Livres
567 760
Membres
622 460

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Salmioch : Ma PAL(pile à lire)

Merlin, Tome 1 : Les Années oubliées Merlin, Tome 1 : Les Années oubliées
T.A. Barron   
La toute première partie du livre ne m'avait pas convaincue. J'ai repris la lecture un moment après et j'ai trouvé l'histoire merveilleuse. Bon d'accord, ce n'est pas la première image que je m'étais faite du Merlin que j'imaginais! Mais c'est une jolie histoire qui nous est contée jusque là. Une version de comprendre l'enfance du célèbre magicien que (je suis sûre) beaucoup d'entre nous auraient bien voulu suivre le chemin! :c'est magique:


par Nelyss66
Sapiens : Une brève histoire de l'humanité Sapiens : Une brève histoire de l'humanité
Yuval Noah Harari   
A lire avec un esprit critique en ne prenant pas tout pour argent comptant! Cet ouvrage ne se borne pas à exposer factuellement les dates majeures de l'histoire du monde, mais apporte un regard différent sur l'évolution et le développement. Harari nous rappelle l'insignifiance de l'Homo Sapiens à ses débuts et cherche à trouver les raisons qui l'ont poussé à conquérir le monde et à changer constamment de mode de vie. A travers les révolutions cognitive, agricole et scientifique, Harari cherche à comprendre comment et pourquoi nous sommes devenus ce que nous sommes, interdépendants, prisonniers d'une société de consommation, et ce que nous pourrions devenir. Vraiment intéressant ! quoique un peu trop didactique.

par BrigitteO
Apprendre à s'aimer : Clé d'une vie épanouie Apprendre à s'aimer : Clé d'une vie épanouie
Pierre Pradervand   
La question la plus importante que vous pouvez vous poser dans la vie est peut-être la suivante: suis-je en train de m'aimer en ce moment? Le manque d'un amour intelligent et équilibré de soi constitue le problème psychologique numéro un de notre culture. Pourtant un grand sage nous a dit il y a 2000 ans d'aimer notre prochain comme nous-mêmes. Or, nous avons systématiquement occulté la deuxième partie de la phrase, ce qui fait que nous n'avons que rarement réussi à vraiment aimer notre prochain de façon joyeuse et saine. En effet, comment peut-on donner aux autres ce qu'on se refuse à soi-même? S'aimer signifie avoir pour soi-même une infinie tendresse, une compassion et un respect total. Ce que cela implique dans la vie quotidienne est tout le thème de ce modeste ouvrage. Et la bonne nouvelle, c'est que chacun de nous possède déjà en lui-même une capacité illimitée à aimer et à s'aimer!

par tony77
Conspiration Conspiration
Eric Giacometti    Jacques Ravenne   
Encore une nouvelle enquête du commissaire Marcas , la recette ne change pas , mais c'est toujours aussi savoureux , l'intrigue est suffisamment prenante pour qu'on ne puisse lâcher le livre , avec ce qu'il faut de suspens et de rebondissements et qu'importe la vraisemblance ! La conclusion est un poil trop rapide , on reste un peu sur sa faim mais cela reste un excellent moment de lecture...
Territoires Territoires
Olivier Norek   
Excellent roman, dans lequel j'ai trouvé tout ce que j'aime : un rythme soutenu porté par une écriture dynamique, des dialogues qui font mouche, des personnages éminemment sympathiques.

J'ai adoré l'histoire sur fond de politique de la ville dévoyée, de trafics et leurs répercussions sur la vie d'un quartier. Egalement les rivalités des services de police, le fonctionnement de la justice, les émeutes de banlieue...

On sent le vécu dans les faits qui nous sont racontés, mais j'ai aimé que le côté humain soit toujours mis en avant. C'est une des forces de l'auteur, dont j'aime décidément la plume.

Un vrai coup de coeur ! et le bonheur de savoir que Surtensions est dans ma PAL. Gageons qu'il ne tardera pas à en sortir...

Surtensions Surtensions
Olivier Norek   
Surtensions est le troisième livre de la trilogie des enquêtes du Capitaine Victor Coste.
Quel peut être le lien entre une sœur prête à tout voire même le pire pour faire sortir de prison son petit frère arrêté pour braquage, un jeune homme juif enlevé dans le but d’obtenir une rançon (comment ne pas repenser à l’affaire bien réelle d’Ilan Halimi), un père de famille soumis à un terrible chantage, un pédophile et un ancien légionnaire serbe ?
Flic expérimenté devenu écrivain par choix, Olivier Norek maîtrise admirablement bien son sujet. Il s’inspire de sa vie pour brosser des personnages très crédibles. Olivier Norek a exercé comme lieutenant de police à la Section Enquêtes et Recherches du SDPJ 93 (Service Départemental de Police Judiciaire). L’auteur sait faire partager à son lecteur son expérience de terrain et sa passion pour le métier de flic. Il colle de près à la réalité, en la concentrant peut-être, mais jamais en la déformant. Personne n’est épargné, ni les petites frappes, ni les policiers - même si ces derniers s’en sortent plutôt bien grâce notamment à la grandeur d’âme de l’inspecteur en chef Victor Coste, prêt à tout pour défendre les siens, même à se dénoncer à la place d’un membre de son équipe. Chevaleresque, Victor Coste pense d’abord à ses collègues avant ses intérêts personnels quitte à devoir affronter sa hiérarchie. La passion de Victor Coste pour son métier commence à s’user. Il faut savoir que le 93, est l’un des départements le plus criminogène de France.

Impossible de ne pas être impressionné par la première partie de ce livre, partie consacrée essentiellement à la description d’un univers carcéral à la limite du supportable, le Centre pénitentiaire de Marveil, d’un réalisme incroyable. Le lecteur subit presque lui aussi les rouages du système avec son lot d’agressions, de menaces, de surpopulation … Même les conditions de travail des surveillants sont décrites avec précision. Rien ne nous est épargné. Spectateur de cette montée en puissance de la violence au fil des pages et au rythme des événements, nos nerfs sont déjà en surtensions dès la première partie (définition : tension électrique anormalement élevée). Les premiers chapitres sont tout simplement excellents. Ils nous plongent dans le monde carcéral avec horreur, violence et sans censure. L'auteur met en avant ses talents et son expérience pour nous immerger dans cette atmosphère sombre où l'ambiance est dérangeante. Les scènes sont détaillées, la tension est palpable, l'intrigue se met en place de façon cohérente. Impossible de décrocher, le livre est addictif. Le récit est rythmé et ne laisse pas de place à l’ennui tellement il y a de retournements de situations.

Premiers contacts avec Victor Coste et de son équipe. Des personnages vraiment bien travaillés, qui entretiennent une relation très soudée et touchante. Je suis sous le charme et ai bien l’intention de lire plus tard les deux précédents livres de la trilogie. Pendant tout le livre, le lecteur est en survoltage, il court avec Victor, Johanna, Sam et Ronan et tremble pour eux. Tout l’univers du policier est présent, des supérieurs aux collègues jaloux qui mettent des bâtons dans les roues, un avocat véreux … Rien ne manque même une discrète histoire d’amour entre Coste et Léa, une femme médecin légiste. Tout ce qu’on peut lire dans le livre est plausible. L’auteur ne nous épargne aucun aspect de la vie d’un policier : un agenda en continuel mouvement, des prises de risques importantes, des rapports hiérarchiques pas toujours évidents. Les policiers doivent agir ensemble comme les cinq doigts de la main, être solidaires et entretenir des rapports de confiance entre eux.
On se familiarise avec les conditions de vie des policiers, leurs motivations, les risques qu’ils prennent au nom de la vérité et de la justice et cela très souvent au détriment de leurs vies de famille. On aimerait que cela se termine par l’arrestation des coupables et un moment de détente bien mérité pour les policiers, une juste récompense de tous leurs efforts mais Olivier Norek nous fait participer à la vraie vie des policiers et tout ne se termine pas toujours pour le mieux dans le meilleur des mondes…
Deux extrêmes qui se rejoignent. Une partie très noire, qui bouscule, perturbe… et une partie profondément humaine touchante qui déclenche un profond sentiment d’empathie.
Effet jubilatoire et addictif garanti…



par soizig
Le dernier des yakuzas Le dernier des yakuzas
Jake Adelstein   
Ma chronique complète: https://ombrebones.wordpress.com/2018/07/22/le-dernier-des-yakuzas-jake-adelstein/
J’ignore si le contenu de ce livre n’est pas trop romancé, trop enjolivé. J’ai envie de croire que non, parce que l’auteur est journaliste et j’ai foi en son sérieux professionnel. Peut-être que je me suis laissée manipuler par le personnage, peut-être que tout ça est bien vrai, il restera toujours un doute mais quoi qu’il en soit, le dernier des yakuzas mérite d’être lu par tous ceux qui s’intéressent un peu au Japon, à sa culture, à son histoire et qui seraient éventuellement passionnés par les groupes criminels. Les yakuzas sont à part et on les connaît bien mal… J’ai adoré chaque page de ce livre que je recommande très chaudement, de même que Tokyo Vice ♥

par Bluenn
Silver Water Silver Water
Haylen Beck   
Haylen Beck, de son vrai nom, Stuart Neville, est un auteur irlandais, qui a fait carrière dans la musique avant de devenir écrivain.
Stuart Neville écrit des polars très noirs avec comme toile de fond, sa terre natale. Je vous conseille notamment Les fantômes de Belfast (2009) qui a reçu de nombreux prix.
Avec ce pseudonyme d'Haylen Beck (inspiré de ses deux guitaristes préférés : Van Halen et Beck), il écrit des suspenses grand public, se déroulant aux Etats-Unis.

Intéressons-nous au thriller d'aujourd'hui, Silver Water, ville inventée située en Arizona.
Audra Kinney a fui avec ses deux enfants, un mari, pervers narcissique, qui l'a totalement détruite. A la suite d'un contrôle routier, elle se fait arrêter et ses enfants disparaissent... Au poste de police, quand elle demande où se trouvent ses enfants, le policier lui soutient qu'elle était seule...

S'ensuit une intrigue afin de savoir si Audra est saine d'esprit ou si elle a fait disparaître ses enfants... Son passé de toxicomane, alcoolique et de grande dépressive ne jouera pas en sa faveur face à des policiers émérites...

Silver Water est un suspense captivant, avec des personnages complexes qu'on découvre peu à peu. Une intrigue très bien ficelée avec du suspense savamment dosé et une écriture addictive.

Audra, abandonnée de tous, sera aidée tout de même par un privé, Danny Lee, qui ayant connu une expérience similaire, mettra tout en œuvre pour faire la lumière sur cette affaire.
Ce personnage, au passé trouble, amènera de l'action à ce suspense, d'autant qu'il a des motivations plus que vitales pour lui...

J'ai eu un excellent moment de lecture avec ce thriller passionnant et je vous le conseille si vous aimez le thriller. Pas gore mais avec un suspense omniprésent, Silver Water vous assure une évasion livresque de qualité.
L'Ombre du Manitou L'Ombre du Manitou
Graham Masterton   
Troisième volume de la série "Manitou", ce livre marque un tournant dans l'oeuvre de Masterton : plus mûr (à l'image de son héros Harry Erskine), plus sombre. Les scènes horrifiques sont toujours là, de même que les réflexions sur le sort des Indiens d'Amérique. Un livre à lire, comme un excellent divertissement mais aussi comme une méditation sur le monde tel qu'il est, et aussi comme une préfiguration du 11 Septembre.
Les Âmes perdues, Tome 1 : Les Terres du bas Les Âmes perdues, Tome 1 : Les Terres du bas
Jeff Giles   
Quelle déception !
J'étais pourtant persuadée que ce roman finirait dans ma liste de diamants mais j'ai tellement été choqué par le premier chapitre que je n'ai même pas réussi à terminer ce roman.
Ce qui m'a bouleversé, c'est la façon dont les deux labradors de Zoé se font torturer, taper et presque tués sans que celle-ci ne réagisse. Ah si pardon, elle a sorti des jumelles pour regarder Stan essayer de noyer ses chiens dans le lac gelé. Quelle héroïne vraiment ! J'avais envie d'hurler après elle et de pleurer à cause du calvaire des chiens. Et même après ça, il est hors de question que ces derniers rentrent dans la maison, ils risqueraient de tout salir. Non il vaut mieux laisser les deux chiens blessés dehors dans le blizzard par -30°C.
L'auteur déteste les animaux ou quoi ?!
Je suis peut-être trop sensible mais ça m'a vraiment choqué.
Et le comportement de Zoé est exécrable. Non seulement elle ne fait rien à part regarder mais en plus, quand enfin elle réagit sa première réaction est de sortir son smartphone pour poster une photo sur instagram ! Non mais c'est quoi cette fille sérieusement. C'est du n'importe quoi mais alors puissance mille !
Non vraiment le peu que j'en ai lu m'a convaincu dans ma première impression : ce roman n'est pas pour moi.

par Avalon

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode