Livres
565 055
Membres
617 930

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de VoyageImaginaire : Mes envies

Tao Te King : Le Livre de la voie et de la vertu Tao Te King : Le Livre de la voie et de la vertu
Lao Tseu   
Hormis le fait que ce livre soit un texte fondateur, c'est un superbe recueil de pensées libres, de poésies organisées et de sentences à appliquer au quotidien.
Nul besoin d'un master en orientalisme pour le comprendre.
Les adeptes de la philosophie orientale capteront l'essence de l'ouvrage qui demeure bien cachée, les autres apprécieront sans bornes l'intensité des paroles.

À lire au moins une fois dans sa vie...

par GillesMV
Les Dragons de Nalsara, Tome 4 : La Nuit des Élusims Les Dragons de Nalsara, Tome 4 : La Nuit des Élusims
Marie-Hélène Delval   
c'est mon tome prefere car il y a plus de suspens j'espere ca sera comme ca pour les autres tomes.

par mariaj98
Du pays des Amazones aux îles Indigo Du pays des Amazones aux îles Indigo
François Place   
L'Atlas des géographes d'Orbae regroupe 26 récits (contes, légendes, relations de voyages etc.). Ces 26 récits évoquent 26 contrées imaginées à partir de 26 cartes, elles-mêmes conçues à partir des 26 lettres de notre alphabet. Cet atlas se compose de 3 albums illustrés. Ces albums à l'italienne s'ouvrent en grand. On les lit posés à plat sur une table comme on compulserait des grimoires anciens. Du pays des Amazones aux îles Indigo, premier volume de cet atlas, évoque 9 de ces contrées imaginaires. Elles correspondent aux 9 premières lettres de l'alphabet (de A à I). Du pays de Jade à l'île Quinookta en décrit 8 autres (de J à Q). Le dernier volume de l'atlas nous mène en 9 étapes, De la rivière Rouge au pays des Zizotls (de R à Z).
Explorateurs en herbe ? Candidats au voyage ? François Place vous propose le plus palpitant des périples. Au programme : 26 destinations ! Et pour vous y mener : 26 cartes (belles comme des enluminures), des mots (nombreux et colorés !) et des images ! Une première vague de mots précis, précieux : nef, clepsydre, silure, portulan et coquecigrues vous dépose sur les rives de l'île d'Orbae ou dans quelque désert. Vous vous croyez en Afrique, au coeur de l'Asie quand une seconde vague de mots, exotiques, vous enlève. Ces mots sont les mots du conteur. Ils désignent : le douroucouli mélancolique, l'homme buisson, le microdonte cornu etc. et vous transportent dans des contrées aussi mystérieuses qu'inaccessibles. Fiévreux, inquiets, vous errez des Fleuves de Brumes aux Portes ombrageuses avant de consulter cartes et croquis. Hélas ! Ces documents distillent un mystère opaque qui laisse à penser que vous vous êtes égarés. Heu ! C'est que... François Place a oublié de vous le dire mais... ce voyage est un voyage sans retour. Une fois perdu dans ses histoires, il vous faut y tailler votre chemin, revenir sur vos pas, imaginer un itinéraire inédit, et repartir, bille en tête, en considérant, ravis, l'immensité éternellement renouvelée du monde qui vous reste à explorer. --Catherine Romat

par Aralorn
Les Fabuleuses aventures d'Aurore, Tome 2 : Aurore et le mystère de la chambre secrète Les Fabuleuses aventures d'Aurore, Tome 2 : Aurore et le mystère de la chambre secrète
Douglas Kennedy    Joann Sfar   
Ce livre est très bien écrit et bien illustré. L' autisme est raconté de manière tellement naturel que l on en oublierait que c est un handicap. J aime beaucoup le fait que Chloé arrive à "voyager entre les deux mondes "dur" et "imaginaire". Le fait que les inspecteurs aient besoin d'elle pour résoudre une enquête montre que l autisme n est pas un frein à l' insertion. Je le recommanderais vivement au jeune public afin qu' il comprenne que ce n est pas parce que nous souffrons d autisme que nous ne sommes pas des personnes comme les autres.

par sosoya
Le Meilleur Chien du monde Le Meilleur Chien du monde
Michael Morpurgo   
Très belle histoire [spoiler](touchante et triste je l'avoue)[/spoiler] de chiens...[spoiler]tout est touchant, le changement de maître/esse, sa vie, se qu'il ressent (le chien) les problèmes, les amis...[/spoiler]

par _Alice_
Apprendre à réviser Apprendre à réviser
Jérôme Saltet   

«Prêt suivre le parcours intensif pour réussir l'épreuve haut la main ? Suivez le guide !» Vous passez un examen ou un concourt, et vous vous retrouvez seul face à vos notes : comment faut-il s'y prendre pour réviser efficacement et intelligemment ? Laissez-vous guider par deux spécialistes des sciences de l'éducation et de la pédagogie. Le préalable indispensable ?

Bien connaître la nature des épreuves et se fixer des objectifs en amont. Vous pouvez maintenant planifier vos révisions, calmement et progressivement, en apprenant à entraîner votre mémoire, faire les bons exercices, utiliser le numérique, mais aussi développer votre assurance et ménager votre corps.

Découvrez les conseils pratiques et les exemples concrets pour optimiser votre temps de révision et, ainsi, mieux réussir vos examens et vos concours.

Et pour les retardataires, une session commando !

par LIBRIO64
Nil, Tome 1 : Nil Nil, Tome 1 : Nil
Lynne Matson   
Nil est mon coup de cœur de l'année et encore, je pèse mes mots. Je ne sais pas quoi dire tant ce livre m'a transportée au fil des pages. Pour la première fois, j'ai vraiment eu peur pour des personnages fictifs. Je priais pour qu'ils attrapent ces fichues portes, pour qu'ils puissent enfin retrouver leurs vies, je stressais à chaque jours qui passaient dans l'histoire à l'idée que mes petits favoris ne puissent jamais s'échapper de l'Île. L'histoire m'a rappelée Hunger Games et le Labyrinthe sur quelques points mais c'est très loin de ça en même temps, c'est plus qu'une histoire de s'échapper ou de combat dans une arène jusqu'à la mort. C'est de la quête de sa propre force, de la survie et de tant d'autres choses. Tout ça pour dire que Nil ne ressemble à aucun autre livre que j'ai pu lire jusque-là et que je ne regrette pas du tout mon achat.

par Amnasya
Le Lion blanc Le Lion blanc
Michael Morpurgo   
Encore une fois Michael Morpurgo nous offre une fresque pleine de tendresse et très touchante ... Encore une belle histoire que j'aime à partager.
Les Aînés, Tome 1 : Les Cycles corrompus Les Aînés, Tome 1 : Les Cycles corrompus
Serenya Howell   
J’ai commencé à lire des romans très jeune grâce au talent de Mary Higgins Clark dont je dévorais tous ses romans alors que je n’avais que 7 ou 8 ans à peine. En une vingtaine d’années, j’ai lu plus de 1500 romans différents et celui qui occupe la première classe du classement est le même depuis 1997. 23 années qui viennent d’être « bousillées » par ce petit ovni écrit par une jeune bordelaise d’à peine 30 ans.

Après quelques pages seulement, j’ai compris qu’il ne s’agissait pas d’un roman comme un autre, que j’avais entre mes mains une pure merveille que j’ai dévorée en quelques heures seulement. Je m’étais même obligé à attendre une année avant de publier la chronique que vous êtes en train de lire au risque de faire trépigner d’impatience l’auteure (avant de finalement craquer en la publiant aujourd’hui). Qualifiant ce premier roman de « coup de coeur » après seulement quelques minutes de lecture, je ne me sentais pas suffisamment objectif pour en tirer une critique littéraire constructive et donc, sans le moindre intérêt pour d’éventuels futurs lecteurs.

Je me suis donc lancé dans une deuxième lecture qui accentue encore davantage ma certitude d’avoir entre mes mains une pure merveille digne des plus grands auteurs de ces 50 dernières années. Après quelques mots à peine, le lecteur ne fait plus partie de ce monde et se retrouve, malgré lui et très naturellement, immergé dans l’univers qui sort de l’imagination de l’auteure avec une facilité déconcertante. A chaque fois que j’interrompais ma lecture, quelques heures venaient de passer et il me fallait systématique quelques minutes pour me souvenir que je n’étais pas dans l’histoire et que je lisais un livre.

J’avais cette étrange impression d’avoir établi un lien unique avec les mots, avec l’intrigue et avec les personnages à l’image de ce lien si rare et unique qui lie un dragon avec son maître.

Résultat de recherche d'images pour "dessin crayon dragon"

Si vous avez l’habitude de me lire, vous savez que je n’aime pas me servir du résumé d’un roman afin de construire ma chronique car j’estime que c’est le boulot du lecteur de lire le résumé proposé par l’auteur et/ou l’éditeur sans oublier que trop nombreux sont les blogueurs et critiques littéraires qui se limiteront du synopsis pour terminer sur un « J’aime bien car on parle de dragon ! ». Mais quand l’auteur se limite à une description aussi énigmatique, on peut envisager une petite exception.

Serenya Howell nous propose de suivre les aventures d’un jeune homme destiné à devenir le Maître de l’un des sept dragons assimilés comme des dieux et admirés de tous. Après avoir été une première fois appelée à assister à une éclosion (synonyme de la désignation d’un nouveau maître), la Reine des Ainés intervient et lui réserve une surprise de taille. Il existe un huitième dragon. Celui que tout le monde haï. Il représente la Mort. Asroth, le Maudit, est sur le point d’éclore à son tour et désignera son prochain maître.

L’élu malheureux parviendra-t-il à renverser la mentalité dévastatrice et sanguinaire de ce dragon qui sème, avec joie, la mort ?

Mon avis :

Alors que j’ai un petit faible pour les dialogues, je me suis laissé surprendre par ce roman où les discussions sont relativement « rares » grâce au choix judicieux de Serenya Howell de proposer à ces lecteurs toutes les pensées des différents narrateurs. C’est un peu comme si nous étions leur confident secret à qui ils se confiaient.

Cela accentue davantage un côté immersif très présent. Pas une seule seconde, je n’ai douté de ce que j’étais en train de lire. Cela me semblait si évident que les dragons existent, vraiment ! Sans douter non plus qu’ils règnent sur le monde en compagnie des hommes et ce n’est qu’une fois le roman refermé que j’en viens à regretter ce monde dans l’auteure a probablement été le témoin dans une autre vie.

Après de nombreux échanges sur les réseaux sociaux, je me suis rendu compte que Serenya Howell est une grande stressée et attend, avec inquiétude, les premiers retours sur son roman. Une fois de plus, je peux dire que cette jeune trentenaire est complètement cinglée.

En ce qui me concerne, quand je sortais d’un examen, je savais pertinemment si j’avais réussi. De même que je suis parfaitement conscient que je n’ai aucun talent inné pour écrire une histoire. Serenya Howell n’est-elle donc pas consciente d’être une auteure exceptionnelle et qui possède un réel don pour narrer ces histoires ? C’est la première fois, depuis l’avénement Harry Potter en 1997, que je me retrouve dans cet état de béatitude.

Serenya Howell nous propose trois parties pour ce premier roman édité aux éditions Plume Blanche. J’aurais préféré qu’elle ne propose pas les deux dernières pour ce premier volume. A la fin de ce dernier, j’étais dans un état de détestation total pour l’auteure au point de lui envoyer illico presto un colis piégé pour me venger. Et pourtant, ce que j’apprécie le plus dans un livre, c’est être piégé par son auteur qui nous oblige à devoir patienter de longs mois avant de connaître le dénouement final.

Serenya Howell a pris le parti de proposer une « solution » au dénouement dramatique de la première partie et se tire finalement une balle dans le pied, car elle m’a enlevé la moindre once d’imagination sur la suite des événements à la limite du classique « et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

Finalement, et même si son emploi est utilisé exclusivement en littérature pour désigner des actions incertaines, je n’ai pas apprécié l’utilisation du subjonctif imparfait qui, d’une certaine manière, vieillit et alourdit le texte.
Mauve Mauve
Marie Desplechin   
Le meilleur de la trilogie ! On rajoute une pincée d'action et de science-fiction a Verte et Pomme et on obtient Mauve !

par Roxy23

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode