Livres
559 425
Membres
608 394

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Oceane-210 : Mes envies

Noirs démons, Tome 1 : Tout ce qui brûle Noirs démons, Tome 1 : Tout ce qui brûle
Suzanne Wright   
Alors. D'après les quelques indices que j'ai pu glaner ici et là à travers l'histoire, il semblerait que Knox soit relativement possessif. No shit, me direz-vous, et c'est vrai que c'est un trait de caractère qui est assez discret chez ce personnage... Bon allez, trêve de plaisanterie, ce mec doit dire au moins 300 fois "tu es mienne" (ou toute autre phrase ayant la même signification) dans tout le tome, sans oublier toutes les autres formes de... euh, masculinité j'imagine, que l'auteure a égrenées durant son récit (comme des ordres à tout bout de champ, une arrogance incroyable, un besoin de contrôle vraiment pathologique et une certitude absolue que les femmes sont des poupées gonflables). Ah, mais parlons-en, de la poupée gonflable en chef, d'ailleurs ! Harper, si prometteuse, si sarcastique, si indépendante, si pleine de doutes... qu'est-ce qu'il t'est arrivé, chérie ? Pourquoi cette perte totale d'indépendance, pourquoi cette obéissance totale aux ordres de Knox, pourquoi ce semblant de personnalité qui, au final, ne ressort jamais aux bons moments ? Ceux qui liront ce commentaire me trouveront certainement méchante, mais sachez que ce roman m'a vraiment agacée. Agacée étant ici un euphémisme. Je n'imaginais évidemment pas une histoire bien originale ou pleine de suspense, heureusement pour moi, mais quand même, tomber sur ça ? C'est douloureux pour les yeux, des romans comme ça ! C'est ce genre de mecs qui est censé faire fantasmer ? Un milliardaire surpuissant maniaque du contrôle donneur d'ordres et de leçons habitué à obtenir tout ce qu'il veut et obsédé par le cul ? Je sais bien que Fifty Shades a initié un genre de culte mais quand même, faut se faire soigner.

Sincèrement, l'idée de base avec les démons, les alter ego etc. est vraiment sympa ! C'est différent des loups-garous et de leurs âmes sœurs tout en restant sensiblement sur la même branche, et on découvre des tas de nouveaux croisements, une société secrète et tout un tas d'espèces trop cools venues de la mythologie chrétienne. Mais voilà, tout tourne évidemment autour du lien entre Harper et Knox, et voir cette pauvre fille être contrôlée par ses hormones dès le chapitre 2, se targuer d'être quelqu'un d'insupportable et rebelle pour ensuite s'agenouiller quand il le faut et trouver ça totalement normal, ça fait juste mal au cœur. C'est peut-être un jugement très dur mais la première scène érotique (au chapitre 6, hein, alors qu'Harper avait juré ses grands dieux qu'elle ne coucherait jamais avec Knox) m'a limite paru être un viol tellement elle se fait manipuler dans tous les sens (oui, tu as bien lu) par ce... type. Et je pèse mes mots.

L'idée principale est passée donc je vais arrêter les frais. Si tu cherches l'histoire d'une relation malsaine, un mec ultra-possessif (genre vraiment), une explosion d'hormones tous les 3 lignes et des scènes très clichées agrémentées de "Harper est à moi, tu la blesses je te bute", bravo ! Ce roman est fait pour toi ! Sinon vraiment, passe ton chemin.
Noirs démons, Tome 2 : À feu et à sang Noirs démons, Tome 2 : À feu et à sang
Suzanne Wright   
GÉNIAL CE TOME !!!

Le début du livre démarre en pleine action après une agression dans une ruelle. Comme le premier tome, le tome 2 est dans la même ligne de conduite et j’adooore !!! J’ai beaucoup aimé la romance paranormale de Knox et Harper. Ils vont bien ensemble malgré que tous les sépare. Il y a quelques rebondissements qui donnent du pigment à la romance paranormale.

L’enlèvement de Carla met tout le monde à cran surtout Knox qui devient de plus en plus protecteur avec Harper. Il va même lui demander de déménager le salon de tatouage à la Cité souterraine. Mais cela n’empêche pas les ennemies de venir l’attaquer à la cité.
Knox est plus que jamais protecteur envers sa compagne. De l’action par l’enlèvement de la mère d’Harper. Il recherche activement Lawrence Crow mais lui a échappé plusieurs fois.

Il y a un mystère autour des quatre cavaliers révélé par la vision de la grand-mère de Dario.

Bon deuxième tome… A suivre…
Noirs démons, Tome 3 : Des cendres en enfer Noirs démons, Tome 3 : Des cendres en enfer
Suzanne Wright   
Ensemble, Harper et Knox ont affronté toutes les choses maléfiques auxquelles vous pourriez penser - des Cavaliers de l'Apocalypse aux praticiens de forces occultes agissant sur ordre insistant de Lucifer qui se pense hilarant. Ils se préparent à un repos bien mérité - jusqu'à ce que Harper soit attaquée par des mercenaires au milieu de son salon de tatouage. Pire encore, les agresseurs tentent de lui prendre ses ailes - celles que personne n'est sensé savoir qu'elle possède.

Ils échouent de peu, et une fois que la furie de Knox fait ressortir son démon, une chose devient claire: quelqu'un connait les certes de Harper et cherche à la détruire. Il semblerait que ce quelqu'un soit le Troisième Cavalier - mais comment en savent-ils autant sur Harper? A croire que l'impossible est devenu vrai - un ennemi se cache au coeur même de leur repaire.

Pour survivre, Harper devra user du pouvoir le plus noir qu'elle ait jamais connu. Même Knox ne peut la protéger de tout - bien que Dieu sache que rien ne pourrait l'arrêter. Les enjeux n'ont jamais été aussi élevés, car si Harper est à nouveau menacée, Knox sera incapable d'arrêter son démon de prendre un malin plaisir à détruire le monde...

par Maelle39
Noirs démons, Tome 4 : Entre deux feux Noirs démons, Tome 4 : Entre deux feux
Suzanne Wright   
Un quatrième tome qui ne finit malheureusement pas l'histoire de Knox et Harper en apothéose... Pour moi il est bon mais je ne retiendrai pas cette lecture dans ma tête comme si elle avait été la lecture de l'année. Ce tome est, je trouve, un peu en dessous des autres bien que ça fasse longtemps que j'ai lu les autres, je dois le reconnaître.
J'ai eu l'impression que malgré tous les événements qu'il y a dans l'histoire, il n'y a pas trop d'actions. La fin m'a un peu surprise je l'avoue. Je ne m'y attendais pas. Concernant les scènes de sexe (j'ai l'habitude avec cette auteure étant donné que j'ai lu tous les livres de ses autres séries), je les ai trouvés plates et sans sentiments. J'ai remarqué ça aussi un peu dans le dernier tome de La meute du Phénix qu'elle a sorti il n'y a pas longtemps. Le fait que la fille se soumet toujours et n'a pas son mot à dire commence de plus en plus à me déranger. Peut-être est-ce dû au fait que j'ai lu énormément de livre de ce genre.
Asher est vraiment trop choupi. Il relève un peu le niveau du livre à lui tout seul. Harper et Knox n'ont pas changé et sont toujours égaux à eux-même, même si les voir dans leur rôle de parents m'a bien plus et que ça leur va bien.
Un bon livre pour passer le temps. Les autres tomes sont sur les personnages secondaires, et comme je suis curieuse je vais continuer la série.

par magalie91
Noirs démons, Tome 5 : Le Feu sous la cendre Noirs démons, Tome 5 : Le Feu sous la cendre
Suzanne Wright   
Bonsoir il y a t-il une date prévue en France pour la sortie du tome 5? J'ai vraiment hâte de le lire.

par mabitlit
Noirs Démons, Tome 6 : Le Feu sacré Noirs Démons, Tome 6 : Le Feu sacré
Suzanne Wright   
De loi le meilleur de la série il était juste trooop bien j'ai mal aux joues tellement j'ai souri et rigolé a leur joutes verbales et j'ai aussi beaucoup aimé l'introduction d'un ange (très vite fait mais) et qu'on mentionne que d'autres créatures existe comme vampires et métamorphes.... De plus on nous introduit doucement dans le prochain tome avec raini. Bref un vrai coup de coeur.
La Saga des âmes, Tome 1 : L'Âme bleue La Saga des âmes, Tome 1 : L'Âme bleue
Océane Ghanem   
Mon dieu, j'ai adoré l'âme bleue. Le style est originale, mélange de figures de styles très recherchées, de citations bien trouvées (j'ai bien cru que Molière avait ressuscité) , de descriptions et d'émotions sensationnelles, on ne s'en lasse pas. Pour ceux qui croisent ce bouquin, qu'attendez-vous pour sauter le pas ? Seul un aveugle pourrait passer devant. Impossible de détacher les yeux des lignes, et lorsqu'on achève notre lecture pour attendre la suite, la volonté d'en connaître davantage devient rapidement insoutenable.
Oksana reste un personnage très charismatique du début à la fin, Max est très attachant et les mystères qui planaient autour de lui m'ont donné envie de le secouer comme un prunier (le pauvre), et en ce qui concerne ses amis, ils possèdent chacun leurs propres caractéristiques et sont ABSOLUMENT irrésistibles, au point de vouloir qu'ils existent. Vraiment, on ne regrette pas de s'être plongé dans ce genre d'histoire. Jamais. Le seul avertissement qu'il est important de mentionner, c'est le fait qu'il soit quasiment impossible de sortir indemne après avoir vécu des émotions aussi fortes. ;)

par neri_lt
La Saga des âmes, Tome 2 : L'Âme errante - Partie 1 La Saga des âmes, Tome 2 : L'Âme errante - Partie 1
Océane Ghanem   
Bon, je suis une fidèle lectrice d'Océane depuis le début de cette saga encore inachevée et qui sera prochainement éditée et je ne peut dire qu'une chose : on a toutes une part de Charlotte, d'Oksana et d'Ines en nous.
Ce livre, qu'il puisse plaire ou pas, doit forcément avoir un impact sur ceux qui se risquent à s'y aventurer. Et j'ignore comment il reste possible de ne pas aimer cette histoire. Sachant à quel point je suis difficile en ce qui concerne les histoires d'amour, l'Ame Bleue et l'Ame Errante m'ont comblée, et je n'attends que l'Ame Chanceuse pour faire déborder mon cœur d'amour.
Charlotte Cooper est définitivement un bout de femme que l'on se doit de connaître, et MKT disons que c'est... un gros morceau de sucre. Une énorme noisette de miel. Littéralement.
J'ai beaucoup trop de choses à dire. J'ai ris et pleurer devant ce livre et ce n'est pas qu'à cause des hormones ! Je sais déjà que je vais devoir recouvrir la version papier de film plastique si je ne veux pas la tâcher de mes larmes salées (j'abuse, mais quand j'aime, c'est inconditionnellement, car il s'agit d'un sentiment que j'éprouve rarement à l'égard d'une simple fiction). Dois-je vraiment parler de la plume d'Océane ou le monde en a déjà la connaissance ? Ca glisse tout seul, comme sur une piste de ski. J'ai arrêté de compter le nombre de citations et d'extraits que je comptais me tatouer sur le derrière (J'abuse. Pas sur le derrière. Je dirais plutôt sur la totalité du dos, des bras et des mains. Rien que ça.)
E t pour finir, je suis tomber complètement dingue du charme Hondurien d'MKT et Inès, et il me tarde de lire la suite !

XOXO,
Gossip Girl.

par neri2080
La Saga des âmes, Tome 3 : L'Âme chanceuse - Partie 1 La Saga des âmes, Tome 3 : L'Âme chanceuse - Partie 1
Océane Ghanem   
Juste incroyable, la reprise de la série des Ames au travers d’Ines est incroyable ! On a le plaisir de découvrir Chance et l’orgine de son incroyable extravagance ! Une écriture parfaite, une histoire incroyable

par JeanneP
Bestiaire amoureux, Tome 1 : Guide de séduction en terrain hostile Bestiaire amoureux, Tome 1 : Guide de séduction en terrain hostile
R. Cooper   
Je ne sais pas à quoi je m’attendais, lorsque j’ai commencé ma lecture, intrigué. Malheureusement, je me retrouve déçu depuis le début, autant sur la forme que le fond, et j’ai eu du mal à terminer le livre.

Je ne saurais où commencer avec ma critique. Peut-être avec la forme. N’ayant lu le texte original, je ne pourrais juger de sa qualité, mais la traduction, elle, m’a semblé brouillon : d’une part, certains passages n’étaient pas toujours clairs ; d’autre, étant parfaitement bilingue, je me suis heurté plusieurs fois aux choix de formulation du traducteur.

En ce qui concerne le fond, je ne m’attarderai pas sur les deux enquêtes policières du roman. Je m’intéresse rarement aux enquêtes policières, qu’il s’agisse de livres, de films ou de série, aussi je n’ai pas grand-chose à dire si ce n’est qu’elles n’avaient rien d’extraordinaire. Au fond, bien qu’elles soient en premier plan, elles sont surtout un décor pour amener la relation entre Ray, le protagoniste, et Cal, l’objet de son obsession.

Je dis « obsession » car, même si l’auteur essaie de nous vendre cela comme de l’amour, je n’ai pas constaté de sentiments profonds et amoureux. Cal est tout simplement l’âme-sœur de Ray, et parce que c’est le cas, Ray est amoureux. En vérité, il est surtout physiquement attiré. L’auteur ne décrit que son désir pour le demi-Fae, un désir purement sexuel. Rien, dans leurs échanges, ne permet un rapprochement autre. D’ailleurs, ils sont sans cesse à s’envoyer des piques. Ils n’arrivent jamais à se parler, réellement — rien n’est jamais dit clairement, voir dit tout court, et un véritable dialogue de sourds s’ensuit.

De fait, je n’ai pas trouvé les personnages attachants ; pas lorsque j’avais davantage envie de les claquer. Surtout Ray.

Ray que j’ai trouvé absolument con et, finalement, peu convaincant dans un rôle d’enquêteur incontesté alors qu’il s’est tenu, tout au long du roman, à ses préjugés contre les faits sans jamais chercher à creuser, à faire des recherches, à savoir. C’est d’autant plus frustrant et ironique que Ray se trouve lui-même victime de préjugés.

Pire : jamais il n’essaie de prendre le temps d’expliquer à Cal quoi que ce soit. Il se contente de (se) dire qu’il finira bien par comprendre. Évidemment. Si c’est ainsi qu’il mène ses enquêtes, je me demande comment il a un si grand taux de réussite. C’est une approche tellement stupide alors qu’il soutient, d’un autre côté, que les gens ne peuvent pas comprendre ce qu’il est.

Pour ce qui est des autres personnages, je ne m’y suis pas non plus attaché. L’équipière de Ray aurait pu ne pas figurer dans le roman, cela n’aurait rien changé. Oscar Benedict, le partenaire et meilleur ami d’enfance de Cal, n’est là que pour permettre à Cal de jouer les fées écervelées et renforcer le cliché sur les fées. J’imagine qu’il est censé apporter une touche d’humour. Il reste néanmoins un personnage qui ne sert que de béquille à un autre, sans personnalité.

Un autre regret : en définitive, le lecteur en apprend très peu sur le monde surnaturel de l’auteur. Il y a des loups-garous qui ne sont que force et violence sous leur forme de loup, mais qui, d’un autre côté, ne sont pas sanguinaires. Il est question de groupe, mais les deux que l’on rencontre dans le livre n’en ont pas, alors qu’il m’a semblé que c’était une norme… Ce n’est pas mieux du côté des fées. Mis à part le sucre et la frivolité qui les caractérisent, l’auteur n’évoque que très brièvement les croyances à leur sujet. C’est très frustrant et cela renvoie à la sensation de brouillon que j’avais évoquée au début de ma critique.

Je finirai donc sur ces mots : le roman m’apparaît plus comme un brouillon dans le flou artistique. C’est bien dommage.

par Cannon

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode