Livres
472 903
Membres
446 193

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Edith972 2014-02-08T14:22:32+01:00

- C'est pas grave, mon gars, lui assura-t-elle. A cause de ta connerie, quand tu as bousculé Tolliver, tu as une cible désormais peinte sur ta poitrine. Je t'avais dit de ne pas t'en mêler.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Edith972 2014-02-08T14:20:13+01:00

Il sortit son téléphone, hésitant à appeler Sara. Il n'avait pas envie de sa présence sur les lieux du crime, mais il savait qu'elle avait besoin de voir le corps in situ.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Edith972 2014-02-08T14:17:14+01:00

Jeffrey avait travaillé deux ans avec un médecin légiste, pour tâcher de dégoter quelque chose contre cette ordure, mais si l'on pouvait démontrer avec une assez grande part de certitude que quelqu'un était tombé dans un escalier et s'était brisé le cou, en revanche prouver qu'on l'avait poussé, c'était plus compliqué.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Edith972 2014-02-08T14:15:37+01:00

Il faillait qu'il considère les faits, et les faits la rendaient diablement suspecte, surtout si l'on tenait compte de son attitude hostile en salle d'interrogatoire, ce matin même.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Khiad 2016-07-26T10:36:35+02:00

Il haussa les épaules.

- Je ne m'inquiète pas pour ça.

- Tu devrais, insista-t-elle, songeant qu'il s'exprimait comme n'importe quel voyou de banlieue résidentielle mal embouché, dont les parents étaient trop occupés à organiser leurs parties de golf pour enseigner à leur gosses le respect de l'autorité. S'ils s'étaient trouvés dans la salle d'interrogatoire du poste, elle lui aurait balancé ce mug à la figure.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Khiad 2016-07-26T00:11:42+02:00

- Tu as la tête tellement dans les altitudes que tu n'aurais même pas le bras assez long pour te torcher tout seul.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marty 2011-03-08T22:52:22+01:00

_Qu'est-ce qui te prend? lui demanda-t-il.

_Pourquoi tu es là? lui rétorqua-t-elle, se sentant violée une fois encore dans son intimité.

_Je voulais te parler.

_De quoi! reprit-elle. De cette fille que tu as battue à mort?

IL resta totalement silenceux, mais elle vit tous les muscles de son corps se tétaniser. Lena avait envie qu'il ressente ce que Chuck l'avait poussée à ressentir, comme s'il était pris au piége. Comme s'il n'avait plus d'issue, plus nulle part ou aller.

_Je t'ai expliqué ce que..., se défendit-il.

_Que tu es resté dans le camion,hein? compléta-t-elle, en le contournant. Il était au milieu de la piéce comme une statue. T'as eu un bon point de vue,comme ça? T'as pu les voir la baiser, la cogner à mort?

_Ne fais pas ça, l'avertit-il, d'une voix aussi froide que l'acier.

_Ou alors quoi? s'emporta-t-elle, en parvenant à rire. Ou alors tu vas me faire la même chose, à moi?

_Je n'ai rien fait. Ses muscles étaient toujours contractés, sa mâchoire serrée à bloc, comme s'il lui fallait dans ses ultimes réserves de sang froid pour garder son calme.

_Tu ne l'as pas violée, cette fille? s'exclama-t-elle. Tu es resté dans le camion, complétement innocent, pendant que tes potes s'envoyaient en l'air?

Elle lui flanqua une bourrade à l'épaule, mais c'était comme de pousser une montagne : il ne bougea pas.

_De les mater, ça t'a fait bander? Hein, Ethan? ça t'a excité de la voir souffrir, de la voir quand elle s'est rendu compte qu'elle ne pouvait rien faire d'autre que de se laisser baiser.

_Non.

_ça te faisait quoi, de rester assis là, comme ça, en sachant qu'elle allait mourir? T'as aimé ça, Ethan? Elle lui fanqua encore une bourrade à l'épaule. Tu es sorti de ton camion pour te joindre à eux? Tu lui as tenu les bras, pendant qu'ils la baisaient? Tu l'as baisée? C'est toi qui lui as déchiré le ventre? Le sang, ça t'a excité?

Il la prévint de nouveau.

_Tu n'as pas intérêt à continuer, Lena.

_Voyons voir ce que t'as là-dessous, continua-t-elle en tirant sur son t-shirt. Il s'éxécuta tout seul, s'arracha son t-shirt noir. Quand elle découvrit son torse large couvert de tatouages, elle resta bouche bée.

_C'est ça que tu voulais? rugit-il. C'est ça que tu voulais voir, salope?

Elle le gifla et, comme il ne réagissait pas, elle le gifla encore, et encore. Elle le gifla jusqu'à ce qu'il la jette contre le mur et qu'ils s'abattent tous les deux par terre.

ILs luttèrent, mais il était plus fort, il se jucha sur elle, tira sur son pantalon, ses ongles se plantérent dans le ventre de Lena. Elle cia, mais il plaqua sa bouche sur la sienne, lui rentrant la langue si profond dans la gorge qu'elle s'étouffa. Elle essaya de lui décocher un coup de genou dans l'entre jambe, mais il fut trop rapide, il lui ouvrit les cuisses en appuyant avec les genoux. d'une main, il lui maintient les deux bras au dessus de la tête, lui calant les poignets au sol, la prenant au piége.

"C'est ça que tu veux?" cia-t-il à son tour, et un flot de postillons jaillit de ses lévres.

Il porta la main à son pantalon et baissa la fermeture éclair. Elle se sentit nauséeuse, la tete lui tournait, et tout ce qu'elle voyait était noyé dans le rouge. Elle haletait et, quand, il entra en elle, elle se raidit contre lui.

Ethan s'arréta à mi-coure, se maintint en elle, les lévres entrouvertes de surprie.

Elle sentit son souffle contre son visage, et la douleur dans ses poignets, sous le poids de ses mains. Tout cala ne signifiait rien pour elle. Elle senatit tout cela, et elle ne sentait rien.

Elle le regarda droit dans les yeux _ intensement _ et elle vit l'ocean. Elle remua lentement les lévres. Le laissa sentir comme elle était mouillée, comme son corps le désirait.

Sous l'effort de rester immobile, il tremblait.

_Lena

_Chut! Elle le fit taire.

_Lena...

Sa pomme d'adam dansait, et elle posa ses lévres tout contre, l'embrassa, la suça. Elle monta jusqu'à sa bouche, l'embrassa a pleine lévres.

Il tenta de lui libérer les poignets, mais elle lui attrapa la main, pour qu'il la maintienne ainsi.

Il la supplia, comme si cela devait encore fonctionner.

"Je t'en prie..., fit-il. Pas comme ça..."

Elle ferma les yeux, cambra tout son corps vers le sien, l'attira en elle, plus profond.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode