Livres
565 300
Membres
618 413

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Ptitberet : Ma PAL(pile à lire)

Renouveau Renouveau
Jen Calonita   
Un roman simple à lire et qui nous replonge bien dans l'univers de la reine des neiges ! On y retrouve tous les personnages que nous connaissons en ayant vu le film et d'autres nouveaux personnages. J'ai beaucoup aimé le twist et comment se déroule l'histoire suite à ce twist. Anna est beaucoup moins naïve que dans le film et ça ça me plait !
Par contre, malgré le twist, l'histoire est très voir trop ressemblante. Et J'aurai aimé en savoir davantage sur les personnages rajoutés de Tomally et Johan.
Mais cela reste une bonne lecture détente, sans prise de tête et, même si je la connaissais, j'avais hâte de savoir la fin !

par juliebch
Les Miams - Amitiés mandarine (Hors-séries) Les Miams - Amitiés mandarine (Hors-séries)
Gally Lauteur   
http://lire-une-passion.weebly.com/contemporain/les-miams-tome-1-amities-mandarine-gally-lauteur

"En résumé, c’est un court roman que j’ai apprécié par les thèmes abordés avec douceur et justesse. Néanmoins, Émilie m'a quelque peu agacée avec ses réactions de petite fille et non d'adolescente faisant son entrée en quatrième. Cependant, c’est une lecture fraîche qui détend et qui traite de sujet de tous les jours et qui touchent plus qu’on ne le pense les jeunes."

par just2iine
Les Miams - Amour tomate (Hors-séries) Les Miams - Amour tomate (Hors-séries)
Gally Lauteur   
http://lire-une-passion.weebly.com/contemporain/les-miams-tome-1-amities-mandarine-gally-lauteur

"​En résumé, ces quatre petits tomes (du moins ici, les trois derniers), ont été très agréables à lire pour ma part. Des lectures fraîches pour l'été, sans prise de tête et avec quatre personnages si différents, mais à la fois si semblables et sensibles. Je conseille à tout ceux voulant se détendre de s'arrêter sur cette courte saga, vraiment."

par just2iine
Les Miams - Folie fraise (Hors-séries) Les Miams - Folie fraise (Hors-séries)
Gally Lauteur   
Je souhaite tout d’abord remercier achète qui nous permet de lire cette histoire dans le cadre de son partenariat avec notre blog.

Cette lecture détonne avec le style habituel que je lis car une fois n’est pas coutume c’est plutôt une parution destiné aux jeunes adolescents.

Mais comme j’aime beaucoup la plume de Gally l’auteur je me suis laissé tenter par ce petit format sur ma tablette qui m’a offert l’occasion d’une pause tout en douceur et sans prise de tête.

En tant que amatrice de bonbons et plus particulièrement de fraise tagada je ne pouvais qu’être alléchée par ce titre et aussi cette couverture.

Mouna est une jeune fille collégienne qui a quelques rituels dont le fait de manger 3 fraises avant son contrôle pour se donner le courage de les réussir.

Manque de bol pour elle ce matin-là un autre collégien un peu plus âgé qu’elle et d’humeur farceuse va lui piquer sous son nez le dernier paquet de fraise qui restait dans le rayon du supermarché.

Enfer et damnation : comment va-t-elle pouvoir réussir son contrôle sans avoir son précieux sésame ???

Et la voilà partie sur une enquête digne de Sherlock Holmes afin de retrouver la trace de son mystérieux voleur de fraise pour lui donner une bonne leçon.

Sauf que Soan le fameux voleur va se révéler plus compliqué à coincer qu’une anguille et va lui donner du fil à retordre.

=》 cette jolie petite histoire assez courte se lit facilement d’une traite et surtout est accessible à tous les âges.

Bien écrit et avec une mise en page irréprochable ce petit tome me semble être idéal pour pouvoir discuter avec les ados et leur faire comprendre que ce qui leur paraît être un problème insurmontable est en fait arrivé à bien d’autres personnes avant eux, qui pourrait les aider et les conseiller.
Les démons de cendrillon Les démons de cendrillon
Gally Lauteur   
Tout d’abord, je tiens à remercier Bod pour l’envoi de ce service presse. C’est avec un plaisir immense que j’ai pu découvrir la plume de Gally Lauteur au travers de cette histoire. En effet, je n’ai pas lu son précédent roman qui est “Ne m’appelez-pas Blanche-neige”.

Il faut savoir que je ne suis pas une adepte du conte de Cendrillon. Je ne l’apprécie pas particulièrement. Pourtant, je dois dire que l’avoir découvert en version complètement loufoque et déjantée m’a presque réconciliée avec le conte originel.

En premier lieu, je souhaite parler du graphisme de la couverture. Je la trouve magnifique et j’aime particulièrement l’idée de retrouver la pantoufle de vair à chaque en-tête de chapitres. Il y a également de petites décorations en bas de page et je trouve cela très plaisant. La couverture autant que la mise en page du roman forment une harmonie parfaite ! C’est un ouvrage d’autant plus agréable à lire que les pages sont aérées et les chapitres sont très courts. C’est très plaisant puisque cela rend la lecture beaucoup plus fluide. Ce roman est également composé d’une nouvelle bonus écrite par Gally Lauteur ainsi qu’une interview.

Pour ce qui est de l’histoire, je dois admettre que j’ai eu des difficultés à me plonger dedans. En effet, j’avais du mal à adhérer au personnage de Emy et plus particulièrement à son humour que je trouvais assez lourd. Je pense notamment à “Quarante nuances de Guy”, “Après de Emma Tadd” ou encore “Horry Patter”. Je ne trouvais pas ça particulièrement amusant et j’avais peur que cela se poursuive jusqu’à la fin du roman.

Heureusement, j’ai commencé à accrocher au personnage d’Emy à partir du moment où son passé refait surface. A ce moment là, j’ai enfin pu la découvrir sous un autre jour et être touchée par son histoire. Oubliez la jolie Cendrillon aux formes parfaites. Emy n’est pas parfaite. Elle a des kilos en trop, ce qui lui a fait subir les brimades de la part de ses camarades de classe lorsqu’elle allait à l’école. J’ai aimé que, pour une fois, l’héroïne ne soit pas parfaite et filiforme. Est-ce que quelques rondeurs nous empêcheront d’être une princesse ? Non. Mille fois non. J’ai alors compris que l’humour lourdingue de Emy au début du roman qui me faisait lever les yeux au ciel n’était finalement qu’une carapace et un rempart pour camoufler son manque de confiance en elle.

J’ai également aimé le cadre de ce roman. En effet, l’histoire se déroule à Paris et avoir une Cendrillon parisienne, c’est pas commun !

J’ai adoré retrouver tous les codes de Cendrillon en version remasterisée. Cendrillon aka Emy ne se fait pas martyriser par ses deux belles-soeurs mais par les quatre stars du groupe 4 Devils (d’où le titre du roman). Emy est en effet leur assistante ! Lucifer n’est pas un chat mais un patron tyrannique du nom de Thomas. La citrouille pour se rendre au bal (euh en boîte de nuit pardon) est une limousine. La marraine de Cendrillon la fournit même en préservatifs (parce qu’on sait tous ce qui se passe après minuit, dit-elle). On retrouve également le clin d’oeil à la citrouille puisque la marraine d’Emy s’en sert pour concocter une soupe magique ainsi que les fameux douze coups de minuit.

J’ai complètement adhéré à cet aspect loufoque ! Moi qui n’apprécie pas plus que ça le conte originel, rien que le fait de l’imaginer remanié à la sauce de Gally Lauteur, ça prend tout son charme ! Bizarrement, j’aurais beaucoup plus rigolé devant cette version complètement barrée de Gally Lauteur !

Pourtant, malgré une histoire complètement loufoque et déjantée, l’auteure arrive quand même à incorporer des thèmes très forts. : le deuil (Emy a perdu son père) mais aussi l’homosexualité, l’acceptation de soi ou encore la peur du regard des autres.

Il y a de nombreux flashbacks du passé de Emy qui sont importants pour expliquer l’histoire au présent. Je dois admettre d’ailleurs que Gally Lauteur a très bien su gérer les deux temps ! Est arrivé un moment où je me disais que l’auteure avait introduit trop de personnages masculins. Il y avait trop de princes pour Emy, si bien que ça en devenait barbant. Pourtant, la fin arrive et j’ai réussi à être surprise et finalement je me suis rendue compte que c’était bien joué de la part de l’auteure.

Je pense d’ailleurs que c’est le genre de roman qu’il faut lire une deuxième fois pour bien cerner toutes les subtilités. A la première lecture c’est impossible, en tout cas pour ma part, de bien cerner toutes les allusions de l’auteure. Mon esprit était davantage concentré sur le nombre de personnages à assimiler et les caractères de chacun. Je pense qu’en ayant maintenant l’histoire générale en tête, une deuxième lecture permettrait d’avoir un regard plus neuf pour se dire : “Ah oui, c’est vrai que là il y avait des signes”.

J’ai globalement adhéré à l’humour de l’auteure et notamment à quelques répliques comme : “Ton coiffeur est nul, il t’a laissé une tête sous tes cheveux !” ou encore le passage où la marraine de Cendrillon lui tend un préservatif pour se rendre au bal ! Cependant, j’ai moins adhéré au remaniement des titres de romans connus comme je l’ai énoncé précédemment.

En conclusion, ce roman n’est pas un coup de coeur mais il m’a fait passer un très bon moment de lecture. Il plaira aux adeptes d’humour loufoque et d’histoires déjantées. C’est un roman rafraîchissant pour l’été et sans prise de tête. De cette première expérience d’un écrit de Gally Lauteur, je retiendrais que c’est une romancière qui fait du bien : à l’âme et au moral.
Ne m'appelez pas Blanche-Neige ! Ne m'appelez pas Blanche-Neige !
Gally Lauteur   
Merci aux éditions Hachette et à Myriam pour ce roman ainsi que pour tous les petits goodies qui l’accompagnaient. J’ai craqué pour la couverture, j’ai craqué quand j’ai compris qu’il s’agissait d’un conte revisité… Bref, j’ai craqué ! Révélé par la plateforme Wattpad, Ne m’appelez pas Blanche-Neige a connu son petit succès sur la toile avant d’être édité.

C’est l’histoire de Blanche. Sa vie est tout ce qu’il y a de plus normal puisqu’elle vit en coloc avec sa meilleure amie et va en cours, comme tous les jeunes adultes de son âge. Bon, il est vrai que son père crèche chez elle, et ça, c’est assez incongru. Le jour où elle découvre que ce dernier entretient une liaison avec sa meilleure amie, ce sont toutes ses certitudes qui vacillent. Sur un coup de tête, Blanche décide de prendre ses cliques et ses claques, le temps de reprendre ses esprits. C’est en plein cœur de Paris qu’elle va faire la connaissance d’un groupe d’amis, qui risquent bien de changer sa vie pour toujours.

Un soupçon de Blanche-Neige, une pincée de nouvelles technologies et un zeste de romance… voilà, vous avez une idée du roman de Gally Lauteur. Je suis rentrée assez facilement dans l’histoire que j’ai surtout vue comme un jeu entre l’auteur et le lecteur. L’intrigue est saupoudrée de références au célèbre conte des Frères Grimm, et c’était très amusant d’essayer de les trouver et de faire les rapprochements soi-même.

Gally Lauteur mélange habilement le conte populaire à notre vie moderne. Elle créer un réseau social – semblable à Facebook en plus… intuitif, je dirais – et fait tourner toute l’intrigue autour de ça. C’est original, c’est frais et c’est amusant.

Il y a eu des moments où je ne savais pas trop sur quel ton prendre l’histoire. Certaines scènes sont un peu surréalistes, un peu trop belles pour être vrai, mais la vérité, c’est que Ne m’appelez pas Blanche-Neige est avant tout un roman à prendre au second degré. Il n’est pas là pour pousser à la réflexion, mais pour divertir. Ça se croque à pleines dents, et pas besoin de se poser trente-six mille questions. Personnellement, j’ai un faible pour les intrigues beaucoup plus poussées sur le plan émotionnel. Et même si j’ai trouvé le tout un peu superficiel, j’ai passé un moment agréable.

Durant toute la lecture, on est en équilibre entre une histoire d’amour un peu chaste (digne des contes de fées, me direz-vous) et une forme de magie inexplicable. Un peu comme les prestidigitateurs qui refusent de dévoiler leurs tours de passe-passe. Finalement, on n’a pas besoin de savoir comment certaines choses sont possibles, on a juste envie d’y croire et de se laisser porter jusqu’à la dernière page.

Les personnages sont sympathiques à suivre et deviennent vite comme une petite famille. Tous ceux qui gravitent autour de Blanche ont leurs petits secrets qu’on va se faire un plaisir de découvrir chapitre après chapitre. Ils ont tous un petit charme, mais j’avoue avoir eu un gros faible pour Jay qui met un point d’honneur à toujours aller à contre-courant. Une chose est certaine, c’est que chacun à sa place dans l’histoire de Blanche-Neige, et que découvrir leur rôle a été un de mes passe-temps favoris.

En résumé, Ne m’appelez pas Blanche-Neige, c’est le genre d’histoire d’amour qui fait sourire et met de bonne humeur. C’est léger, mignon et agrémenté d’une petite touche de magie pas désagréable du tout. Même si l’intrigue est prévisible et que l’on reste sur quelque chose de superficiel, je n’ai pas pu m’empêcher de prendre plaisir à chercher les similitudes avec le conte des Frères Grimm, sans parler du fait que j’ai beaucoup accroché avec les personnages.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/romance/ne-mappelez-pas-blanche-neige-gally-lauteur
Les Miams - Saveur Citron (Bonus) Les Miams - Saveur Citron (Bonus)
Gally Lauteur   
1 collège, 4 amis, des histoires à l'infini !
Aujourd'hui, c'est la rentrée en cinquième. J'ai mis mon jean fétiche et mon nouveau blouson, mais je ne me sens pas à l'aise. J'ai des noeuds à l'estomac et jai peur de reparler à Damian… Est-ce qu'il m'en veut encore ? Mon coeur ne tiendra pas s'il a deviné mon secret. Il faut vite que j'en parle à ma nouvelle amie. > Là voilà qui m'appelle, je vous laisse !
Découvrez vite toute la série LES MIAMS : AMOUR TOMATE, AMITIÉS MANDARINE, FOLIE FRAISE et SECRET SODA !
Les Miams - Secret soda (Hors-séries) Les Miams - Secret soda (Hors-séries)
Gally Lauteur   
J'ai beaucoup appréciée de découvrir cette sympathique histoire du point de vue de Sohan.
Les personnages sont attachants et sympathique.
L'écriture très agréable.
Une très jolie découverte.
Juliette à New York Juliette à New York
Rose-Line Brasset   
Avis complet : https://vibrationlitteraire.wordpress.com/2015/08/06/service-presse-juliette-a-new-york-rose-line-brasset/#more-977

Globalement, il s’agit d’une lecture jeunesse légère et très agréable… assez culturelle aussi !
Nous suivons donc Juliette, 13 ans, en voyage avec sa mère à New-York City. Nous découvrons la ville avec elle et l’accompagnons dans ses aventures.
L’écriture est simple, très adolescente en fait. A noter qu’il s’agit d’un livre venant d’outre-atlantique : c’était mon premier livre québécois et j’ai beaucoup aimé le lexique à la fin pour que nous autres, petits français, ne soyons pas perdus dans les expressions québécoises !

[...]

En conclusion, il s’agit d’un livre simple, rapide (lu en 2 jours !), léger; divisé en chapitres selon les jours du voyage et les chapitres sont eux-même divisés en paragraphes selon les heures : tout est fait pour s’y croire !

par Mayumi
Juliette à Barcelone Juliette à Barcelone
Rose-Line Brasset   
En plus ca nous fait de la géo des cours de langue étrangère
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode