Livres
559 505
Membres
608 516

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Mathiiii : Mes envies

#Maviederêve #Maviederêve
Anna Mainwaring   
J'ai passé un bon moment de lecture. Jess est plutôt attachante, on peut facilement s'identifier à elle. Elle est rigolote, cherche à s'accepter comme elle est, essaye d'avoir une vie de lycéenne normale.
Mais tout bascule, un de ces jours où vous auriez aimé rester dans votre lit. Son poids finit par lui poser un problème, alors qu'elle s'était jurée de ne jamais changer pour un garçon!
Sa famille est assez imparfaite, chacun ayant ses propres soucis. La grand-mère est une digne héritière des 70's, la mère obnubilée par son apparence, le père resté bloqué dans les 90's où il était une star, sa sœur est anorexique, et sa petite sœur subit trop l'influence des problèmes d'adultes. Bref, tout ce petit monde va devoir se remettre en question.
L'histoire reste un peu cliché (côté lycée/filles populaires vs pas populaires etc..), mais tout de même sympathique, car ne fait ni l'apologie de la minceur, ni ne critique les gens enrobés (pourquoi je pense à un chocolat lorsque j'emploie ce terme? Ce doit être la faim... Jesobel m'a contaminé hihi).

par Momoko
Amour, vengeance et tentes quechua Amour, vengeance et tentes quechua
Estelle Billon-Spagnol   
quoi de mieux que de lire ce livre pendant la semaine de camping, pour se sentir complètement en phase avec l'héroïne ? Ce roman aux accents estivaux a été une lecture très agréable.

Pour autant, je m'attendais à une lecture plus "long fleuve tranquille". Mais ça serait oublier que tout roman Exprim' est une forme de roman d'apprentissage. Et finalement, c'était mille fois mieux comme ça. Durant cet été qui semblait anodin autant à moi qu'à Tara, le personnage principal de notre histoire, en réalité chaque protagoniste a évolué et s'est pris en main. L'auteure a pris le temps de décrire pour chacun ses doutes, ses espoirs, ses déceptions et de montrer leurs changements autant intérieurs qu'extérieurs.

Les personnages sont donc nombreux sans être bâclés. On a Jacques, Adam, Eva, Tara et ses parents, Momo... Chacun trouve sa place dans cette histoire qui ne tient pourtant qu'en 255 pages. Je me suis énormément reconnue en Tara, sa douleur et sa tristesse m'ont parfois surprise et touchée. Je ne m'attendais pas à autant d'émotions en lisant ce livre, et j'ai adoré les réflexions qu'ont apporté ces personnages, entre autre sur le sens qu'on donne à sa vie. Ce livre peut donc être doublement familier aux lecteurs : pour le camping qui rappelle des souvenirs de vacances, et pour les aléas du quotidien et les remises en question que chacun connaît.

Enfin, j'ai adoré les descriptions du camping et de la nature admirés à travers les yeux de Tara. Ces souvenirs, cette vision de la nature m'ont fait rêver. J'ai également aimé la fin, bien qu'elle soit ouverte (j'ai généralement du mal avec ça). Ici, de la façon avec laquelle j'ai ressenti les choses, une fin était possible, ou son exacte contraire. ça ne m'a pas dérangé et j'ai imaginé pour Tara et sa famille une fin en particulier, j'ai donc trouvé que le final avait été bien réalisé.

Je découvre la plume d'Estelle Billon-Spagnol avec ce livre, et c'est une très bonne première expérience ! A renouveler, que ce soit pour une nouvelle aventure dans un camping, ou pour une autre, mais avec toujours d'aussi bons personnages j'espère.

par nilale
Entre mes doigts coule le sable Entre mes doigts coule le sable
Sophie Tal Men   
J'ai moins aimé que le premier. Pas de rebondissement dans les premiers 3/4 du livre. L'histoire est assez plate. On découvre un peu plus le milieu médical, ça c'est bien !

par KIWI05
Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige
Sophie Jomain   
Je l'ai lu il y a quelques jours. J'étais curieuse de découvrir pourquoi ce livre était tant apprécié (Même si, honnêtement, le résumé ne me disait rien). Cependant, quand j'ai eu l'occasion de le lire, et bien, je l'ai saisie. Au vu de sa position dans ma bibliothèque, vous pouvez aisément deviner globalement ce que j'en ai pensé : Je n'ai pas apprécié. Pourquoi? Ah ! Je vais me faire un plaisir de développer ce commentaire. C'est le but d'un commentaire, non? Expliquer clairement pourquoi on a apprécié ou non. Au risque d'en froisser certains, je vais être honnête et ne pas prendre de gant.

Commençons par le début. Dès que j'ai lu les toutes premières pages, j'ai été vachement surprise. Parce que j'étais tout à fait d'accord avec ce que pensait l'héroïne et j'ai été surprise de retrouver ce type de jugement dans un livre. Je m'attendais pas à tomber sur une héroïne cruellement réaliste. Du coup, je suis partie sur une bonne image de l'héroïne. Erreur. En allant plus loin, j'avais l'impression de découvrir un tout autre personnage. Entre ce qu'elle pensait au début, et la manière dont elle se comporte par la suite... Je ne vois aucun lien logique. Absolument aucun. Hannah, qui peut paraître attachante au début (Pour ma part, pendant une dizaine de pages, à tout casser), s'avère en fait totalement inintéressante. Elle correspond totalement au portrait des héroïnes dans ce type de roman : Naïve (Oh dieu, c'est un euphémisme), irritante (Sérieusement, elle se plaint d'aller en Ecosse. Il y a des enfants qui ne partent JAMAIS en vacances et feraient n'importe quoi pour le faire ! Je comprend qu'elle n'ait pas envie, mais à force c'est franchement gonflant), imbécile, crédule ... Sincèrement, j'insiste là-dessus. Elle a beau avoir dix-huit ans, elle adopte le même comportement qu'une fille beaucoup plus jeune. L'exemple, je le met sous spoiler.

[spoiler]Quand Leith lui parle "froidement" (Hahahahaha),et se montre un peu distant, préoccupé, pendant deux semaines, elle boit, flirte avec n'importe qui et essaye la cigarette avec un inconnu dans la ruelle. C'ETAIT PREVISIBLE A DEUX CENT KILOMETRES QUI ALLAIT SE PASSER UN TRUC BONTE DIVINE. [/spoiler]

Pour moi, c'est un comportement stupide. Inconscient. Et puéril. Incroyablement puéril. Surtout qu'elle est "en danger", mais non. Ca lui passe totalement au-dessus de la tête. Ma foi, si tu veux ma fille... Autre point.

[spoiler]La fille apprend qu'elle a failli se faire violer, et réagit, comme ça : "Oh la la ! Il a voulu s'accoupler avec moi !" ON PARLE DE VIOL LA.[/spoiler]

Vraiment... Je la trouve débile.
En parlant de prévisibilité.. On devine absolument TOUTE l'histoire rien qu'avec le résumé. Quand on commence l'histoire, c'est pire. On devine tout. On peut deviner facilement qui est le fauteur de troubles. Il n'y a strictement AUCUN, mais AUCUN suspens. Ce qui rend le récit incroyablement plat. D'autant plus qu'il n'y a aucune action, donc rien pour relever le niveau.
L'histoire d'amour est incroyablement prévisible. On le sent dès la première rencontre. De toute façon avec le résumé, on est très bien renseigné ... Leur histoire se développe vite, TROP vite, pour que ce soit crédible à mes yeux. J'ai lu d'autres romances de ce genre mais bon sang, celle-ci bat le record. Hannah, que l'on croit censée au début de l'histoire, devient tellement agaçante. Elle devient amoureuse sans que l'on comprenne pourquoi. A chaque fois qu'elle voit Leith, elle ne pense qu'à son physique (qui est trèèèèès idéalisé... Enfin, c'est normal, ce serait pas drôle sinon). Pour résumer, c'est ça, hein. Elle ne voit que ça. Et ça lui suffit pour tomber amoureuse. Je comprendrais jamais...
Puis, Leith également. Il tombe sous le charme, quasiment à la première rencontre (hum), sans que l'on comprenne le pourquoi du comment. Hannah, qui le connaissait à peine, le jugeait déjà parfait pour elle, correspondant totalement à ce qu'elle aimait. Je ne peux pas apprécier une héroïne comme ça. C'est au-dessus de mes capacités, désolée.
Le pire, c'est que je voyais clairement le jeu de l'auteur.

[spoiler]J'ai eu l'impression (plutôt flagrante) que l'auteur a fait en sorte que l'héroïne apprécie suffisamment Davis pour être encore plus déçue pour sa réaction au club, et ne soit pas intéressée par lui. Et le voit, ainsi, uniquement comme un ami. Pour ainsi, laisser le champ libre à Leith.[/spoiler]

Déjà, quand on prend conscience de ça.. C'est mauvais signe.
Puis, quand ils essayent d'être drôles... Encore une fois, on peut avoir l'impression d'avoir à faire avec des adolescents plus jeunes. Cela ne m'a pas fait sourire, et apparemment, je ne suis pas la seule (merci, ça me rassure un peu). Je vais mettre d'autres exemples sous spoiler qui m'ont interpellée...

[spoiler]1) Je rappelle : Ils se connaissent à peine, et Leith propose à Hannah un rendez-vous de deux jours (EVIDEMMENT C'EST TELLEMENT CENSE). Il lui touche la joue, et c'est bon, elle est en transe. Cela me ferait presque rire.
2) Hannah, après avoir vu Leith faire un câlin à Gwen et l'embrasser sur le front, en déduit forcément qu'ils sont ensembles. D'accord. Elle a jamais entendu parler de l'amitié entre garçon et fille ?
3) Puis bon, l'histoire qu'elle se sent coupable vis à vis de Gwen, à la page 77, on repassera...
4) Quand Hannah squatte chez la famille de Leith, sans aucun souci, le père ne dit rien. Sachant qu'ils doivent être seuls, tous les deux, qu'il ne l'aime pas beaucoup... En attendant, il la nourrit etc. Et Hannah n'a aucun scrupule à s'inviter comme ça et s'impose. Cela me sidère.
5) Vers la fin, la manière dont elle exige des explications, comme ça, à des adultes loups... J'ai été littéralement sur les fesses en voyant qu'ils ne réagissaient pas et se justifiaient face à elle. Non mais... non.
6) J'ai noté une incohérence. Hannah qui dit qu'elle est le chauffeur, puis finalement c'est Leith qui conduit. D'accord.
7) Ce serait la première fois que l'oncle et la tante de Leith rencontre une amie à leur neveu. OKAY. CA NE SURPREND PERSONNE? ILS SE CONNAISSENT A PEINE ET LEITH DECIDE DE LA PRESENTER CONTRAIREMENT A D'AUTRES QU'IL CONNAIT DEPUIS PLUS LONGTEMPS. RAH.
8) Quand elle échange des mails avec sa meilleure amie, on ne sait jamais ce qui passe de son côté. Hannah fait que raconter sa vie et demande quasiment jamais de nouvelles à son amie. Puis, quand Sisi apparend que Hannah sort avec Leith, puis qu'elle va vivre en Ecosse, elle réagit à peine à l'annonce de son déménagement, mais pour Leith, ça y va. [/spoiler]

Je sais pas. Mes amies ne réagiraient jamais comme ça. C'est tellement incohérent. On ne sait rien de la vie des autres personnages (Hormis l'histoire d'amour de sa grand-mère, mais bon, c'est parce que c'est en lien avec celle de nos chers héros). Donc, tout le roman se concentre uniquement sur les deux. C'est comme s'ils étaient les seuls dans le bouquin.
Pour revenir à la relation amoureuse des personnages principaux... Aller, je vais mettre sous spoiler, pour éviter d'informer de potentiels lecteurs.

[spoiler]Le mor-aotrom. Qui est un phénomène que les garous vivent une fois dans leur vie, seul un sentiment d'une rare profondeur et d'une sincérité absolue peut le provoquer... Et pas n'importe lequel ! L'amouuuur. -->Ri-di-cu-le. Le fait que ça arrive à Leith et Hannah alors qu'ils se connaissaient A PEINE (J'insiste) est encore plus ridicule. C'est incohérent. Stupide. Incensé. [/spoiler]

Je vais passer l'histoire des âmes soeurs et blabla... hein? ... Et je ne vais rien dire sur le fait que Leith donnerait sa vie (SA VIE) pour une fille qu'il connait depuis pas plus d'un mois. D'accord. Je ne vais pas insister sur les échanges ô combien mielleux ("Oh non, je ne te quitterais jamais !"). Ceci n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Je reconnais que quand on est amoureux, on se comporte souvent ainsi, je le conçois. Mais trop, c'est trop.

J'ai remarqué que beaucoup criaient à propos de la ressemblance avec Twilight. Je reconnais qu'il y a de nombreuses similitudes, même si je ne considère pas du tout cela comme du plagiat. C'est vrai que cette ressemblance m'a frappée quand Hannah va dans cette librairie. Cela me rappelait énormément celle où se rendait Isabella dans Twilight.

DONC, pour résumer tout ceciii... Une histoire inintéressante, des personnages fades, des clichés très visibles, aucun suspens, aucune action... <--- Ceci, est MA pensée. Elle n'est pas universelle. D'autres ont apprécié l'histoire, et c'est tant mieux. Pour autant, je n'ai vraiment pas apprécié, pour tous les points énoncés ci-dessus. Je ne voulais pas me contenter d'un "Je n'apprécie pas", sans expliquer clairement ce qui n'allait pas. Maintenant, c'est le cas. Mais je le répète, ce n'est que mon avis. Tout le monde est libre d'apprécier ou non quelque chose, c'est tout.


par Eleanara
Gone, Tome 1 : Gone Gone, Tome 1 : Gone
Michael Grant   
Un premier tome à l'écriture fluide, facile à lire. L'histoire est originale, dans le sens où elle raconte un peu le rêve de chaque enfant : un monde sans adulte. Mais contrairement à Peter Pan, elle montre aussi l'envers du décor, la réalité de la chose : les problèmes de survie, de tensions entre groupes, etc.

par Selenna
La Meute du Phénix, Tome 1 : Trey Coleman La Meute du Phénix, Tome 1 : Trey Coleman
Suzanne Wright   
http://gardiennedeslivres.eklablog.com/la-meute-du-phoenix-tome-1-de-suzanne-wright-a100368615

Comment dire ? Je balance entre « j’ai aimé » et « je n’ai pas aimé » (en fait non, il y a plus de "j'ai pas aimé). Au premier coup d’œil, comme souvent, c’est la couverture qui m’a attirée, le résumé me paraissait prometteur même si le scénario n’avait rien d’innovant. Parfois, l’écriture, les personnages permettent de contourner le problème d’une histoire au fil directeur peu captivant, et c’est vrai que Taryn, l’héroïne de ce premier opus est détonante, sa répartie incisive et diabolique m’a fait rire. Le fait que son âme sœur soit décédée lorsqu’il était enfant la rendait un peu plus intéressante. Mais ça s’arrête là pour les points positifs.
Le scénario, pour revenir dessus, n’a rien d’exceptionnel ni de captivant pour moi : nous sommes dans un monde où l’existence des loups-garous est connue de tous. Les humains sont exclus des problèmes internes aux meutes, dont le but essentiel est de protéger leur territoire, en gagner en formant des alliances, protéger la meute. Et c’est à peu près tout. Bon, il faut aussi y ajouter le concept des âmes sœurs, du déjà vu dans les séries du genre, qui avait pourtant de quoi séduire. L’idée étant que chaque loup a une seule et unique âme sœur qui lui est destinée, quelque part. Des âmes sœurs qu’un lien unique relie entre elles. Alors voilà, sans surprises (parce qu’on reste dans de la romance), le but de chaque loup est aussi, de retrouver son âme sœur ! (pas captivant mais bon... avec une bonne histoire de fond ça passe... mais dans ce cas, il y en a pas vraiment).

Et Taryn a perdu Joe, son ami d’enfance qui était son âme sœur, dans un accident de voiture qui a également coûté la vie de sa mère, ce qui l’a anéantie. Une perte qu’elle ressent encore, une détresse qui je trouve, à été très mal exploitée, à l’exception de cette torpeur, cet état second dans lequel se plonge Taryn le jour de l’anniversaire de sa mort. Taryn est aussi une guérisseuse, et elle est latente, ce qui fait qu’elle ne parvient pas à faire sortir sa louve. Elle est aussi une dominante et n’a pas (du tout) la langue dans sa poche. Oui, ça fait beaucoup pour une seule personne.

Le point noir de l’histoire, c’est la surdose de sexe d'une vulgarité dont j'aurais aimé me passer, qui efface totalement l'histoire de fond, certes c'est nécessaire quand on parle d’une série « romance » mais tout de même, étant donné qu’ils se sautent dessus un chapitre sur deux, on pourrait facilement croire que le but premier de l’histoire (vite expédiée au final, cette histoire de fond présentée dans le synopsis) est de nous montrer tout ce que Trey est capable de faire au pieu.

En fait, je pense que c'est vraiment le but de l'histoire, car le reste est très peu expliqué, mal exploité et vite expédié, ce qui fait qu'à part le sexe, on ne retient pas grand chose, ce qui lasse très vite...

Ça ne m’aurait pas dérangée si je n’avais pas eut l’impression très nette de lire soudainement un de ces livres SM forts mal écrits (et pourtant à la mode) : le langage est vulgaire (parler crûment d’accord, mais il y a des limites), et surtout extrêmement (vraiment extrêmement) répétitif. Trey parle beaucoup pendant l’acte, mais toujours pour déblatérer les mêmes choses, il m’a saoulée à vouloir toujours être sûr de sa puissance, de sa domination sur Taryn. Il n’y a pas un chapitre où il ne lui demande pas « A qui est-ce que tu appartiens ? Je veux te l’entendre dire… » Et Taryn, gare à tes fesses si tu ne lui réponds pas (bien que Trey préfère, le terme de « cul ») ou encore "Dis-moi que tu aimes ça... tu aimes quand je te baise ?" (oui, c'est continuellement ça en en ces termes). En gros c’est constamment du : « C’est qui le plus beau ? Le plus fort ? Le plus viril ? La bête de sexe ? C’est moi…Et surtout, je veux te l’entendre dire, et dès que je te le demande si possible. » Si au passage, Taryn pouvait aussi admettre qu’elle « aime se faire baiser » par lui et en même temps accepter tout ce qu’elle lui demande (si possible à quatre pattes) sans protester, car c’est ce que veut (surtout) Trey (et qu’il obtient toujours car il n’hésite pas à asseoir sa domination). Oh, et comment ne pas noter le petit nom que Trey lui donne : "ma petite chienne" (qui aime se faire baiser) (so romantic !). Et au passage on insiste bien sur le fait que lui, ce qui adorerait, c'est la sodomiser... ce qu'elle ne veut pas... mais rassurons-nous, il va finir par l'y obliger (et elle va même être consentante, donc de quoi elle se plaint, je vous le demande ?).
Si c'est ce genre de comportements (et de vocabulaire) que les gens trouvent "romantiques" de nos jours. Alors on a pas la même notion de "romance", et je trouve ça inquiétant, en fait... mais passons...
En bref, je ne suis absolument pas fan de Trey… dommage parce que sa fixette sur le rapport dominant/dominé mise de côté, d’autres aspects du personnage aurait – tout comme pour Taryn – mérités d’être exploités.

Pour être honnête, je pense que j’aurais pleinement apprécié cette histoire, si Trey avait arrêté de parlé. Et qu'il y avait une intrigue de fond suffisamment intéressante pour tenir en haleine.
J’ai un avis très négatif sur cette série, certains personnages m’ont plu mais avec le recul, il y a plus de points négatifs pour moi. Je suis déçue donc… par l’image donnée par le personnage de Trey qui gâche le tout (J'espère que ce n'est pas l'esprit général de la série), alors que j’ai aussi beaucoup ri en compagnie de Taryn et de sa cinglante répartie (ses échanges avec la grand-mère de Trey valent leurs pesant d’or !) même si à la longue, c'est plus que bof (et là encore, très répétitif).

En lisant la Meute du Phoenix, j'avais l'impression que la meute était en fait piégée dans une boucle sans fin : toutes les journées sont les mêmes ! J’ai beaucoup aimé le début, ça partait plutôt bien (en excluant le langage de Trey) mais je me suis vite ennuyée ! J'ai très souvent levé les yeux au ciel et j’ai trouvé ça long. Car au final, il ne se passe RIEN. Il y a des scènes parfaitement inutiles, comme tout le passage (de plusieurs pages) à la fête foraine : quel intérêt ? Ça n'apporte rien à l'histoire ! J'ai fini par sauter des pages en voyant que ça s'éternisait !

Allez, on va dire qu'il y a quelques scènes "choc" (bon, quand je dis choc...) :[spoiler] la voiture de Taryn qui se fait vandaliser, et la mort de son corbeau (là encore, faudrait m'expliquer l'intérêt... au départ on nous dit qu'elle parle plus ou moins aux oiseau - ou en tout cas à celui-là - je me dis que ça peut éventuellement être intéressant - voire mystérieux - mais ce n'est dit qu'une fois... et l'oiseau meurt... mouais...).[/spoiler]

par Alienora
Les Ailes d'émeraude, Tome 1 Les Ailes d'émeraude, Tome 1
Alexiane De Lys   
Je voudrais vous remercier à vous tous pour vos gentils commentaires, vos félicitations et vos encouragements! Sachez qu'ils me vont droit au cœur!
Et merci à vous d'avoir partagé les aventures de Cassiopée. Grâce à vous, elle est désormais vivante, elle et ses amis! Bisous à tous :)
Wings, Tome 2 : Sortilèges Wings, Tome 2 : Sortilèges
Aprilynne Pike   
Super comme suite on en apprend un peu plus sur le monde de Laurel ainsi que sur le rôle qu'elle a à jouer dans le monde des humains. Maintenant ils nous reste juste à attendre le troisième tome, car on reste sur une nouvelle intrigue à la fin du livre,comme si l'histoire étais inachevé. En gros cette série laisse une impression rafraichissante, bien que légère, cela reste une série très agréable à lire. J'ai hâte que le tome trois soit publié pour retrouver Laurel et c'est amis dans de nouvelle aventure.
Comment se débarrasser d'un vampire amoureux, Tome 1 Comment se débarrasser d'un vampire amoureux, Tome 1
Beth Fantaskey   
Beaucoup pourraient se dire : Encore une histoire de vampires !
Eh oui, il s'agit effectivement d'une histoire de vampires mais que j'ai trouvée vraiment magique. L'émotion est au rendez-vous et Lucius tantôt saracastique, humain et tendre est mon personnage coup de coeur.
Je le recommande vivement !

par emy27
Colocs (et rien d'autre) Colocs (et rien d'autre)
Emily Blaine   
Depuis le départ de Maddie et Connor, Ben : l'ami et collègue de travail de Connor, squatteur de canapé aux cheveux bleus, dévoreur de céréales et pâtissier de son état vit au loft avec Ashley, la meilleure amie de Maddie, véritable pile électrique blonde, amatrice de muffins et de téquila ; et déclencheuse de cataclysme. Cela fait six mois que les deux jeunes gens vivent en colocation. Cette relation, basée sur des échanges de post it, de sucreries et de chamailleries, semble convenir à Ashley... peut être moins à Ben ...

C'est avec un énorme plaisir que, dès mes premières secondes de lecture, j'ai retrouvé la plume pétillante et drôle d'Emily Blaine. Dès les premières lignes, on sait qu'on va passer un très bon moment. En plus du style enjoué de l'auteur, nous retrouvons un couple aussi improbable qu'attachant qui vit une histoire inédite pour eux. Le fait que les chapitres nous donne, par alternance, le point de vue de Ben et celui d'Ashley, est un super bonus. Cela nous permet de mieux cerner le caractère des personnages et l'évolution de leur relation.

Tout réside sur l'association de Ben et Ashley. Ben est le calme quand elle est la tempête, il est stable quand elle est imprévisible... Deux ingrédients si différents et pourtant si complémentaires. Ben est un jeune homme timide, bien élevé, comme en pâtisserie il laisse peu de place à l'improvisation, il aime que les choses soient carrées... Mais ça c'était avant de rencontrer Ashley, elle est la pointe d'acidité dans son monde de douceur, sa cerise sur le gâteau. J'ai aimé le côté romantique que Ben, sa manière d'être gêné devant certaines attitudes de sa colocataire, sa patience pour tenter de la canaliser mais aussi j'ai aimé le voir laisser sortir le cro magnon sous son costume de prince charmant, il est drôle (j'adore ses "yodismes"), sa maladresse attendrissante et sa gentillesse communicative [spoiler]il est resté ami avec son ex qui lui a tend les cheveux en bleu c'est dire lol[/spoiler] Même si Ben n'est pas vraiment le type de garçon qui fait battre mon cœur (je suis plus bad boy lol) , j'ai rapidement été sous son charme...et pourtant je suis pas dessert lol ! Ashley elle m'avait déjà séduite dans l'opus précédent. J'ai aimé son côté naturel, insouciant, libre ; elle est l’énergie à l'état pur. Et même si l'abus de téquila n'est bon ni pour sa santé , ni pour son entourage, elle est l'amie que l'on rêve d'avoir (ou pas lol).Sa tendance à pousser Ben dans ses retranchements est excellente ! Elle croque la vie à pleine dent, comme les desserts que son colocataire lui concocte d'ailleurs. On découvre que ses airs bravaches, sa facilité à changer de rencards et de messages de répondeur cachent des failles. Ashley m'a beaucoup touchée. On arrive à lui pardonner toutes ses bourdes.

On retrouve également tous les protagonistes rencontrés auparavant et c'est un plaisir de voir comment ils ont évolué !

J'ai essayé de prendre mon temps, de savourer ma lecture mais je n'ai pas pu me retenir... Colocs (et rien d'autre) est addictif ! C'est comme une fraise tagada, pétillante sur le dessus avec un coeur tendre... on ne peut pas s'arrêter de mettre la main dans le paquet jusqu'à la dernière... Accro je suis, Encore j'en veux ^^

Ne passez pas à côté !!!!

PS : Mme Blaine, pouvons nous caresser l'espoir de savoir qui c'est qui ..... s'il vous plait, s'il vous plait, s'il vous plait...* petits yeux implorants*


par BeaMars

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode