Livres
549 725
Membres
589 785

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Ohtentyk : Mes envies

Lune ardente, Tome 1 : Crépuscule Lune ardente, Tome 1 : Crépuscule
Morgane Rugraff   
Cette lecture ne l'a pas faite avec moi. Sioban est un cliché, limite une pâle copie de Deanarys Targaryen, version glacée. Pourtant j'admire la loyauté et l'indéfectible droiture de ce personnage. Mais je crois que la plume de l'autrice la dessert. Un personnage pas assez approfondie, des descriptions parfois qui frisent le romanesque non assumé ce qui rend niais le récit. J'aurai préféré qu'elle pousse jusqu'au bout ses descriptions plutôt que d'en ponctuer de ci, de là sans rien apporter de plus à l'ambiance que de la mièvrerie. Et tant qu'à faire jouer la carte à fond dans l'aspect oriental des Sang-de-soleil.
Des informations succinctes mais si peu dévoilées. Des incohérences ou des contextes parfois tirés par les cheveux. Sioban perd de sa superbe, bien que je trouve sa personnalité très caricaturale, elle aurait pu être mieux valorisée. Seule la personnalité nuancée de Caleb m'a convaincue dans toute cette narration. Ce n'est pas tant l'univers dont l'idée m'a beaucoup plu mais que je trouve mal exploité, qui m'a dérangée, se serait plutôt la manière de raconter cette histoire. Malgré une bonne maîtrise de la syntaxe et du vocabulaire, j'ai eu une sensation d'insipidité et je n'ai pas su m'attacher à l'aspect poétique évoqué par nombre de lecteurs, ou simplement aux personnages hormis Caleb et le mystérieux loup noir. J'ai anticipé pratiquement toutes les actions et bien que la seconde partie fut plus attrayante, cette lecture me laisse dubitative, avec une pointe de frustration car j'ai envie d'y croire moi à cette fantasy. J'espère donc que le second tome me réconciliera avec la plume de l'autrice.

par fifilini
Semblables, Tome 1 Semblables, Tome 1
Julie Jodts   
Dans ce premier tome, nous faisons la rencontre de jumelles : Mia et Léna. Si leur ressemblance physique est flagrante, elles ont un tempérament bien distinct. Nos héroïnes évoluent dans un monde bien ordonné où la gémellité est souvent considérée comme une malédiction, et où leur destinée est déjà tracée avant même leur naissance. Le premier enfant défendra la cité, le second se mariera et enfantera, le suivant exercera un métier comme infirmier, pâtissier, artisan, etc...
Chaque enfant se verra attribué le jour de ses 8 ans, un aniphore lui correspondant. Panthère, écureuil, oiseau, les catégories sont nombreuses et variées. Le lien qu'ils tisseront ensemble, les liera à tout jamais, dans la vie mais aussi dans la mort.
Léna étant la première née, c'est elle qui sera envoyée au combat, Mia, elle, est fiancé à Hans, un jeune homme bien sous tout rapport, quand à Siviane, elle exerce le métier de pâtissière ce qui n'est pas vraiment du goût de leur mère.

Mais vous vous doutez bien que les choses ne seront pas aussi simples et prévisibles qu'il n'y paraît.
Je vais difficilement pouvoir vous donner plus d'informations tout en gardant cette part mystérieuse que j'ai tant appréciée.

Léna est une jeune femme forte, intransigeante, très souvent en retard, autoritaire, dévouée... en gros, c'est une guerrière et elle nous le prouve. Son aniphore n'est autre qu'une panthère robuste et fiable dont elle devra néanmoins se séparer lors de ses différentes missions.
En dehors de ça, elle a toujours été proche de sa jumelle, toujours là pour l'aider à se surpasser, pour la motiver.
On la découvre assez peu finalement, mais il y a une bonne raison à tout cela. J'ai été surprise par le froideur qui peut émaner d'elle, elle me fait penser à un roc que rien ne peut briser. Et je ne sais pas pourquoi, j'ai la sensation qu'il nous manque des détails la concernant tout en ayant cette certitude étrange, que l'auteure nous réserve encore bien des surprises à venir.

Mia, quand à elle, est l'exact opposé de Léna. Elle est plutôt douce, maladroite, a de l'humour, elle est peu sûre d'elle, étourdie et assez rêveuse. Je l'ai trouvé touchante et j'ai adoré la suivre tout au long de ces 300 pages. Ses maladresses font d'elle une héroïne comme tout le monde. Son aniphore est également une panthère, mais contrairement à celle de sa sœur, celle-ci se révèle joueuse et très affectueuse. Sa personnalité la rend proche de son lectorat et on peut facilement se retrouver en elle par certains aspects. Suite à un événement que je vous laisserais découvrir par vous-même, on la voit se remettre complètement en question, elle se posera d'ailleurs les bonnes questions et tentera de trouver la meilleure solution qu'il soit. Elle est très attachée à sa famille et est prête à tout pour cette dernière. On découvre alors en elle, une rage de vouloir se dépasser. Elle devient plus forte, têtue et déterminée que jamais, mais sans pour autant devenir une héroïne badasse en un claquement de doigts. Tout se fait progressivement, sur la durée et il n'y a pas un seul moment où les doutes ne cesse de l'envahir. Ce que j'ai le plus aimé est le fait qu'elle soit si crédible, elle tente, elle espère, par moment elle y croit, puis un événement se produira et remettra tout en question. Rien n'est ni tout noir, ni tout blanc. On est dans une pléiade de nuances qui nous en fera voir de toutes les couleurs.

Puis il y a Hans, le futur mari de Mia. Un jeune homme charmant, élégant, bien élevé et adorable. Il est délicat tout en étant robuste, mais aussi d'une grande compassion et compréhension. Il est affectueux et conciliant. C'est le mec parfait dont toutes les jeunes filles rêvent, et je peux les comprendre. Avec lui, Mia est assurée de faire un mariage tendre et heureux. Lorsque les choses se compliquent, il prend les choses en main et devient un soutien hors pair. Aucune déception, aucune amertume, aucune colère, aucune jalousie ne l'habite et on en arrive à se demander si il possède un seul défaut.

Mon choix de vous présenter ces personnages là plutôt que d'autres, vient du fait que ce sont ceux qu'on rencontre dès le début. Comme je vous le disait plus haut, j'ai adoré ce côté très mystérieux et parfois sombre de l'histoire. Je souhaite donc que vous vous plongiez dans ce roman de la même façon que moi, en en apprenant le moins possible avant lecture et tout en vous donnant envie, je l'espère, de le découvrir à votre tour.

La plume de Julie Jodts est harmonieuse, tout en délicatesse, mais également très prenante. Elle a fait le choix de nous raconter son récit au présent et à la première personne du singulier, choses extrêmement rares au vu de ce que j'ai pu découvrir en fantasy. C'est sans doute ce choix audacieux qui m'a permis de me plonger avec un tel engouement dans l'histoire. L'univers est riche, complet, suffisamment détaillé sans alourdir le récit et je n'ai pas été larguée le moins du monde. Au contraire, j'étais littéralement captivée.
J'ai lu ce livre en 2 soirées, et honnêtement si je n'avais pas dû me refréner en me disant que je bossais le lendemain, je l'aurais dévoré en une seule. Je ne voulais pas m'arrêter, je voulais savoir ce qui allait se passer, pourquoi et comment. Pour ceux et celles, qui me suivent depuis un moment, vous savez pourtant à quel point je lis à la vitesse d'un escargot ce genre littéraire.
Julie Jodts bravo à vous, pour avoir susciter en moi une telle envie de poursuivre ma lecture. J'étais complètement dépendante du sort de notre héroïne. J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai grincé des dents, j'ai eu parfois envie de frapper certains personnages, d'en réconforter d'autres, j'ai eu peur, j'étais stressée et ça en devenait même intenable à certains moments. Le soir où je l'ai fini, premièrement j'ai sacrifié une partie de mon sommeil mais en plus, j'en ai rêvé toute la nuit. J'espère donc que le tome 2 est en cours d'écriture ou le sera très prochainement car je n'arrive pas à me sortir cette histoire de la tête.
Moi qui pensais que la fantasy n'était pas pour moi, je me rend tout simplement compte qu'il faut juste que je trouve des récits qui me convienne et clairement, celui-ci en fait partie!
Les personnages sont travaillés qu'ils soient principaux ou secondaires et ça s'en ressent. La tension monte crescendo pour nous laisser sur notre faim en lisant ces dernières lignes. C'est un univers dans lequel je me replongerais avec grand plaisir.
Autres points positifs, il faut savoir que le texte que j'ai pu découvrir n'était pas le texte définitif, bien au contraire. Pourtant, les fautes sont vraiment rares et anodines, certains devraient d'ailleurs prendre exemple avant d'imprimer leurs ouvrages. Et puis, j'ai été très agréablement surprise de découvrir que tout au long du texte, nous avons droit à des illustrations qui ornent le tout. Je ne m'attendais pas à un tel travail éditorial pour un livre qui n'était pas finalisé, donc chapeau.
Dernier point que j'aborderais dans mon avis est le fait que si le résumé m'avait énormément intriguée sans que je le comprenne réellement, après lecture, il est juste parfait et original.

En résumé, un univers original, captivant et riche qui nous fera voyager au milieu de la cité et des catervas en compagnie de personnages qui valent le détour. Un objet livre qui promet d'envoyer du lourd et une plume plaisante et addictive qui fera apprécier la fantasy aux plus réfractaires.

par ellesmera
À ma vie à ta mort À ma vie à ta mort
Sandra Triname   
Ayant eu le livre en avant première j ai ete contente
Mais surtout l auteur mène avec brio l art du jeu des echec et mat
Nous sommes tels des pions qu'elle avance au fur et a mesure du jeu
J ai adore l aspect mythologique fantastique donc en lien avec du policier
Nous sommes plonge dans l ambiance des les 1ere lignes
La psychologie des perso est profonde si bien que l on s attache a eux d une force
J ai adoré
Merci Sandra ;-)

par Sar14
Allunia, Tome 1 Allunia, Tome 1
Tiphs   
Ouah! J'ai été soufflée par ce roman! La plume est fluide, les personnages sont géniaux et j'ai adoré l'univers et l'humour de l'auteure! En conclusion: il me faut le tome 2!
Au-delà des limbes Au-delà des limbes
Mélanie Baranger   

Merci à la Maison d'Edition Plume Blanche pour ce SP. Merci de m'avoir choisie moi pour cette chronique. Merci d'avoir eu confiance en moi.

GROS COUP DE COEUR <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3

Dans ce sublime roman j'ai appris que chacun débute sa vie avec ce qu'il possède.

C'est un début assez impressionnant. En fait, je dirais plutôt "vachement" impressionnant. Dès les premières pages je me suis mise à pleurer, je le sentais vraiment bien ce livre et j'ai eu raison. Tout le monde sait que je suis sensible et que je pleure beaucoup, mais là, c'était exceptionnel.

En plus il y avait des pompiers hypers mignons, un argument imparable qui donne envie de lire.

Un début vraiment "ouah" à lire. Vraiment extraordinaire. Il m'a fait un peu penser au roman "Si je reste" de Gayle Forman. Quand j'ai lu qu'il y avait des fantômes ma seule réaction a été : "Oh des fatôme, j'adooooooore".

Cette oeuvre est un roman engagé. L'auteure traite des attentats (sujet actuel en plus) avec son avis très négatif dessus. Je suis entièrement d'accord avec elle, c'est pour cela que ce roman m'a particulièrement touchée. Je suis contre toutes formes de violences surtout si c'est sur des personnes innocentes et pour faire entendre son avis vraiment idiot et que l'on pourrait le faire entendre autrement que de tuer des gens.

J'ai pleuré pendant les trois quarts du roman. Ouah, c'était juste Ouah. Je ne trouve pas d'adjectif car aucun ne serait assez puissant pour représenter ce que j'ai vécu. J'en souffre, j'ai mal au coeur. Je suis touchée. C'est une bombe ce livre (sans jeu de mots avec le thème). J'ai le souffle coupé et une boule dans la gorge.

D'habitude je lis de la romance car ce sont ces histoires qui, habituellement, me procurent ces émotions-là. Mais ici, c'est exactement la même chose, les mêmes sentiments, mais dans un tout autre registre d'histoire. Bouleversée, je crois que c'est le mot qui me convient le plus en ce moment, juste après l'avoir terminé.

Quand chacun s'est mis à dévoiler son histoire j'ai pleuré de plus belle. L'histoire de Melissa, celle de Nour, celle de Flora, Charles, Caroline... Elles sont toutes tellement trop tristes. J'ai pleuré encore et encore et ecnore. Je n'en pouvais plus. J'ai même dû m'arrêter de lire. Je ne pouvais plus lire un mot de plus sous peine de me noyer dans mes larmes.

Vous allez découvrir bien des façons de mourir, mais je ne pense pas que c'est tout ce que vous aller voir. Vous allez entrer dans un monde de joie et de peine, de bonheur et de douleur. Vous allez, comme moi, vous poser certainement plein de questions. Vous allez vivre avec tous ces gens et leurs histoires plus merveilleuses les unes que les autres.

Entre-temps, j'ai dormi, j'ai fais une pause dans ce roman. Et le lendemain matin quand j'ai repris, je me suis remise aussitôt à pleurer. Tous ces gens qui meurent trop tôt, c'est horrible d'avoir une famille et de la perdre, ou de perdre un proche. Tout ça, fait réfléchir énormément.

J'ai vécu en même temps que les personnages, et finalement, je n'ai pas eu envie de lire la fin (mon petit défaut que ceux qui nous suivent doivent commencer à connaître).

J'ai beaucoup réfléchi, beaucoup. Si j'étais un enfant mort, je ne partirai pas au paradis, j'attendrai mes parents et partirai quand ils seront avec moi. Et si j'étais une adulte, une jeune maman, j'attendrai mon mari et mes enfants. Mais je laisserai quand même mon mari refaire sa vie. Ce qui est normal.

Avoir ses anciens amis qui reviennent et disent des choses aussi gentilles, j'aimerai que ça m'arrive si je devais être comme Ambre. C'est tellement beau. J'aimerai que tous mes amis se souviennent de moi comme la fille qui a partagé des moments complices de sa vie avec eux. Des moments de rire et de joie.

Je sais que, comme la soeur de Flora, si la mienne venait à me quitter, je ne saurai pas quoi faire de ma vie. Cela n'aurait plus de sens sans elle.

Mais dans toutes ces leçons de vie, ses histoires de famille... il y a aussi une histoire d'amour, entre Ambre et Jérôme. Comme quoi l'amour atteint tout le monde. Mais sur ça, je ne vous en dirait pas plus.

Moi, j'ai toujours eu peur de la mort, c'est un sujet que je n'aborde jamais car j'en ai horriblement peur. Mais dans ce roman, ce thème est vraiment très bien abordé.

Pendant ce livre, j'ai eu envie de hurler, de crier, de leur venir en aide tout simplement. J'avais envie de tout recommencer le livre et de leur redonner leur vie heureuse d'avant.

Comme je l'ai dit, moi je suis plutôt romance, mais là, c'est un gros coup de coeur pour ce roman. Ce n'est même pas l'histoire d'amour qui m'a attirée vers lui, je ne sais d'ailleurs pas ce que c'est, mais ce que je peux vous dire, c'est que je l'adoooooooore.

Le soulagement final m'a libéré d'un poids qui m'opressait un peu. J'ai vraiment passé un bon moment avec ce roman, tous ces personnages, leurs histoires, leur vie, leur mort, leur moment heureux, leur moment tristes...

Je vous conseille vraiment à tous, tous tous, de lire ce roman. Sincèrement, vous n'allez rien rater, pas de perte de temps, pas de lecture inutile. Non, ce roman est vraiment LE roman à lire.

Ma note : 10/10



Passages que j'ai aimés :

{Je suis parfois considérée comme "l'extraterrestre", ou "l'intello", une étiquette que je me suis habituée à porter. Je l'entretiens, même. Je ne suis jalais, je dis bien "JAMAIS", sans un bouquin à la main ; dans le bus, dans la rue, sur les marches de l'entrée de l'immeuble, ou sur un banc à patienter. C'est comme ça, un petit plaisir de la vie}

{Je m'apelle Ambre Thomas. J'ai vingt et un ans. Je vais mourir et mon histoire commence ici }

{Des endroits stratégiques. Une heure d'affluences importante. Un attentat. Voilà comment j'en suis arrivée là ; à cause de personnes stupides, qui ont décidé de tuer des gens pour revendiquer leur façon de penser. Super. Je pense à toutes ces familles, à tous ces blessés, à tous ces morts... Qu'est-ce qui vaut tant de sacrifices ? Encore un acte de haine, réalisé par des fanatiques endoctrinés dans un idéal idiot. Je serre mes poings. Je voudrais pleurer, mais je suis incapable. }

{Personne n'est préparé à un tel choc. Nous n'imaginons pas que cela puisse un jour nous arriver. Nous observons de loin ces événements à la télévision. Nous compatissons à la douleur des gens. On est triste, parfois nous pleurons. Mais cela n'est pas comparable à la souffrance que nous éprouvons quand cela nous frappe de plein fouet : la colère, la frustration, l'incompréhension.

[...]

C'est là que nous découvrons toutes les conséquences de ce genre de drame. Là, où nous comprenons réelement les dommages qu'ils engendrent.}

{Elle ne supporte pas ce qu'elle a fait. Elle se punit d'un accident qu'elle a causé sans le vouloir.}

{C'est comme un pas vers notre retour ! Bientôt, nous serons de nouveau avec nos proches }

{Alors tu vois, ce n'est pas du tout ta faute. Il faut que tu vives pour deux à présent. Il faut que tu réussisses, que tu te battes pour rendre fière ta soeur}

{Flora, pardonne-moi... je n'ai pas réfléchi, tu me manquais tellement.. je m'en voulais trop... je voulais te rejoindre... je te promets de faire attention, de profiter comme tu l'aurai voulu. Tu peux partir tranquille... je t'aime Flora.}



Conseil : Pensez à prendre un paquet de mouchoir avant de commencer ce merveilleux roman <3 <3 <3

En savoir plus sur http://leschroniquesdestia.e-monsite.com/pages/chroniques/au-dela-des-limbes-melanie-baranger.html#AgyjWiLAfXQ8zLHt.99
Black Diamond - Intégrale Black Diamond - Intégrale
Sandra Triname   
Un roman fantastique rafraîchissant à la plume belle et fluide, voilà ce qu'est Black Diamond. Il s'agit de l'intégrale d'une trilogie mêlant magie, sorcières et vampires, le tout empaqueté dans une romance qui nous amènera aux portes de l'immortalité et du prix du sang.
Sarah est une adolescente fuyant la menace d'un père abusif et cruel qui la chasse à travers tout le pays pour lui mettre la main dessus, ainsi que sur ses dons. Dotée de visions du passé comme de l'avenir, la jeune fille tente de garder une longueur d'avance, sa vie sur le fil de cet homme qui souhaite sa mort. Ces dernières l'amènent à Black Diamond, une ville un peu perdue des Etats Unis. Attirée par l'image floue de cet homme qui hante ses rêves, elle va débarquer dans cette bourgade sans savoir qu'elle met le pied sur le territoire d'une famille de vampires, assez perturbés d'ailleurs par cette humaine pas comme les autres. Le moins qu'on puisse dire, c'est que cette nana au fort caractère, solitaire, amoureuse des voitures et ancienne championne de runs ne passe pas inaperçue!
De révélations en révélations, le destin de Sarah va lui en faire voir de toutes les couleurs, l'amenant à explorer cet héritage qui va tellement plus loin que de simples visions, et va la faire voyager au coeur de Rome, là où d'une certaine manière tout a commencé.
Les personnages nous apportent une belle palette de caractères hétéroclites, le répliques fusent avec facilité, nous embarquant aux côtés de cette famille immortelle et atypique. Mon côté fleur bleue a été servie, peut-être un peu trop parfois XD, l'histoire d'amour m'a fait sourire, lever un peu régulièrement les yeux au ciel, m'a touché aussi par sa pureté. Il m'a ramené à mes sentiments d'adolescente et j'ai pris plaisir à me replonger dans ces sentiments légers. Ce livre est un pavé, mais qui se lit vraiment tout seul. On peut dire aussi que le côté fleur bleue côtoie aussi très près le sanglant! Les dernières parties nous embarquent à toute vitesse.
Merci à Sandra pour ce bon moment de lecture.

par Ophelya
Blood Witch : Intégrale Blood Witch : Intégrale
Lena Jomahé   
Erika, c'est une nana pleine de caractère et d'humour (bon ok, peut-être que vous ne la trouveriez pas drôle dans la vraie vie, mais moi perso je la kiffe tellement!).

C'est un personnage féminin fort, puissant, tête de mûle ok, mais déterminée et qui passe à l'action.

Tout ce que j'aime!

Cet intégrale regroupe donc 2 tomes, mais j'ai tout enchaîné, c'est juste COMPLÈTEMENT ADDICTIF! En plus avec la fin du tome 1, on n'a pas le choix que de continuer!!!

Erika se retrouve plongée au cœur d'une sombre histoire de conquête de pouvoir, alors même qu'elle apprend qu'elle est une sorcière.

En très peu de temps elle va devoir s'approprier ses pouvoirs car son peuple est en danger.

Grâce à la plume de l'auteur on se retrouve dans un tourbillon de magie, d'action et de batailles.

Les personnages qui entourent Erika sont très attachants (quoi que ses deux copines m'ont légèrement agacées par moment) .. et l'écriture de Lena Jomahé est fluide et entraînante, ce qui fait qu'on ne voit pas les pages tourner!

C'est parfaitement rythmé et chaque chapitre nous oblige à continuer!

Oh et un petit plus qui fait que ce livre est parfait jusqu'au bout, sur chaque début de chapitre, un petit dessin bonhomme qui nous donne une indication sur le message de celui ci. Ils sont excellemment bien fait, j'ai juste adoré.

Je ne peux pas vous en dire plus, ce serait révéler l'intrigue et je ne veux pas vous gâcher le plaisir de votre future lecture.

Il n'y a qu'une chose à dire : Si vous aimez les histoires où l'on retrouve sorcières, loups-garous et vampires, avec une héroïne forte et entière foncez!

Par contre je vous préviens, ça va fort, loin et ça explose! Vous ne sortirez surement pas indemne de votre lecture. Préparez-vous!
De l'autre côté de l'eau De l'autre côté de l'eau
Sarah Clain   
http://les-lectures-de-ice-queen.blogspot.fr/2015/08/de-lautre-cote-de-leau.html

J’ai reçu ce livre en service presse en avant-première grâce aux Éditions Plume Blanche, que je remercie pour leur confiance ! La sortie est donc prévue pour mars 2016 dans la collection Plume d’Azur. Il s’agit d’un one shot de genre Fantasy /Jeunesse.

Enor est un jeune garçon heureux, vivant entouré de ses parents aimants dans la paisible petite ville Préservée, au milieu de la forêt dans des maisons faites d’arbres. Un jour alors qu’il doit partir pour quelque temps effectuer ce qui devait être un simple voyage scolaire avec sa classe, le périple va prendre une allure très inattendue. Un groupe se crée, malgré toutes les différences qui opposent ces enfants : Enor, l’énigmatique Shadrack qui vient tout juste d’arriver au village et ne semble rien connaître de Préservée, l’impétueuse Dihamm, le jeune Oniris à l’apparence plus qu’étrange, ainsi qu’un cinquième jeune garçon intrépide qui les rejoindra en cours de route, vont se retrouver embarqués dans une aventure qui les dépasse. Leurs destins sont inextricablement liés et leurs passés auréolés de mystère. En dépit de la protection des Sages, le danger les guette et une chose est sûre, ils reviendront changés à tout jamais…

Lorsque j’ai commencé la lecture de ce livre, j’ai tout de suite été agréablement surprise par l’imagination de l’auteur. Elle a su créer un véritable monde avec ses propres règles, sa monnaie, son fonctionnement ses légendes, etc.
Je savais qu’il s’agissait d’un titre jeunesse et j’avais un peu peur qu’il soit « trop jeunesse » à mon goût en lisant le début, mais au final l’intrigue se complexifie et s’épaissit au fil des pages et je me suis laissée emporter sans mal par l’histoire.
Petits et grands seront émerveillés par cet univers enchanteur ! J’ai eu l’impression de me plonger dans une sorte de conte, un peu à la manière de Narnia. Car au-delà de cette fabuleuse odyssée, l’auteur nous donne également quelques leçons de vie, notamment à propos de la tolérance et du respect de l’autre à travers le personnage d’Oniris. Elle dénonce aussi la nature de l’Homme à toujours convoiter ce qu’il n’a pas, mais termine tout de même sur une note d’espoir en montrant que tout n’est pas vain et qu’il vaut la peine d’être épargné.

La plume de l’auteur est fluide et agréable. Ses descriptions sont justes et contribuent à nous emmener dans son univers, à nous faire rêver.

En ce qui concerne les personnages, j’ai ma petite préférence pour Shadrack et Enor. Tous deux sont certes différents, mais ont chacun une forme de courage qui leur est propre. Certains protagonistes peuvent paraître agaçants parfois, je pense notamment à Dihamm, mais cela se comprend au final. Ce n’est qu’une enfant et elle a vécu des choses assez difficiles.

L’histoire en elle-même est très bien construite avec juste ce qu’il faut d’action, plein de lieux extraordinaires sortis tout droit de l’imagination de l’auteur, des rebondissements imprévisibles, pas de temps morts à proprement parler, bref pour moi c’est une réussite ! J’avoue que j’ai même très envie de le faire lire à mon fils dans quelques années quand il sera en âge de comprendre. Le seul petit pout "négatif" que je pourrais ajouter c'est que parfois nos héros s'en sortent peut-être un peu trop facilement. Mais ce n'est pas bien grave et ne m'a vraiment pas gênée dans ma lecture.

Enfin, un petit mot sur la couverture. Je ne peux pas vous la montrer, car elle n’a pas été dévoilée par l’éditeur, mais je peux vous dire qu’elle est superbe ! Le choix est judicieux, colle parfaitement à l’intrigue et elle est très bien réalisée !

En résumé, ce roman était une excellente surprise ! Il nous offre un voyage fabuleux dans un univers magique et merveilleux. La plume de l’auteur est agréable et sait nous emporter dans son monde. Malgré le fait qu’il s’agisse d’une histoire visant plutôt un jeune public, je n’ai eu aucun mal à me projeter et j’ai apprécié le fait que certains évènements amènent le lecteur à réfléchir, à retenir une leçon de vie. Un roman qui saura conquérir les cœurs des petits comme des grands lecteurs.

par Ice-Queen
De larmes et de cendres, Tome 1 : Paulownia De larmes et de cendres, Tome 1 : Paulownia
Oxanna Hope   
J'ai mis un peu de temps avant de m'y plonger. Surtout par manque de temps et non par manque d'envie. Toutefois, une fois plongée dans l'histoire, je n'ai tout simplement pas réussi à le lâcher. L'univers dystopique de ce livre est tout simplement incroyablement bien écrit, bien développé. J'étais avec Paulownia de la première à la dernière lettre du livre. Ce fut dur de vivre, de ressentir la vie de Paulownia comme nous la décrit Oxanna Hope. Je n'ai pas vu le temps passer, je n'ai pas vu les rebondissements arriver. J'ai tout simplement vécu le livre. Un expérience assez troublante quand on voit toute la cruauté qui régit l'univers que nous partage l'auteure. Je suis ressortie chamboulée de ce roman, mais je l'ai tellement adoré que j'en redemande encore surtout après cette fin.

Je veux savoir ce qu'il va arriver à cette jeune femme de dix-sept ans qui se retrouve au coeur d'une guerre qu'elle n'aurait jamais soupçonnée. Elle, dont la seule préoccupation était de ramener de quoi avoir un peu plus de nourriture pour elle, sa soeur et ses parents. Seulement, il aura fallut un concours de circonstance pour que sa vie bascule. Une chute, un tunnel, un attentat et voilà Paulownia et sa soeur aux prises du pays voisin, ennemi.
Je veux savoir aussi ce que va devenir Dehan. En savoir plus sur cet instructeur froid qui cache une part de douceur derrière sa forteresse. Je veux savoir s'il y a un espoir de romance ou si la guerre dévastera tout. Je veux continuer de voir l'évolution de ces deux personnages qui se ressemblent tout en étant opposés.

Bref, je veux la suite quoi! Le suite de ce premier tome coup de coeur qui m'aura captivé du début à la fin. Je ne peux que vous le recommander.
Dégénérescence Dégénérescence
Lena Jomahé   
Un young adult qui m’a émue aux larmes. J’ai espéré, tant espéré. J’ai hurlé, pleuré, ragé, grogné… Bref, ce page-turner est une véritable petite pépite !

On entre dans une dystopie comme on en connaît déjà mais je dois avouer que le petit plus ici, c’est de se retrouver avec deux personnages principaux essentiels, attachants, que l’on comprend et que l’on aime tout de suite, et de savoir que la vie de l’un dépend de celle de l’autre.
Dès le départ, on angoisse de savoir COMMENT l’histoire va bien pouvoir finir.
Quels vont être les choix de l’auteure, ou plutôt, des personnages !

Addy, une princesse qui vit dans le cœur du royaume. Une princesse que l’on découvre rapidement comme assez rebelle, intéressée par le « vrai monde » et la « vraie » valeur des choses.

Julian, un jeune homme qui vit à « la cave », l’un des quartiers producteur du royaume.

Nous sommes plongés dans une dystopie où le système mis en place, ne privilégie qu’une partie de la population et où au contraire, l’autre partie trime et meurt prématurément, de faim, de maladie à cause de l’effort …

La plume de l’auteure est fluide et entraînante. Le rythme est soutenu et on ne s’ennuie pas une seule seconde.

J’apprécie le fait que ce soit un one-shot, ça change par rapport au fait de devoir attendre des années pour avoir le fin mot de l’histoire, même si, de ce fait, tout va beaucoup plus vite comparé à ce qu’on a l’habitude de voir.

En effet, l’auteure ne s’attarde pas sur les conditions qui fait que nous en sommes arrivés là, ni sur l’intérieur à proprement parlé de la cave, du cœur et encore moins du grenier.

Ce serait peut-être le point faible de l’histoire. On ne voit que très peu de choses sur les conditions de vie des habitants (surtout le grenier, on ne sait vraiment rien, et la cave, vraiment peu).

Mais encore une fois, c‘est un mal pour un bien, parce que personnellement, avoir une dystopie Young Adult en un seul livre, je trouve ça génial !


Les personnages sont supers attachants et c’est d’ailleurs l’essence même de notre angoisse face à cette lecture, car dès les premières lignes on s’attache à Addy et Julian, et pourtant leurs destins, on le comprend vite s’entremêlent et sont dépendants l’un de l’autre.

Jusqu’au bout, Lena Jomahé nous offre du suspense et, plus on avance dans l’histoire, plus l’angoisse monte.

Je suis passée par toutes les émotions durant ma lecture mais j’ai vraiment adoré. C’est un beau coup de cœur !

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode