey, un compagnon de douleur mais elle se fourvoie. Il la plonge dans des désespoirs encore plus importants que ceux qu’elle connait déjà. Harvey apparaît comme un être froid et extrêmement égoïste. On adore le détester, mais la vérité est plus complexe, comme cet homme. On ne peut que reconnaître sa détermination, mais à quel prix ?
L’auteure nous montre que surmonter une perte d’un être cher, d’une partie de son corps ou un accident est très difficile. On y laisse une partie de son âme. C’est sûr, on en ressort différent mais la vie continue. C’est avec beaucoup d’admiration qu’on suit Harvey et Léonor mais également tous les personnages de cette histoire, parce qu’ils sont tous des héros. J’ai pris beaucoup de plaisir à ma lecture, j’ai ri, j’ai pleuré, j’ai été en colère et surtout j’ai été émue. Ce livre est un concentré de sentiments, un vrai moment de délectation.
Vicious Ride Vicious Ride
Ana Scott   
C’est avec un extrême plaisir que je retrouve mes bikers des BlackAngel. Puisqu’en fait dans ce tome nous allons en apprendre plus sur Elliott. Et j’avoue c’est un peu mon chouchou.
Ana débute ce roman au jour du mariage de Cassie et Aaron (tome 1 Dark Ride),
Elliot avait 16 ans quand il a quitté sa famille, saturé des coups que lui infligeait son père, il a préféré fuir plutôt que de le tuer. Il a marché sans but réel, il voulait voir la mer. Une fois arrivé, il s’est retrouvé à « squatter » une maison située entre Kingsville et Corpus Christi, seul sans aucune ressource. Un jour, une jeune fille se présente à la porte de cette maison, elle lui propose de venir chez elle pour se doucher et se nourrir. Cette personne c’est June, la fille de Ben. Ben membre des BlackAngels. Pour Elliott c’est le coup de foudre immédiat, aussi il accepte. Et puis il a tellement faim ! Adopté au sein de cette famille, ils se découvriront peu à peu. Elle sera son 1er amour, mais elle, elle en aime un autre.
Mais Elliott n’aura pas tout perdu puisque Ben l’ayant pris sous son aile, aura fait de lui après sa période de prospect un membre à part entière des BlackAngels. Depuis il a une famille, sa nouvelle famille. Elliott, boute en train, est volage et profite des brebis tout comme beaucoup de ses frères. Il a donné une fois son cœur et en a beaucoup souffert, aussi c’est … Aucun sentiment et cela, depuis maintenant 10 ans. Pourtant au mariage de Cassandra et Aaron, il va sentir en lui renaitre cette flamme qui réchauffe le cœur. Au premier instant, au premier regard. Il succombera à cette déesse.
C’est Louisa, la meilleure amie de Cassie qui va le faire revivre. Malheureusement elle n’est pas venue seule, son fiancé l’accompagne…Mais qu’importe, elle sera à lui, il en a décidé ainsi.
Louisa est promise à une carrière d’avocate, fille elle-même d’un avocat de renom. Son fiancé, Gareth, quarterback reconnu et adulé n’est pas le choix de son cœur mais celui de son père. Ce joueur se moque ouvertement que ses frasques soient publiés en 1 ère page au détriment de Louisa. Elle n’est pas heureuse dans cette vie, elle veut vivre l’amour avec un grand A tout comme le vit son amie. Mais n’est-ce pas la fille parfaite ? Ne peut-elle pas faire plaisir à son père ? Pourtant ce qu’elle a ressenti à la vue d’Elliott, l’a perturbé. Alors oui elle va peut-être céder à son désir, elle aura eu au moins une nuit de plaisir, dans les bras de ce Biker aussi fort qu’attirant.
Car soyons honnête, malheureusement, tous les oppose. La situation, leur statut, leur métier… Aussi au terme de cette fabuleuse nuit, elle rentrera à Austin.
Ce tome est jusqu’à présent celui que j’ai préféré pourquoi peut-être parce qu’il y a moins de violence, enfin juste ce qu’il faut on n’est pas non plus dans le monde des Bisounours, mais surtout il y a beaucoup d’amour. C’était le cas dans les 2 tomes précèdent (Dark Ride et Last Ride) mais je ne sais ….dans ce tome, c’est plus fort car peut être moins évident. Nos Bikers vont vivre aussi, encore, une période difficile et leur peine, leur ressentis m’a touché en plein cœurs. Les mots, les émotions sont maniées avec brio. Encore une fois Ana, nous nourris d’une histoire pleine de rebondissement, de sentiments et nous permets de faire la connaissance de nouveaux arrivants. J’ai été happé par ses écrits, sans pouvoir m’arrêter jusqu’à la lecture du mot fin.

par Carine-68
Love Deal Love Deal
Alfreda Enwy   
Je ne m'attendais pas du tout à ça. Je trouve que c'est long, c'est cousu de fil blanc, c'est un peu niais. Les personnages ne sont en rien intéressant à mon goût. Poppy change très rapidement d'avis, de goût, d'idée. Eren est un peu plus intéressant mais vraiment sans plus. Les copines du roller derby passent inaperçues, à part Johanna, qui amuse de temps à autre. Gosling est assez drôle, quoi que. C'est trop rapide, tout est beau tout est jolie. La première et seule querelle arrive à 95% du livre. Et du coup c'est trop longuet.
Bref, il ne m'a pas plu à moi personnellement, mais si quelqu'un cherche un livre mignon pour remonter le moral sans accroc ni but réel , lisez celui ci.

par Flambisou

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode