Livres
568 904
Membres
624 171

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Shicastee : J'ai lu aussi

Keleana, Tome 2 : La Reine sans couronne Keleana, Tome 2 : La Reine sans couronne
Sarah J. Maas   
Ce tome est selon moi magistrale! Je l'ai adorer autant que le premier sinon plus! L'intrigue est complexe et entouré de mystères. J'ai vraiment aimé voir Keleana plus sur son coté sombre d'assassin. Mais je suis un peu déçe que Keleana soit plus avec Chaol, car moi, personnellement, j'aime mieux Dorian.

J'ai tellement hâte que le tome 3 sorte, mais il me faut encore attendre un an!

par Ainako
Keleana, Tome 3 : L'Héritière du feu Keleana, Tome 3 : L'Héritière du feu
Sarah J. Maas   
Lu enfin !

Bon maintenant par où commencer car je crois être passée par toutes les émotions possibles !

Je le classe en Argent car comparé à ses 2 petits frères qui comme le bon vin se sont bonifiés avec le temps, celui ci me laisse comme un arrière goût de bouchon.
La fin du tome 2 m'avait laissé sans voix et très impatiente de la suite, qui il faut bien le dire s'est fait attendre, prolongeant ainsi la torture. Malheureusement, je suis de ces personnes dont le désir s'effrite rapidement au fils des mois qui passent, alors peut être n'étais-je pas dans le meilleur état d'esprit pour attaquer ce tome-ci. Bref...

Celeana (Keleana) qui a fuit Terrasen et son ignoble Roi, se retrouve donc sur les terres de sa tante, la fae Maëve, qu'elle cherche à rencontrer à tout prix, jusqu'au jour où c'est la fae, ou plutôt l'un de ses guerriers fae qui la retrouve, Rowan. Ce dernier, après avoir amenée Celeana à Maeve, se voit donné pour tâche d'entrainer la jeune fille à développer et contrôler ses pouvoirs, sans ça, Celeana ne pourra prétendre à la couronne qui lui est destinée depuis sa naissance. Mais comme de bien entendu, la magie à toujours un prix, et la jeune femme ne semble pas prête à le payer. Et on la comprend !

De l'autre côté, Chaol, horrifié et meurtri par ce qu'il a découvert après le départ de Celeana, tente de remettre de l'ordre dans sa vie, mais aussi et surtout dans son coeur. Contraint par la promesse qu'il a fait à son père, prix de son aide pour la fuite de la demoiselle, il entend bien l'honorer. Mais cependant, son amitié et sa loyauté envers Dorian -héritier de la couronne et porteur d'une magie dont l'instabilité grandissante menace tant son peuple que lui-même - sont autant de paramètres qui vont court-circuiter ses projets. Chaol va devoir faire des choix, opérer des alliances qui vont ébranler ses convictions. Il va devoir mener des combats pour sauver ceux qu'il a juré de protéger, au risque de se perdre lui-même.

Dorian, quant à lui, terrifié par sa magie qu'il ne parvient pas à contrôler, va trouver une aide et peut être l'amour auprès d'une jeune roturière, de la caste des guérisseurs, Sorsha !

Bref, beaucoup de chamboulements, de nouveaux persos dans ce nouveau tome et pourtant un sentiment désagréable qui a perduré jusqu'à la fin du roman, la lenteur ! Alors s'agit-il d'un tome de transition, peut être ! Si le semblant d'action se trouvait du côté de Terrasen avec Chaol et Dorian, il n'en était rien du côté de Celeana, qui n'a fait que s'entrainer à ses nouveaux pouvoirs, douter d'elle même et commencer quelque chose qui m'a horrifiée, et je pense ne pas être la seule sur ce coup là.

Honnêtement, je ne sais pas/plus où l'auteur veut nous amener et me console/rassure en repensant à certains mots, certaines phrases prononcés à la fin du tome 2, mais j'en viens quand même à douter... De plus attendre encore certainement une année pour connaître la suite, ne va pas arranger les choses.

En conclusion des sentiments très partagés sur ce tome-ci.

Keleana, Tome 4 : La Reine des ombres, Première partie Keleana, Tome 4 : La Reine des ombres, Première partie
Sarah J. Maas   
Cette saga a beaucoup de potentiel, je l'aime beaucoup, mais la version française a de tout petits points noirs, donc elle n'a pas spécialement marché. En plus du fait que le prénom de l'héroïne a été remodelé à la française (je comprendrais probablement jamais pourquoi) et que j'ai remarqué en lisant le troisième tome en Septembre dernier qu'il manquait dans la version française quelques passages du livre qui sont en VO. Plus, si on regarde bien les chiffres, c'est pas pour dire mais plus ça va moins ça marche (en France). Le troisième tome a quelque peu fait un flop. Je pense pas qu'ils éditeront Queen of Shadows en France. Je peux me tromper mais ça ne serait pas rentable de le faire, malheureusement (bien que ce tome-ci soit génial).
D'un côté, je trouve ça un peu bête de s'arrêter là alors qu'ils ont déjà édité la moitié de la saga et que le troisième tome servait de "pont" entre le deuxième et le quatrième. Mais d'un autre côté, je comprends qu'en éditant la suite ils risquent plus de perdre que de gagner... après je ne suis pas une experte, si ça trouve ils tenteront le coup plus tard.
Je crois que dès le départ, ils auraient dû faire d'avantage d'efforts pour que ça marche. C'est pas parce que ça fait un carton aux USA que ça va faire un carton en France. Je crois qu'ils ont pris le truc pour acquis et donc ils n'ont pas vraiment fait d'effort pour la couverture, le titre, la traduction et tout ce qui s'en suit. C'est dommage.
Après avec la sortie du premier tome en poche, peut-être que ça relancera la saga. Tout le monde n'a pas les moyens et même l'envie d'acheter une saga dont les prix sont passés de 16 euros pour le premier tome à 21 pour le troisième sans raison apparente. De plus, je trouverais ça franchement inutile si les poches sortaient jusqu'au troisième tome comme les grands formats et point barre. Je ne suis pas sûre que ça soit franchement rentable...
Mais comme je l'ai dit, je ne suis pas une experte.

Plus, je pensais tout à l'heure, si je ne me trompe pas les droits ont été rachetés pour en faire une série TV ou un film (je ne sais plus). Donc peut-être aussi qu'il reste un espoir qu'avec la sortie de ToG à la télévision, les ventes seront boostées et que la maison d'édition française continuera d'éditer la saga en VF. Si l'adaptation marche en France...^^

par Sheo
Keleana, Tome 4 : La Reine des ombres, Deuxième partie Keleana, Tome 4 : La Reine des ombres, Deuxième partie
Sarah J. Maas   
La deuxième partie du quatrième tome de Keleana devrait sortir le 5 mars 2021 d'après la Maison d'édition en charge de la traduction.
Sorcery of Thorns Sorcery of Thorns
Margaret Rogerson   
Mon avis lecture : lorsque j'ai commencé ce livre je ne savais pas du tout à quoi je pouvais m'attendre, vue la longueur du résumé je m'étais abstenue de le lire pour garder tout le suspense. C'est un cadeau que mon homme m'avait fait et j'avais flashé sur sa couverture que je trouvais magnifique et énigmatique ! Après avoir tourné la dernière page je peux à présent vous dire qu'avoir été conquise par ce récit serait un mot bien faible, en effet j'ai tout adoré de A à Z, il y avait tant de magie et d'imagination que mon esprit s'est émerveillé tout du long, c'était vraiment fou ! Il y a tant de rebondissements, de manipulations et de moments intenses que j'étais totalement prise dedans jusqu'à pas d'heures. L'héroïne est quant à elle à couper le souffle, elle fait preuve d'un tel courage qu'on ne peut que l'admirer. Les descriptions des scènes, des lieux et des décors sont eux aussi époustouflants, le tout réuni en fait un roman intense et passionnant que j'ai vraiment mais vraiment aimé découvrir. J'espère que l'auteure sortira d'autres ouvrages parce qu'elle a une plume sublime à tout point de vues où rien n'est laissé au hasard. Si vous aimez la sorcellerie, la conspiration et la magie dans toute sa splendeur alors ne cherchez plus, ce livre est fait pour vous !

par CelineDH
Évolution Évolution
N. R. Walker   
Une histoire d'amour époustouflante qui transcende le concept d'humanité avec brio.

C'est un amour universel que nous conte l'auteur dans un roman touchant, attendrissant avec une pointe de suspens bien maitrisé.

L'univers futuriste est réaliste et porte à réfléchir sur l'utilisation des nouvelles technologies.

Un livre passionnant, prenant et addictif.

A lire.

par Velandra
Amitié, Tome 2 : Lady le jour, joueuse la nuit Amitié, Tome 2 : Lady le jour, joueuse la nuit
Kerrigan Byrne   
https://lespassionsdeviedefun.blogspot.com/2021/07/amitie-tome-2-lady-le-jour-joueuse-la.html

Alexandra, Cecelia et Francesca se sont rencontrées en Suisse, dans un pensionnat pour jeunes filles. Nos trois héroïnes, qui ont la particularité d'être toutes les trois rousses (divers nuances de roux) sont "liées" par un terrible secret (révélé dans le 1er tome). Elles ont juré de ne jamais se marier, elles ont chacune leur passé, leurs expériences, leur propre intelligence et leurs rêves à accomplir....La vie les a séparée durant quelques années (le temps que chacune fasse des études dans la spécialité qui leur était destinée) et les voici maintenant de nouveau réunies, à presque 30 ans.....C'est Alexandra qui a cédé la première à l'appel de l'amour (dans le 1er tome) et nous avions entraperçu, durant la lecture de celui-ci, en une seule phrase, une seule réflexion, l'intérêt physique d'un certain gentleman pour Cecelia, l'héroïne de ce nouveau tome.....

Donc, nous voici avec ce 2ème tome, en compagnie de Cecelia, alias Cecil (comme ses deux amies, elles ont l'habitude de se nommer avec la version masculine de leurs prénoms respectifs)....Il faut dire que ce sont des jeunes femmes émancipées, en cette fin de XIXème siècle....

Sa particularité ? C'est une grosse tête, une mathématicienne de talent. Son intelligence a été négligée et moquée par les jaloux (et les jalouses)...Son autre particularité ? Ses rondeurs qui ont toujours été un complexe pour elle depuis son enfance, malgré un beau visage aux yeux bleus, cachés derrière des lunettes (mais qui, au lieu de "l'enlaidir" réhaussent encore plus son charme).

Et son charme, un homme n'y est pas insensible du tout....Il s'agit de Cassius Ramsay, un Lord, mais également Juge en chef de la Haute Cour. Il est le demi-frère du héros du 1er tome.....C'est un homme strict, qui essaye d'être le plus juste, le plus droit possible et qui se refuse tous les plaisirs de la vie (entendez par là l'alcool, le jeu, les femmes....). D'ailleurs, au sujet des femmes, il n'en a plus touché une seule depuis 8 ans après une vive trahison, en rapport avec sa fonction, car évidemment, beaucoup voudraient le faire tomber de son piedestal, lui qui n'a aucune pitié à envoyer à tours de bras les truands et autres malfaiteurs.

Alors attention, malgré sa profession, n'allaient pas croire qu'il est un homme "austère" physiquement (il ne l'est que mentalement) car au niveau de l'apparence, c'est un colosse aux larges épaules et à la musculature impressionnante. Ce grand blond qui arrive à ses 40 ans a des origines écossaises lui donnant un côté sauvage et impitoyable (et quand on apprend ce qu'il a vécu dans son enfance, on comprend aussi pourquoi il est devenu ce genre d'homme impitoyable avec tout le monde, lui en premier).

Cecelia, quant à elle, est la douceur incarnée. Elle a vécu une enfance traumatisante auprès d'un père (enfin finalement, il s'est avéré que ce n'était pas son géniteur), quoiqu'il en soit, cet homme, ce pasteur, passait son temps à lui faire des reproches, le simple fait d'être une fille - donc une tentatrice - dans son esprit tordu - était déjà un péché.....Cecelia ne compte plus les jours qu'elle a passés enfermée dans une cave moissie, avec pour seule compagnie des souris et d'autres petites créatures de l'ombre.....Elle sera libérée de son calvaire par l'arrivée d'une tante venue de je ne sais où.....Ensuite, adolescente, elle ira dans ce fameux pensionnat suisse et se fera ses précieuses amie Alexandra et Francesca......

Au moment où débute ce 2ème tome, des disparitions de jeune filles, voire pré-adolescentes sèment le trouble dans le tout Londres.....Lord Ramsay, soupçonne la tante de Cecelia (il ne sait pas à ce moment-là qu'elles partagent un lien de parenté) d'être complice de ce trafic de prostitution, voire plus (car des corps suppliciés ont été retrouvés)........

J'ai vraiment adoré cette romance ! La manière dont Ramsay fait tout pour ne pas montrer son désir pour Cecelia, les moments où il y a ce fameux quiproquo qui lui fait croire qu'elle est elle-même une maquerelle.....Les baisers enflammés, puis les douches froides, les désillusions......Cecelia va tout encaisser, car elle le sait déjà, son coeur appartient maintenant à cet homme qui fait passer la justice au-dessus de tout même si parfois les gens "bien placés" ne sont pas si respectables que cela......

Dans cette histoire, il y a aussi la petite Phoebe, que la tante de Cecelia lui demande de prendre soin s'il lui arrive malheur....Une fois la tante décédée, Cecelia est la nouvelle cible....Heureusement, elle peut compter sur ses amies, mais aussi sur Jean-Yves, le vieux jardinier français, qu'elle avait embauché et qui a été comme un père pour elle, surtout ce fameux soir où elle et ses amies ont dû cacher le pire quand elles étaient au pensionnat suisse......

Et enfin, elle peut compter sur la force brute et le courage de Ramsay....Même si lui, est un bougon de première et bien que totalement attiré par la jeune femme, il ne sait s'il peut lui faire confiance car pour lui les femmes ne sont que des manipulatrices et des menteuses (en commençant par sa mère qui lui a fait subir des choses horribles psychologiquement quand il était gamin....).

Nous faisons également connaissance du héros du prochain tome qui sera donc destiné à Francesca.....J'ai hâte de le lire car contrairement au caractère doux et maternel de Cecelia, Francesca, "Franck" pour ses amies, est une guerrière, une lionne et à mon avis, elle va donner du fil à retordre à notre futur héros......En même temps, pour le peu qu'on a vu de lui dans ce tome, je pense qu'il est l'homme de la situation et va arriver à apprivoiser et charmer notre jolie dernière rousse encore célibataire......Bref, vivement la sortie de ce 3ème et dernier tome de cette saga !

Ma note : 18/20

par viedefun
La Solitude des poissons rouges La Solitude des poissons rouges
Valentine Stergann   
J’inaugure la collection Pemberley avec ce titre coup de cœur ! Quelle belle surprise. Un roman à quatre voix inédit, rempli de messages d’espoir et d’amitié. Une pepite que j’ai dévorée !

Violette approche des quarante ans et son besoin de maternité devient oppressant. Elle prend une décision qui va changer sa vie et pas que. Une héroïne surprenante. J’aurais pu ne pas tolérer ses choix, mais Valentine nous présente une femme déterminée, au bord du gouffre et j’ai juste craqué pour elle. Gros plus pour un autre aspect de sa vie qui a été traité avec justesse.

Otis est un boxeur à la retraite qui vit avec sa meilleure amie, dans le placard a enchaîné les coups d’un soir. Jusqu’à une rencontre qui va tout changer. Qu’est-ce-que j’ai aimé ce héros brut de décoffrage ! Un énorme Hulk en nounours, un cœur tendre qui se cache derrière un regard dur. Un homme sensible qui m’a comblé et qui m’a brisé le coeur à certains moments.

Louison est interne en médecin. Si un jour, on lui avait dit que sa vie allait basculer en deux nuits, il aurait levé les yeux au ciel. Un héros tellement réaliste. Ça fait du bien. J’ai eu peur au départ de certains côtés rapides, mais c’était mal connaître l’auteure ! Cet homme va vous retourner et rien ne sera facile.

Mathieu est charmeur et a une bonne réputation au sein du travail. Mais il cache surtout beaucoup de blessures. Quand il va se rapprocher de la dernière personne qu’il aurait pensée, sa vie va s’illuminer. Un de mes préférés : j’aime tout de lui ! Ses défauts et ses qualités ! Son humour potache et la force de ses sentiments. Un rayon de soleil ! Oui, mes yeux pétillent rien que d’y penser.

Une romance contemporaine qui met en avant plusieurs sujets difficiles. Comme le besoin de parentalité lorsqu’on est seul. La sexualité vue par la société : est-ce vraiment important dans une relation de couple ? Et bien sûr la solitude. Les notions d’amour et d’amitié sont si douces et belles dans ce roman que votre cœur est comme enveloppé dans un cocon de douceur. Mais c’est fragile et votre lecture sera remplie d’émotion.

J’ai souri, crié, pleuré et aimé durant le défilement de ces pages. Je connaissais déjà la plume de Valentine, mais je pense que ce sera mon préféré. Je lui ai donné mon coeur aujourd’hui et je sais que c’est une auteure que je vais suivre plus assidûment. Elle a un choix de sujets, de mots qui me parlent et c’est sublime.

Je ne dévoile rien de l’intrigue car ça sera trop en dire. C’est un roman à lire ! Aux amateurs de MF ou/et de MM. À tous. Pour découvrir une pépite, un coup de cœur que je vous recommande de tout mon cœur et qui finira dans ma bibliothèque papier pour en déguster encore quelques extraits.
Les Contes du destin, Tome 1 : La Malédiction du capitaine Flynn Les Contes du destin, Tome 1 : La Malédiction du capitaine Flynn
Jaclyn Osborn   
Un roman choisit pour trois choses : la couverture, le résumé intrigant et l’univers pirate. En effet, depuis mon coup de cœur intergalactique pour Jusqu’à l’aube de Seana Landchild, je suis accro à ce genre littéraire.

La route de Fletcher croisera celle du démon des mers : Kellan. Le bien et le mal. Est-ce un concours de circonstances ou le destin qui leur ouvre le chemin ? Embarquer dans un monde de légendes et découvrez des valeurs comme la famille et l’amour.

Dès que j’ai ouvert ce roman, je n’ai pu le fermer avant la fin. C’est pourquoi j’ai attendu d’être rentrée de vacances. C’est une découverte vis à vis de l’auteure, mais clairement une belle surprise : c’est addictif et prenant. Un sans faute de ce côté et je peux déjà vous affirmer que je suis au rendez-vous pour la suite.

Premier point fort de ce roman : ses personnages. Nous avons bien sûr des héros : deux hommes qui alternent leurs points de vue. Fletcher est une âme pure. Il va découvrir un autre monde sans pour autant perdre de sa candeur. Kellan est un homme sans cœur, du moins jusqu’à ce qu’il côtoie le jeune homme. Deux hommes aux passés différents et pourtant leurs histoires étaient toutes tracées.

Un couple qui arrive au fur et à mesure, mais qui se déclare assez rapidement quand même. Et je pense que c’est là que le coup de cœur ne s’est pas joué. C’est assez érotique, et la romance est quelque fois au-dessus de l’intrigue alors que j’aurais aimé plus d’action. Mais voyez c’est tout personnel.

Mais ils ne sont pas seuls ! Nous sommes sur un navire. Certains sont plus présents que d’autres et on tombe sous le charme de Aleks, Kris et Horace, par exemple. Ils sont importants dans l’histoire et j’ai vraiment hâte de poursuivre !

Le second point positif vient de l’intrigue : le milieu marin avec ses mythes et légendes et le monde des pirates avec ses notions de famille, mais aussi leurs modes de vie et les risques. C’est pour moi un sans fautes de ce côté. C’était bien travaillé et développé. On reste sur les codes avec pas mal d’originalité ce qui rend notre lecture haletante et divine.

Si la saga est de la même trempe, vu la beauté des couvertures, il est possible que ces titres rejoignent ma bibliothèque papier. Sans surprise, je vous recommande fortement ce premier opus qui annonce une saga remplie d’amour et d’aventure !
L’Ours et le Rossignol L’Ours et le Rossignol
Katherine Arden   
Je me suis très vite sentie immergée dans ce roman qui prend la forme d’un conte russe malgré le dépaysement de ses grandes forêts glaciales et de son folklore dont je n’ai que quelques notions. Est-ce parce que finalement, les codes du conte sont universels ? En tout cas, le ton est très vite donné : l’intrigue s’ouvre sur une vieille femme qui raconte des histoires aux enfants au coin du poêle, alors que dehors, la tempête fait rage. On est tout de suite dans l’ambiance.

Les personnages sont assez archétypaux, mais ça ne m’a pas vraiment dérangée, parce que l’auteure a su développer assez ses protagonistes comme ses antagonistes pour que ça ne semble pas bêtement remâché.
Cela dit, j’ai trouvé le côté exceptionnel de Vassya, l’héroïne, lassant à force d’être trop souvent appuyé. Avec son courage et sa détermination sans faille, son refus de se plier à un rôle de femme très réducteur dans sa société patriarcale, elle est certes sympathique à suivre mais c’est finalement le personnage le moins nuancé.

J’ai bien aimé l’opposition Vassya/Anna, car elles possèdent toutes deux la même capacité de voir les tchiorti, les créatures surnaturelles, mais l’une le voit comme un don et l’autre comme une malédiction. À elles deux, elles illustrent bien l’abandon des anciennes croyances au profit du christianisme, un thème central du roman.
J’ai apprécié le personnage du prêtre Konstantin également, déchiré entre sa foi et son désir, ça lui donne un petit côté Frollo version belle gueule.

Hormis l’originalité de l’univers par son cadre, l’histoire est plutôt classique. C’est agréable à suivre malgré une mise en place un peu longuette, mais ça n’apporte pas de grosse surprise.

par Miney

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode