Livres
546 676
Membres
583 045

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de MelinaRyo : Ma PAL(pile à lire)

Beautiful Bastard, Tome 5 : Beautiful Beautiful Bastard, Tome 5 : Beautiful
Christina Lauren   
Je n’arrive pas à croire que c’est déjà la fin, cette série m’a accompagnée pendant plusieurs années et j’ai vécu pas mal d’aventure avec cette incroyable bande d’amis. Ce tome, c’est le tome des adieux et en même temps, c’est un nouveau commencement pour notre nouveau couple de héros.

Pour vous resituer rapidement, dans ce tome nous suivons Jensen le frère d’Hanna et accessoirement la femme de notre très cher Beautiful Player : Will, ainsi que Pippa, la meilleure amie de Ruby de la femme de notre Beautiful Secret : Niall. Oui bon, présenté comme ça, ça semble compliqué mais si vous connaissez la série, vous n’avez pas pu louper les liens qui unissent nos héros. J’étais loin d’imaginer la personnalité de Jensen, ce grand frère protecteur qui avait tout fait pour sortir sa sœur de sa solitude, est en réalité un bourreau de travail qui n’a pas une vie sociale bien active. Du côté de Pippa, les choses sont un peu différentes, surprendre son petit ami avec une autre femme va être un électrochoc sur cette situation écrasante qui ne lui convient plus et qu’elle a besoin de changer d’air.

Comme à leurs habitudes, dans ce tome nous sommes loin de nous ennuyer et l’humour légendaire des auteurs n’est pas à son reste. Rapidement Jensen et Pippa vont se rendre compte qu’un avion, de l’alcool et une piplette ça ne fait pas bon ménage, alors que l’une est sous le charme, l’autre est plutôt contrit. Il vont avoir la surprise de se retrouver quelques jours plus tard, pour un road-trip déjanté, avec beaucoup de vin et une équipe qu’on n’est pas prêt d’oublier : Will, Hanna, Ruby, Niall et deux célibataires qu’ils ont bien l’intention de rapprocher. Le caractère diamétralement opposé des héros est justement ce qui va faire le charme de cette romance, le côté un peu coincé de Jensen est totalement adorable, quand la folie de Pippa n’hésite pas à s’exprimer pour le mettre encore plus au supplice.

A côté de ça, nous vivons par procuration l’évolution de nos autres Beautiful, la troublante gentillesse de Chloé, la méchanceté inattendue de Sara, ou encore la sexytude de Will au fourneau et bien évidemment un groupe d’amis plus soudé que jamais, avec des couples tous plus touchants les uns que les autres. Je crois que je n’aurais pas pu espérer meilleur épilogue, ici nous retrouver tous les éléments qui ont rendu cette série magique, des hommes différents qui auront réveillé toutes les facettes qui sommeillent en nous, désormais marié et heureux, on ne peut qu’apprécier tout le chemin parcouru et rêver de celui à venir. Je suis à la fois heureuse de ce dernier tome, et en même temps nostalgique de devoir les quitter après tous ces moments. Une série drôle, romantique, sexy et hilarante, qui n’est plus à présenter et qui si vous ne connaissez pas est à découvrir, vous n’en ressortirez pas indemne.

http://wp.me/p4u7Dl-2Jq

par Luxnbooks
Beautiful Bastard, Tome 4 : Beautiful Secret Beautiful Bastard, Tome 4 : Beautiful Secret
Christina Lauren   
http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/03/beautiful-secret-de-christina-lauren.html

(...)
Niall est comme un doudou, on a envie (besoin) de lui faire des gros câlins !!
Et comme c'est un doudou super sexy, il n'y a pas que des câlins qu'on aimerait lui faire ^^.
Il est aussi "choupinou" super attendrissant, gauche et maladroit dans les relations et pourtant, il arrive en un clin d’œil (ou coup de langue lol) à nous embraser !

Quant à Ruby, elle est géniale ! D'un naturel déconcertant. C'est une bouffée de fraîcheur et de gaieté ! J'ai adoré ce personnage sans fausse pudeur, passionnée et à l'écoute.

Le couple Ruby/Niall est vraiment touchant. Très différent des autres Beautiful. Niall est plus sensible, réservé et beaucoup plus fragile. Il n'est pas sûr de lui comme le sont Will, Bennett et Max.
Ici, c'est Ruby qui doit le mettre en confiance, le rassurer et user de patience... mais une fois Niall libéré et décoincé - ce qui n'est pas chose aisée ! - pfiou, il devient TORRIDE ! Niall est du sexe brut : imaginez un homme qui s'est réprimé sexuellement toute sa vie et qui est sur le point d'exploser tant la tension qu'il a accumulé est forte... Une "bombe sexuelle" à retardement lol !! Tout ça en restant, bien évidemment, le Niall adorable qui a fait chavirer mon ptit cœur !

L'histoire est toujours aussi entraînante et riche en émotions !! Elle est narrée du point de vue de nos deux protagonistes (pour mon plus grand bonheur). Et la plume de Christina Lauren est toujours aussi efficace et drôle !!
De plus, nos héros des tomes précédents font leur apparition (essentiellement Max et Will mais aussi Bennett, Chloé et Georges).

En bref, si je devais résumer cette saga en trois mots je dirais qu'elle est TORRIDE, DRÔLE et PASSIONNEE !!

par toutoun
Cooper Training, Tome 1 : Julian Cooper Training, Tome 1 : Julian
Maloria Cassis   
Une très jolie romance ! J'ai beaucoup aimé suivre l'histoire d'Amy et Julian. Les deux personnages ont des tempéraments très forts mais sont tous deux très attachants. Leur histoire m'a touchée, il m'était impossible de lâcher le livre ! Mon coeur se serrait à certains moment, Maloria Cassis a bien fait son travail, j'étais accro. Il y a quelques incohérences par moment mais ce n'est pas très grave on passe très vite au dessus.

par Sydneyy
Bad, Tome 1 : Amour interdit Bad, Tome 1 : Amour interdit
Jay Crownover   
http://wp.me/p5AuT9-1rx

Une série qui commence FORT ! « Amour interdit » premier opus de la série Bad de Jay Crownover. Un antihéros ultra sexy et chaud comme la braise, Bax ! Un roman ultra SOMBRE, INTENSE et également HOT … Un seul mot : une TUERIE !

Après cinq à purger sa peine, Shane Baxter, alias Bax retrouve enfin sa liberté. Mais au lieu de commencer une nouvelle vie, il veut des réponses à ses questions et il est prêt à tout pour les obtenir. Et peu importe de quelles manières il doit s’y prendre. Et ses recherches le mènent vers cette énigmatique rousse qui l’agace au plus haut point mais qui en même temps l’attire plus que jamais … Dovie.

Avec une plume fluide, palpitante et époustouflante, l’auteur nous offre un Incroyable New Adult. Une fascinante intrigue menée avec une grande finesse riche en rebondissements. Aucun temps mort, aucune longueur on ne voit pas le temps passer et on se laisse submerger par toutes ses sensations fortes. C’est juste Phénoménal ! Ici il n’y a pas de place à une romance à l’eau de rose avec des mots doux, des fleurs ou de la tendresse … Non, nous avons juste un homme en conflit avec la vie qui essaie de trouver du confort auprès d’une fille qui accepte ce qu’il est, une fille qui lui donne envie de « Plus ».

Un premier opus authentique qui parle de seconde chance avec une bonne dose de Suspense, de Noirceur, de Violence et de l’Erotisme à l’état pur. Un portrait des banlieues décrit à la perfection avec ses bons et mauvais côtés en passant par du car jacking, des boîtes de striptease, du free fight illégal et du trafic de drogue … C’est impressionnant, enfin une vraie série sur de Vrais Bad Boy et de vrais méchants ! L’auteur prouve qu’on n’est pas obligé d’oublier ses origines pour prendre un nouveau départ. Il suffit juste d’être plus malin que par le passé, d'être courageux et plus ouvert !

J’ai été bluffée par le talent inné de l’auteur pour réussir à nous faire succomber à ses personnages tant imparfaits. Bax est unique dans son genre. Wow, j’ai littéralement craqué pour ce spécimen qui ne sera jamais « un mec bien ». Quand à Dovie, un petit volcan qui a aussi connu une vie dure mais qui sait ce qu’elle veut. On ne peut que se sentir proche d’eux.

Comme vous l’aurez compris « Amour interdit » de Jay Crownover est un énorme coup cœur. Un début explosif qui met en place la trame de la série. Une série qui va nous faire vibrer et frémir mais également nous faire découvrir de nouvelles sensations ! Et moi j’en redemande encore ! Je n’ai qu’une hâte c’est lire la suite à venir et de savoir ce que l’auteur nous réserve pour Race et Brysen.
Clash, Tome 1 : Passion brûlante Clash, Tome 1 : Passion brûlante
Jay Crownover   
https://aliceneverland.com/2017/05/30/clash-tome-1-passion-brulante-jay-crownover/

Vous le savez, je suis une fan absolue de Jay Crownover. Sa série Marked Men fut un délice à chaque tome, et je me suis régalée à découvrir tous ces hommes et femmes marqués par la vie. Alors, quand j’ai entendu parler de ce spin-off, je mourrai d’envie de le découvrir et de retrouver l’ambiance fantastique de Denver.

Clash fait directement suite au dernier tome de la série. On y retrouve Zeb et Sayer, deux personnages rencontrés notamment dans le cinquième tome consacré à Rowdy. Sayer venait de débarquer à Denver, à la recherche de son demi-frère dont elle n’avait appris l’existence que quelques mois auparavant, à la mort de son détestable père. En retrouvant Rowdy, elle va également intégrer le cercle très fermé des Marked Men et de leurs amis et compagnes, dont Zebulon, à qui on doit le chantier de rénovation du second magasin de tatouage de Nash & Cie.

J’avais adoré la découverte de Sayer et Zeb dans Rowdy, et leur alchimie était telle que leur couple paraissait couler de source. J’étais donc plus que ravie de découvrir que le premier tome de ce spin off leur était consacré. Et pourtant…

Je n’ai pas du tout été transportée comme cela avait pu être le cas avec la série originelle. Plus les pages défilaient, plus j’avais l’impression qu’il ne se passait rien. Certes, le duo Sayer / Zeb coule toujours de source. Et si Zeb m’a totalement séduite, tant par sa force de caractère que par son désir d’avance dans la vie malgré son passé, ce fut l’encéphalogramme plat avec Sayer.

En fait, elle m’a énervée à autant tergiverser pour rien. Elle est raide dingue de Zebulon et le reconnais à chaque page. Mais c’est pour mieux nous dire, à la page suivante, qu’il n’est pas pour elle. Euh, allo, le mec est un véritable chevalier servant : il vient chez toi te faire à manger, il accourt dès que tu appelles, te fais grimper aux rideaux trois fois par nuit, mais non, il n’est pas pour toi ? Une fois, ça va, deux fois, c’est trop, mais alors dix fois, faut pas pousser non plus.

En somme, Sayer m’a royalement agacée, à un tel point que je me suis complètement lassée de cette histoire. Même si la demoiselle a ses raisons et un passé assez triste et tortueux, j’ai eu du mal à la voir avancer d’un pas puis reculer de deux à chaque chapitre. Résultat : l’histoire, qui était toute mignonne pourtant, m’a ennuyée et je n’ai strictement rien ressenti avec cette lecture. Je croise les doigts pour que le second tome soit différent, surtout que le duo Avett / Quaid fait déjà des étincelles dans ce premier tome…

par Kesciana
International Guy, Tome 1 : Paris International Guy, Tome 1 : Paris
Audrey Carlan   
Voilà une série que j’attendais avec impatience, curieuse de découvrir le nouveau feuilleton mensuel d’Audrey Carlan. Calendar Girl m’avait laissé un assez bon souvenir, malgré quelques défauts qui m’avaient bien fait grincer des dents. Malgré tout, j’avais envie de découvrir ces International Guy…

Parker, Bo et Royce ont formé leur entreprise, International Guy, qui propose de multiples services à ceux qui peuvent y mettre le prix. Parker, le Dream Maker, s’occupe de coacher les clients en matière de vie et d’amour ; Bo, le Love Maker, se charge de vous relooker de la tête aux pieds. Quant à Royce, Money Maker, il transforme en argent le moindre dossier qu’on lui confie. Leurs missions, aussi différentes les unes que les autres, les poussent à voyager aux quatre coins du monde. Parfois seul, parfois à eux trois, quand la situation l’exige.

Ici, je vais vous parler simultanément des deux tomes, que j’ai enchainés. Et heureusement que les deux sortent le même jour car, si je n’avais pas eu le second opus immédiatement sous la main, je ne sais pas vraiment si j’aurais continué la série.

Sur le principe, l’histoire est sympa. J’aime beaucoup les personnages de Bo et de Royce qui apportent un vrai potentiel à l’entreprise. C’est avec Parker, le Dream Maker, que j’ai eu beaucoup, beaucoup de mal. Dès le départ, ça ne la pas fait, du tout du tout, et ce sentiment n’a pas vraiment disparu au cours de ma lecture.

Il faut dire qu’avec Sophie, la cliente du premier opus, ce n’était pas évident non plus. La jeune femme est une petite chose toute tremblante, toute fragile, qui est là pour apprendre de ces trois mâles virils qui vont la transformer profondément en deux temps, trois mouvements. Même pas une semaine pour « transformer » une femme peu sûre d’elle en une croqueuse d’hommes ? J’ai eu du mal à avaler tout ça. Surtout que, nous présenter une femme qui ne peut réussir dans son travail que si elle porte des talons de douze centimètres ou des tenues sexy… J’ai eu un peu mal à mon féminisme…

Mais l’histoire reste plaisante, l’écriture d’Audrey Carlan, toujours aussi addictive, fait le job et, finalement, ce n’est pas vraiment ce qui m’a le plus dérangé.

Comme je le disais, c’est avec Parker Ellis que ça coince. Bo et Royce, au moins, sont directs dès le départ : ils aiment les femmes, ils profitent de leurs charmes et ne le cachent pas. Parker, lui, est soit disant le gentleman par excellence… qui va pourtant emballer les deux premières clients dès le premier jour. Et, pour quelqu’un qui dit ne jamais, jamais avoir couché avec les clientes, bizarrement, c’est ce qui va lui arriver dans les deux premier opus.

Bon, soit. Après tout, c’est de la new romance et, après Calendar Girl, je ne m’attendais pas à quelque chose de tout sage non plus. Mais Parker est une suffisance hallucinante qui m’a fait secouer la tête à de nombreuses reprises. Soit disant le meilleur dans son domaine – même si je n’arrive pas à comprendre à quoi il sert vraiment. Bo et Royce ont des positions bien définies. Parker, lui… Je cherche toujours à comprendre en quoi les leçons de vie qu’il donne sont si indispensables puisque, à part ses parties de jambes en l’air, on ne voit pas trop ses fameuses leçons de vie.

Je me rends compte que ma chronique peut paraitre assez négative. Comme je le disais, si je m’étais arrêtée au premier tome, je ne sais pas du tout si j’aurais continué la série. C’est avec le second tome qu’Audrey Carlan a su susciter mon intérêt pour sa série en installant les prémices d’un fil conducteur à la Mia/Wes. C’est mignon et intéressant et, si ça n’a pas vraiment atténué mes griefs contre Parker, j’avoue qu’Audrey Carlan m’a ferrée et que je suis dorénavant curieuse de voir comment leur histoire va pouvoir s’installer durant les dix mois restants.

Surtout, j’aime vraiment les personnages de Bo et Royce qui, à eux deux, me donnent vraiment envie de voir ce que ça va donner pour ce trio d’amis. Si on enlève l’ego surdimensionné de Parker envers les femmes (oui, oui, promis j’arrête avec lui…!), on sent toute l’amitié fraternelle qui les lie tous les trois. Je suis là aussi curieuse de voir ce que ça va donner pour la suite, si Audrey Carlan va réussir à faire tourner ses effectifs et à ne pas tomber dans la redondance. Mais, après Calendar Girl, je lui fais confiance pour nous surprendre là où on ne l’attend pas… Série à suivre donc…!

https://aliceneverland.com/2018/07/12/international-guy-tomes-1-2-paris-new-york-audrey-carlan/


par Kesciana
Love Game, Tome 2 : Twisted Love Game, Tome 2 : Twisted
Emma Chase   
Clairement une déception. Le tome 1, avec le point de vue de Drew, était original, mais ici on revient à un point de vue féminin beaucoup plus banal.
Surtout, le malentendu entre les héros est si énorme, si évident, qu'on se demande comment Kate fait pour ne pas se rendre compte de ce que Drew a cru voir. ça me parait totalement invraisemblable que pour annoncer une nouvelle pareille, aucun des deux n'utilise de mots précis comme [spoiler]enceinte, bébé, ou avortement[/spoiler] !Du coup, on se retrouve avec un drame né sur un quiproquo, et on se dit "tout ça pour ça ? quels idiots!", ils ne nous paraissent plus du tout sympathiques.

par IsaR
Love Game, Tome 1 : Tangled Love Game, Tome 1 : Tangled
Emma Chase   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/06/tangled.html

Ce livre, mais ce livre... Comment vous dire ? Dès le premier chapitre j'ai su que ce serait un coup de cœur et que j'allais passer un excellent moment. Et en effet, à chaque fois que j'avais un peu de temps pour le lire j'en ressortais immanquablement de bonne humeur !

Ce qui m'a énormément plu dans ce roman c'est que non seulement le narrateur est un homme, et c'est assez rare dans ce genre de romans pour être souligné, mais le schéma narratif est également totalement original et se démarque de manière très claire. En effet, on découvre notre héros Drew alors qu'il est reclus dans son appartement car il a la "grippe"... Il a surtout le cœur brisé le petit bouchon, mais il veut pas vraiment se l'avouer car ça le blesserait dans sa fierté de mââââle. Drew consacre donc la première moitié du roman à nous raconter comment il en est arrivé là, chez lui tout seul avec sa "grippe". Et quand je dis qu'il nous raconte les choses, c'est vraiment le cas. Il revient assurément sur les événements et n'hésite pas à y aller de son petit commentaire ou à insister pour qu'on retienne certains points à priori anodins qui s'avéreront importants par la suite. Emma Chase a eu une excellente idée en mettant ce schéma narratif en place et c'est pour moi un des plus gros point positif de cette lecture. On est pas dans la tête du héros, c'est lui qui nous invite dans sa vie et ses pensées tout en contrôlant ce qu'il partage avec nous. de plus, même lorsque dans la deuxième partie nous revenons dans l'action présente alors que Drew met un plan au point pour régler son problème de "grippe", la patte de l'auteure reste. Grand soulagement et grand bravo à l'auteure d'ailleurs pour avoir réussi à manœuvrer cette seconde partie de la sorte, car les choses auraient pu sans ça facilement basculer dans l'insipide et le mièvre. Mais Emma Chase sait réellement ce qu'elle fait en apportant toujours et encore ce petit plus qui suscite un réel plaisir à suivre les aventures de notre playboy de la finance.

Et puisqu'on parle de notre playboy, ce cher Drew Evans, je dois vous préciser que vous ne pourrez pas lire ce roman sans tout bonnement l'adorer ! Il est juste génial et comme il n'hésite pas à nous interpeller, on a très rapidement l'impression de le connaitre et d'être avec lui tout au long de son histoire. C'est un peu comme quand une de vos amies vous raconter ses péripéties, sauf que là votre amie s'avérerait être un homme hyper sexy et sarcastique à souhait. Il y a vraiment des moments où j'ai du reposer ma liseuse car une des remarques de Drew me faisait partir dans un fou-rire. Il a toujours le bon mot quand il faut et ce livre est donc plein de ce qu'en anglais on appelle "one-liner" et que je traduirais par des phrases qui tuent (mais dans le sens comique du terme). Il y a un moment en particulier où il compare les femmes à des marques de dentifrices qui m'a presque achevée, et le bougre n'arrêtait pas d'y faire de nouvelles allusions à des moment inopinés de son récit.

La protagoniste féminine, Kate, n'est quant à elle pas en reste. C'est une jeune femme ambitieuse, forte, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et surtout pas par monsieur le playboy de la finance dont je vous parlais précédemment. J'avais un peu peur de ne pas apprécier Kate au début. Il faut dire qu'on s'attache directement à Drew et donc on se demande forcément comment on va s'en sortir face à cette demoiselle qui est responsable de sa "grippe" quand même. On a envie de le défendre notre petit chouchou ! Cependant Kate est tout aussi intéressante que Drew et plutôt attachante, même si bien sûr le récit est biaisé par la narration de Drew. J'ai quand même beaucoup apprécié la jeune femme et ai même été "Team Kate" dans certains de leurs affrontements.

Globalement j'ai juste adoré cette lecture. Pour un premier roman Emma Chase réussi une entrée fracassante parmi les auteures du genre, et beaucoup auraient même pas mal à apprendre d'elle ! C'est original, c'est drôle et les personnages sont un délice ! Deux jours après l'avoir terminé, ils me manquaient déjà !

par Althea
My Escort Love, Tome 1 My Escort Love, Tome 1
Laura S. Wild   
Après tous ces commentaires élogieux, je m'attendais à découvrir une histoire un peu hors norme (Noah est tout d même "escort") et pourtant pleine de tendresse.
Et bien, je peux vous dire que pour y avoir de la tendresse, il y en a... il y en a même BEAUCOUP trop. C'est TROP rapide, TROP gnan-gnan, TROP plein de pathos, TROP prévisible (et je pourrais continuer longtemps) !
Sans parler du fait que tout est "trop mignon" à souhait, on en sort écoeuré, et surtout je n'ai trouvé aucun personnage crédible. Je ne me suis attachée à personne, ils sont tous manichéens à mort... Bref, je n'ai vraiment pas aimé et surtout, je dis méfiance vis-à-vis des bons commentaires. Je ne le conseille vraiment pas. Il y a des romances prévisibles bien meilleures.

par mxnomad
Cooper Training, Tome 2 : Calvin Cooper Training, Tome 2 : Calvin
Maloria Cassis   
Je ne sais pas pourquoi, j'ai un peu moins accroché que le premier. En tout cas à la fin, on devine le prochain couple qui sera exposait!!
Je ne sais pas pourquoi mais j'ai trouvé Calvin ambigue tout le long... Il souffle le chaud, puis le froid, il ne dit jamais rien à Erin et reste super mystérieux et après il se plains quand Erin croit la mauvaise chose. Franchement c'est saoulant au bout d'un moment. Puis Erin est un peu trop naïve et n'est pas une flèche (le coup du casino et des combats étaient franchement devinable vu le comportement de Calvin). Après ce que je trouve ça nul que d'une part Erin ne capte rien et que Calvin n'explique rien. On se retrouve avec un couple bancal auquel on ne croit pas. Calvin se confie très peu, Erin un peu plus mais pas beaucoup plus. A la fin du livre on connait bien la vie d'Erin parce que c'est de son point de vue qu'on lit l'histoire. A la fin du livre on a l'impression qu'ils ne se connaissent toujours pas, ils ont échangeaient très peu de phrases à par "t'es dispo?" "Non", j'ai un problème avec mon enfant donc on ne peut pas se voir, et c'est tout.
J'ai été déçu parce qu'on passe 200 pages à voir Erin galéré dans la vie, Calvin venir de temps en temps. Puis dans les 80 dernières pages tout s’accélèrent pour justifier un happy end. Pour moi le livre est mal écrit et le tempo mal géré. Il y a une trop grande partie sur Erin, sa vie, la présentation de la fille qui sera la copine du dernier Cooper dans le prochain tome et très peu sur le développement d'une relation de couple entre Calvin et elle. J'espère et j'ai grand espoir pour le prochain tome.

par ninon64

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode