Livres
567 903
Membres
622 832

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

A Comme Association, Tome 8 : Le Regard Brûlant des Étoiles



Description ajoutée par lhazarus 2012-07-02T22:39:37+02:00

Résumé

C’est encore une fois l’heure des adieux, et, alors que Jasper assiste à l’enterrement du Sphinx, il fait la rencontre de Fulgence, le directeur de l’Association.

Leur première confrontation ne laisse rien présager de bon : Fulgence semble déterminé à écraser le bureau de Paris pour de mystérieuses raisons que Jasper va s’employer à découvrir.

Pour cela, il lui faudra réincarner son précieux Fafnir en corbeau, suivre les conseils d’Ombe, mais surtout compter sur d’improbables alliés alors qu’il affronte vampires, démons et anciens camarades de classe.

Parviendra-t-il à sauver l’Association et à découvrir le secret de ses origines ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 294 lecteurs

extrait

Les neuf Règles de l'Association, revues et corrigées par l'Agent-Sorcier Jasper dit l'Insolent :

1) L'anormal et le normal n'existent pas (d'un point de vue absolu en tout cas, sauf si on se réfère aux cravates de Walter).

2) L'Association n'existe pas non plus (surtout quand les Agents stagiaires en ont besoin).

3) Elle n'emploie pas d'Agent (mais elle le voudrait bien !).

4) L'Agent a au minimum 15 ans (et parfois beaucoup moins si on considère l'âge mental [cf Jules]).

5) L'Agent garde secrète la nature de son travail (et mentira à l'Association qui lui mentira en retour).

6) L'Agent ne révèle jamais ses talents particuliers (à ses parents et amis, parce que bosser avec des collègues sans utiliser ses dons, c'est débile).

7) L'Agent doit se conformer strictement à sa mission (qui se comprend forcément dans un sens très large).

8) L'aide à un Agent en danger prime sur la mission (même quand cette mission consiste à ne pas être en mission).

9) L'odeur de souffre annule la mission (et lance l'enquête).

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Une conclusion de maître.

Jasper garde son sens de l'humour et son goût pour la magie, mais il a grandi, mûri depuis le premier tome. Dans sa quête (eh oui, toujours cette quête si chère à Erik L'Homme !) d'identité et de réponses, il va devoir faire face à de nouvelles difficultés et interrogations.

J'avoue avoir eu peur de la fin. Spoiler(cliquez pour révéler)Peur que mes suppositions ne soient avérées, et qu'Ombe et Jasper ne soient des démons. Peur qu'à son tour Jasper ne soit tué. Peur de découvrir que la MAD ne serait pas réellement "méchante". Mais Erik L'Homme a su nous délivrer un dénouement à la fois cohérent et épique, pour achever avec panache cette superbe Aventure que fut l'Association.

Pas de déception, toujours des rires, des inquiétudes, des surprises, du bonheur, et, à travers les mots d'Erik L'Homme, la présence d'un Pierre Bottero souriant et joyeux.

Un immense merci à ces deux auteurs pour tous ces merveilleux moments de lecture !

Afficher en entier
Diamant

Je viens à peine de finir ma lecture (le livre ayant été acheté dans la journée et dévoré en moins de deux heures) et je suis une fois de plus toute chamboulé et les larmes aux yeux...

Certes pas par l'histoire en elle-même qui bien que passionante et drôle n'a rien d'exceptionnelle ( géniale tout de même). C'est juste que Erik l'Homme nous fait tellement ressentir sa peine au sujet de la mort de Pierre Boterro chauque remarque de Jasper pour Ombe semble porteuse d'un double sens (bon ok j'exsagère un tout pett peu). Mais c'est tellement beau... Et puis je vais spoiler mais je m'en fiche. Reprendre pour derniers mots :

"La vie mérite d'être vécue. Toujours."

C'était juste parfait.

Bon je vous sure qu'à part l'émotion je trouve cette fin très bien trouvé et je suis une fois de plus encore plus fan de Jasper si c'est possible (bien que je trouve qu'il fait moins de blagues pourri qu'à l'accoutumé...).

Bref, je crois que je me répète mais bon sang au moins les fans de Pierre Bottero (et aussi celle de Erik l'Homme dont je fait indéniablement partie !), il faut lire cette série !!!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Que dire de ce dernier tome ? Erik L’Homme conclut à la perfection l'une des plus belle sagas jeunesse en urban fantasy qu’il m’ait été donné de lire à ce jour. Pour commencer, ce tome est bien plus gros que les autres ce qui est un très bon point quand on sait que les précédents m’avaient laissé sur ma faim presque à chaque fois. Ici, on a davantage de temps pour apprécier la très belle plume de l’auteur, mais aussi pour approfondir les ressentis des personnages. Plus de pages, cela signifie également une intrigue plus complexe, plus approfondie et une immersion dans l’univers totale.

Les personnages sont ici un peu sous-exploités. Encore une fois, le livre se concentre presque exclusivement sur Jasper et glisse vite sur des choses pourtant intéressantes, comme sa relation avec Mlle Rose et Walter où la découverte du monde de la magie de Jean-Lu. C’est dommage de ne pas en apprendre plus sur tous ces personnages secondaires, mais en même temps, Jasper est si attachant et si intéressant, qu’on pardonnera sans mal ce petit détail.

Jasper gagne énormément en maturité dans ce tome. Il prend conscience de tout le chemin qu’il a parcouru depuis le début et du fait qu’il ne sera plus jamais la même personne. En ce sens, la conclusion de son histoire avec Nina est logique, Jasper a désormais des soucis plus grands que ses histoires de cœurs. La révélation de la « véritable nature » de l’association est également très intéressante. On comprend petit à petit ce que veut vraiment la MDA, mais tout en restant un peu dans le flou. La véritable réponse à tout n’est expliqué que dans la dernière scène du combat final, et si j’en avais compris une partie, je n’avais pas tout deviné et ça, c’est rafraîchissant quand, comme moi, on a l’habitude de voir venir les fins à 100 km ! De plus j’avais peur d’avoir affaire à une explication alambiqué et peu crédible, mais non, tout est parfaitement ficelé et cohérant.

J’ai véritablement dévoré ce tome et je conseille à 100% cette série aux enfants et aux adolescents qui aiment l’urban fantasy, les enquêtes, la magie et l’humour. Mais je la conseille également aux grands enfants comme moi et surtout à tous les fans de Pierre Bottero et d’Erik l’Homme.

Et enfin, quelques mots sur Ombe… que dire à propos d’elle ? La fin que lui a trouvée Erik L’Homme est juste parfaite. Durant tout le roman, l’auteur réussit l’exploit de nous faire ressentir Pierre Bottero à travers son texte et à travers le personnage d’Ombe qui est toujours présente sans l’être véritablement. Et la fin devient ainsi un message magnifique et parfaitement clair : Pierre est parti, mais il m’a accompagné durant toute mon écriture, maintenant, j’ai fini et il est vraiment parti. Mais il existe toujours quelque part, à travers son écriture… Ombe est partie dans le tome 4, mais elle accompagne le lecteur jusqu’aux dernières lignes du roman. « La vie mérite d’être vécue. Toujours. »

Afficher en entier
Argent

Juste... super ! Une très belle fin pour une série avec laquelle j'ai passé des moments supers, à rire, à pleurer devant la mort d'Ombe et devant sa Spoiler(cliquez pour révéler)réapparition en démon !!! Vraiment, je conseille !

Afficher en entier
Or

J’ai vraiment beaucoup aimé cette saga avec deux très bons auteurs, une fin plus qu’à la hauteur, je suis triste que ça soit finit.

Afficher en entier
Or

Un dernier tome qui se termine par une bataille finale qui nous apporte toutes les explications tant attendues.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce dernier tome, et toute cette série.

Jasper et Ombe sont très attachants, et c'est un plaisir de les avoir suivis au fil de ces 8 tomes.

L'histoire se lit très vite et il n'y a pas de moment de blanc. Soit on a de l'action, soit on découvre des éléments qui viennent enrichir le mystère qui plane au dessus de nos héros.

Je conseille vivement cette série qui est certes destiné à un publique adolescent mais qui peut plaire à tout âge.

Afficher en entier
Argent

C'est la fin de la série et le mystère autour de Jasper s'est enfin dissipé, ce qui permet de répondre à de nombreuses questions glissées au fil des tomes. J'ai vraiment apprécié suivre les aventures de Jasper, avec ses talents pour la magie, les mystères qui l'entourent, sa spontanéité et ses jeux de mots... voilà il m'a plu. C'était un plaisir de retrouver une dernière fois les personnages de A comme Association dans ce dernier tome.

Afficher en entier
Bronze

Et voilà c'est fini ! Je ne peux pas m'empêcher d'être triste en refermant ce livre et de quitter les personnages. Le scénario n'est pas particulièrement original mais il est efficace et les personnages sont particulièrement attachants. La fin est dans la suite des autres tomes et donc assez logique et conclut plutôt bien cette série.

Afficher en entier
Argent

https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2020/08/25/a-comme-association-t-8-le-regard-brulant-des-etoiles-erik-lhomme/

A comme Association se conclut avec ce huitième et dernier tome, Le regard brûlant des étoiles. Fulgence, le chef de l’Association, est déterminé à mettre la main sur Jasper pour d’obscures raisons, mais c’est sans compter sur Walter et Mlle Rose, prêts à tout pour protéger leur stagiaire.

Ce roman offre une fin correcte, mais qui, à l’instar du reste de la saga, ne m’aura pas totalement convaincue. La plupart des éléments trouve leur explication, même si d’autres sont passés sous silence, notamment la relation entre Lucile et Nacelnik, évoquée à la fin du tome 4.

J’ai bien aimé le fait que Ralk’, le démon de Mlle Rose, occupe cette fois un rôle majeur dans l’intrigue, il m’a toujours beaucoup amusée et reste fidèle à lui-même. En revanche, d’autres personnages semblent n’être là que pour faire une dernière apparition avant la fin. Le passage sur l’Île-aux-Oiseaux m’a paru très superficiel : les stagiaires y sont envoyés pour être en sécurité, or en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, il s’avère que ce n’est pas le cas et ils sont renvoyés au quartier général de l’Association… qui était l’endroit où ils se trouvaient au préalable.

De même, je n’ai pas compris pourquoi Jasper a décidé de réincarner Fafnir en corbeau. Certes, cela permet d’introduire par la suite d’autres éléments de l’intrigue, mais ce n’est pas l’enveloppe la plus discrète qui soit pour un sortilège espion, comparé à son apparence de scarabée, petite et conçue à partir de matériaux aux propriétés utiles en magie.

De manière générale, je suis un peu déçue par la façon dont se conclut cette saga. Les révélations tiennent la route, mais je m’attendais à une fin moins heureuse. Tout le monde semble trouver sa place, et je regrette que Jasper réussisse à garder pour lui le secret de sa véritable nature (qu’il aura été passablement long à admettre…)

J’espérais plutôt une confrontation avec ses proches, en particulier Walter et Mlle Rose, ou quelque chose du genre, mais au final, cette prise de conscience n’aura d’impact que sur lui-même, et guère plus de conséquences qu’elle n’en avait déjà.

En conclusion, A comme Association n’est pas une mauvaise saga, elle m’aura laissé dans l’ensemble une meilleure impression que les deux premiers tomes que je n’avais vraiment pas aimés du tout, mais comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, je pense qu’il y avait matière à puiser dans cet univers une histoire beaucoup plus dense, complexe et captivante. Sympa, donc, mais sans plus.

Afficher en entier
Or

J'ai fini la série en larmes, Ombe m'a vraiment boulversée et surtout, c'est Pierre Bottero...

Afficher en entier
Or

Un dernier tome qui clot merveilleusement bien cette saga – d'autant plus compte tenu des événements IRL qui en entoure l'écriture.

Toutes les questions et zones d'ombre trouvent leurs réponses et se révèlent, et chaque personnage a le droit à une fin d'arc narratif digne de ce nom (aucun n'est vraiment laissé de côté comme cela arrive dans d'autres romans).

La nostalgie de la relation Ombe/Jasper atteint également son apogée dans les derniers chapitres ; il y a quelque chose de beau et de poétique dans la manière dont L'Homme a géré ça, et j'ai vraiment aimé.

Le plot twist est un poil prévisible, mais cela dit appréciable, vu la manière dont il est amené sans pour autant rendre les personnages concernés surpuissants/invincibles.

Bref, une saga que j'aurais vraiment pris plaisir à lire et que je quitte avec une pointe de tristesse.

Afficher en entier
Or

J'ai découvert cette série de livres peut être en sixième, et franchement je ne m'en lasse pas. L'univers magique est plausible, et ce n'est pas de la magie pour de la magie. Les règles et la relation qu'entretient Jasper avec le monde magique est plausible et c'est un véritable plaisir de plonger dans des intrigues surnaturelles. Au-delà de l'action se dessine peu à peu une révélation énorme et j'en suis restée le derrière par terre tellement je ne m'y attendait pas. Une admirable série qui malheureusement a perdu l'un de ses auteurs, mais a fait honneur au genre du début à la fin. Bravo !

Afficher en entier

Dates de sortie

A Comme Association, Tome 8 : Le Regard Brûlant des Étoiles

  • France : 2012-10-18 (Français)
  • Canada : 2012-11-20 (Français)

Activité récente

crapou l'ajoute dans sa biblio or
2021-10-05T20:15:58+02:00
Sylyphe l'ajoute dans sa biblio or
2021-09-20T18:22:19+02:00
mgd08 l'ajoute dans sa biblio or
2021-09-19T12:33:57+02:00
mliu l'ajoute dans sa biblio or
2021-08-06T19:21:14+02:00
didou38 l'ajoute dans sa biblio or
2021-06-13T14:07:15+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 1294
Commentaires 180
extraits 28
Evaluations 278
Note globale 8.82 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode