Livres
539 966
Membres
569 904

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de NELIA042 : Liste d'Or

Le Faiseur de rêves Le Faiseur de rêves
Laini Taylor   
Moins de trois jours, voilà ce qu'il m'a fallu pour terminer ce livre...ET QUEL LIVRE !!!!!
Je suis tombée amoureuse rien qu'au résumé mais je n'étais certainement pas préparé à son contenu, un contenu d'une pureté et né d'une imagination splendide !
J'ai tellement de chose à dire sur ces 664 pages d'un rêve fou que je ne sais par où commencer.
Quand j'ai commencé ma lecture j'étais totalement perdu, je ne m'attendais pas du tout à ça. Je penses que la lecture du résumé je m'étais faites une idée qui au final étais erronée. Le début m'a quelque peu perdu, on est de suite plongé dans le récit sans contexte. Mais au fond, c'est ce qui rend l'oeuvre dotant plus fascinante. Tout au long des quatre parties dont le livre est constitué, j'ai ressenti multitude d'émotions. L'auteure sait tenir le lecteur en haleine. Pour ma part tout du moins, je n'ai pu m'empêcher de m'interroger sans cesse sur les mystères entourant la fameuse "Cité Oubliée" et tout les futurs événements en général. L'écriture était sublime, je ne sais pas ce qu'il en est de la version original mais si la traduction est aussi exceptionnelle c'est certainement dû au talent de Laini Taylor qui signe ici un ouvrage fantastique, dans tout les sens du terme. Du plus, on évoque plusieurs sujets bouleversant au court du récit qui captive, horrifie et donne lieu à la réflexion. Ce qui rend, combinée au style de l'auteure, une profondeur deux fois plus intense au roman.
Les personnages, parce qu'il faut bien en parler, sont à l'instar de l'intrigue : fabuleux !
Bien que j'ai mon lot de personnages étiquetés "non appréciable",il ne s'agit là que d'une minorité. Le personnage principal, ce cher Lazlo Lestrange m'évoque un nuage de pureté, d'émerveillement et de rêve. On s'attache tout de suite à lui et à son "rêve impossible". La fameuse "déesse à la peau bleu" dont parle la quatrième de couverture [spoiler]non je ne spolierai pas, découvre par toi même ;) [/spoiler] fait également partie des personnages pour qui j'éprouve une forte affection. Et ils sont nombreux à être dans le même cas, forcé de supporté l'amour d'une lectrice :D .
J'ai encore tant à dire mais pas de mots ou d'expressions adéquats à coucher sur ce papier numérique pour vous décrire ce chef d'oeuvre... Aussi pour finir je dirais qu'il s'agit d'un ouvrage vraiment bien travaillé tant dans son histoire, ses personnages, les sujets dont elles traitent, et surtout son écriture. Bref pour moi ça a été un vrai coup de coeur. Un grand bravo et merci à Laini Taylor d'être une aussi grandiose rêveuse et surtout de nous laissez vivre ce rêve...

PS: pour ceux qui aiment lire en musique, je me permet de vous recommander les OST de "Made in Abyss" qui m'on paru bien s'intégrer avec l'atmosphère du roman
voici le lien : https://www.youtube.com/watch?v=fRpbRhKpIF8 . Libre à vous d'écouter ou pas.
En souhaitant une belle lecture au prochains rêveurs qui passeront par ce bijou qu'est "Le faiseur de rêve"
Le Faiseur de rêves, Tome 2 : La Muse des cauchemars Le Faiseur de rêves, Tome 2 : La Muse des cauchemars
Laini Taylor   
Un tome 2 et une fin de saga super surprenante. L'auteur nous amène dans un univers de fou qu'on n'a pas envie de quitter. Elle ramène littéralement le passé dans le présent et répond aux questions qu'on se posait dans le tome 1.

En quittant ce livre, je me suis dit qu'il ne pouvait pas finir comme ça, une suite doit être écrite, car la, on est tombé comme Sarai et les personnages sont des fantômes autour de nous. En plus ces derniers sont hyper attachant et l'univers tellement sublime qu'on veut qu'une chose, que le livre continue et ne s'arrête jamais.

par Minielly
Une braise sous la cendre Une braise sous la cendre
Sabaa Tahir   
CE LIVRE EST ABSOLUMENT A LIRE. Trop souvent dans ce type de roman la violence est aseptiser et ne laisse aucune trace mais la c'est l'une des rare fois ou on a l'impression d'être dans un vraie monde.
Bon pour les personnages : J'ai tous simplement adoré Laia. [spoiler]Elle a beaucoup d’insécurité mais contrairement à ce qu'elle croit est très endurante. J'ai trouvé ses passages plus intéressants et j'ai préférée son personnage.[/spoiler]

Elias est un personnage que j'ai aussi appréciée mais [spoiler]des fois j'avais vraiment envie de lui mettre mon poing dans la figure. BIEN SUR QUE EL EST AMOUREUSE DE TOI IDIOT. Mais c'est rafraîchissant que pour une fois ce soit le garçons qui se torture sur l'amour. Même si des fois c'est agaçant. Mais ça rend la chose plus vraie. Par compte je le plaint sa mère est une vraie psychopathe et j'ai envie de savoir qui est son père. Je pense qu'il va finir avec Laia. Ils sont mignon ensemble même si je préfère Kennan. Après au delà des histoires de cœur j’apprécie vraiment ce personnage et son envie de rester intègre. Mais je le voie mal finir empereur. J'ai l'impression que ce qu'il veut c'est une vie simple au final. Et après tout ce qu'il a vécue c'est normal. Mais je dois avoué que la scène ou il se compare a Kennan est hilarante. Je l'ai beaucoup appréciée même si j'ai préférée Laia[/spoiler]

[spoiler]Je reste mitigée sur Hel, d'un coté elle subis aussi ce qui ce passe. Après j’espère qu'elle va briser sa promesse. J'ai un peu de mal avec les personnages qui mettent l'honneur devant tout. Et parfois je dirais même qu'il y a plus d'honneur a ne pas respecter sont serment justement.[/spoiler]

[spoiler]Kennan j'ai tellement envie de le voir plus. J’espère qu'il ne va pas mourir. Je sent que c'est le personnage qui a le plus de chance d'y rester. Quand a Cook c'est définitivement un personnage intriguant et j'ai hâte d'en savoir plus sur elle et son passé. [/spoiler]

Attendre le prochain tome va être une torture !

par Bellarke
Une braise sous la cendre, Tome 2 : Une flamme dans la nuit Une braise sous la cendre, Tome 2 : Une flamme dans la nuit
Sabaa Tahir   
5/5

(spoilers tome précédent)

“So long as you fight the darkness, you stand in the light.”

J'avais adoré Une Braise sous la Cendre mais il me manquait un petit quelque chose pour que ce soit un vrai coup de cœur. Une Flamme dans la Nuit a su répondre à toutes mes attentes.

Le livre reprend exactement à l'endroit où l'on s'était arrêté dans le tome précédent. Je vous refais rapidement un petit résumé des derniers événements :
Suite aux épreuves, Marcus est devenu l'Empereur et Helene, sa Pie de Sang. Quant à Laia et Elias, ils sont parvenus à s'échapper de Blackcliff et se retrouvent dans les catacombes sous la ville de Serra. Ils vont se diriger vers la prison de Kauf, où se trouve Darin, le frère de Laia, et vont tenter de le délivrer.

Encore une fois, l'auteure parvient à capter notre attention dès les premiers chapitres. Pas le temps de s'ennuyer, on se replonge dans l'histoire très facilement car il y a déjà de nombreux obstacles qui se dressent sur le chemins de nos héros.

Cette fois-ci, les chapitres sont alternés entre trois points de vue différents : celui de Laia, de Elias ET DE HELENE.


“But you, Helene Aquilla, are no swift-burning spark. You are a torch against the night - if you dare to let yourself burn.”

J'adore le personnage de Helene et j'ai trouvé ça super intéressant de voir un peu comment ça se passe dans sa tête car dans le premier tome, on ne la connaissait que par l'intermédiaire des pensées d'Elias. On ne la voyait que comme étant la fille parfaite et aveuglée par sa loyauté envers l'Empire. Dans ce livre, elle doute, elle fait des erreurs et on la voit clairement évoluer et s'adapter à son nouveau rôle. La Pie de Sang. Helene en a tellement bavé dans ce tome qu'il était impossible de ne pas s'attacher à elle. Elle a été confronté à des choix impossibles et cruels tout au long de l'histoire. ARG. Ma pauvre Helene.

Eliaaaaas. OHMY. C'était mon personnage préféré de TOUT le livre. Je me languissais de ses chapitres ! C'était les passages les plus captivants et les plus imprévisibles. Tout ce qu'il lui arrive dans ce tome. TRUC DE FOU. La tournure des événements m'a complètement échappée. Taahir n'épargne PERSONNE. Et surtout pas Elias…

Je ne sais pas pourquoi, mais je n'arrive pas à vraiment apprécier Laia. Je ne dis pas qu'elle m'insupporte ou qu'elle me fait lever les yeux au ciel à chacun de ses chapitres. MAIS. C'est vrai que je les ai trouvé, en général, moins palpitants que les autres. Il y a quelques mystères qui tournent autour d'elle concernant sa famille, ses capacités, etc. et ça m'a permis de ne pas trop décrocher de son point de vue, mais sinon, pas grand chose d'autre à retenir sur elle !

Je n'arrive pas à me faire à l'idée du couple Laia x Elias. JE VEUX HELENE. ET. ELIAS. PLEASE.

Ce que j'ai le plus aimé dans ce livre, ce sont les révélations et toujours cette brutalité que l'on retrouve avec plaisir dans ce livre. Comme je le disais, on ne s'ennuie jamais !

“Because sane plans never work, girl”, she says. 'Only the mad ones do.' ”

Concernant une des révélations, je suis particulièrement fière de moi-même PARCE QUE JE M'EN DOUTAIS. Or, je suis très nulle pour essayer de découvrir les secrets des personnages ou les prochains coups de théâtre. Mais là, je me doutais de quelque chose. Vaguement. MAIS Ç'A ÉTÉ CONFIRMÉ MWUAHAHA. En plus, je me disais que ce serait trop bien que ce soit le cas donc je suis HYPER contente de la tournure des événements. Aaah, j'adore. J'adore ce plot twist cruel mais tellement bien introduit.

[spoiler]Keenan le traître. YASSS.[/spoiler]

En résumé, un second tome à couper le souffle. Des mystères, de l'action, de la magie, des surprises qui vous font l'effet d'un poignard dans le cœur et qui vous retournent le cerveau. Des personnages badass et INTELLIGENTS. Vous avez aimé Une Braise sous la Cendre ? Vous exploserez de bonheur en lisant Une Flamme dans la Nuit. PARCE. QUE. CE LIVRE. EST. GÉNIALISSIME.

http://www.milkywaygraph.fr/article/books/156/chronique-une-braise-sous-la-cendre-tome-2-une-flamme-dans-la-nuit-de-sabaa-tahir

par wilkymay
Witch Song, Tome 1 : Witch Song Witch Song, Tome 1 : Witch Song
Amber Argyle   
J'ai adoré ce livre. Plus qu'un l'histoire d'une jeune fille essayant de sauver tout ce qui lui est cher, je trouve que ce roman est une magnifique histoire d'amour.
J'ai lu avec beaucoup de plaisir cette magnifique histoire et j'attends avec impatience de pouvoir attaquer la suite.

par hunter07
Witch Song, Tome 2: Witch Born Witch Song, Tome 2: Witch Born
Amber Argyle   
Après un premier tome peu convaincant, c'est avec réticence que j'ai replongé dans les aventures de Senna.
On retrouve donc notre héroïne au refuge, là où elle vit désormais avec d'autres sorcières. Senna est rongée par la culpabilité et se sent incomprise. Elle échappe de peu à une tentative d'enlèvement et, malgré les dangers, elle décide de poursuivre sa quête.
Cette suite gagne en profondeur, en complexité et en mystères. L'univers conté par Amber Argyle est beaucoup plus sombre et plus approfondi. Notre héroïne a mûrit. Elle est consciente de ses pouvoirs qui attisent la jalousie.
De nouveaux personnages font leur apparition pour notre plus grand plaisir. L'intrigue évolue, quelques points sont survolés mais gagne en intensité. En conclusion, je dirai que bien que cette saga ne m'ait pas touchée outre-mesure, Witch Born est bien meilleur que le premier tome.

par elynias
Magic Charly, Tome 1 : L'Apprenti Magic Charly, Tome 1 : L'Apprenti
Audrey Alwett   

Lire ce roman c'est comme déguster un bonbon en le faisant rouler sur la langue.
Une vraie gourmandise.
D'entrée on est intriguait. On veut savoir, comprendre; et on rêve d'avoir Dame Mélisse pour grand-mère.

Charly est un "bon gamin", genre : vraiment!! Ce jeune homme est une crème. Et il est tellement solaire avec ses grands sourires communicatifs et son aura positive! Bref Charly est une "crème solaire"!:D
Un ours guimauve un peu pataud dans son grand corps baraqué dont il n'abuse pas.

La grande force d'un roman de qualité est bien évidemment son héros. Mais ici en plus de son charisme on bénéficie d'une plume gourmande comme je l'ait dit plus haut. Jugez plutôt cette description se trouvant page 19 :
"On était encore tôt, mais déjà la lumière dorée si particulière au sud de la France nappait les bâtiments comme des croissants embeurrés, tout juste échappés du four. Du linge séchait d'une fenêtre à l'autre, entre les volets gris-bleutés, qui s'ouvraient sur la journée comme des paupières mal réveillées. Le beffroi en fer forgé de la mairie faisait frileusement sonner sa cloche aigrelette et les montagne qui découpaient l'horizon de leurs mâchoires hésitaient à se débarrasser de leur couverture de brume. L'automne s'avançait sur la pointe des pieds, de peur de déranger. À peine soufflait-il quelques feuilles rousses entre les jambes des passants. Dans les rues, on sentait encore une vague odeur de thym, un reste d'été qui ne voulait pas être délogé."
Rien qu'avec les toits embeurrés je me suis retrouvée parachutée dans le palais de beurre frais de Dame Tartine (comptine nostalgique d'enfance).
Et tout le livre est ainsi! Les lieux, les objets, les gens, les animaux, tout est vivant d'émotions et sacrément imagé...ça fourmille ça bouillonne de vie!

J'ai totalement succombé à l'univers créé par Audrey Alwett. On y retrouve la joie enfantine que l'on a eu à lire Harry Potter pour la première fois...et ça fait du bien car tout est inédit dedans.
A part la magie avec un grand M, tout est différent.
On sent l'influence forcément... Et la couverture a raison c'est un beau mélange de Terry Pratchett, J.K.Rowlings et Miyazaki, mais à la sauce Audrey Alwett car l'histoire s'en démarque totalement !
Ceci n'est pas un pastiche mais une succulente création ! !
Les sabliers, les gemnez, les grimoires qui ont tous un grain, les complots, les grades magiques, les balais qui s'enracinent, l'absence de baguette, les mots inventés (truculents!), les prix à payer, les souvenirs floués.. Il se passe tant de choses!

Une belle sarabande organisée qui mène à attendre la suite avec impatience.
Une pépite surprise pour laquelle je remercie @Wonderbooks qui par son commentaire dithyrambique m'a convertie à l'achat rapide de cette merveille.
Un coup de cœur jeunesse à l'égal de "La passe-Miroir" et "Larispem"...mais surtout d'Harry Potter il y a 20 ans.
Chapeau bas. Chapeau-sapeur haut!

PS : Sapotille j'attends beaucoup de toi dans l'avenir!^^
Mandrin, je t'aime!
Pépouze...si je pensais un jour m'attacher [spoiler]à une serpillère ![/spoiler]
June...quelle attachiante tu es!XD

par Hanayu
La Cité des chimères La Cité des chimères
V.I. Prates   
« La cité des chimères » est le nouveau livre de Vania PRATES. Je l’avais découverte avec « Fille de bohème », une histoire qui a été un vrai coup de coeur. Je vous invite d’ailleurs à découvrir ce magnifique récit, surtout qu’il est maintenant sorti en version poche alors vous n’avez plus d’excuse ! Vous pouvez également retrouver mon avis en cliquant ici, s’il vous faut d’autres arguments pour vous lancer.

Dans ce nouveau roman, nous allons plonger dans le futur. Nous y découvrons la Terre qui est bien différente de celle que l’on connaît aujourd’hui. Après un grand chaos lié aux nouvelles technologies, aux armes, aux guerres, à la pollution, la Terre a repris ses droits.
Les humains épargnés ont alors petit-à-petit changé leur mode de vie, essayant d’être le plus en harmonie avec la nature, les animaux et leur chi. En effet, les humains sont divisés en guilde selon leur « chi » ou leur nature : les gardiens, les alchimistes, les immergeants,…
Céleste est une jeune femme de dix-sept ans qui n’a toujours pas de chi. Elle a été déscolarisée tôt pour qu’elle puisse travailler avec sa famille dans leur boutique d’objets de l’Ancien Monde. Même si elle sait que sa place n’est pas ici, qu’elle ne s’épanouie pas, elle essaie de se focaliser sur les petits plaisirs de la vie qu’elle arrive à avoir.
Alors qu’elle était en pleine livraison, Céleste va rencontre Calissa. Cette femme mystérieuse lui laisse un paquet tout aussi mystérieux. Elle doit le cacher, le temps qu’elle sème ses poursuivants.
Cette rencontre qui est le fruit du hasard va bouleverser la vie de Céleste. Calissa n’est pas une femme comme les autres, elle est en mission… Et finalement, elle va peut-être trouver l’aide qui lui fallait en Céleste.

J’ai complètement plongé dans cet univers fantasy créé par Vania PRATES.
Je pensais avoir eu un coup de coeur avec « Fille de bohème », mais c’était avant de lire « La cité des chimères ». Il est rare de lire des auteurs qui s’essaient à plusieurs genres et c’est encore plus rare d’en apprécier tous les titres. Ce que je peux vous dire, c’est que Vania PRATES réussit l’exercice avec brio.

Ne vous fiez pas à l’univers qui peut paraître un peu enfantin, un peu ciblé pour les adolescents car ce n’est absolument pas le cas. Cette histoire est vraiment multigénérationelle. Elle touchera autant les adolescents que les jeunes adultes et même les adultes.
Le récit est mûr, travaillé et touche beaucoup de thématiques qui parlent à tous les âges.

Ce que j’ai principalement adoré, c’est l’univers imaginé par Vania PRATES.
Lowndon Fields, anciennement Londres, est complètement transformée dans ce futur. La nature a repris ses droits, un retour en arrière a été effectué. La technologie n’a pas eu que de bonnes répercutions et revenir aux bases a été essentiel pour la survie des hommes et de la planète de manière générale. L’écologie y a une place importante, même si elle n’est pas abordée avec rage. On ne nous assomme pas avec un énième sermon concernant la préservation de la nature et j’ai vraiment apprécié que ce message soit aussi subtilement abordé.
Il y a également l’organisation des humains, leur cohabitation entre eux, mais aussi avec les animaux et la nature. Il n’y a plus de « métiers » à proprement parlé, mais les personnes doivent suivre leur « chi » pour découvrir leur nature et donc, le poste qui leur correspond le mieux. Tout est organisé de manière pacifiste, chacun sait où est sa place et une paix s’est instaurée. J’ai vraiment été bercée par cet aspect de l’histoire, par cette douceur qui transpire à travers les pages. Malgré l’intrigue qui va arriver et qui va bouleverser la vie des personnages, j’ai trouvé que le récit était incroyablement solaire, bienveillant, remplis de messages sans être moralisateur.

Focalisons-nous un peu mieux sur les personnages qui composent l’intrigue.
Céleste est une jeune femme qui est à l’aube de sa nouvelle vie. Une rencontre fortuite va chambouler son univers à tout jamais, lui révélant d’abord quel est son chi. Elle va donc s’émanciper devant nos yeux, sortir de son cercle familial et vivre sa vie, faire enfin ses choix. De petite fille au regard naïf, nous la voyons évoluer pour devenir une vraie femme maîtresse de son destin et de ses choix. C’est un personnage qui m’a beaucoup touché de par son évolution.
Calissa est une femme mystérieuse. On sait qu’elle a vécu des choses horribles et qu’elle n’est pas comme les autres. Elle fait partie de la « Confrérie des Sans-Loi », espionnant et enquêtant pour ceux qui veulent bien y mettre le prix. Au fur et à mesure du récit, nous en apprenons plus sur son terrible passé qui la rend plus humaine, plus sentimentale, plus brisée que l’image qu’elle veut nous renvoyer.
Céleste et Calissa n’étaient pas censées se rencontrer, alors autant dire que ce duo cent pour cent féminin est assez détonnant. J’ai vraiment aimé leur collaboration, même si finalement elles sont que très peu ensemble pendant toute la durée de l’histoire. Ensemble, elles vont quand même développer un lien qui va les unir : d’étrangères à guide/élève jusqu’à devenir amies.

Il y a également énormément de personnages secondaires qui ne demandent qu’à être découverts. J’ai eu mes petits coups de coeur, notamment pour Leire, Daniel et Woods. Venicia et Alexian sont aussi très sympathiques et viennent compléter le tableau de par leur humour et leur bonté.

L’enquête que doit mener Calissa va être le fil conducteur de l’histoire.
Pour vous laisser tout le mystère, sachez que cette intrigue est menée avec perfection. Du début à la fin du livre, nous ne savons pas où l’auteur veut nous mener. On est transporté de révélations en révélations, de missions à tromperies, pour arriver à un final explosif que l’on n’attendait absolument pas. Je suis rarement surprise par un final, mais Vania PRATES m’a menée par le bout du nez ! J’ai d’ailleurs toujours du mal à y croire.
L’enquête va vous plonger dans le passé de Lowndon Fields, dans les secrets que certains ont voulu garder, dans des vieilles rancoeurs et guerres de pouvoir. C’est fin, bien mené et parfaitement maîtrisé.

En conclusion, « La cité des chimères » est un roman qui m’a totalement transportée. Vania PRATES nous plonge dans son univers, dans cette Terre du futur qui a fait un retour dans le temps pour en revenir à l’essentiel, tant au niveau des technologies que du rôle que doit avoir chaque être humain.
Accompagné de son duo cent pour cent féminin, nous menons l’enquête de deux points de vue. J’ai autant adoré Céleste de par son émancipation qu’elle va avoir, que Calissa qui est vraiment l’image de la femme libre et accomplie. Les personnages secondaires sont tous travaillés et ont chacun leur rôle. Rien n’est laissé au hasard, tout est mis en place pour porter une intrigue qui est maîtrisée à la perfection. L’enquête est lancée dès les premiers chapitres et jusqu’au bout nous sommes tenus en haleine. Je me suis vraiment prise au jeu de découvrir avec les personnages la finalité de cette mission, mais j’étais loin de me douter de toutes les révélations.


Il m’est très compliqué de mettre des mots face à tous les sentiments que j’ai ressentis pendant ma lecture. Tout ce que vous devez savoir, c’est que « La cité des chimères » est une petite merveille qu’il ne faut absolument pas louper. C’est un récit qui plaira à un très large public et qu’il ne faut pas hésiter à partager avec ses proches.


Un gros coup de coeur !

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/10/la-cite-des-chimeres-vania-prates.html )
La Passe-miroir, Livre 2 : Les Disparus du Clairdelune La Passe-miroir, Livre 2 : Les Disparus du Clairdelune
Christelle Dabos   
Les livres de Christelle Dabos méritent plus que le Diamant.
Que dire de ce livre à part que je regrette de l'avoir refermer aussi vite, que j'attend la suite avec impatience et que je vais très certainement me relire ces deux tomes de nombreuses fois d'ici la sortit du prochain, comment ne pas parcourir cet univers incroyable encore et encore et dire qu'on va avoir le droit à deux autres perles de ce genre (peut être plus).
Il se passe tellement de chose pour notre chère Ophélie dans ce tome, impossible d'en faire un résumé ou de dire ce que j'ai préféré (en même temps j'ai tout aimé donc...).
Gros coup de cœur pour Thorn.

Le troisième est en cours de rédaction et même si je suis impatiente, Christelle peut et doit prendre son temps, mais son imagination est tellement magique qu'on ne risque pas d'être déçu.
La Passe-miroir, Livre 3 : La Mémoire de Babel La Passe-miroir, Livre 3 : La Mémoire de Babel
Christelle Dabos   
Que d’émotions en refermant ce troisième tome.

Quand je claironne que La Passe-Miroir est mon nouveau Harry Potter, je n’exagère pas. C’est une histoire doudou, dans laquelle je me plongerai au même titre que dans HP en cas de coup de blues.

Le principal défaut de ce tome ? Le même que les autres : PAS ASSEZ ! Comment fait Christelle Dabos pour pondre des pavés de 500 pages trépidantes d’action dont on sort avec une impression de trop peu ?!
Ici, c’est particulièrement accentué par le fait qu’Ophélie est loin d’autres personnages importants : [spoiler]Bérénilde, Victoire, Archibald, Renard, Gaëlle et bien entendu la superbe Victoire qui m’a totalement charmée. Personnages qu’on ne voit que le temps de quelques chapitres beaucoup trop courts à mon goût…[/spoiler] De ce côté-là, c’est une petite déception.
Le personnage de Victoire est très prometteur ! C’était intéressant de voir le monde par ses yeux, j’ai hâte de la revoir !
Ca aurait pu être sympa également que le grand-oncle joue un rôle plus large, un peu comme Roseline.

Concernant l’intrigue, j’ai été ravie de constater quelques précisions bienvenues, accompagnées d’éclaircissements qui épaississent encore un peu plus le mystère comme Madame Dabos sait si bien les distiller. [spoiler]Un monde bien réel imaginé par une romancière, Eulalie Dilleux… une jolie mise en abîme ![/spoiler]
J’ai été un peu déçue de la méthode employée par Ophélie pour en savoir plus : adopter une nouvelle identité (procédé déjà utilisé avec Mime) et attendre de gravir les échelons. Pour un troisième tome, je trouve ça dommage de devoir recourir à de tels artifices.
Les nouveaux personnages rencontrés sur Babel ne m’ont pas plus charmée que cela, excepté Ambroise, Blasius et le Sans-Peur. Au passage, bravo à Christelle d’avoir intégré à l’histoire une personne handicapée et une personne homosexuelle, c’est assez rare (notamment en littérature jeunesse !) pour le souligner.

On pourrait croire que je trouve plus de défauts que de qualités à ce tome. Ce n’est pas le cas ! C’est simplement plus facile de mettre le doigt sur quelques défauts objectifs que sur les raisons qui font de ce roman un véritable page-turner avec une intrigue qui gagne en profondeur de tome en tome.

Le couple Ophélie/Thorn fonctionne sur les mêmes rouages qui en font un duo hors clichés ; ils évoluent peu à peu au plus grand plaisir de la fleur bleue qui sommeille au fond du lecteur. Une question demeure : quel est le problème de Thorn dans ce tome avec le désinfectant ?? Je suis tout ouïe si quelqu’un a compris ^^’

C’est une saga intelligente qui n’a de cesse de surprendre son lecteur et de lui faire se poser des questions à chaque nouvel indice, chaque révélation.

Dans ce tome précisément, Christelle Dabos dépeint sans équivoque une société dystopique où la censure et le contrôle de soi pour la cité est la règle. Pour une fois, on voit clairement comment une telle société se met en place et on sait que nos héros vont tout faire pour empêcher que ce modèle s’étende à d’autres arches. C’est un aspect que j’apprécie énormément dans cette série.

Maintenant il n’y a plus qu’à attendre le dernier tome. Je l’attendrai patiemment, mais avec de grandes expectatives !!
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode