Livres
540 005
Membres
570 013

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Sorah : Ma PAL(pile à lire)

La Trilogie Valisar, Tome 1 : L'Exil La Trilogie Valisar, Tome 1 : L'Exil
Fiona McIntosh   
Tout d'abord, le livre nous présente les remerciements de l'auteur. Cette dernière explique que l'histoire découle d'une image qu'elle avait eue en écrivant la Trilogie du Dernier Souffe : il s'agissait de Cailech, mangeant son repas devant une femme. Son repas n'était autre que l'homme que la femme aimait. Cette image ne l'aurait jamais quitté, et elle a écrit cette présente trilogie avec cette image. Curieux, ou même flippant direz-vous... Et bien, dans l'histoire, cela se tient. Et très vite, on sait qui mangera qui et devant qui. Soit.
Mc Intosh explique que l'ambiance de "L'Exil" lui rappelle l'ambiance du premier tome de la Trilogie du Dernier Souffle : "Le Don". Cela peut être positif ou pas, car si on ne retrouve pas personnellement cette ambiance, on pourrait être déçu(e). Amoureuse de la Trilogie du Dernier Souffle, je me suis donc lancée.
Je dois dire que retrouver le style de Fiona McIntosh m'a fait beaucoup de bien. Les éléments qu'elle sème par ci par là, jamais sans inutilité, plantant le décor et la situation de son histoire, promettant une histoire exceptionnelle.
Le lecteur comprend très vite le sens du titre. Du côté des personnages, nous en croisons de nombreux : le Roi Brennus et son légat De Vis, Loethar l'envahisseur barbare, la reine Iselda et son aide Freath, les jumeaux De Vis, à qui l'on confie à chacun une mission très importante, ce qui les amènent à se séparer, le prince Léonel, Kirin et Clovis, qui sont deux investis.... On suit chaque histoire, ainsi que les liens que l'auteur crée entre eux, bien à sa manière. Trahison, complots, cannibalisme, barbarie, tous ces sujets sont abordés à un moment où à un autre dans l'histoire sans autant en être cruels et dur à lire.
Ce premier tome, pour moi, est surtout une mise en condition pour la trilogie : les informations sont données, le lecteur prend connaissance des faits, évènements, alliances secrètes ou non, des actes mal interprétés par certains personnages.... Pour certains, ce livre pourrait "manquer d'action" mais personnellement, je ne le pense pas. Au contraire, même s'il ne s'agit pas de grandes batailles sur les plaines de Penraven, il y a de l'action, du suspense, de la peur et du stress pour les personnages, qui sont en danger, ou même perdus.
Au commencement de ma lecture, je ne voulais lire que quelques pages, histoire de me mettre dans le bain, juste un petit peu. Mais prenez place dans un fauteuil ou autre endroit-lecture, et ouvrez ce livre... La plume talentueuse de l'auteur vous emmène dans une lecture fluide, très agréable, une bonne histoire, et les pages défileront plus vite que vous ne l'imaginez. Ce livre était collé à mes mains, et il ne me fallait que quelques minutes sans rien avoir à faire pour que je m'y replonge.
L'auteur parlait de ressemblance avec "Le Don", il est vrai que l'ambiance de "L'Exil" rappelle cet autre livre, mais sans pour autant en être trop proche, ou faire penser à une pâle copie...
Et comme si ça n'était pas encore assez clair après mon enthousiasme à la sortie de la lecture du Dernier Souffle, je crois avoir trouvé une nouvelle plume à ajouter à mes auteurs favoris.
Je n'ai qu'une hâte, c'est de me procurer le deuxième tome, car ce premier tome, avec sa fin forte en révélation et rebondisements, promet une suite plus que prometteuse.
Les aventures de Vlad Taltos, tome 1 : Jhereg Les aventures de Vlad Taltos, tome 1 : Jhereg
Steven Brust   
Un roman qui c’est avéré très sympa. Entre humour noir et aventure.

Nous faisons donc connaissance avec Vlad Taltos. Celui ci est un humain ou plutôt un Oriental à Adrilankha, une cité gouvernée par les Dragaeran. En gros il n’est pas grand chose comparé à ces êtres plus grands (la plus petit femelle est de la taille des très grands hommes), plus forts, et quasiment immortels. Son père était aubergiste et a utilisé tout l’argent accumulé dans sa vie pour acheter un titre Jhereg.

Mais qu’est ce que Jhereg?
C’est une Maison Dragaeran. Mais pas n’importe quelle Maison, c’est celle des criminels et autres rejetés des autres clans plus officiels. Chaque clan Dragaeran porte le nom d’un animal et a des caractéristiques en général en rapport avec ceux ci. (Les animaux sont imaginaires, inventés dans l’univers)

Le Jhereg est un animal intelligent (autant qu’un humain), qui peut se lier comme familier à des mages. D’ailleurs Vlad en possède un. C’est un prédateur volant rusé et féroce, qui n’abandonne pas sa proie. Un espèce de dragon miniature, qui a des crocs empoisonnés.

Les Jhereg sont en quelque sorte la mafia de cet univers. Dans leurs rangs se trouvent tout les criminels et les personnes n’arrivant pas à s’assimiler dans les autres maisons. Notamment une bonne partie de sang mêles qui ne sont acceptés par aucun des clans de leurs parents,

La magie est partout, les Dragaeran se téléportent tout le temps, les maisons sont protégées par des barrières magiques, les sorts de localisation sont très courants … Au fil de ce tome on en découvre de plus en plus sur les différentes utilisation, l’histoire de la magie, etc … De nombreux pouvoirs existent et sont utilisés au quotidien. Notamment par les Dragaeran qui en possèdent plus que les humains en moyenne. Vlad utilise donc en général sa sorcellerie psionique, un pouvoir utilisé en général par les humains, c’est celle ci qui lui a permis de se lier avec son Jhereg, Loiosh. Mais il utilise aussi la magie Dragearienne, pouvoir qui lui est données par l’orbe magique de ceux ci de par son titre de Jhereg. Celle ci est utilisée par exemple pour communiquer à distance avec d’autres personnes ou se téléporter.

Un des points les plus importants de ce monde étant la résurrection. Celle ci est présente partout. A tel point que la plupart des Dragaeran n’ont pas peur de se faire tuer, vu qu’ils reviendront à la vie comme si de rien n’était juste après. D’ailleurs un petit couteau dans le dos suivi d’une résurrection est très souvent utilisé par le Jhereg comme menace pour faire comprendre à quelqu’un de rentrer dans le rang ou de payer ses dettes.
Seulement il existe évidemment des dagues spéciales, qui permettent de tuer quelqu’un définitivement, si besoin.

Concernant l’intrigue on commence par suivre le passé de Vlad, son enfance, le contexte qui l’a placé la ou il est actuellement. Vlad a fini par devenir le second tueur à gage le plus réputé de Jhereg.

Le roman commencé quand Vlad est contacté par le Numéro 2 de Jhereg, le Démon. Il souhaite qu’on tue définitivement et de façon claire (pas de « faux accident ») un traître dans leur rang qui vient de s’enfuir après avoir volé 9 millions au conseil de la Maison.
Si les gens apprennent qu’il a réussi son coup sans être prit, ça sera la porte ouverte pour que tout le monde tente de faire pareil, ce qui pourrait signer la fin de la Maison unie telle qu’elle existe actuellement. Le traître doit dont être tué rapidement, avant que l’argent vienne à manquer ou que les rumeurs sur l’affaire sortent (ce qui ne saurait tarder).

Le Démon souhaite engager Vlad surtout parce qu’il est Oriental, et qu’il pense que le traire c’est enfuit du coté des humains. Et Vlad accepte la mission pour une prime très conséquente. Mais voila, évidemment les choses ne sont pas aussi faciles que ça.

Vlad fini par découvrir que celui ci se cache chez l’un de ses amis, un membre de la Maison Dragon. C’est un noble très réputé pour son honneur, et très riche. Vlad s’occupe d’ailleurs de la sécurité de sa demeure, un célèbre manoir volant.

Mais voila, le traître a réussi a se faire accepter comme invité dans la demeure. Et le Dragon est très a cheval sur la sécurité de ses hôtes. Surtout que la dernière guerre entre Jhereg et Dragon, qui a faillit anéantir les deux clans, a justement été déclenché par l’assassinat d’un Jhereg traître par son clan, alors que celui ci était l’invité d’un Dragon, qui l’a très mal prit …

Vlad va devoir trouver très vite une bonne méthode pour faire sortir le traître, sinon son « patron », pas patient pour un sou, n »hésitera pas à déclencher une seconde guerre en allant le chercher quelque soit l’endroit ou il est pour le punir, plutôt que de le laisser libre !

On est sur une fantasy criminelle assez légère, porté sur l’humour noir. Il y a aussi beaucoup de sarcasme et d’ironie. Le tout va être pour Vlad de se montrer plus rusé que son adversaire, sans déclencher de guerre.

L’ensemble va très vite, et se lit bien. On n’est pas du tout sur de la fantasy longue et lente ici, c’est même l’inverse. Niveau rythme on est plus sur des textes à l’ancienne comme les Princes d’Ambre ou Elric. C’est du condensé par rapport à ce qui se fait actuellement. Et pourtant on n’a pas l’impression que ça soit trop rapide pour autant. L’intrigue est bien complexe, et ne nous laisse pas sur le coté.

Au final la seule chose sur laquelle on sent que tout va vite est l’univers. On ne perd pas de temps à expliquer les choses en détail, ou à donner les indices petit à petit. Ici quand on a besoin d’un élément, il nous est donné de façon franche et rapide, sans perdre son temps. Et pourtant le nombre d’éléments importants qu’on découvre dans ce premier tome est vraiment très important. C’est vraiment tout un univers qui se dévoile en finalement très peu de pages.

Du coup je suis contente qu’il y ai de nombreux tomes ensuite, ça me donne vraiment envie d’en découvrir plus. Un bon tome d’introduction, qui nous fait découvrir un personnage attachant et plein d’humour, malgré son coté assassin et sans pitié.


https://delivreenlivres.home.blog/2020/08/28/les-aventures-de-vlad-taltos-tome-1-jhereg-de-steven-brust/

par lianne80
Un monde sans dieux, Tome 1 : Un Hiver de Sang Un monde sans dieux, Tome 1 : Un Hiver de Sang
Brian Ruckley   
De la fantasy classique mais efficace. Si l'auteur ne révolutionne pas le genre, il propose tout de même une histoire prenante et bien construite. Les personnages sont charismatiques et étoffés. L'écriture est soignée, l'auteur a un véritable don pour faire passer les émotions. On retrouve quelques idées originales, notamment pour la magie. Pour les défauts, on note surtout le manichéisme de l'histoire (Qui s'avère en fait un jeu de point de vue, comme on s'en rend compte dans le tome 2) ainsi qu'à mon goût, la difficulté à savoir ou se passe l'action. Malgré une carte en début de tome, je reste assez perplexe quant à la position de certain endroit.
Petit coup de gueule par contre sur la description du siège et de l'assaut de l'une des villes que j'ai trouvé incohérente et trop vite expedié.
Cependant, ces quelques défauts s'effacent bien vite face au style incroyable de l'auteur!

par Aquila
L'Agent des ombres, Tome 1 : L'Ange du Chaos L'Agent des ombres, Tome 1 : L'Ange du Chaos
Michel Robert   
Le chaos, les ténèbres, la lumière et les territoires francs ; que de lieux on l'on peux cité les violentes et captivantes histoires de Cellendhill de Corvatar .

par Charl
Fils-des-Brumes, Tome 1 : L'Empire ultime Fils-des-Brumes, Tome 1 : L'Empire ultime
Brandon Sanderson   
Un des meilleurs livres de fantasy qu'il m'ait été donné de lire !
Si la saga mérite largement d'être lu pour son scénario (que j'estime être un des meilleurs de ma bibliothèque) ce premier tome fut à la base un énorme coup de cœur ! Pourquoi ?

Premièrement : son héroïne. Les personnages principaux féminins, ça ne me pose aucun problème en tant que garçon, mais Vin, c'est... ce personnage ne se limite pas à ce simple constat ^^ Clairement représentatif du passage de l'enfance à l'adolescence (plus, plus tard dans la saga, à l'âge adulte) son évolution, son ouverture aux autres et sa prise d'autonomie m'ont fait beaucoup m'identifier à elle. C'est d'ailleurs l'ouverture aux autres qui est au centre du développement du personnage, tout au long de ce premier tome, sans jamais tomber dans les clichés du style ;)

Deuxième point fort : son univers. Alors là, c'est limite le rêve pour les amateurs de dark-fantasy ! (bien que ce livre n'en fasse pas vraiment partie... notamment avec son parti-pris adolescence) Imaginez : Les brumes qui recouvre le monde à la nuit tombé, le ciel rouge, les cendres tombant du ciel comme de la neige, une citée tentaculaire dans un style renaissance (comme les habits d'ailleurs)... Le monde reste cependant technologiquement au moyen-âge au niveau de l'armement, donc vous ne perdrez pas tous vos repaires ;)

Troisièmement : la magie. C'est clairement le point fort du livre : nous proposer une magie originale et singulière. Un système de métaux, de pouvoirs... Tout est bien ficelé et nous fait finement sortir de notre fantasy D&D fourre-tout ^^
Les seuls petits défauts que j'aurais à souligner, ce serais peut-être les descriptions qui ne s'attardent pas assez à mon goût sur le décor... Et le trop grand emploi des noms de personnages (sans utiliser de pronom ou de synonymes), ce qui est un peu voyant à certains moments.

Au final donc, une fantasy finement pensée, avec sa dose de combats épiques, de personnages attachants, son intrigue très bien ficelée et son univers magique et physique tout simplement éblouissant ;)
Chacun des livres de la série apporte un développement différents tout en renouvelant l'intrigue toujours plus loin... je vous les conseils donc aussi ! :D
A relire encore et encore ! :D
Le Porteur de lumière, Tome 1 : Le Prisme noir Le Porteur de lumière, Tome 1 : Le Prisme noir
Brent Weeks   
Je viens de terminer ce premier tome et tout ce que je peux dire c'est que Brent Weeks est vraiment un très bon écrivain.
Ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre aussi vite sans m'ennuyer une seule seconde.
Alors certes comme beaucoup, d'après ce que j'ai lu, au début j'ai cru que je n'y arriverai jamais.
Brent Weeks a créé un monde de toutes pièces avec un système de magie totalement inédit et assez complexe il faut le dire. Beaucoup de termes nous sont donné sans réel explication et on peut ce sentir vite perdu surtout quand on voit l'épaisseur du livre mais au fur et à mesure de la lecture tout devient plus claire et on rentre complètement dans le monde des sept satrapies.
Cependant un petit index à la fin du livre n'aurait pas été de refus.
Pour ce qui est des personnages, ils sont tous géniaux et bien travaillés.
J’avoue être totalement tombée sous le charme du prisme, Kip est aussi un jeune garçon attachant même si ça manière de se dévaloriser constamment peut être un peut agaçante.
Pour ce qui est des filles, j'ai un petit faible pour Karis.
Je n'ai qu'une hâte maintenant c'est de me plonger dans le deuxième tome, ce que je vais faire de ce pas.

par Jjong29
Blood Song, Tome 1 : La Voix du sang Blood Song, Tome 1 : La Voix du sang
Anthony Ryan   
Un de ces livres dont on ralentit la lecture. Un de ces livres qu'on referme avec tristesse. Comme un écho de la mélancolie dégagée par certains passages. La voix de Vaelin me hantera pendant longtemps encore. Il est à inscrire parmis les plus grands guerriers de la Fantasy.
À lire sans hésitation.

par Northstar
Sharakhaï, Tome 1 : Les Douze Rois de Sharakhaï Sharakhaï, Tome 1 : Les Douze Rois de Sharakhaï
Bradley P. Beaulieu   
Dans Sharakhaï une grande cité située en plein désert, gouvernée depuis plusieurs siècles par douze rois qui ont conclu à l'époque un pacte avec les Dieux, on suit les pérégrinations de Ceda, une jeune femme qui combat sous un pseudonyme dans les arènes, et qui depuis son jeune âge mûrit une vengeance à l'encontre des dirigeants qui ont exécuté sa mère pour elle ne sait pour quelle raison.

Le postulat de départ avec pour intrigue unique la vengeance s'avère des plus basique pour ne pas dire simpliste. On a l'impression de lire une fantasy parue il y a plusieurs dizaines d'années.

L'auteur a principalement axé son univers sur la cité dans une ambiance orientale très intéressante qui nous change du sempiternel univers médiéviste de type occidental. Il nous dresse avec soin, par le biais de descriptions très imagées mais peut être un peu trop nombreuses, le portrait de la cité, de ses divers quartiers, de ses marchés, de ses habitants,... et le lecteur à presque l'impression d'en humer les odeurs, d'en entendre les sons, d'en voir les couleurs. Si la cité se révèle être le personnage central on peut toutefois fois regretter que l'auteur s'en tient uniquement à la cité et au désert qui l'entoure, et qu'il n'ait pas aborder quelque peu les relations et les échanges avec les états voisin qu'il n'a fait qu'évoquer.

Si l'univers est le gros point fort de ce roman, l'intrigue s'en révèle le point faible, le récit se basant quasi uniquement sur les recherches de la jeune femme, ses découvertes, ses actions toujours réussies qu'il en est presque linéaire. Si l'auteur tente de donner plus de profondeur avec une intrigue annexe avec un descendant des tribus du désert, le côté de cette révolte qui aurait pu apporter plus d'action n'est pas assez exploiter. Si l'auteur essaye avec les Asirims, et les exécutions d'enfants un côté plus sombre à l'histoire s'est fait d'une manière presque mécanique et répétitive pour avoir un véritable impact.

Certes les flash-backs qui nous permettent de découvrir le passé de la jeune femme sont certes intéressants mais il ne sont pas toujours placés à des moments opportuns, interviennent à des moments sans rapport avec ce qui se passe dans la vie actuelle de la jeune fille fille, cassent à maintes reprises le fil de l'histoire.

Les nombreuse descriptions combinées avec ces retours en arrière font à plusieurs reprises baisser le rythme déjà lent du récit qui manque cruellement d'actions.

Du côté du récit les révélations ne sont pas assez nombreuses : il persiste à la fin de trop nombreuses zones d'ombre. Et on a parfois par la manière de les formuler de l'auteur qui se base par moment sur des événements déjà explicités de les avoir déjà vues.

L e personnage principal s'avère presque inintéressant dans sa manière d'être, de se comporter, d'agir : avec son passé on aurait imaginé qu'elle soit plus torturée mais elle se révèle trop sûre d'elle, réussie tout ce qu'elle entreprend... On a l'impression à certains moments d'avoir devant nos yeux un super-héros et non une jeune femme que la vie a marquée. Les personnages de second plan se révélant plus intéressants car plus proche du monde réel, et l'on eusse aimé qu'ils soient un peu plus présents dans le récit, car ils ont eux ces faiblesses qui les rend plus crédibles.

Le style de l'auteur nous semble parfois lourd, parfois hésitant ce qui nuit fortement à la dynamique de lecture. Les actions ont trop peu nombreuses pour relancer le rythme de l'histoire et c'est dommage car l'univers était prometteur.

Au final, l'histoire de la jeune femme s'est révélée peu intéressante, le récit manque de fluidité et de nombreux points intéressants ont été insuffisamment exploités ce qui ne donne pas envie de lire la suite à moins de bénéficier d'une OP.

par Goupilpm
Les Salauds Gentilshommes, tome 1 : Les mensonges de Locke Lamora Les Salauds Gentilshommes, tome 1 : Les mensonges de Locke Lamora
Scott Lynch   
Excellent premier roman et excellent tout court!

Locke, la rose de Camorr n'est jamais celui qu'il prétend, mais sa force réside dans son sens de la mise en scène, son aplomb et son ingéniosité.

La verve et le panache sont ses maîtres mots; épater, exagérer pour mieux détrousser, c'est sa méthode. En fait, Locke Lamora est un voleur. Mais quel voleur! Cependant, un jour son plan tourne plutôt au vinaigre et il se retrouve, lui et sa bande en face de redoutables magiciens...

Ce roman est plein d'entrain, d'humour, de bagarres, de cavales, de cul-de-sac, de rebondissements... mais aussi de larmes, de peur, de misère, d'astuce, de blessures, et d'amertume. Mais jamais d'ennui!

Scott Lynch mêle roman de cape et d'épée et fantasy. Dans son monde, il y a des pierres et des vestiges anciens et mystérieux qui avec cette certaine clarté qui illumine Camorr lui donne presque une dimension onirique.
Original à plusieurs titre, il vaut le détours.

par lutin82
Les Archives de Roshar, Tome 1 : La Voie des rois (I) Les Archives de Roshar, Tome 1 : La Voie des rois (I)
Brandon Sanderson   
A la lecture du chapitre d'introduction, ma première réaction fut : "Uh, un remake de star-wars version fantasy?"
Force et simili sabres lasers, dans quoi suis-je tombé?

Cependant, au fil de la lecture, on découvre un monde très bien construit et dans lequel on a envie de se plonger.
J'ai trouvé quelques aspects originaux, notamment l'équivalent de la "magie" et sa place dans le monde :
elle est parfaitement intégrée et crée par exemple les matières premières.
Le livre est très prenant et les perspectives intéressantes, les deux parties du premier tome ont été dévorées!

Un petit point "négatif" mineur (car il en faut bien un), on sent que ce premier tome sert à la mise en place du décor :
il y a quelques creux dans l'histoire, et plusieurs personnages ne faisant pas partie de l'action ont des chapitres entiers
centrés sur eux, sans qu'on les revoie par la suite.

J'ai beaucoup d'attente pour la suite et je la guette avec impatience!

par Ecyth

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode