Livres
428 946
Membres
350 381

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

A Darker Shade of Magic, tome 3 : A Conjuring of Light



Description ajoutée par Aur31 2018-08-23T21:17:50+02:00

Résumé

Un autre monde vous attend, là, de l'autre côté du mur...

Kell est un magicien de sang, un sorcier capable de voyager d'un monde à l'autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l'âme. Le nôtre est gris. Le deuxième, rouge, déborde de magie. Dans le blanc, elle s'est faite bien trop rare quand, dans le noir, elle a tout dévoré. Et le fléau s'apprête à contaminer chacun des univers jusqu'au dernier – ce n'est plus qu'une question de temps...

Car les ténèbres ont déjà commencé à s'étendre sur le flamboyant Londres rouge. Les habitants en sont réduits à choisir entre céder aux sirènes dévastatrices de la magie et entamer contre elle une lutte désespérée jusqu'à la mort. Si Kell semble immunisé contre le poison qui gangrène son royaume, la fin le guette, lui aussi... à moins que des alliés inattendus ne le rejoignent dans la bataille À commencer bien sûr par Lila, qui ne raterait pour rien au monde une occasion de partir à l'aventure et faire étalage de sa puissance. Mais, aussi intrépides qu'ils soient, comment de simples magiciens pourraient-ils faire le poids face à l'incarnation même de la magie ?

Un autre monde vous attend, là, de l'autre côté du mur ! Découvrez la conclusion de Shades of Magic, trilogie unanimement saluée par la critique, signée d'une jeune auteure prodige, V. E. Schwab. Elle y tisse un univers magique d'une grande originalité qu'elle peuple de personnages inoubliables, insolents de panache, pour le plus grand délice de ses nombreux fans.

Afficher en entier

Classement en biblio - 75 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Callmeluh 2017-04-10T13:17:51+02:00

She was a thief, a runaway, a pirate, a magician. She was fierce, and powerful, and terrifying. She was still a mystery. And he loved her.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

5/5

Ma review :

https://www.milkywaygraph.fr/article/books/294/chronique-shades-of-magic-tome-3-a-conjuring-of-light-de-ve-schwab

Noooooon. Je ne veux pas quitter ces personnages fabuleux, ces aventures palpitantes, cet univers unique et envoûtant et magique et sanglant et aaaaah.

Ce livre était tout ce que j'attendais et bien plus. Schwab nous propose un final éblouissant, dans la continuité de tous ces autres chef d'œuvres. J'ai. Tout. Aimé. TOUT. Il n'y a rien à redire. En réalité, ce livre excelle tellement à tous les niveaux que je ne parviens même pas à formuler des pensées cohérentes. I'M A MESS. Et VOUS SAVEZ. Vous savez que, quand un livre est un tel coup de cœur, j'en perds les mots pour mes chroniques. A Conjuring of Light EST ce type de livre.

On n'a pas le temps de s'ennuyer : du début à la fin on est tenu en haleine puisque tous nos précieux personnages sont constamment exposés à des dangers MORTELS. Et mon cœur souffre pour eux parce qu'ils ont tous TELLEMENT perdu. J'avais horreur de les voir aussi malmenés et anw, mes petits chéris. Mais l'histoire n'en était que plus captivante : je ne pouvais plus décoller mes yeux des pages. (quelle belle métaphore)

Kell et Lila. My god, ces deux-là… LE SHIP EST PRÉSENT MES AMIS. Ils sont tellement adorables ensemble sans pour autant être dégoulinant d'amour sucré et d'arc-en-ciel et ugh. J'adore les deux personnages individuels et je trouve qu'une fois ensemble, leur "badasserie" est amplifiée x1000. Je ne m'en lasse pas. Leur couple était la meilleure chose qui soit. J'ai pourtant l'habitude d'être déçue par les couples dans les livres, car une fois ensemble, les deux personnages concernés perdent toute leur saveur et leur personnalité. À mon grand bonheur, ce n'est pas le cas dans cette trilogie, et encore moins dans A Conjuring of Light. Lila est une jeune femme forte et indépendante et Kell n'est pas du tout du genre possessif ou TROP protecteur. Bien entendu, il se soucie d'elle mais pas au point de l'empêcher de le suivre ou d'agir ou quoi que ce soit. En même temps, personne ne peut stopper Lila Bard. Mais en tout cas, le fait qu'il n'insiste pas trop est très apprécié et ne fait pas ralentir l'histoire comme dans 99% des autres bouquins que l'on peu trouver sur cette planète.

Et pour l'Oscar du meilleur antihéros, j'ai nommé : Holland. MAIS JE L'AIME TROP, C'EST PAS POSSIBLE. Il m'a brisé le cœur dans ce livre. Il a l'air plutôt froid, distant et très fatigué mais ça ne fait que renforcer l'empathie que l'on éprouve pour lui. J'ai vraiment pitié. MON PAUVRE PETIT CHOU À LA CRÈME. On en apprend plus sur son passé dans A Conjuring of Light et ç'a rajouté tellement plus de profondeur au personnage. Quand on pense que depuis le début, tout ce qu'il souhaitait, c'était de sauver son monde (White London). Ses motifs sont parfaitement légitimes, c'est pourquoi, malgré son passé… un peu sanglant, on ne peut pas s'empêcher d'éprouver de la peine pour lui. Toutes les horreurs, les sacrifices, la torture, les pertes qu'il a subit m'ont tout simplement émue.

J'ai adoré voyager en même temps que nos personnages dans des contrées plus éloignées du monde où se situe Red London, la ville natale de Kell. On a pu découvrir de nouveaux endroits et de nouveaux personnages et des objets magiiiiiques. Ouiiii. I LIKE IT.

Gaah, ce livre est juste pure perfection. Que diiiire de plus. Je n'ai pas envie de vous spoiler donc c'est assez difficile ! Mais sachez qu'encore une fois, il y a beaucoup de sang, de torture, de violence, de morts. Rien de trop choquant, mais assez poignant pour vous faire éprouver des milliers de sentiments et c'est juste merveilleux. On se prend tellement à l'histoire, c'est la meilleure des choses ! Il y avait des scènes à la fois terribles et hyper émouvantes. JE NE M'EN REMET PAS. #destroyed

-- CITATION --

"And come back," added Rhy.

Kell paused. "Don't worry," he said. "I will. Once I've seen it."

"Seen what?" asked Rhy.

Kell smiled. "Everything.

La conclusion de ce tome épique était parfaite. Aucun des personnages ne ressort indemne, ils ont tous perdu quelque chose et c'est beaucoup mieux qu'un happy ending tout bête. J'adore la façon dont tout s'est terminé même si je suis extrêmement triste, justement, que CE SOIT terminé.

Anoshe.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sheo
Diamant

«Love and loss are like a ship and the sea. They rise together. The more we love, the more we have to lose. But the only way to avoid loss is to avoid love. And what a sad world that would be.»

Je vais me rouler en boule sous ma couverture, pleurer toutes les larmes de mon corps, et ne plus jamais quitter mon lit. Je vais avoir besoin de l'éternité pour m'en remettre. Et encore, je ne suis même sûre que l’éternité soit suffisante. (merde)

J'avais préparé une fiche (totalement brouillon) pour ne rien oublier dans ce commentaire mais honnêtement... je crois que j'ai juste réécrit le livre en rajoutant des «omg» «putain.» «merde!» «je vais mourir...» «sans déconner? C'est génial.» «noooooon!» «yes!!!» «*agonie*» «*dead*».

Pourquoi ça fait aussi mal, sérieux? Pourquoi c'est aussi bon? J'ai toujours été une personne dramatique avec un côté sans cœur et en même temps avec trop d'émotions à balancer à la figure des autres. J'ai toujours eu un goût prononcé pour les fins qui vous donnent autant envie de sourire comme un idiot que de pleurer comme un bébé. Et V.E. Schwab vient d'intégrer la liste des auteurs qui me donnent envie de les serrer dans mes bras et de tomber à genoux devant eux pour quelques mots de plus.

Qu'est-ce que je peux dire? (JE NE SAIS PAS CE QUE JE PEUX DIRE!!!!) V.E. Schwab a écrit un sans faute. Une histoire dont j'ai aimé chaque mot du premier jusqu'au dernier. Et maintenant, c'est comme s'il n'y aurait jamais assez de mots dans le monde pour exprimer ce que je ressens. (SO EMOTIONAL)

Ça a été une véritable torture de ne pas me jeter sur ce roman plus tôt. Je voulais vraiment attendre un peu (parce que je ne voulais clairement pas que ça se finisse) et je voulais lire ce livre quand rien ne m'attendrait, un moment où je pourrais passer des heures dans mon lit juste à lire cette merveille (et à comater de temps en temps). Il m'a fallu près d'un mois pour que ce moment arrive et ça valait clairement la peine. Tellement!

A Conjuring of Light a répondu à toutes mes attentes et bien au-delà. C'est une conclusion parfaite à une trilogie pour laquelle j'ai un énorme coup de cœur. Clairement depuis que je l'ai découverte cette trilogie n'a pas tardé à intégrer la liste de mes livres préférés.

V.E. Schwab a un talent monstre, sans aucun doute. J'aime sa plume. J'aime les mots qu'elle utilise et les phrases qu'elle formule. (ARH!!! je ne trouve pas les mots!) En tout cas, elle a une plume que j'adore. Parce que ce qu'elle écrit semble prendre vie, les décors sont dessinés par ses mots et les personnages ont l'air si réels que j'ai l'impression que je pourrais simplement tendre la main pour les toucher. (Je ne me drogue pas. Ce que je prends est totalement légal et médical et ça n'a clairement aucun effet sur ce genre de sentiments. Désolée, je divague.)

J'ai essayé de lire aussi lentement que possible (ce qui résulte à trois jours de lecture). J'ai essayé de retarder la fin, ce qui on est tous au courant, ne sert pas à grand-chose puisque dans tous les cas je termine ici-même en me demandant qu'est-ce que je vais bien pouvoir lire ensuite.

Moi je dis que ça sent la panne de lecture à plein nez dans le coin.

(Pause pour pleurer toutes les larmes de mon corps et peut-être même celles du corps de mes voisins.)

Comme je l'ai dit plus haut, l'histoire de ACOL a été parfaite (à mes yeux). Je l'ai trouvé à la hauteur des deux premiers tomes. Je ne me suis pas ennuyée (comment aurais-je pu?). L'auteure ne nous laisse pas un moment de répits – enfin quand elle le fait c'est tellement d'émotions qui se bousculent que j'ai l'impression qu'il n'y a plus d'air dans le monde. Rien que d'y penser j’hyperventile!

A Conjuring of Light ne manque pas d'action, de retournements de situations et de rebondissements en tout genre. Tout simplement fascinant et purement addictif. Je ne sais même pas quoi dire de plus. (JE VEUX Y RETOURNER!!!!!)

JE VAIS PLEURER!!!!! MON PAUVRE CŒUR VA EXPLOSER EN MILLIERS DE PETITS MORCEAUX ET JE NE POURRAIS JAMAIS LES RECOLLER! POURQUOI?!

Je dois admettre que j'ai attendu que tout le monde chez moi soit couché pour terminer ACOL. Je voulais qu'il n'y ait plus que moi et ces fabuleux personnages dans cette fabuleuse histoire. Et je ne voulais pouvoir pleurer en paix.

Parce que si quelqu'un m'avait surprise et demandé ce qui m'arrivait ça aurait ressemblé à ça: «KellonhvfgihLilagjfpjdpfjHollandpjfghgfRhyepfjfohAlucardfdhjgpjtellementmemanquerjoghfg!!»

Ouais.

AH, les personnages! (je vais mourir avant la fin de ce commentaire man. -j'avais envie de dire man, aka ce que je ne dis jamais-)

Je les ai tellement aimé, je m'y tellement attachée que oui, je l'avoue, j'ai pas envie de les quitter (comme si vous ne l'aviez pas déjà compris) et j'ai un énorme pincement au cœur rien que d'y penser. J'ai l'impression qu'on vient de me briser le cœur.

→ Kell est parfait. Je n'ai aucun mot pour dire ce que je ressens par rapport à Kell. C'est un personnage que j'ai aimé dès le début. Il est tout, et par-dessus tout il est humain et c'est tellement beau. (Je sais que j'ai l'air pathétique mais je suis comme ça.) Kell et son manteau d'enfer (que je veux absolument). Kell et ses pouvoirs d'Antari. Kell et chaque endroit où il a mis les pieds et ceux où il se rendra. (Totalement dramatique, là.) Spoiler(cliquez pour révéler)J'avoue que j'aurais aimé qu'on découvre enfin la part de son passé qu'il a oublié et qu'il a eu l'occasion de retrouver quand Maris (fallait lire le livre pour comprendre!!!) lui a donné le parchemin. Mais je comprends aussi pourquoi il l'a brûlé sans le lire. Parce que ça n'avait plus d'importance. Il est Kell Maresh, frère de Rhy Maresh, Antari de Red London, the black-eyed prince... C'est tout ce qui comptait. Il savait déjà qui il était, il n'avait pas besoin de ce parchemin. (MAIS JUSTE PAR CURIOSITÉ.... lol.)

→ Lila est parfaite. Elle aussi je l'ai aimé dès le début. Comment aurais-je pu faire autrement? Elle est tellement drôle, forte, tellement badass, tellement sensationnelle. Elle est extraordinaire et unique. Je regrette fortement qu'elle ne soit pas réelle.

→ Rhy est parfait. Ah, Rhy. Lui aussi je l'ai aimé dès le début. Parce qu'il a apporté ce sentiment de légèreté, ce truc vraiment princier à l'histoire que j'ai adoré. Et puis il y a des fois où il est tellement touchant. Aussi, tout au long de la trilogie Rhy nous a prouvé que même sans magie, il était tout-de-même fort. Je l'adore.

→ Alucard est parfait. Quand je l'ai découvert, je n'étais pas certaine de ce que j'allais penser de lui. Je ne sais pas pourquoi, j'avais très envie de le détester. Mais il ne s'est pas passé longtemps avant que je sois forcée d'admettre qu'il est attachant, charmant, et que je l'adore comme une petite groupie hystérique.

→ Holland est parfait. (Groupie hystérique de retour!!!) J'ai adoré l'évolution de Holland. Son personnage est très intéressant, et j'ai beaucoup aimé découvrir une nouvelle facette de ce personnage à chaque nouveau chapitre que l'auteure nous offrait sous son point de vue. Je me suis attachée à ce parfait anti-héros. Et découvrir son passé ça m'a fait l'effet d'un coup de poing dans le bide et c'est comme si j'en avais redemandé jusqu'à ce qu'on sache ce qu'il y avait à savoir.

→ Oh et, Hastra. Hastra est parfait. À sa première apparition, j'étais persuadée qu'il resterait un personnage secondaire lambda que j'oublierai bien vite. Mais je dois avouer que si je parle de lui maintenant c'est parce qu'il m'a fait craquer. Sérieusement, je suis tombée amoureuse de lui. Spoiler(cliquez pour révéler)Sa mort était digne de lui mais elle m'a rendue super triste.

Maintenant faut que je parle de mes ships. PARCE QUE MON PAUVRE PETIT CŒUR A SOUFFERT LE MARTYRE!!!!!!

• Romances:

→ LILA & KELL – Omfg!!! Ces deux-là m'ont détruite!!!! Je les aime trop. De l'air, please! J'ai adoré chaque moment entre eux et je ne sais pas si juste moi mais il y a une alchimie de malade entre eux. *j'en bave ← je sais c'est dégueu mais c'est une métaphore* #adopteunkell #adopteunelila ^^

→ RHY & ALUCARD. Euh, les amis, j'ai un problème... Déjà que de manière générale il y a peu de chance que je résiste à un couple gay, quand tu mets Rhy Maresh et Alucard Emery ensemble, mon cœur explose et chaque morceau de cette explosion se transforme en papillon. (poétique, n'est-ce pas? ^^) Au moins, vous avez clairement compris que je les aime.

• Bromances:

→ RHY & KELL - Parce qu'il n'était pas possible que je résiste à cette relation. Entre mes frères et moi c'est très "Si tu ne tais pas, je te jure que je t'arrache la langue et je coupe les cordes vocales. Je t'aime." Mais Rhy et Kell c'est à un level supérieur. Ils ne partagent pas le même sang mais ça n'a aucune importance pour eux. Ils ont un lien indescriptible et totalement irrésistible. *mode fangirl activé*

→ LILA & ALUCARD - hey, hey! Ces deux-là forment un sacré duo. Ils me donnent envie de leur faire un gros câlin et ensuite pleins de bisous baveux. ^^

→ KELL & NED - juste parce que j'aime ça. :D

La fin, m'a donné envie de pleurer comme un bébé. Plus que le reste du livre en tout cas. V.E. Schwab a offert plus que ce que j'attendais et elle a écrit la fin parfaite. Je ne saurais même pas quoi en dire!

Spoiler(cliquez pour révéler)→ La façon dont Kell et Holland se disent au-revoir m'a énormément plu. J'aime le fait qu'ils ne se reverront jamais parce que leur fin est très bien mise en scène.

→ Alors que Rhy et Alucard restent à Red London -Rhy est roi à présent que ses parents sont morts- Lila (qui est capitaine du Night Spire) et Kell partent à la découverte du monde ensemble (et avec l'équipage du NS, bien-sûr).

Une fin toute en émotion, sourires idiots et larmes de joies (et de tristesses parce que c'est tout-de-même la fin). Merveilleux.

Merde, c'est là que je m'arrête. C'est officiel, j'ai atteint la fin de cette merveilleuse trilogie. Et j'ai l'impression que mon monde est trop calme, trop vide. Quelle idée de m'être lancée dans cette trilogie, je ne vais pas m'en remettre!

Tout va me manquer.

«Anoshe brought solace. And hope. And the strength to let go.»

Ouais... Anoshe – until another day.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par JuSE 2018-09-17T17:06:04+02:00
Diamant

Un dernier tome toujours aussi magique ! Cette trilogie est vraiment une petite perle. L'univers imaginé par V.E Schwabs est tellement riche et les personnages si bien travaillés ! Ce troisième tome n'a pas fait exception, j'ai encore une fois plongé la tête la première dans ce monde et j'ai beaucoup apprécié ma lecture. Le gros point fort sont les personnages qui ont tous un caractère bien marqué et des répliques mordantes ! Les personnages de Lila et d'Alucard ont été mes préférés mais Rhy, Kell, et finalement Holland sont tout aussi géniaux. Bien triste de quitter cet univers, j'espère retrouver la plume de V.E Schwabs dans un autre de ces romans à défaut de retrouver ces personnages auxquels je me suis attaché !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aur31 2018-09-15T12:37:24+02:00
Diamant

Un final explosif, magistral, pour cette série qui n'a cessé de m'éblouir au fil des tomes. Ce dernier tome est un énorme coup de coeur. La plume de l'auteur est tout simplement su-bli-me ! L'univers m'a conquise du début à la fin et je ne parle même pas des personnages. On ne ressort vraiment pas indemne de cette lecture. A chaque chapitre, on passe par tout un tas d'émotion et c'est réellement un crève coeur de tourner la dernier page.

Cette série est une de mes plus belles découvertes et je ne regrette absolument pas d'avoir plonger dans l'aventure. V. E. Schwab est une écrivaine extraordinaire et j'espère repartir très vite à l'aventure avec elle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LuzMortelune 2018-07-20T19:14:10+02:00
Or

Avec une fin de tome 2 en total cliffhanger, je ne pouvais pas attendre la traduction. Je me suis donc lancée dans la lecture du trois en VO (je l'ai lu en quasiment 1 mois et demi je suis plutôt fière de moi)... Et bordel à foin que ce troisième opus était mirifique ! Du début à la fin (ainsi que des répliques absolument savoureuses).

Ce tome 3 est une petite pépite en tout point, qui m'a faite sourire, pleurer et râler. Un peu comme une montage russe à émotion. Merci V.E Schwab. Tout simplement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Keikana 2018-04-18T10:19:22+02:00
Diamant

Une très belle conclusion à la trilogie. Pleine d'action, de suspens, de révélations, de merveilles d'imagination et d'émotions ! Je suis triste de quitter ces formidables personnages mais je relirai ces trois romans dès qu'ils me manqueront trop !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tiphs 2018-04-06T12:40:27+02:00
Or

Ce qui est bien avec ce tome, c'est qu'il contient absolument toute l'action qu'il manquait aux deux premiers, sans pour autant faire l'impasse sur le développement des personnages.

Je ne me suis pas ennuyée une seconde, et je confirme que l'histoire passe vachement mieux en VO, sans les soucis de traduction qui nous éjectent hors de la lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par florigirl 2018-03-30T17:53:25+02:00
Envies

es qui a une date pour la parution en france ???

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anneline 2017-09-03T13:11:54+02:00
Or

Après le tome deux, auquel j'ai trouvé de nombreuses longueurs, j'avais envie de savoir ce qui arriverait ensuite aux personnages mais en même temps, j'avais un peu peur que ces longueurs réapparaissent.

Heureusement, dès le début de ce tome, j'ai été happée par le style, l'action, les personnages... Dès les premières lignes, l'auteur a su me faire oublier les "défauts" du tome précédent.

J'ai adoré ce dernier tome qui est une très bonne conclusion à la trilogie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tinoue2000 2017-05-20T21:44:47+02:00
Diamant

Ce livre est PARFAIT !

L'écriture, les personnages, la construction du monde, le début, le milieu, la fin et le manteau magique de Kell font de ce livre un énorme coup de coeur.

Kell est toujours aussi addictif, je l'ai aimé dès le premier chapitre où il présent son manteau jusqu'au dernier chapitre Spoiler(cliquez pour révéler)où il fait signe à Rhy.

Lila est toujours aussi courageuse, déterminée, intelligente et drôle. J'adore sa franchise ( on ne peut pas dire qu'elle a la langue dans sa poche).

Rhy est, j'en suis quasiment certaine, mon personnage royal préféré de tout les temps. Il a peur mais continu à se battre. Il sait ce qu'il peut perdre mais n'empêche pas Kell de faire ce qu'il doit faire. Il a ses défauts mais TELLEMENT de qualités !

Alucard s'est encore plus révélé dans ce tome que dans A gathering of shadows, et m'a rendu fan du Capitaine Emery.

Que dire encore du roi, de la reine, d'Hastra et de Tieren... j'ai adoré avoir soit leurs points de vue soit leurs présences.

La relation Kell/Rhy ne m'a pas déçu. Ces deux frères sont toujours ce que je préfère dans cette trilogie !

En bref, la conclusion de la saga est pleine d'action et d'amitié, de pleurs et de rire ( j'ai eu des larmes de tristesse ET de joie ).

Je vais tout de suite me jeter sur un autre livre de V. E. Schwab, je sais qu'elle ne me décevra pas !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Callmeluh 2017-04-15T19:00:28+02:00
Diamant

Ma note: 5/5

Chronique également disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2017/04/15/shades-of-magic-tome-3-a-conjuring-of-light-de-victoria-schwab/

Avec un cliffhanger aussi brutal que celui du tome précédent, j’étais obligée de me jeter sur la suite. Heureusement pour moi, j’ai commencé la trilogie alors que le dernier tome venait de sortir, donc je n’ai pas eu à attendre pour lire A Conjuring of Light. Et cette conclusion à la saga est à la hauteur de mes attentes: pleine d’actions, de rebondissements et de révélations, bref une fin parfaite !

Le livre démarre là où l’on s’était arrêté dans le tome précédent (pour ceux qui ont attendu un an pour ce tome, je compatis), et contrairement aux tomes précédents, on attend pas pour voir l’action principale se mettre en place puisqu’elle est déjà lancée depuis la fin du tome précédent. Ça change un peu, mais je pense qu’à ce stade Victoria peut faire tout ce qu’elle veut et comme elle veut, et je le lirai avec joie !

Cette fois-ci c’est au tour de Alucard d’avoir également droit à ses points de vue. Dans le tome précédent je le voyais comme une personne arrogante mais qui renfermait beaucoup de secrets, et j’ai vraiment aimé en découvrir plus sur lui. On a enfin pu savoir la vérité sur sa relation avec Rhy et pourquoi il l’avait abandonné des années auparavant, et je dois dire que j’ai trouvé son évolution vraiment intéressante depuis notre rencontre avec lui.

Mais mon cœur appartient toujours à Holland. Victoria a achevé les fondations de mon amour pour lui dans ce tome, notamment grâce aux flashbacks qu’on a pu avoir de son passé. Il a énormément souffert, trahis à plusieurs reprises par des personnes dont il était proche à cause de ses pouvoirs, et ça m’a vraiment brisé le cœur.

On est passé à pas grand chose de découvrir les origines de Kell, qui sont ses vrais parents et surtout ce que veulent dire les initiales KL qui lui ont valu sont nom, MAIS NON. Victoria Schwab a décidé de ne pas révéler le secret, pourtant il était à notre portée… Elle n’a pas ignoré le sujet, puisqu’à un moment Kell a la possibilité de savoir la vérité, mais il se rend compte qu’il ne veut pas le savoir. Et c’est là que mon cœur se brise parce que je n’attendais que ça..

Rhy est, je pense, celui qui m’a le plus surpris. Membre de la famille royale, et ayant donc grandi avec une cuillère en or dans la bouche, je ne m’attendais pas à ce qu’il s’implique autant dans ce combat. Certes plus ou moins immortel mais dépourvu de magie, et malgré son amour pour les habitants de l’empire Arnesien, je ne pensais pas qu’il se battrait du mieux qu’il le pouvait, même si ce n’était pas grand chose pour lui, son courage m’a beaucoup touché, ainsi que sa gratitude envers son frère.

Lila est restée égale à elle-même, et n’a pas fini de nous surprendre. On en sait toujours très peu sur son passé, qu’elle a abandonné lorsqu’elle a quitté Londres Gris. La nature de ses pouvoirs est enfin révélée, et même si je m’en été un peu doutée, j’ai vraiment aimé voir la vérité éclater.

Nos personnages se retrouvent au cœur d’une course contre la montre pour sauver leur monde d’un démon persuadé d’être un dieu, et j’ai vraiment trouvé qu’on ressentait ça durant tout le livre. J’attendais beaucoup de ce tome, notamment qu’il cloture la trilogie de manière surprenante, et je n’ai pas été déçue ! L’intrigue était prenante (et addictive) et le suspens de plus en plus insoutenable. Les questions se multipliaient: comment tout ça va se terminer ? vont-ils tous survivre ? que deviendront-ils quand tout ça sera terminer ? etc…

J’ai été surprise plus d’une fois par des plot twits incroyables, l’évolution des personnages et de leur relation était parfaite (et ces ships mon dieu!), et comme dans les tomes précédents, chaque fois que je terminais un chapitre, je ne pouvais m’empêcher de lire le suivant. Peu importait l’heure à laquelle je lisais, il m’en fallait toujours plus.

Bien que l’intrigue en elle-même ne soit pas la plus originale (une force maléfique qui cherche à contrôler le monde), j’ai été émerveillée par la facilité qu’avait l’auteure à nous faire oublier que beaucoup d’autres livres reprennent le même principe.

Une fois encore nous sortons de Londres, et tout comme le tome précédent, il est très facile de se représenter la partie du monde que nos personnages ‘visitent’. La plume de Victoria m’a totalement transporté et convaincue, et il me tarde de lire les autres livres qu’elle a écrit.

Je pense qu’à ce stade c’est facile de deviner que j’ai eu un énorme coup de cœur pour la trilogie entière, et ça va être très dur de quitter ses personnages pour de bon. Shades of Magic a gagné une place dans mon cœur, et j’espère qu’avec l’arrivée des livres en France ce sera le cas pour beaucoup d’autres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sheo 2017-03-28T01:19:18+02:00
Diamant

«Love and loss are like a ship and the sea. They rise together. The more we love, the more we have to lose. But the only way to avoid loss is to avoid love. And what a sad world that would be.»

Je vais me rouler en boule sous ma couverture, pleurer toutes les larmes de mon corps, et ne plus jamais quitter mon lit. Je vais avoir besoin de l'éternité pour m'en remettre. Et encore, je ne suis même sûre que l’éternité soit suffisante. (merde)

J'avais préparé une fiche (totalement brouillon) pour ne rien oublier dans ce commentaire mais honnêtement... je crois que j'ai juste réécrit le livre en rajoutant des «omg» «putain.» «merde!» «je vais mourir...» «sans déconner? C'est génial.» «noooooon!» «yes!!!» «*agonie*» «*dead*».

Pourquoi ça fait aussi mal, sérieux? Pourquoi c'est aussi bon? J'ai toujours été une personne dramatique avec un côté sans cœur et en même temps avec trop d'émotions à balancer à la figure des autres. J'ai toujours eu un goût prononcé pour les fins qui vous donnent autant envie de sourire comme un idiot que de pleurer comme un bébé. Et V.E. Schwab vient d'intégrer la liste des auteurs qui me donnent envie de les serrer dans mes bras et de tomber à genoux devant eux pour quelques mots de plus.

Qu'est-ce que je peux dire? (JE NE SAIS PAS CE QUE JE PEUX DIRE!!!!) V.E. Schwab a écrit un sans faute. Une histoire dont j'ai aimé chaque mot du premier jusqu'au dernier. Et maintenant, c'est comme s'il n'y aurait jamais assez de mots dans le monde pour exprimer ce que je ressens. (SO EMOTIONAL)

Ça a été une véritable torture de ne pas me jeter sur ce roman plus tôt. Je voulais vraiment attendre un peu (parce que je ne voulais clairement pas que ça se finisse) et je voulais lire ce livre quand rien ne m'attendrait, un moment où je pourrais passer des heures dans mon lit juste à lire cette merveille (et à comater de temps en temps). Il m'a fallu près d'un mois pour que ce moment arrive et ça valait clairement la peine. Tellement!

A Conjuring of Light a répondu à toutes mes attentes et bien au-delà. C'est une conclusion parfaite à une trilogie pour laquelle j'ai un énorme coup de cœur. Clairement depuis que je l'ai découverte cette trilogie n'a pas tardé à intégrer la liste de mes livres préférés.

V.E. Schwab a un talent monstre, sans aucun doute. J'aime sa plume. J'aime les mots qu'elle utilise et les phrases qu'elle formule. (ARH!!! je ne trouve pas les mots!) En tout cas, elle a une plume que j'adore. Parce que ce qu'elle écrit semble prendre vie, les décors sont dessinés par ses mots et les personnages ont l'air si réels que j'ai l'impression que je pourrais simplement tendre la main pour les toucher. (Je ne me drogue pas. Ce que je prends est totalement légal et médical et ça n'a clairement aucun effet sur ce genre de sentiments. Désolée, je divague.)

J'ai essayé de lire aussi lentement que possible (ce qui résulte à trois jours de lecture). J'ai essayé de retarder la fin, ce qui on est tous au courant, ne sert pas à grand-chose puisque dans tous les cas je termine ici-même en me demandant qu'est-ce que je vais bien pouvoir lire ensuite.

Moi je dis que ça sent la panne de lecture à plein nez dans le coin.

(Pause pour pleurer toutes les larmes de mon corps et peut-être même celles du corps de mes voisins.)

Comme je l'ai dit plus haut, l'histoire de ACOL a été parfaite (à mes yeux). Je l'ai trouvé à la hauteur des deux premiers tomes. Je ne me suis pas ennuyée (comment aurais-je pu?). L'auteure ne nous laisse pas un moment de répits – enfin quand elle le fait c'est tellement d'émotions qui se bousculent que j'ai l'impression qu'il n'y a plus d'air dans le monde. Rien que d'y penser j’hyperventile!

A Conjuring of Light ne manque pas d'action, de retournements de situations et de rebondissements en tout genre. Tout simplement fascinant et purement addictif. Je ne sais même pas quoi dire de plus. (JE VEUX Y RETOURNER!!!!!)

JE VAIS PLEURER!!!!! MON PAUVRE CŒUR VA EXPLOSER EN MILLIERS DE PETITS MORCEAUX ET JE NE POURRAIS JAMAIS LES RECOLLER! POURQUOI?!

Je dois admettre que j'ai attendu que tout le monde chez moi soit couché pour terminer ACOL. Je voulais qu'il n'y ait plus que moi et ces fabuleux personnages dans cette fabuleuse histoire. Et je ne voulais pouvoir pleurer en paix.

Parce que si quelqu'un m'avait surprise et demandé ce qui m'arrivait ça aurait ressemblé à ça: «KellonhvfgihLilagjfpjdpfjHollandpjfghgfRhyepfjfohAlucardfdhjgpjtellementmemanquerjoghfg!!»

Ouais.

AH, les personnages! (je vais mourir avant la fin de ce commentaire man. -j'avais envie de dire man, aka ce que je ne dis jamais-)

Je les ai tellement aimé, je m'y tellement attachée que oui, je l'avoue, j'ai pas envie de les quitter (comme si vous ne l'aviez pas déjà compris) et j'ai un énorme pincement au cœur rien que d'y penser. J'ai l'impression qu'on vient de me briser le cœur.

→ Kell est parfait. Je n'ai aucun mot pour dire ce que je ressens par rapport à Kell. C'est un personnage que j'ai aimé dès le début. Il est tout, et par-dessus tout il est humain et c'est tellement beau. (Je sais que j'ai l'air pathétique mais je suis comme ça.) Kell et son manteau d'enfer (que je veux absolument). Kell et ses pouvoirs d'Antari. Kell et chaque endroit où il a mis les pieds et ceux où il se rendra. (Totalement dramatique, là.) Spoiler(cliquez pour révéler)J'avoue que j'aurais aimé qu'on découvre enfin la part de son passé qu'il a oublié et qu'il a eu l'occasion de retrouver quand Maris (fallait lire le livre pour comprendre!!!) lui a donné le parchemin. Mais je comprends aussi pourquoi il l'a brûlé sans le lire. Parce que ça n'avait plus d'importance. Il est Kell Maresh, frère de Rhy Maresh, Antari de Red London, the black-eyed prince... C'est tout ce qui comptait. Il savait déjà qui il était, il n'avait pas besoin de ce parchemin. (MAIS JUSTE PAR CURIOSITÉ.... lol.)

→ Lila est parfaite. Elle aussi je l'ai aimé dès le début. Comment aurais-je pu faire autrement? Elle est tellement drôle, forte, tellement badass, tellement sensationnelle. Elle est extraordinaire et unique. Je regrette fortement qu'elle ne soit pas réelle.

→ Rhy est parfait. Ah, Rhy. Lui aussi je l'ai aimé dès le début. Parce qu'il a apporté ce sentiment de légèreté, ce truc vraiment princier à l'histoire que j'ai adoré. Et puis il y a des fois où il est tellement touchant. Aussi, tout au long de la trilogie Rhy nous a prouvé que même sans magie, il était tout-de-même fort. Je l'adore.

→ Alucard est parfait. Quand je l'ai découvert, je n'étais pas certaine de ce que j'allais penser de lui. Je ne sais pas pourquoi, j'avais très envie de le détester. Mais il ne s'est pas passé longtemps avant que je sois forcée d'admettre qu'il est attachant, charmant, et que je l'adore comme une petite groupie hystérique.

→ Holland est parfait. (Groupie hystérique de retour!!!) J'ai adoré l'évolution de Holland. Son personnage est très intéressant, et j'ai beaucoup aimé découvrir une nouvelle facette de ce personnage à chaque nouveau chapitre que l'auteure nous offrait sous son point de vue. Je me suis attachée à ce parfait anti-héros. Et découvrir son passé ça m'a fait l'effet d'un coup de poing dans le bide et c'est comme si j'en avais redemandé jusqu'à ce qu'on sache ce qu'il y avait à savoir.

→ Oh et, Hastra. Hastra est parfait. À sa première apparition, j'étais persuadée qu'il resterait un personnage secondaire lambda que j'oublierai bien vite. Mais je dois avouer que si je parle de lui maintenant c'est parce qu'il m'a fait craquer. Sérieusement, je suis tombée amoureuse de lui. Spoiler(cliquez pour révéler)Sa mort était digne de lui mais elle m'a rendue super triste.

Maintenant faut que je parle de mes ships. PARCE QUE MON PAUVRE PETIT CŒUR A SOUFFERT LE MARTYRE!!!!!!

• Romances:

→ LILA & KELL – Omfg!!! Ces deux-là m'ont détruite!!!! Je les aime trop. De l'air, please! J'ai adoré chaque moment entre eux et je ne sais pas si juste moi mais il y a une alchimie de malade entre eux. *j'en bave ← je sais c'est dégueu mais c'est une métaphore* #adopteunkell #adopteunelila ^^

→ RHY & ALUCARD. Euh, les amis, j'ai un problème... Déjà que de manière générale il y a peu de chance que je résiste à un couple gay, quand tu mets Rhy Maresh et Alucard Emery ensemble, mon cœur explose et chaque morceau de cette explosion se transforme en papillon. (poétique, n'est-ce pas? ^^) Au moins, vous avez clairement compris que je les aime.

• Bromances:

→ RHY & KELL - Parce qu'il n'était pas possible que je résiste à cette relation. Entre mes frères et moi c'est très "Si tu ne tais pas, je te jure que je t'arrache la langue et je coupe les cordes vocales. Je t'aime." Mais Rhy et Kell c'est à un level supérieur. Ils ne partagent pas le même sang mais ça n'a aucune importance pour eux. Ils ont un lien indescriptible et totalement irrésistible. *mode fangirl activé*

→ LILA & ALUCARD - hey, hey! Ces deux-là forment un sacré duo. Ils me donnent envie de leur faire un gros câlin et ensuite pleins de bisous baveux. ^^

→ KELL & NED - juste parce que j'aime ça. :D

La fin, m'a donné envie de pleurer comme un bébé. Plus que le reste du livre en tout cas. V.E. Schwab a offert plus que ce que j'attendais et elle a écrit la fin parfaite. Je ne saurais même pas quoi en dire!

Spoiler(cliquez pour révéler)→ La façon dont Kell et Holland se disent au-revoir m'a énormément plu. J'aime le fait qu'ils ne se reverront jamais parce que leur fin est très bien mise en scène.

→ Alors que Rhy et Alucard restent à Red London -Rhy est roi à présent que ses parents sont morts- Lila (qui est capitaine du Night Spire) et Kell partent à la découverte du monde ensemble (et avec l'équipage du NS, bien-sûr).

Une fin toute en émotion, sourires idiots et larmes de joies (et de tristesses parce que c'est tout-de-même la fin). Merveilleux.

Merde, c'est là que je m'arrête. C'est officiel, j'ai atteint la fin de cette merveilleuse trilogie. Et j'ai l'impression que mon monde est trop calme, trop vide. Quelle idée de m'être lancée dans cette trilogie, je ne vais pas m'en remettre!

Tout va me manquer.

«Anoshe brought solace. And hope. And the strength to let go.»

Ouais... Anoshe – until another day.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"A Darker Shade of Magic, tome 3 : A Conjuring of Light" est sorti 2018-09-13T00:00:00+02:00
background Layer 1 13 Septembre

Dates de sortie

A Darker Shade of Magic, tome 3 : A Conjuring of Light

  • France : 2018-09-13 (Français)
  • USA : 2017-02-21 (English)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 75
Commentaires 14
Extraits 46
Evaluations 25
Note globale 9.04 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode