Livres
551 014
Membres
592 265

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Persily : J'ai lu aussi

Aquamarine, Tome 1 Aquamarine, Tome 1
Andreas Eschbach   
Ce premier tome d'une série science-fictive (*) m'a fait nager dans un bien-être de lecture. D'uns prétendront que ce n'est probablement pas le meilleur livre d'Eschbach, d'autres, dont moi, affirmeront que, même si l'action et le réel suspense ne se présentent que dans les derniers chapitres, l'histoire prime sur le style d'écriture... fluide mais sans prétention (peut-être pas très bien traduite d'après l'extrait que j'ai lu en v.o.)... n'oublions cependant pas que ce récit s'adresse à priori aux adolescents.

J'ai immédiatement sympathisé avec Saha, jeune fille de 16 ans, élevée par sa tante sourde-muette, harcelée à l'école par ses condisciples à cause de sa différence et sa réserve. Quelques jours après une brimade qui aurait pu mal se terminer, Saha va découvrir sa véritable "identité" et devoir l'affronter... avec l'appui d'un des garçons de sa classe avec lequel elle tissera un lien d'amitié sincère. Oui ! Une histoire d'adolescents dans laquelle l'amitié l'emporte sur la romance, même si les questions qu'un(e) ado peut se poser par rapport aux sentiments amoureux y trouveront aussi leur place.

Les éléments de science-fiction se situent dans le contexte : l'Australie du 22e siècle, refaçonnée par des changements climatiques (et interventions de l'homme), désormais régie et réglementée par des zones dans lesquelles chacun peut décider de vivre, pourvu qu'il y soit accepté ! Saha et sa tante, venues d'une métropole-zone libre où toutes les extravagances technologiques et génétiques sont admises, ont choisi de s'établir dans une région côtière neo-traditionaliste, où, si la différence de Saha venait à être découverte, provoquera sûrement leur bannissement.

Le lecteur avisé, ayant observé le titre et l'image sur la couverture, devinera vite dans quelle direction l'intrigue va le conduire. Il n'y a donc pas de réelle surprise. Mais il y a ce "quelque chose" qu'on aime tant dans une bonne histoire, qui nous fait tourner page après page... jusqu'à la dernière... avec ce petit soupir de regret qui nous oblige à émerger.


(*) le 2e tome vient de paraître en Allemagne ("Submarin", juin 2017)

par Do
Le Joyau, Tome 1 Le Joyau, Tome 1
Amy Ewing   
Véritable coup de foudre pour ce roman magnifique...
J'en ressors toute chamboulée waouh...
Tous les ingrédients son dedans ...
Amour.
Intrigue.
Suspense.
Complots et j'en passe véritable coup de cœur pour ce premier tome d'une nouvelle trilogie qui va plaire à coup sur...
En plus d'une couverture sublime un vrai joyau ce livre.
J'adore.

Comment se débarrasser d'un vampire amoureux, Tome 1 Comment se débarrasser d'un vampire amoureux, Tome 1
Beth Fantaskey   
Beaucoup pourraient se dire : Encore une histoire de vampires !
Eh oui, il s'agit effectivement d'une histoire de vampires mais que j'ai trouvée vraiment magique. L'émotion est au rendez-vous et Lucius tantôt saracastique, humain et tendre est mon personnage coup de coeur.
Je le recommande vivement !

par emy27
Comment se débarrasser d'un vampire amoureux, Tome 2 : Comment sauver un vampire amoureux Comment se débarrasser d'un vampire amoureux, Tome 2 : Comment sauver un vampire amoureux
Beth Fantaskey   
Attention tout le monde, ne pas commencer ce livre si vous n'avez pas de temps devant vous, car une fois entamé, on ne le lâche pas !
Je viens de finir ce deuxième tome et il fait bien honneur au premier mais dans un style assez différent. Jessica (alias Anastasia) doit devenir une reine et j'ai adoré son évolution au cours du tome.
Et on a une nouvelle narratrice : Mindy ! On en apprend beaucoup plus sur elle et je l'ai adoré, tout comme Raniero, ce crétin de vampire italien !
Bref à acheter, dévorer et relire !
La Trilogie du Tearling, Tome 1 : Reine de cendres La Trilogie du Tearling, Tome 1 : Reine de cendres
Erika Johansen   
Je me souviens d'avoir passé un très bon moment de lecture ! On est assez vite plongé-es au coeur de l'intrigue, quand Kelsea se retrouve à devoir devenir Reine. J'ai trouvé son comportement assez "réaliste", et je pense que c'est une des rares personnages que je n'ai pas eu envie de secouer toutes les cinq minutes. J'ai trouvé son raisonnements et ces actions plutôt justes. Après, elle ne peut pas être totalement parfaite et heureusement, sinon ça serait vraaaaaiment ennuyant. J'ai aussi aimé le fait qu'elle ne soit pas décrire comme une beauté de déesse, mais plutôt une beauté commune; ça change. Les autres personnages, comme les gardes de la Reine, sont aussi intéressants et attachants.
Et surtout, ameeeeen, il n'y a pas d'histoire d'amour gniangnian qui se pointe comme un cheveu sur la soupe, et ça, c'est vraiment appréciable !
L'univers est bien développé et expliqué, l'intrigue avec la reine Rouge est vraiment intéressant et donne envie d'en savoir plus et surtout de savoir jusqu'où ça va aller, et comment ça va se finir.
Donc j'ai hâte de pouvoir me plonger dans la suite !

par Hena
La Trilogie du Tearling, Tome 2 : L'Invasion du Tearling La Trilogie du Tearling, Tome 2 : L'Invasion du Tearling
Erika Johansen   
https://aliceneverland.com/2017/09/06/la-reine-du-tearling-tome-2-linvasion-du-tearling-erika-johansen/

J’avais adoré l’univers découvert dans le premier tome de cette série, à mi-chemin entre la fantasy et la dystopie. J’étais donc ravie de me replonger dans ce monde et de découvrir de quelle façon Kelsea allait pouvoir sauver son royaume.

Je ne vous cache pas que le début fut difficile. En effet, si je me rappelais des grandes lignes, j’avais un peu oublié le qui-est-qui. Résultat, j’ai été perdue dans les premières pages, n’arrivant pas à me resituer les personnages, assez nombreux il faut le dire.

Surtout que la construction prend un tournant différent. Si, dans le premier tome, la souveraineté de Kelsea était au centre du récit, on avait tout de même découvert un passé qui ressemblait à notre monde actuel. Ici, l’histoire se construit sur deux pans différents : on retrouve toujours Kelsea et sa lutte pour sauver son peuple, mais on découvre en parallèle une histoire se déroulant à une autre époque, avec une autre héroïne, et dans un autre univers laissant apercevoir un monde tel qu’il pourrait le devenir dans un futur proche.

Deux héroïnes, deux histoires, et difficile au départ de faire le lien entre elles. Surtout que les coupures surviennent sans prévenir. Désarçonnée, je n’arrivais pas saisir où l’auteur voulait en venir avec tout cela, et j’ai eu l’impression d’être complètement à la dérive dans ce second tome. Heureusement, tout cela finit par faire sens, et plus l’histoire avançait, plus l’auteur nous éclaire. Et, une fois que j’ai saisi vers quoi l’auteur nous entrainait, je me suis tout simplement régalée !

Pour conclure : moi qui pensais découvrir la suite des aventures souveraines de Kelsea, j’ai été complètement décontenancée par le début de ce nouveau tome. Erika Johansen nous démontre que le premier tome n’était qu’une mise en bouche, et que son histoire se révèle bien plus riche et complexe que ce que lecteur avait pu croire d’un premier abord. Il m’aura fallu un certain temps pour reprendre mes marques, mais j’ai tout de même beaucoup aimé la façon dont l’auteur renouvèle son intrigue avec ce tome.

par Kesciana
La Trilogie du Tearling, Tome 3 : Le Sort du Tearling La Trilogie du Tearling, Tome 3 : Le Sort du Tearling
Erika Johansen   
Lire la revue complète sur: https://latentationdulivreenanglais.com/the-fate-of-the-tearling-erika-johansen/

Ma notation: 5/5

Je ne suis pas prête de me remettre du brio de cette série. Que ce soit par ses fantastiques personnages, ses thèmes provocateurs, ses flashbacks percutants entre le passé, le futur et le présent ou encore sa fin inconventionnelle et amère, Erika Johansen a réussi à ériger son histoire parmi mes favorites! Et comment aurait-il pu en être autrement? Après toutes les émotions que j’ai eu pour des héros que je connaissais à peine! Cette trilogie est juste GÉNIALE.

J’étais déjà épatée par la construction narrative du deuxième opus, mais alors là, je suis toute éblouie! Comme avec Lily, j’avais quelques réticences quant à suivre les étapes importantes de la vie de Katie car, même si je voyais l’utilité de son histoire, je craignais de ne pas m’attacher suffisamment à l’héroïne pour apprécier pleinement ma lecture… Ahlala, si vous saviez combien j’ai angoissé pour elle! Retourner à l’époque de la Traversée m’a rendu nostalgique de ces personnages hors normes et de cette expérience historique alors qu’ils n’ont jamais existé. C’est dingue, non?

Grâce au second opus, je savais ce qui allait se passer, et malgré tout, cela n’a fait qu’accroître ma crainte pour les personnages. Honnêtement, j’ai passé plus de temps à redouter les événements qu’à prendre du plaisir à lire le récit! Connaître le sort de la TearUtopie m’a perturbée car, à mesure des pages, j’apprenais à connaître et à chérir les protagonistes. C’est comme tendre à un malade le remède de la guérison pour finalement le lui reprendre. *Soupire*

Katie m’a beaucoup marquée, j’ai adoré sa personnalité. Son regard était passionnant et judicieux pour expliquer la ruine qui a touché le Nouveau Monde. Elle est partagée entre son devoir communautaire envers William Tear et son amitié avec Row Finn… Et euh… C’est juste stressant? Je n’aime pas Row Finn, mais voir Katie souffrir à cause de leur amitié brisée m’a causé des ulcères. Néanmoins, elle continue de faire ce qui est juste malgré les difficultés. J’ai admiré son dilemme entre sauver la communauté et la laisser périr dans sa corruption!

J’avais eu la même sensation d’épée de Damoclès avec les autres personnages de la Traversée. On aperçoit certains sombrer sous nos yeux, d’autres se revigorer parmi le chaos tandis qu’une poignée ont connaissance de leur mort future. On ne voit pas beaucoup William ou Jonathan Tear mais leur disparition a laissé un vide inexplicable: ce n’était pas encore la chute du Nouveau Monde, mais ce n’était plus non plus le même monde…

Et que dire des réflexions intelligentes et des vérités dérangeantes soulevées par l’auteure? C’est juste brillamment amené! Elle analyse la complexité de la nature humaine et l’inéluctabilité des erreurs répétées par l’humanité: les Hommes oublient trop souvent leur Histoire et tendent à perpétuer guerres et échecs au nom d’idéaux connus pour avoir déjà fragmenté des civilisations passées. Ils n’apprennent pas de leur vanité et de leur quête de pouvoir, et continuent l’entretien de la notion de supériorité et de mérite eugénique. C’EST PHÉNOMÉNAL.

En tout cas, on sent que Erika Johansen est anti-conformiste, elle a clairement brisé le mythe du Fetch. Il fallait oser quand même… Après nous avoir introduit un personnage aussi mystérieux et sombre, elle m’a donné envie de lui refaire le portrait… Ugh, sacré changement, en effet… J’apprécie l’homme qu’il est devenu, mais tout comme pour Kelsea, avec ce que j’ai appris sur lui, ma perception a complètement changé! Je ne peux plus le voir autrement. Bizarrement, ce choix ne m’a pas déçue, je trouve qu’il concorde bien aux questions traitées par l’auteure.

J’ai lu dans plusieurs avis que certains pensaient que Kelsea n’avait pas assez évolué, et je dois dire que je ne suis pas du tout d’accord! Kelsea a toujours été forte et indépendante, c’est juste qu’elle n’avait jamais eu l’occasion de le montrer jusqu’à qu’elle devienne la Reine du Tearling. La seule chose qui lui manquait, c’était les rudiments de la gouvernance, de la lecture des attentes de la foule et du sens du sacrifice, ce qu’elle a appris grâce à sa Garde. Je ne vois pas comment un personnage aussi fourni peut évoluer davantage, surtout face à sa décision finale!

D’ailleurs, cette fin qui sort des sentiers battus m’a énormément plu. J’ai pu deviner une partie de son exécution mais j’avais tout faux sur son résultat! On a la dose nécessaire de réponses, mais comme pour notre Histoire à nous, certaines questions ne trouveront jamais leur réponse… Il faut s’y faire! On ressent de l’amertume, c’est vrai, mais il fallait s’y attendre avec Miss Johansen x)

Mis à part ça, j’ai adoré suivre les points de vue des personnages secondaires, notamment Massue et Aisa qui sont courageux jusqu’au bout! Toutes les narrations se croisent de sorte à permettre à la résolution de l’intrigue de former une cohérence. Je suis fan! Aussi, on obtient des éclaircissements sympas sur la Reine Rouge que je n’apprécie pas particulièrement mais qui m’a paru plus humaine.

Ce troisième tome fut un coup de coeur assuré! Les héros brillent par leur complexité.

Note: apparemment, l’auteure a prévu d’écrire d’autres livres dans cet univers. *Happy face*
Indiana Teller, Tome 1 : Lune de Printemps Indiana Teller, Tome 1 : Lune de Printemps
Sophie Audouin-Mamikonian   
Comment dire ce que je pense de ce livre ... MAGNIFIQUE !
Il est vraiment vraiment génial ! L'auteure m'avait déjà conquise avec Tara Duncan et c'est la même chose avec Indiana Teller !
Sophie Andouin-Mamikonian aborde d'une façon totalement différente de celle des autres le thème des Loups-Garous, thème qui depuis Twilight est aussi populaire que les Vampires et ça rend l'histoire très originale et en plus de ça, c'est très bien construit ! Puis tout au long de ce 1er tome, on a une conflit qui se forme et dont Indiana est un peu responsable malgré lui ! En parlant d'Indiana, c'est un personnage très complexe mais attachant et qui pour une fois, se trouve être un des personnages les plus faibles (n'étant pas un loup-garou) et nous permet de mieux nous identifier en lui ! Le thème du voyage dans le temps aussi est évoqué (seulement évoqué dans ce premier tome mais je pense que ça va vraiment prendre de l'important aux prochains tomes) et c'est assez rare mais ce n'est pas pour me déplaire !
Bon, je crois que je vais m’arrêter là sinon je pourrais faire des dizaines de pages pour parler de ce livre !
Un conseil : LISEZ - LE !
Indiana Teller, Tome 2 : Lune d'Été Indiana Teller, Tome 2 : Lune d'Été
Sophie Audouin-Mamikonian   
Je suis un peu déboussolé à propos de ce deuxième tome. Je l'ai adoré, kiffé, voir même sur-kiffé et c'est aussi pour ça qu'il se trouve dans ma liste de diamant, mais en tournant la dernière page, j'ai un petit goût amer dans la bouche et c'est bien dommage.

Je m'explique : Katerina m'énerve, me tape sur le système nerveux et sincèrement, j'aimerais bien la faire taire une bonne fois pour toute. Indiana à aussi eu ses passages, comme lorsqu'il est un peu trop nais et qu'il dit "ma Katerina". Bon sang, le mec qui ose dire que je lui appartiens, je le bouffe ! Quant à l'intrigue, que dire ? C'est prévisible. Mais alors tout. Je savais ce qui allait se passer et dieu sait que je déteste ça !

Heureusement que la plume de Sophie sauve le tout et que j'aurais, une fois de plus, rigolé -comme une débile- devant certaines répliques/scènes.

J'espère être un peu plus surprise en lisant le troisième tome et qu'Indiana deviendra un peu moins niais et moins romantique. (Car bon, j'ai perdu espoir avec Katerina...)

par Philla
Indiana Teller, Tome 3 : Lune d'Automne Indiana Teller, Tome 3 : Lune d'Automne
Sophie Audouin-Mamikonian   
Je pense que c'est le meilleur des 3! Au début, Indiana est toujours là: ma pauvre Katerina, elle va mourir, bat-toi etc... C'est un peu énervant mais en même temps on peut le comprendre. En revanche une fois l'action vraiment démarrée, le livre est fascinant! On va de rebondissement en rebondissement, de problème en problème, de nouveau plan en nouveau plan... bref, vous l'aurez compris, il se passe plein de trucs! Avec tout le long le même humour des mythes revisités!

par cams0712

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode