Livres
547 854
Membres
585 312

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Paulinelescot : Ma PAL(pile à lire)

Le Secret de Lomé, Tome 3 : La Destinée de Lomé Le Secret de Lomé, Tome 3 : La Destinée de Lomé
Alexiane De Lys   
J'ai eu la chance de bêta lire chacun des tomes, et je peux dire que c'est une conclusion à couper le souffle pour cette fabuleuse trilogie. J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai eu peur, j'ai détesté Alexiane avant de la ré-adorer, pour la re-détester ensuite. Les personnages subissent tandis qu'ils tentent d'accomplir leur destin.
Bref… un véritable ascenseur émotionnel.

Lecteurs, vous n'êtes pas prêts pour ce qui arrive !

par Tiphs
Les Liens du sang, Tome 2 : Il y a de la magie dans l'air Les Liens du sang, Tome 2 : Il y a de la magie dans l'air
Helen Harper   
Dans ce tome 2, Mack se découvre des pouvoirs inattendus et rencontre de nouveaux personnages (dont un Fae et quelques mages).
Ces nouveaux personnages sont vraiment intéressants car ils apportent quelque chose de nouveau à l'histoire. On en apprend plus sur les autres créatures surnaturelles de ce monde et le monde des Faes m'intrigue énormément. J'ai hâte d'en savoir plus.

Quant à Corrigan, il est toujours égal à lui-même. Il veut Mack et il est prêt à tout pour la retrouver. Malheureusement pour lui, la concurrence arrive...

par Mimi123
Esme,  Tome 2 Esme, Tome 2
Farah Anah   
UNE CLAQUE MONUMENTALE ! UNE DUOLOGIE SENSATIONNELLE ! UN COUP DE CŒUR CORROSIF !
Souvenez-vous, il y a tout juste une semaine, je me retrouvais enfermée dans l’hôpital psychiatrique des éditions Black Ink. Suite à la lecture du premier opus de la saga ESME, la folie s’était emparée de moi. A tel point, que l’on m’a interné de force pour mon propre bien.

Prise en charge par ma psy, Sarah Berziou, j’ai pu démarrer une thérapie intensive en vue de ma lecture du second opus. Remarquez qu’elle ne m’a laissé qu’une seule semaine pour me remettre en selle. Je n’ai pu résisté à l’appel de la lecture, sachant le second tome dans ma liseuse, je me suis jetée dessus comme si ma vie en dépendait, et finalement c’était un peu le cas.

Avec le soutien de ma psy et la baronne, cette très chère Emma Landas, j’ai pu retrouver un semblant de raison, n’étant plus que l’ombre de moi-même, il fallait que replonge dans l’univers de Farah Anah.

« Je crèverai de la toucher, de la serrer contre moi, me couler en elle pour effacer toutes ses souffrances. »

DES PERSONNAGES QUI ONT BOUSCULÉS MON ÂME DE LECTRICE !
Durant cette longue semaine, j’ai tourné en rond dans cette chambre capitonnée. J’avais le manque d’Esme et d’Abain. La peur de découvrir la suite de leur histoire. J’ai eu le temps de me faire du mal, d’imaginer le pire et le début de la lecture m’a fait plonger au plus bas.

J’avais le graal entre les mains, la certitude que cette suite n’allait pas être tendre et ce fut le cas. Ce romantic suspense de haut vol m’a écorchée. J’ai dû me heurter à la bienveillance de ma psy, Sarah Berziou ne pensait pas que j’allais être assez forte pour lire cette suite d’un seul coup. Elle voulait que je me ménage, pauvre folle, va ! J’étais déjà au fond du trou et elle voulait m’y laisser moisir ? Telle une affamée, j’ai puisé la force dans mon fort intérieur, j’ai accompagné Esme et Abain dans ce dernier voyage qui m’a laissé sans voix.

« J’ai la sensation de vivre en parallèle, dans une dimension différente. Une existence où je n’ai jamais cessé de courir. Après la liberté, après l’amour, après l’espoir. Après Abain. »

UN SUSPENSE INSUPPORTABLE, DES RÉVÉLATIONS AHURISSANTES, DE L’AMOUR A REVENDRE…
Si le premier opus m’a mené tout droit à l’hôpital psy, ce second tome m’aura tourmenté comme jamais. A grand coup d’anxiolytique, j’ai tenu bon. J’ai bravé tous les obstacles, à fleur de peau et démunie, je suis arrivée au bout de cette magnifique histoire d’amour. L’univers sombre de l’autrice teinté d’espoir m’a sortie de cette lourde léthargie en me ramenant à la vie.

Putain, j’en tremble encore. Un scénario intelligent, un suspense insupportable, des révélations qui m’ont donné le tournis, de l’amour à revendre… Cette duologie est intense, entre les murs de ma chambre, j’ai vu ma vie défiler devant mes yeux. Sous l’influence de cette Farah Anah, une véritable psychopathe, moi je vous le dit. J’espère bien qu’elle va continuer de sévir finalement, car j’ai développé une réelle addiction, qui selon ma psy, cette chère Sarah, je ne réussirai jamais à m’en défaire. Aucune méthode de substitution quand on développe ce genre d’addiction.

« Ça n’a jamais été que toi, même quand tu n’y croyais plus. »

UNE HISTOIRE D’AMOUR SINGULIÈRE, DÉCHIRANTE ET SUBLIME !
Durant ma courte thérapie, ma psy m’a dit que c’était normal que je recherche des histoires qui sortent des sentiers battus, elle me connais finalement bien cette sacrée Sarah Berziou. Elle m’a sorti son baratin pour m’endormir, mais elle avait finalement raison.

Cette romance fut comme une révélation, à l’instar de Green Oak, Le cri du silence… Cette duologie s’est ancrée profondément en moi, m’a remué les tripes. J’avais besoin de cette aventure, de découvrir une histoire pleine de suspense avec une intrigue indescriptible. J’avais besoin d’avoir mal comme Esmé, d’aimer à m’en rendre malade. Durant mon séjour à l’hôpital Black Ink, j’ai eu le temps de m’imprégner de cette histoire, de cerner Esmé et Abain, mais mon Dieu, je n’étais pas prête. Je suis allé de surprise en surprise.

J’étais déjà en train de faire un travail sur moi-même psychologiquement, et à peine la première page tournée, j’ai été propulsé dans un monde parallèle au mien, j’ai été une spectatrice impuissante face à tous les rebondissements.

J’ai dû faire de nombreuses pauses, pour hurler, pleurer ma douleur et essayer de me débarrasser de cette sensation que tout ce qui arrivait à Esmé m’arrivait aussi en même temps. Très forte, la Farah Anah, dans le genre je t’arrache le cœur, je te retourne les tripes, elle se pose là.

Le paysage défile en même temps que les pires années de mon existence. Je découvrirai enfin le visage de celui qui m’a plongée au fond du trou, qui a indirectement tiré les ficelles de la vie d’Abain.

Les flammes de la vengeance crépitent dans mes entrailles. Un souffle violent les embrase davantage à chaque kilomètre parcouru.

UN MÉLANGE A VOUS RENDRE DINGUE !
Si vous êtes de ceux qui pense que la lecture n’a aucun pouvoir, passez votre chemin. Je ne suis pas folle, ou ne serait-ce qu’un peu, un chouia, bon d’accord, je ne suis peut-être pas la lectrice la plus équilibrée qui soit, mais passons. La lecture c’est bien plus fort que n’importe quelle drogue… Impossible de s’en défaire. Les mots ont un ascendant terrifiant sur le lecteur, surtout lorsqu’ils sont maniés de cette façon. C’était brillant, fascinant !

Action, suspense, sexe, manipulation, haine, remords et j’en passe. La Farah Anah elle nous file un mélange à nous rendre dingue. Cette diablesse, sans scrupule, m’a transcendée. Je n’étais plus totalement présente durant cette lecture et vous savez quoi ? Je me meurs d’avoir terminé le livre.

Comment reprendre le cours de ma vie ? J’ai besoin de conseils… Je crois que je vais devoir continuer à consulter cette fichue psy… Je la soupçonne d’alimenter mon addiction, elle dit que c’est pour mon bien… Mais est-ce vrai ?

J’ai cette sensation de manque, affreuse, insidieuse et profonde. J’ai eu l’autorisation de sortir, de retourner à ma vie d’avant, mais sans Esmé et Abain, ne vais-je pas dépérir à petit feu ? La seule solution que j’ai trouvé, c’est de me souvenir du cheminement de l’histoire, de capter l’essence même de cette romance, et j’ai la certitude que j’irai un jour bien sans eux.

Farah Anah… C’est à toi que je m’adresse ! Oui, toi ! Que fais-tu de tes lectrices ? As-tu des remords de les rendre dépendantes de ta plume ? De les tourmenter, de les écorcher vives ? Comment ça, je vais un peu loin ? Non, parce que là, je ressens un vide. Cette duologie m’a hantée des jours durant, et je sais pertinemment que le souvenir d’Esmé et d’Abain n’est pas prêt de s’estomper. Il va falloir que je vive avec, pas le choix.

« — J’ai l’impression de rêver, s’épanche-t-elle. Je ne sais pas si c’est un bon ou un mauvais rêve, parce que je me sens vaseuse, que mes bleus et ma gorge me font un mal de chien, mais être ici, avec toi, t’embrasser, te toucher… ça me paraît invraisemblable.

— C’est la réalité, ma zingara. »

EN BREF :
Je ne vis que pour lire ce genre d’histoire. Farah Anah nous offre là un véritable chef-d’oeuvre. Un duologie sensationnelle, un romantic suspense de haut vol qui m’a rendu folle du début à la fin. Le tour de force a été de me faire adhérer à tous les aspects de son histoire, qu’on se le dise, je suis vraiment exigeante, je recherche sans cesse l’histoire qui fera vibrer mon âme. En me lançant dans cette suite, j’avais le cœur prêt à exploser, soyez prévenu, l’autrice ne rigole pas. Je ne peux qu’applaudir l’effort, ce récit est intense, singulier et sort des sentiers battus. J’aime les intrigues avec beaucoup de psychologie, avec des rebondissements imprévisibles et intelligents, et l’autrice m’a donné tout ce dont j’avais besoin pour exulter, pour jouir de ce plaisir que je cherche tant dans la lecture. Et je peux vous dire que la jouissance est au rendez-vous de ce second opus, ainsi que l’amour, celui qui transcende tout, celui qui vous fait devenir meilleur et qui prend possession de tout votre être. Magistral. Parfait !
Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 2 : Famine Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 2 : Famine
Larissa Ione   
Très bon tome.
L'histoire est centrée sur le couple Limos/Arik mais l'on côtoie beaucoup les autres personnages, ce qui permet de ne pas s'ennuyer.
Beaucoup de rebondissements, le 3ème tome promet d'être génial.

par Adèle
Lovely Vicious, Tome 2 : Je te hais... à la folie Lovely Vicious, Tome 2 : Je te hais... à la folie
Sara Wolf   
http://www.my-bo0ks.com/2017/11/lovely-vicious-tome-2-je-te-hais.a-la-folie-sara-wolf.html

Ce n’est un secret pour personne, l’attente de ce second tome a été quelque chose de vraiment très, très dur. Pourtant, soyons honnête, Pocket Jeunesse a fait un sacré boulot pour nous l’offrir aussi vite. Et puis… quelque part, j’avais toujours moyen de me pencher sur mon exemplaire VO… Mais allez savoir pourquoi, quand je commence une série en français, j’aime me torturer et attendre les traductions. Quoique là, mars (rien n’est sur) 2018 me semble tellement loin !

Bref, vous vous en moquez probablement de mon blabla inutile. Passons aux choses sérieuses. Bien sûr comme à chaque second tome, après un coup de cœur démentiel pour le premier opus, mes attentes sont toujours extrêmement élevées. Je suis souvent d’autant plus exigeante avec les suites et je n’hésite pas à parler de déception lorsque c’est le cas. Mes peurs étaient heureusement infondées pour Je te hais... à la folie.

Nous reprenons plus ou moins là où l’on s’était arrêté dans Je te hais… passionnément. Après l’agression de Leo envers Isis et sa mère et le sauvetage in-extrémis par Jack, Isis a de nombreuses séquelles. A commencer par une amnésie assez particulière. Après des mois de guerre avec Jack, celle-ci s’était finalement avoué l’inévitable et avait admis ses sentiments naissants pour Jack. Manque de pot pour lui, elle semble l’avoir totalement occulté de sa mémoire…

Quelle autre amie aurait pu se faire la douce et rigolote Isis que sa concurrente non négligeable dans le cœur de celui qu’elle aime, Sophia. La fameuse Sophia dont on entend parler de façon assez mystérieuse dans Je te hais… passionnément. Clairement, au démarrage de ma lecture de Je te hais... à la folie, j’ai eu quelques peurs et de sérieuses appréhensions la concernant. Je ne vous cache pas ce début de haine qui a commencé à naître au fond de moi… Mais contre toute attente, Sara Wolf, l’auteure, nous réserve de belles surprises et de surprenantes révélations.

Le personnage d’Isis est assez différent du premier tome. Même si sa petite guerre avec Jack réapparaît au fil des pages suite à son amnésie, je l’ai trouvé moins… pétillante allons-nous dire. En même temps c’est un peu dû à ce qu’il s’est passé. Jack de son côté est un peu moins présent et lui non plus n’est plus vraiment lui-même. C’est assez compliqué d’expliquer mon ressenti clairement. Bien que son personnage soit torturé par ses actes, cette facette n’a – à mon sens – pas été exploité à fond ou du moins été occulté par un élément majeur de ce second tome.

Je te hais... à la folie se concentre beaucoup plus que le passif de Sophia et Jack. Ce qu’il s’est passé, et les conséquences que cela a eu sur eux. Si l’histoire et les révélations sont assez surprenantes, cette facette de l’histoire m’a néanmoins pas autant captivé que les fantômes du passé d’Isis et la dernière partie du roman.

La relation Isis/Jack est comme on s’y attendait, sur la sellette. Entre Sophia et ses liens avec nos deux héros et l’amnésie d’Isis, rien n’est moins sûr. Pourtant, l’auteure insuffle un peu d’espoir par ci par là pour nous donner envie d’y croire coûte que coûte.

Le gros point fort du ce second tome est à mes yeux le développement concernant le personnage d’Isis. Son vécue, ses souvenirs, sa vie d’avant. Son mal être est réel et bien ancré en elle.

Je te hais... à la folie, termine comme son prédécesseur avec un final à s’en décrocher la mâchoire. Une telle fin est limite cruelle, pour nous lecteur. Mes peurs en sont d’autant plus présentes étant donné les rebondissements de dernières minutes. J’ai comme l’impression que Sara Wolf nous réserve un final surprenant et auquel on ne s’attendra pas forcément.

Alors, n’hésitez pas une seconde, faites la rencontre d’Isis et Jack !

par Carole94P
Pushing the Limits, Tome 2 : Prêts à tout Pushing the Limits, Tome 2 : Prêts à tout
Katie McGarry   
Ayant lu '' Hors Limites '' racontant l'histoire d'Echo et de Noah, empreint d'une grande tristesse, et d'un amour plus que solide, je ne peux que me réjouir d'apprendre qu'une histoire sur Beth, la meilleure amie de Noah, va être écrite. J'ai vraiment hâte de tenir ce roman entre mes mains.

par Elo2300
Lux, Tome 5 : Opposition Lux, Tome 5 : Opposition
Jennifer L. Armentrout   
Bon sang quel livre!!! Amour, amitié, famille, peine, combat et action sont les maîtres mots.

J'ai fait une longue pause entre le tome 4 et le tome 5 et ce n'est qu'en lisant le livre Arum sur Serena et Hunter que j'ai ressenti l'envie voir le besoin de me replonger dans l'univers de Katy et Daemon.

Chaque tome à été un pur délice et je ne pourrais en tout sincérité pas choisir l'un ou l'autre. Jennifer L. Armentrout est un génie et a une plume tellement magnifique qu'elle me transporte quel que soit l'histoire qu'elle raconte. L'ayant découvert via son roman Jeu de patience, qui à un genre totalement différent, elle est progressivement devenue l'un de mes auteurs favorit.

Pour parler du livre, on retrouve Katy, Daemon et la bande là où on les avais laissé dans le tome précédent. Très vite on se rend compte que les Luxens sont arrivés et que le chaos s'est installé sur Terre. L'action arrive rapidement dans le livre et est très présente tout au long de celui ci.

Bien sur on retrouve tous les héros de Lux que l'on aime: Katy, Daemon (et son ego surdimensionné), Dee, Dawson, Beth, Archer, Luc.
Mais on retrouve aussi les héros de Arum: Serena et Hunter, Lore et même Sin.

Katy à toujours essayer de se débrouiller toute seule mais souvent il en a résulté plus de problèmes qu'autre chose, mais là elle se défend parfaitement elle même et fait preuve d'une force incroyable.

Daemon: que dire de ce personnage qui est mon préféré, son arrogance m'a littéralement donné des fou rires. Quoi qu'on lui dise il arrive à répliquer, lors de son entretien avec Lotho malgré le fait que tout le monde lui ait dit de ne pas parler il ne peux pas s'en empêcher pour notre plus grand plaisir et ce n'est qu'un moment parmi tant d'autres.
Son amour pour Katy nous donne littéralement envie de nous trouver un Luxens comme lui!!!

Dawson et Beth son peu présent à cause de la condition de Beth mais reste un soutien moral et une source d'inquiétude pour Daemon.

Dee est un peu plus problématique, elle m'a fait beaucoup de peine en très peu de temps elle a perdu Adam son copain, une amie en la personne d'Ashley et un ami et confident avec Andrew et tout cela à jouer sur son état tout au long du livre. Mais au fond on ne peut s'empêcher de l'aimer car c'est l'éternel petite soeur casse pied de Daemon et Dawson, celle qui à forcé Daemon à passer du temps avec Kitten en lui cachant ses clés de voiture!!

Archer et ses joutes verbales avec Daemon sont un pur délice!! Il a pris de l'importance dans la petite bande et va se révéler être un allié et un ami des plus précieux.

Luc est et reste un mystère, quelques révélations sur lui mais rien de très extraordinaire, au fond je préfère qu'il reste cet adolescent parrain de la mafia mystérieux. J'aurais aimé par contre en savoir un peu plus sur son histoire avec Nadia.

Hunter et Serena n’apparaissent pas énormément mais leur implication est cruciale pour le déroulement du livre. On retrouve également les deux frères de Hunter à savoir Lore et Sin.
Les deux histoires se rejoignent et on découvre finalement ce qu'est le projet Eagle, cela permet donc d'avoir une "vraie" fin à l'histoire d'Hunter et Serena.

Beaucoup de découverte et de péripéties qui s'enchaînent tellement vite que l'on tourne les pages pour se rendre compte que l'on a fini les livre...

Je crois que l'une des choses que j'ai le plus apprécié dans ma lecture c'est la relation entre Daemon et Katy, elle s'est progressivement transformé en quelque chose de si solide et magnifique que j'en suis encore toute retournée. Chaque livre à renforcer leur relation et finalement dans ce tome j'en suis venue à me dire que je préfère que l'auteur les tuent tous les deux plutôt que l'un survive sans l'autre...

Il n'y a pas trop de suspense, la solution proposé était connue d'avance. En ayant lu Arum je savais que les personnages de ce dernier tome jouerai un rôle fondamental dans la guerre contre les "mauvais Luxens" mais même en sachant cela, mon coeur à fait des bonds à chaque péripéties dans l'histoire.

J'ai eu peur à de multiples occasions pour l'un ou l'autre des personnages car je me suis attachée à cette bande d'amis/famille. J'ai eu un gros pincement au coeur quand on a découvert [spoiler]pour la mort de la mère de Katy, [/spoiler] sa réaction m'a arraché quelques larmes.

La fin est magnifique, tout n'est pas parfait dans la vie de nos héros mais après une invasion et une guerre de cette ampleur c'est logique.

Je suis encore triste de me dire que c'est définitivement terminé et je n'ai qu'une hâte c'est que tous les tomes sortent en VF afin que je me relance à nouveau dans cette saga.

Si vous hésité à vous lancer je n'ai qu'une chose à dire: foncez!!! (bien sur si vous aimez le surnaturel, les romances)

par grrr
Les Chroniques lunaires, Tome 4 : Winter Les Chroniques lunaires, Tome 4 : Winter
Marissa Meyer   
Avis à tous les Lunartics (ou Lunarctiques en français), préparez vous à une révolution sur la Lune sans merci mais délicieuse !

Il y a quatre choses que j'aime vraiment dans la vie : Mon lit, mon manuel d'économie (bah quoi ? chacun son truc !), Google Gmail (Y'en a qui ont Facebook ou Twitter, moi j'ai Gmail) et LES CHRONIQUES LUNAIRES.

Il m'a fallu quatre jours pour lire WINTER. Et le pire, c'est que je l'ai fait exprès. Vous savez, cette folle envie que ça ne se termine jamais ? Eh bien elle m'a poussé à lire à une lenteur suffoquante ! Une torture pure et dure.

Il m'a fallu quatre secondes après avoir lu la dernière page avant de me mettre à pleurer parce que c'était fini.
O.V.E.R.

Il m'a fallu quatre minutes pour arrêter de pleurer et sourire parce que c'était arrivé !

L'amour que je porte à cette saga est inconditionnel.

Par les étoiles !

J'aurais tellement de choses à dire mais j'ai si peu de mots... Sérieusement. Après une telle lecture, mon vocabulaire se retrouve limité à des "Oh mon dieu !", des "Par les étoiles !" (ça c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas !) et des "Je vais crever d'une crise cardiaque si je me calme pas tout de suite !" (sans me calmer pour autant).

Marissa Meyer, qui a été couronnée Reine de ma galaxie, m'a fait vivre l'une des plus belles aventures de mon existence littéraire.

Maintenant, je suis passionnée par la lune ! Je crois que je vais aller la coloniser l'année prochaine.

Et là, à la fin de ce merveilleux livre, je suis bouleversée comme jamais. Moi qui aime faire croire au monde entier que j'ai un cœur de pierre, là, tout de suite, mon cœur c'est de la guimauve et je pleure comme un bébé.

Je me sens super heureuse d'avoir un jour commencé cette saga. C'est la meilleure idée que j'ai eu de toute ma vie ! Mais aussi, je me sens fragile et très émue, un peu triste sur le coup, parce que c'est terminé.

Mais très sincèrement, de toutes les fins que j'ai lu et de toutes celles que je lirai dans le futur, celle-ci est la plus belle, la meilleure, la plus grandiose, la plus émouvante, la plus passionnante de toutes les fins.

Il n'y a pas de mot assez fort pour dire à quel point elle est éblouissante, superbe. Il faut simplement lire et à la fin, vous ressentez et avant-même que vous l'ayez réalisé, votre cœur sait que c'était splendide, épique.

Tout au long de cette saga, Marissa Meyer m'a fait voyager. Elle m'a fait rire, pleurer, stresser, frissonner et tout un tas d'autres choses qui n'ont pas de mot.

Mon cœur appartient à cette saga.

La première fois que je suis tombée sur LES CHRONIQUES LUNAIRES il n'y avait que CINDER de sorti. Et je me souviens m'être dit que je l'achèterais plus tard parce que ça me disait bien.

Quand je suis revenue comme prévu plus tard, le dernier exemplaire avait été vendu. Je voulais tellement ce roman que j'ai embarqué mon père et je l'ai supplié de m'emmener au Cultura qui se trouvait à presque une heure de voiture pour acheter ce roman.

Mon père m'a tenu tête pendant un petit moment avant de céder. Je me souviendrais toute ma vie de ce qu'il m'a dit quand on est montés dans la voiture "Je te jure Louan, si on y va et qu'il y ait pas, je t'étouffe avec les pages du premier roman qui me passe sous la main." ^^ Heureusement pour moi, il y était ! Et là, a été le début de ma plus belle aventure.

Enfin, bref. Tout ça pour dire que, je n'avais même pas encore commencé cette saga que je savais déjà au plus profond de moi qu'elle compterait beaucoup dans ma vie de lectrice. Et dans ma vie en général, même.

Chaque tome a été un coup de cœur du début à la fin. Chaque lettre, chaque mot, chaque phrase, chaque paragraphe, chaque page, chaque chapitre, chaque partie, a été un sentiment, une émotion merveilleuse.

Je ne m'étais jamais sentie autant à ma place qu'en lisant LES CHRONIQUES LUNAIRES.

D'un certain côté, j'attendais WINTER avec impatience. D'un autre, j'aurais tout fait pour qu'il n'arrive jamais.

Non pas que je n'avais pas envie de le découvrir ! Loin de là ! En fait, j'en avais tellement envie que je m'en suis rongée les ongles pendant des mois (et je ne me ronge pourtant jamais les ongles) !

Mais qui disait WINTER disait la fin, d'une certaine manière. Bien que rien ne soit réellement terminé. Premièrement, le temps que STARS ABOVE n'est pas encore sorti et que je ne l'ai pas encore lu, à mes yeux, LES CHRONIQUES LUNAIRES ne sont pas terminées. Deuxièmement, je pourrais relire les aventures de mes personnages préférés dès que leur manque deviendra insupportable et donc à chaque fois, ils revivront. C'est pas un peu bizarre de dire ça ?

C'est fou de penser qu'une telle série peut avoir une telle influence sur vous. J'ai autant envie de pleurer que j'ai envie de sourire comme une idiote.

Je crois que c'est ça d'être amoureuse d'une histoire qui a un point final mais qui ne s'arrêtera jamais vraiment. C'est à la fois un sentiment léger et lourd. Ça fait du bien et en même temps, ça fait un mal de chien.

Pendant 2433 pages, je n'ai fait que tomber encore et encore éperdument amoureuse d'un univers, d'une histoire et de personnages géniaux.

Je l'avoue, et vous l'aviez probablement déjà deviné, tout va me manquer des CHRONIQUES LUNAIRES.

La superbe plume captivante et addictive de Marissa Meyer, l'univers splendide et original qu'elle a construit, l'histoire merveilleuse et épique qu'elle a raconté. Et les personnages extraordinaires et attachants auxquels elle a donné vie.

Je suis littéralement, en train de faire une déclaration d'amour aux CHRONIQUES LUNAIRES, n'est-ce pas ? Je vous ai dit à quel point j'en étais folle ?

Alors, plus sérieusement (bien que mes lignes précédentes étaient déjà très sérieuses), voici ce que j'ai pensé de cette saga :

Vous savez ce moment où vous avez l'impression que vous allez hurler comme une véritable groupie devant son idole ? Je suis passée par là. À presque chaque page.

Vous savez cet instant où vous avez l'irrésistible envie de pouvoir entrer dans le livre ? Je suis passée par là.

Vous savez ce moment presque gênant où vous réalisez que vous seriez capable de tomber amoureuse d'un personnage ? Je suis passée par là. Et pas que pour un personnage !

Vous savez ce moment où vous aimeriez que le temps s'arrête ou qu'au moins tout ça dure à jamais ? Je suis passée par là, aussi.

J'y suis passée et j'y suis toujours.

Ma mère m'a demandé, cette après-midi-même, pourquoi j'aimais tant cette saga. La réponse est la suivante :

Je suis une fille très solitaire. Je n'aime pas la compagnie des gens, pardonnez-moi, ce n'est pas contre vous. Ils me mettent très mal-à-l'aise avec leurs regards et leurs questions, leurs sourires et les gestes qu'ils peuvent faire en général. Et ça, depuis toujours. C'est pour ça que je me suis mise à lire au départ. Quelque part, je crois que je cherchais le monde dans lequel je serais capable d'avoir des relations humaines autre que celle que j'entretiens avec mes parents et mes frères.

Et voilà, LES CHRONIQUES LUNAIRES, c'est l'endroit où je m'en serais sentie capable. Voilà pourquoi j'aime tant cette saga.

J'aime sa façon de me donner l'impression que tout est possible quelque part et que même quand tout semble se mettre en travers de votre chemin, il y a toujours moyen de réussir ce qu'on entreprend.

C'est peut-être bête mais c'est ainsi que je le ressens.

J'ai toujours été quelqu'un qui adorait les histoires. Celle-ci est celle que je préfère par dessus toutes les autres. Je vous invite à aller la lire. C'est une réussite en tout point.

Ensuite, ma mère m'a demandé quel personnage je préférais dans cette saga. J'y ai sérieusement réfléchi et je peux donc sérieusement vous dire que je serais incapable de choisir. Chacun a quelque chose qui fait que je l'aime.

Cinder ? Elle m'épate par tous les aspects de sa personnalité. Et elle me surprend toujours, à coup-sûr !

Kai ? Il me fait fondre. J'aime sa façon d'être, tout simplement. Et il n'a pas peur des sacrifices, il garde toujours ce merveilleux espoir que tout peut encore s'arranger.

Scarlet ? J'admire son côté un peu badass ! Elle est courageuse, toujours prête à se battre pour ceux qu'elle aime peu importe ce que ça lui coûte... enfin, tout bonnement, je l'adore.

Wolf ? Hum, excusez-moi ? C'est mon doudou ! Chaque fois qu'il était là, je voulais le serrer dans mes bras. Même quand ce n'était pas spécialement engageant ! ^^

Iko ? Par les étoiles ! C'est quand-même, n'hésitons pas à le dire, une véritable tarée ! Mais je l'adore. On ne peut pas ne pas aimer Iko et toutes les répliques qu'elle sort. C'est la meilleure amie qu'on puisse rêver d'avoir ! ^^ Et quand vous découvrez Iko, vous avez presque envie d'être un androïde à votre tour (un androïde dans son genre, ça va de soit).

Thorne ? J'aime ce gars d'un amour fou. Tellement que j'ai appelé l'un de mes lapins 'Captain'. Got it? ^^

Cress ? Le fait qu'elle et moi faisons presque la même taille a peut-être fait un peu accélérer mon amour pour cette fille. ^^ Mais même sans ça, je l'aurais adoré à coup-sûr ! Son côté fangirl, romantique, qui cherche son héros partout (même si elle a une idée bien précise de qui il s'agit), un peu naïve sur les bords parfois, ça m'a fait craquer.

Winter ? Son côté crazy m'a conquise ! Comme dirait Lev' l'amour est une conquête. Et Winter a un talent inné qui fait que le monde entier l'aime.

Jacin ? Lui c'est son côté un peu... antipathique? qui m'a conquise. J'adore comment il se comporte, simplement et je suis amoureuse de ses mots.

Levana ? C'est la meilleure méchante reine de l'univers. Je l'ai trouvé parfaite dans son rôle.

Torin ? Il me faisait penser à un papa protecteur (vis-à-vis de Kai) et rien que pour ça, je l'ai adoré !

Kinney ? Dès la première fois que je l'ai lu je l'ai aimé. Point barre.

Les relations entre les personnages sont géniales. [spoiler]Je veux plus de Kai/Cinder, plus de Scarlet/Wolf, plus de Jacin/Winter, plus de Cress/Thorne et plus de Kinney/Iko (parce que je sens qu'il pourrait se passer un truc entre eux) ! Je veux plus d'eux tous, ensemble !

J'ai adoré les retrouvailles entre Scarlet et Wolf. J'ai adoré la "dispute" de Thorne et Cress et le moment où il lui dit qu'il l'aime. J'ai adoré le moment où Jacin et Winter s'embrassent pour la première fois et quand il dit à Winter qu'elle est parfaite. J'ai adoré le moment où Kai demande à Cinder si un jour elle voudra bien être impératrice à ses côtés...J'ai adoré ce qui se dégage entre Kinney (Liam) et Iko ! [/spoiler]

J'ai adoré et savouré chacun des moments de ce quatrième et dernier tome.

[spoiler]J'ai été un peu attristée par la mort de l'Alpha Strom, je l'appréciais bien. Je commençais à m'y attacher et je ne m'attendais sincèrement pas à ce qu'il meurt ! [/spoiler]

[spoiler]Quand j'ai su que Kinney s'appelle Liam, je ne sais pas pourquoi mais j'ai fondu ! Ça lui va bien, je trouve.[/spoiler]

Et par les étoiles, la fin ! La meilleure de tout l'univers. C'était épique ! [spoiler]Cinder qui lâche son vieux pied, celui qu'elle portait quand elle était enfant et que Kai avait gardé après le bal où elle l'avait porté puis perdu. Quand elle le lâche pour qu'il tombe dans le lac qui se trouve au pied (sans mauvais jeu de mot) de la salle du trône du palais d'Artemisia, c'est tellement beau ! C'est symbolique, c'est apaisant, c'est génial.

Je n'ai pas de mot. [/spoiler]

Dans ce tome-ci, chacun se voit affronter un combat intérieur, lié à ses sentiments, en plus de celui qu'ils doivent mener pour leur révolution. Nos héros favoris se voient repousser leurs limites et surpasser leurs peurs les plus secrètes. Ils n'hésitent devant aucun sacrifice.

Au rendez-vous : Des personnages déterminés, de la romance, une grande amitié, du sarcasme, une révolution d'enfer et plus encore !

Marissa Meyer a su, du premier tome jusqu'au dernier, mener son histoire et ses personnages avec brio. LES CHRONIQUES LUNAIRES est un immense tableau qu'elle a érigé sans jamais se perdre. Tous les tomes ont été à la hauteur les uns des autres. Et je ne cesserais jamais de m'extasier devant le travail sans faute qu'elle a fourni et qu'elle a offert.

Son œuvre est très claire, par là j'entends qu'il n'y aucun moment où on se retrouve un peu perdu avec tout ce qui se passe dans chacun des tomes. Non, l'auteure réussit à nous garder et elle nous emmène dans un monde où on ne s'ennuis pas un seul instant.

Il me tarde donc de pouvoir découvrir STARS ABOVE et l'épilogue de WINTER qui s'y trouve (ainsi que toutes les autres histoires, on s'entend). Attendre Février 2016 va être douloureux. ^^

Je crois que je vais m'arrêter là.

En tout cas, je conseille LES CHRONIQUES LUNAIRES de tout mon cœur, avec tout mon amour.

Oh et une dernière chose : [spoiler] Même dans le futur les histoires commencent par "Il était une fois" et se terminent par "ils vécurent heureux jusqu'à la fin de leurs jours."[/spoiler] <3

par Sheo
Keleana, Tome 4 : La Reine des ombres, Première partie Keleana, Tome 4 : La Reine des ombres, Première partie
Sarah J. Maas   
Cette saga a beaucoup de potentiel, je l'aime beaucoup, mais la version française a de tout petits points noirs, donc elle n'a pas spécialement marché. En plus du fait que le prénom de l'héroïne a été remodelé à la française (je comprendrais probablement jamais pourquoi) et que j'ai remarqué en lisant le troisième tome en Septembre dernier qu'il manquait dans la version française quelques passages du livre qui sont en VO. Plus, si on regarde bien les chiffres, c'est pas pour dire mais plus ça va moins ça marche (en France). Le troisième tome a quelque peu fait un flop. Je pense pas qu'ils éditeront Queen of Shadows en France. Je peux me tromper mais ça ne serait pas rentable de le faire, malheureusement (bien que ce tome-ci soit génial).
D'un côté, je trouve ça un peu bête de s'arrêter là alors qu'ils ont déjà édité la moitié de la saga et que le troisième tome servait de "pont" entre le deuxième et le quatrième. Mais d'un autre côté, je comprends qu'en éditant la suite ils risquent plus de perdre que de gagner... après je ne suis pas une experte, si ça trouve ils tenteront le coup plus tard.
Je crois que dès le départ, ils auraient dû faire d'avantage d'efforts pour que ça marche. C'est pas parce que ça fait un carton aux USA que ça va faire un carton en France. Je crois qu'ils ont pris le truc pour acquis et donc ils n'ont pas vraiment fait d'effort pour la couverture, le titre, la traduction et tout ce qui s'en suit. C'est dommage.
Après avec la sortie du premier tome en poche, peut-être que ça relancera la saga. Tout le monde n'a pas les moyens et même l'envie d'acheter une saga dont les prix sont passés de 16 euros pour le premier tome à 21 pour le troisième sans raison apparente. De plus, je trouverais ça franchement inutile si les poches sortaient jusqu'au troisième tome comme les grands formats et point barre. Je ne suis pas sûre que ça soit franchement rentable...
Mais comme je l'ai dit, je ne suis pas une experte.

Plus, je pensais tout à l'heure, si je ne me trompe pas les droits ont été rachetés pour en faire une série TV ou un film (je ne sais plus). Donc peut-être aussi qu'il reste un espoir qu'avec la sortie de ToG à la télévision, les ventes seront boostées et que la maison d'édition française continuera d'éditer la saga en VF. Si l'adaptation marche en France...^^

par Sheo
Red Rising, Tome 3: Morning Star Red Rising, Tome 3: Morning Star
Pierce Brown   
Et voilà, c'est fini... Il m'aura arraché un panel d'émotions assez varié sur ces trois derniers soirs de lecture...
J'avoue avoir même traité Pierce Brown de "psychopathe". Nan mais, parce que, arrivé à 80 pages de la fin (approximativement), au point où on en était - sachant que ce tome était censé être le dernier - ... franchement, c'était teeeeellement sadique ! Mais génial, hein (oui je suis maso, et alors ?)

Au moins, on pourra dire que jusqu'à la fin, rien n'était joué, le suspense nous titillait sans pitié *_*
Très, trèèèès contente d'avoir découvert cette trilogie. Je ne serai d'ailleurs pas contre qu'ils nous pondent une petite adaptation à l'écran, parce qu'il y a réellement un potentiel de folie !

PS : Pour tous ces moments
De tarée attitude
De bestialité intempestive
De pure folie
Sevro
JE T'AIME

par Zinthia

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode