Livres
546 561
Membres
582 910

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Raphaelle15 : Mes envies

Dark and Dangerous Love, Tome 2 Dark and Dangerous Love, Tome 2
Molly Night   
Un deuxième tome très mauvais pour ma part. Si le premier n'avait pas été une franche réussite, il y avait tout de même un semblant de scénario. Ici, que nenni ! La seule histoire qui nous est contée pendant plus de 300 pages se concentre sur les déboires amoureux entre Atticus et Evelyne. Autant dire que c'est creux et inintéressant au possible.
Je comprends que depuis quelques années, la romance aime exploité le ressort scénaristique du "je t'aime, moi non plus", mais dans ce livre, il est usé jusqu'à plus soif. Je n'en pouvais plus des pensées d'Atticus : "je suis méchant mais pas méchant. J'aime Evelyne mais je veux lui faire du mal". Pitiéééééééé !
Et que dire du personnage principal féminin qui s'amourache de tous les hommes qu'elle rencontre sauf d'Atticus bien évidemment. Et qui est d'une bêtise sans nom et pleurnicharde au possible. Oui, on a compris qu'elle était sans défense, innocente et totalement pur. Mais, au bout d'un moment, il faut tout de même faire preuve d'un peu plus d'inventivité. Que dire de la fin ??? Evelyne prend une décision dont on comprend mal les motivations.
Bref, aucune histoire, aucun intérêt, aucune évolution dans les personnages ni dans leur relation. Interactions basées seulement sur une relation perverse et totalement ridicule.
Et un Atticus tellement incohérent qu'on a beaucoup de mal à s'y retrouver. Si j'avais de l'espoir dans ce personnage dans le tome 1, on peut dire que le tome 2 a détruit mon maigre petit intérêt pour ce personnage. Sa folie ne peut pas justifier un manque évident de caractère. Il est mauvais, point. Malgré tout, cela reste pour moi le personnage le plus intéressant de cette série.
Je vais finir la saga car je suis curieuse de connaitre la fin et de voir comment l'auteur va nous dépatouiller de ce grand bazar. Trois prétendants, un monde de dystopie peu développé, une romance sans intérêt. J'attends de voir !

par Pulusuk
Dark and Dangerous Love, Tome 3 Dark and Dangerous Love, Tome 3
Molly Night   
Comment dire.... ce dernier tome est littéralement nul, affreux et catastrophique!! J'étais déjà pas très emballée par le deuxième mais le troisième est encore pire!! L'auteure introduit une nouvelle idée pour chaque tome mais il n'y a aucune explication ou conclusion... Je ne vous parle même pas des nouveaux personnages qui n'apportent rien à l'histoire... La fin est bâclée, sans morale et complètement inutile : on dirait presque que l'auteure en a eu marre d'écrire et qu'elle s'est arrêté d'un coup...comme ça!
Bref vraiment très déçue et frustrée par ce dernier tome que je ne recommande vraiment pas...
Sweet Home, Tome 2 : Sweet Rome Sweet Home, Tome 2 : Sweet Rome
Tillie Cole   
Nous retrouvons Rome lors d’un des pires moments de sa vie, et c’est là qu’il se décide à nous raconter son histoire mais surtout leur histoire, à lui et à Molly . Il va nous faire découvrir la face cachée du grand Rome « Flash » Prince… Accrochez vous … c’est parti … !
J’aime avoir l’avis du personnage masculin dans les romans, j’aime savoir ce qu’il pense par rapport à telle ou telle situation. Quand les points de vue sont mêlés, je trouve que cela donne une certaine dynamique à l’histoire. J’ai adoré Rome dans le premier tome, mais j’avais un peu peur que sa version soit une redite arrangée de leur histoire d’amour (j’avais pensé pareil avant de commencer Beautiful Disaster vu par Travis et puis piouffff ^^) et … bien mes craintes étaient infondées ! Je ne pensais pas pouvoir aimer encore plus Rome et bien si ! Tillie Cole nous livre une version plus brute de histoire de Rome et Molly, plus crue car elle est portée par les mots et par l’expérience du jeune homme mais aussi tellement plus émouvante. Dans le volet précédent, à travers  les révélations qu’il fait à Molly, nous savions que sous ses apparences de dur à cuire, se cachait un homme meurtri et blessé. Mais de le vivre en direct, c’est intense … et douloureux. Alors certes l’histoire est la même, certains dialogues aussi mais cela n’est pas gênant car d’avoir ses impressions à lui, apporte une autre dimension aux faits. D’avoir lu le tome précédent il y a peu, j’avais encore tous les événements en tête donc je savais plus ou moins ce qui allait arriver, j’arrivais à me repérer dans la « chronologie » de leur relation, j’ai souri d’avance à plusieurs reprises par anticipation, mais malgré ça, Rome et Tillie Cole ont réussi à me surprendre, surtout par la force des émotions que dégage Rome. Par la même occasion, l’auteur fait la lumière sur certaines zones d’ombre, sur des passages où Rome n’était pas avec Molly ; que ce soit avec ses parents ou avec ses amis à lui. D’ailleurs j’ai trouvé que l’amitié était plus présente dans la vie de Rome que dans celle de Molly. Oui elle a ses amies mais elle les connaît depuis peu et Molly est un peu une solitaire alors que Rome a ses amis depuis longtemps, surtout Austin et Jimmy-Don ainsi que ses coéquipiers.
J’ai adoré re-découvrir Rome… Grâce à cette incursion dans sa tête, nous comprenons ses réactions excessives, ses accès de colère, de possessivité vis à vis de Molly ainsi que ses penchants pour la domination. Nous avions compris que Molly est sa bouée de sauvetage mais elle est plus que cela, elle est l’air qui le fait vivre… A cause de son passé, des abus qu’il a subit, Rome est à fleur de peau, brisé. Il camoufle un manque cruel de confiance en lui sous une attitude prétentieuse. Son mal être nous prend aux tripes et au cœur … c’est bouleversant.
J’ai aimé que l’auteur nous dévoile leur futur, c’est beau et émouvant de voir ce qu’ils deviennent… un juste retour des choses …
En bref, Sweet Rome est aussi un coup de cœur. J’ai aimé cette approche plus virile mais tellement plus poignante. Rome a définitivement sa place dans mon cœur. Tillie Cole esquisse la relation entre Austin et Lexi, qui fera l’objet du prochain tome… A peine celui ci terminé, j’ai déjà hâte de retourner à Tuscaloosa, Alabama ^^
PS : la playlist est vraiment top

Béa - Actu YA

par BeaMars
Sweet Home, Tome 3 : Sweet Fall Sweet Home, Tome 3 : Sweet Fall
Tillie Cole   
Les deux premiers tomes avaient été de véritables coup de coeur. Celui-ci est bien au-delà!

Dans ce livre Tillie Cole avoue dès l’avant-propos qu’elle aborde un trouble qu’elle a vécu elle-même. Une maladie grave qui a bouleversé sa vie. Le thème est mis en place sans tergiverser pour nous préparer et c’est tant mieux! Parce que pour quelqu’un comme moi qui n’a pas connu cela, ce fut brutal.

Lexi est souffrante. Et en plus d’être physique, sa maladie est aussi mentale. Les chapitres dans lesquels elle prend la parole sont terribles parce qu’on voit exactement comment ce trouble prend place dans sa vie jusqu’à la noyer et l’isoler de tous. Lexi est envahie par une voix qui veut prendre le dessus. Une voix oppressante qui refuse de la lâcher jusqu’à ce que la jeune femme, épuisée la laisse prendre le contrôle.

Ce qui est étrange c’est que cette voix prend de l’ampleur même dans des moments improbables et grave. Certains moments pendant lesquels j’avais envie de secouer Lexi pour lui dire de se regarder pour qu’elle se voit comme Austin la voit!

Cette maladie est tellement anxiogène qu’elle prend toute la place jusqu’à rendre le reste insignifiant. Et si on ne l’a pas vécu on ne peut pas le comprendre. Le fait que l’auteure reconnaisse en avoir souffert rend Lexi encore plus touchante et fragile. Encore plus vraie.

Austin lui est aux prises d’un gang. Seul de sa fratrie a aller à l’université, il compte sur sa sélection en NFL pour aider ses frères et sa mère.

Mais on ne quitte pas un gang comme ça et son frère Axel fait des erreurs qui pourrait faire perdre toutes ses chances à Austin. Quand à son petit frère Levi, à 14 ans il est malheureusement parti pour faire comme Axel. Du coup chaque fois que l’on arrive aux chapitres d’Austin, on a un sentiment d’oppression intense. Il doit gérer le sport, ses frères, le gang, sa mère malade et en plus, les troubles de Lexi lorsqu’il les découvre.

C’est là que l’on voit que même ne faisant tout pour s’en sortir, la vie peut quand même continuer à vous enfoncer jusqu’à ne plus voir la lumière au bout du tunnel.

Austin se bat avec les armes qu’il a entre les mains et hélas, ce ne sont pas les meilleures. Ce garçon est incroyable et il force l’admiration.

Et lorsqu’à la fin tout se dégoupille un peu, il semble que la lecture se fait plus légère, on peut souffler un peu. Pourtant, il aura fallu passer par des scènes terribles où l’émotion était vraiment intense. Plusieurs fois j’ai eu les larmes aux yeux!

Et voilà, encore une fois Tillie Cole confirme son talent. Elle a su me toucher et m’offrir des personnages différents. Jamais elle ne reste sur le même chemin, et j’adore la suivre pour découvrir de nouvelles histoires!

Je sais que le tome suivant concerne Ally. Quant au dernier, il est sur Levi. J’ai tellement aimé ce gamin paumé que j’espère sincèrement que Milady l’éditera! Il faut absolument que je sache ce que les frères Carillo deviennent (oui, même Axel!)

par emmaelys
Dark Romance Dark Romance
Penelope Douglas   
Voilà un roman que j’avais hâte de découvrir, notamment car son auteur avait déjà fait parler d’elle et ensuite l’histoire m’avait l’air assez inédite. J’aimerais remercier les Éditions Harlequin et NetGalley France de m’avoir permis de découvrir ce roman. Si je devais résumer mon état d’esprit ça donnerait ça : OhMonDieu. Je ne crois pas ressortir indemne de cette lecture, mon rythme cardiaque a été malmené par l’intensité du récit. Dès les premières pages le ton est donné et lorsque les sombres révélations ont été mises en lumière, j’ai cru que je n’allais pas m’en remettre. Le début a tout d’une romance classique et rapidement j’ai cru que j’allais suffoquer tellement certains chapitres sont frustrants.

Cette lecture ne conviendra pas à tous les lecteurs, ce n’est pas que le contenu soit dur, mais le récit dégage un côté malsain et l’intensité est telle qu’immédiatement la tension monte et j’ai parfois ressenti un certain malaise face à des scènes qui en soit du point de vue de l’héroïne sont stressantes, mais derrière pour le lecteur on a tendance à imaginer le pire. Tout ce stresse n’est pas bon pour mon cœur, j’ai ressenti tellement d’émotions par anticipations que j’ai vraiment cru que mon cœur allait lâcher. Afin de préserver l’intrigue, vous comprendrez que cette chronique n’abordera pas certains points essentiels à l’histoire et par sadisme, j’ai envie de vous voir tomber des nues face à la noirceur de l’intrigue.

Michael Crist est un personnage qui ne va pas dans la demi-mesure, issu d’une famille riche il a toujours obtenu ce qu’il désirait. Depuis l’enfance il côtoie Erika Fane, sans vraiment prêter à la jeune femme, également originaire d’une famille aisée, la jeune femme n’a jamais manqué de rien. La mort soudaine de son père, va la placer au rang de petite chose fragile par son entourage et tout le monde s’entend à la protéger de la moindre contrariété. Seulement seul Michael la voit telle qu’elle est vraiment et alors que tout le monde pense qu’elle prend une décision irréfléchie, Rika décide de quitter subitement son université, afin d’affronter la vie à sa manière et repartir de zéro sans parents, sans amis, rien qu’elle pour s’assumer.

Penelope Douglas a encore une fois prouvé qu’elle est maître dans l’art des relations mêlant haine/amour. Elle réaffirme son talent en suscitant des émotions contradictoires pour une romance qui n’aurait pas dû nous faire ressentir ça. C’est assez difficile à expliquer, on s’attache énormément au personnage de Rika, elle a tout d’une héroïne qui mérite d’être chouchoutée et pourtant elle n’est pas aussi sage que tout le monde le pense. Je suis passée d’un Michael qui fait grimper la température, à une douche froide face à ce qui se profile pour la jeune femme. J’ai été intriguée, excitée et finalement ce qui l’a emporté est un sentiment assez particulier, car arriver à un bon quart de la fin l’intensité est retombée d’un coup et le rythme du récit a pris un nouveau tournant qui m’a donné l’impression d’avoir perdu les émotions qui menaçaient d’exploser depuis le début du roman et pour ça, je n’ai pas pu lui mettre cinq étoiles.

Si vous devez retenir une chose de ce roman, c’est que la plume est très addictive et même si je n’ai pas toujours adhéré ce qui se déroulait, car assez machiavélique, les pages défilent à une vitesse impressionnante, même si le dernier quart m’a un peu déçu, car j’ai perdu une part de l’intensité qui m’avait animé pendant une bonne partie de ma lecture. Mais parfois, ça fait du bien de sortir de sa zone de confort, d’essayer des romans qu’on n’aurait pas pris le risque de découvrir. Toutes ces émotions contradictoires ont rendu ma lecture vivante et unique.

http://wp.me/p4u7Dl-30O

par Luxnbooks
Devil's Night, Tome 2 : Dark Desire Devil's Night, Tome 2 : Dark Desire
Penelope Douglas   
Quel plaisir de retrouver les personnages du premier tome. J'ai beaucoup aimé le perso de Kai. Nouveau perso, nouvelle âme totalement différente de Michael.

C'est addictif.
Hâte de lire le tome 3 qui est prévu en 2018 mais surtout avec le personnage complexe et noir qui est Damon avec celle qui l'a envoyé en prison, Asby winter. On a un aperçu dans un extrait dans la version VO offert par penelope douglas qui tient sacrément en haleine.
Devil's Night, Tome 3.5 : Conclave Devil's Night, Tome 3.5 : Conclave
Penelope Douglas   
Bonjour ? A quand la sortie français ??? :)
Devil's Night, Tome 4: Nightfall Devil's Night, Tome 4: Nightfall
Penelope Douglas   
Bon, en procédant par élimination, ce tome ne peut être que sur Will et Alex...

par lylfak
Devil's Night, Tome 4.5: Fire Night Devil's Night, Tome 4.5: Fire Night
Penelope Douglas   
“Nothing, not even Devil’s Night, was more magical, because tonight was the longest night of the year. It was special.”

The clock at St. Killian’s chimes as whispers float in the dark staircase above. Snow falls from the black sky beyond the windows, and candles glow, the flames lighting up the longest night of the year.

Devil’s Night isn’t the only holiday we celebrate. Tonight, we’re pulling on a different mask.

Some call it Midwinter.

Others call it Yule.

We call it Fire Night.

par VIGUIE
Hopeless, Tome 2 : Losing Hope Hopeless, Tome 2 : Losing Hope
Colleen Hoover   
Pas vraiment une suite, je dirai plus un complément !!
Le point de vue de Holder, l'explication de ses réactions, ses sentiments, son vécu en bref !!!
Tout aussi magnifique que le premier si ce n'est pas plus (Je craque généralement pour les livres écrits du point de vue du garçon :D)

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode