Livres
559 430
Membres
608 397

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Marsouille06 : Ma PAL(pile à lire)

Des ailes d'argent Des ailes d'argent
Camilla Läckberg   
Quel gâchis ! Camilla Läckberg m'avait plu jusqu'ici mais "Les ailes d'argent" est un ramassis de clichés de "lafemmequiaréussi" et Läckberg se lance dans un domaine (la finance) qui n'est pas le sien et où elle ne fait pas du tout le poids. C'est prétentieux et pénible à lire.
Et on peut se demander si elle a touché des commissions des nombreuses marques de luxe dont elle fait abondamment mention (la publicité?) tout au long de l'ouvrage.
Pourvu que Camilla Läckberg nous revienne avec ce qu'elle faisait si bien auparavant.

par Chatvert
Le Premier Jour du reste de ma vie Le Premier Jour du reste de ma vie
Virginie Grimaldi   
Rafraîchissant et féminin avec une petite dose d'humour! je dirai que c'est un petit roman pour l'été!

par Vanessa82
On regrettera plus tard On regrettera plus tard
Agnès Ledig   
L'histoire commence quand quelqu'un tape à la porte de Valentine en pleine nuit, il s'agit d'Eric Duval et de sa fille de 7 ans, ils sont complètement trempés et Anna-Nina est malade.
Eric se sent très seul et culpabilise beaucoup que sa fille soit tombée malade à cause de la vie qu'ils mènent. En effet, ils vivent dans une roulotte.
Valentine, quant à elle, est institutrice et est très bien entourée par ses amis et voisins.
Eric va rester chez elle le temps qu'il répare sa fameuse roulotte.
Nous allons également rencontrer dans cette histoire Gaël, un collègue de Valentine qu'elle considère comme son frère. Je n'ai pas du tout aimé ce personnage, il trompe sa femme et en parle ouvertement, il s'en fiche complètement tout comme Valentine qui l'accepte aussi. Ce n'est pas du tout un comportement que je cautionne.
J'ai également eu du mal avec Valentine qui a réponse à tout : elle sait tout, fait tout, comme si la journée avait 15h de plus que la normale. Elle pose également beaucoup trop de questions à mon goût et a un jugement sur tout.
Eric a également réponse à tout sur son style de vie, il fait aussi tout parfaitement dans sa roulotte.
Tout est beaucoup trop parfait pour les personnages, j'ai eu énormément de mal avec ça.
De la même manière, Eric et Valentine n'ont aucune complicité, leur relation ne se développe pas, ils se vouvoient alors que pourtant le sexe entre eux arrive vraiment vite.
L'histoire est écrit à la première personne et à deux voix.
En bref, je n'ai pas du tout accroché avec ce livre, les personnages n'ont aucune complicité à mon goût, et savent tout sur tout… J'ai en revanche beaucoup apprécié la plume de l'auteure.

par Elooh-die
Là où chantent les écrevisses Là où chantent les écrevisses
Delia Owens   
Je ferme les pages de ce livre remuée comme jamais.
J'ai du mal à terminer mes lectures depuis le début du confinement. L'anxiété m'empêche de m'immerger totalement. Mais là, impossible de ne pas succomber à cette histoire !
Le début me faisait craindre une nouvelle lecture désespérante : la violence du père et le départ de la mère de la petite Kya du domicile familial, dès le premier chapitre, m'avaient laissé sur la défensive. C'était avant de connaître Kya.
Car, malgré les abandons successifs, malgré la pauvreté, malgré la solitude, voir Kya se débattre pour s'en sortir, prendre soin des oiseaux de son marais et collectionner leurs plumes avec obstination et tendresse, la voir tomber sincèrement et irrémédiablement amoureuse, est peut-être l'une des plus belles choses que j'ai pu lire. C'est un personne fragile mais jamais brisée par ce que la vie lui inflige, sa passion pour la nature et sa vie intérieure, d'une richesse inouïe, la font se relever, toujours.

En plus du destin fabuleux de son personnage féminin, j'ajouterai que les allers-retours passé-futur ajoutent grandement au suspense puisqu'un personnage est retrouvée mort au début du roman et nous passons notre temps à essayer, comme les policiers du coin, de comprendre ce qu'il a bien pu se passer et quel fut le rôle de Kya dans cette sombre affaire… Une enquête policière qui fait redoubler la curiosité du lecteur et transforme ce livre en pageturner redoutable.
Un roman magnifique donc, avec une héroïne incroyable que je vous invite à rencontrer vous aussi, vous en sortirez changé!

par Rowena77
J'ai toujours cette musique dans la tête J'ai toujours cette musique dans la tête
Agnès Martin-Lugand   
J'adore cet auteur. Dès la première page nous sommes déjà pris dans l'histoire et le livre se laisse dévorer.
Yanis et Véra : un couple uni d'un amour indéfinissable. Qui donne envie, qui peut rentre jaloux les autres.
Venez donc faire la connaissance du beau Tristan.
Belle lecture à vous

par Bibounine
Je suis le crépuscule Je suis le crépuscule
Damien Leban   
J'ai découvert Damien Leban l'année dernière avec son roman Les braises de l'exode que j'avais beaucoup aimé. J'étais très contente de le retrouver cette année avec son nouveau roman. Ce second roman me confirme la bonne impression que j'ai eue après la lecture du premier. Il sait mener le suspense, le doser à la perfection, mener en bateau le lecteur en l'entrainant sur différentes pistes. Du coup, la lecture se fait avec avidité pour comprendre les événements et surtout avoir les réponses aux questions que l'on se pose. Et je peux vous dire qu'elles sont nombreuses.

Je ne vais pas trop revenir sur l'histoire en elle-même, ce serait dommage de trop spoiler et vous gâcher la surprise de la lecture. J'ai retrouvé avec plaisir le major Bruno Heisen, j'avais eu le plaisir de le rencontrer dans le précédent roman. Je dois bien avouer que je ne me souvenais pas de tout à son sujet, mais j'ai réussi très vite à me souvenir de lui et de son équipe. Au début du livre, il est en vacances avec sa fille Léa. Un appel téléphonique va l'obliger à écourter son séjour et rentrer chez lui. De retour en Picardie, à Montdidier, une affaire de meurtres importante l'attend. Des couples sont retrouvés morts, dans des circonstances atroces. Seuls leurs enfants restent indemnes. Ce qui est très étrange. Bruno Heisen va devoir ainsi mener une enquête difficile avec ses équipiers. Et il devra en même temps affronter des événements perturbants dans sa vie privée.

Voilà pour le contexte global de début d'histoire. Je ne peux vraiment pas en dire plus, ce serait trop en dévoiler. L'auteur a tellement bien mené son suspense qu'il serait dommage de gâcher cela. Tout comme le roman précédent, tout se passe en Picardie et plus particulièrement à Montdidier, des lieux chers à l'auteur. Ce qui fait qu'il les décrit très bien, sans en faire de trop, cela permet ainsi de très bien s'imaginer les lieux et de visualiser au mieux les scènes. L'enquête est bien menée, les révélations n'arrivent pas trop vite. On suit d'autres personnages en même temps que l'équipe du major. On comprendra vite que certains seront des victimes, d'autres des potentiels coupables, on ne sait pas trop dans quelles cases les ranger, mais on garde des doutes dans un coin de la tête. Certains se révéleront exacts, par contre, d'autres seront complètement faux et on se sera laissé mener en bateau par l'auteur. Les chapitres alternent donc entre différents personnages à divers moments de leurs vies. Généralement, ceux concernant le passé sont écrits en italique. Je ne me suis ainsi jamais perdue entre le passé et le présent et entre les différents protagonistes.

Les messages que fait passer Damien Leban à travers son histoire et les faits sont très graves et importants. Pareil, je ne vais pas trop en dire dessus, mais j'ai été particulièrement touchée par certaines maltraitances, et par cette grande question qu'est de savoir si certaines personnes méritent d'être parents. J'ai été émue par ces enfants malheureux, maltraités par leurs parents ou les amis de ceux-ci. Comment grandissent ces enfants ? Comment arrivent-ils dans le monde des adultes ? Quel image ont-ils d'eux ? Et à côté de ces sujets très graves, on en aborde d'autres tout aussi importants avec ce qui va arriver dans la vie privée du major Heisen. Il va devoir mener des batailles personnelles, faire face à de graves ennuis, il m'a particulièrement touchée lui aussi et émue. Surtout quand on apprendra que certains faits de sa vie privée ont des liens avec ce qu'il se passe dans sa vie professionnelle...mais chut, je ne dirai rien de plus. Et pourtant, ce n'est pas l'envie qui me manque de vous parler ouvertement des événements que j'ai croisés dans cette histoire, qui m'ont profondément touchée et émue, qui continuent même de me remuer, même ma lecture terminée. Je ne vais pas oublier de sitôt ces personnages et leurs blessures.

Et tout ça est sublimé par le style d'écriture et la plume de Damien Leban. Comme je l'ai dit plus haut, il arrive à mener son suspense et à mener son lecteur par le bout du nez pour le faire aller sur des chemins qu'il ne pensait pas inventer. Il arrive également à très bien retranscrire les sentiments de chacun, et ce, qu'il soit du côté des innocents ou des coupables. J'avoue m'être attachée à certains meurtriers parce que l'auteur a raconté leur vie depuis le début, ce qui m'a permis de comprendre pourquoi ils étaient devenus comme ça et surtout cela permet d'expliquer leurs gestes. Même si un crime ne s'explique jamais et que c'est un acte horrible, le passé des criminels peut faire comprendre certain gestes. Et pourtant le choix narratif de l'auteur fait que l'on garde une certaine distance avec les personnages. Il a employé la troisième personne du singulier pour raconter. D'habitude, je suis plus sensible au « je » qui permet de rentrer dans la peau des protagonistes. Et bien, ici, malgré cette distance établie avec le « il », j'ai très bien réussie à me mettre dans la peau de chacun des héros de l'histoire. Et surtout j'ai réussi à m'attacher à eux, et chose surprenante, j'ai aussi ressenti cela pour les méchants.
Une chose aussi qui fait ressortir cette sensation, c'est que l'histoire est criante de réalisme. Je connais la Picardie, et j'ai retrouvé certains décors de mon enfance. Je pense que d'avoir situé son roman dans une commune que l'auteur connait bien, donne beaucoup de réalité aux faits. Les différents crimes qui ont lieu ne sont pas incohérents, ils pourraient malheureusement exister et avoir lieu. Les problèmes sociétaux que soulève l'auteur existent aussi et créent ce mal-être dont certains ne se remettent jamais. Sans faire dans le gore, l'auteur décrit les scènes de crimes avec beaucoup de réalisme, il est tout à fait possible de se les imaginer. On sent alors le travail qu'a dû faire Damien Leban en amont de l'écriture de son livre pour le rendre si plausible. J'ai vu une interview de lui dans lequel il remercie le major de la gendarmerie de Montdidier qui l'a aidé, c'est pas étonnant que les scènes d'enquête soient si bien détaillées et réelles. Je dois dire que j'aime beaucoup justement ce côté « vraie vie », cela donne une autre dimension aux crimes et autres faits.

Pour conclure, je dirais que j'ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman. Je suis conquise par ce thriller noir, sombre. Petit à petit, on comprend qui pourrait être derrière tous ces crimes, ou tout du moins, qui en a eu l'idée et quelles sont les causes. Mais certaines révélations m'ont laissée sans voix, me donnant envie de relire le roman pour avoir un œil nouveau et repérer les indices que l'auteur aurait pu disséminer tout au long des chapitres. Ce qui est sûr, c'est que je n'oublierai pas de sitôt le major et tout ce petit monde.
Bien sûr, je vous recommande cette lecture, si vous aimez le thriller, avec une enquête policière très réaliste et des questionnements sur la société très vrais... Si vous connaissez déjà Damien Leban, vous savez qu'il saura vous embarquer dans son histoire. Si vous ne le connaissez pas, c'est le moment où jamais de le découvrir. Il n'est pas obligé d'avoir lu Les braises de l'exode avant celui-ci, vous ne serez pas perdu au niveau des personnages du major et de ses co-équipiers, l'auteur sait les décrire et les situer rapidement sans alourdir le texte, ni faire de répétitions.
Bref, je vous invite sincèrement à lire ce livre, je suis persuadée que vous passerez un bon moment.

par marie-nel
Sale gosse Sale gosse
Stephen King   
Excellente nouvelle que nous livre Stephen King, et rien que pour nous en plus.
Un condamné à mort pour le meurtre d'un enfant peu ordinaire se confesse à son avocat. On assiste alors à tous les événements rencontrés par George Hallas au cours de sa vie. Et il n'y à pas à dire, on a bien envie de lui foutre une bonne raclée à ce sale mioche.
Une histoire courte mais terriblement efficace. On retrouve avec plaisir le style du grand Stephen King et c'est un régal.

par elynias
Un Visage dans la Foule Un Visage dans la Foule
Stephen King    Stewart O'Nan   
Depuis que sa femme est morte, Dean Evers multiplie les occasions de regarder les matchs de baseball à la télévision. Il n'est pas particulièrement fan de baseball, mais c'est une façon de tuer le temps, de combler le vide et l'absence. Alors qu'il est concentré sur le match, un visage le surprend et le trouble... il croit reconnaître le docteur Young, son ancien dentiste qu'il n'a pas vu depuis près de cinquante ans et dont il s'étonne qu'il puisse être encore en vie. Mais là où les choses se compliquent, c'est lorsqu'il reconnaît Lennie Wheeler aux funérailles duquel il a assisté...

Trop courte mais très plaisante tant dans le choix du sujet que dans sa rédaction, cette histoire est surprenante, bien écrite, très bien imaginée.
Stephen King et Stewart O'Nan signent ici une nouvelle qui déroute quelque peu le lecteur, le conduit sur les gradins du fantastique, le perd sur le terrain de l'irrationnel, jusqu'au dénouement inattendu. Le suspense est entretenu jusqu'à la fin, de façon progressive et graduelle. C'est une ascension dans l'incohérence et c'est en cela que cette nouvelle est une réussite.
J'ai bien aimé cette ambiance que S. King a su installer même si je le préfère dans ses oeuvres plus longues, plus étoffées.

par SuperNova
La Princesse des glaces La Princesse des glaces
Camilla Läckberg   
On suit les histoires d'amis d'enfance qui après avoir vécu sur des chemins séparés, se retrouvent autour du cadavre de l'un des leurs... Qui a fait ça ? Pourquoi ? Erica Falk va tenter de comprendre qui est devenue sa meilleure amie et avec qui elle l'est devenue. Entre suicide et meurtre où est la vérité ?

L'auteure nous plonge dans un décor suédois neigeux, correspondant parfaitement à cette terrible histoire. Décor dans lequel je me suis prise d'affection pour "l'héroïne", Erica Falk qui été vraiment touchante et vraie. J'avais envie de plonger dans l'écrit pour l'aider ou la réconforter. Et l'intrigue, mon dieu cette intrigue, juste fabuleuse, aucun ennui à aucun moment. Elle a été particulièrement bien construite et pour une fois, je me suis contenté de suivre l'histoire sans essayer de trouver l'assassin (de toute manière, j'étais à mille lieux de pouvoir le découvrir). Et quelle fin !!

[spoiler]Elle nous livre dans cet ouvrage, une estimation du ressentiment de viol avec une telle force que l'on détournerait presque les yeux du livre, s'attendant à voir surgir une quelconque illustration de notre esprit.
On voit également la cupidité de l'être humain qui même face à une atrocité est capable de fermer les yeux, mais aussi la souffrance causée par le silence des êtres qui ne veulent qu'oublier ce dont ils ont été témoins. Chaque souffrance est différente, mais toutes sont insupportables...[/spoiler]


Le Prédicateur Le Prédicateur
Camilla Läckberg   
Millenium est le premier polar qui a réussi à me séduire, je continue donc sur ma lancée avec les auteurs suédois, et Le Prédicateur ne m'a pas déçue, parcontre je n'ai pas encore eu La Princesse des glaces entre les mains, j'éspère que ce ne sera pas trop gênant d'avoir lu le deuxième en premier!

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode