Livres
554 080
Membres
598 923

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Shifu : Mes envies

Guignol aux pieds des Alpes Guignol aux pieds des Alpes
Éric-Emmanuel Schmitt   
Les Lyonnais et les Rhône-alpins y découvrirons leur ville et leur région avec des yeux de poète et de philosophe. Attention : à ne pas lire si vous êtes ardéchois !

par dibenet
À l'est d'Éden À l'est d'Éden
John Steinbeck   
Au départ lorsque l'on me parlait de "À l'Est d'Eden" je pensais à James Dean puis j'ai lu la fresque de Steinbeck. L'auteur dépeint ici avec virtuosité les complexités de l'âme humaine : les notions de bien et de mal essentiellement, avec toutes les passions et émotions que cela peut engendrer. Les personnages sont sublimes et marquants (je pense notamment à la redoutable Cathy) et le style d'écriture est épuré.
Un brillant cocktail pour passer un superbe moment de lecture.

par Nadia974
Vingt-quatre heures de la vie d'une femme Vingt-quatre heures de la vie d'une femme
Stefan Zweig   
Magnifique... Le thème abordé de la passion qui défie toute raison est ici, sans être caricaturé, superbement romancé. D'une part, la passion de cet homme pour le jeu, qui détruit toute sa vie, et qui montre le côté noir, affreux, d'une passion qui n'écoute rien d'autre qu'elle-même, et d'autre part la passion de cette femme qui est tombée amoureuse d'une part de cet homme, de sa faculté à exprimer ses émotions, et qui à partir de là est elle aussi devenue aveugle à toute raison.
Et comme la passion, dans le sentiment fusionnel qu'elle fait naître, provoque aussi les sentiments les plus destructeurs en retour... La colère, la haine, le désespoir...
La Communauté du Sud, HS : Que sont-ils devenus ? La Communauté du Sud, HS : Que sont-ils devenus ?
Charlaine Harris   
Petit livre sous forme alphabétique reprenant tous les personnages que l'on a pu croiser tout au long des 13 tomes de Sookie. Certains ont eu des enfants, d'autres sont morts, certains ont changé de statut (je ne dirai pas qui ^^), des mariages, des séparations...mais rien de précis, quelques mots et quelques lignes seulement pour chacun d'eux...
J'avoue que quand même, j'aurai apprécié d'en savoir plus sur Eric, Bill, Alcide et même Quinn tant que j'y suis :)
Millénium, Tome 4 : Ce qui ne me tue pas Millénium, Tome 4 : Ce qui ne me tue pas
David Lagercrantz   
En tant que fan absolu de la trilogie Millenium et de son talentueux créateur : Stieg Larsson, du monde obscur qui en découle et des personnalités de Lisbeth Salander et Mikael Blomkvist, j'ai d'abord eu l'impression qu’acheter le tome 4 (et apprécier sa lecture de surcroit), serait une sorte de trahison envers Stieg Larsson (surtout avec ce battage médiatique de cette rentrée littéraire et les radicaux «entièrement pour» ou «totalement contre» "Ce qui ne me tue pas"). Mais il ne m'a pas fallu longtemps pour céder à la tentation et, par la même occasion, me faire mon propre avis sur cette suite. Je l'avoue, je suis partie avec quelques aprioris négatifs :

1° le nom de l'auteur, associé à la biographie de Zlatan Ibrahimovic (Beurk !). Passer de Zlatan à l'univers de Millenium, en voilà un grand écart total !

2° la couverture choisie par ACTES SUD, dont le dessin me rappelle étrangement la Lisbeth du film de la version américaine, loin d'être aussi aboutie, à mon sens, que la trilogie suédo-danoise avec l'excellente Noomi Rapace (ce qui n'enlève cependant rien au talent incontestable de Rooney Mara).

Et puis, il y a eu la lecture...

Une page, deux pages, un chapitre, deux chapitres... J'ai très vite retrouvé ce qui m'avait conquis dans cette saga. Tous les ingrédients Millenium sont là. Mikael, Erika, Lisbeth, Prague... Du hacking, du journalisme, un meurtre, une enquête, des vérités révélées de manière exceptionnelle... Alors oui, je le dis, et l'assume, j'ai été happée par l'histoire. J'ai adoré retrouver cette sensation de dépendance, lorsque l'on doit poser le livre et passer à autre chose, alors que l'on a qu'une envie : dévorer les pages.

Bien sûr, le nom Millenium restera pour toujours associé à Stieg Larsson. Mais pour ma part, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce quatrième volume écrit par David Lagercrantz. Bravo à lui d’avoir su respecter le caractère particulier de chacun des personnages, tout en créant sa propre histoire.
Millénium, Tome 5 : La fille qui rendait coup pour coup Millénium, Tome 5 : La fille qui rendait coup pour coup
David Lagercrantz   
Mon avis :
Ceux qui suivent cette série depuis le début le savent sûrement, le tome 4, premier écrit par David Lagercrantz, a créé la polémique, lors de sa sortie. Les « puristes » refusaient qu’un autre que Stieg Larsson prenne la suite et cherchaient tous les moyens de discréditer ce roman. D’autres lui reprochaient simplement de n’être qu’une affaire de gros sous… Pour ma part, j’avais considéré que ce livre ne méritait pas autant d’acrimonie. Les amateurs de la saga y retrouvaient leurs personnages préférés dans une suite qui n’avait rien à envier à l’original. Certes, on aurait pu lui reprocher un style un peu plat, mais c’était déjà le cas de son prédécesseur qui accrochait plus par la qualité de ses histoires que par l’excellence de son écriture.
Ce cinquième tome reste donc dans la parfaite lignée de la série, avec une trame solide, écrite dans un style très direct et efficace (bien que parfois un peu trop didactique) qui ne laisse au lecteur aucun répit. On est d’autant plus accroché qu’avec ce deuxième volume, David Lagercrantz semble s’être libéré du fantôme de Stieg Larsson et avoir complètement adopté ses personnages (j’aime bien l’ambiguïté du pronom possessif, ici). En effet, si Ce qui ne me tue pas ne déméritait pas quant à l’emploi qu’il en faisait, on sentait le travail pour rester fidèle à ce que leur créateur en avait fait. Dans La fille qui rendait coup pour coup, on sent qu’il a enfin fait « ami-ami » avec Lisbeth Salender et Mikael Blomkvist, et ça rend le trait plus précis, la plume plus sûre. D’un autre côté, les différences avec le « père » se sont accentuées… Larsson et Lagercrantz ne viennent pas du même milieu, et cela se sent : l’engagement presque militant de l’un fait place à un discours plus consensuel. À la violence débridée du premier, le second préfère les nuances du thriller psychologique. Chez lui, les seconds rôles prennent plus d’importance au détriment de ceux qui ont fait le succès de la série qui perdent un peu en épaisseur.
En conclusion, ce nouvel opus fort bien fabriqué tient toutes ses promesses, mais un peu comme les meubles d’une célèbre marque suédoise. C’est vraiment sympa, mais c’est fait pour le plus grand nombre et ça ne traversera pas les générations. Reste que les amateurs de polars en général et de Millénium en particulier y trouveront leur compte, c’est une lecture captivante qui fera passer un très bon moment.

par Poljack
Millénium, Tome 3 : La reine dans le palais des courants d'air Millénium, Tome 3 : La reine dans le palais des courants d'air
Stieg Larsson   
Dommage qu'il marque la fin de la série. L'évolution du personnage de Lisbeth au cours de la sage était vraiment intéressante à suivre, un personnage atypique et torturé qui commençait à s'ouvrir aux autres.

par joe
Millénium, Tome 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette Millénium, Tome 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette
Stieg Larsson   
WAW ! Si j'avais adoré le premier tome, je suis totalement happée par celui-ci ! Du suspens à revendre, des retournements de situation à la pelle (sans aucun jeu de mot, pour ceux qui ont lu le livre...) ! On est tenu en haleine dès l'ouverture du livre.
Au tour de Mikael de sauver la vie à Lisbeth ! Des aventures journalistiques et policières qui nous transportent dans des enquêtes hors normes...
J'ai adoré le fait que, chacun de son côté, ils menaient l'enquête : Mikael, Salander, la police. Ca permettait de nous faire voir les différents points de vue des personnages et de comprendre des choses que les personnages eux-mêmes ne comprennent pas, je trouve ça fabuleux !
Enfin bref, si vous avez aimé le premier tome, jetez-vous immédiatement sur le second !

par Charlie18
Destruction d'un cœur Destruction d'un cœur
Stefan Zweig   
Dans ces trois nouvelles, Stefan ZWEIG s'attache aux relations inter-générationnelles. Il dépeint les tourments de l'âme humaine.
Ces trois histoires sont fascinantes ; les lecteurs sont directement plongés dans les ressentis et les difficultés des personnages.
Lettre d'une inconnue Lettre d'une inconnue
Stefan Zweig   
Une amie m'a prêté ce livre et je dois dire que j'en suis agréablement surprise. Lettre d'une inconnu est... Je n'en trouve pas les mots tellement que le récit est prenant, bouleversant et tendre. Bien qu'il ne fasse à peine 100 pages, le livre est rempli de sentiments. J'avoue ne pas avoir pleuré mais j'ai été prise d'une grande compassion et de tristesse pendant la courte période de ma lecture...
Lettre d'une inconnue est un mi-roman mi nouvelle qui vous intrigue dés les cinq premières pages. À lire au moins une fois pour connaître cette merveille...

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode