Livres
568 904
Membres
624 171

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Theon : Liste de bronze

Les Lames du Cardinal, Tome 1 Les Lames du Cardinal, Tome 1
Pierre Pevel   
Après avoir lu Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas, il est difficile d'imaginer le cardinal et ses hommes autrement que comme les "méchants". J'ai été cependant ravie que Pevel me démontre le contraire, et soulagé d'apprendre que les français pouvaient aussi écrire des livres fantastiques dans les deux sens du terme (...).
L'écriture du livre est sublime. On suit l'avancée dans l'histoire de chaque personnage important (à peu près tous! ^^), plus pressé et plus excité à chaque fois à l'idée de découvrir la suite. Dans le premier tome, les rencontres avec les personnages sont mes passages préférés. On a tout de suite un aperçu de leur caractère, et s'attache immédiatement à eux. Les complots au rendez-vous sont époustouflants, et le combat final inoubliable! Pevel a parfaitement compris comment terminer un roman, du moins un premier tome: ré-vé-la-tiooonS! ...comment ne pas vouloir connaître la suite avec ça? ;)

par Bookfile
Téméraire, Tome 1 : Les Dragons de Sa Majesté Téméraire, Tome 1 : Les Dragons de Sa Majesté
Naomi Novik   
J'adore, tout simplement ! Naomi Novik nous plonge sans temps mort dans une Histoire alternative où les dragons ont un rôle majeur à jouer, comment ne pas apprécier ? Nous découvrons donc les aventures de Téméraire, un grand dragon noir, et de son pilote et meilleur ami, Laurence, en lutte pour préserver la librté de l'Angleterre, le tout porté par une écriture de qualité.
A tous les amateurs de dragons,je vous le recommande absolument !

par Funambule
Rois du monde, Tome 1 : Même pas mort Rois du monde, Tome 1 : Même pas mort
Jean-Philippe Jaworski   
Le voilà, enfin, le VRAI coup de cœur qui pointe son nez dès les premières pages.

Bellovèse est au crépuscule de sa longue vie et dicte ses mémoires à un barde. Laissez-le vous emmener dans son monde et comprendre pourquoi il n'est même pas mort.

Le style de Jaworski (Gagner la guerre et Janua Vera) est unique (excellent, évidemment) si bien qu'il est difficile de reposer ce livre... qui n'est que le premier tome de la trilogie Rois du monde. Les prochains paraîtront en 2014 et 2015, il faut savoir se faire désirer !

Incontournable, inratable, indispensable !


par Moustik
Rois du monde, Tome 2 : Chasse royale - Deuxième branche I Rois du monde, Tome 2 : Chasse royale - Deuxième branche I
Jean-Philippe Jaworski   
Ce qu'il y a de bien avec Jaworski, c'est que tu sais que tu peux t'attendre à du très bon. Ne fut-ce que pour le style. Et bien ça se vérifie une nouvelle fois avec la suite de "Même pas mort", qui est un peu différente question structure du récit. Ici, nous avons deux chapitres, à savoir que le premier ne tient que sur 5-6 pages. Autant vous dire que le deuxième ne peut que se lire d'une traite, ce qui n'est pas difficile étant donné la plume magnifique qu'a Jaworski. Si vous ne connaissez pas encore, je conseille fortement !

par Elodia
Le Cycle de Lyonesse, tome 1 : Le Jardin de Suldrun Le Cycle de Lyonesse, tome 1 : Le Jardin de Suldrun
Jack Vance   
Un premier tome tout simplement ensorcelant.
Sans doute un des plus beaux et des plus poétiques morceaux de fantasy (voir sans doute le plus beau et le plus poétique) qui m’aie été donné de lire.
Et pourtant ce ne sont pas les série de fantasy qui manque dans ma bibli, loin de là.

La première chose, autant l'avouer (même si elle est teinté de préjugés) est ma surprise quand j'ai découvert que l'auteur était un homme. Car qu'un personnage féminin d'une telle délicatesse, finesse, d'une telle profondeur puisse jaillir de la plume d'un homme, oui cela fut une sacré surprise. La beauté de ce personnage mérite bien ce qualificatif de "mélancolique", car sa vie dont la tristesse transparut en creux nous laisse le cœur vibrant de sentiments troubles.

Ce livre tient de l'épopée et du conte, et offre quelque chose de plus "classique", et par ce côté un peu suranné charme plus qu'un modernisme excessif aurait pu le faire chez un autre auteur. Pas de suspense brutal et effréné, mais malgré cela les pages tournent et tournent sans cesser leur ronde jusqu'à la dernière.

L'intrigue, dont le centre varie au fil de l'histoire, nous propose un univers enchanteur, étrange, parfois inquiétant, toujours touchant, au milieu duquel évoluent des personnages construits, riche et touchant.


Mais le plus magique est sans doute que l'écriture qui à la manière des poèmes parnassiens et si belle, si travaillée qu'elle en semble presque froide par instants puisse autant toucher l'âme.

Un véritable coup de cœur, comme on en croise rarement.

par Mondaye
Le Cycle de Lyonesse, tome 3 : Madouc Le Cycle de Lyonesse, tome 3 : Madouc
Jack Vance   
Mon seul regret pour ce tome c'est que ce ne soit qu'un aller-retour pour les Isles Anciennes...

[spoiler]Bon, j'avoue : la seule chose qui m'ait déçue, c'est l'histoire du monstre que Tarmurello tente de réveiller, à la fin. Ça m'a semblé un peu deus ex machina ; on n'en n'avait jamais entendu parler avant et d'ailleurs le tout se produit en vraiment très peu de temps comme s'il avait juste servi à combler un vide du roman. Mais bon, on s'en fiche, en fait. [/spoiler]

Madouc est un personnage très intéressant, d'ailleurs c'est assez drôle si on la compare à Suldrun. Et l'histoire... il se passe tellement de choses dans ce livre, il y a tellement de personnages passionnants (entre autres, on retrouve Falaël pour un moment bref mais divertissant) , de surprises (la recherche du vrai père de Madouc...) et de situations inattendues, que les luttes entre rois constitue plus un environnement à toutes les intrigues se nouant autour des personnages qu'un fil conducteur important.

J'ai eu l'impression de voir un film tellement j'étais plongée dedans. Je sais où je veux passer mes prochaines vacances !

Le Cycle de Lyonesse, tome 2 : La Perle verte Le Cycle de Lyonesse, tome 2 : La Perle verte
Jack Vance   
La perle verte est le deuxième volet du cycle de Lyonesse commencé par Le Jardin de Suldrun.
On retrouve dans La perle verte ce sens du détail et de l'invention caractéristiques du talent de Vance et qui donne aux sociétés qu'il décrit une homogénéité remarquable. Il nous livre ainsi une somme de connaissances, jamais ennuyeuses, sur l'histoire, la géographie, les mœurs, la religion ou l'économie de chaque peuple, le rendant par là-même plus crédible et plus attachant.
L'auteur signe avec ce roman une fastueuse épopée, qui fourmille d'exploits héroïques, d'événements surnaturels et d'humour.
Du grand Jack Vance.
Les Seigneurs de Bohen Les Seigneurs de Bohen
Estelle Faye   
Il m'est très difficile de parler de ce roman, qui m'a laissé une boule d'émotions dans le ventre, et qui me suit partout depuis quelques jours. C'est une claque pour moi, un de ces livres qui change ma vision du monde, et dont les personnages (un en particulier) vont m'accompagner très longtemps.

Estelle Faye est une auteur que j'apprécie particulièrement, depuis Un Eclat de Givre. La trilogie de Thya m'avait déjà durablement marquée, notamment pour la relation Thya - Enoch. C'est donc avec impatience que j'ai commencé la lecture de Bohen (dédicacé en 2017 par l'auteur, pour mon plus grand plaisir).

Et pourtant, j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire. Le scénario pas très marquant au début, malgré de bonnes idées (sur les créatures diverses, les pouvoirs des Morguennes), des personnages qui ne m'accrochait pas plus que ça, et surtout [spoiler] les relations sexuelles s'annonçant comme homo pour Maëve et Sainte-Etoile. Je n'ai rien contre ces orientations, bien au contraires, ayant énormément apprécié Un Eclat de Givre, mais le nombre de personnages semblant homos dès qu'on les croise (pour Maëve) avait tendance à me faire sortir de l'histoire.[/spoiler].
Et puis le personnage de Sorenz apparait, se découvre puis se révèle en entier et… m'a complètement emporté avec lui. Sa dualité, son histoire, même [spoiler]sa romance avec Sainte Etoile[/spoiler] et son destin m'ont complètement bouleversée. La plume d'Estelle décrit un personnage tellement.. juste et vrai, bien que ce ne soit pas les bons termes, que cela a gommé les défauts de l'histoire.
Il est pour moi le vrai "héros" de ce roman.

Pour les autres points : le scénario est bien mené, sans temps mort. La chute de l'empire, annoncée dans la quatrième de couverture, est accélérée sur le dernier quart du roman, un peu précipitée même, suite aux événements mis en marche par les mercenaires. Les romances des personnages sont centrales, mais pas trop présentes à mon goût.
Quelques évènements servent un peu facilement le scénario global et sont incohérents comme [spoiler] la bataille dans les mines, où les magiciens semblent surpuissants, Sorenz qui se concentre sur un ennemi non armé, tournant le dos à Janosh alors que lui le menace me laisse franchement perplexe, alors qu'il est sensé être l'un des meilleurs bretteurs en est un exemple[/spoiler].
Le monde décrit est vaste, pas complètement exploité, ce qui laisse la place à l'imaginaire, mais aussi de nombreuses questions sans réponse. Une "suite" a d'ailleurs été écrite, qui devrait je l'espère exploiter encore plus ce monde.

Malgré ses petits défauts, c'est un livre que je recommanderai chaudement, le talent de conteuse d'Estelle Faye étant toujours un plaisir. J'ai passé un très bon moment de lecture, et le souvenir en restera vivace longtemps, avec un côté doux amer très prononcé. Maintenant, il ne me reste plus qu'à trouver une lecture plus légère, pour sortir de cet univers en douceur.

par Albeyth
Aqua™ Aqua™
Jean-Marc Ligny   
Je n'ai pas apprécié ce livre parce qu'il est beaucoup trop pessimiste, et que je n'étais dans des bonnes conditions pour lire.
L'auteur nous montre un futur où je n'ai vraiment pas envie de vivre. Néanmoins si ça ne vous fait pas peur, n'hésitez pas à le lire.
Le Cycle de Dune, Tome 1 : Dune Le Cycle de Dune, Tome 1 : Dune
Frank Herbert   
Que dire, sinon que Dune est à la SF ce que Le Seigneur des Anneaux est à la Fantasy. Un imaginaire riche (cela pourra en perturber certain(e)s) et une intrigue qui peut paraître classique, entre trahisons et complots, mais qui alimente le fabuleux monde de Franck herbert.
À découvrir ou à redécouvrir.
Côté adaptation cinématographique, comme je regrette que le projet d'Ajejandro Jodorowsky n'ait jamais abouti. Fan des illustrations de Chris Foss.

par Lektor75

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode