Livres
540 214
Membres
570 502

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Momone813 : Liste d'Or

Sasha Urban, Tome 1: La fille qui voit Sasha Urban, Tome 1: La fille qui voit
Dima Zales    Anna Zaires   
Malheureusement je n’ai pas été enchanté par ce roman. En effet, j’ai trouvé qu’il manquait de travail, et cela se ressent dès le début du livre. Dans toute la première moitié du livre on a un tas d’événements qui s’enchaînent (le passage à la télévision, les tentatives de meurtre, le chat de la voisine …), sans être vraiment relié les uns aux autres. C’est assez fouillis et confus, et cela le reste un moment. La seconde moitié du livre quant à elle est plus travaillée.

Au niveau des personnages, j’ai apprécié Sasha, une héroïne, humaine en apparence, avec ses forces et ses faiblesses, et intelligente. Les personnages sont attractifs et intrigants, en particulier celui de Néro, le patron de Sasha, qui est celui sur lequel j’ai principalement envie d’en savoir. Ils ont tous des petits secrets, que ce soit Néro, Darian, Vlad ou même Ariel. On devine une potentielle romance, et si c’est avec la personne à laquelle je pense, ce sera top.

En ressenti général, j’ai vraiment eu l’impression d’avoir un immense prologue de la saga, tout met beaucoup de temps à se mettre en place, l’auteure présente tous les personnages et son univers sur tout le livre. Ce n’est pas totalement dérangeant, cela donne envie d’en savoir plus, mais cela rend la lecture un peu monotone.

En conclusion, un premier tome qui manque de rebondissements, mais un univers alléchant, donc je pense lire le second tome.

https://lecariboulitteraire.wordpress.com/2020/04/28/dima-zales-sasha-urban-t1-la-fille-qui-voit-blog-tour/

par benerogue
Sasha Urban, Tome 2 : La Diseuse de mésaventure Sasha Urban, Tome 2 : La Diseuse de mésaventure
Dima Zales    Anna Zaires   
*Jess* : https://wp.me/p6618l-gKL

Si le premier tome avait quelques points négatifs qui ont desservi ma lecture, je me suis surprise à me lancer directement dans la suite. Et chose encore plus surprenante, le scepticisme ressenti a été complément balayé dans ce deuxième tome.

J’ai adoré ma lecture ! « Sasha Urban » est vraiment une lecture qui fait du bien et qui plaira aux fans d’Urban Fantasy.

Bien sûr, il y a encore quelques longueurs et des passages peu crédibles mais j’ai trouvé que l’histoire partait moins dans tous les sens et que l’on y rentrait plus en profondeur.

En effet, on plonge un peu plus dans l’univers créé par Dima Zales et je dois avouer que c’est fort intéressant voire même original : on y découvre de nouveaux mondes, de nouvelles créatures et le mystère reste en suspens concernant certains personnages. Cela donne du rythme et nous garde dans l’attente tout au long de la lecture.

Ça m’a donné envie de tourner les pages frénétiquement pour avoir des réponses… !

Le personnage de Sasha est toujours aussi sympathique et plus ça va, plus je m’attache à elle. J’adore son caractère, son intelligence et ses traits d’esprit. Le mystère sur son passé reste entier et j’ai vraiment hâte d’en apprendre plus sur elle !

Nero, son patron, m’a un peu fait penser à Barron Jerricho de par son comportement : à souffler le chaud et le froid, à rester mystérieux sur lui, ses sentiments et sur ce qu’il est. Son personnage m’intrigue au plus haut point, et son charme sauvage ne me laisse pas insensible, je dois dire.

Concernant les autres personnages, j’adore particulièrement les trois colocataires de Sasha… Félix, Ariel et son chinchilla, Fluffster ! Ils forment une belle bande soudée et attachante. Et l’auteur leur donne une place entière dans la vie et le récit de Sasha Urban et c’est vraiment appréciable.

Ce deuxième tome est bourré d’action, il ne se passe pas un chapitre où l’héroïne ne risque pas sa vie tant elle a un karma de merde… Mais on accroche malgré tout à l’histoire, à l’univers et aux personnages. On se surprend à en redemander et à être déçu que la fin arrive si vite.

J’ai maintenant hâte de me plonger dans le tome 3 et retrouver tous les personnages.
Sasha Urban, Tome 3 : La Médium réticente Sasha Urban, Tome 3 : La Médium réticente
Dima Zales    Anna Zaires   
Une troisième perle pour cette série! Il y a longtemps que je n'ai pas eu un tel engouement pour une série. Sasha est drôle et, comme toute héroïne qui se respecte, elle attire les ennuis... Reste à espérer que la suite continuera vite, vite, vite! Chapeau Dima Zales et Anna Zaires!!

par Pampelune
L'Automne des Magiciens, Tome 1 : La Fugitive L'Automne des Magiciens, Tome 1 : La Fugitive
Hélène Perrin-Mérelle   
http://www.my-bo0ks.com/2018/02/l-automne-des-magiciens-tome-1-la-fugitive-helene-p.merelle.html

Ce premier tome de L'Automne des Magiciens a vraiment éveillé ma curiosité à la lecture du résumé. Il ne m’a pas fallu plus de quelques minutes pour savoir que j’avais envie de découvrir cette histoire.
Octavianne est une princesse. Elle et ses sœurs ont grandi dans le palais d’Elgem en toute tranquillité. Pourtant à l’aube de ses seize ans, Octavianne se voit promise à un des ennemis de sa sœur, Prima, la reine actuelle qui souhaite la marier à tout prix. Octavianne décide de fuir ce palais qu’elle a toujours connu dans le seul but d’éviter ce mariage et pouvoir se défendre avec ses pouvoirs naissants…
Une chose est certaine, l’auteure, Hélène P. Mérelle sait nous mettre dans l’ambiance. Ce début de tome est clairement accrocheur. L’univers est vraiment bien décrit et nous plonge dans un mélange parfait entre magie, enjeux et pouvoirs. La jeune Octavianne s’attire de suite notre compassion, elle qui ne rêve que de liberté.
La première partie de La fugitive est très prenant et ne nous laisse pas une seconde de répit. J’ai aimé découvrir toute l’ampleur de l’univers de L'Automne des Magiciens et les pouvoirs naissants de notre héroïne.
Et puis, dès son arrivée chez Maitre Gungor, j’ai un peu déchanté. Si le côté apprentissage de ses pouvoirs aurait pu être intéressant, il a très vite été happé par le côté un peu malsain de leur relation. Lui qui ne cesse de rappeler qu’elle pourrait être sa fille, commence à ressentir un peu trop de désir à mon goût. Tout comme l’attirance pour chaque homme qu’elle rencontre, Octavianne tombe rapidement sous le charme des personnages masculins. Toute cette partie est à mon sens bien trop longue et aurait gagné à être un peu plus survolé, dirons-nous.
Dans sa fuite, Octavianne va par la suite tombée sur un autre personnage important de L'Automne des Magiciens (et je dois l’avouer, avoir eu son nom dans le résumé me rendait d’autant plus curieuse). Le fameux Adalgis. Mi-homme, mi-lion. Un mystère à lui tout seul. Son arrivée à relancer l’intrigue et j’ai trouvé intéressant de les voir évoluer tous les deux. Ils sont à la fois opposés et très ressemblants. Chacun a besoin de l’autre à un moment de leur périple et va devoir faire confiance à l’autre.
La partie qui m’a le plus plu, est sans aucun doute, la troisième partie (il n’y a pas de découpage à proprement parler dans ce premier tome, mais je l’ai ressenti tout comme). Dans cette ultime partie donc, nous avons plus de points de vue. Pas seulement celui de notre héroïne, mais aussi celui de sa sœur, Secunda. Un point de vue d’autant plus intéressant puisqu’il va tout changer dans les plans de notre héroïne et sur l’intrigue globale de L'Automne des Magiciens. Un rebondissement inattendu qui pourrait bien tout changer et remettre en question.
En conclusion, ce premier tome de L'Automne des Magiciens s’est révélé captivant. Un petit passage à vide pendant le milieu mais une intrigue qui tient la route et promet de nombreuses surprises à venir.

par Carole94P
L'Automne des Magiciens, Tome 2 : La reine noire L'Automne des Magiciens, Tome 2 : La reine noire
Hélène Perrin-Mérelle   
Bon je ne sais pas trop quoi penser de ce tome. J'ai l'impression que ce je vais en écrire ne vas être que négatif alors que la lecture n'a pas été si désastreuse que ça. Je l'ai dévoré un peu plus vite que le premiers. Il n'y a pas de longueurs interminables comme le premier donc. Ça fait au moins un point positif. (Les discussions du Conseil royal encore, encore et encore, ça ne compte pas ?)

Comme la fois précédente le point qui me pause problème : les personnages ! Un triangle amoureux présent. GE-NI-AL ça ne m'avait pas manqué ! Même si on s'en doute fortement dès la fin du tome 1. Tous les hommes ou presque sont-ils obligé de regardé Octavianne avec envie ou concupiscence ?

[spoiler]Déjà le fait de tuer Adalgis... Pourquoi ? Ça servait à quoi de faire ça ? Pourquoi le tuer si c'est pour le faire faire revenir comme un fantôme avec la nécromancie ? Surtout qu'il retrouve a peu près ses esprits alors qu'il était presque fou à l'aube de sa mort...[/spoiler]
Le personnage d'Adalgis est proche de sa fin. Son corps ne guérit plus aussi bien, sa partie lion fait qu'il perd totalement l'esprit. Je commençais à peine à l'apprécier et on repart dans Grrr je suis un grand méchant, Grrr je suis jaloux de Maurin, Grrr tu es à moi et je suis le seul qui te touche, Grr Grrr et Grrrr.
On peut comprendre qu'il préfère s'éloigner pour mourir, qu'il ne veut blesser personne et surtout pas Octavianne. Il lui épargne le spectacle de sa décrépitude. [spoiler]Mais quitte à le faire mourir autant le laisser mort. Non ?[/spoiler]
Parce que ça entraine pas mal de souci avec Maurin une fois qu'il revient sous forme de spectre. Et ça soumet plusieurs questions : Est-ce qu'Octavianne était sincère avec Maurin ou c'était juste un remplacement ? Est-ce que c'est honnête de lui cacher la présence de l'esprit d'Adalgis tout en lui faisant l'amour ? On peut renverser la question dans l'autre sens pour le team Lion-Lion : Est-ce que c'est honnête envers Adalgis et leur lien de baiser avec son pire ennemi une fois qu'il est parti de sa vie et qui n'est pas encore mort ?
Alors oui, elle les aime tous les deux mais pas dit que ces deux messieurs veuillent partager... Sauf que ce qu'Octavianne veut, Octavianne obtient...

Cerise sur le gâteau : Maurin qui se découvre magicien à plus de 30 ans. "Tiens on me dis que j'ai du pouvoir alors il se développe." Bon ça peut se tenir selon ce qu'avance l'auteur et l'univers qu'elle a créé, mais je trouve ça un peu facile comme explication. Son personnage est aussi ambiguë (et on passera pour ses penchants...). C'est un Commandant, mais une fois qu'Octavianne est là, elle a tout pouvoir sur lui. J'ai trouvé ça spécial par rapport au personnage. Alors oui, on a pour une fois une femme qui décide de son désir, qui ne subit pas celui de hommes. comme certain on pu le dire pour le tome 1. Mais je trouve ça surprenant qu'en tant que chef de guerre, d'armée, homme aimant avoir le contrôle, Maurin se laisse faire comme un gentil Toutou. Et accepte qu'un coup elle veuille de lui et un autre elle le renvoie comme une serpillière. L'amour ne justifie pas tout.

J'aime de moins en moins le personnage d'Octavianne. Elle s'emporte de plus en plus. Alors caractère de merde infantile ou pourvoir obscurcissant son âme à cause de la nécromancie ?
Bref, je pensais qu'elle serait plus sage. Alors oui ces conseillers sont peut-être des vieux emmerdeurs qui veulent lui voler le pouvoir/ le trône et ils ne veulent pas tous son bien, mais je trouve son caractère excessif. Un coup elle réfléchie comme une adulte, le suivant elle s'emporte comme une gamine égoïste.
Je la trouve assez hypocrite aussi dans ces remarques, surtout envers Maurin. Elle lui reproches énormément de choses qu'elle fait elle-même... Même si lui n'est pas tout blanc non plus, loin de là. Le manque de communication entre eux deux entrainent les situations qui vont amener la fin du tome.

On peut voir d'autres formes de magies apparaitre dans ce tome. Elles n'étaient pas présentes dans La Fugitive ou juste citées. Une sorte de magie verte, des arbres, la magie du métal, la magie des bâtisseurs. Cela rend l'univers un peu plus complexe. Dommage que ce ne soit pas plus abordé !

En conclusion : J'ai toujours l'impression qu'il manque une ligne conductrice à la série. Alors chouette ce tome-ci elle deviens reine et met au monde une fille (qui sera reine un jour à son tour...) mais c'est quoi le but final de tout ça ?
Après quelque recherche sur le net, j'ai pu enfin avoir ma réponse : c'est une trilogie. En un seul tome : il va falloir protéger sa fille et son trône, sauver Maurin et trouver un corps pour Adalgis. Je serais quand même au rendez-vous pour connaître la fin.
L'Automne des Magiciens, Tome 3 : La Passeuse d'ombres L'Automne des Magiciens, Tome 3 : La Passeuse d'ombres
Hélène Perrin-Mérelle   
J'ai beaucoup aimé suivre Octavianne au fil de ses aventures sur ces 3 tomes. J'ai vraiment senti l'héroïne grandir, d'abord une jeune fille qui devient une femme, ici une femme qui devient mère, et qui a peur de tout rater ! Pour la politique, c'est pareil. Elle est devenue reine dans le tome 2 un peu à contrecoeur, maintenant elle assume mieux ses responsabilités, elle mûrit, elle pense à son peuple, aux conséquences de ses décisions… C'est la guerre dans ce tome entre le nord et le sud, donc c'est assez sombre et triste, mais il y a de beaux passages émouvants comme quand Maurin finit par avouer toute la vérité[spoiler]au sujet de ses cicatrices et qu'elle lui pardonne [/spoiler]ou encore quand Sélin [spoiler]découvre son amant en train d'agoniser et que c'est trop tard pour lui dire ce qu'il ressent pour lui [/spoiler].

par IsaR
Le Cercle des Sorcières, Tome 1 : Alliance Nocturne Le Cercle des Sorcières, Tome 1 : Alliance Nocturne
Diana Pharaoh Francis   
L'histoire/univers :

Dans cette série qui se passe à notre époque, les sorcières existent même si elles restent dans l'anonymat. Elles vivent en groupe/famille dans leurs sanctuaires et se partagent le territoire d'un pays. Les guerres de pouvoirs sont monnaies courantes entre les différents clans. Pour se défendre, la sorcière en chef (la plus puissante) créée des Lames d'Ombres et des Lances Solaires qui acquiert l'immortalité et des forces surhumaines (les Lames d'ombres ne peuvent se déplacer à la lumière du soleil et inversement avec les Lances Solaires). En contre partie, chaque soldat créé se voit imposer un sort de contrainte qui l'oblige à obéir et protéger sa sorcière quoi qu'il arrive.
Max est une Lames d'Ombres et pas n'importe la quelle, c'est la Prime. A savoir donc qu'elle est en charge de toutes les Lames d'Ombres du sanctuaire Horngate et est la principale responsable de la protection de Giselle, sa sorcière. Poste plutôt enviable si Max n'avait pas l'ardent désir de tuer Giselle. Bien qu'anciennement amie, Max en veut énormément à cette dernière pour lui avoir voler sa liberté 30 ans plus tôt (et les énormes avantages qu'elle en dire n'y feront rien). Haine qui se voit tempérer pour l'amour qu'elle porte au sanctuaire et à l'amitié qu'elle entretien avec les autres Lames d'Ombres.
Les choses ne sont pas prêt de s'arranger pour Max puisque les Gardiens, des êtres surpuissants, ont décidé que pour préserver la terre (et la magie qui en découle), il fallait anéantir l'espèce humaine et que le mieux pour y parvenir était de demander aux sorcières de s'en occuper à leurs places!

Le style de l'ouvrage :

Comme il n'est pas toujours aisé de connaitre le style de chaque ouvrage, il faut savoir qu'il s'agit d'un récit écrit à la troisième personne mais que l'auteur ne conserve que deux point de vue durant tout le récit : Max et Alexander. Le roman se veut avant tout de l'Urban Fantasy et ne vous attendez pas trop à de la romance. Si Max exprime sa libido à quelques reprise, cela reste assez rare et le personnage se concentre avant tout sur sa quête. Un lien/romance va se créer entre Max et Alexander mais il ne s'agit pas de la dominance du récit et nous n'avons aucune scène d'amour ou même "chaude".

Mes impressions :

J'ai acheté ce premier tome par pure curiosité et je dois dire que je suis très agréablement surprit par celui-ci. Les événements s'enchainent sans temps mort et l'auteur créée un rythme haletant du début jusqu'à la fin.
L'héroïne Max tient beaucoup à mon attachement au bouquin. Il s'agit d'une guerrière et son statut de "leader" apporte un petit plus non négligeable. Véritable tête brûlé qui ne mâche jamais ses mots, il faut la voir tenir tête à sa sorcière ou contourner les sorts de contraintes pour faire comme il lui chante. La relation Max/Giselle est d'ailleurs assez ambigu car si Max éprouve de la haine à son encontre, Giselle quand à elle semble éprouver énormément de sympathie envers Max et ne semble pas porter sur le vice. Un contraste plutôt saisissant quand on sait que Giselle c'est quand même permis de torturer et briser Max à plusieurs reprise dans le passé.
Les autres personnages du livre sont, pour la majorités, tout justes survolés et seul Alexander sortira du lot. Ce dernier est lui aussi une Lame d'Ombre Prime mais d'une sorcière aux tendances sadiques (et comme par hasard, elle est française!). Les événements font qu'il perdra ses liens avec sa sorcière et deviendra une Lame de Max. Dommage que son personnage soit un peu trop manichéen à mon gout et que l'auteur nous bombarde de "je suis ton ancien ennemi, je sais que tu ne peux pas me faire confiance". Pour autant, vu l'excellence du reste du bouquin, c'est un aspect que je pardonne aisément d'autant que la suite semble des plus prometteuse.
Le Cercle des Sorcières est donc une très bonne surprise avec un premier tome qui démarre sur les chapeaux de roues. L’auteur nous offre un récit addictif et sans temps mort avec une héroïne qui sort véritablement du lot. J'ai déjà hâte de lire la suite et vous recommande donc ce tome 1 qui me laisse une très bonne impression.

par Caly
Le Cercle des sorcières, tome 2 : Le souffle des ombres Le Cercle des sorcières, tome 2 : Le souffle des ombres
Diana Pharaoh Francis   
Après l'excellente impression du premier tome, ce second tome fait presque aussi bien avec une intrigue menée tambours battants. Sur ce tome, l'auteure ne s'attarde pas tant à mettre en route le grand combat contre les gardiens mais prend au contraire le parti de décrire les exactions de ces derniers dans le monde humain tandis que Max est sur les routes afin de sauver sa famille (qu'elle n'a pas vu depuis 30 ans). On se retrouve donc devant un un monde qui prend de plus en plus d'allure apocalyptique tandis que les personnages de Max et Alexander se rapprochent l'un de l'autre. Une tension sexuelle qui a la fâcheuse tendance à revenir un peu trop à la charge à mon goût (ne peut-on pas faire une belle romance sans que les protagonistes se lèchent les babines devant le corps de l’autre?). Forte heureusement, cela ne prend jamais vraiment le pas sur l'intrigue avec une Max toujours aussi « rentre dedans » même si j'avoue préféré la version froide que l'on voit bien plus sur le tome 1 et qui la différencie des autres héroïnes du même genre.
Un second tome qui ne démérite pas et qui fut un vrai plaisir à lire. Une série que je recommande chaudement et qui sort des sentiers battus. C'est d'ailleurs avec plaisir que je lirais la suite.

par Caly
Le cercle des sorcières, Tome 3 : La Cité des Ombres Le cercle des sorcières, Tome 3 : La Cité des Ombres
Diana Pharaoh Francis   
Ce troisième tome est une tuerie!!! Chaque page était un plaisir!! J'ai aimé cette "séparation"... Le fait que Max soit dans un autre monde pour aider Scooter et que les autres membres de Horngate se retrouvent à être sans elle.
On sent leur tristesse, leur détresse...
Alexander...sombre dans la folie..Et les pertes sont lourdes...
Ce que j'ai aimé le plus, ce sont les scènes de combats!!
Whaou!! c'est d'une fluidité... j'y étais totalement!!!
Ce tome est pour moi le meilleur! Bizarrement j'appréhendais la séparation de Max et d'Alexander mais sincèrement, c'était juste qu'il fallait pour monter le niveau!


par Leedz
Le cercle des sorcières, Tome 4 : Un hiver de sang Le cercle des sorcières, Tome 4 : Un hiver de sang
Diana Pharaoh Francis   
Je viens de finir cette série et j'ai vraiment bien aimé.

Je suis tombée sur le premier tome par hasard, je l'avais depuis un bon moment, mais je le gardais sous le coude pour les jours de disette de lecture... Finalement, je suis vraiment tombée sous le charme du monde Horngate et je n'ai lâché l'histoire qu'à la fin du dernier tome (et oui, j'ai dû courir acheter les 3 autres tomes pour savoir la suite et fin!!). J'ai eu un réel coup de coeur pour les personnages qui sont vraiment complexes, drôles et attachants.

Le premier tome est super. On rentre facilement dans l'univers des sorcières et des lames d'ombre et lances solaires.
J'ai un brin moins aimé le 2e tome que j'ai trouvé un peu longuet.
Le 3e tome est quant à lui simplement parfait. Pas de temps mort et beaucoup de suspens entre les deux histoires, je l'ai littéralement dévoré.
Le 4e tome est très bien également, mais je suis un peu déçue du dénouement de l'histoire, enfin du moins l'excuse de Sophtiel pour s'en prendre à Max. En plus le rapport est vraiment limite avec le reste des évènements. Enfin, j'ai trouvé ça un peu bâclé. Mais heureusement, l'histoire finie comme je l'avais espérée, alors ça rattrape les excuses un peu brouillon.

Bref, tout ça pour dire que je recommande vivement cette série !! :)

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode