Livres
567 769
Membres
622 477

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de _lhqn_ : Mes envies

My fucking boss My fucking boss
Orlane Peggy   
Je l'attendais tellement... Mais quelle déception !!! Ohlala !!! D'un cliché sans nom.. L'écriture est vraiment bof, les personnages sont niais au possible, on ne s'attache absolument à aucun des deux. Aucune évolution des sentiments, je n'ai vraiment eu aucune accroche avec Raphaël, exécrable... Et Zoey... Vide et assez nuniche j'ai trouvé.. Bref, lecture suivante

par Eloise07
La croisière de l'enfer La croisière de l'enfer
Andy Rowski   
https://booksbookmarks.wordpress.com/2021/07/13/la-croisiere-de-lenfer-andy-rowski/

Tout d’abord, je souhaite remercier les éditions 404 pour l’envoi de ce roman !

J’avais beaucoup aimé le premier de l’auteure Death Escape et je me faisais une joie d’entamer son nouveau qui prend place sur un bateau.

J’avoue que si j’ai autant aimé découvrir les différentes fins de cette histoire, j’ai été moins impliquée par l’histoire en elle-même qui ne me passionnait pas des masses. Je me fichais un peu de découvrir les personnages avec qui j’étais et je n’avais pas envie de me « sociabiliser » dans ce roman, donc je pense que c’est pour cela que je n’ai pas eu souvent de fins heureuses ahah.

De plus, ce qui est super dommage et que je reproche dans ses autres romans, ce sont des énigmes auxquelles on n’a pas de solution, ce qui nous bloque parfois totalement dans l’avancée du livre pour avoir une fin convenable. Ce qui aurait été bien (surtout pour une perfectionniste comme moi), ce serait de pouvoir regarder la solution, ne serait-ce qu’à la fin du livre quand on a lu les fins qui nous convenaient car je n’aime pas passer un problème et ne jamais en trouver la solution, même si j’ai réussi à me débrouiller autrement.

Dans certains scénarios, il est nécessaire d’avoir un peu de connaissances dans la culture geek et surtout dans les films d’horreur, ce qui est vraiment cool, et même si on n’a pas ce bagage essentiel, on arrive tout de même à comprendre (même si du coup, on ne sait pas à quoi ressemblent ces personnages emblématiques). C’est un point positif comme négatif car, voilà, si on connaît, c’est super, mais sinon, c’est un peu dommage, même si ce n’est pas vraiment grave !

L’écriture est toujours aussi sympa, facile à lire et addictive ! J’ai adoré le petit moment passé à lire ce livre, même si je n’ai pas lu absolument toutes les fins !

par Marina009
Death escape Death escape
Andy Rowski   
https://booksbookmarks.wordpress.com/2020/07/19/death-escape-andy-rowksi/

9/10

Tout d’abord, je souhaite remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce roman.

J’avais déjà lu le précédent roman de l’auteure et j’avais moyennement été convaincue, donc quand j’ai demandé celui-ci, j’avais peur mais en même temps, il me tentait beaucoup trop ! Et quel plaisir j’ai de vous dire que ça a fonctionné avec celui-ci. J’ai franchement adoré.

Je ne sais pas si l’écriture de Andy a évolué depuis son premier roman, mais j’ai trouvé le scénario beaucoup plus recherché, complexe et franchement, c’était un régal à lire.

Pour une fois, j’ai beaucoup aimé le personnage que j’incarnais, même si j’aurais préféré que ce soit une fille (car j’en suis une), mais cela ne m’a pas dérangée. Honnêtement, je n’ai pas lu toutes les fins possibles car je commençais à connaître l’histoire par coeur, je connaissais déjà la clé pour sortir de la maison donc je ne trouvais plus intérêt à m’allier avec d’autres personnes pour trouver le code étant donné que je le savais. Malgré tout, j’ai lu plusieurs fins, et elles m’ont toutes beaucoup satisfaites, j’ai adoré le principe de faire des choix pour orienter son enquête et ses affinités. C’était franchement super. Clairement.

Moi qui n’aime pas forcément les énigmes et suis nulle pour les résoudre; bon, j’ai été quand même nulle à résoudre les énigmes dans ce roman et me suis fortement aidée des indices en fin de roman, mais j’ai adoré prendre du temps et m’investir pour essayer de récolter des indices. J’ai même pris plaisir à prendre un stylo pour écrire dans mon livre et noter mes points de popularité gagnés (car nous sommes dans un télé-réalité), les affinités que j’ai créées ainsi que mes objets trouvés.

Franchement, le principe de ce livre est génial et même si je n’ai pas été vers toutes les fins, je pense le reprendre plus tard, quand j’aurais un peu oublié l’histoire, pour pouvoir en essayer d’autres car je suis tout de même curieuse.

J’ai adoré aussi le fait de pouvoir choisir si on veut vivre une histoire d’amour durant le jeu de par ses choix mais aussi de pouvoir se créer des ennemis ou bien de faire cavalier seul, de mourir malencontreusement si on fait les mauvais choix mais aussi de gagner le jeu ou non. Il y a tellement de choix et de fins possibles que j’ai adoré suivre et être « acteur » dans ce jeu d’escape game de télé-réalité diffusée sur le dark web qui m’a fait penser à Secret Story de nombreuses fois (sans le côté sombre, on s’entend bien hein).

L’écriture est addictive, on veut sans cesse savoir ce qu’il va se passer ensuite quand on choisit d’emprunter un chemin plutôt qu’un autre et c’est franchement un pur bonheur de lecture. A aucun moment je ne me suis ennuyée et c’est bien la première fois que je pense JUSTE au livre et que mes pensées ne vagabondent pas dans tout les sens (car je n’arrive pas souvent à rester concentrée longtemps en lisant un roman). En bref, je vous le recommande absolument si vous aimez les histoire un peu « casse-tête » où vous êtes le héros (ou le méchant).

par Marina009
After, Saison 1 After, Saison 1
Anna Todd   
Ce livre est très étrange. J'ai eu envie de claquer les personnages tous les chapitres ou presque mais en même temps je les ai bien aimés (parfois). Le livre est long (trop) et leur jeu de "je t'aime, moi non plus" est lourd mais bizarrement je veux lire la suite. Ça doit être mon côté masochiste... Croisons les doigts pour qu'Hardin et Tessa soient moins cons dans le tome 2, quand même.

par Micheline
La pire soirée de ta vie La pire soirée de ta vie
Andy Rowski   
J'ai bien aimé découvrir ces romans où on fait un choix, et j'ai apprécié le faire d'avoir plusieurs fins (je suis arrivé à m'en sortir vivant au 3ème essai, yay!). Sacha n'est pas forcément quelqu'un d'intéressant et les personnages ne sont pas développés, que ça soit les 3 amis ou ceux du Manoir. J'ai trouvé également que l'histoire de base du baron sans-tête était assez classique, et que les autres entités annexes n'étaient pas assez développés.

Je dois également avouer qu'au bout d'un moment, ça en devient indigeste. Ce serait plus un livre à lire dans le temps, car à force, on répète certaines choses et t'en as juste marre, tu veux juste savoir comment se déroulent les fins et tu lis en diagonale. En tout cas, c'est ce que ça m'a donné comme impression.

Je déplore aussi le fait qu'il n'y ait pas de tables indiquant à quel "chapitre" sont les différentes fins, ni de parcours plus ou moins rapide pour aller dans telle ou telle fin. On est obligé de chercher dans tout le livre pour savoir quelle fin il y a, et se dire qu'on l'a lu, ou pas. C'est un peu compliqué pour ceux qui souhaitent toutes les lire.

par mjup
Addicted to sin, Tome 1 Addicted to sin, Tome 1
Monica James   
Mon avis est mitigé. J'ai envie d'en savoir plus mais en même temps je suis un peu blasé par l'histoire. Je n'arrive pas à déterminer si j'aime vraiment cette histoire ou pas. Une chose est sure c'est que je vais lire le second tome sans grand enthousiasme tout en voulant absolument connaître la fin de l'histoire. Oui je sais c'est contradictoire mais cette histoire m'intrigue et me laisse perplexe quand à mon ressenti...

par Shera1
Addicted to sin, Tome 2 Addicted to sin, Tome 2
Monica James   
On peut dire que la fin du tome précédent avait réussi à mettre nos nerfs à rude épreuve, j’ai eu la joie de découvrir cette petite merveille en avance dans ma boîte aux lettres, alors il était pour moi inconcevable de le mettre de côté. Je dois dire que la découverte du premier tome avait une très belle surprise et je suis ravie d’avoir mis mes a priori de côté pour plonger dans cette histoire déconcertante.

Les personnages de Madison et Dixon sont fascinants et la notion de bien et de mal revient souvent. Pour le psychiatre, Maddy est sa rédemption, il le dit lui-même il a rarement pris les bonnes décisions, alors rencontrer cet ange remet pas mal de chose en perspective. Au début du roman, on ne peut pas dire que Dixon est renvoyé l’image d’un homme bien et certains de ses choix dans ce tome, ne sont pas nécessairement les bons. On a juste envie de le voir assumer ses erreurs et d’arrêter de s’enfoncer, car il faut dire ce qui est, il s’est creusé sa propre tombe et Juliet le pousse un peu plus dans ce trou.

Madison va s’avérer être beaucoup plus forte qu’on ne l’aurait imaginé et bien qu’il ne pense pas mérité une femme comme Maddy, Dixon est la raison pour laquelle la jeune femme s’épanouit de jour en jour et il lui réapprend à vivre sans crainte. On pourrait la croire naïve, mais c’est surtout un personnage avec un cœur magnifique et la voir s’ouvrir comme elle le fait est tellement touchant. Protéger la jeune femme va s’avérer une décision facile à prendre et même si cela veut dire risquer de tout perdre. Juliet va dévoiler une autre facette de sa personnalité et montrer son vrai visage.

En bref, qu’est-ce que le bien et le mal ? Monica James nous a mise face à un ange et un démon, toutes les deux attirés par un simple mortel. Il est difficile de cataloguer Dixon, car tout simplement il n’est qu’un homme. Face à la tentation, il a prit de mauvaises décisions et lorsqu’il a été confronté à ses erreurs, il a prit la décision de s’en sortir pour pouvoir être digne de la femme de sa vie, mais au final ses choix discutables, ne font pas de lui un homme mauvais. Ce qui compte c’est d’en être arrivé là aujourd’hui et rien que pour les possibilités qu’il a offerts à Madison, il mérite d’être apprécié.

Un second opus qui n’est pas de tout repos pour nos deux héros, j’ai été complètement conquise par les rebondissements et je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer, difficile de le lâcher avant d’avoir eu le dernier mot. J’imaginais la fin un peu différente, au cours de ce mois d’attente de nombreuses hypothèses me sont venus et même si je suis totalement en amour devant ce récit, j’aurais aimé une confrontation plus violente, car j’ai trouvé la fin pas assez cruelle, même si elle est assez satisfaisante. Je ne peux que recommander cette suite qui saura contenter les fans du premier opus et faire monter la tension.

http://wp.me/p4u7Dl-2Pv

par Luxnbooks
Avec toi malgré moi Avec toi malgré moi
Vi Keeland    Penelope Ward   
https://lmedml.com/2017/04/19/avec-toi-malgre-moi-vi-keeland-penelope-ward/

Avec ma copine Emilie, du blog Mystères Livresques on a lu ce roman en LC et ce fut encore un bon moment de partage. J’attendais ce livre avec impatience, après mon énorme coup de cœur pour [Step Brother], [Room Hate] et [Cocky Bastard], j’étais pressée de découvrir dans quoi les auteures allaient nous embarquer. Et je ne suis pas déçue du voyage.

Je dois avouer que je n’avais même pas lu le résumé que je savais déjà que je voulais lire ce livre, parce que je suis de plus en plus accro à ces deux auteures qui ont un talent fou. Et quand leurs deux plumes sont associées le plaisir n’en est que décuplé.

J’ai adoré le contexte de l’histoire. Un métro, deux personnes et un téléphone…Très peu d’ingrédients pour une histoire explosive. Soraya, jeune femme dynamique et bien dans sa peau va croiser la route de Graham dans le métro, le destin va les réunir après la perte du téléphone de Graham, mais dès les premiers instants, notre Soraya va tirer certaines conclusions sur le genre d’homme qu’est Graham. Et oui pour elle c’est un connard arrogant de plus sur cette planète, tout en lui respire la supériorité, après une inspection en règle du contenu du portable, Soraya se décide à lui ramener son précieux outil de communication. Et elle va constater que Graham semble être le type même qu’elle a cru cerner au premier abord, mais si il en était autrement ? Si Soraya avait tout faux et que Graham était bien plus qu’un sale type pété de thunes ?

Croyez-vous au destin ? Cette rencontre dans le métro est un sacré coup du sort pour nos deux héros qui sont l’opposé l’un de l’autre. Soraya respire la joie de vivre, elle est culottée, elle a un caractère bien à elle, fait de sarcasmes et de provocations. C’est une vrai tornade. C’est une héroïne qui détonne dans l’univers bien rangé de notre héros. Elle est originale, j’ai adoré sa personnalité, la façon qu’elle a d’assumer ses différences de look et sa façon de penser, Soraya n’est pas madame tout le monde, elle ose et elle en impose à Graham. Soraya est vraiment un personnage solaire, elle illumine la vie sur son passage avec son franc parlé et sa manière de remettre tout le monde à leur place. Son job m’a beaucoup fait sourire, et sa manière de se comporter aussi. Mais derrière ce caractère fort et grande gueule se cache une jeune femme douce et peu sûre d’elle affectivement. Graham, quant à lui est un personnage masculin très séduisant, la façon dont les auteures nous l’ont décrit est très flatteuse pour lui, et pourtant ce n’était pas gagné pour son cas au début, car oui il use de son pouvoir professionnel, et au premier abord il n’a rien de très valorisant à part son physique à tomber raide. Mais j’ai relevé un passage que j’ai vraiment aimé, et c’est Soraya qui le dit.

Chère Costard Coincé,

Vous tirez peut-être des conclusions hâtives. Rien ne prouve que cette femme soit moche. Peut-être que vous ne lui plaisez pas. Vous pouvez aussi vous regarder dans le miroir : vous découvrirez qu’une personnalité laide est beaucoup plus repoussante qu’un visage laid.

Très vite, Graham se révèle, il se livre et j’ai tout de suite perçu le potentiel derrière le déguisement de connard qu’il porte au début de l’histoire. J’ai adoré son personnage, parce qu’il représente à merveille l’idée que tout le monde peut changer, évoluer en fonction de son vécu et de ses envies. Les deux ensemble, cela donne un duo plutôt électrique, la tension sexuelle est énorme dans le début du roman et le jeu de séduction est fabuleux, ludique, sexy et provocant. Vi Keeland et Penelope Ward savent mettre le feu aux poudres, et attention mesdames Graham est très convainquant quand il s’agit de faire perdre tout ses moyens à Soraya. Ce que j’ai aimé c’est que la séduction se fasse lentement, que nos héros attisent leurs désirs communs jusqu’au moment où il n’est plus possible de résister à l’attraction physique, qui est juste délicieuse. Puis les sentiments s’installent et certains rebondissements viennent bouleverser le peu d’équilibre qu’ils avaient réussi à construire.

Les personnages secondaires sont importants, certains plus que d’autres, mais dans l’ensemble à part deux pouffes que j’ai détesté, je me suis attachée à chacun d’entre eux.

L’intrigue en elle-même est très simple et malgré cela très originale, ce qui fait que ce roman sort du lot, c’est la plume et le style des auteures. C’est l’humour omniprésent qui nous tire des sourires tout au long du récit, même si ils sont entrecoupés d’angoisse et de larmes. J’ai aimé les références à certaines séries dans l’histoire, jusqu’à celle de Roseanne, mon dieu cette série est super vieille, mais quand elle en parle j’ai totalement revue l’héroïne de cette sitcom, et j’ai explosé de rire.

Une fois de plus les plumes des auteures m’ont conquise, impossible de dissocier l’une de l’autre, elles sont tellement connectées, et je pense tout aussi barrées l’une que l’autre, que c’est un véritable plaisir de tourner les pages de leurs romans. Evidemment, l’érotisme est juste magique ici, j’adore lorsque l’humour se mêle à la partie, cela rend toujours cela plus léger, parfois plus sexy et ici pas de tabous, Soraya assume son corps et sa féminité, et Graham entend bien vénérer son corps de la meilleure des façons.

En bref, exit les cures vitaminées pour retrouver la forme, faites une cure de New Romance façon Vi Keeland et Penelope Ward. Un reboosteur 100% addictif qui vous rendra le sourire dès les premières pages. Une fois de plus je ressors conquise par ce nouveau roman. Le scénario est aussi simple qu’il est original, j’ai totalement adoré le contexte de l’histoire, le mystère du début, l’angoisse du milieu et le soulagement de la fin. Nos auteures sont de drôles de coquines et ce récit contient quelques petites surprises que je vous laisse découvrir, en tout cas, pour ma part c’est le petit plus qui fait que j’ai envie de découvrir toutes les parutions de Vi Keeland et Penelope Ward. Je me suis énormément attachée à Soraya et Graham et cette lecture a ensoleillé ma journée.

[Avec toi malgré moi] c’est un concentré de plaisir brut, c’est drôle et sexy. La recette est addictive et efficace. Laissez-vous tenter par une histoire où le destin s’est joué de tous les codes de la romance.
Clash, Tome 1 : Passion brûlante Clash, Tome 1 : Passion brûlante
Jay Crownover   
https://aliceneverland.com/2017/05/30/clash-tome-1-passion-brulante-jay-crownover/

Vous le savez, je suis une fan absolue de Jay Crownover. Sa série Marked Men fut un délice à chaque tome, et je me suis régalée à découvrir tous ces hommes et femmes marqués par la vie. Alors, quand j’ai entendu parler de ce spin-off, je mourrai d’envie de le découvrir et de retrouver l’ambiance fantastique de Denver.

Clash fait directement suite au dernier tome de la série. On y retrouve Zeb et Sayer, deux personnages rencontrés notamment dans le cinquième tome consacré à Rowdy. Sayer venait de débarquer à Denver, à la recherche de son demi-frère dont elle n’avait appris l’existence que quelques mois auparavant, à la mort de son détestable père. En retrouvant Rowdy, elle va également intégrer le cercle très fermé des Marked Men et de leurs amis et compagnes, dont Zebulon, à qui on doit le chantier de rénovation du second magasin de tatouage de Nash & Cie.

J’avais adoré la découverte de Sayer et Zeb dans Rowdy, et leur alchimie était telle que leur couple paraissait couler de source. J’étais donc plus que ravie de découvrir que le premier tome de ce spin off leur était consacré. Et pourtant…

Je n’ai pas du tout été transportée comme cela avait pu être le cas avec la série originelle. Plus les pages défilaient, plus j’avais l’impression qu’il ne se passait rien. Certes, le duo Sayer / Zeb coule toujours de source. Et si Zeb m’a totalement séduite, tant par sa force de caractère que par son désir d’avance dans la vie malgré son passé, ce fut l’encéphalogramme plat avec Sayer.

En fait, elle m’a énervée à autant tergiverser pour rien. Elle est raide dingue de Zebulon et le reconnais à chaque page. Mais c’est pour mieux nous dire, à la page suivante, qu’il n’est pas pour elle. Euh, allo, le mec est un véritable chevalier servant : il vient chez toi te faire à manger, il accourt dès que tu appelles, te fais grimper aux rideaux trois fois par nuit, mais non, il n’est pas pour toi ? Une fois, ça va, deux fois, c’est trop, mais alors dix fois, faut pas pousser non plus.

En somme, Sayer m’a royalement agacée, à un tel point que je me suis complètement lassée de cette histoire. Même si la demoiselle a ses raisons et un passé assez triste et tortueux, j’ai eu du mal à la voir avancer d’un pas puis reculer de deux à chaque chapitre. Résultat : l’histoire, qui était toute mignonne pourtant, m’a ennuyée et je n’ai strictement rien ressenti avec cette lecture. Je croise les doigts pour que le second tome soit différent, surtout que le duo Avett / Quaid fait déjà des étincelles dans ce premier tome…

par Kesciana
Clash, Tome 2 : Passion coupable Clash, Tome 2 : Passion coupable
Jay Crownover   
Et bien quelle belle surprise ce livre. Charged est définitivement un bon roman new adult comme seule Jay Crownover sait si bien le faire. Comme toujours je suis une grande amoureuse de Jay Crownover et une fois de plus j'en ai eu la preuve. Je doutais un peu quand j'ai vue que l'histoire serait sur Avett, que nous avions vue dans la série Marked Men et que j'avais peu apprécier. Mais comme toujours Jay.C avec son talent énorme a sue créer un personnage sublime et à la hauteur. Avett est bien plus que ce qu'elle nous laisse paraître.

Donc avec Charged nous avons droit à l'histoire entre Avett et Quaid et déjà je m'étais dit comment l'auteur va construire une romance avec une jeune femme à problème aux cheveux rose et un avocat criminaliste qui m'a apparu bien sérieux dans le tome précédent. Tout les opposes à l’extrême. Avett est jeune, lui plus vieux. Il est son avocat et elle a besoin de lui pour se sortir du pétrin dans lequel elle sait mise. Bref je m'étais demander comment Jay Crownover allait nous amener cette romance et she did it and she did it good. Malgré toute la différence, malgré les deux mondes diamétralement opposé desquels ils viennent nous comprenons très vite que ça n'a pas d'importance quand l'attirance y est. Et sont-ils si différent après tout ? Pour ma part j'ai adoré voir la différence entre les deux être mit au premier plan et l'auteure sent sert magnifiquement bien. Bien qu'ils soient différent ils vont s'apporter chacun beaucoup l'un à l'autre. Avett fait un énorme travail sur elle même au fil du livre en grosse parti grace à Quaid et j'adore sa façon d'être, de pensée. Et de son côté elle aussi ouvre les yeux du bel avocat. Quaid est bien plus que ce que je pensais découvrir sur lui. Et si il y a bien quelque chose que j'ai aimer sans ce livre, c'est l'acceptation et le respect de cette différence entre eux. Quaid malgré son côté chic, riche et bon genre accepte Avett avec ses cheveux rose, ses problèmes, sa personnalité dans son intégralité. Leur histoire est remplie d’embûche, de problème à surmonter mais malgré tout ils restent un couple fascinant et unique et je les ai tout simplement adoré ensemble. Jay Crownover a su offrir une romance digne de ce nom a ses deux personnages extraordinaire et j'ai adoré comment elle a construit son histoire. En fait les mots juste me manque pour expliquer à quel point ce livre est géniale, beau, touchant & addictif.

Charged est un roman qui m'a vraiment plu surtout parce que je ne m'attendais pas à adoré autant Avett ainsi que Quaid mais de les aimer encore plus quand ils sont ensemble. Ils sont beaux, ils sont différents tout en ne l'étant pas. Bref ils sont parfaits dans leurs imperfections et j'ai passer un excellent moment avec eux. Avett m'a aussi bien surprise. Et je dois dire qu'entre eux c'est chaud comme la braise, c'est torride & sexy comme pas permis. Bref que du gros bonbon ce livre. J'ai bien hâte encore une fois de découvrir ce que Jay Crownover nous réserve pour le prochain tome qui sera sur Church & Dixie. Can't wait :)

par Marieno89

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode