Livres
546 636
Membres
583 000

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de ThalieLaplume : Mes envies

Croc-Blanc Croc-Blanc
Jack London   
Ce livre... Une pure merveille ! Je l'ai lu durant mon plus jeune âge, et depuis ce temps, ma mémoire n'a rien oublié de cette histoire. Un livre qui fait partie des plus émouvant et des plus tristes que j'ai pu lire. Pour tout ceux qui ne l'on pas lu, sincèrement je le conseille, il est d'une pure beauté littéraire.

par newmoon
L'Œil du loup L'Œil du loup
Daniel Pennac   
Un livre qui, comme dans L'appel de la forêt, nous entraine au sein des loups, ces créatures magnifiques. J'ai trouvé ce livre très prenant. Le seul point négatif : il est trop court.

par myra44
J'ai embrassé un zombie (et j'ai adoré) J'ai embrassé un zombie (et j'ai adoré)
Adam Selzer   
Je ne pense pas avoir déjà lu quelque chose d'aussi horrible, hormis peut-être quelques très mauvaises fan-fictions ou fictions sur internet.

Le pire c'est que cela ne vient absolument pas du fait qu'il s'agit d'un livre ciblé ados ; il m'arrive de lire des romans plutôt destinés à des adolescents et de les trouver bons. Dans le cas de ce bouquin, je peux affirmer que même âgée de quelques années de moins je n'aurais jamais trouvé ce "truc" ( ça m'écorche d'appeler ça un roman ) ayant un quelconque intérêt.

Cela vient peut-être du fait que la protagoniste, stéréotype même de l'ado pleine d'hormones, se revendique différente de toutes les autres greluches qu'elle passe son temps à critiquer en essayant d'étaler le peu de culture qu'elle n'a pas, alors qu'elle-même véhicule des clichés plus gros qu'elle.
Ou alors c'est à cause de l'auteur qui a cru avoir la bonne idée de surfer sur la vague loup-garous-vampirique qui inonde la "littérature jeunesse". Á tort, il aurait peut-être du s'abstenir...

En résumé : une histoire mièvre à souhait, des clichés aussi gros que la bêtise de l'héroïne, des canineux et bouffeurs de cervelles libidineux et sans aucune crédibilité, des ados qui ont l’hypothalamus en furie et une fin plus que bâclée.
Pour ceux qui voudraient lire la merveilleuse histoire d'Ailley, par envie ou simple curiosité comme ce fut mon cas, délogez-vous immédiatement cette idée de la tête, pour votre propre bien et intégrité mentale.

par x-Key
Noirs démons, Tome 1 : Tout ce qui brûle Noirs démons, Tome 1 : Tout ce qui brûle
Suzanne Wright   
Alors. D'après les quelques indices que j'ai pu glaner ici et là à travers l'histoire, il semblerait que Knox soit relativement possessif. No shit, me direz-vous, et c'est vrai que c'est un trait de caractère qui est assez discret chez ce personnage... Bon allez, trêve de plaisanterie, ce mec doit dire au moins 300 fois "tu es mienne" (ou toute autre phrase ayant la même signification) dans tout le tome, sans oublier toutes les autres formes de... euh, masculinité j'imagine, que l'auteure a égrenées durant son récit (comme des ordres à tout bout de champ, une arrogance incroyable, un besoin de contrôle vraiment pathologique et une certitude absolue que les femmes sont des poupées gonflables). Ah, mais parlons-en, de la poupée gonflable en chef, d'ailleurs ! Harper, si prometteuse, si sarcastique, si indépendante, si pleine de doutes... qu'est-ce qu'il t'est arrivé, chérie ? Pourquoi cette perte totale d'indépendance, pourquoi cette obéissance totale aux ordres de Knox, pourquoi ce semblant de personnalité qui, au final, ne ressort jamais aux bons moments ? Ceux qui liront ce commentaire me trouveront certainement méchante, mais sachez que ce roman m'a vraiment agacée. Agacée étant ici un euphémisme. Je n'imaginais évidemment pas une histoire bien originale ou pleine de suspense, heureusement pour moi, mais quand même, tomber sur ça ? C'est douloureux pour les yeux, des romans comme ça ! C'est ce genre de mecs qui est censé faire fantasmer ? Un milliardaire surpuissant maniaque du contrôle donneur d'ordres et de leçons habitué à obtenir tout ce qu'il veut et obsédé par le cul ? Je sais bien que Fifty Shades a initié un genre de culte mais quand même, faut se faire soigner.

Sincèrement, l'idée de base avec les démons, les alter ego etc. est vraiment sympa ! C'est différent des loups-garous et de leurs âmes sœurs tout en restant sensiblement sur la même branche, et on découvre des tas de nouveaux croisements, une société secrète et tout un tas d'espèces trop cools venues de la mythologie chrétienne. Mais voilà, tout tourne évidemment autour du lien entre Harper et Knox, et voir cette pauvre fille être contrôlée par ses hormones dès le chapitre 2, se targuer d'être quelqu'un d'insupportable et rebelle pour ensuite s'agenouiller quand il le faut et trouver ça totalement normal, ça fait juste mal au cœur. C'est peut-être un jugement très dur mais la première scène érotique (au chapitre 6, hein, alors qu'Harper avait juré ses grands dieux qu'elle ne coucherait jamais avec Knox) m'a limite paru être un viol tellement elle se fait manipuler dans tous les sens (oui, tu as bien lu) par ce... type. Et je pèse mes mots.

L'idée principale est passée donc je vais arrêter les frais. Si tu cherches l'histoire d'une relation malsaine, un mec ultra-possessif (genre vraiment), une explosion d'hormones tous les 3 lignes et des scènes très clichées agrémentées de "Harper est à moi, tu la blesses je te bute", bravo ! Ce roman est fait pour toi ! Sinon vraiment, passe ton chemin.
Vivants, Tome 1 : Vivants Vivants, Tome 1 : Vivants
Isaac Marion   
L'histoire nous fait voir les zombies sont un angle nouveau. C'est une histoire d'amour passionante et vivante. Ce livre est très bien écrit, ce qui m'a fait "entrer" dans ce monde. C'est un super livre !

par fan_nie
Hunger Games, Tome 1 Hunger Games, Tome 1
Suzanne Collins   
Wow... ce livre est un vrai régal ! Je l'ai fini en une journée tellement on a hâte de savoir ce qui va arriver aux personnages ! L'histoire est choquante, renversante et surprenante ! Adepte ou pas de lecture : vous allez adorer ! Bonne lecture. ;)

par Pamie
Brainless Brainless
Jérôme Noirez   
Je déteste les zombies. Mais quand j'ai vu Brainless, et que le zombie en question avait l'air assez... épique disons, j'ai voulu tenter. Et au pire, vu l'épaisseur, si c'était un mauvais choix, mon supplice ne durerait pas trop longtemps...

Ben honnêtement, c'est une découverte étonnement bonne. L'ambiance totalement WTF et décalé dans laquelle nous entraîne Jason est juste... trop drôle. 'fin franchement, okay, la plupart du temps, c'est juste un humanoïde totalement à l'ouest et indifférent, qui prend sa condition de mangeur de chair totalement à la one again... ben c'est marrant quoi, je sais pas le dire autrement. Des passages, qui à la base ne sont pas franchement ragoûtants, donnent plus envie de se marrer que d'aller vomir son déjeuner.
Ce que je reprocherai à Brainless, c'est la précipitation avec laquelle est amenée la fin. Comme si l'auteur s'était dit "oups, il ne me reste plus beaucoup de pages, il faudrait peut-être penser à caser mon grand final".
Dans un sens, le fait que ce roman soit court et rapide à lire est une bonne chose, parce que... eh bien, c'est un one shot (donc pas de suite à attendre avec désespoir), l'histoire était assez claire, il n'y avait pas spécialement de passages inintéressants ni inutiles, pas spécialement de passages "meubles" quoi (ce qui est plutôt rare, pour être franche).
Mais du coup, trop court, trop précipité, la dernière page m'a laissée un goût de "Hmm, je n'aurai finalement pas dit non à une centaine de pages supplémentaire".

Bref, je me sens moins fâchée avec les zombies. Enfin, disons plutôt les zombies parodiés.

par Zinthia
La Meute du Phénix, Tome 1 : Trey Coleman La Meute du Phénix, Tome 1 : Trey Coleman
Suzanne Wright   
Coup de coeur pour ce livre ou les sentiments de nos héros sont très bien développés (Tout les 2 ont un passé chargé mais par rapport a d'autre livres du même genre la façon d'on chacun laisse tomber ses barrières et s'ouvre a l'autre est bien écrite et sans précipitation). L'histoire est bien mené sans pause ni longueur. Et les personnages trouvent chacun leur place dans l'intrigue. Petit plus pour les dialogues vraiment très juste et marrant, j'ai plus d'une foi bien rigoler avec Taryn et la "Mère Grand" de Trey!
Un bonus pour la couverture vraiment belle!

par Minuit
La Meute du Phénix, Tome 2 : Dante Garcea La Meute du Phénix, Tome 2 : Dante Garcea
Suzanne Wright   
Un coup de cœur !

Le tome 1 de cette série m’avait détruite, bouleversée, achevée, c’était juste une pure merveille, remplie de tension et d’attraction. Si ce tome 2 n’est pas tout à fait aussi puissant, il n’en reste pas moins une bombe, un bijou ! Le départ à été difficile, durant les 100 premières pages je n’étais pas emballé et je me disais qu’il était très en dessous du premier tome mais au final pas du tout, il est presque aussi bon, et une fois c’est 100 pages passés, je suis entrée dans la même frénésie dans lequel j’étais dans le tome 1 et alors j’ai dévorée le bouquin.

Dante Garcea est le Beta de la meute, second de Trey. Récemment, Jaime Farrow, son amie d’enfance, a rejoint sa meute. Elle à toujours eu le béguin pour lui mais ils s’était perdus de vus lorsqu’il avait quitté la meute des années auparavant. Immédiatement, l’attirance est puissante et partagée. Mais l’un comme l’autre ont des réticences à s’engager dans une relation… Cependant, seront-ils capables de résister ?

Dante est différent de ce à quoi je m’attendais. On pouvait déjà le voir dans le tome 1 et il n’était pas comme ça, et si au départ ce changement m’a un peu embêtée, j’ai fini par m’y habituer et par énormément appréciée son personnage, qui à une personnalité forte et intense, bien que je préfère toujours Trey. J’ai adorée Jaime. Elle m’a énormément touchée et elle à un caractère fort et de sacrée bonne réplique, elle m’a vraiment bien fait rire, bien qu’elle n’arrive pas à la cheville de l’inoubliable Taryn, elle m’a néanmoins énormément plu, je l’ai adorée. La relation entre Dante et Jaime se développe lentement, se construit sur la confiance, les épreuves, les efforts et les concessions que l’un et l’autre doivent faire, et au final leur couple devient très fort. J’ai adorée leur romance, elle est puissante et magnifique. Sinon gros coup de cœur pour les personnages de Nick et Shaya, qui seront les héros du tome 3, bon sang j’ai hâte de les découvrir vraiment !

Le langage est un peu moins cru et vulgaire que dans le tome 1, même si il ne perd pas de sa fougue et il y’a quand même moins de scènes de sexe, même si celles qui sont là reste très osés. Il y’a un scénario puissant, j’ai adorée le développement de la relation de Dante et Jaime, c’est vraiment le point le plus fort du roman, après l’histoire peut paraître un peu prévisible mais moi qui adorent quand d’autres femmes viennent mettre le bordel dans les couples… On peut dire que là j’ai été servie ! Que d’émotions ! Un second tome sublime, excellent, cette série fait partie des meilleures que j’ai lu parmi les Milady Bit-Lit, à égalité avec Belladone de Michelle Rowen et pas loin derrière Chasseuse de la Nuit et La Confrérie de la Dague Noire. Un second tome réussi et magnifique, un gros coup de cœur ! J’ai rie, j’ai angoissée, un cocktail d’émotions fortes !

Vivement le tome 3 !

Addict Addict
 Jeanne Ryan   
http://lire-une-passion.eklablog.fr/addict-jeanne-ryan-a81706086

Waouh !

Je ressors de cette lecture dans je ne sais pas trop quel état. Je me sentais si proche de Vee que c'en devient complètement fou. J'en ressors pas bouleversée mais... je ne sais pas. Ce livre m'a touchée d'une façon que j'aurais du mal à expliquer. Durant cette lecture (qui, comme son nom l'indique, est cruellement addictive!) je n'ai pas su décrocher un seul instant. Si j'avais pu le lire d'une traite, croyez-moi, je l'aurais fait ! Mais mes yeux gagnaient toujours en jouant le coup de la fatigue (saletés!).

Ce livre est addictif dans le sens où on se prend tout de suite d'amitié pour Vee qui a du mal à faire croire à ses parents qu'elle est saine d'esprit. Un accident s'est produit un an auparavant, et ses parents croient qu'elle a voulu se donner la mort et la punissent. Interdiction de sortie ou alors couvre-feu très tôt le soir, donc impossibilité pour elle de profiter de ses amis comme elle le voudrait. En fait, on pourrait comparer ses parents à des flics tellement ils sont à l'affût du moindre geste qu'elle fait. Et nous jeunes, on sait très bien à quel point cette situation peut s'avérer vite encombrante et particulièrement agaçante !
Alors ce petit bout de Vee, renfermée, silencieuse et transparente aux yeux de certains m'a plu. Elle est loin des personnages stéréotypés, parfaits, magnifiques et Ô combien agaçants et irritants avec leurs manières. Elle est simple et prête à tout pour aider ses amis.

Puis un jour elle en a marre de cette transparence. Certes, elle est d'une aide indéniable envers Sydney, sa meilleure amie, mais elle souhaite trouver autre chose, qui lui donne de l'adrénaline, de l'action. Et quoi de mieux que de participer à « ADDICT » ? Un jeu mis en place pour on ne sait trop qui qui consiste à mettre en ligne des défis. Des personnes anonymes, et en accord avec les règles fondées pour le jeu, choisissent l'un des défis proposés et le tourne pour ensuite mettre la vidéo sur internet.
Elle prendra le défi le plus simple en se mettant en tête qu'elle en sera pas choisie pour la suite de l'émission. Manque de bol, sa presque performance fera le buzz sur le net et elle sera ensuite contactée pour « ADDICT » pour un nouveau défi... qu'elle ne pourra refuser. À la clé : des cadeaux qu'elle ne peut refuser. Des lots qu'elle reverrait de posséder ! Alors il lui est difficile de dire non, surtout qu'elle va se trouver en binôme avec un garçon beau comme un dieu et d'une attention qu'on reverrait toutes de trouver !
Il s'appelle Ian et lui aussi a fait un défi auquel il est ressorti vainqueur grâce aux votes des « Observateurs ». À partir de là, une soirée comme jamais elle n'en a eu va se produire. J'avoue que de ce côté-là, j'ai plutôt été surprise. Oui, parce que je pensais que les défis qu'elle devrait faire seraient étalés sur plusieurs jours, genre une semaine. Mais non, ils se produisent tous en une soirée, et plutôt courte et intense, vu ce qu'elle va vivre.
Je ne vous détaillerais pas ce qu'elle fera, sinon ça gâchera la découverte.
Enfin bon, de grade en grade et en compagnie de Ian, elle aura des défis de plus en plus durs à dépasser. Elle aura mal (pas physiquement, mais moralement) et je dois dire que l'auteure a très bien joué là-dessus parce que moi aussi parfois j'avais mal pour elle et j'arrivais à me poser des questions telles que : et si ça m'arrivait, comment je réagirais ? Serais-je assez forte pour subir tout ça ? Est-ce que j'aurais assez de cran, moi qui suis très timide ? Bon, la réponse à la dernière question est évidemment non, mais quand je vois que Vee a réussi alors qu'elle semble aussi réservée et timide que moi, je me dis que tout est possible.
Je ne sais pas si c'est un choix de l'auteure, mais j'avais l'impression de me retrouver dans une sorte de télé-réalité. Enfin en même temps, lorsqu'on lit le livre on se rend compte que c'est le cas mais... je ne sais pas comment expliquer en fait. C'est dur, j'ai tellement de choses à dire que je ne sais pas par où commencer et surtout je ne veux pas spoiler la moindre chose qui pourrait vous surprendre !
Les derniers chapitres de l'histoire (les cinq derniers, je dirais) sont tellement prenants et haletants que je n'ai pas réussi à lever une seule fois les yeux de mon livre. À chaque fois je me disais « à la fin de ce chapitre, je fais une pause ». Puis arrivait un événement auquel on est obligé de continuer. Presque parce qu'on a peur qu'il arrive malheur à Vee et ses compagnons, comme si le livre était vivant et que l'histoire était réelle. Presque comme si l'auteure pouvait à tout moment et d'un seul clic changer le court de l'histoire pendant notre pause. En fait, on a tout simplement peur de quitter les personnages, peur de les retrouver dans une situation grotesque ou dangereuse.
Mais la fin est tellement bien trouvée, que moi j'en reste baba. Oui parce que je me demandais bien comment ils allaient pouvoir s'en sortir car Jeanne Ryan trouvait toujours une couche à rajouter en faisant passer un message comme « ils ne s'en sortiront jamais. Ce jeu n'en est pas un. ». Et bien sûr, moi j'ai flippé parce que je me suis vraiment attachée aux personnages qui ont été façonnés de telle sorte qu'ils avaient chacun une vie différente et qu'il souffraient d'une manière différente. Même les plus irritants. Au fil du temps, on en apprend beaucoup sur eux, sans vraiment s'en rendre compte. Ce n'est qu'une fois le livre refermé qu'on se rend compte qu'ils nous manquent déjà.
Et puis la dernière phrase du livre... Ce n'est pas possible que ce soit un tome unique ! Enfin si, la fin se suffit amplement à elle-même. On s'imagine nous-mêmes la suite, ce qui est extra je trouve. Mais... Une suite ne m'aurais pas du tout dérangée !

En résumé, un livre haletant, qui ne prend pas forcément aux tripes, mais notre cœur bat facilement devant les difficultés des personnages pour réussir leurs défis. Une plume de l'auteure vraiment agréable à suivre. Une histoire hautement « ADDICTE » comme le titre du livre (qui correspond à merveille!). Un livre que je suis sûre de relire tellement ça m'a marquée à tel point que les personnages arrivent à me manquer.
À la lecture de cette chronique, je me rends compte que ce livre devient carrément un coup de foudre alors que ça ne devait être qu'une très très bonne lecture... :)

Merci à Forbidden book de me faire confiance pour chroniquer ses livres et surtout de me passer des merveilles !

Justine P.

par just2iine

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode