Livres
554 806
Membres
600 008

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Neibi : Ma PAL(pile à lire)

Charley Davidson, Tome 10 : Dix tombes pour l'enfer Charley Davidson, Tome 10 : Dix tombes pour l'enfer
Darynda Jones   
Comme la plupart du temps lorsque je lis un Charley Davidson, j'en ressors le sourire aux lèvres ! Ce fut une fois de plus un très bon cru, où s'entremêle tout ce qui a fait le charme de cette saga, de l'humour, de l'amour sauvage (deux dieux qui font des cochoncetés, ça fait des étincelles, hein !), de l'action et encore de l'action.

Charley, Charley, Charley ! (Imaginez, des pom-pom girls crier son nom). J'ai une horrible envie de recommencer le premier tome... J'ai tellement de livres en attente, ai-je le droit de craquer ?

Revenons-en à nos pelotes de laine, ce tome fut très agréable à lire. On y rencontre énormément de rebondissements et d'actions avec les 3 enquêtes habituelles. Premièrement, l'enquête surnaturelle qui nous permet de retrouver le temps d'un instant, Pari, son amie qui peut la voir telle qu'elle est (donc lumineuse) et qui nous emmène sur les traces d'une malédiction qui touche les enfants d'un orphelinat. Elle était pas mal et je ne m'attendais absolument pas à ce dénouement.
Deuxièmement, l'enquête policière ultra sanglante qui semble donner du fil à retordre à notre Charley. Pour ce qui est de celle-ci, il me semble avoir déjà vu le même schéma dans un ancien tome, ... Elle manquait un peu de punch et c'était du déjà déjà vu. Néanmoins, on a pu rencontrer un personnage assez détestable qui a une énorme dent contre Charley et qui compte bien lui nuire jusqu'à ... SUSPENSE !
Pour finir, son enquête personnelle au sujet de la révélation du tome précédent qui sème du grabuge dans sa vie ainsi que ses petits soucis de couple. Bref, ça envoie du lourd, ça part dans tous les sens et c'est un régal.

L'intrigue au sujet des Dieux d'Urzans se précise et s'accélère à la fin de ce tome, malheureusement, j'ai trouvé cette scène assez fouillis et ça m'a un peu perdue. Trop de détails, trop de noms, un Reyes totalement paumé, bref ce fut quelque peu périlleux. Mais comme on dit, "après la pluie, le beau temps". Cette mini catastrophe est sauvée par la révélation de fin de tome qui MAMAAAAAAAAAAAAAN, fout les jetons et envoie du lourd par la même occasion. Je ne sais pas où ça va nous emmener, nous sommes maintenant à 3 tomes de la fin donc à mon avis ça va devenir de plus en plus complexe et chaud, voir explosif !

Pour conclure, c'était addictif, croustillant et drôle. Reyes fait moins d'apparition, Osh également, il manquait un peu de testostérones. N'empêche que ce livre est un véritable page-turner qui saura ravir les fans de Charley et qui, comme moi, seront impatients d'avoir la suite qui sort dans 23 jours !
On respire profondément et on répète après moi :" Je suis courageux, je peux attendre sans faire de crise de nerfs le tome 11 ! ".

par Eilly
Charley Davidson, Tome 11 : Onze tombes au clair de lune Charley Davidson, Tome 11 : Onze tombes au clair de lune
Darynda Jones   
C’est plutôt impressionnant de se dire qu’on suit une série depuis onze tomes déjà. Bien sûr, il y a d’autres séries beaucoup plus « grosses » qui existent et que j’ai lues mais j’ai vraiment adoré et j’adore toujours chaque tome de cette série. J’ai eu de la chance de recevoir une version epub via netgalley puisque ce tome ne sort que le 24 janvier et très franchement, j’ai sauté de joie quand j’ai reçu le mail me disant que j’avais accès !
Bref, très de blabla, retrouver Charley dans ses aventures, c’était comme retrouver une meilleure amie super rigolote dont chaque pas dans sa vie est une nouvelle aventure. Le livre s’ouvre sur un petit récapitulatif sous forme de séance de psychanalyse qui nous rappelle que Charley a vraiment encore beaucoup de choses à faire avant d’être enfin en paix ! Comme dans les tomes précédents, Charley est très très occupée à gérer plusieurs affaires en même temps qui parfois se rejoignent. Pour ne citer que quelques-unes de ces fameuses affaires, Charley va s'occuper des Foster, la famille qui « volé » Reyes et l’a refilé au méchant Earl Walker, ou en tout cas elle va tenter de découvrir qui ils sont vraiment, elle va aussi tenter de démasquer un homme qui envoi des SMS très dérangeant à Amber ce qui semble indiquer qu’il la suit dans ses déplacement mais elle va aussi essayer de sauver son oncle qui risque de se faire tuer par un type bien rancunier. On avance un peu dans l'intrigue principale qui, je le rappelle, consiste à emprisonner trois dieux maléfiques et ainsi sauver Beep (parce que bah les méchants dieux veulent l'utiliser comme portail, pauvre bébé) et on avance aussi sur la réelle identité de Charley car même si on sait à ce stade de la série qui elle est, il reste encore bien des mystères notamment sur ses pouvoirs. D’ailleurs en parlant de pouvoirs, Reyes va donner de très bonnes leçons à Charley pour qu’elle maîtrise ses pouvoirs et elle se débrouille enfin pour faire ce qu’elle veut avec ! Charley a également quelques interactions avec des enfants et c'est d'autant plus déchirant qu'elle ne sait pas du tout quand elle pourra revoir son petit bébé.
Côté romance, Reyes et Charley sont toujours aussi chauds comme de la braise et toujours aussi amoureux l’un de l’autre. Je pense que Charley est définitivement la plus drôle et la plus badass des héroïnes et que Reyes est le mari le plus cool de la planète. On a également quelques scènes entre Osh, Charley et Reyes où ils parlent tous les trois de l’avenir de Beep et sa future relation avec Osh et ça promet (bon ok, c’est encore un bébé, mais Osh a l’air tellement dévoué à Beep !!). J’espère qu’après la fin des aventures de Charley, on aura un spin-off avec Beep et Osh !
Eeeeet encore un gros coup de cœur avec Charley Davidson ! C'est dingue de se dire qu'après onze tomes, j'adore et j'adhère toujours à cette saga. L'humour, l'action, la romance et le suspense sont toujours aussi présents que dans les tomes précédents. Donc voilà, c'est un livre que j'ai lu en quelques heures, il apporte certaines réponses au niveau de l'intrigue principale mais il se termine aussi sur un cliffhanger de malade ! Je pense même que c’est l’un des plus gros cliffhanger après l’amnésie de Charley !
Et maintenant je m'en veux de l'avoir lu aussi vite parce que je veux trop la suite !

par MissEcho
Charley Davidson, Tome 12 : Douze tombes sans un os Charley Davidson, Tome 12 : Douze tombes sans un os
Darynda Jones   
FANTASTIQUE !! Simplement fabuleux... 12ème tome et toujours autant de talent, de suspense, d'humour et j'en passe. Je n'ai pas peu lâcher mon livre avant la dernière page.
Cette auteure est une magicienne. Charley Davindson restera mon Diamant par excellence.
Mon Dieu que j'ai ri... (oui je sais, rire seule devant son bouquin ça fait un peu fofolle mais c'est pas grave j'assume grave) Et cette fin... Comment allons nous faire durant une année, nous, simples mortels dans l'attente des prochaines aventure (pour ne pas dire mésaventures) de notre Déesse... Et que l'on ne me dise pas que ça sera le dernier : CE N'EST PAS POSSIBLE TOUT SIMPLEMENT. Na !!!

par Damerin
Charley Davidson, Tome 13 : Treize tombes de malheur Charley Davidson, Tome 13 : Treize tombes de malheur
Darynda Jones   
C’est toujours difficile de terminer une saga et d’en faire une chronique sans rien spoiler. Mais je vais tenter de réussir l’exercice.

On retrouve Charley là où on l’avait laissée, enfin presque puisqu’elle est sortie de son bannissement. Souvenez-vous, elle avait sauvé la fille de Cookie de la mort et s’est retrouvée bannie de la Terre. Bref, elle est sortie. Ou en tout cas quelqu’un l’a fait sortir (et je parie que vous savez de qui je parle !) Pour résumer, ça ne va pas fort sur Terre et il reste encore quelques détails à Charley pour assurer la protection de Beep.

Ce dernier tome fonctionne comme les précédents, Charley se charge de plusieurs enquêtes à la fois qu’elle arrive à résoudre avec brio et empêche la Terre de sombrer dans le chaos. Ce que j’aime chez Charley c’est à la fois son humour, sa capacité à réfléchir (ou son absence, remarque…), son envie de protéger tout le monde et son couple avec Reyes. Je l’avoue, Reyes est l’un des personnages masculin que j’adore mais avec Charley à ses côtés… c’est genre la bombe atomique ! Ce couple c’est ce que je voudrais devenir quand je serais plus grande.

Comme c’est le dernier tome, j’avais peur d’être déçue de la fin. Peur d’avoir encore plus d’interrogations que de réponses. Mais au final, pas du tout, la boucle est bouclée. La fin est très bien pensée avec son lot de révélation surprise que je n’avais absolument pas vu venir, j’ai eu mal au cœur par moment pour Charley mais je ne peux pas m’empêcher de penser que c’était une très bonne fin.

Comme d’habitude, l’action s’enchaîne assez vite et j’ai accroché dès le début à l’écriture de Darynda Jones. Je suis fière d’avoir lu ces treize tomes et j’ai hâte de lire les aventures de la fille de Reyes et de Charley !

En conclusion, un tome qui se termine en apothéose avec ce qu’il faut d’action, de romance et de scène hot. Ca me fait bizarre de quitter Charley et Reyes alors que je les ai suivis pendant de longues années mais j’ai hâte de pouvoir lire leur héritage AKA leur fille. Et Osh ?

par MissEcho
Les Contes interdits : La Belle au bois dormant Les Contes interdits : La Belle au bois dormant
Louis-Pier Sicard   
Une enfant qui ne devait pas naître. Embryon génétiquement modifié. D’une beauté parfaite et d’un père inconnu. Mais sous son visage d’ange se cache autre chose. Un livre rempli d’intrigue et de suspense.

Jusqu’à maintenant c'est le livre que j'ai lu le plus rapidement. On a hâte de savoir la fin pour avoir réponse à nos questions. Il y a des passages assez intenses, mais ça en vaut la peine.
Vraiment très bon livre!

par Flower9
Les Contes interdits : Les 3 P'tits Cochons Les Contes interdits : Les 3 P'tits Cochons
Christian Boivin   
[spoiler]http://bookivores.over-blog.com/2017/10/les-contes-interdits-les-3-p-tits-cochons.html[/spoiler]

Des contes classiques de ma jeunesse réécrit dans un contexte plus sordide. Moi qui aime les réécritures de contes, je ne me suis pas posée longtemps la question... Il était clair que je lirais Les contes interdits.

Mon dévolu est tombé sur Les 3 p'tits cochons comme première découverte de cette saga. Voyeurisme, pornographie, cannibalisme, nécrophilie... tous des thèmes qui dérangent et qui aussitôt ont capté mon intérêt. J'avais bien hâte de voir comment Christian allait exploiter la base des Trois petits cochons dans un contexte totalement humain et contemporain de surcroît.

Maintenant que ma lecture est terminée, je vous dirais que je m'attendais à plus de similitudes avec le conte original (comme avec Javotte de Simon Boulerice ou Trois princesses de Guillaume Corbeil). Oh il y a de nombreux petits clins d’œil comme le nom de famille du principal protagoniste (Wolf) ou dans les lieux (Rivière-du-loup) ou dans les paroles de certaines chansons et ainsi de suite. Il en va de même pour les cochons également. Mais qui est le grand méchant loup et qui sont les 3 petits cochons dans ce romans... ça c'est un peu plus ambigu jusqu'à ce que l'on arrive à la fin. Et leurs "maisons" quant à elles, elles sont représentés par quoi? Bref, on ne cerne pas autant l'inspiration tirée du conte initial comme il était possible de le faire avec Aliss de Patrick Sénécal.

Bien qu'il y ait beaucoup de scènes vulgaires, nous ne nageons ni dans l'horreur, ni dans le sordide. Bon ok... un peu quand même, mais rien d'extrême qui empêcherait un cœur sensible de poursuivre sa lecture. Ce roman se lit aisément sans trop nous choquer (quoique la scène de la castration à froid... ouff). Mais on apprécie néanmoins énormément notre lecture que l'on se surprend d'avoir terminée dans le temps de le dire.
Les Contes interdits : Peter Pan Les Contes interdits : Peter Pan
Simon Rousseau   
Ce roman est une véritable BOMBE !!! C’est définitivement l’un des romans dans mon top 10 voir même TOP 5 de l’année jusqu’à maintenant. Ce livre m’a obsédé de la première lettre jusqu’à la toute dernière… J’ai ressenti une véritable frustration lorsque j’ai refermé ce dernier, la boule au ventre. Je vous écris ces premières lignes à chaud. Seulement quelques minutes après avoir mis fin à cette aventure des plus étranges. Cœur sensible s’abstenir ! Ce roman est loin d’être pour tous les lecteurs. Nous sommes loin, bien loin de l’histoire de Wendy et Peter Pan qui nous envoyait dans les bras de Morphée. Au contraire, ce conte vous hantera, il vous fera faire des cauchemars, mais surtout, vos valeurs et vos émotions seront mises à rude épreuve. Ça, c’est certain.

Le premier point qui a retenu mon intérêt pour ce dernier une fois ma lecture débutée est sans contredit, la région dans laquelle se déroule l’histoire. C’est MA ville ! Québec City… Et encore mieux, beaucoup de scènes se déroulent à moins de 1km de chez moi. Alors, imaginez l’impact que les détails géographiques ont pu avoir sur mon imagination et les images qui y sont nées de celle-ci, suite à la lecture des mots de Rousseau ! Ce fut une vraie bombe. Dès cet instant, je savais que ce roman serait plus qu’un coup de cœur. Pas seulement, parce qu’il se déroulait chez moi, mais parce que je savais qu’il me ferait voyager dans des coins sombres… Que tout mon être et mon âme seraient mis à rude épreuve. Et ce fut définitivement le cas !

Que dire des personnages ? OMG… Ce sont de véritables psychopathes ! Sérieusement, malgré tout, j’ai ressenti à un moment ou l’autre de la compassion et de l’empathie pour chacun d’eux. C’est étrange que des personnages si sombres, si malades et tellement à l’opposé de moi et de mes valeurs aient réussi à me soutirer de telles émotions. Je suis passée d’un extrême à l’autre grâce à la plume de l’auteur. Qui d’ailleurs a un véritable talent pour écrire des scènes d’horreur. Il a ce quelque chose, dont je suis incapable de définir, dans son écriture qui fait qu’on y croit réellement. Tout nous semble réel. C’est fou l’effet que son roman a eu sur moi. Plusieurs d’entre vous m’ont souvent entendu louanger la plume d’Yvan Godbout qui est selon moi, un maître dans ce genre littéraire. Et bien Rousseau rejoint sans hésitation ce dernier dans mon TOP 3 des auteurs d’horreur jusqu’à maintenant.

Dès qu’il parle d’un personnage, on imagine sans difficulté celui de notre enfance. Et POUF ! Deux secondes après, c’est la fée Clochette hideuse, tortionnaire et machiavélique qui ressurgit sans avertissement dans notre tête. Chaque personnage à sa place. Les références sont justes et nous faisons facilement le lien entre celui de Barrie et de Rousseau. Sauf que ces derniers sont vraiment trash et dark contrairement à ceux de notre enfance. Les scènes sont tellement tabou, poignantes et véritablement macabres par moment, que certains auront un goût amer en bouche. Mais croyez-moi, malgré tout, vous serez addict à ce dernier ! Fini la belle Wendy, le Peter Pan qu’on rêvait tous d’embrasser en cachette, la fée clochette toute mignonne et le Capitaine Crochet sadique. Oh non… Ici, vous trouverez une Wendy débrouillarde, une fée Clochette digne de la rue Ste-Catherine, un Peter Pan des plus sadiques qui soi et un Capitaine Hook détruit.

Honnêtement, aucun mot ne sera à la hauteur de mon ressenti pour ce dernier. Je suis passée de l’émerveillement au plus pur des dégoûts en une fraction de seconde, et ce, tout au long du roman. Il est intense, c’est certain ! Mais ignorer ce dernier serait une erreur monumentale. Oui, il est dur. Oui, il tuera surement quelques souvenirs au passage. Mais il vous laissera avec une foule d’émotions contradictoires qui ne peuvent qu’être transmises que par une main de maître ! Surveillez ce jeune auteur québécois !

Ah oui, j’oubliais tellement que je suis emballée par ma lecture, que Peter Pan a été lu en lecture commune avec ma belle Laura du blogue Escapade Féérique… Je suis certaine que sa lecture ne fut pas aussi féérique que le conte original 


Source : https://frogzine.weebly.com/chroniqueslitteraires/les-contes-interdits-peter-pan

par Froggy
Les Contes interdits : Blanche Neige Les Contes interdits : Blanche Neige
Louis-Pier Sicard   
Je vais commencer par le début, en vous avouant que j'ai eu un coup de cœur pour la couverture, comme toutes celles des Contes interdits, je la trouve magnifique.
Ensuite, en voyant qu'il ne fait même pas 200 pages, je me suis dit : chouette, il va aller droit à l'essentiel, sans superflu, et ça n'en sera que plus efficace.
Puis la lecture commence et là, quelle déception...
Le style d'écriture déjà, du passé simple à n'en plus finir, ce qui a rendu ma lecture lourde et franchement pas agréable. L'effet poétique du conte a, selon moi, été trop exagérée, ce qui donne un effet "forcé".
Ensuite l'histoire, l'absence de repères temporels ne déstabilise pas que l'héroïne, le lecteur aussi ! Du coup on est perdu entre rêve et réalité, ce qui rend l'histoire déroutante et difficile à suivre. On ne sait pas où l'auteur veut nous mener, et même à la fin, je me suis dit : Mouais bof, tout ça pour ça...
Pour finir, des scènes d'horreur porno-glauques qui ne m'ont fait ni chaud ni froid tellement elles étaient forcées !
Bref, vous l'aurez compris, je n'ai pas trop aimé cette lecture, et je trouve ça dommage, car la couverture et le résumé me faisaient vraiment envie.
Les contes interdits : Hansel et Gretel Les contes interdits : Hansel et Gretel
Yvan Godbout   
Sincèrement, je n'ai pas compris pourquoi cette oeuvre a fait autant parler d'elle. Il est écrit, noir sur blanc, que les contes interdits sont des récits choquants, non censurés et très bruts. Pourquoi lire un roman comme celui-là, pour ensuite le comparer aux autres de cet auteur ? Pardonnez-moi, ce n'est qu'une opinion !

J'ai adoré. Je ne suis ni pédophile ni amatrice de violence sur les enfants, ni même de viol, mais il faut comprendre la thématique des contes interdits afin de pouvoir situer le roman dans son ensemble. C'est le premier que j'ai lu jusqu'à maintenant et je ne suis pas déçue ! Le récit est choquant (choquant de vérité ! parce que ça arrive ce genre de choses !!), mais pas invraisemblable, il est dur et très détaillé.

Quand j'ai vu combien le roman avait été détruit par les lecteurs, j'ai encore plus eu envie de le lire ... Je m'attendais à la pire chose que j'ai jamais lue et je l'ai trouvé plus « soft » en définition comparée à certains autres.

En bref, j'ai beaucoup apprécié l'aventure avec ces personnages hors du commun, qui donnait un peu de « fantastique » à cette histoire basée sur un monde assez réel en tant que tel. Il ne faut pas avoir le cœur sensible pour s'attacher à des personnages comme ceux-là et continuer l'histoire dans un monde où même la liberté semble être décevante, mais si vous avez le cœur solide et envie de contempler la douleur (fictive, il ne faut pas oublier !), de s'immiscer dans le monde du satanisme, c'est un bon roman. :)
Les Contes interdits : Le Petit Chaperon rouge Les Contes interdits : Le Petit Chaperon rouge
Sonia Alain   
«Les loups existaient bel et bien dans le cœur des hommes, certains plus voraces que d’autres.»
Douce est la vengeance dans le cœur d’une âme vengeresse quand elle entend les cris d’agonie et de terreur de ses proies. Manipulation dans l’ombre, séduction, désir de justice, sang, beaucoup de sang! Mais quelle belle interprétation du chaperon rouge à la sauce gore! J’ai adoré!
L’écriture est fluide et aérée, nous livrant les émotions et les motivations de notre héroïne, tout en nous faisant ressentir sa haine profonde. Le rythme de l’histoire est rapide et bien dosé, nous amenant à vouloir tourner les pages une après l'autre sans arrêter pour découvrir toujours plus.
Le tableau se place pièce par pièce devant nous, proposant dans cette version certains éléments clés du conte original qui a bercé notre enfance. Je veux parler de la cape rouge, du panier, des bois, de mère-grand, du loup, du chaperon rouge. Nous incluant le chasseur personnifié par un policier dans cette version. Un élément qui m'a énormément plu dans cette adaptation est le côté surnaturel apporté par l’ascendance tsigane de mère-grand qui coule aussi dans les veines du petit chaperon rouge. Amenant une autre dimension au récit qui selon moi a bonifié l'histoire.
Le tout dans des décors très bien décrits, faisant naître devant les yeux du lecteur le tableau dans toute sa noirceur et son sadisme. Les personnages sont très crédibles et intrigants, réveillant notre compassion. D’autres au contraire sont abjects et détestables, créant en nous des désirs de meurtre...
Pour moi c'est une lecture gagnante! Laissez-vous tenter et plongez dans un nouveau volet de «Les contes interdits». N’hésitez pas à me partager votre avis si vous l’avez lu. Bonne lecture xox
POUR UN PUBLIC AVERTI 18ANS+
10/10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode