Livres
549 402
Membres
588 993

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de MarieDE : Ma PAL(pile à lire)

Désir fatal, Tome 1 : De tout mon être Désir fatal, Tome 1 : De tout mon être
Abbi Glines   
Abandon à 40% par KO.

Je crois que je peux m'inscrire dans le Guiness Book des Records, dans la catégorie "roulage de noeil". Je n'ai jamais autant levé les yeux, ni aussi haut, ils ont faillis faire le tour complet et désaxer la Terre… Mais heureusement, il fait toujours aussi beau et chaud en ce bon mois de mai. Ahem. Tout va bien dans le meilleur des mondes.

La première question qui m'est venue, c'est bon sang mais quel âge a Abbi Glines ? 15 ans ? 16, 17 ? Ah nan, 38 ans d'après Wikipedia, ça aurait pu expliquer tous ces enfantillages et l'intrigue toute moisie qui te donne juste envie d'entrer dans ce bouquin, de tous les flinguer et d'étrangler l'auteur. Oui mais non.

Généralement une plume simple pour moi rime souvent avec efficace, ici la simplicité est juste digne d'un pré-ado ou cela vient de la traduction. Alors J'ai Lu, on ne s'est pas beaucoup foulé, google trad ou bien ? C'est très médiocre mais si les échanges entre les deux persos principaux avaient été un peu plus digne de leurs âges et non pas des dialogues issus de téléréalité, j'aurai passé l'éponge.

Mais non, on se coltine une histoire à deux balles avec un personnage masculin qui se la joue trou du cul qui saute tout ce qui bouge et qui dés le départ est attirée par la douce et pure jeune fille… Au secours, c'est kitsh ! Et vla qu'il balance des petites phrases du genre : ne t'approche pas de moi, je ne suis pas assez bien. Et bla, et bla. Mec, elle veut juste un toit, tu n'es pas si sexy que tu ne le crois.

L'intrigue est inexistante, elle est bidon parce que sa mise en scène est pathétique. Abbi Glines croit que la technique de "je ne termine pas mes phrases comme ça on a du suspens" est une façon de faire. Je ne connais rien de plus agaçant. Tout le monde sait, l'héroïne entend bien des phrases où il manque des bouts et elle ne cherche pas plus que ça à savoir. Je ne compte pas les "mais qu'est ce qu'il entend par là ?". Bah demande, spèce de dinde !

Voilà, je vous donne mon avis à chaud sachant que je n'ai pas terminé, parce que si je le fais, je vais sauter plusieurs chapitres. Je ne sais pas à qui s'adresse ce genre de textes, parce que vu le cul qui est clairement annoncé, je n'ai pas envie de le proposer au moins de 15 ans même avec cette plume et l'intrigue basique. On a déjà lu des jeunesses bien plus développés que ça et ce serait complètement crétin de prendre les ados comme tels.

par LLyza
Désir fatal, Tome 1.5 : En plein émoi Désir fatal, Tome 1.5 : En plein émoi
Abbi Glines   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2016/11/26/desir-fatal-tome-4-plein-emoi-abbi-glines/

Il n’est jamais évident de lire le point de vue masculin d’une histoire que l’on connaît déjà et que l’on a réellement apprécié. C’est d’autant plus dur de reprendre cette histoire et de ne pas lasser le lecteur. Pourtant, il y a des auteurs qui sont doués dans l’exercice comme le prouve Abbi Glines avec En plein émoi.

Dire que j’ai adoré la saga est encore en dessous de la vérité, c’est donc tout naturellement que j’ai pris plaisir à me replonger dans cette sublime histoire. J’ai vraiment aimé retrouver cette ambiance si spécifique à Rosemary Beach. Je me suis enthousiasmé de revivre la première rencontre, le premier baiser, les premiers flirt et cette attraction si évidente entre eux.

Avoir le point de vue de Rush n’était pas forcément nécessaire. En effet, sur la base même de leur relation, rien n’a été ajouté mais, je trouve que ce récit offre une nouvelle perspective, apporte de nouvelles émotions. Je suis indéniablement retombée amoureuse de ce couple si compliqué et pourtant si touchant.

Avoir accès aux pensées de Rush c’est également en apprendre plus sur sa personnalité. Ce tome nous apporte les réponses sur ses comportements troublants, sur la façon dont il lutte contre lui, contre Nan, contre Abe. Il nous explique également ses réticences et ses angoisses. Il nous décrit avec précision ce qu’il ressent, ce qu’il appréhende et surtout cette peur qui le tenaille.

Alors, me direz-vous, quel est l’intérêt de lire ce nouveau roman sachant que nous en connaissons l’issue ? Et bien je vous répondrais qu’il m’a apporté plus de sensations que les 3 tomes réunis. Évoluer dans la tête de Rush est équivalent à monter sur des montagnes russes d’émotions. Il nous entraîne au-delà des apparences, au-delà des limites. Il nous fait rire, sourire et même pleurer par la force de ses sentiments. C’est un tome qui sans changer quoi que ce soit en devient malgré tout très spécial.

Le talent d’Abbi Glines est encore à l’oeuvre avec une écriture posée, intense, bouleversante. Elle sait manier les mots et toucher le lecteur. C’est un bonheur de retrouver ses personnages, sa plume et son univers.

Si vous avez aimé les précédents tomes, je pense sincèrement que vous prendrez beaucoup de plaisir à revivre ses instants avec Blaire et Rush. En tout cas, ce fut mon cas. Désir Fatal 4 est une très jolie conclusion pour ce couple aussi attendrissant que surprenant.
Désir fatal, Tome 2 : De tout mon corps Désir fatal, Tome 2 : De tout mon corps
Abbi Glines   
Ce qui me semble être une éternité depuis que j'ai lu le premier tome. J'attendais avec impatience de pouvoir me plonger dans cette suite, malgré le fait que je sache comment les choses allaient tourner : merci le désordre des sorties françaises.

Quand j'ai commencé ma lecture de ce second, j'avais encore l'histoire du premier bien en tête, il faut dire que ça avait été une excellente lecture. Je me souvenais bien de cette fin si surprenante.

Ici, nous reprenons là où nous en étions. Blaire est partie, suite à la révélation concernant son passé, celui de Nan, Rush et leurs parents. Pour le coup, la petite surprise du début, n'en a pas été une, vu que je m'étais spoiler en lisant les histoires de Woods et Grant. J'ai aimé retrouvé les personnages de Blaire et Rush. Mais également celui de Bethy, qui est vraiment un personnage qu'on apprécie d'autant plus vu tout ce qu'elle fait pour Blaire et étonnement, j'ai beaucoup aimé celui de Woods. Oui, oui, pourtant la série sur lui n'a pas su me convaincre, mais son comportement avec Blaire m'a donné une autre vision de lui, et pour le coup, je l'ai apprécié !

Concernant notre couple, je suis assez partagée. J'ai bien aimé, mais, car il y a un mais, j'ai trouvé que c'était trop rapide. Pourtant, je sais l'issue de leur couple. Mais la façon dont ça s'est produit... ça ne m'a pas convaincue. C'est peut-être lié au fait que je connaissais déjà la fin... mais du coup, je suis restée assez sur ma faim, dans le sens où je m'attendais à être émue, bouleversée, ou touchée. Et là, je n'y étais pas.

On a tout de même droit à de jolis moments Rush/Blaire et celui que je retiens le plus : [spoiler]la demande de Rush en mariage sur la plage ! [/spoiler]

Malgré tout, cela restait une bonne lecture, pas de doute la dessus. Et bien sur je lirais avec plaisir la conclusion de leur couple, ça, c'est certain.
Petit plus pour cette superbe couverture !

par Carole94P
Désir fatal, Tome 3 : En plein cœur Désir fatal, Tome 3 : En plein cœur
Abbi Glines   
Il nous aura fallu attendre trois ans pour connaître le fin mot de l’histoire, et oui à raison d’un tome par an l’attente a été longue. Sans compter les nombreux spoilers suite à la publication du reste de la série. J’étais -et je suis toujours- ravie de retrouver mon couple favoris. J’avais beaucoup d’attente pour ce tome, qui pour moi n’était pas indispensable compte tenu de la fin du tome précédent. J’ai imaginé beaucoup d’hypothèses et mon côté exigeant n’a pas été totalement comblée, malgré le bon moment détente.

Nous reprenons là où le tome précédent s’est arrêté, Blaire est enceinte et son amour pour Rush est toujours aussi puissant. Seulement les problèmes familiaux de Rush ne sont toujours pas réglés et après la bombe concernant le père de Nan, la jeune femme a débarqué à Los Angeles chez son père biologique, seulement son caractère de garce nécessite une intervention de son frère. Seulement, l’éternel problème va se poser, comment être un frère aimant, lorsque votre sœur ne supporte pas votre fiancé et que cette dernière bien que bienveillante est éprouvé par l’attitude de la garce de sœur. Trouver le juste milieu va être difficile pour Rush, pour combiner son passé, son présent et son avenir.

J’ai été un peu agacé par Rush, je l’ai trouvé trop excessif, trop protecteur et trop possessif avec Blaire. J’ai eu du mal à reconnaître l’homme qui m’avait séduite dans le tome 1. J’aime beaucoup sa manière d’être aux petits soins pour sa moitié, mais j’ai trouvé qu’il avait perdu une part de son identité et j’avais parfois envie de le secouer pour qu’il ouvre les yeux. Sans compter cette manière de sans arrêt tout donner à Nan, parce que c’est sa sœur et qu’elle n’a pas eu une vie facile. J’ai parfois eu du mal à comprendre ses choix et c’est peut-être ce qui m’a dérangée dans ce tome. Blaire de son côté a retrouvé une partie de sa répartie, mais elle conserve sa douceur et une capacité hallucinante à pardonner. J’aurais aimé qu’elle soit plus mordante et qu’elle force Rush à prendre une décision.

Le style d’Abbi Glines est toujours aussi addictif et on passe forcément un bon moment, sans oublier les passages concernant les futurs couples de la bande, qui font plaisir à (re)découvrir. Après d’un point de vue objectif, il est loin d’être le meilleur de la série et à mon sens, ce n’est pas un épilogue comme je l’espérais, car il n’a pas clôturé certaines scènes comme je m’y attendais, alors forcement malgré tout le bien que je pense de cette auteure, de sa plume et de ses personnages, je suis une petite chose exigeante qui s’attendait à passer par différents stades d’émotions et il m’a manqué quelque chose pour décoller complètement au 7ème ciel. Rendez-vous le 6 avril pour découvrir la suite (merci la publication dans le désordre) avec le tome 9 : Forever Mine, à paraître chez JC Lattès, dans la collection &moi.

http://wp.me/p4u7Dl-1X3

par Luxnbooks
Le Journal de Mr Knightley Le Journal de Mr Knightley
Amanda Grange   
Vraiement trés trés bonne lecture !! mais une petite préférence quand même pour le journal de Mr Darcy et celui du colonnel brandon!!

par Avalone76
Addictive Player - Intégrale Addictive Player - Intégrale
Amber James   
http://sweetyhoneyaddictions.blogspot.fr/2016/10/addictive-player-amber-james.html

Comment ne pas se laisser tenter quand on découvre une couverture pareille ? Ce mâle est so sexy, je n'ai pas pu résister. Et je peux vous dire qu'elle est aussi jolie en vrai que sr la photo.

Maya a toujours cherché à connaitre ses origines ; son père ayant quitté la France prématurément pour retourner aux US. Une opportunité professionnelle lui a donné la possibilité de travailler à New York, une occasion rêvée pour pouvoir poursuivre ses recherches, se rapprocher de ce père tant désiré et surtout avoir les réponses à ses questions.
Grâce à ce job de photographe, elle fait la connaissance du beau quaterback, Tom Kelley. Maya est une gaffeuse née et sa rencontre avec cet homme est des plus comique. Si ces deux-là n'évoluent pas dans le même univers, l'intérêt qu'ils se portent n'en est pas moins dérisoire. Ils se cherchent, s'attirent et se désirent. Leur histoire ne va pas être de tout repos autant pour l'un que pour l'autre.

Amber James possède une écriture très agréable, simple et assez prenante. Dans cette nouvelle histoire, l'auteure y mêle de l'humour, de la passion, du désir et même un petit peu d'angoisse. On s'attache à ses personnages. Maya est une jeune femme drôle, passionnée et sensible, Tom est un homme loyal, attendrissant et multiples facettes. Ces deux-là vont vivre des moments passionnés, des moments de doutes, des moments de tourmentes aussi. Leur complicité est indéniable et ils ont bien plus de points communs qu'ils ne le pensaient.

Si j'ai apprécié ma lecture, il m'est arrivé malgré tout de tiquer sur certains détails ou certaines réactions. Mais parce que j'adore la couverture (non je ne louche ni sur le tatouage ni sur ce torse ;-) ), je veux bien pardonner l'auteure pour ces impairs.
The Book of Ivy, Tome 1 The Book of Ivy, Tome 1
Amy Engel   
Mon avis sur…
L’histoire
Autant vous prévenir, cette chronique risque de partir dans toutes les sens, un peu comme mon cœur qui s’est fait bourlinguer à gauche et à droite pendant ma lecture. Ce que je peux vous assurer, c’est que c’est un livre aussi génial que frustrant (et comme là je suis, vraiment, très frustrée, c’est vous dire à quel point il est magique !).
On s’immerge dès les toutes premières pages dans le monde post-apocalyptique créé par Amy Engel. Après une guerre nucléaire. On en apprend plus sur les nouvelles règles mises en place : le conflit entre les deux familles, les mariages forcés… Et qu’est-ce qu’on peut détester, tout comme Ivy, les Latimer, familles ennemies depuis des générations ! Puis, on découvre que tout n’est pas noir ou blanc, mais que cet univers est teinté de nuances, tout comme Ivy va finalement le réaliser.
Ivy est une jeune femme qui, au départ, souhaiterait être aussi forte que sa grande sœur Callie, celle qui, initialement, devait s’occuper des Latimer et en particulier du fils, Bishop. Puis, au fil du roman, elle va ouvrir les yeux, non seulement sur lui et son père, mais également sur sa propre famille. Je l’ai trouvée courageuse, sensible, timide et prête à tous les sacrifices pour ceux qu’elle aime. C’était une déchirure que de l’abandonner à la fin de ce livre.
Bon… sinon y a Bishop. Non. Sinon y a BISHOP ! Le Bishop charmant ! Le meilleur Book Boyfriend au monde ! Non, je n’exagère pas ! Damn, il est tellement parfait : beau, sexy, téméraire, humain, honnête, droit… Le genre qui ferait fondre même un bloc de glace en plein pôle Sud (contrairement à ce qu’on croit, c’est là qu’il fait le plus froid). Bref… Vous avez compris : je l’ai adoré. Et pour le coup, l’abandonner fut une réelle torture. Surtout de la sorte ! Amy Engel est une sadique… une vraie, une pure, une dure !
Dans les personnages secondaires, nous avons le père d’Ivy, un homme froid, distant, prêt à tout pour accéder au pouvoir et même à sacrifier sa propre fille. Plus on avance dans le livre et plus on le déteste, à mesure qu’on découvre qui il est réellement.
Puis, il y a Callie. Alors là, je n’aurais qu’une phrase pour elle : Callie, JE TE HAIS !!!
Voilà, c’est dit. Y a pas à dire : on se sent mieux après.
Parlons un peu histoire et action : autant vous le dire tout de suite, on ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman. Et on est tellement pris que la fin arrive bien trop vite ! On suit Ivy dans la découverte de sa nouvelle vie de femme mariée, où elle doit mettre en place le plan établi depuis longtemps par son père. La tension augmente à chaque page du livre, pour finir en apothéose à sa toute fin… et QUELLE FIN ! Le genre qui vous donne envie de traverser les océans pour aller trouver l’auteur et mettre tout en œuvre pour lui soutirer les informations sur le tome 2 ! Sérieusement, c’est presque de la torture ! Surtout quand on apprend que cette suite sort en VO en novembre 2015 ! *PAN ! *
Bref, vous l’aurez compris : « The Book of Ivy » est une lecture totalement addictive, palpitante et haletante. Je l’ai refermé à la limite de pleurer toutes les larmes de mon corps, mais surtout avec la furieuse envie de tout casser chez moi.
C’est un roman que vous ne pourrez tout simplement pas lâcher dès l’instant où vous l’aurez ouvert. Un gros coup de cœur chez Lumen qui réussit là l’exploit que, sur quatre livres lus chez eux en ce début d’année, c’est le troisième Coup de cœur/Coup-de-poing/Coup de foudre !

L’écriture :
La plume d’Amy Engel est fluide tout en étant délicate. Elle parvient à nous toucher en plein cœur et on s’attache si facilement à ses héros au fil du livre, qu’on ne veut plus les abandonner. Elle décrit parfaitement les sentiments qui évoluent au fil des pages, en même temps que la réalité de la société se dévoile. Et des personnages qu’on adore au début, on en vient à la haïr à la fin, et inversement. Sa plume est tout simplement parfaite… et elle vous chamboulera à coup sûr !

Et si vous doutez encore de l’acheter, voici 15 raisons qui vous feront courir jusqu’à vote libraire :
Pourquoi faut-il avoir Ivy dans sa bibliothèque ?
1. Bishop.
2. Il y a un max d’action.
3. Bishop.
4. L’héroïne est vraiment touchante.
5. Bishop.
6. La société créée par Amy Engel est particulièrement saisissante de réalisme.
7. Bishop.
8. Les pages se tournent toutes seules tant on est happé par l’histoire.
9. Bishop.
10. On en ressort totalement chamboulé.
11. Bishop.
12. La couverture est juste sublime.
13. Bishop.

The Book of Ivy, Tome 2 : The Revolution of Ivy The Book of Ivy, Tome 2 : The Revolution of Ivy
Amy Engel   
Tiré de l'article → http://alizeabooks.blogspot.fr/2015/11/the-book-of-ivy-tome-2-revolution-of.html
Tiré du blog → http://alizeabooks.blogspot.com

Je ne sais pas vous mais moi je suis complètement accro de ce livre ! Le premier tome avait été un gros coup de cœur pour moi et celui-ci l'est également. Certes, il y a eu quelques points négatifs mais ceux-ci n'étaient pas assez nombreux et importants pour que je juge le livre bien alors qu'il était génial.

Je savais d'avance que l'univers du livre serait complètement différent – la fin du premier tome nous mettait la puce à l'oreille – mais je ne pensais pas autant apprécier ce nouvel environnement ! Il y avait beaucoup plus d'action par rapport au premier tome ce qui nous stimulait davantage pour le lire. C'était un des plus gros points positifs du roman !

L'intrigue était également très présente : je ne savais jamais à quoi m'attendre et s'en était déroutant ! J'avais toujours peur qu'il se produise quelque chose d'horrible qui changerait alors toute l'histoire et qui nous laisserait sur notre faim. Bien heureusement ce moment n'est jamais arrivé et j'en suis bien contente !

Amy Engel a toujours une belle et délicate plume. Lorsqu'elle décrit des paysages, nous avons l'impression d'y être tellement les détails sont précis. J'ai énormément voyagé durant ma lecture !
Les moments émouvants étaient eux aussi très bien écrits. J'avoue avoir eu la larme à l'oeil plus d'une fois, ce qui ne m'était par arrivée pour le premier tome. Le fait qu'il y ait de l'émotion m'a vraiment plu... le livre paraissait encore plus vivant qu'il ne l'était déjà !

La couverture du roman est vraiment très jolie : on y retrouve quelques éléments du premier tome notamment le poignard que tient Ivy ainsi que sa robe de mariée désormais en mauvais état. J'ai trouvé qu'ils étaient vraiment – et je pèse mes mots – primordiaux. Simplement avec la posture d'Ivy nous pouvons comprendre qu'il y a un énorme changement vis-à-vis du premier tome.

Ivy m'a bien plu mis à part pendant quelques chapitres où je la trouvais assez agaçante ! Vous comprendrez pourquoi en lisant le livre.
Elle est beaucoup plus courageuse qu'avant et son caractère bien trempé est toujours présent. C'est ce que j'avais bien aimé chez elle, son caractère. Je suis bien heureuse qu'il n'ait pas changé !
Au risque de vous spoiler sur l'histoire, je ne vais pas vous parler des autres personnages mais sachez que, comme dans tout bon livre, il y a des gentils et des méchants (vraiment méchants ! XD) mais je suppose que quand vous lirez le livre, car vous le lirez, vous saurez de qui je veux parler.

Je dois vous avouer que cela m'attriste beaucoup que la saga soit terminée... J'ai vécu tellement d'aventures avec Ivy et Bishop, devoir les quitter est vraiment dur. Mais je sais que l'histoire restera à jamais gravée dans ma mémoire. Et puis si j'en ai envie, qu'est-ce qui m'empêche de relire les bouquins ?

S'il y a quelque chose que j'aimerais par dessus-tout, c'est qu'un hors-série sur Bishop voit le jour. Savoir ses pensées et ses émotions me plairaient énormément ! Qui sait... un jour peut-être... ^^

Conclusion : un superbe volume qui conclut très bien la saga. Je n'en attendais pas moins d'Amy Engel ! Je vous le conseille vivement !

Quatre filles et un jean Quatre filles et un jean
Ann Brashares   
Contrairement à ce qu'on pourrait croire, cette série n'est pas le plat et mièvre récit des histoires de coeurs de quatre ados. Non, c'est bien plus profond et intéressant que ça, et c'est pourquoi ce livre a de quoi plaire à la fois aux amateurs (bon d'accord, peut-être plus amatrices, mais pas que) d'histoire d'amour et aux autres. Tous les personnages qu'on découvre ont leur caractère, ce qui les rend très attachants et réalistes, et c'est un vrai plaisir de les voir se confronter pour évoluer.

Se lit sans faim !
Quatre filles et un jean : Le Deuxième Été Quatre filles et un jean : Le Deuxième Été
Ann Brashares   
Un bon livre jeunesse. L'adaptation film était un peu décevante.

par Myline

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode