Livres
392 450
Comms
1 376 037
Membres
284 061

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Ça, tome 3/3 ajouté par Florian-7 2017-10-03T14:38:11+02:00

Après avoir vidé son deuxième distingué de bière, Héroux s’excusa auprès de Thoroughgood, saisit sa hache à double lame et se dirigea vers la table où les hommes de Mueller tapaient le carton. Et il se mit à l’abattage. Floyd Calderwood venait de se verser un verre de whisky et reposait la bouteille au moment où Héroux arriva ; il eut la main coupée à la hauteur du poignet. Calderwood regarda son moignon et se mit à hurler ; la main tenait toujours la bouteille sans être rattachée à quoi que ce soit, s’ouvrant sur une plaie béante de cartilages ensanglantés et de vaisseaux qui pendouillaient. Pendant un instant, les doigts serrèrent le goulot encore plus fort, puis le membre retomba sur la table comme une araignée morte, tandis qu’un jet de sang giclait du bras amputé.

Afficher en entier
Extrait de Ça, tome 3/3 ajouté par Florian-7 2017-10-02T11:08:54+02:00

Henry alluma le briquet. Au même moment, il y eut la détonation, parfaitement reconnaissable, que produit un vrai gros pet. On ne pouvait s’y tromper ; c’est un bruit que Beverly avait entendu assez souvent à la maison, notamment le samedi soir après les saucisses de Francfort et les haricots. Les haricots agissaient avec une régularité de métronome sur les intestins de son père. Au moment où Patrick se soulageait à la hauteur de la flamme du briquet, elle vit quelque chose qui la laissa bouche bée. Une autre flamme, bleue et brillante, parut sortir directement du cul de Patrick. Une flamme du même genre que celle d’une veilleuse de chauffe-eau à gaz, pensa Beverly.

Afficher en entier
Extrait de Ça, tome 3/3 ajouté par Florian-7 2017-10-02T09:57:03+02:00

Il avait fait chaud toute la journée (on convint plus tard que la troisième semaine de juillet avait été la plus chaude d’un été exceptionnellement chaud) et les cumulus d’orage commencèrent à s’empiler vers seize heures, violacés, colossaux, gros d’averses et d’éclairs. Les gens se pressaient de terminer leurs courses, un peu mal à l’aise, un œil surveillant le ciel. Il allait certainement tomber des hallebardes vers l’heure du dîner, disait-on, ce qui débarrasserait cette suffocante humidité de l’atmosphère. Les parcs et les terrains de jeux de Derry, déjà sous-peuplés pendant l’été, se retrouvèrent complètement désertés vers dix-huit heures. Mais la pluie ne tombait toujours pas, et les balançoires pendaient, immobiles et sans faire d’ombre, dans une bizarre lumière jaunâtre. Le tonnerre roulait sourdement ; ce bruit, l’aboiement d’un chien et la rumeur étouffée de la circulation sur Outer Main Street étaient les seuls sons à parvenir jusqu’à Eddie par la fenêtre de sa chambre jusqu’à l’arrivée des Ratés.

Afficher en entier
Extrait de Ça, tome 3/3 ajouté par Marinou-Morgounou 2016-05-29T10:10:16+02:00

C'est Bill qui avait conçu le bateau que faisait naviguer George. Il l'avait fabriqué dans son lit, adossé à une pile d'oreillers, tandis que leur mère jouait au piano La Lettre à Elise, dans le salon, et qu'au-dehors la pluie balayait inlassablement les fenêtres de la chambre.

Afficher en entier
Extrait de Ça, tome 3/3 ajouté par Marinou-Morgounou 2016-05-29T10:10:01+02:00

Un clown se tenait dans l'égout. L'éclairage n'y était pas fameux, mais néanmoins suffisant pour que George Denbrough n'ait aucun doute sur ce qu'il voyait. Un clown, comme au cirque, ou à la télé.

Afficher en entier
Extrait de Ça, tome 3/3 ajouté par Marinou-Morgounou 2016-05-29T10:09:46+02:00

Incapable de dormir, assailli de mauvais rêves, un garçon du nom de Michael Hanlon se réveilla peu de temps après les premières lueurs de l’aube. Lumière encore pâle, brouillée par une brume épaisse et basse qui se lèverait vers huit heures comme le simple emballage d’une parfaite journée de vacances, la première complète.

Mais pour l’instant, le monde était tout de gris et rose, et aussi silencieux qu’un chat qui marche sur un tapis.

Afficher en entier
Extrait de Ça, tome 3/3 ajouté par Marinou-Morgounou 2016-05-29T10:09:26+02:00

Peut-être que ces histoires de bons et mauvais amis, cela n'existe pas : peut-être n'y a-t-il que des amis, un point c'est tout, c'est à dire des gens qui sont à vos côtés quand ça va mal et qui vous aident à ne pas vous sentir trop seul. Peut-être vaut-il toujours la peine d'avoir peur pour eux, d'espérer pour eux, de vivre pour eux. Bons amis, mauvais amis, non. Rien que des personnes avec lesquelles on a envie de se trouver ; des personnes qui bâtissent leur demeure dans votre coeur.

Afficher en entier