Livres
565 421
Membres
618 680

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de OliPat : Ma PAL(pile à lire)

InCarnatis, la Vénus d'Emerae, tome 1 : Le retour d'Ethelior InCarnatis, la Vénus d'Emerae, tome 1 : Le retour d'Ethelior
Marc Frachet   
Alors, soyons francs dès le début : je n'ai pas accroché.

Pour commencer, je n'ai pas accroché aux dialogues. Ils me semblaient froids, sans vie, ce qui les rendaient étranges lorsque je les lisais. Et je les trouvais également pas toujours très réalistes, dans le sens où parfois, ils ne sonnaient pas naturels, comme si c'était une pièce qui était jouée, et pas des personnages qui ont de réelles interactions parlées entre eux. Personnellement, c'est une façon d'écrire les dialogues qui ne marche pas du tout avec moi.

Ensuite, je n'ai pas du tout accroché aux personnages. Leur personnalité, leur psychologie et leurs motivations n'étaient pas développées, alors que c'est justement quelque chose que je recherche dans mes lectures. Ce n'est même pas un manque d'attachement pour eux comme pour d'autres lectures, c'est plutôt comme s'ils n'avaient pas de réelle consistance, ce qui donnait une impression une nouvelle fois de quelque chose de peu réaliste, qui sonne faux, ce qui impacte les enjeux de l'univers, qui se voient d'un coup complètement diminués, comme si j'étais devant un film Disney Channel où on sait que rien de trop grave n'arrivera (rien de mal contre ces films, j'aime en regarder certains, mais ce n'est pas ce que je recherche dans mes lectures).
Puis le personnage principal qui a un coup de foudre auquel je ne crois pas du tout du fait de la manière de décrire l'autre personnage, ça n'aide pas vraiment pour m'attacher à lui.
L'antagoniste perd aussi malheureusement de son charisme et de la peur qu'il est censé incarner, ce qui me l'a personnellement rendu risible par moment.

Concernant l'univers, il est loin d'être désagréable à découvrir, ça donne envie d'en savoir plus. Malheureusement, on en sait assez peu au fil de la lecture, et parfois on ne nous en dit pas assez pour comprendre pleinement, mais c'est un univers intriguant qui a clairement du potentiel. On ressent que l'auteur a véritablement pris le temps de construire cet univers puisque cela est également existant sous forme d'un jeu de rôle, et cela se ressent dans le roman. On a un côté sous-marin que j'ai trouvé très sympa, et j'aurais aimé en savoir un peu plus sur tout ça


Pour ce qui est de la partie augmentée du roman, c'est plutôt cool à avoir. Malheureusement, la réalité augmentée n'est plus disponible, mais il y a des audios qui apportaient des informations supplémentaires (qui sont même indispensables pour moi pour la compréhension), mais également des musiques qui permettent de donner une ambiance aux chapitres durant la lecture, ainsi que quelques illustrations pour mieux visualiser l'univers.


En résumé, un bouquin auquel je n'ai pas du tout accroché malgré un univers intriguant et un aspect transmédia franchement sympa. Néanmoins, le livre a de bons avis dans l'ensemble, je pense donc qu'il peut plaire à des personnes qui sont moins attachées que moi à une psychologie développée et qui lui préfèrent l'action ou l'univers.
L'Écho du grand chant L'Écho du grand chant
David Gemmell   
Coup de coeur pour ce magnifique livre de fantasy qui mélange légendes indiennes, aztèques, chamanisme, et fantasy médiévale. Un livre riche et foisonnant, dense sans être brouillon. Une belle réussite !!! (et une découverte d'un merveilleux auteur que je ne connaissais pas !).
La Cité, Tome 1 La Cité, Tome 1
Stella Gemmell   
Faisant fi des demandes incessantes de reprendre le monde laissé par son défunt mari, Stella Gemmell a su créer son propre univers de manière plus que convaincante.

Même si je reste sur ma réserve quant à la profondeur des personnages (certains sont bien utilisés, d'autres vites délaissés), il n'en est pas moins évident que le tout forme un beau tableau. Avec un équilibre vraiment fort entre suspens, action, relâchement, etc.

Pari réussi pour son premier roman en solitaire (rappelons qu'elle avait fini la trilogie de Troie) et j'ai hâte de voir la suite de ses œuvres!!

Je conseille!
Sorceleur, Tome 3 : Le Sang des elfes Sorceleur, Tome 3 : Le Sang des elfes
Andrzej Sapkowski   
Quel plaisir de lire ce volume! Je l'ai lu d'une traite. Les personnages sont vraiment attachants [spoiler](il y a juste Triss qui m'a tapé sur les nerfs pendant toute l'histoire!)[/spoiler] : Geralt de Riv est un personnage incroyable, le fait qu'il ne soit pas beau, qu'il ait des défauts, que ce soit un mutant le rend attachant (aussi bizarre que cela puisse être!) et puis il y a Ciri, toute l'intrigue tourne autour d'elle mais ce n'est pas non plus la fille parfaite, bien cliché! Certes, c'est l'élément clé de l'intrigue mais c'est une fille comme tout le monde, à qui on peut s'identifier bien qu'elle soit un mutant.
Il y a aussi Yen, qui est à la fois détestable, énervante, mais géniale! Elle, par contre, est une femme magnifique mais tout de même bourré de défauts!
Pour finir il y a le barde, Jaskier, est génial! Il ajoute un peu d'humour dans ce sombre livre.
A part ça il y a du suspense jusqu'au bout, on ne peut pas lâcher le livre une seconde, les pages se tournent toute seule et il y a tout ce dont on a besoin dans ce genre de livre : amour, combat, etc.
Bonne lecture

par Kyriaan
Sorceleur, Tome 4 : Le Temps du mépris Sorceleur, Tome 4 : Le Temps du mépris
Andrzej Sapkowski   
Franchement dubitative à l'issue de ce 4eme tome...
L'auteur a certes bien compris qu'un fil conducteur dans la narration, c'est pratique, mais pour le coup il tombe maintenant dans l'excès inverse, en laissant tomber le sorceleur (pas comme si c'était le titre de la série...) pour nous enliser dans des intrigues politiques très difficiles à suivre. Il aurait pu se fendre d'une chtite carte, voire même d'une récap des différents royaumes et souverains, mais en l'état j'avoue que je m'y suis perdue.
Quand à Ciri, elle s'avère en fait presque aussi fade que Geralt (déception...), et [spoiler]le passage avec la licorne[/spoiler] a fini de m'achever.
Je me suis accrochée pendant 4 tomes, mais cette fois la messe est dite, je jette l'éponge.

par Coriolis
Sorceleur, Tome 5 : Le Baptême du feu Sorceleur, Tome 5 : Le Baptême du feu
Andrzej Sapkowski   
Un livre dans la même veine que les précédents, mais qui s'enlise parfois et perd de l'intérêt avant de reprendre sur les chapeaux de roue.
Un livre assez inégale dans l'ensemble, que j'ai bien du mal à terminer... Et pourtant je suis fan du personnage du sorceleur...

par Tom487
Sorceleur, Tome 6 : La Tour de l'hirondelle Sorceleur, Tome 6 : La Tour de l'hirondelle
Andrzej Sapkowski   
Encore un livre excellent de cette magnifique saga! Sorceleur n'a pas fini d'epater, et laisse desirer le dernier tome, que je vais m'empresser d'entamer! A tout hasard, la critique qui suis concerne la version originale (polonaise donc), je me permettrai donc plusieurs eloges quant au style, dont je ne certifie pas l'exactitude dans la version francaise.

Bref. On se retrouve avec un schema tout a fait nouveau des aventures de Geralt, Ciri, Yen, Triss, Rience et de tous ces autres personnages originaux et attachants de l'univers "Jamais-jamais" de Sapkowski. En effet, les peripeties sont racontees par les personnages: n'y voyez rien de lourd! Au contraire! L'histoire gagne en piment, vous reconstruisez petit a petit le scenario. Les 100 dernieres pages, vos doigts saignent tellement vous essayez de les tourner vite!
Pour le langage, c'est toujours le meme compliment- dans la VO, on a une espece de melange de vieux polonais, d'argot et de familier: en somme, on ne lit pas un recit vulgaire, mais on note toutefois les "putain" qui peuvent tomber dans les pires moments, ou en parlant a des nains.
On se delecte aussi de toute la philosophie trainee dans les actions; les evolutions des morales, des pensees des personnages; les moments ou le bien et le mal ne sont plus si claires et faciles a distinguer; les phrases purement reflective (" Ne confond pas les etoiles avec leurs reflets sur le lac", en trad. approximative)

En somme, un bouquin excellent, une passerelle pour la "Mature dark fantasy", comme un ami aime le dire. N'y cherchez pas le reconfort d'une vie pas toujours facile: ce livre ne fera que vous convaincre de son horreur.

par Foxi1309
Sorceleur, Tome 7 : La Dame du lac Sorceleur, Tome 7 : La Dame du lac
Andrzej Sapkowski   
Ce tome est un véritable supplice.
D'un côté l'auteur nous fait miroiter une grande aventure, pleine de sous-entendu, sans pour autant développer l'histoire jusqu'au bout.
Il a fallu qu'il rajoute des personnages que n'était là que pour noyer le poisson ou pour meubler, sans parler des enjeux politiques qui m'ont carrément gâché mon plaisir, et des stratégies militaires qui, à mon sens, m'ont fait perdre mon temps !
j'ai tant espéré pour chacun de nos héros et pas seulement pour les principaux, parce qu'on s'attache forcément aux personnages secondaires....
Et là c'est le coût de grâce, rien ne va plus, tout par en vrille à quelques chapitres avant la toute fin...
Obligé de faire une pause, pour digérer ma tristesse, ma frustration et ma colère.
MAIS QU'EST-CE QU'IL LUI EST PASSE PAR LA TÊTE BON SANG !
Comment a-t-il pu faire autant de dégat dans un seul tome ?!
Franchement, je n'avais plus envie d'ouvrir le livre, mais bon comment cela pouvait-il finir ? Ma curiosité l'a emporté et j'ai fini par terminer l'histoire, et une fois de plus, un coût de barre derrière la tête, grosse déception, c'est du grand n'importe quoi !

par ninegar
Stalingrad Stalingrad
Emmanuel Delporte   
L'auteur arrive à nous plonger dans l'ambiance de cette guerre qui a secoué l'Europe, mais également dans les mythes qu'on ne voit que trop peu dans la littérature de nos jours : ceux de la Russie et de l'Europe de l'Est. Une certaine angoisse monte, à mesure que les pages sont avalées. ​L'univers est un peu plus étonnant à chaque page tournée. J'ai découvert une surprise à chaque nouveau chapitre, notamment entre les quatrième et cinquième parties avec un certain retournement de situation auquel je ne m'attendais pas du tout ! Et qui mène à la morale de l'histoire, qui fait malheureusement bien trop écho à la société actuelle.
Désert rouge Désert rouge
J. E. Briffa   
https://reveuseeveillee.blogspot.fr/2017/08/le-desert-rouge-de-je-briffa.html

Ce qui m'a tout de suite attiré dans ce roman c'est sa couverture, puis j'ai été fortement intriguée par le résumé. Et, lorsque l'auteur m'a fait savoir qu'une bande-son avait été créée pour ce livre, je n'ai plus hésité une seule seconde.

Jak, notre héros, est un soldat d'élite chargé d'espionner le fils du Baron Ambrose Walter Cappel, dirigeant de la ville mobile de Stearbury. Il devra aussi mener une enquête sur de mystérieux pirates du désert. Ces aventures permettront à Jak de connaître le secret de ses origines. Mais elles nous permettront surtout de connaître les zones d'ombres du personnage.

En parlant du désert, les Qamarloth semblent être les grands ennemis des villes mobiles du Désert Rouge. Ce sont des créatures reptiliennes monstrueuses qui semblent s'attaquer à toute chose immobile.

Une des choses qui sautent tout de suite aux yeux est le fait que les chapitres sont assez courts, ce qui donne une certaine dynamique à l'intrigue. Ce phénomène est renforcé par de nombreux complots et trahisons en tous genres dans un univers de piraterie atypique et original.

Margaret et Walter sont deux personnages que j'ai trouvés insupportables et détestables du début à la fin. Ils ne font que se plaindre et vouloir rentrer chez eux : on aura pu croire voir deux enfants un poil capricieux, alors que ce sont des adultes. Heureusement que Jak et Anny étaient là pour relever le niveau !

Ce qui n'a pas été arrangé par le style de l'auteure auquel je n'ai malheureusement pas vraiment adhéré car un peu trop oral à mon goût. Je pense que ce texte m'aurait plus plu si l'auteur avait utilisé un autre ton.

Je vais finir sur une note positive : la bande-son, composée par Rémi Labroche. Que dire ? Si ce n'est que celle-ci convient parfaitement à l'univers et transporte le lecteur dans le Désert Rouge aux côtés des personnages.

Vous l'aurez compris, malgré quelques petites choses qui ne m'ont pas vraiment plu, Le Désert Rouge n'en reste pas moins jolie découverte riche en rebondissements bien dosés. Je regrette juste que le texte soit aussi court.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode