Livres
547 854
Membres
585 312

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de WeshRomance : Liste d'Or

Teach Me Love Teach Me Love
Erin Graham   
Une ode à l’amour, une ode à l’écriture et une ode … au new adult ! Erin Graham pose là tous les clichés que les gens peuvent avoir sur le genre “New Adult” : “porno”, “fille nunuche” et j’en passe. L’auteure nous montre que non, le new adult c’est aussi un genre qui permet de parler de sexe sans tabou, d’exprimer des émotions profondes et j’ai aimé que l’auteure défende son genre à travers l’histoire de Andréa et Yanaël.

Je dois vous avouer que dès le prologue je savais que cette histoire ne me laisserait pas indemne. Qu’elle allait me percuter. Si le prologue m’a donné envie de pleurer, les premiers chapitres m’ont beaucoup fait rigoler. C’est la force d’Erin Graham : cette capacité constante à jouer avec vos émotions.

Dans “Teach me love”, Andréa et Yanaël vont devoir écrire une romance new adult dans le cadre de leur Master 2. Ainsi, nous retrouverons de nombreuses références littéraires du genre comme “After” ou encore “50 nuances de Grey”. Ce processus d’insérer une œuvre dans une œuvre, une histoire dans une histoire n’est ni plus ni moins qu’une mise en abyme qui est ici parfaitement maîtrisée par Erin Graham. Nous avons ainsi accès à tout le processus de création d’une œuvre et plus particulièrement, c’est le processus d’écriture qui est ici ciblé dans “Teach me love”. J’ai eu l’impression que l’auteure, à travers ce roman, donnait des conseils d’écriture à ses lecteurs et j’ai trouvé cela très enrichissant car moi-même j’ai déjà eu le désir d’écrire mes propres histoires. Ce roman regorge de petits conseils d’écriture pour les futurs écrivains en herbe !

Un autre point que j’ai adoré dans cette histoire, c’est la présence de la petite Maélys. Mettre un enfant dans une histoire, c’est la plupart du temps un pari gagnant avec moi ! Ceci n’est pas un spoil puisque vous l’apprenez dès le prologue mais Yanaël est effectivement le papa d’une petite fille de 4 ans. Cette petite apporte la touche d’insouciance et de douceur dans les passages parfois plus sombres du roman. J’ai adoré !

Si ce roman n’a cependant pas été un coup de coeur, c’est parce que quelques points m’ont fait tiquer. Il ne faut pas oublier qu’avant d’arrêter le préservatif du jour au lendemain pour se contenter de la pilule, il y a des gestes préventifs à faire comme par exemple faire un test de dépistage (MST et VIH). Dans ce roman, la seule “peur” de Yanaël c’est que Andréa tombe enceinte mais à aucun moment ils ne se posent ni l’un ni l’autre la question des MST ou des dépistages avant d’arrêter le préservatif. Je trouve ça vraiment dommage d’occulter quelque chose d’aussi important dans une romance. A mon sens, ce sont des gestes importants et préventifs qui sont importants à rappeler.

Par ailleurs, la scène où ils s’envoient en l’air sur le canapé du salon alors que la petite de 4 ans dort à côté dans sa chambre était selon moi inutile et un peu ridicule au vue des circonstances.

Cela reste tout de même un roman à lire absolument car il est très intéressant du point de vue de l’écriture d’un roman mais aussi pour la romance entre Andrea et Yanaël qui restera, sans nulle doute, l’une des plus belles que j’ai pu lire.
L’Ours et le Rossignol L’Ours et le Rossignol
Katherine Arden   
Je me suis très vite sentie immergée dans ce roman qui prend la forme d’un conte russe malgré le dépaysement de ses grandes forêts glaciales et de son folklore dont je n’ai que quelques notions. Est-ce parce que finalement, les codes du conte sont universels ? En tout cas, le ton est très vite donné : l’intrigue s’ouvre sur une vieille femme qui raconte des histoires aux enfants au coin du poêle, alors que dehors, la tempête fait rage. On est tout de suite dans l’ambiance.

Les personnages sont assez archétypaux, mais ça ne m’a pas vraiment dérangée, parce que l’auteure a su développer assez ses protagonistes comme ses antagonistes pour que ça ne semble pas bêtement remâché.
Cela dit, j’ai trouvé le côté exceptionnel de Vassya, l’héroïne, lassant à force d’être trop souvent appuyé. Avec son courage et sa détermination sans faille, son refus de se plier à un rôle de femme très réducteur dans sa société patriarcale, elle est certes sympathique à suivre mais c’est finalement le personnage le moins nuancé.

J’ai bien aimé l’opposition Vassya/Anna, car elles possèdent toutes deux la même capacité de voir les tchiorti, les créatures surnaturelles, mais l’une le voit comme un don et l’autre comme une malédiction. À elles deux, elles illustrent bien l’abandon des anciennes croyances au profit du christianisme, un thème central du roman.
J’ai apprécié le personnage du prêtre Konstantin également, déchiré entre sa foi et son désir, ça lui donne un petit côté Frollo version belle gueule.

Hormis l’originalité de l’univers par son cadre, l’histoire est plutôt classique. C’est agréable à suivre malgré une mise en place un peu longuette, mais ça n’apporte pas de grosse surprise.

par Miney
Unité d'élite, Tome 1 Unité d'élite, Tome 1
Loraline Bradern   
Une très belle romance d'amour, pas très commune ce qui permet justement de se plonger davantage dans l'histoire...
J'ai été attentive du début à la fin à la recherche de détails me permettant d'avancer dans l'intrigue mais je suis une mauvaise enquêtrice visiblement mdr...
Belle plume, écriture fluide qui m'a envoûtée et donné envie de poursuivre page après page...
J'ai vécu mes émotions au mm rythme que les personnages!! J'ai été stressée, amoureuse, inquiète, triste en même temps qu'eux...
Sandy Jessiman, militaire de carrière, a une force de caractère énorme, capable de déplacer des montagnes pour arriver au bout de ses missions et connaître la vérité. Elle vit, subit, encaisse et malgré tout, avance dans sa vie avec un courage immense!
Woody, militaire également de carrière, réalise des OPEX des plus dangereuses avec son équipe.
Sandy et Woody ont tous les 2 un vécu douloureux...
Quel lien relie leur passé? Arriveront-ils à travailler ensemble sans préjugé?
Au final, vous vous demanderez également si toute vérité est toujours bonne à dire pour certains et à savoir pour d'autres. Et si L'amour sera au rdv...
Plongez dans ces 2tomes et vous aurez toutes les réponses...
Not easy, Tome 3 : Save me Not easy, Tome 3 : Save me
Pascale Stephens   
L'avis d'Esméralda :

Aujourd’hui je vous parle de mon tout dernier coup de cœur de l’année 2017. J’ai passé mes dernière soirées en compagnie de Vale et je puis vous assurer que Vale est un type super !

Vale est un des joyeux luron de la bande de Connor, James et Travis. Vale est le mec cool, tatoué, physique ravageur et use de ses charmes auprès de la gente féminine. Homme à femmes, il revendique son statut d’ailleurs il trouve que ses potes se sont ramollis depuis qu’ils ont trouvé les femmes de leur vie. Fidèle à lui même il papillonne au grès de ses soirées plus ou moins arrosées ( l’alcool est dangereux pour la santé). Vale n’est pas la caricature du bad boy, mauvais sous tout rapport, même si parfois il a des airs de « faites moi pas chier », il est le genre d’homme qui cache une tonne de gentillesse, d’humour, de savoir vivre, de douceur et de principes. En fait Vale est le mec idéal et tatoué en plus ! Sauf son côté » je saute tout ce qui bouge ». Sa vie est tranquille et sans ennuis depuis maintenant quelque année, depuis que son cœur fut transpercée par une sale vipère, Rose.

J’ai découvert Vale dans son quotidien : son garage est sa plus grande passion et réparer les motos fait son plus grand bonheur. Ses deux collègues sont sympathiques et hilarants. Ces trois tempéraments fougueux mettent un sacré boxon dans leur relation. Le roman débute sur une liste particulière : une liste de dix commandements écrite par Vale. D’ailleurs c’est assez marrant qu’un mec comme lui doit se prémunir des maux du cœur avec une liste pareille. C’est plutôt les femmes qui font ça, non !!! Premier point pour Vale : vous sentez ce petit côté fleur bleue !! Deuxième point : savez vous que Vale adore les gamins : prédisposition pour être un père merveilleux. Je sens déjà que vous craquez ! Troisième point : la nature la bien dotée ! Ah ! Ah ah … vous avez fondu ?! Je vais en rester là … sinon la bave va couler !

En route sur le chemin du boulot, il aperçoit une gamine pas plus haute que trois pommes, faire face à des morveux qui veulent lui piquer son petit sac de princesse. En tant que valeureux chevalier, Vale vole à son secours sans son destrier blanc (il le réserve pour les grandes occasions). Vale déteste qu’on puisse s’en prendre aux plus faibles et davantage quand il s’agit d’enfants. Le voici donc en charmante compagnie de Juliette, dite Juju. Juju est une gamine trop choupinette d’amour. Je l’adore ! Elle est tout mimi, et puis elle zozote comme font la plupart des gamins. Elle est adorable, elle est a croqué ! Et le plus drôle, elle n’arrête pas de parler, une vraie pipelette, mais une princesse pipelette. Vale est désarçonné face à ce petit bout de chou et maugré les parents de laisser un enfant sans surveillance. En colère il tente de joindre une certaine Maya, mais il ne sait pas encore que cette rencontre va bouleverser sa vie et sa fichu liste.

Maya est la grande sœur de Juju. La seule adulte responsable qui s’occupe d’elle. Sa mère a sombré dans l’alcool et la dépression depuis que son mari a succombé à une crise cardiaque. Elles survivent grâce au boulot de Maya qu’elle abhorre. Survivre n’exprime pas totalement a quoi elle doit faire face. A la disparition de son père tout s’effondre : la maison cossue, les ami(e)s, la joie de vivre. Tout devient noirceur : les dettes qui doivent être remboursées, les sois disant amis qui viennent vous enfoncer davantage et proposer à Maya d’utiliser ses charmes afin d’éponger les dettes désormais siennes. Elles sont dans l’obligation de vendre tous leurs biens et d’aller vivre dans une maison miteuse. Maya traumatisée, se cache volontairement dans des habits qui ne lui siéent guère. Garçon manqué ainsi, elle ne s’en offusque guère au contraire, cela la protège des hommes en général. Car Maya est une belle jeune femme : blonde, yeux magnifiques, corps somptueux. Elle réveille les sens cachés de Vale. Maya est une jeune femme extraordinairement courageuse. Elle fait face la tête haute à tous ces tragiques évènements. Se reposer sur quelqu’un : elle ne connaît pas. Se confier à quelqu’un : elle ne sait pas ce que sait. Savoir faire confiance à quelqu’un : elle l’ignore. Et si sous cet air de prédateur affamé, Vale serait cet homme ? Pourrait-il l’aider à en finir avec ses tourments ? Mais quel en serait le prix ? Maya sait qu’elle devra lui payer son prix. Sera t-elle prête à aller jusqu’au bout ? Et si les sentiments s’en mêlaient ?

Voici Vale, plongé dans les sombres affaires de Maya. Situation incongrue et déstabilisante qui ne va tarder à chauffer nos deux téméraires et apprentis amoureux. Situation troublante et inédite ! Et si l’amour pouvait naitre de cet imbroglio malsain ? Vale et Maya vont apprendre à se connaître, à se découvrir à mettre des mots sur leur émotions. Ils vont s’apprivoiser.

« Save me » a tout du roman dans le style conte de fée. Des méchants et des gentils. Un prince et une princesse (plutôt même deux) à sauver. Et la méchante marâtre qui voit d’un mauvais œil une belle donzelle s’accaparer son territoire. J’ai apprécié cette lecture au plus haut point ! La plume de Stephens fait des merveilles une fois de plus. Elle arrive à me subjuguer par tout un panel d’émotions : des rires aux larmes, de la peur à l’envie, de la passion à l’amour, des frissons à la joie ! Maya est telle une fleur qui ne demande qu’à s’épanouir et Vale est l’élément déclencheur. Les scènes défilent à une vitesse hallucinante, me plongeante davantage dans cette aventure juste incroyable. Les personnages sont attachants et touchants. J’en viens à cette douceur qui en émane : une atmosphère qui malgré le fait qu’elle soit oppressante, j’ai ressenti toute l’empathie, cette force incroyable qui les unis, cette conviction qu’à eux deux les choses allaient s’arranger. Il n’y pas de forces conflictuelles au sein de leur bulle. Je suis totalement sous le charme de ce troisième opus et de loin c’est le meilleur à mes yeux.
Wild & Rebel, Tome 1 Wild & Rebel, Tome 1
Oly TL   
L'avis d'Esméralda :

Tom Wilde, l’homme à l’état brut. Celui qui vous fait tourner de l’œil à l’espace de quelques secondes. Le sex appeal dans toute sa gloire. Un regard de braise qui vous consume littéralement. Vous ne pourrez pas résister bien longtemps à cette masculinité à l’état pure. Sauvage, irrésistible et mystérieux, des ingrédients qui ne peuvent que vous mettre des étoiles pleins les yeux. Mais Tom Wilde n’est pas que ça. L’auteur n’a pas juste crée un personnage attrayant il y a beaucoup plus ça. Intelligent, sournois, manipulateur, ce génie n’est pas en reste pour vous surprendre. Un génie avec d’indéniables qualités mais extrêmement complexe. Adopté dés sa plus jeune enfance, il est élevé dans une famille aimante de Nouvelle-Zélande. Très vite il montre des capacités exceptionnelles. Mais en contre partie son comportement laisse penser à certains troubles autistiques. Et je dois dire que la personnalité de Tom Wilde est le reflet adéquat à ces troubles. Moi même maman d’un petit garçon présentant ces troubles je n’ai pu qu’adhérer à la manière dont Tom Wilde est décrit. Ce conflit intérieur qui doit être gérer au quotidien. Les réactions inadéquates ou surdimensionnées face à des situations toutes aussi banales. Ces angoisses perpétuelles, notamment face à l’abandon. Et cette façon et cette facilité de se couper du monde. Tom Wilde a eu de très bonnes raisons de disparaître pendant 5 ans, et vous découvrirez les tenants et les aboutissants en ouvrant ce bouquin. Bien évidemment l’histoire n’est pas consacré à l’autisme, loin de là. Mais je ne peux que souligner l’intérêt que porte Oly TL à son personnage qui en fait la pièce maitresse.


Natasha est la vraie citadine, youtubeuse, toujours sur l’ère de la mode et à l’affut de la moindre tendance quitte même à les créer. Natasha est la fille dévergondée mais qui se préserve pour l’homme de sa vie. Ecumant les boites de nuit avec ses potes. Elle croque la vie à pleine dent. Elle bosse pour un journal réputé et se voit confier la mission d’interviewer l’énigmatique et l’insaisissable Tom Wilde. « La Bête » séduisante et sauvage ne lui fait pas peur et même si dans un premier temps elle tente de mettre aux oubliettes son attirance, elle se laissera avoir comme tant d’autres. Arrivera t-elle à apprivoiser « La Bête » ? Son extravagance, sa grande gueule, ses sentiments seront-ils d’elle la seule et l’unique ?


WILD & REBEL est un condensé sensationnel de rebondissements hallucinants. Les surprises sont multiples. Les déchirements sont terribles. De l’émotions à l’état pur pour les lectrices. Ca remue les tripes, ca fait pleurer, ca fait rire au larme, ca fait se mettre en colère. Ca fait tout ça et bien plus encore. C’est un tsunami émotionnel. Oui voilà ce que l’on ressent en fermant ce livre. Même si il n’y a pas tant d’effets wouah dans le fil conducteur de l’histoire, la psychologie des personnages vient contrebalancer cette petite faiblesse. Oly TL a l’art et la manière de décrire ses personnages et leurs émotions tumultueuses qu’on en vient vite accro. On devient carrément eux ! On vit, on subit leur histoire ! C’est la romance qui te scotche littéralement !


Si t’es amoureuses d’histoire d’amour compliquée avec des personnages complexes, de la jalousie, des tourbillons sentimentaux, des questions, des larmes et des scènes croustillantes. Alors OUIIIIIIIII, WILD & REBEL et fait pour toi ! Et tu en redemanderas davantage, mais il faudra être patiente pour la suite !
Mon insupportable Boss Mon insupportable Boss
Charlie Lazlo   
Alors à quelle sauce vais-je manger Mon Insupportable Boss alias Sören ?

Je dirais bien à la sauce licorne, mais la pauvre elle ne m'a rien fait (en plus, si je me mettais à cuisiner la combi de ma fille c'est MOI qui finirai en sauce...). Déjà commençons par le speech : Rose CHO (Et là vous me dites : kesketuraconte ? C'est pour ça que j'explique vite fait :) c'est à dire la Madame bonheur des entreprises. Vous savez, celle qui fait venir un masseur, qui fait aménager des salles de repos zen et tout et tout !
Donc, Rose débarque dans l'entreprise de Sören qui lui est... (Désolée il y a pas trente six façon de le dire) un tyran connard ascendant beau gosse sexy. Pour son plus grand malheur (bonheur ?) Elle a couché vite fait bien fait (si si, BIEN fait) avec son nouveau boss à une remise de prix entre (où sur c'est a voir) la poire et le fromage cinq années plus tôt.
Entre temps, vous vous doutez bien que de l'eau qui a coulé sous les ponts... Mais ils s'en souviennent très bien tout les deux de cette petite (hot) parenthèse.

Maintenant, qu'est ce que j'en ai pensé ?

Et bien au début... J'ai été troublée. Parce-que... Et bien c'est un livre à quatre mains. Et tout au long de ma lecture, j'ai eu cette impression... De retrouver la plume de Lindsey derrière Sören et celle de Lou derrière Rose, avec, parfois une petite incursion de l'une où de l'autre chez son binôme. (Ne me demandez pas, je ne sais pas encore si mon impression était la bonne, mais j'aurais ma réponse...).
Mais en toute franchise, j'ai adoré ce livre.
Je l'ai eu hier après midi et l'ai fini ce matin, que puis-je dire d'autre ? Je n'ai pas réussi à décrocher.
J'ai adoré le caractère enflammé de Rose, sa capacité à remettre les idées de Sören à l'endroit même quand son cerveau est à l'envers.
Je suis tombée sous le charme de la connartitude charmante quoi que un peu saoulante de Sören.
J'ai aimé que ce grand tyran workaholic, soit malgré lui aussi tendre et sentimentale.
J'ai adoré le relation qu'ils ont su construire ensemble malgré leurs divergences.

J'ai également beaucoup apprécié la fluidité de lecture, si je n'avais pas été au courant je n'aurai probablement pas su qu'il y avait deux auteurs, mais j'étais au courant, j'ai donc été plus attentive.

Pour finir, j'ai beaucoup apprécié les deux thèmes principaux abordés (en dehors de l'histoire d'amour évidemment).

(Livre lu en SP)

par flo27
Gary Gary
Ange Edmon   
Je viens tout juste de refermer ce livre et...je suis plutôt mitigée. C'est mon premier livre de Ange Edmon, et j'ai vite compris que j'aurai du commencer par "Le silence des mots" car, pour ne rien vous cacher, il est assez facile de s'embrouiller dans tous ces personnages secondaires (mais bon j'en prends l'entière responsabilité). Maintenant entrons dans le vif du sujet, on suit l'histoire de Gary et Ireland, cette dernière faisant son grand retour après un an d'absence. On nous présente Ireland comme une femme ayant un fort répondant mais brisée par son passé. Malheureusement, bien que je referme tout juste le livre, je ne sais pas vraiment quoi dire sur Gary, l'auteur essaie de nous le présenter comme un bad boy heureux de sa vie de célibataire, mais à la seconde où il revoit sa belle Ireland il est tout simplement obsédé par elle.
Au fil de ma lecture le personnage d'Ireland m'énervait de plus en plus, elle qui nous était présenté comme forte et pleine de répondant, bien que hantée par son passé, devenait presque antipathique pour moi. Elle passe son temps à fuir ce pauvre Gary, et lui passe son temps à lui courir après. Au début ça ne me dérangeait pas plus que ça, car j'étais intriguée par le passé de nos deux protagonistes, mais arrivée à la moitié du livre j'en suis venue à espérer que Gary tourne la page.
Une fois le passé d'Ireland révélé, j'ai éprouvé un peu de compassion pour elle mais pas plus que ça. J'attendais surtout de connaitre le passé de Gary malheureusement j'étais déçue sur ce point car j'ai trouvé que l'auteur ne le développait pas suffisamment, alors qu'il y avait un réel potentiel.
J'espère que mon commentaire n'est pas trop décousu, mais comme je vous le disais au début je suis assez mitigée et un peu perdue suite à cette lecture.

En me relisant je me dis que mon commentaire laisse penser que je n'ai pas apprécié ce livre, pourtant ce n'est pas le cas, c'est juste que certains points comme le comportement d'Ireland, le passé de Gary qui n'est pas assez développé, et certains personnages secondaires dont je n'ai pas trouvé l'intérêt, m'ont un peu gâché ma lecture. Malgré tout ce livre mérite d'être lu car certains passages vous feront rire et d'autres réfléchir (on remercie la meilleure amie psychiante). Je vous encourage donc à vous lancer et à vous faire votre propre opinion.

par lornalee
Stalker Stalker
Manon Donaldson   
Je connaissais le côté un peu dérangé de Manon mais là elle dépasse toutes les bornes et vire au psychopathe !!!!



Lui c’est Jackson, riche, charismatique, beau, sûr de lui, arrogant, séduisant (et il le sait !!!) : sa vie, son argent, son boulot et les femmes faciles qui défilent dans son lit mais surtout pas dans sa vie.



En face on a Stalker, énigmatique, puissant, obscur, instable, un génie de l’informatique capable de gérer et de contrôler la vie des gens.



Au milieu, Charlotte, jeune femme criblée de dettes, travailleuse, simple mais qui ne se laisse pas marcher dessus, elle accumule les jobs et n’a ni le temps, ni les moyens de profiter de la vie et de faire des rencontres amoureuses, d’ailleurs c’est une petite personne banale, invisible aux yeux de tous…



3 personnages qui vont se rencontrer, 3 univers différents qui vont se percuter pour une aventure aussi flippante que déstabilisante et angoissante.



À la suite d’un problème lambda, le Stalker va entrer dans la vie de Jackson et voir en ce jeune prodige trader trop sûr de lui une nouvelle proie, un passe-temps des plus amusant et stimulant. C’est ainsi que commence la mission contrôle du Stalker !!!!



Et si le contrôle du Stalker offrait une nouvelle vie à Jackson ?

Jusqu’où un manipulateur peut-il orienter votre futur ?



Mais si contrôler une vie est chose aisée pour ce génie de l’informatique aux mœurs douteuses, contrôler les sentiments est une autre histoire, une domination impossible et surtout imprévisible.

Alors quand l’amour se mêle à la partie ce sont des vies qui sont en danger, surtout si la folie d’un homme se nourrie de sa haine face à de tels sentiments !!!!



Pù%µ% de B&¶3#@ de M¡§©À, Manon tu es une vraie psychopathe, une grande malade de nous faire passer par ces émotions si impensables, si intenses que l’on a l’impression de se perdre dans cette lecture oh combien soutenue, acharnée et inimaginable !!!!



Après un début assez tranquille durant lequel l’auteur pose son décors et nous présente ses différents acteurs, on rentre dans le vif du sujet, une histoire flippante où on découvre tout ce que le numérique peut apporter, Manon nous plonge dans les extrêmes du contrôle, dans un monde où on peut être épié, contrôlé, manipulé facilement par un prodige des technologies modernes, un univers qui m’a angoissé et je pense que je ne regarderais plus jamais mon portable de la même manière.



On flippe un peu me direz-vous mais bon rien de méchant !!! Sauf que non, Manon nous plonge dans le doute, l’incertitude, on suspecte tout le monde et personne, on flippe à l’idée d’imaginer vers où elle nous entraîne mais même en imaginant le pire on est très loin du chemin vers lequel on s’apprête à plonger…



Une romance malsaine aux yeux de certains, révélatrice à mes yeux mais qui dérange, qui modifie la donne, qui crée un obstacle et les obstacles il faut les supprimer alors on s’enfonce doucement dans une histoire digne des pires scénarios de films de suspense, on s’enfonce dans une intrigue qui donne la chair de poule et dont on ne pense pas sortir indemne.



Je ne vais pas m’attarder dans une chronique sans fin car oui je pourrais en parler pendant des heures, d’ailleurs une fois la dernière page tournée, je n’ai eu qu’une envie, aller voir Manon pour la secouer, l’insulter mais à la place je suis partie direction la chambre de ma fille Fanny qui vous a livré sa chronique il y a quelque temps et elle m’avait prévenu que ce roman était totalement fou mais il est au-delà de tout ce qu’on peut imaginer !!!!



La plume de Manon est exceptionnelle, elle nous transporte dans une aventure inouïe et totalement inédite , elle nous ébranle, nous déstabilise, nous captive, nous angoisse, nous tourmente, nous trouble, nous torture, je ne trouve pas les mots pour exprimer tout ce que j’ai pu ressentir au cours de cette lecture qui reste une expérience inédite, sans précèdent. Manon tu m’as scotché !!!! tu as de la chance de te cacher aux fins fonds de ton Québec sinon je serais venue te tordre le cou pour cette histoire étourdissante mais oh combien spectaculaire.



Elle nous achemine dans ma tête des personnages de façon si intime qu’on a l’impression de penser en même temps qu’eux, on est propulsé au cœur de leurs pensées les plus intimes et les plus saugrenues qui nous font douter de tout le monde



Alors si vous voulez vivre une aventure épatante et étourdissante, foncez et laisser vous transporter dans ce monde où virtuel et réel se confondent et où l’amour peut bouleverser une vie bien au-delà de m’imaginable !!!!



Evidemment c’est un immense coup de cœur , un coup de cœur qui sera surement placé dans le top 3 de cette année à venir !!!!
Sexy, barbu et écossais Sexy, barbu et écossais
Elizabeth Crest   
Speech très prometteur mais c'est tout !!!
Je suis totalement déçue par ce roman.
L'histoire avait l'air prometteuse rencontre explosive entre une photographe et un acteur de grande renommée. Mais mon dieu je n'ai pas du tout aimé.
Je me suis même forcée à le terminer.

Le personnage d'Annette et juste détestable. Elle est complètement folle et hystérique. J'aime les personnages féminins avec du caractère mais la c'était trop elle a bien plus que du caractère elle est colérique, imprévisible et violente. Elle ne sait pas du tout ce qu'elle veut, elle est perdue et se cache derrière sa pseudo foi en Dieu pour expier ses fautes ou ses choix qu'elle n'assume pas.
Alors que Mack Lennox est super. C'est ce qui m'a fait terminer ce livre ce personnage. Il est acteur, arrogant et beau. Mais il se retrouve a aimer une femme plus que complexe. Il est PATIENT, attentionné et bon amant.

Et ce qu'il m'a fait de la peine quand il revient voir Annette et qu'elle n'a pas su dire non à Mollie [spoiler]elle a recouché avec lui alors qu'elle avait fait l'amour avec Mack la veille.[/spoiler] Je l'ai detesté encore plus pour ça.

Bref je ne conseille pas ce livre malheureusement c'est rare que je n'apprécie pas ce genre d'histoire mais là je dis vraiment NON.
Au coeur de Skye, Tome 1 : Et malgré moi te trouver Au coeur de Skye, Tome 1 : Et malgré moi te trouver
Anna Briac   
https://followthereader2016.wordpress.com/2018/01/04/lecossais-anna-briac

Ce livre me faisait de l’oeil dans ma pal depuis sa sortie, une couverture atypique reprenant le royal tartan Stewart, une conduite à gauche, des moutons bref tout ce qui vient caractériser un séjour en pays gaélique, je n’ai donc pas résisté plus longtemps et me suis lancée.

C’est une belle découverte que cette romance contemporaine. Le style est simple mais efficace, la plume fluide et addictive. Les pages se tournent d’elles-mêmes et, comme un rien, on arrive à la dernière avec l’espoir que d’autres se matérialisent par magie. Cette incursion aux pays des fées et du whisky est une réussite et, pour qui connait les lieux décrits, criante de réalisme même si le schéma narratif peut paraître assez simpliste et courant.

Les personnages sont attachants et ancrés dans des problématiques encore une fois des plus réalistes. Ici, pas de millionnaire ou de jeune fille en fleurs, mais une belle rencontre pleine de douceur, de remise en question et d’acceptation. Cette romance pose la question de l’évolution et des choix qui façonnent nos vies, de la manière de les vivre ou de les fuir. C’est pour qui voudra le voir un concentré de belles émotions où humour et tendresse se mêlent pour notre plus grand bonheur.

En bref, un très bon moment de passé avec cette romance écossaise. On s’y croirait, les petites routes, les voitures en panne, les habitants, les festivals, tout nous ramène à l’ambiance si particulière de ce pays que nous aimons tant.

A savourer par une journée de pluie avec une bonne tasse de thé et des shortbreads.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode