Livres
547 854
Membres
585 312

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Yukiex : Ma PAL(pile à lire)

Nés à minuit, Tome 6 : Frissons Nés à minuit, Tome 6 : Frissons
C.C. Hunter   
J'ai adoré ce dernier tome. Franchement cette série de livres est ma préférée de loin. J'ai lu le tome de Miranda en anglais et c'était TROP COURT !!! La fin est juste magnifique. J'ai adoré voir les personnages "murir" à travers ces livres. Juste un conseil, prenez votre temps pour lire ce dernier tome, pas comme moi qui l'a dévoré en une seule journée. C'est très dur de faire cela mais il faut en profiter. Mais l'histoire de ce tome-ci se passe juste après celle du deuxième tome de Nés à minuit Renaissance. Donc l'idéal ça aurait été mieux de lire celui-ci juste avant d'attaquer le troisième tome... Mais ce n'est pas très possible car le dernier tome de la trilogie de Della est déjà sorti, alors que celui-ci pas encore. JE SUIS TROP TRISTE D'AVOIR DEJA TOUT LU !!!!
Larmes, Tome 2 : Déluge Larmes, Tome 2 : Déluge
Lauren Kate   
Oulla que dire de ce tome 2 ? Il est juste trop bien, et je regrette de ne pas l'avoir lu plus tôt.... Quel plaisir de retrouver Eurêka, Ander, Brooks, Cat, les jumeaux....
Même si j'ai eu un peu de mal à me remettre dans l'histoire.

Le monde a sombré sous les larmes d'Eurêka, et elle cherche Solon un mystérieux veilleur, le seul à pouvoir l'aider à sauver le monde éveillé et celui endormi d'Atlas (alias Brooks). Pour échapper aux larmes d'Eurêka, elle et sa famille se sont réfugiés dans la "bulle" formée par sa pierre de foudre, tandis que l'eau continue d'inonder la Terre.

J'ai vraiment apprécié les personnages de cette série, je les trouve superbes, même si je trouve que Erêka se laisse emporter pas des émotions assez sombres, et que j'ai été déçue qu'elle "renonce à" ou "oublie ses sentiments pour Ander.... car c'est leur couple est une des choses que j'ai le plus apprécié du Tome 1....

Les lieux sont toujours aussi magiques, Lauren Kate a vraiment une imagination et sens du détail superbe, je n'ai aucun mal à m'imaginer avec les personnages dans des lieux comme la grotte de Solon, que j'ai juste a-do-rée !!! En revanche j'ai été très déçue par la description de l'Atlantide: durant deux tomes on ne fait que de nous parler de cette cité... or elle est très peu décrite et absolument pas comme je l'imaginai à la suite du Tome 1....
Je trouve que le dernier chapitre va beaucoup, beaucoup trop vite....

Bref pour conclure un bon tome que j'hésite à mettre en liste de diamant, mais grâce aux personnages et à l'histoire il va rejoindre le premier tome (tome que j'ai largement préféré je l'ai trouvé plus équilibré, cohérent, et surtout le tome 2 manque terriblement de moments romantiques!!!).

Une suite que j'ai lu avec grand plaisir mais qui me laisse sur ma faim...
Larmes, Tome 1 : Larmes Larmes, Tome 1 : Larmes
Lauren Kate   
http://aliceneverland.wordpress.com/2014/08/15/larmes-lauren-kate-t1/

J’ai eu beaucoup, beaucoup, beaucoup de mal à m’attacher à Eureka. Elle vient de perdre sa mère trois mois plutôt dans un accident des plus étranges – [spoiler]leur voiture a été emportée par une vague scélérate alors qu’elles traversaient un pont.[/spoiler] Eureka a énormément du mal à s’en remettre. Elle doit aller habiter chez son père, qui s’est remarié quelques années auparavant avec une femme qu’elle n’apprécie guère, et n’arrive pas à s’intégrer à cette vie si différente de celle qu’elle avait avec sa mère.

Tous les éléments sont là pour que l’on éprouve une certaine empathie envers Eureka et ses déboires. Pourtant l’héroïne est fade, totalement apathique, assez égoïste et sans sentiment... Je n’ai pas du tout accroché avec elle. Et elle n’est pas la seule. Les autres personnages sont de la même trempe. On n’est pas proche d’eux, ils m’ont laissé totalement indifférente. Les seuls que j’ai vraiment appréciés sont les jumeaux de quatre ans, William et Claire, et encore.

Il arrive toute sorte d’évènements tous plus bizarres les uns que les autres, mais personne ne semble s’inquiéter plus que cela. [spoiler]Leurs réactions sont totalement irréalistes. En deux mois, Eureka assiste à deux vagues scélérates, manque de se noyer avec ses petits frères et sœurs, mais accepte de monter sans soucis sur un bateau.[/spoiler] Personnellement en un si court laps de temps, j’aurais été traumatisée par l’eau. De même que pour les jumeaux, [spoiler]elle les sauve de la deuxième vague, mais les embarque la semaine d’après sur un bateau… A quatre ans…[/spoiler] Bref inutile de dire que les réactions des personnages m’ont passablement énervées par leur manque total de réalisme.

Quant à l’histoire en elle-même… Le début est long, très long. La mise en place de l’histoire est trop lente. Les descriptions parfois incompréhensibles, personnellement celles des vagues m’ont plus embrouillées qu’autre chose, et j’ai préféré aller chercher directement sur le net à quoi ressemblait une vague scélérate au lieu de m’en tenir à la description (notamment[spoiler] lors de la deuxième, je n’ai strictement rien compris à le description de la situation, même après cinq relectures.[/spoiler] Impossible de m’imaginer l’environnement qu’essayait de représenter Lauren Kate.). Il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup trop de détails qui ne servent strictement à rien, et qui cassent plus la lecture qu’autre chose. J’ai même eu parfois l’impression d’avoir une écriture vraiment brouillonne. Dès qu’il y a de l’action, cela retombe immédiatement. Il y a bien trop de longueurs, de passages vraiment ennuyants, et de temps morts.

L’action est vraiment difficile à arriver. Sur 500 pages, j’en ai passé 400 à me demander s’il fallait vraiment que je continue ma lecture. Les 100 dernières relèvent un peu le niveau, même si la fin m’a semblé vraiment fouillis. L’atmosphère est vraiment très sombre. De ce côté là Lauren Kate a bien su nous le faire ressentir. Mais il y a trop de morts pour que cela apporte du réel à cette histoire.

Par contre, l’histoire et le mythe qui entourent Eureka sont eux vraiment magnifiques. J’ai vraiment apprécié la découverte de la signification des trois objets qu’a légués Diana à sa fille Eureka. La recherche de[spoiler] la traduction du grimoire [/spoiler]est ce qui m’a fait continuer ma lecture.

J’ai été énormément déçue par ce livre. Je n’ai vraiment pas réussi à accrocher. Trop de longueurs, des personnages fades et un vrai irréalisme dans leur ressenti et leurs actions. Une fin qui m’a fait penser à Alice au pays des merveilles. Pourtant je pense qu’il y a énormément à faire avec le mythe et la légende qu’a mis en place Lauren Kate. Je lirai la suite, certainement, mais j’en attends vraiment beaucoup. Pour l’instant, Larmes est vraiment un beau livre à avoir dans sa bibliothèque, mais pas si bon que cela…

par Kesciana
La Maison de la nuit, Tome 4 : Rebelle La Maison de la nuit, Tome 4 : Rebelle
P.C. Cast    Kristin Cast   
Encore une fois passionnant !!!
Je suis toujours surprise de voir avec quel facilité je lis cette saga et a quel vitesse je termine les tomes.

Cette fois ci Zoey se retrouve confronter a une anciene legende cherokees qui semble devenir realité.
Dans ce tome je me suis beaucoup attaché a Aphrodite qui decouvre son humanité.
Gros plus : Aphrodite et sa nouvelle personalité, l'histoire qui ne nous laisse aucun repis et les amis de Zoey toujours aussi incroyable.
Le gros moins : Il n'y en a toujours pas :)

A lire d'urgence !!!

par thavany
Night School, Tome 1 Night School, Tome 1
C.J. Daugherty   
WHAOU,WHAOU et WHAOU. Je pense que sa résume assez bien mes sentiments à la fin de Night School. Comment dire, je n'aurai jamais penser autant aimer. Ce livre était sur ma liste mais ne m'intriguer pas plus que ça, puis sur un coup de tête, je l'ai acheter. Car j'aime beaucoup le concepte de "petite nouvelle", "nouvelle école bizarre" et "garçon difficile à cerner", sa entraîne toujours des histoires assez folle et fascinante. Et Night School n'y a pas échapper. J'ai été totalement transporter, happer, envouter. J'en dormais mal la nuit, tellement je voulais savoir la suite, je me suis même reveiller à 4h00 du matin, pour lire une ou deux pages car je ne pouvais pas me rendormir sans avoir apaiser le suspens. C'es juste totalement fou.
Tout d'abord parlons de l'histoire, elle est très sombre, le mystère plane tout le long du roman, elle pourrais même être flippante pour certain, mais personnellement, après le nombre de livre que lui, je suis immuniser contre le flippant je pense. On en apprend un peu plus à chaque pages, autant sur les personnages que sur Cimmeria ou la Night School et c'est vraiment quelque chose que j'ai apprécier. On a pas une seconde répit, on est en haleine tout le long, pas le temps de s'ennuyer. C'est ce que je cherche dans les livres et celui-là ma comblée.
[spoiler]Les moments Sylvain/Allie au début et en toute fin, sont très agréable.
Mais les ils ne rivalisent pas avec les moments Carter/Allie qui sont un pure délice, dont on ne se lasse pas.
Le seul truc qui m'a déranger est que Sylvain est trop vite pardonner, après avoir faillis presque violer Allie. Mais bon d'un côté c'est compréhensif pour l'histoire, et ce n'est pas gênant dans la lecture. C'est même positif, autant pour l'histoire que pour le personnage de Sylvain. [/spoiler]
Maintenant, parlons des personnages, Allie, aaaaah Allie, je l'adore. Pourquoi ? Car franchement, elle me correspond beaucoup, je me énormément retrouver en elle, dans ses sentiments et c'est quelque chose que je trouve géniale. Sa ne m'avait pas fait sa depuis Cassie des livres de LJ SMITH : Le cercle secret. Allie est forte, intelligente, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, elle est curieuse et déterminée, elle essaye de ne pas se soucier du regard des autres mais au fond, sa la touche quand même. Et la ponctualité n'est pas son fort, un trèèèès gros point commun avec moi. Ensuite passons à Carter, je l'ai adorer des les premières lignes. Il est mytérieux, fort mais sensible, fidèle, et gentil.
Sylvain, haha, lui il fait l'effet yoyo, au début je l'ai trouver sympathique puis affreusement con et ensuite, re sympathique, sensible et pas aussi con. Il m'a toucher, surtout à la fin, dans le dernier passage qu'on a sur lui dans le premier tome et dans les propos de Isabelle, j'ai éprouver beaucoup de tendresse pour lui et je me demande comment va tourner ce personnage. Donc en fin de compte, il a su beaucoup toucher mais pas autant que Carter.
Jo, maintenant, elle est sympathique et drôle mais je ne sais pas trop quoi penser d'elle, ce n'est pas le personnage que je préfère. Rachel, je l'ai tout de suite adorer, elle est intelligente, gentille et généreuse, la parfaite amie. Isabelle, maintenant, au début j'avais de gros doute sur elle et je ne savais pas quoi en penser, ce n'est que sur les dernière pages, que j'ai commencer à l'apprécier.
Bref, Night School est un bijoux, autant pour l'histoire ou les personnages. Et la suite est très prommeteuse, autant question mystère, action, amis, famille et amour. Je suis contente qu'il y ai 5 tomes, sa veut dire que nous allons suivre Allie et les autres pendant longtemps.
Je ne sais vraiment pas comment je vais faire pour attendre la suite jusqu'en début 2013, ça va être une vrai torture.

par Megane84
Les Chroniques lunaires, Tome 1 : Cinder Les Chroniques lunaires, Tome 1 : Cinder
Marissa Meyer   
J'en entendais vaguement parler depuis quelques semaines (et merci la couv' du catalogue PKJ !), sans vraiment m'y intéresser de plus près. Et puis finalement, je me suis laissée tenter. Avec vampires, loup-garous, sorciers, démons ou je ne sais quoi d'autre à la pelle, pourquoi pas un cyborg ? Histoire d'avoir un brin d'originalité...

Eh beh franchement, pour quelqu'un qui n'avait pas d'attente particulière, j'ai été comblée. Sérieux mais... WOUAH ! Je n'ai pas pu me coucher avant de l'avoir fini, malgré mes paupières qui n'avaient qu'une envie : se fermer.

Et pourtant, quand j'ai eu le livre entre les mains et que j'ai aperçu la mention "entre Cendrillon et Star Wars" au dos, j'étais très sceptique. C'est quand même vachement large comme fossé, quoi XD imaginez, une Cendrillon avec un sabre laser. Ou même un Jedi qui fait les poussières. Flippant, non ? Enfin bon, rien de tout ça, mais une fois fini, je peux dire que ce livre peut mériter ces deux "thèmes".
* Star Wars à cause de tous ces androïdes-cyborgs, et par les jeux de complots et alliances, voire menace de guerre inter-planétaire.
* Et Cendrillon parce que... l'ambiance, quoi ! Il y a pas mal d'éléments qui rapellent ce fameux conte de Perrault (en trèèèès remasterisé, certes, mais c'est qui est bon). Belle-mère, soeurs, bal, prince... et comme quand on voit (ou lit) le Cendrillon original, cette irrésistible envie de lui hurler "mais bouge-toi, bon sang, cogne-les !!!" (... bon, ok, il n'y a peut-être que moi qui ait ce besoin de la voir se rebeller ^^)
Donc, s'il y a des gens qui apprécient Cendrillon ET Star Wars, franchement, ne pas hésiter (même s'il n'y a pas de sabre laser ou de souris qui parlent !)

Et puis même Cinder vaut le coup. Sarcastique, attachante, on la prend facilement en pitié... [avec une [spoiler]mère adoptive et tante[/spoiler] pareilles, ce n'est pas dur. Sans oublier ses problèmes de pied (a)].

Bref, on entre très vite dans le contexte, dans l'histoire, on s'attache vite aux personnages, il n'y a pas vraiment d'action pure et dure, mais c'est tellement addictif qu'on n'y prête même pas attention, tout s'enchaîne à la perfection pour maintenir l'intérêt. Surtout que, eh ! pour une série Young Adult, tout n'est pas rose et mignon, tout ne se passe pas à merveille (bien au contraire, j'ai envie de dire), et c'est justement ça, qui fait qu'on a toujours envie d'en savoir plus, savoir comment va finir Cinder et son entourage.

Conclusion : Un très bon début de série Young Adult, et mon premier gros coup de coeur pour cette année 2013 !
(Faites que le tome 2 ne tarde pas. Please.)

par Zinthia
Oscar Pill, Tome 5 : Cérébra, l'Ultime Voyage Oscar Pill, Tome 5 : Cérébra, l'Ultime Voyage
Eli Anderson   
Je trouve pas les mots pour qualifier ce dernier tome.L'auteur arrive très bien, encore une fois, à mélanger amour et action (même avec un ou deux passages quelque peu érotiques). Franchement, la fin, avec la dernière lettre de Berenice Withers, ça m'a fait pleuré. Je sais pas si je vais pouvoir commencer un autre livre, tellement j'arrête pas de penser à celui là, à ce qui c'est passé tout au long du livre, du début à la fin.J'ai juste eu une toute petite déception:Oscar et le prince noir ne se sont pas vraiment battus, [spoiler]Oscar a juste utilisé le quatrième pilier, et c'est tout[/spoiler]c'est vraiment la seule chose qui m'a un peu déçue. Mais malgré ce petit détail, je pense que je n'oublierais jamais cette série.
Lune indienne Lune indienne
Antje Babendererde   
J'ai tout simplement adoré! l'écriture est fluide mais très incisive,l'auteur pointe de sa plume les inégalités, les injustices flagrante entre le peuple amérindiens et les américains, le racisme ambiant, mais aussi la solidarité, l'amour et l'amitié qui peut naître de deux cultures complètement différentes!
C'est sublime, les personnages sont attachants, charismatiques, j'ai beaucoup aimé plongé dans ce livre, Oliver voit ce peuple avec un regard lucide et neuf, et s'adapte à sa nouvelle vie et à son nouvel environnement malgré les difficultés.
A lire.
Devil's Kiss, Tome 1 : Devil's Kiss Devil's Kiss, Tome 1 : Devil's Kiss
Sarwat Chadda   
http://wandering-world.skyrock.com/3052007331-Devil-s-Kiss-Tome-1-Devil-s-Kiss.html

Houlalala ! Autant vous le dire tout de suite, je ne pensais pas du tout accrocher avec Devil's Kiss. Quand je l'ai reçu, que j'ai vu la couverture, et que j'ai lu le résumé, je me suis dis "houla, qu'est-ce que c'est que ce truc ?". Je l'ai donc entamé sans grande conviction, plus parce qu'il fallait que je vide ma PAL que pour m'évader dans un monde qui allait me faire frissonner. Hé bien j'ai fait fausse route !
J'avais à peine lu quarante pages du roman que j'étais ancré dans ses mots et son histoire ! Ouaw ! On plonge dans un univers totalement nouveau, plein de surprises et de rebondissements que je n'avais pas vu arriver ! Le style d'écriture de l'auteur est hyper fluide, et on ne peine pas à lire pendant des heures sans s'en apercevoir ! J'ai adoré me perdre dans la fabuleuse histoire de Devil's Kiss. Et j'en suis le premier surpris.
Nous découvrons l'histoire aux côtés de Billie, une adolescente de quinze ans mal dans sa peau à cause de son rôle de Templière. Au départ, je n'étais pas vraiment intéressé par ce genre de héros. Les Templiers ? En quoi dois-je apprendre à les connaître, qu'ont-ils de plus que les autres créatures que j'ai déjà rencontré ? Voilà ce que j'ai pensé. Jusqu'à la fin du premier chapitre. Là, j'étais complètement sous le charme de leur histoire.
Sarwat Chadda a fait beaucoup de recherches, a peaufiné son travail, maîtrise totalement son sujet, et ça se sent. Malgré mes doutes, j'ai complètement été subjugué par l'Ordre des Templiers, par sa façon de voir les choses, et par les personnes qu'il renferme. Dont Billie. Haaaa Billie. Rien qu'à la première page, son quotidien nous est dévoilé. On la découvre immédiatement, sous toutes les coutures, et cela m'a beaucoup séduit. Son personnage est entier, humain, touchant. Passer des heures en sa compagnie a été un vrai plaisir.
Malgré que l'Ordre exige d'elle courage, détermination, sacrifice et esprit de compétition, Billie est une héroïne à laquelle on ne peut que s'attacher car elle n'a pas peur d'exposer son mal-être, ses faiblesses, ses failles, et ses émotions. De plus, comme elle est la seule fille dans un monde masculin, elle doit tout mettre en œuvre pour faire ses preuves.
Malheureusement pour elle, les hommes de l'Ordre ne sont pas tendres avec elle. Surtout son père. C'est un homme mauvais et sans coeur, qui se contrefiche de sa fille depuis la mort de sa femme. Il est gorgé de haine et de rage envers les ennemies de l'Ordre : les anges déchus, les goules, et les démons. Découvrir le point de vue de l'auteur sur ces monstres a été très plaisant, car on sort complètement de l'ordinaire. En fait, le roman est un peu une bouffée d'air frais : tout y est nouveau, prenant et oppressant.
D'ailleurs, l'ouvrage possède une part d'horreur vraiment passionnante ! Il y a pas mal de passages assez sanglants, qui vous prennent aux tripes. Le sang coule à flot, les morts se multiplient et bien que cela aurait pu me déranger, j'ai adoré ! Les descriptions sont vraiment extraordinaires, aussi bien celles des combats et des atrocités qui nous entourent, que celles des sentiments et des impressions de Billie.
La jeunesse de notre protagoniste principal aurait pu me gêner, mais pas du tout. Billie est très mature, aimante, dur au combat et douce dans la vie. De plus, elle est capable de laisser ses sentiments la guider... C'est ce qui va arriver lorsqu'elle va retrouver Kay, son seul et unique d'ami depuis sa plus tendre enfance, et faire la rencontre de Mike, un garçon protecteur et gentil.
Sauf que dans Devil's Kiss, personne n'est ce qu'il paraît. A partir de là, tout va dégénérer. Les trahisons et les faux semblants vont se muer en guerre contre l'espoir et pour le bien. Ici, chaque être humain doit être expert en mensonge pour survivre. Telle est la dure loi des Templiers. Et Billie va devoir l'apprendre. Lorsque les masques vont tomber, elle va avoir à faire des choix. D'atroces choix. Tout va être remis en cause quand le Mal va s'abattre sur l'Ordre et sur terre.
Je n'en dirai pas plus, car ce qu'il vous reste à découvrir est fantastique ! En plus, derrière cet aspect sombre et captivant se cache une part de romance ( ne comptez pas sur moi pour vous dire entre qui et qui ), ainsi qu'une part de vérité. En effet, Devil's Kiss est basé sur beaucoup de faits religieux et bibliques, ce qui renforce l'impression de réalité déjà très présente par la manière d'écrire de Sarwat Chadda. Du côté de l'histoire d'amour, même si elle n'est présente qu'au second plan, elle a su me toucher. J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur la fait naître dans cet univers pourtant si noir et si violent.
A la fin, tout s'intensifie. Les dernières pages sont du suspense et de l'adrénaline à l'état pur. J'ai eu peur, je me suis rongé les ongles, j'ai eu mal au ventre, bref, j'ai adoré. Tout est saisissant, inquiétant, haletant. La conclusion m'a plu, beaucoup. Pas de cliffhanger, quasiment toutes les questions ont trouvé leurs réponses, et pour celles qui restent en suspens, elle sont seulement secondaires. Attendre pour la suite ne sera pas un supplice, mais j'ai tout de même hâte de l'avoir entre les mains et de la dévorer.
Qu'ajouter d'autre ? Devil's Kiss se révèle être une véritable découverte. Moi qui n'aurai jamais osé me pencher vers ce roman, j'ai été très agréablement surpris par ce dernier. L'héroïne est attachante, l'intrigue est à couper le souffle, les descriptions sont merveilleuses et l'atmosphère est aussi éprouvante que magnifique. Une lecture à découvrir sans attendre.

par Jordan
Terrienne Terrienne
Jean-Claude Mourlevat   
un livre magnifique.
une histoire à couper le souffle.
On retient sa respiration à chaque page qui tourne tandis que l’héroïne parcourt cet univers angoissant, ce monde si froid etrange et fascinant, où tant de choses anodines telles que respirer lui sont défendues.
On pleure aussi, comme souvent dans les ouvrages de Mourlevat, sur ceux qui n'ont pas eut la chance de s’échapper de Campagne et du monde qui l'entoure.

Une héroïne attachante, courageuse forte et fragile a la fois, des protagonistes inoubliables tels que Étienne Virgil et Bran l'hybride et bien d'autres encore...

Un livre qui vous tient en haleine, que je conseille vivement à tous.
"Vous ne respirerez plus jamais de la même manière"
conclusion étrange, mais on ne peu plus véridique...


par Mondaye

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode