Livres
565 095
Membres
618 017

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Samra : Mes envies

À la croisée des mondes, Intégrale À la croisée des mondes, Intégrale
Philip Pullman   
Je me suis plongée dans la saga il y a quelques années, mais je me rapelle encore du gout agréable qu'avaient les mots inscrits sur chaque page que je tournais. C'était de loin du Harry Potter avec une saveur complètement différente. Assez envoutant même, surtout le tome 2, quoi qu'il en soit, dommage que le cinéma n'ait pas sut rendre le livre dans toute sa splendeur et fidèlement.

par vagabonde
La Saga Waterfire, Tome 1 : Deep Blue La Saga Waterfire, Tome 1 : Deep Blue
Jennifer Donnelly   
J'ai eu un coup de cœur plus qu'inattendu pour ce livre, acheté sur un coup de tête lors d'un weekend à Londres.

Dans le monde imaginé par Jennifer Donnelly, les sirènes vivent cachés dans les eaux depuis la chute d'Atlantis. Leur société est divisée en plusieurs royaumes, et Serafina est sur le point de devenir l'héritière officielle du royaume de Miromara. Mais le royaume est attaqué et Sera doit fuir, sans savoir si sa famille a survécu. Attirée par un étrange rêve qui la hante chaque nuit, elle doit retrouver cinq autres sirènes. Ensemble, elles sont destinées à sauver les royaumes d'une conspiration qui menace l'existence de tout le peuple aquatique.

La trame parait assez classique, mais l'univers mi fantastique, mi fantasy, plongé (c'est le cas de le dire) dans un environnement aquatique, est tout simplement bluffant. Jennifer Donnelly a vraiment crée un univers, avec ses codes, ses modes de vie. On retrouve le plaisir de découvrir un univers calqué sur le notre mais pourtant si décalé, comme avec les sorciers de J.K. Rowling. De plus, l'auteure évite l'écueil (décidément, je file ma métaphore) habituel des premiers tomes, qui sont souvent plus descriptifs qu'actifs. L'action ne manque pas dans "Deep blue", et la fin ne nous donne qu'une envie : plonger dans le tome 2 dès sa sortie.

Une pépite dans l'univers YA, que je recommande à tous.

par Yomiko
The Folk of the Air, Tome 1 : Le Prince cruel The Folk of the Air, Tome 1 : Le Prince cruel
Holly Black   
5/5

Lire ma review : https://www.wilkymay.com/article/livres/458/chronique/the-cruel-prince-the-folk-of-the-air-1-de-holly-black

“Faerie might be beautiful, but its beauty is like a golden stag’s carcass, crawling with maggots beneath his hide, ready to burst.”

J'ai entendu tellement de bien de ce livre. Mon dieu la hype autour de The Cruel Prince est dingue. Il fallait absolument que je voie par moi-même si tout ce bruit en valait la peine. ET FRANCHEMENT. CE LIVRE ÉTAIT GÉNIAL. Premier coup de cœur de l’année 2018. Allez hop, ça c’est fait !

“Because you’re like a story that hasn’t happened yet. Because I want to see what you will do. I want to be part of the unfolding of the tale.”

The Cruel Prince a largement su dépasser mes attentes J’ai été transportée par la plume de l’auteure du début jusqu’à la fin.

Les parents de Jude ont été assassinés sous ses yeux lorsqu’elle était plus jeune. Emmenée de force et élevée dans l’impitoyable monde des fées avec ses deux sœurs, Jude mène une vie de tourments. Les humains ne sont pas les bienvenus sur le territoire des fées, à moins qu’ils ne soient ensorcelés pour les divertir… Elle doit faire face à de nombreux obstacles chaque jour pour survivre parmi ces terribles créatures. Mais celui qui lui fait le plus du tort n’est autre que le prince Cardan, le plus jeune mais aussi le plus vicieux des fils du High King.

C’est simple, j’ai TOUT aimé dans ce livre. Notamment l’héroïne de l’histoire, Jude, qui est juste badass et incroyable. Les fées lui en ont tellement fait baver depuis qu’elle est toute petite et elle continue malgré tout à les affronter chaque jour. Jude ne se laisse pas abattre, au contraire, elle endure chaque pique, chaque nouvelle torture que lui inflige Cardan et sa troupe. Elle est tellement forte, j’avais trop de peine pour elle mais j’étais également hyper fière d’elle pour sa bravoure.

“If I cannot be better than them, I will become so much worse.”

Ce que je déteste dans les livres, c’est les personnages qui se laissent faire et subissent le harcèlement sans broncher. Même si ça peut paraître peu réaliste, c’est très frustrant de lire à propos de ça et je suis contente que ce n’ait pas été le cas car Jude sait tenir tête à ses bourreaux (même si parfois, on se dit que ça ne va rien arranger !). MAIS JUDE EST TROP BADASS. Je l’aime. C’est le genre de personne qui règle ses différents avec sa propre sœur au moyen d’un combat à l’épée (!!). Oh mon dieu, mais quelle classe.

“I stand in front of my window and imagine myself a fearless knight, imagine myself a witch who hid her heart in her finger and then chopped her finger off.”

J’ai d’ailleurs beaucoup aimé sa relation complexe avec ses sœurs. Un peu moins avec Taryn, la sœur jumelle de Jude, qui est la moins sympa je trouve. D’un autre côté, j’arrive à comprendre son point de vue. Et puis leurs conflits étaient assez intéressants. Quant à Vivienne, la grande sœur de June était tout aussi géniale. C’est une demi-fée. Elle est donc celle qui est la plus acceptée dans le royaume des fées mais c’est elle qui veut le plus retourner vivre dans le monde des humains auprès de sa petite amie ! TROP CHOU.

Je ne peux pas trop vous parler de l’intrigue, mais sachez qu’elle est GLORIEUSE. Additionné à la plume addictive de l’auteure, j’ai trouvé ce livre hyper captivant. Sachant que d’habitude je ne suis pas très axée “intrigues politiques”, j’ai beaucoup aimé celle-ci. Riche en rebondissement et en révélations, j’ai été complètement renversée durant ma lecture ! Impossible de voir les plot twists venir.

JE VEUX LA SUITE NOW. Cette fin était la meilleure des choses qui soient.

par wilkymay
Le Royaume assassiné Le Royaume assassiné
Alexandra Christo   
J’ai adoré.

Avant de commencer, je tenais quand même à parler de l’objet livre qui est juste magnifique dans son format relié, surtout en prenant en compte l’intégration de très belles illustrations. Cependant, je ne vous cache pas que j’aurais préféré que la maison d’édition conserve le titre d’origine qui était beaucoup plus parlant à mon goût.

« Le Royaume Assassiné » a été une très bonne lecture.

Cela faisait des mois que ce livre me faisait de l’œil, principalement pour son résumé très prometteur, nous proposant une revisite beaucoup plus sombre du conte de la Petite Sirène. En effet, notre petite sirène est loin d’être une jeune femme innocente qui parcours l’océan en ramassant des coquillages. Au contraire, depuis des années, elle arrache les cœurs des princes qu’elle envoûte. Et notre prince est loin d’être un enfant de cœur non plus puisqu’il chasse les sirènes à bord de son bateau et avec l’aide de son équipage.

Dès le premier chapitre, j’ai su que l’histoire allait vraiment me plaire. Son résumé était déjà bien prometteur, donc je n’ai pas été surprise de tomber sous le charme. Mais je dois quand même avouer que je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus sombre par rapport au résumé et que la personnalité des personnages n’a pas toujours été cohérentes à ce que je m’imaginais d’eux ou même ce que laissait sous entendre au départ l’autrice.

[spoiler] A commencer par Lira. Dès le premier chapitre, nous découvrons une sirène qui n’a aucun scrupule a voler la vie d’un humain pour lui arracher son cœur. J’ai pas trouvé très cohérent de sa part de venir rejeter la faute uniquement sur sa mère. Bien qu’elle l’ait forcé à devenir un monstre, elle n’était pas obligée de prendre une vie en dehors du mois de son anniversaire et elle l’a pourtant fait. Alors oui, certainement pour accompagner sa cousine et lui rendre la tâche plus facile à accepter. Mais j’ai trouvé qu’elle n’éprouvait pas assez de remords à ce sujet. En ce qui concerne Élian, le personnage est censé être un prince pirate sans cœur qui chasse les sirènes. Au final, j’ai été assez surprise de constater qu’il avait parfois du mal à agir. [/spoiler]

J’ai été agréablement surprise par les personnages secondaires. Je m’attendais pas à m’attacher autant à ce petit groupe en commençant ma lecture, et pourtant il se dégage d’eux un petit cocon familiale très chaleureux. Malgré ce qui est arrivé à sa mère, j’ai beaucoup apprécié la loyauté sans faille de Kahlia pour sa cousine. J’ai beaucoup aimé aussi le soupçon de romance secondaire avec Kye et Madrid, qui reste de fidèle amis pour Élian.

Si ce livre n’est pas un coup de cœur, c’est parce que dans le fond, je pense que l’écriture aurait pu être davantage meilleure. De plus, j’ai parfois trouvé la traduction de la maison d’édition un peu brouillon avec des passages par très clairs. En ce qui concerne la romance, j’ai trouvé dommage qu’elle se développe un peu trop rapidement sur la fin. Nous avions une progression assez naturelle, et soudainement nous avons eu un rapprochement rapide entre nos deux protagonistes. Après, je suis bien consciente que ce n’est pas toujours évident quand nous avons affaire à un one shot.

En ce qui concerne la fin, j’ai trouvé qu’elle était très satisfaisante. Bien évidemment, j’aurais aimé en apprendre un peu plus sur l’avenir de Lira et Elian, mais cela ne m’a pas tellement dérangé de terminer l’intrigue sans avoir toutes les réponses à mes questions. Dans le fond, ils vécurent heureux était amplement suffisant pour la revisite d’un conte. En tout cas, je recommande sans hésiter ce livre.
Poudlard : Le Guide Pas complet et Pas fiable du tout Poudlard : Le Guide Pas complet et Pas fiable du tout
Joanne Kathleen Rowling   
Ce recueil de nouvelles reprend quelques nouvelles petites informations ainsi que les commentaires de l'auteure et la manière dont elle en est arrivé à créer certains éléments.

On en apprend un peu plus sur: la gare de King's Cross, le Choixpeau magique, la carte du Maraudeur, la salle commune de Poufsouffle, le lac de Poudlard, les retourneurs de temps, les matières enseignées à l'école, les fantômes, les portraits, la pensine, le miroir de Rised, la pierre philosophale, l'épée de gryffondor et la chambre des secrets.

Globalement, on apprend toujours quelque chose de nouveau même si pour certaines parties ce n'est qu'un détail (ce qui est dommage selon moi).

Les parties les plus intéressantes et les plus développées selon moi concernent le choixpeau, la salle commune de Poufsouffle (que l'on ne visite jamais dans la série principale) et les portraits (on répond notamment à une question qui m'a longtemps tourmentée, à savoir: est-ce que les portraits contiennent tout le savoir des personnes qu'ils représentent?).

Les détails sur le gare de King's Cross et la chambre des secrets étaient également intéressant mais sans plus.

Je dirai que ce recueil est indispensable uniquement pour les fans qui souhaitent en savoir un peu plus sur l'univers de l'auteur et plus particulièrement sur Poudlard mais il ne s'agit pas du meilleur des trois.

par luna09
L’Ickabog L’Ickabog
Joanne Kathleen Rowling   
L'Ickabog est un conte, destiné à des enfants entre 8 et 12 ans, et il est écrit en ce sens ; avec simplicité et des chapitres très courts.

C'est un plaisir de retrouver la plume de JK Rowling, qui transmet toujours aussi bien son histoire. En lui même, l'histoire est simple, mais pas simpliste, et elle brasse des thèmes matures sur le pouvoir notamment.
Les personnages ne sont pas très approfondis, et leurs motivations restent simples ; on a un manichéisme certain dans ce roman. Très peu de descriptions également, ce qui rend le monde parfois difficile à imaginer.

Mais encore une fois, c'est un conte, et destiné à un public très jeune. Dans cette optique, il remplit parfaitement son rôle.

par Albeyth
Sous un ciel d'or Sous un ciel d'or
Laura Wood   
Un bon moment de lecture. J'ai apprécié me perdre dans cet univers des années trente avec une intrigue simple et sans prise de tête. La plume de l'auteure est légère, tout en restant jolie et agréable. J'ai eu du mal à poser ce roman, ainsi je ne peux enlever l'intérêt qui m'animait quand à l'évolution des personnages.
Cependant, je dois avouer que j'ai trouvé le tout un peu trop prévisible. Premièrement, les personnages sont assez clichés, représentant une esthétique vue et revue. Ensuite, les actions, l'intrigue... en tant que lectrice, j'ai tout de suite deviné où nous allions être mené.e.s. Et c'est dommage, car comme je l'ai mentionné plus haut, l'auteure a réussi à créer un cadre assez palpitant et intriguant ; le tout saupoudré de rebondissements et de surprises aurait été d'autant plus délicieux.
A mes yeux, l'intrigue et les personnages auraient mérité d'être davantage creusés. Par exemple, la famille nombreuse de Lou aurait mérité d'être davantage introduite. De fait, c'est assez dommage de nous introduire tant de différents protagonistes sans aller plus loin.
De plus, j'aurais souhaité un univers un peu plus riche : on nous promet un mélange entre Gatsby et Orgueil et Préjugés, j'attendais des paillettes et des dilemmes cornéliens ! Plus d'intensité, plus de contexte et plus de détails qui auraient pu nous plonger véritablement dans cet univers fascinant.
Il n'enlève toutefois en rien que cette lecture me fut plaisante et m'a permis de m'évader, dans un doux goût de champagne et de pommes dérobées.
Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers
Benjamin Alire Sáenz   
http://wandering-world.skyrock.com/3177420197-ARISTOTLE-AND-DANTE-DISCOVER-THE-SECRETS-OF-THE-UNIVERSE.html

Foudroyant. Mélancolique. Lumineux. Magnifique. Parfait. Voici la liste des premiers mots qui me viennent à l'esprit pour qualifier ce roman. ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE est une lecture hyper forte, hyper prenante, hyper bouleversante et hyper intense. Je vous assure qu'en refermant le roman, j'affichais un immense sourire, et j'étais empli d'une espèce de joie étrange. Depuis combien de temps un livre aussi bon et aussi rafraîchissant n'avait-il pas croisé ma route ? L'histoire de Dante et d'Aristotle est juste poignante au possible. Poignante, et inexorablement réaliste. En effet, ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE traite de sujets qui concerne chacun d'entre nous. Le passage d'un âge à l'autre, l'acceptation de soi, de l'idée que certaines choses nous échappent, et que l'univers, et tout ce qu'il comporte, est aussi compliqué qu'il est magnifique. Benjamin Alire Sáenz nous livre ici un récit inoubliable et d'une puissance rare, écrit avec une plume qui mêle finesse et dureté. Et j'ai adoré, fatalement. ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE est un très très très beau coup de foudre ♥
Comme l'indique extrêmement bien le titre, ce roman est avant tout basé sur l'histoire d'Ari et de Dante qui cherchent à découvrir tous les secrets de l'univers. Sauf qu'ils vont très rapidement comprendre que l'univers, c'est eux. C'est nous. Ce n'est pas compliqué : dès les premiers chapitres, j'ai complètement craqué pour Aristotle. Ce jeune homme est tout simplement ADORABLE. Il est drôle, attachant, et il voit la vie de manière réaliste et hyper juste malgré ses 15 ans. Tout, absolument tout, à son sujet m'a plu et m'a fait vibrer. Ari est un de ces héros. Vous savez, ceux qui nous ressemblent inexplicablement. Qui sont comme nous. Qui sont nous. J'ai vraiment du mal à mettre des mots sur toutes les sensations qu'il a provoqué en moi. La moindre de ses pensées, le moindre de ses sentiments, la moindre de ses impressions, le moindre de ses doutes... Tout m'a pulvérisé. Je veux dire... Vraiment pulvérisé. VRAIMENT. Comment pourrais-je vous faire comprendre ce que j'ai éprouvé... Haaaaaaaaaaaaa !!! Je suis hyper frustré !!! Il faut que vous réalisiez qu'Ari est un personnage en or, totalement humain et juste ultra passionnant. Je viens de regarder le mur de citations dans ma chambre et je crois en avoir trouvé une parfaite pour lui : « Les rencontres sont comme le vent : certaines vous effleurent juste la peau, d'autres vous renversent. ». Voilà, c'est ça. Aristotle m'a renversé. Aristotle m'a purement et simplement renversé.
Très rapidement dans l'histoire, Dante intervient. Et, là, je crois que même les mots ne vont pas suffire pour vous expliquer ce que j'ai pensé de sa relation à la fois hyper ambigüe et hyper claire avec Ari. J'ai envie de jurer, là tout de suite. D'écrire des "putain" et des "merde" à répétition. J'ai envie de crier. De hurler dans le désert. De courir au beau milieu d'une tempête. De me souvenir de la pluie. Parce que, merde, que l'amitié entre Ari et Dante est éblouissante. C'est le genre de lien que vous ne créez qu'une seule et unique fois dans votre vie. Et encore, si seulement vous êtes assez chanceux pour rencontrer la bonne personne. ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE nous offre une amitié perdue entre confiance et loyauté, entre sentiments amoureux et remises en question, entre le soleil et les nuages, entre la répulsion et l'attirance, entre ce que les héros veulent être et ce qu'ils se laissent être. Putain, c'est magnifique. Excusez-moi pour les gros mots, mais je veux que vous compreniez à quel point ce roman est fort et captivant. Il y a quelque chose entre Ari et Dante d'admirable et de splendide. D'exaltant et de déchirant. De fascinant et de dévastateur. De créateur et de chaotique. Très souvent, la plume de l'auteur et sa manière de construire ses protagonistes m'a fait penser à l'écriture de John Green. Si vous avez aimé NOS ÉTOILES CONTRAIRES, vous allez adorer ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE. C'est promis. Ari et Dante sont merveilleux, réels, émouvants et touchants ♥
Si ce récit est aussi bouleversant, c'est également grâce à l'écriture poétique et parfaite de Benjamin Alire Sáenz. Ici, pas question de tourner autour du pot. La plume de l'auteur est vive et va droit au but. On ne s'encombre pas avec des mots inutiles et des phrases sans consistance, loin de là. Vous pouvez comprendre ce que j'essaie de vous dire grâce au dialogue entre Dante et Ari à la fin de ma chronique. Benjamin Alire Sáenz a une manière de retranscrire les échanges entre les garçons qui m'a totalement conquis. Tout serait tellement plus simple dans la vie si nous pouvions tous parler comme il écrit. Vous voyez ce que je veux dire ? On dit ce qu'on pense, point. On ne s'embête pas à prendre des détours, on exprime ce qu'on ressent. Purée ♥ J'ai complètement craqué pour la plume de cet auteur.
Autre point essentiel du roman : les messages qu'il possède. Benjamin Alire Sáenz, grâce à son écriture et à ses personnages, nous donne de grandes et magistrales gifles sur des thèmes qui sont plus que d'actualité. Entre l'homosexualité, le racisme, l'acception de l'autre ou encore la compréhension du monde qui nous entoure, l'auteur nous fait vivre de véritables montagnes russes émotionnelles. Je suis passé par toute une foultitude de sentiments : la haine, le chagrin, la peine, le bonheur, la joie, le plaisir, la rage et la détresse. Car ce qui arrive à Dante et Ari arrive à des millions de personnes. Je vous assure que j'ai été révulsé devant certains évènements qui sont pourtant bien réels. L'homosexualité étant un thème qui fait du bruit (et pour rien, en plus... Depuis quand devons-nous justifier nos choix en amour ?), je pense que ce récit devrait être lu par absolument tout le monde, histoire de faire ouvrir les yeux à un maximum de personnes. ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE m'a dévasté de par ses magnifiques leçons de vie et de compréhension, mais également grâce au fait que je me suis reconnu dans énormément de messages. En effet, ce roman aborde aussi des sujets tels que le passage à l'âge adulte, les premières responsabilités, la découverte de soi et de nos ambitions. J'ai 18 ans, et comment vous dire... Je suis actuellement en train de découvrir tout ça moi aussi. Ce livre est arrivé entre mes mains au meilleur moment possible.
Jusqu'à la fin de l'histoire, j'ai été fasciné par le comportement d'Ari envers Dante, et inversement. Si leurs personnalités sont diamétralement opposées, leur relation est pourtant unique et renversante. La conclusion du livre est parfaite. Vraiment. Je m'en doutais un peu, mais ce n'est pas grave, car c'est ce que je voulais voir. Cela faisait très longtemps que je n'avais pas autant aimer un happy ending. La boucle est bouclée. J'ai été subjugué par ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE de la première à la dernière page. J'ai également adoré les parents de Dante et d'Ari à la fin du livre. Seigneur, qu'ils nous transmettent de merveilleuses choses eux aussi *.* Vous l'aurez compris, cet ouvrage n'est que pure perfection d'un bout à l'autre de notre lecture.
ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE est donc un véritable coup de foudre. Pas un coup de cœur, puisque je m'interdis presque d'en avoir un depuis ma lecture d'UNDONE de Cat Clarke, mais une véritable lecture coup de poing. Ari et Dante m'ont fait rêver. Il m'ont fait rêver et ils m'ont fait grandir. Ils m'ont inspiré, ils m'ont touché, et ils m'ont irrémédiablement marqué. Leur relation est magique. Il n'y a aucun mot pour la décrire. Aucun mot assez fort. Assez puissant. Grâce à sa plume, Benjamin Alire Sáenz nous livre d'importants messages et nous fait traverser de profonds instants de mélancolie et de pur bonheur. ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE est un roman que je vous recommande plus que chaudement, et dont je conserverai un souvenir ultra lumineux. Putain, quelle lecture ♥

par Jordan
Les Ailes d'émeraude, Tome 1 Les Ailes d'émeraude, Tome 1
Alexiane De Lys   
Je voudrais vous remercier à vous tous pour vos gentils commentaires, vos félicitations et vos encouragements! Sachez qu'ils me vont droit au cœur!
Et merci à vous d'avoir partagé les aventures de Cassiopée. Grâce à vous, elle est désormais vivante, elle et ses amis! Bisous à tous :)
La 5ᵉ Vague, Tome 2 : La Mer infinie La 5ᵉ Vague, Tome 2 : La Mer infinie
Rick Yancey   
Tu crois savoir, mais au final tu ne sais rien du tout. Tu crois avoir compris l'enjeu, tu penses voir clair alors que c'est de plus en plus flou...

À la fin du premier tome, tu sais à quoi t'en tenir: tu comprends pourquoi ils sont là, pourquoi tout est orchestré de telle ou telle façon... Au début du deuxième tome, tu commences à douter de ce que tu crois, tu penses qu'il pourrait y avoir plus que cela... À la fin du deuxième tome, tu te rends compte que tout ce que tu croyais savoir n'était pas réel... et sur les dernières lignes, tu ne sais pas plus à quoi t'en tenir qu'à la premier ligne de l'histoire toute entière.

C'est brillant, intéressant, fascinant. C'est rempli de rebondissements de tous genres, d'émotions fortes et intenses à chaque pages, d'intrigues à chaque mot posé sur le papier... Juste assez d'action pour que le récit reste intéressant du début à la fin et assez d'émotions pour fondre corps et âmes dans ce nouveau monde.



par Leafy
  • aller en page :
  • 1
  • 2

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode