Livres
547 226
Membres
584 077

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Yandix : Ma PAL(pile à lire)

Grisha, Tome 1 : Les Orphelins du royaume Grisha, Tome 1 : Les Orphelins du royaume
Leigh Bardugo   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2014/05/the-grisha-tome-1-shadow-and-bone.html

Ma plus grande peur résidait sur le monde crée par Leigh Bardugo dans lequel j'avais peur de me perdre. S'il est vrai que j'ai un peu tâtonné au début, principalement à cause d'un vocabulaire imaginaire très présent, je m'y suis vite faite. Après tout il n'y a pas plus de difficultés et de choses à intégrer que dans un roman comme Le Labyrinthe, une dystopie au monde différent et au vocabulaire marqué. De plus, Leigh Bardugo devait avoir anticipé mes peurs puisque le roman possède un petit récapitulatif de la hiérarchie des Grisha, ces êtres magiques qui sont au centre du roman, mais également une jolie carte qui aide à se resituer dans l'univers. (Cependant il me semble que, sans surprise, la carte n'est pas présente dans l'édition française mais que vous pouvez la consulter sur le site de l'auteure.)

Bien sûr tout bon livre se doit d'avoir une héroïne du tonnerre, qu'il s'agisse d'un roman fantasy ou contemporain c'est toujours primordial. Or l’héroïne de Shadow and Bone, Alina, fait définitivement parti du haut du panier. C'est une jeune femme qui à la base n'a rien de remarquable. Orpheline, frêle, elle est une apprentie cartographe moyenne et a tendance à ne jamais réellement se démarquer. Sauf que lorsque son régiment travers le Fold, un brouillard sombre qui scinde le pays, et se fait attaquer par des Volcras, les bêtes ailées affreuses qui y vivent, son pouvoir se révèle. Malgré qu'elle ait été déclarée comme normale lors de l'examen pratiqué chez tous les enfants du pays, Alina est une Grisha. Une Grisha spéciale. Celle qui pourrait être la solution aux problèmes que pose le Fold. Et j'ai beaucoup apprécié la façon dont la jeune femme gérait ce nouveau statut qui lui tombe sur la tête. On ressent sa réticence à accepter qu'elle puisse être quelque chose d'exceptionnel, elle qui s'est toujours fondue dans la masse et a l'habitude d'être insignifiante. Elle est très touchante dans ses doutes et ses faiblesses, mais également dans la force qu'elle gagne au fil du récit et de l'apprentissage qu'elle fait d'elle-même.

Côté protagonistes masculins, deux se démarquent des autres et ont une certaine importance tout au long de l'histoire. Le premier c'est Mal, le meilleur ami d'enfance d'Alina. J'ai eu énormément de mal avec ce personnage qui représente exactement ce que je déteste chez un héro de Young Adult. Je suis tellement fatiguée des meilleurs amis de l’héroïne qui ne la regardent pas deux fois avant de finalement se rouler par terre dès qu'elles deviennent plus attirantes ou plus puissantes. C'est une attitude que je trouve extrêmement vaine et superficielle. Du fait Mal est passé dans ma liste noire très rapidement et je crois qu'entre lui et moi ce ne sera jamais le grand amour. Il est ce personnage du roman qui me met en pétard et envers qui l’attitude de l’héroïne me laisse coite. Le second personnage, à l'opposé du précédent, n'est autre que le Darkling, chef des Grisha. Je dois être faible et futile, comme Mal, mais je suis folle du Darkling. J'ai adoré ce personnage ambigu, sombre et fascinant, qui ne manque pas de nous laisser interrogateurs. On évoque souvent dans le roman le magnétisme de son personnage sur les autres, notamment sur les Grisha représentantes de la gent féminine, et c'est tout à fait remarquable de constater à quel point son magnétisme transpire au delà des pages. Le Darkling est à mon sens le personnage le mieux construit de l'univers, tout en facettes et nuances, et ce qui est certain c'est qu'il ne laissera personne indifférent !

Le monde mis en place dans Shadow and Bone est tout aussi riche et divers que ses personnages. Inspiré par la Russie du XIXème siècle, ce sont des paysages enchanteurs et un royaume bien installé que Leigh Bardugo nous offre dans ce premier roman. Le concept des Grisha, ces magiciens au service du royaume évoluant dans une hiérarchie dictée par leurs dons, est également fort et appliqué. J'ai été rassurée de voir qu'on intégrait très rapidement les subtilités de cet univers unique, puisque c'est ce qui m'inquiétait, et même le vocabulaire inventé par l'auteure finit par être retenu sans que l'on ne s'en rende compte. Le tout est bien sûr servit par une fluidité évidente dans l'écriture et le récit. Il y a beaucoup de rythme dans ce roman, les moments de réflexions plus posés sont insérés de manière très naturelle, et on ne s'ennuie jamais tout au long des près de 400 pages que dure cette histoire.

Shadow and Bone est un roman fascinant et captivant. Les personnages sont envoûtants, le monde original, et l'ensemble ensorcelant. Ce premier roman est une belle réussite et un coup de cœur comme on aimerait en avoir plus souvent. J'ai hâte de retrouver Alina, le Darkling, le Royaume de Ravka, les personnages secondaires, et même Mal, dans la suite Siege and Storm !

par Althea
Grisha, Tome 2 : Le Dragon de glace Grisha, Tome 2 : Le Dragon de glace
Leigh Bardugo   
Already Read !
Ah, que dire, on est entraîné dans le monde des grishas avec tout autant de suspens, de mystère et de magie. Alina devient une Badass incontournable ; Elle se prend en main pour vaincre the Darkling. Une nouvelle rencontre et du coup une nouvelle personne dans le triangle amoureux, mais celui-la apporte un côté plus joyeux à l'atmosphère sombre du livre, le fameux Pirate Sturmhond! Mal, malgré que je l'est trouvé sympathique dans le premier tome, m'a énervée à un point dans ce livre, vous verrez. Et enfin, le meilleur pour la fin, bon ok, j'avoue, dans ce tome, il va un peu trop loin, mais il y a toujours un espoir de rédemption, le Darkling, est pour la plus part du temps absent mais ses apparitions nous laisse pas indifférents. Pour le contenu de l'histoire, tous ce complique mais j'attend avec impatience le tome 3 pour tous comprendre et connaître enfin le nom du Darkling.

Tous ça, pour dire, que ce deuxième tome remplit largement ce qu'on attend de lui !

PS : LA FIN *Oh-Mon-Dieu*

par mirou08
Grisha, Tome 3 : L'Oiseau de feu Grisha, Tome 3 : L'Oiseau de feu
Leigh Bardugo   
Dernier tome, mon cœur se brise. Très sérieusement, s'attacher à des personnages n'a jamais été une très bonne idée quand la fin approche. Surtout pour ce dernier tome. Lorsque je l'ai terminé, je me sentais seule, vide. J'avais envie de rire et de pleurer en même temps. Je savais pas si je devais m'écrouler ou sauter de joie. Je ne savais plus. Mais en tout cas, je suis sûre d'une chose; j'ai kiffé ma race, comme dirait mon petit frère. Il se passe tellement de choses dans ce troisième volet de la trilogie. Et pas des trucs où on se dit "ouais, bien trouver, c'est pas mal". Non, le genre de trucs où tu peux rien dire tellement t'es sur le cul. Personellement, j'ai adoré du début à la fin. Leigh Bardugo m'a fait découvrir une histoire hors du commun, une histoire que je recommande à n'importe qui et une histoire qui sera à jamais gravée dans ma mémoire. Je suis amoureuse de cette trilogie, de ces trois livres qui m'ont faire rire, pleurer, espérer, désespérer et tout un tas d'émotions différentes à tous les degrés possibles et imaginables. Si vous n'avez toujours pas lu La trilogie des Grisha, cessez immédiatement ce que vous êtes en train de faire et prenez le temps de la lire. C'est magique comme histoire, je vous assure.

par Sheo
Le Chant des ronces Le Chant des ronces
Leigh Bardugo   
«[...] remember that to use a thing is not to own it.»

J'ai l'impression d'avoir couru un marathon. Leigh Bardugo a signé un livre absolument hypnotique et qui m'a laissé essoufflée et émerveillée à la fin.

Leigh Bardugo nous retrouve une fois de plus pour nous conter les légendes merveilleuses et folkoriques des différents pays peuplant la carte de l'univers des Grisha, allant de Ravka à Fjerda en passant par Kerch.

‹Cette auteure a une plume magique. Elle réussit à placer la parfaite atmosphère à chaque histoire, parvient à faire passer les émotions requises... Et le tout avec une pointe de poésie et une fin qui vous donne envie de recommencer depuis le début.

Leigh Bardugo est talentueuse.›

AYAMA AND THE THORN WOOD (Zenemi)

‹Ayama and the Thorn Wood est époustouflant. Ce conte se déroule principalement dans une forêt qui ne désire entendre que la vérité. Le personnage de Ayama y est envoyé pour tuer le monstre qui vit dans cette forêt, qui se trouve être le second prince du royaume qui est né dans la peau d'une bête. Une atmosphère sombre et glaciale avec un arrière goût de plusieurs contes d'enfance tel que Le Petit Chaperon Rouge ou encore un peu de Blanche Neige...›

THE TOO-CLEVER FOX (Ravkan)

‹Tout comme deux autres des histoires que composent The Language of Thorns, j'avais déjà lu The Too-Clever Fox. Mais c'était il y a déjà un moment et j'ai pris plaisir à redécouvrir le conte. Globalement, nous suivons un renard qui survit en étant plus intelligent que les autres.›

THE WITCH OF DUVA (Ravkan)

‹Je n'ai pas les mots pour cette histoire. C'est du pur Leigh Bardugo. Globalement, The Witch of Duva une version bien plus sombre du célèbre conte de Hansel & Gretel. Oh, et la fin...›

LITTLE KNIFE (Ravkan)

‹Little Knife est l'une des meilleures histoires que j'ai lu. Globalement, c'est l'histoire d'un homme dont la fille est si belle que tous les hommes du royaume désirent l'épouser. Le père de la fille organise donc un concours pour voir lequel des participants mérite la main de sa magnifique enfant. Et honnêtement, rien que la fin mérite le détour.›

THE SOLDIER PRINCE (Kerch)

‹Tenez-vous prêt, The Soldier Prince est une réécriture du... *roulement de tambours* Casse-Noisette! OMG. Ai-je besoin de vous en dire plus? Bon, je dois admettre que quand j'ai réalisé que c'était sur le Casse-Noisette, la première chose qui m'est venue à l'esprit c'est Barbie Casse-Noisette que je regardais petite... ^^ (Par pitié, sauvez-moi... Je ne veux pas repenser à Barbie!!)

"Are you my soldier?
Are you my prince?
Are you my darling?
Are you mine?"›

WHEN WATER SANG FIRE (Fjerdan)

‹Des sirènes. When Water Sang Fire est conte sur des sirènes. Un duo de sirènes qui lorsqu’elles chantent ensemble ont un pouvoir aussi extraordinaire que dangereux... Je crois que c'est tout ce que vous avez besoin de savoir.›

‹Les illustrations qui peuplent The Language of Thorns et qui vous accompagnent tout au long de votre lecture sont magnifiques et carrément magiques. La superbe personne ayant dessiné ces merveilleuses illustrations est Sara Kipin que je suis ravie d'avoir découvert puisque son travail est fabuleux!›

En conclusion, les fans de Leigh Bardugo et ceux de contes devraient trouver leur bonheur dans chacune des histoires prenant vie dans The Language of Thorns.

«This is the problem with making a thing forbidden. It does nothing but build an ache in the heart.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/10/08/the-language-of-thorns-midnight-tales-and-dangerous-magic-leigh-bardugo/

par Sheo
King of Scars, Tome 1 King of Scars, Tome 1
Leigh Bardugo   
J'ai lu beaucoup d'avis sur ce livre et j'ai été avertie sur le fait que, Nikolai, bien qu'étant un personnage principal, n'était pas LE personnage principal de cette série. Cependant, je n'aurais pas pensé que Zoya et Nina, les autres points de vue, auraient autant - voire davantage - de chapitres que Nikolai. Sachant que ce livre traite plus du sort de Ravka et des Grisha que de celui de Nikolai, je propose de rebaptiser cette série Les chroniques de Ravka. Cela me semble plus pertinent que Nikolai Duology.

La question de la présence - ou de l'absence - de Nikolai mise de côté, ce livre était plutôt bon. Les personnages sont intéressants et ont une histoire solide (et tragique). Ils ont également des buts valides et sont prêts à changer le monde pour une meilleure version. Le seul personnage plutôt discret est Isaak: bien que doux, il est est relativement effacé. En outre, j'ai beaucoup aimé Leoni et les révélations sur son passé, ainsi que les personnages de la trilogie Grisha.

Concernant le scénario, je l'ai trouvé bien mené parce qu'il y a beaucoup de retournements de situation et il tient la route, mais la partie de Nina est plutôt ennuyeuse. Même si elle est liée à celle de Zoya et Nikolai, elle aurait pu être incluse différemment car elle ralentit le rythme. En fait, même si c'est difficile à admettre, Nina ne semble pas indispensable.

En conclusion, King of Scars est un bon début mais pourrait avoir été mieux si l'histoire s'était davantage concentrée sur Nikolai, même il reste un bon ajout au Grishaverse. J'ai hâte de lire la suite.
La Neuvième Maison La Neuvième Maison
Leigh Bardugo   
Je ne sais pas ce que j'espérais en pré-commandant ce livre : j'ai aimé Six of Crows mais n'ai jamais été attiré par Grisha. J'aimais Leigh Bardugo sans pour autant être une grande fan mais son Ninth House m'a appelé, de sa couverture à son résumé. Et puis, il faut bien dire que le bruit autour de la sortie de ce livre était intriguant. Alors j'ai cédé et... je ne l'ai pas regretté.
Par où commencer ? Je ne sais même pas si je pourrais trouver quoique ce soit de négatif à ce roman. Qu'il ne soit pas un stand-alone, peut-être ? Je déteste déjà l'idée de devoir attendre une suite alors même que le premier tome vient seulement de sortir. Damn me, j'aurais dû attendre avant de le dévorer.
Alors oui, certes, ça commence lentement et ça n'accélère pas avant une bonne moitié du roman. Mais est-ce vraiment un défaut quand l'autrice prend simplement son temps pour développer son univers et ses personnages ? Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et Leigh Bardugo a un talent certain quand il s'agit de décrire et de nous envelopper dans l'atmosphère de ses romans. J'ai avancé aux côtés d'Alex tel un Gray, sensible à chacune de ses émotions. Je me suis vu à Yale quand je ne suis même pas sûre d'en avoir un jour vu une simple photographie. J'ai ressenti tout le poids du malaise et de l'obscurité qui règne tant à New Haven que dans le cœur des personnages, auxquels je me suis rapidement et sauvagement attachée.
J'ai compris l'amour quasi inconditionnel de beaucoup de lecteurs pour Darlington dont chaque passage vaut presque le coup d'être cité. La fête des Manuscripts me hantera encore longtemps tant elle était aussi terrible que sexy. J'ai moins compris l'absence d'Alex dans beaucoup de critiques ou les sentiments mitigés qu'elle a inspiré. J'en suis littéralement tombée amoureuse et j'aurais bien du mal à la décrire autrement que terriblement humaine. Elle est forte mais pas invincible, courageuse mais retenue par ses peurs, méfiante mais incapable de ne pas chercher l'approbation et l'amour de ceux auxquels elle s'attache. Sa relation avec Hellie a été décrie d'une façon magnifique et j'ai adoré voir se construire son amitié avec Dawes.
Que dire d'autre si ce n'est que, pour moi, c'est là que le talent de Leigh Bardugo s'exprime le mieux ? Son univers YA m'a plu sans me convaincre à 100% et voilà que devant ce roman-ci, je reste sans voix... la suite, la suite. La suite.

par muze
La Rédemption du temps (Le Problème à trois corps X) La Rédemption du temps (Le Problème à trois corps X)
Baoshu   
Ce livre a été pour moi une source de découvertes. D’abord la SF chinoise, puis l’auteur. Je n’avais jamais osé me lancer, c’est maintenant chose faite et je ne regrette pas !
J’ai ouvert ce roman sans connaître l’univers de Liu Cixin, auteur de la trilogie des trois corps. Or, Baoshu a écrit celui-ci en tant que fan, pour éclairer les zones du cycle restées dans l’ombre. Ce qu’explique l’auteur dans sa préface.
J’avoue avoir eu un peu peur au début lorsque j’ai commencé. Je pensais que j’allais certainement être perdue. Mais finalement c’est écrit d’une façon telle que le lecteur ignorant comme moi arrive à comprendre en gros ce qui s’est passé.
Le personnage principal du livre est Yun Tianming. Il dévoile le pourquoi, le comment de certains évènements relatés dans le « cycle source ». Difficile d’en dire plus, si ce n’est que le lecteur va voyager dans le temps et l’espace. Même un novice qui ignore tout de l’univers de Liu Cixin peut suivre sans souci. Ce qui semble n’être que quelques « miettes » d’une histoire permet de l’aborder dans sa totalité puisque les explications sont dans l’ordre chronologique. Ce qui permet également de mieux cerner le personnage.
J’ai eu un peu de mal au début j’avoue, puisque je découvrais tout, je pensais que la suite allait être un peu difficile à appréhender. Mais au final je me suis laissée emporter par ces révélations qui finalement forment bel et bien une histoire.
Chose étrange, je ne sais pas s’il vaut mieux commencer par lire la trilogie ou la fan fiction de Baoshu. D’un côté je dirais la trilogie parce que c’est plus logique et que le livre de Baoshu en est issu. Je ne peux que supposer que les fans seront ravis de retrouver leur cycle favori. Mais d’un autre côté, le livre de Baoshu donne très envie de découvrir celui de Liu Cixin. Même si on connait un peu l’histoire, on ne fait que « gratter la surface ». Si je n’avais pas lu celui-ci, il est fort probable que je ne songerais pas à essayer de lire cette fameuse trilogie.
Cette « hésitation » me fait penser que c’est là la force de ce livre, outre son écriture agréable, parce que fan ou novice, chacun y trouve son compte.
En bref : Un bel hommage rendu par un fan à son auteur favori, avec un joli clin d’œil à la fin. Un moment de lecture très agréable qui m’a permis d’envisager de nouvelles découvertes.

par CorinneBS
Da Vinci Code Da Vinci Code
Dan Brown   
J'étais pessimiste lorsqu'on me l'a présenté comme le best seller.

Je me suis malgré tout laissé tenté ... et je n'ai pas été déçu.
Ce roman est un véritable chef d'oeuvre du complot, et des secrets qu'on nous laisse entendre aux infos!

Je l'ai terminé en 1 journée tellement je voulais connaitre le dénouement !!

Un best seller !

par Nicolas
Anges et démons Anges et démons
Dan Brown   
L'histoire en elle-même était très intéressante au premier abord: le vol de l'anti-matière, transformée dès lors en bombe à retardement!

J'ai adoré ce roman. Dan Brown manie avec brio tous les éléments qui propulsent un roman au titre de best seller: un récit captivant, un suspense insoutenable, des protagonistes attachants... Une fois le livre ouvert, il est impossible de s'en détacher.

De plus, ce roman n'est pas seulement un livre à lire pour le plaisir, car il est très instructif. Qui connaissait d'une manière si profonde les Illuminati, ainsi que le mode de fonctionnement complet autour du Pape et du Cardinal?

Je ne noterai qu'un seul et unique point négatif: [spoiler]la chute de Langdon depuis l'hélico avant l'explosion, à la fin du roman.[/spoiler] Une action tellement improbable, que l'on ne peut s'empêcher de douter de tous les éléments égrenés au fil du livre par l'auteur...

Excepté ceci, ce roman est à lire, pour tous les fans de policier et de thriller. Ce fut mon premier Dan Brown, et je dois dire que je n'ai plus qu'une envie: lire ses autres livres!

par Ophie
Inferno Inferno
Dan Brown   
Un excellent roman. Du bon, du vrai Dan Brown !
Un voyage extraordinaire dans la divine comédie, une magnifique escapade à Florence, Venise et Istanbul.
Un peu froid dans le dos mais c'est tellement bon !
A savourer sans modération.

par Jane33

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode