Livres
549 385
Membres
588 962

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Misssnake01 : Mes envies

Les Héritiers, Tome 2 : Le Prince brisé Les Héritiers, Tome 2 : Le Prince brisé
Erin Watt   
Autant vous prévenir tout de suite, je n’ai franchement pas apprécié cette lecture qui m’a parue bien maladroitement écrite, insipide et sans intérêt… Est-ce la malédiction « Wattpad »… Car qu’il s’agisse d' »After » d’Anna Todd ou encore d’ « Ashes falling for the sky » de Nine Gorman, toutes ces romances me glissent dessus, telles des bulles de bluettes écrites par des midinettes mal inspirées sur le rebord d’un cahier à spirales en cours de sciences nat… En résumé : Du fast-writing, creux, qui me laisse sur ma faim.

Le style de l’auteur est inexistant, je veux dire par là que, lorsque je lis ses lignes, j’ai l’impression que j’aurais pu les écrire… Aie aie aie, cela n’augure rien de bon! Je poursuis.

Une multitudes de choses m’ont atterrée : par exemple, le surnom ridicule que donne Reed à sa chère Ella (« Bébé ») dès le début du livre… Non mais, franchement, qui accepte de se faire appeler « bébé » passé 3 ans? Vous l’aurez compris, cela m’a hérissé le poil… On tombe dans la mièvrerie dégoulinante. Sans compter les jurons qui défilent dès lors que notre fils à papa se rend compte qu’il a commis une « boulette » … Boulette, d’ailleurs que j’ai trouvé complètement invraisemblable ! Reed plonge les deux pieds joints dans le sabordage amoureux et c’est là que je me dis intérieurement « Mouais, bon, il fallait une suite, donc l’auteur nous a pondu un rebondissement complètement capillotracté ». Je n’en dis pas plus sous peine de spoiler mais celles qui auront lu cette suite me comprendront (enfin j’espère !). Fidèle à mon crédo, je décide de donner une chance à ce deuxième volet même s’il s’engage franchement sur les chapeaux de roue… Et…Peine perdue cette fois-ci, il me manquait la tension amoureuse qui m’avait tenue en haleine dans le premier tome malgré le style narratif pauvre et je pèse mes mots…

Tout est noir ou blanc, les personnages sont archis caricaturaux et je ne me suis donc en rien identifiée à eux… L’héroïne, soi-disant très forte, ayant vécu une enfance chaotique et pauvre, débrouillarde par la force des choses, ne parvient pas à tenir tête aux rejetons pourris gâtés de la prep school d’Astor et y arrive seulement quand elle a le soutien de Reed… C’est d’un ennuyeux franchement !

J’ai péniblement terminé ce tome qui, sans être le dernier de la série, sera l’ultime me concernant !

Dans le genre romance new adult impliquant des histoires de cœur entre frère et sœur par alliance, je conseillerais plutôt : « step brother » de Penelope Ward ou bien « Jeux interdits » d’Emma M. Green… A bon entendeur !

Baromètre plaisir : peu élevé… Passez votre chemin!
https://chutellelit.wordpress.com

par teophania
Les Héritiers, Tome 3 : La Prison dorée Les Héritiers, Tome 3 : La Prison dorée
Erin Watt   
J'étais impatiente de découvrir le fin mot de l'histoire d'Ella et Reed et autant dire que j'ai adoré ce troisième tome qui conclut bien leur histoire.

On reprend juste à la fin du tome 2, alors que Reed est emmener par les forces de l'ordre, menottes aux poignets. Ella, persuadée de l'innocence de Reed va tout faire pour convaincre les autres, mettant même carrément de côté le retour de son père, ne voulant pas lui accorder d'importance. Mais autant dire que rien n'est gagné pour nos deux héros. Reed risque la prison pour très longtemps et Ella se voit contrainte de composer avec un père qui découvre sa fille et semble vouloir se mêler de tout. Rien n'est acquis pour le couple et pourtant, ils vont tout faire pour s'en sortir et sortir la famille Royal de l'impasse.

Autant le dire tout de suite, il ne m'a fallu que deux lignes pour replonger direct dans cette sublime histoire. J'adorais Ella et Reed et je voulais savoir comment ils allaient se sortir de ce mauvais pas. J'ai donc dévoré le roman en quelques heures, pour enfin voir la fin. Et, si ce roman n'est pas un coup de coeur, j'ai quand même adoré cette lecture.

Ella se retrouve à composer avec son père qui veut se mêler de sa vie. Encore une fois, elle fait preuve d'une force inouïe dans ce roman. Elle soutient Reed envers et contre tout sans même se poser la question de sa culpabilité, montrant à quel point elle l'aime. Elle lutte aussi contre son père qui semble déterminé à jouer au père modèle alors qu'il débarque seulement. Surtout, elle montre à quel point en seulement trois mois elle est devenue une vraie Royal, qui n'a pas peur de se battre et qui fait tout pour protéger la famille. Tout ça fait que je trouve ce personnage absolument génial et que je l'adore. Elle est forte, elle se bat pour ses convictions et surtout elle reste droite. Bref je l'adore.

Reed se retrouve dans une situation compliquée qui le met sous le feu des insultes. Autant dire que, alors qu'il est supposé rester calme et ne pas faire de vague, sa propension à régler ses problèmes à coup de poing pourrait lui être préjudiciable. Il est tellement adorable avec Ella, il fait tout ce qu'il peut pour lui montrer qu'il l'aim mais il se bat aussi avec ses propres démons. Et pourtant le couple semble solide et ancré. Comme si même les tempêtes qu'ils traversent ne peuvent les faire vaciller. Et franchement je suis hyper admirative de cela. Bref autant vous dire que mon petit coeur à encore flanché pour Reed qui est un #BookBoyFriend.

Si l'enquête ne prend pas une grande part du roman, à mon plus grand regret puisque j'adore ça, la présence de Steve, le père d'Ella est vraiment importante. Et bordel il ne m'a pas fallu trois lignes pour le haïr et à chaque fois qu'il intervenait je le détestais un peu plus. Il se comporte comme un enfant de 3 ans à qui l'on refuse son jouet sous couvert d'être le père parfait... Si ce roman n'est pas un coup de coeur c'est à cause de la haine que m'a inspiré Steve ^^

Pour le reste, on peut dire des Royal qu'ils sont insupportables, qu'ils sont riches et qu'ils en abusent, mais c'est une famille unie dans l'adversité qui m'a énormément touché. Ils font tellement preuve de soutien entre eux que cela m'a parfois émue aux larmes et je suis heureuse qu'il reste encore un ou deux tomes pour les voir ensembles parce que, si ce n'est pas une famille modèle, c'est quand même une belle image de ce que dois être une famille unie.

Quant à l'écriture des auteures, elle m'a rendu totalement accro à cette histoire une fois encore, la plume est addictive et l'histoire vraiment super donc j'ai adoré.

En bref, une belle fin de trilogie que j'ai beaucoup aimé et je suis impatiente de lire le prochain tome.

>> http://meliegrey.blogspot.fr/2018/03/les-heritiers-tome-3-la-prison-doree-de.html

par MelieGrey
Les Héritiers, Tome 5 : Le Royaume en danger Les Héritiers, Tome 5 : Le Royaume en danger
Erin Watt   
Quel dommage de conclure cette série par un roman si estompé. J'ai vraiment l'impression que beaucoup de choses restent en suspens.
Tellement d'effleurements sans aller jusqu'au fond des choses dans cette saga.
C'est vraiment quelque chose que je regrette car malgré ces cinq tomes il y a une forme bien présente de trop peu.

Dans ce tome-ci on voit une réelle évolution d'Easton.
Mais concernant les autres personnages, je suis plus dubitative.
De par [spoiler] l'amnésie [/spoiler]d'Hartley, j'ai comme l'impression qu'au final toute l'histoire construite avec Easton ne servait pas à grand-chose, même si elle ressent d'instinct qu'elle est bien avec lui, leur histoire se construit sur une ancienne Hartley qui existe dans l'esprit d'Easton, mais plus dans celui de la Hartley présente, qui n'a plus les mêmes fondamentaux qui l'avaient amené à être celle rencontrée, ça me laisse un peu perplexe.
Les personnages de la famille Royals, quant à eux, sont très frustrants, car on sent que les choses vont plus loin mais au final comme c'est juste frôlé ça apporte plus de perturbation que d'intérêt.
Particulièrement avec les jumeaux qui laissent vraiment beaucoup de place à un approfondissement.
Après peut-être est-ce le choix de l'auteur de ne pas tout résoudre à l'image de la réalité qui s'étale sur toute une vie.




Pour finir, même si je suis loin d'avoir adhéré à tout ce qui a pu se passer dans cette saga, je suis un peu triste de conclure l'histoire des royals.

par bscmm
Adopted Love, Tome 2 Adopted Love, Tome 2
Gaïa Alexia   
Autant le premier m'avait beaucoup plus, autant celui la a été long... très long à finir....
Ceux qui ont lu le premier tome savent déjà un peu tout ce qui se passe et les problèmes que Teagan rencontre. Mais il y a un moment j'ai décroché, et c'est de la faute de l'auteur pour n'avoir pas cherché mieux que de sortir un deuxième tome sans réel synopsis. (désolée pour ceux qui l'ont kiffé... [spoiler]On passe l'intégralité de ce deuxième tome à attendre que le procès de Teagan se fasse et surtout que Elena parle ! Oh elle m'a gonflé a ne rien dire pendant 300 pages ! On voyait bien ce qui se passait du coté de Rikers avec Teagan mais on fait du surplace pendant tout le bouquin[/spoiler] Je sais que les problèmes de Teagan ne peuvent pas se régler en 2 chapitres mais passer 300 pages sur Elena et son petit secret qu'elle ne veut pas avouer à Papa et Maman ça va 5 minutes. En dehors du fait qu'il y est la vérité qui éclate a la fin, ce livre tourne en rond et n'a rien de nouveau, d'entrainant ou de sensationnel. Je pense qu'elle a simplement voulu faire ça pour le buzz et c'est dommage car les personnages ne sont, pour une fois, pas des stéréotypes et ça fait du bien !

Déçue. Pour moi fallait sortir un tome 2 à la hauteur du premier mais pas un juste pour le fait d'en sortir un deuxième, c'est sans intérêts !

par Payton
Adopted Love, Tome 3 Adopted Love, Tome 3
Gaïa Alexia   
Je me pose une question pour quoi faire un tome 3

par lene25300
Briar Université, Tome 1 : The Chase Briar Université, Tome 1 : The Chase
Elle Kennedy   
Sortie en France prévue en juin 2019!!

par Mailys20
Briar Université, Tome 2 : The Risk Briar Université, Tome 2 : The Risk
Elle Kennedy   
Un deuxième tome aussi bien voire mieux que le premier. J'ai adoré les personnages, Brenna et sa forte personnalité mais qui cache une expérience douloureuse ; et Jake avec sa loyauté, son dévouement et sa grande confiance en lui. Ils ont su me toucher tous les deux, surtout en voyant comment Jake soutient la jeune femme. Même si lui aussi peut parfois commettre des erreurs de jugement. J'ai aimé leurs réparties et leur complicité. Le hockey est très présent et c'est une bonne chose aussi. Chacun parvient à se dépasser et progresser grâce à l'autre. Pour moi, un excellent tome, mêlant romance, amitié, carrière professionnelle et humour.

par Mayzie
Briar Université, Tome 3 : The Play Briar Université, Tome 3 : The Play
Elle Kennedy   
https://kingdomofwordsblog.wordpress.com/2019/10/08/saga-n24-briar-u-elle-kennedy-tome-3-the-play-lecture-v-o/
Après une sérieuse débâcle lors d’un match de hockey important, dont il se sent responsable, Hunter décide de mettre de côté sa vie sexuelle afin de se concentrer uniquement sur le hockey pour ne plus causer ce genre de problème à son équipe. Et cela semble lui réussir jusqu’à ce qu’il rencontre Demi, une nouvelle camarade de classe. Très vite une forte amitié se met en place et le fait que Demi ait un petit-ami arrange beaucoup Hunter. Avec ça il est sûr que les choses n’iront jamais plus loin que l’amitié. Seulement quand Demi se retrouve célibataire et qu’elle décide de trouver quelqu’un pour oublier son ex petit-ami, la tentation va faire surface et Hunter va devoir faire un choix. Tenir la promesse qu’il s’est faite à lui-même ou céder à la tentation?

J’attendais ce troisième tome avec énormément d’impatience. Depuis sa première apparition dans le second tome de « Off-Campus« , j’avais vraiment envie d’en savoir plus sur Hunter Davenport et je ne suis absolument pas déçue! J’ai adoré ce tome, c’est même mon préféré du spin-off « Briar U »! Hunter est un personnage absolument génial qui m’a un peu rappelé Garrett par certains côté. Il est drôle, gentil, attentif et déterminé quand il se fixe un objectif. J’ai également trouvé son histoire intéressante et plus particulièrement son background familial que l’on découvre enfin. Mais ce que j’ai préféré c’est la relation qu’il développe avec Demi. L’amitié qui se crée entre eux est vraiment sympa et j’ai adoré leurs interactions. Demi est elle aussi un personnage que j’ai beaucoup apprécié. Elle a du tempérament, de l’humour et pas mal de répartie. Elle a aussi des passions un peu étrange qui lui donne un côté un peu décalé qui est assez drôle. C’est quelqu’un d’attentif aux autres et cela se ressent notamment dans sa passion pour la psychologie et la compréhension de l’esprit humain. J’ai d’ailleurs trouvé que ce point et les références faites par Elle KENNEDY sont vraiment bien traité. J’ai moi-même suivi des études de psycho pendant deux ans et j’ai retrouvé des sujets plutôt familiers traité avec énormément de justesse. On sent que l’autrice a fait des recherches là-dessus et c’est toujours quelque chose que j’aime dans un roman, cela permet de vraiment coller à la réalité.

Un autre point qui m’a énormément plû dans ce tome c’est la réapparition de plusieurs personnages de la série « Off-Campus« . J’ai adoré voir ce qu’ils étaient devenus et cela m’a donné envie de les suivre une nouvelle fois. Je ne dirais pas non à un autre tome de « Briar U » ou tout autre projet nous permettant de retrouver ces personnages mais aussi ceux qu’on découvre dans ce dernier tome. Parce qu’il y en a vraiment auquel j’ai complètement accroché et que j’aimerai vraiment découvrir de façon plus approfondie, notamment Conor et Matt, les coéquipiers de Hunter. Ils apportent un vrai quelque chose à l’histoire et c’est franchement sympa.

Concernant la trame principale n’incluant pas la relation Hunter/Demi, je l’ai trouvé vraiment intéressante. Elle KENNEDY traite de sujets importants avec beaucoup de justesse tout en nous réservant un énorme plot twist auquel je ne m’attendais absolument. Cela n’a fait que confirmer mon coup de coeur pour « The Play » que je trouve construit du début à la fin avec des personnages vraiment géniaux, beaucoup d’émotions et pas mal d’humour, exactement ce que j’attends de ce genre de lecture!

Elle KENNEDY se confirme ainsi comme une valeur sûre car je n’ai pas été déçue une seule fois en lisant ses romans. Je pense d’ailleurs bientôt découvrir ses autres séries afin de voir ce que cela donne dans un univers autre que l’université et le hockey. (Même si j’espère très fort avoir d’autres romans de ce genre parce que ça marche vraiment bien pour moi, encore plus si c’est pour retrouver ces personnages…).

« The Play » doit sortir en français aux alentours du 5 novembre alors si vous avez aimé « Off-Campus« , ainsi que les premiers tomes de « Briar U« , je vous recommande plus que vivement de lire ce livre.
Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas
Tahereh Mafi   
Bon, je me prépare au déluge de votes négatifs qui vont accompagner ma review car beaucoup de personnes n'apprécient pas de voir certains d'entre nous avoir un avis différent (personnellement je crois encore à liberté d'expression, désolée), or ce qui est sur c'est que contrairement à l'ensemble des bloggeurs qui semblent avoir été en admiration à la lecture de ce bouquin ça n'a pas du tout été mon cas. Je ne dis pas que je n'ai pas aimé, cependant il y a beaucoup de choses qui m'ont déplu/interpellée.

Le concept de l'histoire est intéressant. Juliette, 17 ans, possède un don particulier. Lorsqu'elle touche une personne elle se nourrie de son énergie jusqu'à la tuer, et elle ne contrôle pas du tout cette particularité. Enfermée dans une asile depuis plusieurs années, elle est en isolation jusqu'au jour où on lui donne un compagnon de cellule : Adam. Cependant ce que Juliette ignore c'est que ce don, qu'elle considère comme une malédiction, est convoité; principalement par Warner, un chef de ceux qui se nomment The Reestablishment et qui ont peu à peu prit contrôle du monde dans lequel le roman se situe.

Cependant le monde dystopique passe au second plan et elle complètement obscurci par l'enchaînement de métaphores que l'auteur nous balance au fil du récit. Parce que ce qu'il faut comprendre lorsque tous les reviewers disent que Tahereh Mafi a un style d'écriture très différent de ce qu'on a l'habitude de croiser, c'est qu'ils ne mentent pas. Et sincèrement je pense que c'est le genre d'écriture que vous adorez ou détestez, y'a pas vraiment de juste milieu. Pour ma part j'ai trouvé que c'était un gros point faible au bouquin car ce style m'a vraiment tapé sur les nerfs, surtout toute la première partie de ma lecture. La ponctuation est très particulière (voir carrément absente à certains moments), les pensées que Juliette n'ose pas avoir sont balancées au milieu de la narration et raturées, et comme je l'ai dit on va de métaphore en gros imbroglio de mots qui se suivent (avec parfois des suites de cinq ou six fois le même mot ce qui arrange encore moins les choses) et qui finissent par ne plus avoir de sens. En gros, le style d'écriture est très frustrant et j'ai trouvé qu'il gênait énormément le récit à certains moments. Alors oui, je veux bien que ça s'arrange au fil des pages et du rétablissement mental et social de Juliette (faute d'autre terme), mais c'est vraiment dur de passer toute la première moitié du bouquin à cause de ça. Il y a vraiment des moments où ça me démangeait de choper un stylo et de mettre des virgules, des points, et du correcteur sur les répétitions (je vous rassure je ne l'ai pas fait, c'est pas demain que je me mettrais à profaner un de mes livres même si la tentation était grande avec celui-ci).

Toutefois la seconde partie du roman est beaucoup intéressante et beaucoup plus vivante. [spoiler]En fait les choses ont commencés à vraiment capturer mon intérêt lorsque Adam et Juliette s'échappent.[/spoiler] La fin offre de bonnes possibilités pour la suite, maintenant à savoir si l'auteur saura les exploiter. Je réserve mon jugement sur le second tome, je ne sais pas encore si je le lirais. Je crois que j'attendrais d'avoir un résumé et des extraits (histoire de voir si le style se stabilise un peu plus ou si on repart dans un méli-mélo sans sens). C'est vraiment dommage car le thème de l’histoire en lui-même est intéressant et les bases qu'offre cette fin promettent beaucoup.

Pour ceux qui seraient intéressés par la traduction Française, le livre sortira chez Michel Lafon mais il n'y a pas encore de date précise à ce que j'ai pu voir (à l'origine le livre était annoncé pour courant 2012). Sincèrement, sans vouloir être défaitiste, j'ai peur de ce que la traduction va donner... ça risque de rendre la lecture encore plus pénible. J’attendais beaucoup de ce roman, surtout avec l’avalanche de reviews élogieuses, mais je crois pouvoir dire que ça a été finalement une déception pour moi.

par Althea
Good Girls Love Bad Boys - Tome 1 Good Girls Love Bad Boys - Tome 1
Alana Scott   
L'histoire est sympa, c'est assez ados, léger. À lire sans prise de tête. Par contre, un truc me chicote dernièrement avec Harlequin les éditions HarperCollins France et leur nouvelle forme de (pub)mensongère.

"10 millions de lecteurs"
ou
"10 millions de vues sur un TOTAL de chapitres Wattpad".

C'est carrément abusé d'inventer un faux succès et de vendre ses auteurs comme s'ils étaient suivie par des millions de lecteurs. J'ai jeté un coup d'oeil pour investiguer plus loin, en allant sur Wattpad, et la vérité est que l'auteur à moins de ving mille abonnés, pas 10 millions. Et quand on regarde attentivement les chapitres, on calcule qu'il y a en moyen 200k vue par chapitres. Donc si on est bon en math, bah ça fait environ 200k lecteurs qui on feuilleté l'histoire et non pas 10 millions. Enfin bref, vous me saouler les éditeurs à vouloir paraître pour des stars lol.

par Destroy25

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode