Livres
520 341
Membres
536 225

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Ecchymause 2017-12-23T11:29:50+01:00

Je noue un ruban rose foncé dans mes cheveux et saisis mon tube de rouge à lèvres.

Je n'en mettrai pas trop, bien entendu.

Je suis une fille sage, après tout.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sabivilutini 2018-02-07T16:42:26+01:00

J'ai voulu ce matin te rapporter des roses ;

Mais j'en avais tant pris dans mes ceintures closes

Que les noeuds trop serrés n'ont pu les contenir.

Les noeuds ont éclaté. Les roses envolées

Dans le vent, à la mer s'en sont toutes allées.

Elles ont suivi l'eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée.

Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée...

Respires-en sur moi l'odorant souvenir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sabivilutini 2018-02-07T16:41:59+01:00

Il dépose un baiser à la naissance de mon cou, là où ma chemise dévoile un petit carré de peau nue.

C'est alors qu'Alex Belrose me soulève pour m'asseoir sur le comptoir et s'avance entre mes jambes.

- Tu es magnifique, Riley, déclare-t-il avant de m'embrasser de nouveau.

Très vite, j'oublie ce que je suis en train de faire. Sa langue franchit mes lèvres et son étreintre devient plus fougueuse. Mais je m'en moque, car je ne m'agrippe plus au plan de travail : mes mains parcourent son corps.

Voici l'histoire de mon premier baiser.

Ah oui, on a commandé des pizzas.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Tifennjh 2020-05-27T12:40:26+02:00

Il doit tellement avoir l’habitude que les filles lui tombent dans les bras, je devrais me comporter différemment. Je ne suis pas comme les autres, après tout. Pourtant, au lieu d’aller au sport, j’ai couru à la maison pour retoucher mon maquillage, comme Kolbie me l’a appris (enfin, en version plus soft) et me suis apprêtée spécialement pour Alex Belrose.

— C’est adorable, dit-il, tu n’étais pas obligée.

— Je n’étais pas vraiment d’humeur.

Il remplit un second verre de vin, dont il boit une gorgée.

— Je suis content que tu sois là, Riley. J’avais envie de te voir.

Je lutte contre un sourire naissant et le besoin de baisser la tête pour soutenir son regard.

— Moi aussi, Alex.

— Mon Dieu, qu’est-ce que j’aime quand tu m’appelles par mon prénom.

Au son de sa voix, je suis parcourue de frissons dans tout le dos.

Afficher en entier
Extrait ajouté par choupy78 2019-01-07T18:03:56+01:00

Après leur avoir donné un baiser, Riley faisait tomber les garçons en question. Brutalement. Pourtant, elle n'a jamais été réprimandée pour les avoir poussés, car ceux qu'elle avait embrassés ne voulait jamais admettre qu'une fille leur avait fait mal. Riley ne s'est pas privée d'utiliser leur sexisme à son avantage.

Afficher en entier
Extrait ajouté par leclipsa 2018-08-24T21:20:27+02:00

Je ressens comme un pincement au cœur. Me voilà en train de triturer une lettre venue de Princeton entre mes doigts pleins de graisse et ma mère ne fait même pas semblant de s’y intéresser ! En revanche, il suffit que mon frère se rende chez le gynécologue avec sa petite amie pour qu’elle dégouline d’amour et de soutien parental. Je ravale ma déception. Ce n’est peut-être qu’une question de sujet : la maternité l’emporte sur la réussite académique. Sans doute retiendrais-je davantage son attention si mon utérus abritait son futur petit-fils ou sa future petite-fille.

Afficher en entier
Extrait ajouté par leclipsa 2018-08-24T21:16:59+02:00

Ce qu’il faut savoir sur Riley Stone :

Riley Stone est la perfection incarnée. (Demandez autour de vous.)

Afficher en entier
Extrait ajouté par darkness 2018-06-20T18:16:20+02:00

Nos éclats de rires résonnent si fort que Liam vient frapper à la porte.

- Les filles, vous pourriez baisser d'un ton, s'il vous plaît ? Ou alors mettre un peu de musique pour ne pas déranger les autres ? nous demande-t-il avec un sourire contrit.

- Désolée, Liam... répond Neta, boudeuse, avant d'ajouter avec grandiloquence au moment où la porte se referme : Mais, je t'en supplie, ne laissons pas cet incident briser notre jeune amour !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Manon-66 2018-04-17T18:03:56+02:00

-Tu es une amie en or, tu le sais ça ? laché-je en m'appuyant légèrement sur son épaule.

Elle titube, retrouve l'équilibre, puis glisse mon bras autour de sa taille.

-N'oublie pas toutes les nuits où c'est toi qui t'es occupée de moi, finit-elle par répondre. Toi qui m'as tenu les cheveux et m'as laissée rentrer en douce chez toi quand j'avais bravé le couvre-feu. (Elle grimace.) Non, en fait, je dis n'importe quoi, sois sympa, oublie tout ça.

Avec un sourire, je la serre tout contre moi.

-Je serai toujours là pour toi, Kolbs.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Manon-66 2018-04-17T17:56:54+02:00

Le regard plongé dans le sien, je lui effleure la joue.

-Mieux vaut pour toi que tu ne me mentes pas, lui chuchoté-je à l'oreille, parce que tu ne veux pas savoir ce qui se passerait si tu joues avec moi.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode