Livres
568 499
Membres
623 534

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Mym-1 : Ma PAL(pile à lire)

Mort aux cons Mort aux cons
Carl Aderhold   
Un livre que j’ai trouvé remarquablement bien écrit, ce à quoi je ne m’attendais pas du tout.
Certaines réflexions sont réellement bien trouvées et méritent notre attention.
J’ai particulièrement apprécié la définition/jeux de mots des différents types de cons. En plus d’être un jeu de mots, le mot dans sa définition première s’y adapte à la perfection.
Malheureusement, si certains des protagonistes n’ont pas volé leur sort, d’autres me semble bien moins justifiés. Ce qui m’a réellement dérangée est le manque de crédibilité des meurtres. Pour la plupart, ils ne sont absolument pas crédibles. Beaucoup de répétitions et de blabla également, qui gâchent quelques peu le fond du livre… C’est dommage.
[spoiler]Une fin qui m’a beaucoup plu dans le sens ou le narrateur est Con taminé (du latin « tamino », souiller par contact donc souillé par les cons) : il a fini par se faire avoir par la connerie et devient à la fois selon sa propre définition Con disciple (adhère à tout ce que Marie dit, ne jure plus que part lui), Con fraternel sur la fin (reproche à Marie sa dureté après l’avoir pris en affection) mais aussi Con sanguin (toute personne qui l’énerve devient un vrai Con). La fin reste assez floue sur les suites de l’action du narrateur après ses 140 meurtres de con, ce qui laisse au lecteur la possibilité d’imaginer sa propre fin. J’aurais simplement aimé qu’il précise qu’il y en aurait de toute façon 141. J’aime imaginer que dans son combat, il ne peut ignorer qu’il lui manque dorénavant un meurtre de con (et pas des moindre puisqu’il entre dans plusieurs catégories) : le sien.[/spoiler]
En conclusion un livre qui, malgré quelques longueurs gagne à être lu. En plus, dans ses définitions, il est applicable à la réalité et autant vous dire que je n’ai pas eu à chercher loin pour trouver des personnes qui y correspondaient. Je vous le conseille.


par dadotiste
Moi et toi Moi et toi
Niccolo Ammaniti   
Un livre aussi doux que choc.
Un drame sous forme de huis clos.

Je ne peux rien vous dire sur l'histoire sans risque de spoil si ce n'est que à plusieurs reprises on est surpris par les événements et que la fin est encore plus surprenante que le reste.

Une histoire assez banale mais bien écrite qui fait qu'on lit ce roman de 144 pages d'une seule traite pris dans cette bulle avec le personnage principal.

J'ai adoré et j'ai eu également pas mal d'émotions, pour preuve j'y ai presque pensé toute la nuit après avoir fini mon livre à 3h du matin, et j'y pense encore.

Un roman italien à lire sans modération, il devrait plaire à une majorité de lectrice et lecteurs.

par Maks
Journal d'un loser Journal d'un loser
Jesse Andrews   
Tout d'abord, laissez-moi vous dire que le résumé ne fait pas honneur au livre.
Alors pas du tout, même!!!
J'avais commencé à le lire lorsque je me suis dit, "ah, tiens, why not, lisons le résumé". Oui, bon je sais, je ne suis pas toujours très fute-fute, mais là n'est pas la question. Ou peut-être bien que si, mais on s'en... contre-tamponne.
Donc je me suis dit "Euh... on parle bien du même bouquin?!" Parce que l'ambiance du livre fait complètement défaut. Si j'avais lu le résumé avant de commencer, ça m'aurait séchée comme... une pastèque. (ne me demandez pas pourquoi une pastèque, en plus j'suis sûre que ça sèche pas, une pastèque, ou que la coque, oh et puis je raconte n'importe quoi, comme d'hab!)


Je ne savais pas à quoi m'attendre, avec ce Journal d'un Loser. Il s'agissait d'un livre que j'avais gagné par concours sur la page Facebook de la collection Territoires (j'étais contente, hehe), et... bah j'étais intriguée, quand même!
La couverture déjà était totalement différente du style que Territoires prône en temps normal.
Enfin bref, maintenant que vous avez toutes mes réflexions qui ne vous intéressent peut-être même pas sur ce bouquin, je peux passer à l'avis en lui-même.


C'est une surprise.
Une surprise dans beaucoup de sens. Pourquoi? Parce que ce livre est bourré d'humour, ce que j'aime à un point difficilement imaginable, j'ai parfois éclaté de rire face à un situation que l'on se doit de qualifier de cocasse.
Greg a vraiment la lose, parfois, je l'admets. Non, mais vraiment!
Et il le prend avec dérision, et c'est juste extra!
On en rit, même si lui, il n'en rit pas du tout.


Et de l'autre côté, si on regarde l'histoire en elle-même, elle n'a pas de visée moralisante, ni rien, comme Greg le précise d'ailleurs au tout début du livre. On s'y attend, même si j'admets quand même que si on chercher bien (oui, je titille et je veux la tite bêbête!!!), on peut trouver des visées moralisantes ou des penchants vraiment altruistes à Greg (qu'il a plus que légèrement tendance à réfuter). Sans compter que certains points peuvent carrément devenir dérangeants.
Oui, dérangeants! On parle de tout, dans ce livre. Mais VRAIMENT de tout!
Et l'humour qui est toujours présent permet de tout traverser, parfois plus ou moins bien, mais cette spontanéité, je l'avoue, m'a plue. Parfois, c'est craignos. Parfois, c'est... c'est pas cool, quoi.
Néanmoins, permettez-moi le commentaire suivant: la lose est rarement fun. Elle a plutôt tendance à être craignos du début à la fin. Surtout si on la vit!
Enfin.


On pourrait se poser plein de questions sur ce livre. Pourquoi l'avoir écrit? (question pertinente, à mon avis) Quelle visée? Enfin, on a toujours des questions en suspens. Mais même si ce livre peut déclencher controverses et bipidi blabla, comme disent les Etats-Uniens, c'pas grave! C'est original, et malgré quelques passages cassants, on va dire, je l'ai apprécié.

Vieux, râleur et suicidaire - La vie selon Ove Vieux, râleur et suicidaire - La vie selon Ove
Fredrik Backman   
J’avais repéré ce livre grâce à son titre que j’ai trouvé marrant et ce fut un véritable coup de cœur! Que dire…ce livre est un concentré d’humour, de moments poignants parfois mais surtout de tendresse et d’émotion.

Ove, un vieux bougre de 59 ans, souhaite rejoindre sa défunte femme pour la simple et bonne raison qu’il ne trouve plus de sens à la vie qu’il mène après son licenciement abusif. Toutefois, le destin en a décidé autrement et toutes les tentatives de suicide de ce dernier vont être interrompues par différents événements dont l’apparition de nouveaux voisins pour le moins envahissants. Ainsi, sa vie va être chamboulée par l’arrivée dans son quartier de Parvaneh, une jeune iranienne, son mari et leurs deux petites filles. Ove, qui a toujours vécu selon des principes et une ligne de conduite bien établis, ne va pas voir du bon œil ce nouveau petit monde surtout si cela l’empêche d’accéder au repos éternel.

Le récit quant à lui offre des chapitres alternant entre le passé d’Ove, qui permet d’en apprendre un peu plus sur le personnage entre son enfance et les différents aléas de sa vie d’adulte, et son présent, qui semble assez terne de prime abord mais qui va petit à petit prendre des couleurs.

On s’attache facilement aux personnages et plus particulièrement à ce cher Ove ; qui bien que grincheux et râleur, possède un cœur d’or et finit mine de rien (et souvent bien malgré lui) par s’ouvrir et aider son entourage qu’il qualifie tout de même de casse pieds ou d’empotés (on ne se refait pas !).

En bref, c’est un livre plein d’humanité qui fait réfléchir sur plusieurs aspects de la vie. J’ai passé un excellent moment de lecture au final et je le recommande vivement.
https://serialbookineuse.wordpress.com/2016/02/29/vieux-raleur-et-suicidaire-la-vie-selon-ove-fredrik-backman/
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
Jonas Jonasson   
Moi qui aime les récits loufoques, j'ai été servie ! J'ai adoré les aventures rocambolesques d'Allan Karlsson, attachant petit pépé, centenaire en cavale, et de ses improbables compagnons de route ! On rit volontiers, l'intrigue est diverstissante, les situations ubuesques. L'écriture et l'humour de l'auteur servent à merveille cette farce nordique dans laquelle rien n'est vraiment plausible mais qu'importe, puisqu'on rit souvent et beaucoup ! Cependant bien plus qu'un simple road-movie, l'auteur nous entraîne dans un étonnant voyage dans le temps et délivre, au moyen d'anecdotes pseudo-historiques aussi surprenantes qu'hilarantes, une version revisitée et complètement déjantée de l'histoire du XXème siècle. C'est intelligent, original et surtout très différent de la production littéraire du moment ! Un véritable remède contre la morosité ambiante que je conseille à tous ceux qui ont envie (ou besoin) de ce changer les idées !
Ma grand-mère vous passe le bonjour Ma grand-mère vous passe le bonjour
Fredrik Backman   
Ce livre est superbe. Nous nous retrouvons avec Elsa, une petite fille aussi intelligente qu’excentrique, et nous faisons face avec elle. Nous aimons sa grand-mère, nous sommes exaspérés contre ce monde qui fait des fautes
d’orthographes et, surtout, nous sommes absorbés par cette chasse au trésor et au pardon. Ce roman fourmille
d’anecdotes croustillantes, de situations abracadabrantes et d’expressions qui resteront à jamais dans mon vocabulaire. Sans oublier les retournements de situation qui pimentent chaque chapitre.

par Simonie0
La demi-pensionnaire La demi-pensionnaire
Didier Van Cauwelaert   
Aimer quelqu'un, c'est ça! C'est passer outre l'extérieur pour fait monter en grade l'intérieur et offrir un amour vrai et sincère avec tout ce qui va avec...
C'était beau, et je recommande fortement.

par Lusylila
Star incognito Star incognito
Meg Cabot   
Il s'agit-là d'un livre de plage idéal je trouve ! Vraiment un très bon moment à passer !
Il m'a suffit d'une journée pour le lire, et ce avec grand plaisir.
La protagoniste nous conte elle-même son histoire d'une façon vraiment amusante, j'ai adoré sa façon de parler, ses anecdotes, sa façon de voir les gens aussi ... Oui, parce que cette fille a un talent fou pour déchiffrer les gens mais n'est même pas capable d'identifier ses propres sentiments !
Si vous voulez passer quelques heures d'insouciance à sourire, lisez ce livre !
La rêve-party La rêve-party
Françoise Dorin   
Oui c'est un livre humoristique...non je n'ai pas rit...oui l'idée de Mary Christmas était pourtant sympathique...non elle ne m'a pas séduite...il y a pleins d'idées farfelues pas une qui m'a plut...rien que les deux premières nouvelles entre le botte-cul pour dés-enmagasiner le dépit et la méchanceté d'autrui, et le pauvre footballeur amoureusement poissard sur fond de transexuel...nan vraiment...pour quasiment toutes les historiettes on tombe « en-dessous de la ceinture »...et alors que cela pourrait être drôle...ça ne l'est pas...mes lèvres ont peiné à esquisser un sourire...à part quand j'ai tout bonnement reposé le livre...c'est ballot !

par Hanayu
Les Cœurs fêlés Les Cœurs fêlés
Gayle Forman   
C'est un des romans qui a réussit à me faire pleurer. Gayle Forman nous emmène dans son univers une seconde fois, elle nous transcende, nous émeut, nous fait rire. Les cœurs fêlés est un incontournable.
Il faut le découvrir, si ce n'est pas déjà fait ;D

par Jordan

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode